Partagez | .
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
[Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Célébration Agitée
 MessageSujet: [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Célébration Agitée   Mar 9 Aoû - 13:04

Après le départ des trois groupes, le campement s'activa immédiatement : une grande tente fut montée pour y accueillir les blessés et rassembler toutes les affaires. L'envoyé du Conseil Magique était reparti avec le bateau, mais reviendrait sans doute bientôt. Les infirmières s'affairaient à préparer les lits qui accueilleraient les blessés, et bientôt, elles furent toutes prêtes, attendant simplement le retour de quelqu'un.
Un homme, également envoyé du Conseil Magique, nommé Chef d'Organisation, regardait d'un œil sceptique la forêt qui s'ouvrait devant eux. Les minutes passaient, et aucune nouvelle ne leur parvenaient du front. Sur les trois groupes, combien réussiraient leur offensives ? Il fallait impérativement stopper l'activité des mages noirs avant minuit, sans quoi, l'Etherion serait activé et l'île rayée de la carte.

A 17H05, une silhouette se présenta à l'orée de la foret : il s'agissait de Drak Enrick, qui présentait de lourdes blessures à certains endroits. Immédiatement prit en charge, deux infirmières s'occupèrent de lui, le plaçant dans un box sous la tente, tirant les rideaux pour son intimité, et lui administrant une anesthésie pour qu'il soit traité sans douleur. Drak Enrick, pour guérir ses blessures les plus graves, devait donc dormir quelques temps pendant que les infirmières s'attelaient à la tâche.
Quelques minutes plus tard, ce fut Coloro Haïne, titubant presque, qui arriva, portant une jeune femme aussi blessée que lui. De nouvelles infirmières se hâtèrent de s'occuper d'elle dans un autre box, puis Coloro fut emmené plus loin. Mais le Chef d'Organisation s'interposa.

«Cette femme est une mage de Legion ?! Vous pactisez avec l'ennemie, Coloro Haïne !»


Le chef de Phantom Lord démentit l'information, et l'homme recula de quelques pas, dépassé par les évènements.

Dix minutes plus tard, à 17H15, quelqu'un d'autre arriva; il s'agissait d'Atios. N'ayant aucune blessure physique, il souhait juste récupérer de son énergie. Pour libérer de l'espace, on lui demanda de rester à l'extérieur de la tente, pouvant emporter s'il le voulait une chaise pour s'asseoir.

Enfin, à 17H35, deux nouvelles silhouettes apparurent : Cesus Nero, qui avait fait prisonnier Aleksander, le chef de Legion. Les deux ne s'arrêtèrent pas et rentrèrent immédiatement dans la tente pour trouver le Chef d'Organisation. Atios, intrigué par ces nouveaux venus, les suivis également. Le Chef d'Organisation, en reconnaissant Aleksander aux côtés de Cesus Nero, balbutia des paroles incompréhensibles, puis posa la main sur le fourreau de son épée.

«Que...Que se passe-t-il ?»

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Célébration Agitée   Mer 10 Aoû - 22:24

avatar
Invité


Click

Après le combat entre Cesus et le maitre de Légion, ils avaient pris un escalier annexe pour éviter les combats et se rendre directement au campement. Le mage du Conseil aurait voulu pouvoir se porter au secours de ses alliés, mais livrer celui qui contrôlait tout pourrait éviter de nombreux combats et accélérer la victoire du Conseil.

Pendant leur traversée de la forêt, Cesus ne baissa à aucun moment sa garde, sans que cela soit nécessaire. Le criminel n’avait pas l’intention de s’enfuir apparemment.
Mais garder son épée à la main n’était pas une précaution inutile quand on se déplaçait sur l’île.

Arrivé au campement, en ayant fait quelques détours pour ne pas être pris dans les combats, une grande tente avait été élevée. La présence de box à l’intérieur desquels des infirmières allaient et venaient témoignaient du retour de mages alliés qui avaient besoin de récupérer. On ne pouvait pas s’attendre à sortir d’une bataille contre Légion sans blessés, donc les savoir en vie était une bonne nouvelle, et ils pouvaient aussi donner des nouvelles du front.

A leur entrée dans la tente, ils virent seulement Atios, un mage à qui Cesus avait déjà eu affaire, et ils ne s’étaient pas quittés en très bons termes. Mais il ne pouvait pas penser à cela maintenant, la situation était urgente.
Et quelque soit le caractère du mage de Fairy Tail, il fallait le considérer comme un allié.

Sans s’arrêter, ils entrèrent dans la tente du Chef d’Organisation. Ce dernier semblait pris au dépourvu par l’arrivée de l’homme le plus recherché à travers Fiore. Sans comprendre la situation, il balbutia quelques mots en portant sa main à la garde de son épée.

«Que...Que se passe-t-il ?»


Cesus avait toujours son épée en main, et il se redressa en bombant le torse comme c'était l'habitude au moment de parler à un supérieur.

« Cesus Nero au rapport, M'sieur !
Je viens livrer le prisonnier Hancko Aleksander. Il souhaite communiquer avec le Conseil. »


Atios les avait suivi dans la tente, l'ambiance était un peu tendue, et inhabituelle pour chaque personne présente à coup sûr.
 MessageSujet: Re: [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Célébration Agitée   Mer 10 Aoû - 23:45

avatar
Invité


Click

Atios avait, sur la route, pris le temps de prendre des gourdes d'eaux. Il en avait dix sur sa ceintures à présent. Des munitions pour vaincre Marre Chan. Il fallait prévoir un moyen de rendre la carapace de sable inutile. Arrivé au camp, il se mit à rentrer dans une transe méditative. Saleté de Marre chan. Il fallait trouver un autre point faible que l'eau s'il y en avait ... Mais il doutait fortement de cela. Il n'était pas assez fort. Même si Excalibur était très tranchante, la coquille s'était sûrement reformé plus vite qu'Atios n'avait réussi à forer la coque de celle-ci. Excalibur, allongée dans son fourreau devant lui au sol, tremblait légèrement. Le jeune homme décida de se lever alors, avant de prendre l'épée en la retirant du fourreau. Il activa Vortigern et coupa un arbre proche de là comme dans du beurre. Il soupira. Le jeune porteur planta Excalibur dans le sol et tenta de le percer. Là aussi, la terre céda sans aucune résistance. Il se remit à méditer et il rangea l'épée. Mais il se releva d'un coup. Il sentit deux présence arrivante. Il avait Excalibur en main.

Il n'en croyait pas ses yeux. Que ce lâche de Cesus ai pu capturer le chef de Legion à lui seul alors que même Atios aurai du mal à l'affronter ? Impossible. Il ne restait que deux possibilté ... Il s'était rendu. Ou... tout ceci était du bluff. Soit il provoquerait le conseil et indiquerait la position du camps de base... soit .. Non. Il ne pouvait pas croire qu'un Homme capable d'être arrivé jusque là, il ne pensait pas qu'il douterait maintenant. Il y avait quelque chose de fumeux là dedans. Il suivit Cesus et Emil. Il ne dit rien, mais il était dans le dos d'Emil. Excalibur en main. Il laissa réagir celui qui s'occupait des opérations. Mais finalement, il brisa la glace avant lui, puisqu'il ne disait rien.

- Hancko "Aleksander" Emil. Chef de Legion. Instigateur de l'attaque de Crocus. Peu importe qui je suis. Je doute fortement que cet homme ici présent ai pu vous appréhender seul. Il fit une pause en pointant Cesus avec Excalibur avant de baisser son arme. Il était blanc. Pâle. Il était froid et tendu. Il ne lâcherai pas Excalibur ; le premier faux mouvement et Atios était prêt à envoyer voler le prisonnier voler dans un coins et l'achever si nécessaire. Atios reprit la parole alors et dit : J'aimerai savoir pourquoi vous êtes ici. Pourquoi abandonner vos alliés ici après tant de succès dans vos plans ? Pourquoi vouloir parler au conseil? Et quelques questions plus personnelles ; excusez-moi messieurs les membres du conseil, mais j'aimerai confirmer les dires d'un des agents de Légion. Il avait un regard sévère et sérieux. Il n'avait plus du tout l'air aussi insouciant qu'à son arrivé. Est-ce que la dénommée Marre Chan est la mage la plus puissante dont vous disposez.. ? Et voyons voir si vous voulez réellement vous rendre... A-telle une faiblesse exploitable ?
 MessageSujet: Re: [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Célébration Agitée   Jeu 11 Aoû - 0:53

avatar
Hancko Emil

Indépendant Illégal

Click

Précédemment : Aux prises avec le Conseil Magique !

Le mage du Conseil, qui avait finalement daigné se présenter comme étant Cesus Nero, avait donc transféré Emil, s'assurant de la bonne conduite de son prisonnier en le gardant à portée de son épée, du bâtiment de Legion, qu'ils avaient quittés par une sortie par derrière, évitant les combats, jusqu'au campement des mages envoyés par le Conseil, qui était vraiment à l'autre bout de l'île, et occasionnait donc beaucoup de marche. Cependant, autant le chef de Legion que celui qui l'avait capturé étaient pressés de rentrés, et Emil ne montrait cette fois aucune patience, étant même exalté par l'idée de s'adresser au Conseil même. C'était sa seule requête, et Cesus lui avait assuré qu'elle était sans doute réalisable, du moment que le Chef de leurs opérations présentait un avis favorable. Bien sûr, ils étaient ennemis, mais Emil espérait un peu de clémence. C'était après tout la dernière volonté d'un condamné.
Ils aperçurent donc une tente, construite au bord de la falaise, à la sortie de la forêt. La tente était grande, large et spacieuse, et les deux hommes s'empressèrent d'y rentrer, suivis de prêt d'un jeune garçon qui était dehors à leur arrivée. A l'intérieur, ils virent au fond des infirmières s'activer pour soigner quelques blessés, et devant eux, un homme semblant avoir l'esprit confus, qui s'approchait déjà vers eux.

«Que...Que se passe-t-il ?»


Cesus Nero, sans doute fier du prestige qu'il avait eu de capturer le chef ennemi, s'adressa d'un ton presque solennel à ce qui semblait être son supérieur direct :

«Cesus Nero au rapport, M'sieur ! Je viens livrer le prisonnier Hancko Aleksander. Il souhaite communiquer avec le Conseil.»


La dernière phrase de l'homme, toute simple, sembla pétrifier le commandant. Outre le fait qu'il avait face à lui l'ennemi numéro 1, le fait qu'il eut voulu contacter le Conseil Magique même semblait comme outrageux pour lui.
Alors que ce même homme, ayant retrouvé un minimum de tact, semblait s'apprêter à répondre à Cesus, une voix leur parvint derrière eux. L'homme qui les avait suivi, un garçon à la silhouette frêle, les contourna pour leur faire face. Sa voix était pleine de sarcasme, et il n'hésitait pas à y ajouter des railleries implicites.

«Hancko "Aleksander" Emil. Chef de Legion. Instigateur de l'attaque de Crocus. Peu importe qui je suis. Je doute fortement que cet homme ici présent ai pu vous appréhender seul. J'aimerai savoir pourquoi vous êtes ici. Pourquoi abandonner vos alliés ici après tant de succès dans vos plans ? Pourquoi vouloir parler au conseil? Et quelques questions plus personnelles ; excusez-moi messieurs les membres du conseil, mais j'aimerai confirmer les dires d'un des agents de Légion. Est-ce que la dénommée Marre-Chan est la mage la plus puissante dont vous disposez.. ? Et voyons voir si vous voulez réellement vous rendre... A-telle une faiblesse exploitable ?»


Emil ouvrit davantage les yeux avec son étonnement, mais ce mouvement vif fut accompagné d'un rictus à peine percevable.

«Bonjour, jeune inconnu. Vous présentez bien des questions, et je peux sans hésiter y répondre. Je suis ici car j'ai été capturé par votre ami Cesus Nero, membre de Conseil Magique. Visiblement, ce Conseil a organisé une attaque sur notre île.»


Il eut un petit rire moqueur, mais c'était pour dissimuler le fait qu'il usait de sa magie. Dans sa manche, il fit apparaître la carte de Black Jack, représentant le buste hautain et infâme du squelette, et il s'empressa d'utiliser le pouvoir psychique de ce dernier. Appliqué dans cet art, il sonda l'esprit du jeune homme, apprenant qu'il s'appelait Atios, confirmant le fait qu'il ait rencontré Marre-Chan, et en une seconde, Emil obtint toutes les informations sur le plan des mages du Conseil. Il apprit également que l'Etherion allait tirer, mais il n'éprouva aucune réaction face à cette nouvelle. Il essayait de rester stoïque; même Atios ne pourrait sentir qu'on fouillait ainsi dans lui.

«Pour reprendre tes termes, jeune Atios, je n'ai pas quitté mes alliés. Car les mages de Legion sont mes amis, et je les respecte. Ainsi, je ne vous dévoilerai rien sur la douce Marre-Chan; si je peux juste vous assurer qu'elle est loin du mage le plus performant de la guilde. Ma présence ici est nécessaire, je viens sans aucune intention nuisible. Après tout, c'est vous qui avez commencés l'attaque. N'ayant pas envie de m'engager dans des combats inutiles, je me suis abandonné à Cesus Nero.»


Il se détourna finalement d'Atios. L'intervention du garçon avait été idéale, car Emil avait ainsi pu soutirer des informations en douce, lui qui se présentait comme une bonne poire.
Il se tourna alors vers l'envoyé du Conseil, puis s'adressa à lui :

«Je demande l'autorisation de communiquer en direct avec le Conseil Magique pour leur apporter des précisions quant à diverses informations qui leur paraitront essentielles. Le contact sera également l'occasion pour vous de leur faire part de mon arrestation, si vous le souhaiter.»


L'homme, sceptique, dévisageait Emil, qui restait malgré tout calme. Après quelques secondes d'attente, il céda.

«Je vous y autorise, mais je débuterai la conversation en privé.»


L'homme s'avança jusqu'à un appareil radio et sortit de la tente, lançant un regard à Atios et Cesus comme quoi il fallait garder un œil vigilant sur Emil. Ce dernier, en attendant que sa requête soit exaucée, se permit d'observer de fond en comble la tente, et aperçu ainsi Coloro Haïne, son ancien adversaire, et plus loin, Amaterasu Hinagiku. Il en fut bouche bée.

«Ne serait-ce donc pas notre chère Amaterasu Hinagiku ?»


Il voulut s'avancer vers elle, mais sentit que la tension autour d'Atios était palpable. Mieux valait rester sur place. Il fit le lien entre Coloro et Amaterasu, connaissant leur passé grâce à Black Jack qui s'était déjà infiltré dans l'esprit de la louve.

«Coloro Haïne...Ravi de te revoir. Notre dernière rencontre s'est terminée en de mauvais termes; j'espère que tu n'es pas fâché. S'il te plait, m'autoriserais-tu à m'approcher de mon amie Amaterasu ? Je connais un remède pour elle; elle semble si mal en point que je ne peux rester là sans intervenir.»


Il y avait une sorte de félicité dans ses phrase qui était propre à étonner : il semblait être heureux d'être sur place, même s'il était entouré de deux combattants qui le maintenant prisonniers et que face à lui il y avait un de ses ennemis. Il ne le savait pas encore, mais Drak Enrick se trouvait endormi dans un box; lui aussi une connaissance d'Emil. Le temps des retrouvailles avait sonné.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Célébration Agitée   Jeu 11 Aoû - 14:12

avatar
Invité


Click

Haïne se faisait soigner se blessures, assez nombreuses en soit d'ailleurs, et restituer son énergie magique utilisé dans son combat contre l'esprit qui possédait Amaterasu. Il la regardait être soignée malgré tout par les infirmières. Gravement blessée par les attaque de Jerenn, brûlée à certains endroits, ouvertes à d'autres, et quelques cottes cassés par l'attaque ultime de Haïne, elle était inconsciente. Hope qui l'avait aidé à porter s'était fait discret jusqu'à maintenant et s'était installer un peu plus loin, surveillant sa maîtresse en restant sur ses gardes car il sentait bien qu'elle n'était pas la bienvenue de tous. Seulement, il suffisait qu'une seule personne fasse la remarque et le jeune chef de Phantom Lord arracherait la langue de cet idiot. Observant la demoiselle tout en se faisant soigner, il resta une bonne demi heure, en silence, à observer les gens aller et venir. Ses blessures soignées, il ne lui restait plus qu'à prendre du repos pendant une petite heure. Seulement, une personne interrompit son repos, la personne qu'il voulait voir le plus après Amaterasu, loin après bien sûr. Cette personne entra dans la tente, devancé par un homme blond et suivit par un brun. Le blond communiqua avec le membre du conseil qui gérait le camp, apparemment il avait capturer le chef de légion. Comment avait-il fait? Il devait être fort. Pour s'être battu avec, Haïne savait qu'il était très fort, et il était surement devenu bien plus fort encore. Peut être que ce blond était encore plus fort que ce qu'il semblait être. En tout cas, le seul sentiment que Haïne ressentait, c'était de la deception. Il voulait le combattre, encore une fois, et surtout, savoir pourquoi ils étaient tout deux en vie après ce combat que Haïne pensait être à mort.
Le brun prit à son tour la parole, posant des questions à répétition. Il n'avait apparemment pas encore vaincu son adversaire. Que faisait-il là alors? Le "Marchane" en question l'avait laissé repartir se soigner comme ça?! Et si il l'avait suivit ? Il aurait attaqué le camp et ses blessés ! Dont Amaterasu !!!!... Si Emil n'avait calmer la colère montante de Haïne en répondant de sa voix posée et calme, il aurait surement affronté cette épée dorée, inconsciemment, s'abandonnant à cette folie qui lui faisait faire des choses qu'il regrettait après.
Par la suite, le membre du conseil et le fameux mage de légion s"échangèrent des mots concernant une discution avec les mages du conseil. Était-il fous d'accepter ? De plus, Haïne sentait quelque chose de mauvais dans tout ça. Son instinct ! Comme la personne qui dirigeait toute la scène, contrairement à ce qu'on pourrait croire, était le fameux prisonnier !
D'ailleurs, une fois le membre du conseil sortie, le regard du fameux Aleksander se dirigea vers lui et Amaterasu, lui demandant si il pouvait s'approcher d'elle pour la soigner. Haïne serra les dents. Il voulait qu'elle soit rétablie vite et sans risque. Cependant, les infirmières ne donnaient pas tout ce qu'elle avait pour soigner une ancienne ennemie qu'elle voyait encore comme une ennemie actuelle malgré tout les efforts de Haïne pour les convaincre de contraire.


" Non... enfin... Je sais pas si je peux te laisser approcher d'elle. N'essaieras-tu pas de la tuer pour éviter qu'elle explique tes plans une fois réveillée ? "Lança-t-il, hésitant, intimidé par son ancien adversaire.

Il fit quelques pas vers l'homme puis se tourna son regard vers Amaterasu. Il le tourna ensuite vers celui qui avait proposé son aide. Il soupira puis se gratta la tête, cherchant comment le fait prouver qu'il n'allait pas l'achever au lieu de la soigner. Tout à l'heure, il avait dit que ses alliés étaient ses amis. Qui tuerait ses amis ? Sans doute le mage le plus recherché du monde ! Mais pourtant, au plus profond de lui, il sentait que ce n'était pas vraiment le cas.


" A une condition. Explique moi pourquoi nous sommes tout deux vivants après notre combat, la dernière fois. Pourquoi, si tu as gagné, ne m'as-tu pas achevé ? " lança-t-il cette fois avec une voix plus forte, et sans intimidation. D'ailleurs, se regard ne quittait pas celui d'Emil, cherchant à voir si il mentirait ou si il était franc.

Le chef de Phantom Lord donnerait tout, même son poste, pour celle qui était allongé derrière lui. Il esperait, au fond de lui, que son ancien adversaire ferait de même pour elle, même si il pourrait ressentir une sorte de jalousie à ça. Qu'elle soit heureuse était la seule chose qui l'importait.
 MessageSujet: Re: [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Célébration Agitée   Jeu 11 Aoû - 15:32

avatar
Invité


Click

Atios, après avoir entendu les paroles du chef de Légion fit un sourire carnassier. Il y avait écrit : " Je vais le tuer " sur son front. Atios qui avait eu la joie d'avoir une formation ni avancée ni trop légère en art martial allait pouvoir laisser sa furie à main nue se déclencher sur l'indicible félon, l'odieux chancre qui avait oser sonder son esprit. S'il savait pour le fait qu'il était un fugitif de Dalmascia, il aurait de grave problème. Il devrait le faire taire ... Enfin, il devait rester calme et le neutraliser. Il avait une attitude trop suspecte pour être venu en paix. Il était trop calme pour quelqu'un en plein milieu de la base ennemie et qui est prisonnier. De plus, le fait qu'il avait lu son esprit augmentait la méfiance qu'il nourrissait à l'égard du chef de Légion. Si personne n'avait remarqués, ils étaient sûrement tous fatigués ou débiles. Il n'avait jamais donner son prénom. Et il avait bien montrer le fait qu'il ne connaissait pas son prénom en l'appelant tout d'abord "jeune inconnu" puis "jeune Atios". Par ailleurs, personne ne l'avait appeler par son prénom en sa présence. Le chef de Légion avait fait un beau coup mais Atios était décidément. Il était paraît-il un grand tacticien et stratège prévoyant. Faire une telle erreur était si ...

Atios, Excalibur rangée, fit une balayette au chef de Légion, avant de le plaquer au sol, face contre terre et de lui faire une double clef de bras, se laissant vulnérable à ses alliés s'ils réagissaient de façon irréfléchie. Il n'avait d'autre choix que de leur faire confiance.

- Hey les gens. Cela ne vous choque pas qu'il utilise mon prénom alors que personne ne l'à utiliser devant lui ? Je doute d'ailleurs qu'il ai entendu parler de moi. Je suis presque sûr qu'il à utiliser un sortilège psychique sur moi pour fouiller mon esprit. Et je doute très fortement qu'il l'ai fait juste pour connaître mon identité. Atios fit une pause et tourna son visage vers Coloro Haïne, le chef de la guilde Phantom Lord. Coloro-sama. Vous avez l'air de connaître le chef de Légion. Pouvez vous confirmer qu'il ai accès à des sortilèges psychiques pouvant fouiller l'esprit des gens ? Il faut être prudent avec cet Homme. Nous devrions être très prudent s'il peut faire ce genre ce chose. Je doutais déjà du fait qu'il se rende... Quelqu'un à des cordes histoire qu'on l'attache? Je veux prendre des précautions. Atios pris un scalpel sur une table et le mis sous la gorge du prisonnier avant de se retourner pour dire à Cesus et les membres du conseils : Par ailleurs, vous devriez renforcer les patrouilles à l'extérieur du camp. Mon adversaire est capable de voler. Sait-on jamais, il peut peut-être appeler à l'aide avec une quelconque magie psychique.

Atios espérait qu'il serait pris au sérieux. Il s'agissait d'un très grand criminel et ses doutes, du moins il l'espérait, étaient fondés. Par ailleurs, il dit à l'oreille de celui qu'il plaquait au sol, en murmurant :

- Si vous dites quoi que ce soit sur Dalmascia et je ne vous le pardonnerai jamais. avait-il dit sur un ton froid comme la mort. Il releva le visage vers Coloro et dit : Si j'étais vous, je ne me fierai pas à cet Homme. Trop dangereux.
 MessageSujet: Re: [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Célébration Agitée   Jeu 11 Aoû - 22:29

avatar
Invité


Click

Après que Cesus ait expliqué la présence du maitre de Légion, Atios avait direcetement réagi, mettant directement en doute le succès du mage aux clés. La jalousie suintait de ses paroles comme la sueur d'un boeuf malade, il ne pouvait donc pas éviter de se déshonorer à chaque occasion ?
Dans ses paroles suivantes et son attitude tendue, on devinait la peur, et son echec dans le combat qui l'avait opposé à un mage de Légion, probablement un coup dur pour son égo surdimensionné.

Aleksander répondit à Atios d'un air à peine moqueur. Il parla ensuite avec le chef d'organisation qui avait repris son sang-froid, et sortit ensuite pour avoir un entretien privé avec le Conseil.

Une fois ce dernier à l'écart, le maitre de Légion s'intéressa à une mage allongée, et semblait un peu négligée par les infirmières. Par contre un des membres du groupe veillait auprès d'elle. Ils se connaissaient eux aussi, et c'est à lui qu'il s'adressa pour pouvoir s'approcher d'elle et l'aider.
Cesus observait d'un oeil assez mauvais cette prise d'initiative et se tenait en alerte, mais ce fut Atios qui intervint. Sa raison était qu'il prétendait avoir été la victime d'un sortilège psychique, et la preuve qu'il donnait était l'utilisation de son nom qui n'avait pas été évoqué.

"Vous étiez en train de distribuer des autographes il y a peu et maintenant vous pensez être un anonyme, vous ne gagnez pas en lucidité..."

Il y avait quelque chose de suspect dans le comportement d'Atios. Outre la peur qu'il exprimait, il y avait une paranoïa assez irrationnelle. Et il rejetait aux autres la responsabilité de son adversaire qu'il avait délaissé pour venir récupérer des forces ici, alors qu'il n'avait aucune blessure. L'altruisme n'était pas une de ses qualités; il fallait espérer que son inconsistance ne nuise pas aux autres de leurs alliés qui se retrouveraient en sous-nombre...

Maltraiter un prisonnier était un bafouement des règles élémentaires de la guerre, mais Cesus ne s'attendait pas à autre chose de la part d'un gamin immature et qui se prenait trop au sérieux pour avoir le recul nécessaire.

Il mettait en péril l'obtention d'informations potentiellement cruciales pour le Conseil, ce qui agaçait fortement Cesus. Il préféra cependant attendre la réaction des autres personnes présentes. Le chef d'organisation aurait sûrement bientôt fini de parler au Conseil. Attacher le prisonnier n'était pas une mauvaise idée, mais le traiter de la sorte... Aveuglé par sa peur, l'honneur d'Atios y passait à nouveau, à ce train là il devait être négatif...

"On peut l'attacher si ça vous rassure, mais pourquoi avoir arrêté le combat si l'adversaire est toujours une menace ?"
 MessageSujet: Re: [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Célébration Agitée   Ven 12 Aoû - 16:43

avatar
Hancko Emil

Indépendant Illégal

Click

Face à la proposition du Chef de Legion, le Chef de Phantom Lord, ancien adversaire, afficha une mine hésitante.

«Non... enfin... Je sais pas si je peux te laisser approcher d'elle. N'essaieras-tu pas de la tuer pour éviter qu'elle explique tes plans une fois réveillée ?»


Soupirant, Coloro se leva et s'approcha d'Emil de quelques pas.

«A une condition. Explique moi pourquoi nous sommes tout deux vivants après notre combat, la dernière fois. Pourquoi, si tu as gagné, ne m'as-tu pas achevé ?»


Emil eut un faible sourire, ravi de voir Coloro Haïne accepter ainsi de lui laisser Amaterasu. Oubliant les deux hommes armés qui l'entouraient, Emil s'apprêta à faire le premier pas vers le chevet de la mage de Legion, quand soudain, il fut attaqué par derrière. Visiblement, Atios lui avait sauté dessus, oubliant son arme, pour le mettre à terre. Avec quelques manipulations de combat dont Emil ignorait l'existence, le jeune chevalier réussit à maitriser parfaitement le mage de Legion. Ce dernier tomba le nez en avant, se le fracassant presque contre le sol, et du sang commença à couler par ces orifices. Abasourdi par la tournure des évènements, Emil réprima un grimace pour ne pas montrer la douleur qu'il avait, tordu, maintenu avec force par le jeune brun qui s'empressa de justifier comme il le pouvait son geste.

«Hey les gens. Cela ne vous choque pas qu'il utilise mon prénom alors que personne ne l'a utilisé devant lui ? Je doute d'ailleurs qu'il ait entendu parler de moi. Je suis presque sûr qu'il a utilisé un sortilège psychique sur moi pour fouiller mon esprit. Et je doute très fortement qu'il l'ait fait juste pour connaître mon identité. Coloro-sama. Vous avez l'air de connaître le chef de Légion. Pouvez-vous confirmer qu'il ait accès à des sortilèges psychiques pouvant fouiller l'esprit des gens ? Il faut être prudent avec cet Homme. Nous devrions être très prudent s'il peut faire ce genre ce chose. Je doutais déjà du fait qu'il se rende... Quelqu'un a des cordes histoire qu'on l'attache? Je veux prendre des précautions.»


Atios glissa alors un petit objet tranchant sous la gorge d'Emil, qui ne pouvait parler à cause de la douleur. Serrant les deux, il ne pouvait empêcher le sang de lui couler dans la bouche, et le recrachait à petite dose.

«Par ailleurs, vous devriez renforcer les patrouilles à l'extérieur du camp. Mon adversaire est capable de voler. Sait-on jamais, il peut peut-être appeler à l'aide avec une quelconque magie psychique.»


Il se hissa ensuite jusqu'à l'oreille d'Emil pour lui susurrer des paroles dont lui seul pouvait entendre :

«Si vous dites quoi que ce soit sur Dalmascia et je ne vous le pardonnerai jamais.»


L'homme avait visiblement un passé qu'il ne fallait par ressortir. Emil n'en savait rien, s'étant limité à recherché les plans de l'attaque justement. Il sentit la forte tension qui animait l'homme qui le tenait ainsi; pour lui avoir sauté dessus d'une telle façon, il fallait perdre son sang-froid. Il s'adressa encore une fois à Coloro, ne relâchant pas son étreinte :

«Si j'étais vous, je ne me fierai pas à cet Homme. Trop dangereux.»


Le second homme, Cesus Nero, s'approcha, la voix emplie de scepticisme, peut-être même de dégout.

«Vous étiez en train de distribuer des autographes il y a peu et maintenant vous pensez être un anonyme, vous ne gagnez pas en lucidité... On peut l'attacher si ça vous rassure, mais pourquoi avoir arrêté le combat si l'adversaire est toujours une menace ?»


Ne pouvant réprimer un nouveau sourire habituel, Emil toussa pour évacuer les dernières gouttes de sang. Il ne saignait plus, mais le bas de son visage était teinté d'un rouge profond. Relevant comme il pouvait la tête vers Coloro, Emil lui répondit, comme si rien de la mise à terre ne s'était passé.

«Coloro Haïne...Notre dernier combat a été presque fatal pour moi, et c'est plein d'amertume que je me suis laissé porté par mes compagnons jusqu'à l'île. Je considère malgré tout qu'aucun de nous deux n'ait gagné ce combat. Je me suis évanoui presque en même temps que toi, ayant juste le temps d'attraper la clef que je recherchais. Peut-être ne l'avais-tu pas vu ? Je n'étais en aucune façon capable d'esquisser le moindre nouveau geste. Et je n'étais pas d'humeur à tuer.»


Pour ainsi dire, jamais il n'avait été d'humeur à tuer, sauf quand il avait totalement perdu la raison, quelques années plus tôt. Il amplifia son sourire, ce qui provoqua un drôle d'effet, car ses dents étaient également rouges de sang.

«Jeune Atios, vous me faites mal au dos. Attachez-moi si vous le souhaitez, mais permettez-moi d'avoir une position honorable et non inconfortable.»


Il faillit évoquer une condition comme quoi, sans ceci, il évoquerait Dalmascia – il n'avait aucune idée de ce que c'était, or cela mettrait en rogne le chevalier. Mais en constatant le fait que, en ayant juste salué l'homme, en quelque sorte, il s'était fait agressé, il n'oserait pas tenter une offense, quelle qu'elle soit, sous peine de succomber au manque évident de contenance du garçon. Ravalant son désir, Emil garda seulement le sourire narcissique dont il ne pouvait se défaire. Sa situation était mauvaise, il était sali, mais ne se l'avouerait pas.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Célébration Agitée   Ven 12 Aoû - 17:17

avatar
Invité


Click

Après ses quelques mots et la pose de sa condition, le chef de légion avança d'un pas avant de chuter. Si Haïne ne considérait pas cette personne coupable de le l'avoir forcer à combattre Amaterasu, son amie, il aurait surement accouru pour le rattraper. Seulement, il remarqua rapidement que ce n'était pas une chute maladroite mais une chute causé par une attaque du jeune homme brun qui les avait suivit. Il continua d'ailleurs son attaque en plaquant le chef de légion contre le sol, lui fracassant en passant quelque chose qui le fit cracher du sang pendant un moment. Le jeune homme qui s’appelait apparemment Atios d'après les dires qu'il avait entendu. Venait de maîtriser le chef de Légion. C'était impressionnant en un sens... Mais par contre, comme le soulevait l'autre personne, c'était un prisonnier qu'il avait attaqué. L'attacher était une bonne idée... Mais s'il avait vraiment la possibilité de le soigner. Peut être devait-il le laisser faire. Amaterasu aurait pu lui dire s'il devait la laisser ou non faire. Haïne savait bien que ce n'était Légion qui avait corrompu la demoiselle... C'était un esprit, comme l'avait définit Jerenn, l'esprit de la louve qui l'habitait. Cependant, si ce Emil n'avait pas été là, s'il n'avait pas existé, il n'y aurait surement pas eut de Légion, et donc Amaterasu n'aurait pas pu rejoindre cette guilde, et tout ça ne serait pas arrivé...
Le jeune homme lui posa une question en l’appelant d'un suffixe qui le gêna légèrement, mais pas désagréablement. Depuis qu'il était devenu chef, beaucoup de gens se mettaient à respecter le voyou qu'il était. Plutôt, le voyou qu'on croyait qu'il était. C'était agréable, même si il n'aimait pas qu'on le dise supérieur aux autres. Tout ce qu'il veut, c'est qu'on le traite comme égale... Ni inférieur, ni supérieur. Pour le moment, seul Saphira, et la demoiselle couchée derrière lui parler d'égale à égale. Quoi que, Saphira le négligeait peut être un peu.... Mais c'était sa façon d'être après tout.


" Je n'ai pas vu de pouvoir qui semblait être psychique... " Lança-t-il d'un air désolé avant de se masser le menton d'un air de réflexion. Il prit ensuite le temps de réfléchir et ajouta : " Par contre, il me semble qu'il peut copier les techniques... Et je crois qu'ils ont un mage qui utilise la magie psychique. Cependant, si c'était le cas, et s'il avait vraiment envie de nous détruire, on serait déjà en train de se battre les uns contre les autres non? "

Observant Atios puis le fameux chef de légion, il afficha un grimace en voyant le sang répandu sur le sol. Par la suite, Aleksender lança ses paroles, l'air de rien, ce qui amusa beaucoup Haïne. Il ressentit une certaine admiration pour cet homme qui avait, malgré le sang pleins les dents, la vrai présence d'un chef de guilde... Contrairement à ce que pensait Haïne de lui même. Bien sûr, il avait des choses mal. Mais sa réponse lui convenait et s'approcha de lui et s'accroupi pour être plus proche de celui avec qui il voulait converser.

" Si j'accepte, tu la soigne et ensuite tu te fais attacher sans rouspéter ? Si tu me promet que tu ne feras rien d'idiot, je me porte garant de toi. " Soulevant son regard vers Atios il ouvrit les yeux un peu plus grand qu'habituellement, signe qu'il venait d'avoir une idée fulgurante. Il se tourna d'un coup vers la présence discrète que personne n'avait encore remarqué depuis un moment... Hope ! Dans ces cas là, il portait vraiment bien son nom. " Hope, vient me voir s'il te plait. "

Hésitant, le grand chien approcha et resta assez loin du peuple par précaution. Il se coucha, pour montrer qu'il était intimidé par certaines personnes présentes et attendit que celui qui l'avait appeler lui dise ce qu'il voulait de lui. Haïne tendit la main vers le chien pour lui caresser tendrement le museau, en souriant d'une expression apaisée. Le chien calma sa timidité petit à petit.

" Dis moi Hope, cet homme dit vouloir aider notre amie. Tu dois le connaitre mieux que moi... Est-ce que je dois lui faire confiance? " Le chien se releva et aboya, content, agitant la queue et hochant la tête. Apparemment, sa timidité était dût au fait que le monsieur qu'il connaissait s'était retrouvait contre terre, attaqué, et qu'il ne savait pas si il devait l'aider ou pas. Haïne lui gratta derrière l'oreille en le remerciant puis le chien de l'espoir retourna s’asseoir dans son coin, fixant son regard sur la demoiselle mal en point.

" Atios... Je sais que tu ne fais pas confiance à cet homme, mais moi si. Si tu me fais confiance, à moi, le chef de Phantom Lord, je te promet que si il ose faire quelque chose qui compromet la vie de Amaterasu... je veux dire, qui compromet l'alliance, je le tuerais de mes mains. "

Il n'était même pas sûr d'avoir le force de le faire. Le mage de légion était surement beaucoup plus puissant que lui... mais c'était évidemment pour rassurer l'homme brun qu'il lançait cette promesse. Il resta accroupit, attendant la décision d'Atios. Il n'était peut être pas d'accord, surement d'ailleurs, avec le fait de laisser agir notre pire ennemie, mais lorsqu'il s'agissait du bien d'Amaterasu, Haïne était prêt à tout encore une fois.
 MessageSujet: Re: [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Célébration Agitée   Ven 12 Aoû - 19:46

avatar
Invité


Click

- Très bien. dit-il neutre, le visage vide d'expression, lâchant le scalpel au sol qui fit un bruit métallique strident et mettant fin à la clef de bras. Le stress l'avait fait agir de façon abrupt, mais l'idée que l'on puisse le faire chanter avec sa position ... Il se releva et prit deux compresses nasales dans un tiroir, les imbiba de lidocaïne dans une bouteille qui siégeait près de là et le fourra dans la main d'Emil. Atios n'aimait pas la violence gratuite et regrettait légèrement son geste. La jeunesse sûrement. Mais il avait obtenu plus de sûreté de la part de l'Alliance et malgré l'ironie de Cesus (dont Atios se moquait par dessus tout ), la sagesse du chef de Phantom Lord lui fit chaud au coeur. Il était digne de son rang. Emil, lui aussi, avait était très calme. Mais Atios et sa suspicion était tenace. S'il n'avait pas fonder Légion, les choses auraient étaient plus simple pour tout le monde; Tout les gens ici étaient réunis pour diverses raisons; une allégeance à une guilde, une rancune, une larme de tristesse, de souffrance. Il aida Emil à se relever. Il se retourna ensuite vers Cesus et le regarda droit dans les yeux et lui dit avec un visage fermé et neutre, sur une voix lente et se voulant ferme - il ne voulait pas faire le plaisir de réagir aux sottises de ce sous-fifre stupide - :

- Oh, excusez-moi. Nous n'avons pas tous la chance d'avoir un ennemi qui se rend. D'ailleurs, si vous inspirez tant de sympathie à vos adversaire, la prochaine fois, vous irez à ma place. Il finit sa phrase là. Il allait ajouter "vous faire tuer." Mais il ne fallait pas continuer de semer la discorde. Emil voulait peut-être inspirer un climat de doute et de conflit. Il ajouta juste, toujours sur un ton neutre et un visage impassible : Mais préparez vous à voler. Puisqu'elle s'est enfuit par les airs. Et je ne peux pas voler malheureusement. J'espère que vous si. C'était fait. L'acide était lancer sur la verve de Cesus. Il doutait que ce dernier ai quelque chose à rajouter. De toute manière, il s'en fichait.

- Excusez-moi pour votre visage. Je désirais juste vous neutraliser. Vous blesser n'était pas voulu. Il s'était retourner vers Emil et en courbant le dos bien bas, il s'excusa. Coutume locale qui avait pris le pas sur un pardon de son pays. Il se releva et regarda Coloro et la jeune fille allongée, inconsciente. Même s'il ne le montrait pas trop, Atios sentait une profonde inquiétude de la part de celui-ci envers la blessée. Un sentiment chaud et doux, plein de tendresse teinté par les souffrances de la guerre. Il espérait vraiment que le chef de Légion était honnête. Il était très dur de façade, mais les faire souffrir d'avantage serait inhumain... Il regarda le chef de Phantom Lord. Atios affichait un visage impassible depuis le début de son entrée dans la tente. Mais ce n'était qu'une façade. Intérieurement, il redoutait autant pour la sécurité des malades que celle de la jeune fille et Coloro qu'Emil fasse quoi que ce soit. Il écrasait ses sentiments et tentait d'agir au plus juste, il continuerai et ne laisserai pas transparaître cette inquiètude. Le visage impassible, il dit alors :

- Je n'ai aucune objection. Je .. Je vous ferai confiance, comme je fais confiance en tout mes alliés. Et n'ayez aucune inquiétude. S'il se passe quoi que ce soit d'anormal, je serai prêt moi aussi à intervenir. Il fit une pause, le visage impassible et se tourna vers Emil et lui dit : C'est ici que nous voyons l'honneur et l'honnêteté de Légion. Je ne pense pas que vous renierez votre crédo. Atios se posta dans un coins, ni trop près, ni trop lointain. Il avait une main sur la garde d'Excalibur. Avec tout ça, il avait oublier la raison de sa présence ici. Il devait reprendre des forces... Le visage toujours impassible, il patienta, attentif et observant Emil de son air toujours aussi neutre et impassible.
 MessageSujet: Re: [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Célébration Agitée   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Nos idées noires se dévergondent.
» [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Qui s'oppose s'attire
» [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Les graines mangent-elles les aigles ?
» [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas... || Haïne - Jerenn ||
» [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] La frappe d'une étoile déchue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Autres Lieux :: Iles & Océan :: Ile de Legion :: Falaise