Partagez | .
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
[Evènements : Bataille sur l'île de Legion !] Le Soulèvement des Ombres
 MessageSujet: Re: [Evènements : Bataille sur l'île de Legion !] Le Soulèvement des Ombres   Dim 16 Oct - 19:23

avatar
Invité


Click

-----------------------

Tout était si noir à présent. Ou étais-je ? Tout était si sombre à présent. Peut-être que je suis morte ? Mais dans ce-cas, pourquoi je suis encore piégée dans ce noir ? Pourquoi ne puis-je pas voir ma mère ? Maman. Je suis venue sur cette île pour te trouver, je crois avoir réussi. Peut-être que je suis réellement morte, et qu'un ange me tendra la main, pour m'indiquer la route. Je ne ressent rien, mon corps, il n'y a plus de corps. Il n'y a que mon esprit qui traverse ce noir, ce noir d'incertitudes et de tourments. Ou est la main qui se tendra vers moi ? J'avais beau attendre dans ce monde sans lumière. J'avais beau attendre sans pouvoir ressentir ne serait-ce que moi-même. Je suis morte. Je crois que oui ... Je suis morte. Mais Satan a décidé de me laisser pourrir seule dans le noir. Je veux seulement rester là. Et attendre que ma mère vienne ? Elle m'a toujours dit de rester là ou j'étais lorsque j'étais perdue. Pourquoi me suis-je aventurée ici dès le départ ? Quelle torture de pouvoir seulement penser lorsque l'on est morte, je veux voir ma mère. Je resterais perdue dans ce noir jusqu'à ce qu'elle vienne. Mais viendra-t-elle un jour ? Viendra-t-elle me sauver ? Je ne sais pas.

*Ronronnements*

Je reconnais ce son. Idéal. Il est là quelque part ? Ils ont osé te tuer toi aussi ? Miaules de nouveau que je puisse au moins t'avoir à mes côtés. Miaules. Tu es mon seul ami ici ... Je ne veux pas être seule. Pourtant, je ressent comme si j'y était condamnée. Je serais seule toute ma vie. Comptes-tu également me trahir. Pourquoi me soucierais-je d'être trahie si je suis morte ? C'est étrange. J'ai l'impression de reprendre mes sens. je sens la chaleur du corps de quelqu'un. Pourquoi est-cela que je ressent ? Je pensais que c'était Idéal qui devait être à mes côtés. Je ne veux pas. Je ne veux pas rester ici. Et je commençais à entendre des voix qui m'étaient inconnues. Je ne savais pas qui étaient ces personnes. Tout ce que je voulais, c'était rentrer chez moi. Et retrouver ma mère. Ca y est, je me souviens, c'est pour ça que je suis venue sur cette île. Je suis venue pour retrouver ma mère. Beaucoup de mages sont ici. Peut-être qu'ils savent.

Mais ou puis-je vivre ? Je n'ai trouvé nulle part ou aller depuis que je suis partie de chez moi. J'ai rencontre deux personnes a Oshibana qui avaient l'air sympathique. Mais, je ne dois pas me faire duper. Les humains sont mauvais et profiteront de moi. Je ne peux que fuir. Je ne peux faire que ça. Je ne peux qu'avoir peur. J'ai peur. J'avais si peur...

-----------------------

Et pourtant j'ouvris les yeux. J'ouvris les yeux et la première chose que je vit était le paysage . Une île. Plusieurs trous. La première chose que je sentais était la chaleur d'un corps humain. Il me portait. Il n'avais aucune raison de le faire, et pourtant, je ne sais pas ce qu'il se passe. Je bougeais ... Qu'est-ce qu'il se passait ? Une ombre nous attaquait ... Il me protégeait ? ... Aucun intérêt .. Je veux seulement retrouver Idéal qui n'était pas là. Ou alors mourir. Cette ombre me fait peur, elle va m'avaler. C'était peut-être lui la cause de ce noir dans mes rêves. Je n'avais envie que de fuir. Je ne pouvais pas rester sur cet homme, c'était trop dangereux pour moi. Ma mère m'a appris a fuir si jamais étais en danger. Qu'est ce que je devais faire ... ?

Trouver l'opportunité de s'échapper ? Elle était là. Il s'était arrêté. Je bondissais au sol et commençait à courir dans la direction opposée. Je cherchais Idéal ... Idéal .. Il n'y avait que lui dans mes pensées. Sans lui je suis perdue. Je n'ai aucun ami, et je suis seule. Je n'ai nulle part ou aller. Je me fichais de ces autres qui se battaient. Je savais pertinemment que j'allais mourir de toute manière. Mais je veux retrouver idéal. J'ai peur à en faire pleuvoir les larmes. Mais j'ai besoin de mes amis. Je ne veux pas être seule, ni séparée de mon amis. Même dans la mort ... Idéal ... Le seul qui puisse me comprendre ...
 MessageSujet: Re: [Evènements : Bataille sur l'île de Legion !] Le Soulèvement des Ombres   Lun 17 Oct - 18:13


Tandis que Marre-Chan et Jessica Haïjo s'enfoncaient dans la forêt, la voie libre, l'ombre malfaisante, Shadow, barrait toujours le passage à Jerenn Jarvis, le pistomancien de Phantom Lord, prêt à tout pour ses intérêts. Dans les bras de l'homme à la musculature assez développée se trouvait une jeune fille qui y paraissait minuscule comparé à la carrure du garçon. L'ombre restait sur place, car elle ne tenterait rien tant que Jerenn Jarvis tenterait de passer pour rattraper les deux femmes, déjà loin désormais.
L'humain leva cependant un arme, un revolver menaçant, vers l'ombre, mais il fut arrêté par un troisième homme qui arrivait derrière eux. Il était plutôt frêle comparé à l'homme au pistolet mais ne semblait pas moins fort. Voilà donc une équipe de mages face au redoutable Shadow. Jerenn Jarvis émet des hypothèses ridicules, ne semblant pas mesurer la dangerosité de Shadow. Jessica Haïjo et Marre-Chan n'auraient pas laisser un être si vulnérable pour assurer leurs arrières, non; les ornements de Shadow font part entière avec lui, et il serait impossible de les détruire. Manifestement obstiné, il tira tout de même vers un bracelet une salve de balles, dont une était enflammée. Elles furent toutes absorbée par l'entité.

...vos vies...

Sans doute à cause de la détonation de l'arme à feu, la jeune fille dans les bras du garçon se réveilla en sursaut. Elle regarda rapidement autour d'elle et finit par bondir sur le côté, s'échappant des bras de Jerenn Jarvis, et se mit à courir pour s'enfuir du chantier.

...l'ombre de vos vies...

Shadow fut réactif. Instantanément, des flammes noires entourèrent tout le chantier. Même une personne censée jugerait mauvais de les traverser. Les trois mages se trouvaient emprisonnés dans le chantier, debout sur les planches de bois qui reliaient les parcelles de terre au dessus des trous. Ils étaient à la merci de l'entité, qui se réjouissait d'avance.

Je suis l'ombre de vos vies.

Ces trois mages trainaient forcément, dans leurs ombres, quelque chose dont ils n'étaient sans doute pas, ou peu fiers. Quelque chose qu'ils auraient souhaité qu'elle n'arrive jamais. Shadow était là pour raviver ces ombres. Il se nourrissait des ombres, et ces trois humains allaient lui fournir son repas.

Le chantier formait, vu du ciel, un cercle, bordé par les flammes noires et menaçantes. A trois endroits du cercle, trois sommets d'un triangle, apparurent trois personnes.
Au nord, une femme mature, le visage toujours fin, les cheveux courts. Habillée prestement, elle s'avançait déjà sur les lattes de bois vers Revuly.
Au sud-ouest, un homme, qui, malgré l'éclat vivace dans ses yeux, avait un corps tremblant et vieilli avant l'heure. Il s'avançait également, docilement, vers Jerenn.
Au sud-est, un homme, hautain, l'expression hargneuse, dévisageait Shin et s'avançait vers lui.
Trois nouveaux venus dans le cercle noir. La mère du Sonja, le maitre de Jerenn, l'oncle de Shin.
Trois ombres qu'ils colportent, trois fardeaux qui les font souffrir.

«Te voilà enfin, Sonja ! Je t'ai cherchée pendant des mois. Je suis rentrée à la maison, mais tu n'y étais plus. Qu'en est-il de notre promesse ? J'espérais t'enlacer, après toute mon absence, sur le seuil de la porte. Je n'y ai vu que poussière. Pourquoi m'as-tu quittée ? Tu es une fille indigne, Sonja.»

«Jerenn, que fais-tu donc ? Quand je suis arrivé dans ton village, tu étais encore un enfant. J'ai su que tu pourrais m'aider. Mais je me suis trompé. J'ai cru en toi, j'ai cru que tu pourrais retrouver Spectre, mon assassin, et inverser la malédiction. Tu étais mon seul espoir, tu le savais pertinemment. Et pourtant, pourtant, même si je t'avais enseigné la magie, tu ne m'as jamais remercié. Tu m'as regardé mourir. Et aujourd'hui, des années plus tard, tu ne fais toujours rien pour honorer ma mémoire. Tu es pathétique, Jerenn, tu es lâche.»

«Shin, te revoilà enfin ! Ta famille est morte, c'est pour ça que je t'obligeais à rester chez moi, dans mon domaine ! J'avais promit à tes parents de t'éduquer si jamais il leur arrivait quelque chose. Tu souilles leur mémoire en t'étant ainsi enfui ! Tu es misérable, vraiment misérable. Je me dis que tu aurais du rester dans ton village, avec ta famille. De toute façon, tu n'as jamais été digne d'accomplir le rituel. Sais-tu que c'est grâce à moi, qu'ils t'ont acceptés ? Car j'étais le seul qui croyait en toi ! Même tes parents doutaient du fait que tu puisses devenir un assassin. Ils avaient raison; tu n'aurais jamais du vivre, Shin.»

Trois ombres prêtes à vous briser. Shadow, au centre, se contentait de déguster la scène. Les trois fantômes s'approchaient de plus en plus des trois humains. Comment allaient-ils réagir ?
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: [Evènements : Bataille sur l'île de Legion !] Le Soulèvement des Ombres   Mer 19 Oct - 20:41

avatar
Invité


Click

Balle n°12 : Discussion avec un vrai mort ou un faux vivant. En tout cas ça parle


Alors que le chantier sud s'entourait des flammes des ténèbres de Shadow. Shadow tentait de nous isoler et ses paroles étaient claires. Ça promettait quelques beaux moments en perspective avec nos ombres. Il voulait jouer avec l'esprit des mages. Les flammes entourèrent le chantier, passer ce rideau de ténèbres serait certainement un problème.

Bon puis tirer sur les machin lumineux c'était inutile, je me suis planté.

Cherchant une solution du regard, il fut interpellé par une voix bien familière qui pourtant n'est plus de ce monde depuis deux ans.

Jerenn, que fais-tu donc ? Quand je suis arrivé dans ton village, tu étais encore un enfant. J'ai su que tu pourrais m'aider. Mais je me suis trompé. J'ai cru en toi, j'ai cru que tu pourrais retrouver Spectre, mon assassin, et inverser la malédiction. Tu étais mon seul espoir, tu le savais pertinemment. Et pourtant, pourtant, même si je t'avais enseigné la magie, tu ne m'as jamais remercié. Tu m'as regardé mourir. Et aujourd'hui, des années plus tard, tu ne fais toujours rien pour honorer ma mémoire. Tu es pathétique, Jerenn, tu es lâche.

Jerenn se retourna légèrement surpris de voir son ancien-maitre arrivait telle un magicien faisant un tour de passe-passe.

J'avoue que celle-là, je l'avais pas vu venir.

Alors que Desperado se présentait devant Jerenn, ce dernier leva la tête comme s'il s'adressait à une divinité qui jouait avec lui.

Très bonne imitation, j'avoue, c'est pas trop mal mais désolé ça ne prend pas. Je veux pas parler au répondeur, je veux parler au patron de suite. Bon comment on sort de là ? La décoration est pas terrible en plus, tu devrais appeler celle qui s'occupe du design intérieur de maisons et même de guilde, elle est très connue. Je te donnerai son adresse une fois que tu auras fini.

Jerenn laissa filer une dizaine de secondes avant de reprendre, montrant au passage du doigt le ciel.

Bon d'accord, puisque vous insistez, je vais jouer avec lui. Je vous fait une fleur alors j'attends un retour sympa et rapide. Alors qu'est que tu disais le vieux ?

Il regarda Desperado.

Je fais des gaufres ça se voit pas ? D'ailleurs, avec ou sans chantilly, la prochaine ?

Je suis plus inquiet pour la petite Revuly, ce genre d'illusions et de manipulation est plus facile à gérer pour les adultes que pour les enfants. Shadow essaie la prestidigitation malheureusement pour lui, j'ai perdu mon âme d'enfant naïf en cours de route.

Jerenn enleva l'arme de son chargeur pour l’échanger avec un autre avant de reprendre la discussion avec lui-même. Shadow a dit qu'il était l'ombre de leur vie. Il se servait donc des mages pour générer ce qui leur tenait le plus à cœur.

Évidement que vous avez cru en moi, vous m'avez transmis le Reiten. Je me suis renseigné un peu la dessus, j'avoue que la pêche n'a pas été excellente mais je sais que vous m'avez donné ce don. C'est pour ça que je vous ai entendu quand je l'ai déclenché. Cette partie de pouvoir en moi, c'est la votre.
Sinon toujours pas de gaufre ? En même temps t'es mort et les morts n'ont pas faim. Il faut pas avoir faim pour manger une gaufre. Tu exagères le vieux.


Jerenn marqua un instant, comprenant de l'absurdité de la situation et de la discussion. En effet il n'était ni plus ni moins entrain de parler avec lui-même après un petit tour de passe-passe de Shadow.

Tu n'es qu'une création de Shadow et il a tout piqué dans ma tête. Je vais d'ailleurs demander qu'il me dédommage pour utilisation de Copyright. Mais pourquoi je te réponds, certainement que je n'ai rien d'autre à faire pendant que je cherche une solution à tout ce fatras.

Puisque je suis sur là dessus, je peux prendre appui pour sortir de là. Deux balles de feu pourrait me propulser assez haut pour passer, je l'ai déjà fait par contre la distance c'est un autre problème. Si je me loupe la chute va être terrible mais je pourrais toujours me ralentir. Je n'ai pas vu si les flammes descendaient. Ça m'aide pas ça... être cuit dans des flammes de ténèbres, c'est pas mon truc.

Il secoua sa tête légèrement et leva sa main droite avec l'arme à la main pour signifier une erreur de la part de Shadow

C'est dommage, Shadow, tu as commis une erreur. Certes, il est vrai que j'aurais voulu inverser la malédiction cependant je savais que ce n'était pas possible. Tu confonds un désir profond et la réalité. Je suis pas assez stupide et pas assez fragile mentalement pour me laisser berner par ça. Je fais la différence entre les deux. Toi apparemment non. La sortie c'est par où ?

Jerenn vérifia sa seconde arme avec un air du genre « cause toujours tu m’intéresses » Il réenclencha les mécanismes de ces armes avant de répondre de nouveau à lui-même.

Bon je vois toujours pas de sortie ou de moyen de faire cesser ces flammes des ténèbres. Il n'y a pas de bouton marche/arrêt.... Une prise alors... Bin non ça serait trop facile. C'est pas mal, ça fait des économies sur le chauffage, des flammes sans élément à bruler. On sauve les forets, merci Shadow.... je vais rien dire, je suis vulgaire avec moi même !

Remercier ? Dès le début, je l'ai fait sur votre carnet de voyage et je sais que vous avez répondu, avec une langue incompréhensible donc je sais pas ce que cela veut dire. J'avoue que j'ai dû écrire un truc bizarre qui ne voulait rien dire non plus. On est à égalité. Je redemande encore une fois, toujours pas de gaufres ? J'ai la confiture si tu préfères.

Jerenn s'occupa du bandage qu'il avait au bras. La jeune fille en descendant n'avait pas fait attention, certainement apeurée par la présence du pistomancien, qui la tenait dans les bras et le bandage avait quelque peu bougé. Il remit correctement avant de répondre de nouveau à la pale copie de son maitre.

Regarder mourir ? Et papy, tu as voulu me foutre à la porte et je suis resté. Qui se serait occuper de toi avec ton caractère de vieux grincheux jamais content. Tu aurais pourri dans ton lit à te plaindre. Tu aurais trouvé le moyen de me mettre ça sur le dos. Je te connais trop bien, le vieux.

Mais pourquoi je discute ? Il pense vraiment me convaincre ? Il a de l'espoir le machin, je vais t'en faire une descente de lit le Shadow ou alors une jolie œuvre d'art. J'ai connu plus convaincant. Bon la sortie c'est par où ? Remarque je pourrais tirer sur le vieux, c'est pas lui et il n'y a personne derrière peut être il comprendrait que j'en ai rien à faire de son baratin.

Des années plus tard.... Tu te fous de moi ?!! On a pas la même notion du temps le débris. Ça fait deux ans que t'es mort l’ancêtre et j'ai affronté Spectre une fois j'ai pris une raclée. Désolé je suis pas masochiste, je développe ma magie et avec le Reiten, je réussirai, je l'ai promis sur votre tombe. Tu pousses le bouchon un peu trop loin papy.

Jerenn commençait à s’énerver tout doucement, Shadow ne faisait que salir la mémoire du Maitre de Jerenn certainement dans le but de mieux le contrôler et de l'éliminer. Alors qu'il voulait la relâcher sur cet acteur de pacotille qui jouait avec lui. Le calme revint très rapidement après l'opportunité d'une petite pique bien placé comme il les aime.

Eh le vieux, c'est plus des lunettes qu'il te faut c'est un chien. J'honore ta mémoire tout les jours. Je vise tout le temps à coté et je dégomme les tomates et les patates dans les jardins comme à l'entrainement. Je vise comme toi papy. Faut pas t'étonner après si je galère.

Bon j'ai pas d'autre solutions pour le moment que lui dirait dessus. Il faudrait que je trouve un moyen de toucher. Shadow mais mes balles lui font rien. Je pourrais essayer de traverser les flammes. Il ne s'étend pas plus loin que le chantier il me semble. Mais c'est risqué , traverser des flammes n'ait jamais une bonne idée. Cependant, elles brulent ces flammes là ou c'est pour décorer et mettre un peu d'ambiance.
Le problème, toujours pas de moyen de se débarrasser de ce truc.


Jerenn pointa vers les jambes de l'illusion ayant pris la forme de son maitre et tira entre les deux pieds.

Bla bla bla bla bla bla, t'as fini c'est bon ?! T'es chiant et tu crains au niveau de l'imitation. Retourne à l'école de théâtre. Je parle pas au sous-fifre donc débarrasses le plancher.

Shadow, je ne laisse pas mes peurs ni mes souvenirs me contrôlaient. Je n'ai rien à me reprocher, alors arrête ton petit jeu. Je t'ai dit que cela prenait pas avec moi. Rien de ce que tu fera ne marchera. Si tu as vraiment lu en moi, tu le sais pertinemment. Donc maintenant tu arrêtes les flammes et tu débarrasses le plancher et presto.


Maintenant, Shadow avait bien compris que la manipulation ne prendrait pas. Jerenn avait le choix, agir ou attendre que ses alliés se défassent d'eux-mêmes de ces imitations. En attendant il réfléchissait à un moyen de traverser les flammes ou de les éteindre. Il tira dans les flammes pour voir l'effet sur le balle.

Souffler les flammes, c'est possible pourquoi pas. Mais l'autre va se faire un plaisir d'en refaire d'autres.... Le laps de temps où il va les refaire, on pourrait sortir. D'abord faut les aider à se sortir de ça.
 MessageSujet: Re: [Evènements : Bataille sur l'île de Legion !] Le Soulèvement des Ombres   Dim 23 Oct - 16:47

avatar
Invité


Click

-----------------------

FUIR

C'était la seule chose à laquelle je pouvais et voulais penser. C'était mon souhait le plus cher, sortir de cet enfer. Dans mon monde, j'aurais été dans un endroit en sécurité, avec ma mère, toutes deux, nous aurions un concert pour un public composé de fées, de lutins, et de créatures fantasmagoriques. Idéal aurait été à mes côtés. Pourquoi la réalité est-elle si cruelle ? Je ne sais pas ou je suis. Je ne sais pas avec qui je suis. Je ne sais plus ce que je suis venue faire ici. La seule chose que je souhaitais, la seule chose que jamais l'on ne m'a accordée, c'était de me reposer. Je voulais me reposer après m'être échappée de tout ce mal qu'est le monde ... Mais je voulais également avoir quelqu'un sur qui me reposer ...

Des Flammes noires recouvrirent la zone dans son intégralité. Il n'y avait plus aucun échappatoire. Nulle lumière ne filtre à travers l'épaisseur de cette barrière de flamme obscure.

*Je n'ai nulle part ou aller ...*
J'étais seule et abandonnée, et sentais déjà la faux brandie par une main squelettique m'achever, et déchirer en petits morceaux les dernières bribes d'espoir que j'avais encore en moi. Tout le monde m'avait abandonnée. J'étais maintenant seule ... J'avais peur de ces flammes. Je ne pouvais pas sortir. Instinctivement, je m'assis puis me recroquevillait. Les larmes continuaient de tomber, depuis le début, je n'avais pas cessé de pleurer. Peut-être que c'est simplement un cauchemar ... Que si j'essaie de penser à mon monde imaginaire, tout deviendrait à nouveau normal.

*Seulement, je ne pensais pas que j'allais la revoir ...*

*Mère ? ...*
Son arrivée me laissa sans voix. J'avais à peine lever mon regard au-dessus de mes genoux pour la voir rayonnante, mais à la fois également si triste. Un silence s'installa et mes larmes s'arrêtèrent. Mes yeux grands ouverts et fixés sur mère témoignaient du fait que je m'attendais à quelque chose. J'attendais quelque chose mais j'ignorais de quoi il s'agissait. Peut-être avais-je envie qu'elle me prenne dans ses bras à nouveau ? Je ne pût rien dire jusqu'au moment ou elle prit la parole ...

« Te voilà enfin, Sonja ! Je t'ai cherchée pendant des mois. Je suis rentrée à la maison, mais tu n'y étais plus. Qu'en est-il de notre promesse ? J'espérais t'enlacer, après toute mon absence, sur le seuil de la porte. Je n'y ai vu que poussière. Pourquoi m'as-tu quittée ? Tu es une fille indigne, Sonja. »

Je ne pouvais là encore pas enchaîner avec des paroles .. Mère était morte ! Mais pourtant, elle semblait si réelle. C'était mère devant moi. J'en était convaincue. Elle est revenue du monde des morts et m'a cherchée tout ce temps. J'étais sûre qu'elle reviendrait jusqu'au jour ou dans les journaux l'on voit que les mages légaux ont vaincu Grimoire Heart. A partir de là, j'avais cru qu'elle était morte. J'ai perdu tout espoir. Et j'ai décidé de partir à la recherche de la vérité sur la mort de Mère. Mais cette vérité, je le sais maintenant, elle n'était pas correcte. Mère n'est pas morte, elle se tient devant moi et me blâme. Je sais que j'ai fait cette erreur. J'aurais dût tout simplement rester à la maison et l'attendre.

Que pouvais-je répondre ? Oui, j'ai été une fille stupide, pourquoi s'exposer au danger alors qu'il suffisait d'attendre le retour de mère ? Pourquoi risquer de perdre la vie et ensuite la rendre triste. Je n'aurais pas dû partir hâtivement. J'en étais désolée.

« Mère, j'ai été une fille indigne. Je n'aurais pas dû douter de vous. J'aurais dû savoir que vous reviendrez. Penser le contraire m'a fait commettre l'erreur de partir de la maison. Tout ce que je veux maintenant, c'est partir d'ici ... Avec vous ... »

Je m'avançais pour approcher de Mère, espérant qu'elle me prenne a nouveau dans ses bras. Qu'elle me tienne au moins la main. Pour entendre à nouveau l'une de ses chansons. Pour qu'elle me rassure à nouveau. Et des images, très rapidement défilèrent dans ma tête. Des images de quand elle me chantait une berceuse le soir. Des images de quand nous étions si complice. Des images de quand elle parlait, et qu'elle me faisait un câlin, un bisou, puis m'endormais pour que jamais je n'aie a voir mère franchir le seuil de la porte. Je voulais retourner vivre comme cela. Je n'avais pas besoin de connaître une fausse vérité. Ma mère est là, et je veux que nous soyons de nouveau ensemble pour l'éternité.

« Je veux rentrer à la maison ... Mère ... »

Terminais-je avec quelques larmes de joie. ~
 MessageSujet: Re: [Evènements : Bataille sur l'île de Legion !] Le Soulèvement des Ombres   Mar 25 Oct - 9:33

avatar
Invité


Click

Voilà j'avais rejoins Jerenn pour tenter de détruire une ombre... Encore... Je commençais a prendre l'habitude de me farcir des trucs un peu bizarre... Comme des ombres ! Jerenn vas devoir combattre avec un handicap et moi je pense que je ne suis peut pas au mieux de ma forme... Bah on vas faire avec ! Il me conseillé de me méfier des ombres, que ses points faibles pourrait être ses sortes de bracelets ou sa ceinture en forme d’œil... Sur ce dernier point, je n'était pas très sur... Même si on lui pétait ses ornements, rien nous dit que cela lui ferait des dégâts ! Jerenn commençait a tirer une salve en direction d'un des bracelets, les balles furent absorbé par l’entité… Cela ne m’étonne pas trop ! La jeune fille que tenait le pistomancien se réveillât, peut-être le coup de feu en était la raison. Elle partit aussitôt en courant pour tenter d’échapper à ce qu’elle devait voir… Sûrement… Je me reconcentrais sur le combat... De toute façon elle n'a pas du partir bien loin ! Enfin je l’espérais... Je tentais d'analyser cette chose, avec un peu de chance l'ombre serait un pur concentrer de magie, je pourrais l'absorber... Mais il y avait éventuellement autre chose, il se pourrait que ce qui nous fait façe soit relié a quelque chose qui soit ici, dans le chantier... Vu qu'elle a quitté son maître pour bloquer la route, la femme qui l'avait appeler aurait peut-être coupé le lien entre elle et sa créature, et aurait donc relier a autre chose... Arg ! Non plus j'avançais dans mes idées, plus je m'embrouillais ! Bon bah... Il vas falloir faire ce travail a l'ancienne... C’est-à-dire agir puis réfléchir pendant le feu de l'action... Mouai... Je commençais à me mettre en position de combat !

Des flammes noires commencèrent à former une sorte de dôme autour de nous... Ce n'était vraiment pas bon ! Je regardais les autres...

«  Les autres ? Mais je ne suis pas venu seul ?... Arg ! Ma tête ! »

En effet, je ne voyais plus les autres... Comme si une sorte de voile m'avait recouvert la vue... Puis je sentis quelque chose... Quelque chose de nostalgique et qui fait froid...Je tentais de trouver d'où venait la source de ceci... Je regardais autour de moi... Puis je découvris un homme d'âge mur... Habillé dans le même style que le mien... Son visage était marqué par la férocité ainsi que d'un air hautain... Mon oncle... Il commençait à parler...

Shin, te revoilà enfin ! Ta famille est morte, c'est pour ça que je t'obligeais à rester chez moi, dans mon domaine ! J'avais promit à tes parents de t'éduquer si jamais il leur arrivait quelque chose. Tu souilles leur mémoire en t'étant ainsi enfui ! Tu es misérable, vraiment misérable. Je me dis que tu aurais du rester dans ton village, avec ta famille. De toute façon, tu n'as jamais été digne d'accomplir le rituel. Sais-tu que c'est grâce à moi, qu'ils t'ont acceptés ? Car j'étais le seul qui croyait en toi ! Même tes parents doutaient du fait que tu puisses devenir un assassin. Ils avaient raison; tu n'aurais jamais du vivre, Shin.»

Ces mots pesaient lourd... Effectivement, ma famille est morte... Seul la branche de mon oncle vit encore... Il avait promit de m'éduquer ? A coup de fouet et autre ? Je souille leur mémoire ? Que seul lui croyait que je pouvais réussir ? Que mes parents doutaient de moi ? Non... Est-ce-que toutes ses personnes m'avaient demandé si je voulais être un assassin ? Non ! Que je ne devrais pas vivre ?... Je commençais à me mordre les lévres... Je commençais a répondre sur un ton assez elevé :

« Vous croyez quoi ?! M'éduquer comme vous l'avez fait ? En me rossant ? Vous croyez vraiment m éduquer de cette manière ?! Vous dites aussi que je souille la mémoire de mes parents ?! En vivant, mes parents continuent de vivre aussi ! A travers ma mémoire ! De toute façon, le village ne vous a jamais apprécier ! Vous êtes un vrai sadique ! Ils ne vous aimaient pour la simple et bonne raison que vos assassinat était un bain de sang ! J'ai refusé de rester avec vous pour ne pas vous ressembler ! Avec cela, j'honore mes parents ! »

Je commençais a respirer a nouveau... Prenant de grande inspiration... J'attendais que l'homme réplique... Mais il n'y avait rien... Tout ce qu'il faisait c'était de me regarder avec son regard froid et fixe... Je le détestais... Normalement, il aurait du venir sur moi pour me mettre une claque ou autre chose... Mais non... Puis je me souvenue de quelque chose... L'ombre... Tout me revenais en mémoire... Je regardais l'image de mon oncle avec un sourrire... Dans un sens, je lui avait enfin dit ce que je pensais... Ce que je gardais en moi depuis longtemps... Au lieu de me briser, cela m'avait renforcer... Je me retournais pour découvrir Jerenn qui tentait d'aider la jeune Revuly...
 MessageSujet: Re: [Evènements : Bataille sur l'île de Legion !] Le Soulèvement des Ombres   Mar 25 Oct - 18:11


Le cercle vivait dans un brouillard plus que menaçant, où seules les silhouettes de Sonja, Shin et Jerenn se distinguaient. Les trois ombres leurs faisaient faces, convergeant toutes vers le centre de gravité du lieu : Shadow, infâme bête venue d'outre-monde. L'entité tournoyait sur elle-même, poussée par le tourbillon de la folie, se nourrissant des ombres qui lévitait dans son espace vital. L'aire était cerclée, bien définie, et c'est là que la ténébreuse assouvissait les hommes, hommes qui ne pouvaient se détacher de l'endroit tant qu'elle ne serait pas repue.

Le corps de Sonja épousait celui de sa mère. Elle s'abandonnait dans les minces bras du désespoir, de la soumission, de la servitude. Une aura de noirceur se dégagea, au contact de Revuly, de la jeune mère, et de ses yeux s'échappèrent un nuage opaque qui se confondit avec le brouillard des lieux. Le nuage migra vers Shadow qui l'absorba.
Jerenn ne recula pas devant son maitre, et, armé de tout son courage, s'entraina dans un long monologue, ne laissant pas le temps à son ombre de contester, comme pour se persuader qu'il avait raison, comme s'il ne voulait pas entendre l'inéluctable vérité.
Shin s'armait de surprise, mais la raison l'emporta en son for intérieur. Il réfuta l'idée de l'ombre aussi facilement qu'on se débarrassait d'une toile d'araignée devant notre chemin. Puisant dans la force de ses convictions, il s'arracha à l'image dévastatrice qui se dessinait devant lui et lui tourna le dos.

En enlaçant sa mère, la jeune Sonja s'adonnait le plus possible à l'ombre, et l'ombre s'en trouvait renforcer, puisant dans le désespoir et l'inquiétude de l'enfant. Shadow n'avait pas réussi du premier coup à dérouter les deux hommes, mais avec la puissance qu'elle avait puisé chez la fille, elle pouvait passer à une seconde offensive.
Le brouillard qui se drapait dans le cercle s'intensifia, si bien qu'il eut fallu plisser les yeux pour distinguer les choses devant soi. Tout ceci n'était qu'à l'avantage de la maitresse des ombres. En effet, le maitre de Jerenn et l'oncle de Shin se déplacèrent, tournant autour de leur cibles. Ce que Jerenn et Shin ne virent pas, c'est que l'oncle fondait son corps sur celui de Jerenn, et Shin offrait le sien au maitre de Jerenn. L'épaisseur de l'atmosphère était idéale pour générer la confusion. Shadow utilisa alors ses talents pour imiter les voix à la perfection. De Shin, on pu entendre :

«Viens donc m'attaquer, Jerenn. Si tu as trouvé Spectre et que je ne puis trouver repos, c'est bien que tu n'as pu le vaincre. Prend place, Jerenn. C'est la dernière leçon que j'ai à t'apprendre : celle de ne jamais quitter un combat sans qu'un des belligérants soit tué ! Nous utilisons tous les deux la magie des pistomanciens, je vais cependant te prouver que j'ai plus d'un tour dans mon sac.»

Et, de Jerenn, on entendit :

«Tu crois vraiment qu'ils ne m'aimaient pas pour cette raison ? Non, Shin, tu as tord. De plus, tu ne les honores aucunement. Nous sommes des assassins, pas des mauviettes ! Tu maitrises la magie des ténèbres, si je ne m'abuse ; tu dois savoir que je suis un as de la magie. Je peux te prouver que ton manque ardent de désir de tuer fait que tes parents se retournent dans leur tombe. Je vais t'attaquer, Shin. Si tu prétends appartenir à la puissante lignée, et si tu veux que son destin se perpétue, tu devras te défendre pour finalement me tuer. Je ne veux pas d'un rat dans ma famille. Nous sommes les uniques survivants. Mais une seule personne peut assurer la survie de notre famille, une seule personne peut la reconstruire. Toi, ou moi. L'autre devra mourir.»

Bien entendu, Jerenn n'entendit pas ce qui provenait de lui, de même pour Shin qui n'entendit pas ce qui venait de lui. Jerenn se trouvait donc face à Shin, mais croyait voir son maitre. Shin se trouvait donc face à Jerenn, mais croyait voir son oncle. Shadow, omniprésent, se délectait toujours autant du spectacle. Revuly Durim, pale figure cadavérique, caressait les cheveux de sa fille, la serrant toujours plus fort contre elle. Il ne fallait pas briser ce moment. Le regard glacial de la mère qui protégeait sa fille portait également sur les deux combattants qui se faisaient face.
Soudain, une détonation se fit entendre, brisant le silence qui s'était imposé. De Jerenn partit une balle qui fonça vers Shin. Mais la balle fut déviée. Jerenn fut aveugle à cette action. Pour lui, rien ne s'était passé.
Soudain, des orbes ténébreuses quittèrent Shin et foncèrent vers Jerenn. Mais aucune d'elles ne toucha l'homme. Shin fut aveugle à cette action. Pour lui, rien ne s'était passé.
Rien ?
Oh, Shin n'était pas au courant pour les orbes, créées dans l'esprit de Jerenn par Shadow, mais il était persuadé que Jerenn, soit son oncle, lui avait tiré dessus.
Oh, Jerenn n'était pas au courant pour la balle, créé dans l'esprit de Shin par Shadow, mais il était persuadé que Shin, soit son maitre, lui avait envoyé ces orbes ténébreuses.
Il était évident pour Shin que son oncle voulait se battre.
Il était évident pour Jerenn que son maitre voulait se battre.

L'illusion se perpétuait.
Shadow s'en délectait.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: [Evènements : Bataille sur l'île de Legion !] Le Soulèvement des Ombres   Mar 25 Oct - 21:16

avatar
Invité


Click

----------------------- [Avec l'autorisation du Joueur du PNJ, je le fait agir ♥]

MERE

Je ne pense qu'à vous dès à présent. Je n'ai plus qu'une envie, c'est d'être a vos côtés pour toujours. J'étais bien dans vos bras, j'y sentais la même chaleur qu'auparavant, et l'envie de vivre me revenait. Je veux protéger ce moment pour toujours, je veux que toujours nous soyons ensemble. Je n'ai plus envie d'aller nulle part, si ce n'est rentrer à la maison. Vous me bercerez à nouveau avec votre musique, vous me chanterez de nouveau les hymnes louant la douceur et la tendresse. Je ne vous abandonnerais plus.

« Sonja, je peux te pardonner. Je peux comprendre que tu aies tenté de me chercher. Je t'en suis extrêmement reconnaissante. La prochaine fois nous resterons ensemble. Non, il n'y aura pas de prochaine fois. Nous rentrerons ensemble à la maison, et nous reprendrons notre vie telle qu'elle l'était. »

« Oui mère! Rentrons ensemble. »

Tout ce temps je m'étais sentie si seule. Je me sentais abandonnée, mais j'avais tord, Mère a toujours été avec moi, et maintenant, elle est vraiment là, vraiment avec moi. Je ferais tout pour elle, absolument tout. C'est la seule personne que je n'ai jamais aimée. Jamais je n'oserais la trahir une seconde fois.

« Sonja, j'ai besoin que tu fasses une dernière chose pour moi, avant de partir. Je t'ai tout enseigné. Tu dois me protéger. Tu dois nous protéger, des gens tentent de rompre notre lien une seconde fois. La première fois ce fût Grimoire Heart, maintenant, ce sont ces personnes qui t'accompagnent. Tu dois nous protéger d'eux. Ils sont le danger. Je sais que tu peux le faire »

« Je ferais tout pour que nous soyons ensemble à jamais. »

Je savais exactement comment j'allais protéger ma mère et moi. Mère m'avait faite utiliser la magie, et m'avait habituée à elle. Je connaissais certaines chansons qui allaient pouvoir nous être utiles. Il était temps de mettre en application tout ce que j'avais appris.

-------

A ce moment-là, Shadow s'était dirigé à l'insu de tous près de Sonja toujours absorbée par l'illusion de sa mère. Elle ne pouvait pas remarquer sa présence. Ils étaient maintenant côtes à côtes, Shadow se préparant à tuer Sonja. Il la laisserait vivre tant qu'elle le protègerait. Il la laisserait vivre tant qu'elle était dévouée à l'illusion de sa mère. Et, en prenant Sonja en otage à son insu, il avait maintenant gagné un avantage considérable

-------
« ♪ Subtus Levarius Symphonia ♪ »
Grâce à mon piano magique que je pouvais invoquer à tout moment, je pouvais jouer un orchestre en entier jouant une musique, dont le titre s'affichait au dessus de moi. En l’occurrence il s'agissait de Benevolence Hymn, une chanson qui créait un champ de force autour de ma mère et moi. Nous serions ainsi toutes deux protégées. Pour toujours. Tant que je jouerais la mélodie, nous serions en sécurité. C'est tout ce que je souhaitais, et des larmes d'émotions exprimaient ma satisfaction de pouvoir aider ma mère encore une fois.

« Sonja ... Tu es devenue si talentueuse, tu es une fille merveilleuse. Tu es mon trésor, le plus précieux qui puisse exister au monde. »

Ce compliment était la consécration pour moi. Jamais je ne pût avoir autant de distinction provenant de ma mère. Mon coeur et mon esprit étaient tous deux les plus délectés de toute la planète et c'était avec émotion que je maintenais le champ de force couvrant moi et ma mère. Rien ne nous atteindra tant que je serais si optimiste. Je suis optimiste car nous allons enfin pouvoir vivre une vie normale. Je n'avait plus besoin de me soucier du passé, car le présent était si magnifique. Je n'avais plus à me faire du mal.

« Ma chanson continuera tant que vous le souhaiterez mère. Grâce à vous je me sens plus forte. Je sens que je peux réussir à utiliser ma magie, et cela beaucoup mieux qu'auparavant. »

* Sonja est parfaite. Elle me protège contre toute attaque grâce à son champ de force. Je n'ai plus qu'a voir ces deux fous se blesser mutuellement sans qu'aucun d'entre eux n'en ait conscience. Sonja est une perle, une perle ténébreuse. Ils n'ont aucune chance. Ils ne se résoudront pas à sacrifier Sonja pour mettre fin à mon existence. (rires sadiques) *
 MessageSujet: Re: [Evènements : Bataille sur l'île de Legion !] Le Soulèvement des Ombres   Ven 28 Oct - 19:48

avatar
Invité


Click

Balle n°13 : Try again Shadow



Jerenn regardait d'un air amusé la nouvelle illusion de Shadow. Son maitre prit forme vers l'endroit où se trouvait Shin. Voila une bien étrange coïncidence, Shadow essaya de nouveau de berner Jerenn. Apparemment l'ombre n'avait pas encore abandonné l'idée de manipuler le pistomancien.

«Viens donc m'attaquer, Jerenn. Si tu as trouvé Spectre et que je ne puis trouver repos, c'est bien que tu n'as pu le vaincre. Prend place, Jerenn. C'est la dernière leçon que j'ai à t'apprendre : celle de ne jamais quitter un combat sans qu'un des belligérants soit tué ! Nous utilisons tous les deux la magie des pistomanciens, je vais cependant te prouver que j'ai plus d'un tour dans mon sac.»

J'ai battu l'ancien par deux fois, une fois de son vivant et l'autre fois avec son esprit ramené d'entre les morts. Spectre a essayé en rappelant son esprit pour me combattre et il a échoué. Je ne vais pas le combattre de nouveau, ce n'est pas lui en plus....

Il laissa tomber d'un coup son sourire et le rire qui s'échappait de lui pour redevenir d'un coup sérieux.

Une fois encore Shadow, il se trompe. Pour Desperado la survie a toujours plus compté que la victoire.


Des orbes des orbes ténébreuses quittèrent Shin déguisés en Desperado et foncèrent vers Jerenn.

Illusions.....


Les orbes ténébreuses disparurent au contact de Jerenn, preuve de l'illusion qui n'avait pas prise sur le pistomancien. Le petit spectacle de Shadow continuait et les illusions devenaient plus convaincantes mais elles ne fonctionnaient pas.

J'avais raison...Tout ça n'est qu'une illusion, l'homme devant moi est Shin sauf que à cause de Shadow les ténèbres et les ombres modifient ce qu'on voit. De plus donner une illusion de mon maitre et ne pas utiliser sa magie, mais d’où sort cette ombre ??? Une fois encore ça prend pas et ça ne prendra pas. Spectre m'a fait affronté l'esprit de Desperado en le manipulant et j'ai gagné. Le maitre du temple, que j'ai rencontré sur le retour vers Fiore, a fait en sorte que cela n'arrive plus. Ses soins et son apprentissage de l'illusion est une bonne aide. J'ai passé plusieurs mois à apprendre...Contrer cette illusion est assez facile. Les illusions ne marcheront pas mais c'est chiant.
Maintenant que j'y pense, je peux le faire..... ça va marcher vu que ce n'est pas affecté.


Jerenn se concentra pour utiliser le sens que Shadow ne pouvait contrôler du fait que les illusions ne prenaient pas. Il fallait se concentrer pour repérer le flux de magie de Shadow, lui même. Malgré les interférences des ombres, retrouver sa piste ne s'avéra pas si difficile que ça. Jerenn avait repéré un autre flux, plus pure, plus innocent, sans aucun doute celui de Revuly Sonja. À l’intérieur d'un dôme de protection, Shadow était là, tel un lâche, se servant de la jeune fille comme bouclier. Maintenant que la position de Shadow était enfin trouvé, le pistomancien pouvait s'occuper de Shadow et cette mascarade.

Je pourrais m'étendre sur ta façon de procédé ou sur ton niveau d'illusion mais je vais pas le faire, j'ai pas le temps de jouer avec ton pouvoir dont la représentation est une vaste supercherie dont les failles sont nombreuses et visibles comme le nez au milieu de la figure.

Le pistomancien sortit ses deux armes et les pointa en direction de Shadow, l'analyse des flux de magie indiquait qu'une autre magie, certainement l’œuvre de Sonja, qui englobait une zone autour d'elle.

Tes illusions sont une projection d'images crées par ton esprit. Mais que se passera-t-il si je te stresse au point que tu n'aies plus le temps de projeter quoique ce soit ?

Le pistomancien commença à tirer sur le dôme de Sonja, pour le faire et céder et pour s'occuper ensuite de Shadow. Il pressa les détentes de ses armes l'une après l'autre. Les balles allaient s’écraser sur le bouclier, tel un moustique sur un pare-brise de voiture. L'intensité magique du bouclier diminuait petit à petit. Le but étant de le faire céder pour attaquer directement Shadow. Les douilles tombaient une à une au sol. Pour finir, la dernière balle fut une balle de feu pour briser la défense dont se servait Shadow par l'intermédiaire de Sonja. Jerenn rechargea ses armes et attendit. Le bouclier céderait bientôt laissant le champ libre pour s'en prendre directement à Shadow.
 MessageSujet: Re: [Evènements : Bataille sur l'île de Legion !] Le Soulèvement des Ombres   Dim 30 Oct - 22:49

avatar
Invité


Click

Après avoir quitté des yeux l'image de mon oncle, je regardais Jerenn ainsi que Revuly... Elle semblait serrer quelqu'un... Sauf qu'il n'y avait personne dans les bras de la jeune fille ! Donc elle était tombé dans l'illusion de Shadow. Bah ! Qui irait blâmer la jeune Sonja ? Elle doit sûrement voir quelqu’un qui lui est chère... A son âge, j'aurais peut être aussi tombé sous le joug de l'illusion... Ou pas... J'aurais fuit comme la peste mon oncle même si celui n'était qu'une image ! Je commençais a m'approcher puis m’arrêtât net quand je sentis quelque chose changer dans l'air... Quelque chose de familier ! On aurait dit mon sort d'absorption ! Cela ne pouvait pas être Jerenn, il est un pistomancien , ni Revuly, qui à ce que j'avais compris une magie musical. A moins, qu'ils n'ont une deuxième magie, la seule personne qui restait était Shadow... Mais à qui pouvait il extorquer de l'énergie ? Je recommençais a bouger quand soudain mon oncle réapparut en face de moi. Et il recommençait a parler :

«Tu crois vraiment qu'ils ne m'aimaient pas pour cette raison ? Non, Shin, tu as tord. De plus, tu ne les honores aucunement. Nous sommes des assassins, pas des mauviettes ! Tu maîtrises la magie des ténèbres, si je ne m'abuse ; tu dois savoir que je suis un as de la magie. Je peux te prouver que ton manque ardent de désir de tuer fait que tes parents se retournent dans leur tombe. Je vais t'attaquer, Shin. Si tu prétends appartenir à la puissante lignée, et si tu veux que son destin se perpétue, tu devras te défendre pour finalement me tuer. Je ne veux pas d'un rat dans ma famille. Nous sommes les uniques survivants. Mais une seule personne peut assurer la survie de notre famille, une seule personne peut la reconstruire. Toi, ou moi. L'autre devra mourir.»


Je regardais derrière moi, là où je l'avais laissé tout à l'heure : il n'était plus là... Comment avait il pus se déplacer en face de moi sans que je m'en appercoive ? A non c'est vrai... Ce n'est qu'une image ! Et puis la première fois que je l'ai vus, j'aurais du me poser la question : Mais qu'est ce qui fout sur cette île ?! A moins qu'il se fasse recruter comme assassin auprès de cette guilde... Et puis aussi, ses traits de visage n'avais pas changé... Pas vieillit... Alors raison de plus pour se dire que ceci n'est qu'une illusion... Je vis une balle partir de mon oncle...

«  Pff... Mon oncle ne se bat jamais avec une arme à feu ! Si tu avais bien analyser mes souvenirs Shadow, tu aurais sut qu'il utilise soit la magie soit une épée ! »


Je tandis l'un de mes bras en direction de la balle... Au contact, il n'y avait rien eu... Illusion... Je fermais les yeux... Pour revoir sans les illusions, il fallait ce concentrer... Oublié toutes pensés.... Je commençais a respirer et inspirer lentement... Quand je rouvris les yeux, mon oncle avait disparut... Je voyais Jerenn tirer sur une sorte de bouclier... Dedans il y avait Revuly ! Je commençais a me dire qu'il était devenus cinglé ! Ou qu'il était tombé lui aussi sous l'emprise de l'illusion. Et puis après une nouvelle observation je remarquais que Shadow était dans le bouclier ! Jerenn tentait de détruire le dôme protecteur pour en finir avec l'ombre ! Le bouclier commençait a légèrement se fissurer... Il lui faudrait plus que de simple balle pour abattre cela ! Je commençais a préparer une de mes sphères... Avec un peu de chance, je pourrais réussir a abattre les défenses et toucher Shadow... Et il faudrait ne pas toucher la Revuly ! Après avoir fini d'invoquer mon orbe, je la gardais dans ma main puis me dirigeât vers le bouclier... Avec un peu de chance, si je reste au contact, je pourrais modifié le flux de ma magie... Jerenn de l'autre côté continuait de tenter de percer. Arrivé juste a quelques pas du dôme, je palpais avec ma main libre le bouclier. Il vas peut être falloir un peu augmenté la puissance. Je frappât avec mon orbe le bouclier. C'était un peu comme une lutte. Je mettais toujours un peu plus de puissance... Quelques chose d'inatendut ce produit, le choc entre les deux magie commençait a produire un souffle... Un souffle ?! Je mettais plus d'énergie ! Avec un peu de chance, les flammes noir s'éteindront avec cela ! Et peut être briser le bouclier ! En tout cas, je sentais mon esprit se libérer... Étrange... Je n'osais pas regarder si c'était les flammes qui s’éteignaient au risque de perdre ma concentration.
 MessageSujet: Re: [Evènements : Bataille sur l'île de Legion !] Le Soulèvement des Ombres   Mer 2 Nov - 18:12

avatar
Invité


Click

----------------------- [Avec l'autorisation du Joueur du PNJ, je le fait agir ♥]

DESESPOIR

Non ... Je ne peux pas laisser faire ça. Je tiendrais le plus longtemps possible. Je continuerais de jouer jusqu'à ce que je n'ai plus de forces. Je ne romprais pas à nouveau la promesse. Mère et moi seront ensemble pour toujours et rien, ni personne, ne nous empêchera de vivre notre vie comme nous l'entendons. Notre bonheur est si proche, et je ne peux pas laisser ces mages interférer à notre bonheur. Je déployais autant de magie que je pouvais pour conserver le dôme qui nous entourait.

« Tu peux le faire, ma fille, Sonja ! »

« Oui mère! Je me surpasserais pour vous! »

* Elle ne résistera pas très longtemps encore .. Mais je peux encore me servir d'elle. Ils ne s'en sortirons pas aussi facilement. Sonja, ton âme m'appartient. (Rires sadiques) *

Non .. Le bouclier se fissure. Il va rompre et ce n'était plus qu'une affaire de secondes. Je ne savais plus quoi faire. Malgré les encouragements de mère, je n'étais plus capable de tenir plus longtemps. Quelques secondes encore, et le dôme qui protégeait notre amour ne serait plus présent. Je suis une incapable, incapable de protéger ma mère. La trahissant alors pour la seconde fois. Je n'ai plus d'espoir et qu'une seule envie. J'aimerais pouvoir rester avec ma mère pour toujours. Que ces horribles mages qui essaient de nous assassiner nous épargnent. Je ne souhaites que ça, vivre avec ma mère. Pourquoi ne peut-on pas m'accorder mon seul souhait ?

* Baang *
Un silence suivant le tonnerre ayant frappé le dôme de Sonja, éclatant comme du verre et disparaissant en dispersant des confettis de lumière, la dernière défense entre Shadow et les deux autres mages était brisée. Plus rien ne les séparait et les mages légaux n'allaient pas tarder à rendre le coup de grâce, en prenant le soin bien sûr de ne pas frapper Sonja.

« Son... Ja... »

Un froid, l'illusion tombe au sol. Revuly Durim, la mère de Sonja s'écroule, comme touchée par une balle perdue, du sang s'écoule. Sonja est pleine de sang. C'est le vide total, pour la jeune fille, les mages légaux ont assassiné sa mère. Brisant ainsi tout espoir pour la jeune fille de revoir sa mère. Elle est morte, elle git a terre devant les yeux de tous ceux présents sur la scène.

« M... Mère ?! »

Le vide ... Total

« Mère !!! NOOOOON !!!!! »

Mère ... Pourquoi ... Pourquoi-t-ont ils tué ? Pourquoi ?!!!!!!
Je refuse de vivre sans elle ! Je resterais ici dans ses bras ! Je ne partirais jamais, même si cela doit signifier ma mort. Qu'ils me tuent, je mourrais avec ma mère, dans ses bras. Je n'ai pas besoin de vivre avec elle, je peux également mourir avec elle. Pourquoi rester sur terre si je peux la rejoindre au paradis des créatures féériques et magiques. Je n'ai plus besoin d'espoir, et je serais satisfaite si je meurs. Je dissipe mon bouclier, j'arrête de jouer de la musique. Je suis fatiguée de me battre alors que la solution est de se laisser mourir. Je n'ai pas besoin de l'espoir de vivre. Maintenant, je n'ai plus qu'un seul espoir ... Celui de mourir.

* L'illusion marche ... Je vais me nourrir de l'espoir grandissant de Sonja grâce à cette illusion. Après que le dôme eut été brisé, je lui ai fait croire qu'une balle avait tué sa chère mère. Je vais me nourrir de toutes ses noires émotions, le désespoir, la haine, la colère, la rancune, tout cela est réuni en Sonja en ce moment. Et maintenant, même si son bouclier est détruit. Je vais faire ressurgir l'ombre en elle. (Rires sadiques)

Allons, laisses moi te guider Sonja. Ton âme est à moi !
*

Les ombres se rassemblèrent en Sonja. Shadow l'avait changée en fusionnant avec elle. Elle n'était plus la même et toute la noirceur de son esprit étaient reflétée grâce à son nouvel aspect. Shadow s'était servie de l'obscurité de son cœur pour carrément entrer en elle. Une nouvelle Sonja, terrifiante était née

---------------------------------------------------------------
Spoiler:
 

Vengeance. Si je dois mourir pour l'obtenir soit. Je ne laisserais pas la mort de ma mère impunie. Les responsables sont ces mages. Je vais les torturer jusqu'à ce que mort s'en suive ! Je vais prendre plaisir à me délecter de leurs souffrances et leur montrer ce qu'à été mon désespoir ! Je n'ai plus rien à perdre. Je ferais tout pour les tuer ! Et d'ailleurs, je sens l'énergie magique remonter en moi. Je sent comme une grande énergie habiter mon corps soudainement. Et pour moi, rien ne sera impossible maintenant ! Je peux les tuer. Je veux les tuer ! et j'y mettrait tout le peu de coeur qu'il me reste !

Ils ont tout détruit, ils m'ont détruite. Ma mère était la seule personne qui pouvait me rendre heureuse, et ils l'ont supprimée ! Je veux voir dans leurs yeux l'agonie ressortir. Je veux me délecter de leur sang qui éclabousse, de leurs cerveaux écrasés. L'énergie qui entre en moi ... J'ai l'impression qu'elle me donne accès à de nouveaux pouvoirs. Je n'étais pas aussi forte avant, c'est pour ça que je fuyais et que je pleurais tout le temps. Mais là, je ne peux pas me permettre de fuir. Ils m'ont tout volé, ma vie, mon bonheur. Il est temps pour eux de payer !

« Jouons à un nouveau jeu maintenant ... »

♫ Winter Symphony ♫

« Je me sens forte, assez pour vous écraser et cette symphonie n'est seulement que le prologue de vos souffrances. Je vais vous torturer et grâce au nouveaux pouvoirs que l'énergie obscure m'a conférée je vais pouvoir me délecter de votre agonie. Elle apparaîtra dans vos yeux ! »

Au fur et à mesure que je jouais cette symphonie, la température ambiante pour ceux que je considérais comme des ennemis commençait à dramatiquement diminuer jusqu'à a atteindre des températures plus piquantes que celles du Mont Yakobe. C'était une sensation illusoire, mais si réelle et si puissante pour ces vaux-rien. Les victimes auront l'impression d'être dans un paysage enneigé, plein d'arbres morts et de tombes, un cimetière hivernal et leurs tombent sont dedans.

Et puis ce n'était pas tout. Shadow m'avait donné son pouvoir ... Je pouvais magiquement produire des choses plus merveilleuses. En faisant des Mash-up de deux symphonies, je pouvais littéralement jouer deux symphonies en même temps. Et l'horreur ne faisait que commencer.

♫ The Dead Man Symphony ♫

« Connaissez la souffrance que vous m'avez offerte ! Un monde de froid et de morts. Vous avez tués ma mère et je me vengerais coûte que coûte ! Connaissez la solitude de vous savoir seuls contre tous ! Je vais vous torturer mentalement et physiquement jusqu'à la fin. »

En plus du froid terrifiant et l'imagination d'un paysage hivernal recouvert de neige et d'arbres morts, ainsi que de tombeaux, les deux mages auront maintenant l'impression de se battre contre une armée de morts vivants se levant depuis les entrailles de la terre, ils se comptaient par dizaines s'avançant vers les deux mages. Les morts vivants ne sentaient aucune douleur et aucune émotion, toujours ils se relèveront. Les illusions du passé, c'est terminé, là, de vraies illusions, de vraies souffrances mentales. Ma musique leur donnera envie de se suicider dans les minutes qui suivent.

« Amusez vous bien ! Souffrez ! Je veux voir le désespoir en vous ! (Rires Sadiques !) »

* Sonja est à moi. Et je vais l'aider à les écraser. Je ne me laisserais pas avoir deux fois par les talents de ces mages et je vais illusoirement disperser l'aura magique de Sonja dans tous les alentours, de manière à ce qu'ils ne sachent pas à nouveau là ou nous sommes. Ils n'auraient pas du nous voir tout à l'heure, et je me demande par quel procédé ils nous on vu, mais cela ne se reproduira pas. Des dizaines de Sonja illusoires avec l'impression de la même aura magique ... Ils sont perdus. Sauront-il décerner le vrai du faux encore une fois ? Et si cette fois le faux était vrai ? *
 MessageSujet: Re: [Evènements : Bataille sur l'île de Legion !] Le Soulèvement des Ombres   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Evènements : Bataille sur l'île de Legion !] Le Soulèvement des Ombres
» [Evènements : Bataille sur l'île de Legion !] Tomber les masques
» [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas... || Haïne - Jerenn ||
» [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Nos idées noires se dévergondent.
» [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Qui s'oppose s'attire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Autres Lieux :: Iles & Océan :: Ile de Legion :: Forêt