Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
[Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Les graines mangent-elles les aigles ?
 MessageSujet: [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Les graines mangent-elles les aigles ?   [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Les graines mangent-elles les aigles ? EmptyJeu 14 Juil - 17:52

Personnage Non-Joueur
Personnage Non-Joueur

PNJ

Click

Spoiler:
 

    16H50 ~ Extérieur de la guilde


Je m’appelle Liah Nicar.
Je fais partie de la plus puissante guilde de tous les temps, Legion. C’est cette même guilde qui, sous le contrôle d’un chef à la puissance impressionnante, inspire la terreur dans le monde entier. Notre guilde parfaite est rempli des plus grands criminels de tous les temps, et… des autres.
Triste destin, je fais partie des autres. Mon nom n’a jamais été connu dans le Royaume puisque je n’ai jamais commis de crime honorable. Je ne suis qu’un pion dans l’échec de notre Maître Aleksander, et, espérant tenir mon rôle le plus longtemps possible, je remplirais tout ses objectifs les plus fous et les plus… amusants. Il y a peu, notre guilde s’est lancé dans un objectif fou que nous pouvons remplir comme nous le voulons, du moment que l’on s’en donne les moyens : Legion peut tout faire, et, grâce à un honneur qui m’a été accordé, je participerait à cette Révolution. Est-ce un objectif noble ? Aux yeux de la loi, non, mais aux yeux de la justice, de notre justice, nous sommes réellement tous des héros. Et afin que cette vérité soit connue de tous, je combattrais autant que ma triste faiblesse me le permet. Je ne suis qu’une mage faible comparée à ces grands héros que notre guilde a obtenue, mais ce rang me suffit, je ne m’intéresse pas à la gloire : je veux juste être reconnue comme une membre dévouée de Legion.
Alors que les chantiers avancent au Nord et au Sud de l’île, je dois attendre dans la guilde. Cette idée m’insupporte, je suis pour le moment inutile. Pour passer le temps, je m’occupe des plantes de l’île, et en particulier de celles autour de la guilde : un beau panorama ne rendra la guilde que plus belle encore.

Mais aujourd’hui enfin, mon vœux se réalise. Des mages se sont introduits sur l’île, et quatre mages sont arrivés en face de nous, trois mages de Legion. On nous avait déjà réparée à ce genre de situation et, mettant en pratique les leçons, je courais dans une direction aléatoire, mais qui me semblait stratégique. A ma droite se situait une fenêtre ouverte, et, me faufilant à travers, je sautais dehors. Me savant poursuivie, je continuais ma course pendant quelques secondes, afin de m’éloigner le plus possible de la guilde, que je ne voudrais pas endommager. On ne doit jamais toucher à la beauté.
En m’arrêtant, quelques cheveux cognèrent ma joue. Un silence de quelques secondes s’installa, créant une scène calme sous le vent calme et le soleil, entourés d’arbres et avec de l’herbe vert claire sous nos pieds. Qui pourrait croire qu’une telle situation se déroulé dans un paysage si calme ? Pour Légion, je ferais de mon mieux !
Je me retournais calmement pour voir le visage de la personne qui m’avait suivie, et, émettant un sourire calme, je dis, d’une voix douce :

- Bienvenue sur Legion…
 MessageSujet: Re: [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Les graines mangent-elles les aigles ?   [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Les graines mangent-elles les aigles ? EmptyVen 15 Juil - 13:33

Hirata Kôta
Hirata Kôta

Silver Sword

Click

Précédemment : Histoire de Volonté !

Depuis sa dernière mission avec Cäcilie Frieda et l'élargissement qu'il avait établit sur sa propre vision de la magie, Kôta s'était contenté de se reposer le plus possible pour récupérer des longs entrainements. Il s'était lui-même forgé une magie et, bien qu'il l'avait deviné, la fatigue l'avait emporté sur lui sur les jours qui avaient suivis. Bien heureusement, il était enfin rétablit quand, avec urgence, Bob le convoqua. Ce jour-là, il n'y avait pas beaucoup de monde à la guilde; or, une urgence était signalée : le Royaume était menacé, mais ils avaient une chance de stopper ce qui se tramait. En effet, le conseil venait de localiser la guilde Legion. Après un rapide topo de la situation, Kôta accepta. Il savait que, avec l'urgence et la précipitation, ils ne seraient pas beaucoup à partir au front. Mais il comptait sur lui, et, avec sa nouvelle magie, il espérait grandement pouvoir faire des expériences sur les criminels de Legion...

Rassemblés à Hajurion, Kôta préféra se concentrer à sa manière en évitant la petite foule; il se permit de se transformer partiellement, oubliant ses bras pour de majestueuses ailes, et planant au dessus du bateau qui avançait plutôt rapidement vers l'île. Il ne se souciait pas de se dépenser magiquement parlant; il préférait gérer son stress à sa façon, car il savait qu'un combat dans l'angoisse, avec autant de magie qu'il pouvait posséder, n'était égal à un combat où il était totalement serein. Et c'est dans cet état d'esprit qu'il se posa, tranquillement, sur l'île, en même temps que les autres mages arrivaient. Une fois tous rassemblés, un émissaire du conseil prit la parole, résumant la situation. Il établit des groupes, présenta une carte, que Kôta aurait aimé prendre sur lui, et quand tous furent prêts, ils se mirent en route.

Le jeune garçon avait aperçu brievement Yume no Ai ainsi que Saphira Eltnam Karei dans le groupe; il reconnaissait une jeune femme blonde qui devait frôler son âge et qui était dans sa guilde, également; enfin, il vit Mikio Kiyomizu, un mage dont la renommée se faisait de plus en plus entendre dans les récents évènements; puis Coloro Haïne, le chef de la guilde Phantom Lord, récemment acquittée par le conseil malgré les agissements de son prédécesseur. Kôta fut assigné dans le même groupe que Mikio Kiyomizu, le célèbre mage d'eau, ainsi que d'un mage du conseil et d'un mage de Lamia Scale. Avec la tension plus qu'évidente, ils s'avançaient le plus rapidement possible vers la guilde, lieu qu'ils devaient attaquer, sans aucun bruit. En temps normal, Kôta aurait parlé pendant des heures à ceux qu'il connaissait, mais cette fois, il se contentait de fermer la bouche, comprenant le sérieux de la situation. Il n'était pas doué en combat, malgré des efforts qui portaient leurs fruits; mais il ne fléchirait pas face à un criminel, il en était certain.

Ils arrivèrent après quelques instants à l'orée de la forêt, arrivant dans une petite clairière qui laissait place à un immense volcan, et, à ses pieds, un bâtiment lugubre, austère comparé à sa propre guilde : c'était le lieu où ils trouveraient leurs adversaires. Si tout se passait bien, leur attaque allait porter ses fruits. Ils étaient quatre, c'était peu, mais avec une bonne coordination, ils pourraient se défaire des meilleurs mages de Legion. Ils n'hésitèrent pas, le temps étant compté, et foncèrent dans la guilde. Là, trois mages se séparèrent à une vitesse affolante, comprenant qu'ils étaient attaqués. Kôta misa sur ses réflexes, comme chaque personne de son équipe, et se mit à poursuivre une silhouette qui, agilement, avait sauté au travers du fenêtre ouverte. Cette situation ne lui plaisait pas, ils n'auraient pas du se séparer, mais c'était la seule alternative : le conseil était formel; aucun criminel ne devait s'échapper. Déjà seul, il traversa la pièce qui s'apparentait à une taverne, et suivit sa cible en passant par la fenêtre. La silhouette s'enfuyait vers la forêt, disparaissant un peu plus à chaque pas à l'ombre des arbres. Serrant des poings, Kôta fonça sur ses pas, et rattrapa, sous les arbres, sa proie. Elle s'était arrêtée, lui tournant le dos, dans un espace où les arbres n'étaient pas serrés, et où la lumière filtrait assez pour qu'il entrevoie, quand elle se tourna vers lui, le visage quasi angélique d'une femme, jeune, pure. Étincelante, sa peau était nacrée de blanc et laissait librement virevolter une longue chevelure bleutée qui avait été délicatement parsemée de fleurs. Déconcerté, le jeune mage observa d'un œil critique son adversaire; sous cette apparence se trouvait un criminel, et il était tout à fait plausible que cette femme use de sa beauté pour tromper ses proie. Ne la prenant avec aucune estime particulière, il l'écouta quand elle ouvrit la bouche :

«Bienvenue sur Legion...»

Avec un sourire plutôt moqueur, Kôta s'empressa de répondre, pouvant enfin parler depuis une heure environ. Il s'inclina légèrement en avant, gardant la femme dans son champ de vision.

«Bonjour, je m'appelle Hirata Kôta, je vous remercie pour votre hospitalité. J'ai malheureusement été envoyé ici pour vous attraper, vous êtes en effet une criminelle, et la justice se doit de sévir. Je vous prierais de bien me suivre docilement.»

Il s'avança alors vers elle, jaugeant chacun de ses pas pour ne pas paraître trop brusque, pour avança sa main droite vers elle pour qu'elle lui prenne la main et qu'il l'emmène jusqu'au campement où il la ligoterait. Bien sûr, il ne pensait pas une seconde qu'elle allait se laisser faire; elle allait même, à tout moment, attaquer Kôta. Il espérait, cependant, qu'elle touche sa main, rien qu'en l'effleurant...
 MessageSujet: Re: [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Les graines mangent-elles les aigles ?   [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Les graines mangent-elles les aigles ? EmptyDim 17 Juil - 12:39

Personnage Non-Joueur
Personnage Non-Joueur

PNJ

Click

Spoiler:
 

L'adversaire que j'avais en face de moi, assez mignon, m'avait également l'air jeune. Son visage un peu enfantin contrastait parfaitement et harmonieusement avec son regard sérieux et posé. Il avait l'allure d'un garçon plus apte à réfléchir qu'à combattre ce qui, en soit, n'est pas vraiment une mauvaise chose. Ses yeux fins, tout d'abord, me scrutèrent de part en part, comme s'il m'analysait. Toujours souriante, j'attendais d'obtenir sa réponse afin de commencer notre combat dans les règles de l'art : que chacun de nous se présente plus ou moins, ou qu'il fasse entendre au moins le timbre de sa voix.

- Bonjour, je m'appelle Hirata Kôta, je vous remercie pour votre hospitalité. J'ai malheureusement été envoyé ici pour vous attraper, vous êtes en effet une criminelle, et la justice se doit de sévir. Je vous prierais de bien me suivre docilement.

La sienne, justement, correspondait bien à son apparence : grave et sérieuse, mais avec un timbre enfantin. Seulement, je fus attristée par son sourire narquois et moqueur qui ne correspondait pas du tout à son doux visage. Un tel potentiel ne devrait pas être gâché par des expressions ou des sentiments, ainsi, je me suis appris à toujours rester de marbre pour conserver cette beauté froide que la nature m'a offerte à ma création. Lors des crimes que j'ai commis, bien que peu importants aux yeux de la société, j'aie pu maintes fois apercevoir des visages de colères, de peur, ou de désespoir... Cette personnalité que je me suis formée m'a grandement aidée.

Hirata, tel était son nom, suites à ses paroles inutiles, s'avança lentement vers moi, et me tendit sa main. Croyait-il vraiment que de telles paroles allaient me conduire à trahir Legion, ma guilde bien aimée ? Les mages légaux ne se limitent-ils qu'à ça ? Ne savent-ils pas qu'ils ne se battent pas que pour eux, mais aussi pour leur guilde ? Une bonne guilde est connue grâce à de bons membres. Si nous nous mettons à abandonner Legion de cette manière, Maître Aleksander ne pourra jamais mener son projet à bien. D'ailleurs, aurait-il créé son projet s'il savait que nous l'abandonnerions à la première occasion ? Je ne crois pas.
En tout cas, j'avais bien devant moi un jeune garçon qui me demandait de commettre un tel acte. Dégoûtée et résignée, je reculais rapidement avant qu'il ne soit tout près de moi. Ses paroles sont une abomination, de telle sorte que la justice ne peut laisser passer ça. Ici même aura lieux la disparition, la mort de l'un de ces mages légaux, un qui prétendait rendre la justice en oubliant toutes les valeurs qui sont censée régir au sein d'une guilde. Toutes les guildes légales sont-elles ainsi ? Ou bien peut être est-ce la faute du conseil ? En tout cas, ce jeune homme est corrompu par cette pseudo-justice qui est apparemment censée punir les "criminelles"...

Fermant les yeux, je m'attristais du destin de ce pauvre garçon au beau visage. La seule punition possible suite à un telle affront envers Legion ne peut être que… la mort ?
Ma magie, la magie des graines, est une magie créée par la nature, pour rendre à la nature ce qui lui appartient. Ici même, je lui rendrait le corps mort de ce jeune homme…
Fermant les yeux alors que mon visage était toujours impassible, je créais dans mes mains cinq graines de paralysie. Si je réussi ma technique, ce pauvre Hirata sera paralysé pendant deux secondes et demi, temps durant lequel je ferais ce que je veux de lui, excepté le frapper sur un point vital. Seulement, frapper ne servirait à rien, je ne suis pas suffisamment musclée pour lui causer des dégâts…
Faisant passer mes cinq graines dans ma main gauche, je faisais apparaître dans ma main droite une graine de brûlure. Il faut que je fasse attention à ne pas brûler toute ma magie d’un coup… Et surtout à préserver les cinq graines de brûlure que je peux encore produire. Leur brûlures ne sont qu’au deuxième degré, mais cela me suffit largement, puisque je ne peux de toute façon pas viser un point vital…
Mon seul soucis et, pour le moment, le diamètre plutôt réduit du spore que libèrent les graines de paralysie : seulement 3 mètres…

Lançant les cinq graines de paralysie d’un coup, je lançais à peine deux secondes après, soit le temps que les graines touchent une quelconque surface et que le spore se libère, la balle de brûlure, qui, j’en étais presque sûre, toucherait sûrement le garçon que j’avais pris mon temps de viser…
 MessageSujet: Re: [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Les graines mangent-elles les aigles ?   [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Les graines mangent-elles les aigles ? EmptyDim 17 Juil - 14:44

Hirata Kôta
Hirata Kôta

Silver Sword

Click

C'était l'inconvénient à la nouvelle magique qu'il présentait : il fallait un contact avec quelqu'un pour débuter l'enchantement. Voulant s'exécuter à l'amiable en espérant juste qu'elle lui touche la main, elle avait cependant réagit avec méfiance,et s'était espacé de quelques pas. Kôta, sentant donc le combat inévitable, se baissa légèrement pour prendre les deux poignards qu'il cachait sous son pantalon, au niveau des tibias. En garde, il regarda la femme, qui était toujours l'incarnation de la plaisance. La situation ne semblait pas l'affoler, et si elle avait montré de la précipitation en s'enfuyant vers la forêt, peut-être était-ce juste parce que là, elle était dans son élément.
Intrigué, le jeune garçon la regarda mouvoir ses deux mains. Elle tenait des choses minuscules, que Kôta ne reconnut par vraiment. Avec aisance, elle balança ce qu'elle contenait dans sa main gauche vers Kôta, qui recula d'un bond, observant avec attention les petites choses : il s'agissait, à première vue, de graines. Or de leur portée, il les regarda tomber à terre. Rien ne se passa quand les billes touchèrent le sol, roulant jusqu'aux pieds de Kôta. Pourtant, en quelques secondes seulement, le garçon se sentit engourdi, et ses muscles se raidirent; il se retrouva assez rapidement paralysé. Au même moment, une autre graine fonça directement sur lui, le touchant au torse. Enfin, il sentit la mobilité lui revenir, et par réflexe, se dégagea en reculant de plusieurs pas. Immobile, à une certaine distance de la femme, il sentit soudainement une douleur fulgurante au niveau de son cou, et sur l'extérieur de ses mains. Quelques cloques se formèrent à ces endroits; il avait été, vraisemblablement, brulé à un haut point.
Serrant des dents, il regarda la femme, qui restait droite. Tout en la fixant, il réfléchit à la vitesse de l'éclair : s'il avait été paralysé et brulé, cela ne pouvait provenir que de la magie de la criminelle; or, elle ne s'était manifestée qu'en lançant des graines. Ces graines étaient peut-être une diversion, et sa véritable magie agissait différemment, mais ne connaissant que cette information, Kôta se concentra dessus. Les cinq premières graines ne l'avaient pas touché, mais il avait ressentit une certaine paralysie – courte, mais active – et quand la sixième graine l'avait touché, là, il avait été brûlé. Sauf si les graines avaient l'effet simultané de bruler et de paralyser, il ne verrait pas l'intérêt, à part celui de l'embrouiller, d'en lancer d'une part cinq, puis ensuite une seule. Le contact avec la graine ne nécessitait pas son activation, car bien avant que Kôta fut touché par la sixième graine, il ressentait déjà les effets paralytiques. Elles agissaient donc à distance...Comment ? En libérant un gaz ? Dès que la victime regardait la graine ? En se trouvant dans un certain diamètre autour ?

«Très bien. J'ai moi aussi des réserves.»

Gardant ces idées de côté, Kôta ôta ses chaussures, laissa tomber ses poignards, remonta ses manches, et transforma tous ses bras en ailes d'Aigle, gardant juste ses mains à l'extrémité. L'étrange silhouette, fonça alors à toute vitesse vers la femme, tournant sur elle-même. Cette fois, à cette vitesse, même si elle esquivait, Kôta la poursuivrait et finirait bel et bien par la toucher avec ses deux mains qui paraissaient entre les plumes.
 MessageSujet: Re: [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Les graines mangent-elles les aigles ?   [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Les graines mangent-elles les aigles ? EmptyLun 18 Juil - 20:11

Personnage Non-Joueur
Personnage Non-Joueur

PNJ

Click

Spoiler:
 

Comme je l'avais prévu, mon attaque avait touché ce jeune garçon qui semblait, de toute évidence, totalement désemparé. Ma magie n'est pas la plus simple à comprendre, et provoque souvent le doute chez mes adversaires. Là aussi, il semblerait que ce fût le cas. Alors que je voyais ses yeux rivés vers moi, alors qu'il semblait avoir mal, chose normale suite à la brûlure que je lui ai infligé, j'attendais de le voir réagir, dans le but de le tester. En effet, je n'utilise pas ma magie pour n'importe quoi : mes graines sont bien trop précieuse pour être utilisée inconsciemment, et mon énergie magique également. J'espère que Hirata est à la hauteur et qu'il sera intéressant à comprendre, histoire que je ne perde pas mon temps... Mais le fait d'avoir vu son visage est déjà suffisamment intéressant pour que je m'intéresse à ce combat.

- Très bien. J'ai moi aussi des réserves, dit-il d'un ton plutôt bas.

Là, je le vis faire des gestes qui me surprirent, mais sans pour autant en être bouche bée. Que faisait-il ? A quoi cela-lui servait-il d'enlever ses chaussures, ou même de remonter ses manches ? Je remarquai au passage les couteau qu'il avait déposé au sol. Mon attention captivée, je fût bien plus que surprise lorsqu'il déploya des ailes grandes, majestueuses, et aux nuances dorées somptueuses. Quelle était donc cette diablerie ? En tout cas, un tableau magnifique s'offrait à mes yeux lorsque le soleil fit tinter ses rayons derrière Hirata, dont la nature me devint totalement inconnue. Quelle créature était-il ? Pouvait-on vraiment dire qu'il était humain, ou alors allait-il montrer au fur et à mesure de notre combat une nature insoupçonnée de bête ? Là, je ne pouvais m'empêcher de changer de regard, stupéfaite. Ainsi, ce jeune garçon peut tout de même me surprendre, voilà quelque chose qui pimentera un peu notre combat qui avait l'air ennuyeux à ses débuts... Mais tout ne fait que commencer.
Lorsque je vis cet homme-oiseau foncer vers moi, mon premier réflexe fut de me protéger le visage avec mes bras. Là, il me fondit littéralement dessus, et, au contact de sa main que je n'avais pas remarqué entre ses plumes qui, elles aussi, me touchaient, je serrais les dents fronçais les sourcils. Il était bien trop proche et rapide pour me permettre de l'attaquer, et de toute façon, je n'y avais même pas pensé. Mon seul objectif avait tout d'abord été de me libérer de ses nombreuses plumes qui, bien que douces, étaient rigides. En un effort de jambes, je sortais de là, et tombais à genoux au sol un peu plus loin, reprenant un peu mon souffle. Une telle agitation tout d'un coup m'avait surprise et quelque peu effrayée, si bien que j'en avais perdu mon calme. Les yeux écarquillés, je me reposais quelques secondes seulement, me savant menacée d'une nouvelle attaque.
Et pourtant, j'avais beau chercher, je ne constatais aucune blessure aux différents endroits où j’ai sentis des contacts : mes joues, mes bras, mes jambes... Rien n'était atteint, je n'avais même pas une égratignure. Sa tentative avait-elle échouée, ou bien n'était-ce qu'une condition à sa prochaine attaque ? Rapidement, je me relevais et me retournait vers lui pour voir ce qui allait se passer. J'avais créé une autre graines de brûlures dans ma main, et était prête à m'en servir pour riposter.
Hirata Kôta, tu es décidément un cas très intéressant... Tu me forces à utiliser mes graines de brûlures qui me sont pourtant si précieuse... Plus que 4.
 MessageSujet: Re: [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Les graines mangent-elles les aigles ?   [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Les graines mangent-elles les aigles ? EmptyMar 19 Juil - 13:56

Hirata Kôta
Hirata Kôta

Silver Sword

Click

Kôta, tourbillonnant, fonçait donc vers la femme, optant pour cette attaque sans doute déconcertante et peu être risquée pour, au moins, avoir un contact entre ses mains et le corps de la femme. Enroulé dans ses plumes, il se colla à elle, et sa main gauche effleura un de ses bras, tandis que sa main droite, au même instant, touchait son épaule. Satisfait, Kôta établit un décompte dans sa tête à partir de l'instant, comptant précieusement chaque seconde. Par chance pour lui, la femme se dégagea de son étrange étreinte, à la place de l'attaquer, et bondit en arrière, atterrissant sur ses genoux, plus loin. Kôta, lui, annula son sort, transformant ainsi ses ailes en ses bras, et recula également jusqu'à établir une distance de dix mètres entre eux. Au contact de sa main droite, Kôta apprit instantanément l'unité de magie qu'avait Liah Nicar : 5000; or, Kôta avait exactement la même quantité. Rassuré de voir qu'ils étaient à armes égales mais ne perdant pas le décompte dans sa tête, il sortit une montre à gousset de sa poche et regarda l'heure. Par chance, il sembla que le contact avec la peau de Liah s'était fait à16H53 pile; et donc, à 16H53 et trente secondes, le sort de Kôta se déclencha.

«Devil's Gift.»

Habitué à le subir, il remarqua le changement; mais pour Liah, il devait être quasi futile.

Maitrise Magique - Hirata Kôta : 4500 ~ Maitrise Magique – Liah Nicar : 5500


Quand l'aiguille des secondes pointa le trente, le moment où le sort se déclenchait, Kôta appuya sur un petit bouton qui dépassait de la montre; il avait lui-même rafistolé sa montre pour qu'elle produise, chaque seconde, un tic tac régulier, et qu'elle se signale toutes les trente secondes. Ainsi, Kôta pu délaisser le compte qu'il avait en tête, donnant cette tâche à sa montre qui déjà enclenchant le tic tac assez audible. Il referma la montre, la rangea, et, au rythme du tic tac, expliqua à son adversaire :

«En te touchant avec ma main droite, Liah Nicar, j'ai pu établir la quantité de magie que tu as en toi. En gros, je peux savoir, dès que je touche quelqu'un, s'il maitrise bien sa magie ou pas. Connaissant ma propre unité, je peux aussi savoir si je cours un risque en m'attaquant à quelqu'un de plus expérimenté, ou alors si je peux me rassurer en sachant que mon adversaire est novice. Et, en te touchant avec ma main gauche, je choisis secrètement un pourcentage. Je ne peux excéder 10%, et c'est ce pourcentage que j'ai choisis. Pour résumer, toutes les trente secondes, je te donne 10% de ma magie de base. Ainsi, je perds en puissance, et toi, tu deviens plus forte. C'est juste un don.»

A l'instant où il termina son exposé, sa montre, de sa poche, fit un bruit différent du tic tac habituel. «Bip». Cela signifiait que, d'une part, trente nouvelles secondes s'étaient écoulés, il était donc 16H54, et d'autre part, Kôta venait encore de donner de sa magie.

Maitrise Magique - Hirata Kôta : 4000 ~ Maitrise Magique – Liah Nicar : 6000


Kôta recula à nouveau, puis se baissa pour prendre ses poignards qu'il avait précédemment lâchés. Il resta sur la défensive, à distance, laissant les secondes s'écouler lentement. Il devenait de plus en plus faible, tandis que son adversaire gagnait en puissance : s'il restait trop prêt d'elle, elle pourrait l'attaquer, et avec ses résistances affaiblies, il pourrait y rester.
Il expérimentait pour la première fois sa nouvelle magie, et connaissait les risques élevés auquel il s'adonnait. il fallait juste que les secondes passent, encore, et là, il pourrait être certain de gagner.
 MessageSujet: Re: [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Les graines mangent-elles les aigles ?   [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Les graines mangent-elles les aigles ? EmptyVen 22 Juil - 19:01

Personnage Non-Joueur
Personnage Non-Joueur

PNJ

Click

Spoiler:
 

Regardant mon adversaire pour essayer de remarquer un quelconque changement chez lui, ni même une technique apparaître puisqu’il avait retiré ses ailes, reprenant une apparence normale de jeune garçon. Cherchant le moindre geste suspect, je fus réellement déconcertée lorsque je le vis sortir une montre à gousset tout ce qu’il y a de plus normale. Restant tout de même sur mes gardes, je m’interrogeait en mon fort intérieur : croyait-il me battre rapidement pour ensuite continuer sa progression ? Il me semble être doté de grands pouvoirs plutôt étranges, mais je ne peux pas perdre : je n’ai jamais perdu et ne perdrai jamais, sinon, la réputation de Legion serait grandement dégradée… C’est une mission que je me suis assignée lorsque j’ai mis pour la première fois de ma vie la guilde qui devint tout pour moi…

Là, pourtant, Hirata m’expliqua le but de sa précédente attaque qui m’avait semblée inutile, mais apparemment, il avait réellement un but précis. Entre ses plumes, je n’avais pas décelé ses mains, qui, apparemment, m’avait touchée toutes les deux. Chose plus étrange encore, ses deux mains avaient des propriétés différentes, et tout d’abord, il m’expliqua le rôle de sa main droite qui me déstabilisa grandement. Avec son air sérieux, il me dit qu’il avait vu ma maîtrise magique, et tout de suite après, me raconta que c’était ainsi qu’il décidait de la suite du combat : soit affronter en cas d faiblesse de l’adversaire, soit s’enfuir en cas de supériorité de la personne en face de lui. Pourtant, ici, il semblait sérieux et déterminé, et contrairement à lui, je ne connaissais pas sa maîtrise magique. Etait-il largement supérieur, ou bien estimait-il que nos maîtrises magiques étaient assez proches pour continuer le combat ? Dans les deux cas, cette situation ne m’arrange pas : le fait qu’il sache à quel point je maîtrise ma magie est de toute façon mauvais pour moi.
Cependant, sa main gauche me déstabilisa plus encore. Un don, un cadeau ? Une telle magie ne peut être avantageuse pour lui, sauf si un « effet secondaire » est signalé en retour… Apparemment, je recevais 10% de sa magie toutes les 30 secondes. Si l’on se base sur le principe qu’il est plus fort que moi, comme par exemple 7000 points de maîtrise magique, alors quand il atteindrait le stade de 0%, chose que j’imagine inconcevable, je serais au stade de 12 000 points de maîtrise magique, soit toujours au stade de rang B, mais plus près du rang A que du rang C, détail plutôt important. En partant du principe qu’il est environ au même niveau que moi, j’atteindrait le stade de 10 000 points de maîtrise magique.
Apparemment, Hirata atteindrai le stade de 0% en cinq minutes. Comme je l’ai dit précédemment, je ne pense pas qu’il en arrivera à ce point, autrement dit, il se passera quelque chose dans moins de cinq minutes… Et compte tenu de ce qui est en train de se passer, je pense que cette attaque sera très puissante, sûrement décisive. Je dois sauter sur l’occasion et utiliser cette augmentation de maîtrise magique afin d’en terminer avec lui avant qu’il ne me batte. C’est en quelque sorte une course contre la montre…
Comme je ne sais pas quand le décompte a commencé, je ne peux me fier qu’à mon instinct pour attaquer quand le moment me semble être stratégique. De toute évidence, Hirata s’était préparé à ce point de vue, puisqu’il avait récupéré les couteaux qu’il avait posés avant de « s’envoler ». Il se sent menacé…

Je crois qu’il est temps d’utiliser ma technique fétiche… Cette même technique où l’adversaire ne voit même pas ce que je vais lui faire… 10 devraient faire l’affaire…
Libérant mes graines qui volaient, mais que même moi ne pouvait compte tenu de leur taille microscopique. Même au nombre de dix, il fallait réellement les chercher pour les apercevoir, alors je ne pense pas qu’il y ait un risque. Compte tenu de la distance entre Hirata et moi, elles mettront environ cinq secondes à l’atteindre pour ensuite pénétrer dans son organisme. Comme il faut environ une minute au sang pour parcourir tout le système de la circulation sanguine, en sachant que mes micro-graines pénètrent toujours vers le niveau du cou et que la zone de la vue prends maximum cinq secondes à être atteinte, que 10 micro-graines créent 3 secondes d’aveuglement, je dois lui envoyer ma boule de feu entre 12 et 15 secondes.

Dans ma tête, j’avais commencé le décompte, et lorsque cette limite de temps fut atteinte, soit 12 secondes environ, je lançais ma graine de bulûre dans sa direction, sans chercher à savoir si mes graines avaient eu l’effet escompté ou pas. Au pire des cas, il verra la boule arriver, mais elle le touchera sûrement, j’ai confiance en ma précieuse graine…

[ Hrp : c'est un rp qui m'a pris longtemps à écrire compte tenu des nombreux chiffres et recherches à faire x) J'espère tout de même que c'est compréhensible et pas tiré par les cheveux ! :O ]
 MessageSujet: Re: [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Les graines mangent-elles les aigles ?   [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Les graines mangent-elles les aigles ? EmptySam 23 Juil - 13:28

Hirata Kôta
Hirata Kôta

Silver Sword

Click

Liah restait droite, immobile, après avoir entendu le discours de Kôta. Le jeune garçon, lui, tenait avec détermination ses poignards. Ils étaient séparés par de nombreux mètres, et si Kôta n'avait pas de possibilités d'attaque à distance, il savait que Liah pouvait agir à une certaine portée. Il n'oserait pas avancer pour l'instant.
Aucun des deux ne bougeait donc. Les secondes passaient les unes après les autres, accompagnées du tic tac régulier qui venait de la poche de Kôta. Si la situation n'évoluait pas, Kôta perdrait encore de sa magie pour l'offrir à Liah. Mais c'était avant tout ce qu'il espérait. Il lui fallait du temps. Dans moins de cinq minutes, tout serait normalement terminé. Il fallait qu'il tienne jusque là.
Soudain, il ressentit une forte sensation qui l'obligea à fermer les yeux. Il tenta de les rouvrir directement, mais ce fut impossible : était-ce un sort de Liah ? Elle n'avait pas bougé, ce qui était étrange. Peut-être, avant l'arrivée de Kôta, avait-elle placé des graines sur l'espace qu'ils occupaient, de façon à le piéger. Quelques secondes après qu'il soit devenu aveugle, il senti un petit choc contre son épaule gauche. Il reconnut, vu la vitesse, le poids et le bruit du projectile, que c'était une graine. Il fit plusieurs pas à tâtons en arrière, mais c'était trop tard, il était bel et bien touché : encore une fois, des brulures violentes l'attaquèrent. Elles étaient, comparées à la première attaque, plus puissantes; était-ce un résultat du don de magie qu'avait fait Kôta ? Liah s'était sans doute renforcée, et ses brûlures, par conséquent, étaient plus dangereuses. Le jeune garçon fut touché à l'épaule, à travers même son vêtement, et sur sa joue gauche, aussi qu'au cou. Les brulures n'étaient plus superficielles, car environ cinq cloques se formèrent sur sa peau. Il se mordit la langue jusqu'au sang pour ne pas hurler sa douleur.
Instantanément, il pu ouvrir les yeux, le sort d'aveuglement sans doute arrivé à son terme. Il vit Liah, qui n'avait toujours pas bougée, loin devant lui. Il devait faire une affreuse grimace, fermant presque l'œil gauche, pour ne pas ressentir la douleur de la brulure. Il avait, en prime, un goût pâteux de sang dans la bouche, et il avait l'impression d'être handicapé de magie, car une nouvelle fois, le bip retentit.

Maitrise Magique - Hirata Kôta : 3500 ~ Maitrise Magique – Liah Nicar : 6500

Il était donc 16H54 et demi; et cette fois, Liah avait presque le double de magie de Kôta. Le jeune garçon, sentant ses forces lui échapper, devait prendre des précautions : il mettrait plus de temps à se transformer, alors qu'avant, l'utilisation de son Take-Over était presque instantanée. Fort heureusement, ces nouvelles limites à sa magie se limitaient là, mais il allait devoir faire face à un adversaire encore plus puissant. Liah était à 130% de sa magie, et Kôta descendait en chute libre, atteignant déjà 70%. Qu'adviendrait-il quand Liah frôlera les 10 000 unités de magie ? Si les brulures pouvaient être facilement oubliées quand elle était à son niveau normal, avec seulement 20% de plus, Kôta était bien amoché. Il frôlerait la carbonisation la prochaine fois.

Le tic tac reprenait, et le nouveau délai de trente secondes était entamé avant que Kôta ne fasse don de 10% de sa magie d'origine. Les secondes étaient courtes, futiles, éphémères, mais semblaient durer une éternité dans un tel combat. Kôta s'activait contre Legion, la guilde noire qui acquérait une renommée nationale ces derniers mois. Liah était une criminelle, et aussi silencieuse qu'elle était, elle serait enfermée. Il fallait qu'il l'attrape, il la ligoterait et elle serait emmenée en prison, sur la terre ferme. Lui, il continuerait à traquer les différents mages noirs qui se pavanaient sur l'île. Non loin, il y avait la guilde, où se trouvaient Mikio, Cesus et Solis, les membres de son groupe. Ils étaient trois et il avait aperçu deux autres personnes en même temps que Liah; ils étaient en bonne situation, à coup sûr. Kôta devait à tout prix gagner et rejoindre ses camarades.

Réfléchissant aussi rapidement que possible, malgré le tic tac déconcertant qui résonnait dans la clairière, Kôta pensa que la meilleure option pour gagner du temps était de se cacher pendant les prochaines minutes. Liah venait de prouver qu'elle avait une portée d'attaque considérable, mais si elle ne savait pas où trouver Kôta, ses attaques seraient vaines.
Sans avertir, il fonça sur le côté, s'enfonçant dans la forêt où les arbres se collaient presque. Il se mit à courir toujours tout droit, pendant une bonne vingtaine de mètres, et ensuite, sans s'assurer qu'on le suivait, il grimpa à un arbre assez bas, et se logea sur une branche. Caché parmi les feuilles des arbres, il avait une vue sur l'espace autour de lui. La mage de Legion, peu réactive, allait-elle réagir en le poursuivant, ou resterait-elle sur place ? Indécis, Kôta attendit sans faire de bruit. Malgré lui, la branche penchait sous son poids, et parfois, craquait. Il n'allait pas pouvoir rester longtemps ici.

 MessageSujet: Re: [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Les graines mangent-elles les aigles ?   [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Les graines mangent-elles les aigles ? EmptyDim 24 Juil - 21:59

Personnage Non-Joueur
Personnage Non-Joueur

PNJ

Click

Spoiler:
 

Exactement comme je l'avais prévu, mon attaque et ma stratégie fonctionnèrent comme sur des roulettes. Ma graine de brûlures, bien plus puissante qu'elle ne l'avait été depuis que je l'ai découverte, avait eu un effet presque inespéré. Sous l'effet de la douleur, même Hirata Kôta prenait un visage affreux. La douleur et la souffrance peuvent changer n'importe quel individu. Certains changent leur beauté en laideur, d'autre leur calme en peur et en férocité, d'autres s'effondrent et désespèrent sous les pleurs, implorant le pardon de leur assaillant. Ici, Kôta ne se limite qu'au changement de visage, mais il gardait toujours son regard calme et réfléchi. Bien qu'il ne soit pas très beau en ce moment au niveau des gestes et du visage, il semble être très beau du regard : il arrive, comme moi, à ne pas le changer. A quoi pense-t-il en ce moment ? Ce regard pensif et profond peut tout signifier : il peut monter une stratégie de défense tout comme penser à quelque chose qui n'a rien à voir avec le combat, ce qui serait d'ailleurs très vexant pour moi qui viens de lui infliger une attaque apparemment des plus douloureuses. Ne peut-on même plus s'attirer le mérite d'avoir blessé quelqu'un, de lui avoir fait sentir des frissons de douleurs si agréables à celui qui porte le coup ?

Alors qu'un sourire s'apprêtait à envahir mon visage blanc, je vis tout à coup le garçon aux ailes d'aigles disparues s'enfuir en courant vers la forêt. Est-il un lâche ? Changeant mon sourire en marque de tristesse tout en restant une beauté froide, je marchais sur ses pas, et pénétra à mon tout, mais calmement, dans cette antre de la nature. Je touchais de la main gauche le premier arbre de cette forêt, m'excusant auprès de lui et de Dame Nature que j'allais éventuellement causer sur cette oeuvre d'art de calme. Retirant mes fines chaussures de toile que je transporta dans ma main gauche, je marcha, pieds nus, sur le sol feuillu de la forêt. Le peuple qui vient ici ne devrait pas être dérangé ou même piétiné. Marchant lentement au rythme d'une simple promenade touristique, je regardais autour de moi, cherchant mon adversaire pour le sortir de ce lieu sacré. Je ne veux pas détruire cette beauté de la nature pour un homme...
Les seconds passaient, durant lesquels je me laissais envahir du calme de la forêt, doucement éclairée par le soleil brillant au travers des feuilles et des branches des arbres. Guettant le moindre bruit, je cherchais un signe de vie de mon adversaire, lâche, qui allait payer le prix pour avoir fui. Avoir insulté Legion était au moins une raison pour l'affronter, s'enfuir ne peut engendrer que sa destruction totale. Je le détruirais complètement, le tuerai à petit feu... Une trahison ne peut rester sans punition.

- Hirata Kôta... Sors donc de ta cachette et livre-toi à la punition... Comme tu l'as dit précédemment, "la justice se doit de sévir"... Allons, viens, quitte donc cet endroit de vie et de calme... dis-je d'une voix douce, mais sifflante.

Sachant bien que celui-ci ne viendrait pas à moi de cette manière, une chose me vint tout de suite à l'esprit. S'il fuit, ce n'est pas à cause de la peur, non... Ce garçon est intelligent et veut gagner du temps. Ma théorie sur le fait qu'il se passera quelque chose lorsqu'il arrivera au moins au terme de sa maîtrise magique se confirme, je pense... Il aurait sinon utilisé ses ailes pour se rendre dans un coin bien plus éloigné de l'île, et pas seulement là où il peut m'avoir à sa portée... Même sous la douleur, il élaborait sa stratégie. C'est intéressant...

Par prévention, je m'armais du pistolet que j'avais dans une petite sacoche sur ma cuisse droite, cachée sous ma robe. Ce pistolet particulier m'a souvent tirée de situations plutôt désespérées, il me sera sûrement utile ici. Il est particulier dans le sens où ses balles sont des graines, des graines de ralentissement. Lorsque je tire sur une personne avec l'une de ces graines et qu'elle est touchée, celle-ci voit sa vitesse diminuée de 30%, et ce pendant un temps qui varie en fonction de plusieurs critères, mais n'atteint jamais le maximum de 15 secondes. Comme ce pistolet ne peut être armé par de véritables balles et que mes graines de ralentissement ne peuvent blesser mon adversaire puisqu'elles sont molles, je ne compte que sur ma maîtrise de cette arme afin de viser juste et sur leur effet.
Même si je le sais, ma maîtrise magique augmente, ma réserve de magie, elle, commence à réduire fortement. Il y a longtemps que je n'ai pas été obligée de tant me démener pour tuer quelqu'un...
 MessageSujet: Re: [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Les graines mangent-elles les aigles ?   [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Les graines mangent-elles les aigles ? EmptyMar 26 Juil - 10:01

Hirata Kôta
Hirata Kôta

Silver Sword

Click

Les secondes passaient également tandis que Kôta restait sur une branche bancale, immobile. En ne faisant aucun bruit, il se rendit compte que son tic tac résonnait dans la forêt. D'un côté, l'écho faisait que celle qui le traquait ne saurait de quel côté regarder dans un premier temps. Mais rien que la présence du bruit lui confirmerait qu'il était caché par ici. Et, en effet, rapidement, il aperçut au loin la silhouette de Liah Nicar, la criminelle de Legion qu'il tentait d'attraper. Alors qu'elle aurait pu s'enfuir, elle préférait s'occuper de Kôta de ses propres mains; ou alors, elle pensait qu'il était inutile de quitter les lieux ainsi, car Kôta, transformé en aigle, pourrait facilement la repérer. Dans tous les cas, elle était étonnante et prouvait qu'elle était prête à tout pour se défaire du garçon. L'évidence du danger de mort choqua soudainement le jeune garçon. Pour la première fois, il comprit qu'il pourrait bien y rester s'il faisait une faute.
Liah Nicar, elle, s'approchait de l'endroit où était tapi le garçon. Kôta maudissait le tic tac, et se jura, s'il sortait vivant de cette île, de trouver un mécanisme qui pourrait mettre en le mettre en sourdine dès qu'il le voulait sans pour autant désactiver le processus. Tranquillement, pour ne pas faire de bruit, le jeune mage de Blue Pegasus arracha à sa poche la montre à gousset, et observa l'heure. En l'ouvrant, il aperçut qu'il était 16H55 pile. Le bip se déclencha, et Kôta ne pu rien faire pour l'en empêcher : sa position serait irrémédiablement révélée.

Maitrise Magique - Hirata Kôta : 3000 ~ Maitrise Magique – Liah Nicar : 7000

Perturbé, ne s'étant pas attendu à être localisé de cette façon, il perdit l'équilibre, et faillit tomber en arrière. Il se rattrapa à une autre branche, mais son brusque mouvement brisa finalement la branche qui ne tenait déjà plus que difficilement au tronc : elle tomba sous ses pieds, et le garçon se retrouva pendu, accroché seulement par une main à une autre branche. A quelques mètres devant elle, il vit Liah Nicar, qui l'avait repéré au travers des arbres. Pestant contre lui-même, Kôta, se laissa tomber à terre, mais vit au dernier moment que Liah levait son bras avec un revolver au bout du poing. Pendant que Kôta chutait, une détonation se fit entendre, et le garçon se prit quelque chose au centre du front.
Le mage atterrit sans finesse à terre et manqua de se tordre les chevilles. Se relevant, les membres engourdis, il se massa le front pour s'apercevoir qu'il n'avait aucune blessure. L'impact était-il, encore une fois, une graine ? Elle pouvait donc les envoyer de très loin, et vu son tir – même si sa cible était en mouvement, elle l'avait touchée – elle semblait manier son arme avec perfection. Kôta, devant à tout prit s'éloigner, commença à se retourner pour courir dans la direction opposée à Liah. Pourtant, il sentit directement que quelque chose clochait : il était, contre toute attente, lent. Il avait l'impression de courir à toute vitesse, mais pourtant, n'avançait pas comme il l'espérait. Était-ce à cause de l'impact qu'il avait reçu ? A coup sûr, c'était un nouvel effet d'une graine de Liah. L'adolescent continuait de courir, mais se sentait ridicule de ne pas avancer comme il le voulait. Il se retourna alors, et fit face à Liah, qui était plus loin qu'elle.

«Liah Nicar, arrêtons ce petit jeu. Si vous ne montrez pas de résistance, votre séjour en prison sera sans doute écourté. Je suis prêt à dire que vous vous êtes rendue sans vous défendre si vous acceptez de vous rendrez dès à présent. A vous de voir, votre avenir est en jeu.»

Kôta attendait bien sûr une réponse, mais se fichait de ce que la fille déciderait. Il n'oubliait pas le tic tac, et les secondes passaient pendant qu'ils parlaient.
 MessageSujet: Re: [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Les graines mangent-elles les aigles ?   [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Les graines mangent-elles les aigles ? Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Un Heureux événement [DVDRiP]
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre
» [Entraînement] Ivictus vs...
» Un bain chaud, très chaud [ PV: Yuki Caheshi - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Autres Lieux :: Iles & Océan :: Ile de Legion :: Repaire abandonné de Legion :: Alentours