Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
21.95 €
Voir le deal
-20%
Le deal à ne pas rater :
-100€ sur Roborock S5 Max Aspirateur Robot
399.99 € 499.99 €
Voir le deal

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Bloody Hell [Pv : Uriel Rudraksha]
 MessageSujet: Re: Bloody Hell [Pv : Uriel Rudraksha]   Bloody Hell [Pv : Uriel Rudraksha] - Page 5 EmptyMar 27 Jan - 1:07

Uriel Rudraksha
Uriel Rudraksha

[C] Var Ulfur

Click

♣ On dirait bien que tu avais réussie à vexer le grizzli. Il était là, se rapprochant dangereusement de toi, affichant des flammes dans ses yeux et t'eus crû que l'instant était venu. Il était sérieux, il allait te faire rôtir là, sur place, de suite. Puis finalement quelques mots parvinrent à tes oreilles repliées vers le bas, ayant peur que ce soit là, les dernières paroles que tu entendrais avant de rendre l'âme, rôti comme un cochon de lait. Pourtant, tu lui avais bien dit que tu n'étais pas du tout comestible. T'es trop petit et puis...C'est que de la graisse, rien de mangeable. C'est pas bon pour la ligne de manger que du cholestérol et toi, t'en étais rempli.

Rouge. Voilà ce que tu retenu devant cette ultime menace. Rouge. La couleur du sang..Ou la couleur de tes fesses à l'heure actuelle. Lui aussi il devait se cramer quelques poils de bras en te tenant de la sorte.

"- C'est pas Kitsune...c'est renard. RENARD! D'où tu m'insultes de la sorte? Ne me compare pas à ces pâles imitateurs"

Tu le regardes entre un plissement des yeux, cet espèce de regard que tu as quand tu es constipé et il continue sur sa lancée, te parlant de ses multiples talents et de son rapport affectif avec la nourriture. N'a t-il donc jamais profiter du plaisir d'être un homme? Le douce sensation que de toucher la peau d'une femme? Non..Pour lui tout ce qui compte c'était la bouffe et au fond, tu le comprenais sur bien des points car c'était à force de trop jouer avec le feu que tu avais finis par te cramer le cul. Célestia hein? Tu t'en rappelles. Cette démone R.O.S.E, qui avait fait de toi, l'animal que tu es aujourd'hui.

En faite ce n'était pas le rouquin que tu craignais, car en lui-même, il n'avait rien d'effrayant, tu n'avais qu'à lui passer entre les jambes pour fuir à la première occasion où il essayera de te bouffer. Non, ce qui te faisais peur c'était ce calme mythique qui le coller. Cette espèce de façon de dire les choses, digne des plus grands psychopathes qui prépare leur meurtre en souriant à la victime. Il avait la même tête. Le même ton dans sa voix.

Puis finalement il te repose, prétextant qu'il t'aimait bien pour la peine et t'offre des biscuits. Rapiat! Tu savais bien qu'il avait de la bouffe sur lui dés le début, il voulait juste pas le partager.

Et alors que tu le regarder faire sans trop rien dire....Il aborda la question qu'il ne fallait pas aborder avec toi. Vous n'étiez pas intime à ce point là.

Il te parle de tes attaches et de ton vagabondage à travers le royaume. Il voulait savoir ce que tu caches sous ta fourrure. Il voulait savoir qui est vraiment l'être humain derrière la bête.

Tu réfléchis quelques secondes à peine, te frottant le menton, tu réfléchis et hésite à lui donner une réponse sérieuse ou à inventer un mensonge spectaculaire dont il n'y verrais que du feu.

"- J'ai une famille comme tout le monde si c'est ta question."

Tu soupiras à l'idée de devoir le dire car la famille, tu l'avais fuis. Tu l'avais fuis car ils voulaient tous ce foutu mariage et toi, t'aimais trop papillonner de femme en femme pour t'en contenter d'une seule. T'avais fuis car être noble et se retrouver marier, c'est nul.

"- Après ça fait à peu près..hmm..4 ans que je vagabonde pour te répondre. Entre ici et divers pays...Bon y'a pas à dire, chez moi c'est plus joli mais ...C'est plus chez moi tu vois le genre? dis-tu en t'enfilant un gâteau dans la bouche et en parlant la bouche pleine."

Une fois que tu eu avalé, tu le regarde lui car quitte à jouer aux questions réponses, toi aussi tu pouvais bien en placer une ou deux.

"- Et toi ? T'as de la famille ou un truc qui y ressemblerait de près ?"

Tu tournes la tête vers l'extérieur et il semblerait que la pluie ne cesse de s'écouler contre les vitres, comme si les gouttes faisaient une course entre elles.

"- Pourquoi tu me demandes ça au faite ? Ça y est t'es tombé sous mon charme et tu veux en savoir plus sur ma vie? Je t'en tiendrais pas rigueur mais je vais devoir décevoir ton petit cœur, j'aime les femmes...Désolé pour toi. Mais on peut rester potes hein! Tu sais, tu me plais bien. Pas dans le sens que tu crois !!! Mais dans le sens que t'es drôle."

T'aimerais bien poser tes fesses mais dés que tu les poses plus d'une minute sur le plancher, tu ressens cette vieille douleur...Tes fesses ont prit chaud et vont te le faire payer toute la soirée on dirait.

 MessageSujet: Re: Bloody Hell [Pv : Uriel Rudraksha]   Bloody Hell [Pv : Uriel Rudraksha] - Page 5 EmptyMer 28 Jan - 0:21

Uriel Rudraksha
Uriel Rudraksha

[C] Var Ulfur

Click

♣ Tu l'écoutes avec cette oreille à demi attentive. Il te parle de ta subtilité et de sa curiosité certainement mal placée. Il te parle de voyages et t'écoutes bien malgré toi tout en continuant à t’empiffrer sous son nez. La subtilité. Le tact. La délicatesse. Toutes ces choses tu les avaient apprises. Toutes ces choses, tu les avaient côtoyer pendant combien de temps ? Trop longtemps.

Tu es né dans un milieu ou arquer d'un sourcil devant une fille peut paraître grossier.Tu es né dans un milieu où l'on tend le bras au lieu de prendre la main, où l'on cache son rire derrière un éventail brodé main. Tu es né dans un milieu où jamais tu n'as pu être l'homme que tu es aujourd'hui. On pourrait t'en faire des reproches sur ta façon d'être et de te comporter mais que vaut ces reproches contre des années derrière cette prison de bienséance et de mondanité? Que vaut les dires de ces gens choqués en te voyant contre tes parents t'ayant renier et abandonnés à ton sort quand tu as fuis.

Tu avais passer les 18 premières années de ta vie à t'entraîner car à Joya, le nom Faun résonne comme symbole de puissance et de maîtrise du sabre. Tu t'étais entraîné, tu étais devenu le meilleur. Meilleur que n'importe quel homme de la maison. Meilleur que tes cousins, meilleur que ton père lui-même. Pourtant trop arrogant, tu avais été mis à la porte, ton paternel voyant cela comme une leçon. La porte contre cette arrogance qui ne te quittait plus, lassée de voir que tes adversaires en duel étaient bien trop faible.

La suite de l'histoire, tout le monde commence à la connaître.

Soudain tu avales de travers. Manquant de t'étouffer. Toi qui écoutais à peine venait d'être pris de cours devant une telle annonce. Tu avales comme tu peux le biscuit, les larmes aux yeux et regarde le rouquin.

"- QUOOOOIIII?! Attend t'es sérieux? Genre...y'en a un autre comme toi?! Genre tout pareil et tout? Avec la même dégaine de samouraï terrifiant? Parce qu'un ça suffisait déjà pas...Faut que vous soyez deux!"

Tu avais parfaitement entendu. Il avait un frère. Un jumeau. Tu réfléchis quelques secondes en imaginant une copie conforme d'Uriel se tenant juste à côté de lui, là dans la même pièce que toi.

"- Vous avez déjà essayer le jeu du miroir? demandes-tu en essayant de cacher ton fous rire en imaginant les jumeaux faisant exactement la même chose"

Tu te demandes alors à quoi pouvait bien ressembler le frère car autant les jumeaux étaient identiques sur le plan physique, que parfois bien différents sur le plan psychique. T'imagines pas deux gars comme lui..Mais en même temps, ça serait chiant si l'autre était une sorte d'intellectuel, trouillard et se cachant derrière son frère. T'imagines un gars un peu plus fous sous quelques rapports. Un peu plus...Bizarre. Parce que l'étrangeté t'aimes ça.

Puis il revient sur la notion de kitsune et de renard. Tu soupires, manquant de lui mettre une baffe s'il continuait d'aborder la question. T'allais vraiment le frapper. Genre même en pesant 4 kilos contre quoi? Aller au moins 70 kg voir plus...

"- Déjà à la base je suis un homme pas un animal..A la base hein! Et c'est plus qu'un esprit que j'ai en moi c'est la bestiole en elle-même, c'est déjà dérangeant de partager son corps alors avec une bête...T'imagines même pas le bordel que c'est. De plus pour te répondre j'ai rien contre eux, ce sont juste des esprits arrogants, pétant plus haut que leur cul parce qu'ils pensent qu'une fois en harmonie avec la nature, tout leur ai dû. J'en ai déjà croiser un ou deux et crois moi...Ils sont vraiment pas sympa ces enfoirés. Les Kitsune ont une sorte d'arrogance qui leur est propre et faire affaire avec eux je peux te dire que c'est comme...faire affaire avec la mafia du coin."

Tu eus un frisson quand tu repenses à cette jolie femelle que tu avais croiser une fois vers Bosco. Une métisse sûrement. De long cheveux roux et une peau basané comme jamais t'en avais vue avant avec de grands yeux verts émeraudes. Oh oui..Une sacrée fille. Son petit copain aussi était pas mal...Grand et costaud...L'esprit du loup. Vous avez déjà vue un loup courser un renard? C'est comme le chasseur et le lapin.

"- Sinon, c'est quoi le but de ta vie ? Genre tu te promènes tout le temps ou tu cherches quelques chose?"

Tu lâchas un rôt avant de le regarder de nouveau tandis que la nuit battait déjà son plein.

 MessageSujet: Re: Bloody Hell [Pv : Uriel Rudraksha]   Bloody Hell [Pv : Uriel Rudraksha] - Page 5 EmptyJeu 29 Jan - 3:26

Uriel Rudraksha
Uriel Rudraksha

[C] Var Ulfur

Click

♣ Un éclat de rire. Un éclat de rire résonne dans la petite chambre alors que tu le regardes surprit. Parce qu'IL SAVAIT RIRE. Oui, oui, il savait rire. Voilà encore une chose que tu venais d'apprendre sur le rouquin, il savait rire. Le même genre de rire bizarre et improbable un peu un mélange de rire de hyène et de cris de baleine. Vous voyez le genre? C'était vraiment un rire...Singulier mais étrangement sa propre connerie le rattrapa parce qu'on appelle ça le karma mon gars. Il rigolait de tes propos et en quelques secondes finit par terre.

Il était là, allongé sur le tapis de tout son long et dieu seul sait qu'il était long ce gars là. Il aurait pu faire un bon joueur de basket...Si il était pas si autiste et entêté.

Puis soudain un silence. Comme si le ciel avait absorbé son rire en un instant sans lui laisser le temps de résonner. Comme si l'on venait de couper la meilleure partie de l'histoire. Un silence morbide, perturbant. Peut-être que tu n'aurais pas dû poser cette question mais tu étais tout aussi curieux que lui. Tu voulais savoir.

Il finit par répondre quelques choses aussi vagues et approximatif que sa vie en elle-même. Il était de ces hommes fait de mystères et d'impossibilités. Il était de ces hommes marchant dans la brume sans vraiment chercher le sentier. Il était de ces hommes improbables qui pouvait sauter d'un ravin si ça permettait de prendre un raccourci.

Il était impossible, peut-être que c'était pour ça que tu l'aimais bien. Puis finalement il mit à son tour le doigt sur la touche "insulte" en continuant à t’appeler Kitsune. T'allais vraiment lui péter la gueule à ce sale rouquin des forêts.

"- La vie en elle-même n'a pas besoin de but. Moi j'en ai pas, je vis au jour le jour, c'est peut-être pour ça que demain en me levant, j'aurais des emmerdes. Mais j'aime bien ce genre d'emmerdes improbables. Pas toi?"

Puis tu descendis de ta chaise, pour lui monter dessus du moment qu'il était étalé là. Une fois sur son torse, tu pointas son visage avec ta petite patte rouquine toute poilue.

"- Appelle moi encore une fois Kitsune ROUQUIN et je te jures que je te mords les fesses dans ton sommeil. Dernier avertissement."

Déclaration de guerre. Déclaration amicale. Il n'y avait que de la provocation dans tes paroles et finalement, tu sautas sur le lit et lui envoyant son oreiller dans la tronche comme une balle de tennis en plein smash. Ouais...Fallait se venger de cette insulte.

"- Bon..Je vais me laver, et ensuite dodo! Parce qu'à ce rythme là on est pas coucher...Sauf si tu veux jouer au poker après ou au Mikado..Je suis doué au mikado. Je suis le champion de la forêt du Sud du Mikado mon gars!"

Tu partis dans la salle de bain en poussant légèrement la porte avec ta patte arrière. Ne t'avise même pas de venir mater.

 MessageSujet: Re: Bloody Hell [Pv : Uriel Rudraksha]   Bloody Hell [Pv : Uriel Rudraksha] - Page 5 EmptyJeu 29 Jan - 4:41

Uriel Rudraksha
Uriel Rudraksha

[C] Var Ulfur

Click

♣ Tu partis dans la salle d'eau alors que dans la pièce d’accotée résonner encore sa voix. Va pour un poker? Okey. Tu étais expert dans le bluff, t'allais évidemment le détrousser. Tu te rappelles de ces leçons passées avec le putois du coin, t'avais réussie à lui prendre toute sa réserve ce raisin pour t'empiffrer tout l'été. Ouais l'élève était devenu plus doué que le maître et aujourd'hui n'allait pas être différent d'hier. Tu allais le plumer et lui voler tout ce qu'il a sur lui. Tu étais comme ça. De toute façon, il n'a pas fixer les règles et il fallait juste le pousser à miser.

Il n'allait y voir que du feu dans ton petit jeu.

Tandis que tu fis trempette après avoir réussie à monter désespérément dans la baignoire sans te casser la figure, il fit mention de la question que tu avais réussie à éviter avec brio. Oui, oui, il venait tout juste de s'en rendre compte. Bravo rouquin, il a fallut dix minutes pour que l'information monte au cerveau...En même temps avec la tête en bas, ça doit pas être évident de réfléchir convenablement. Enfin s'il sait réfléchir?

Il t'agressa littéralement verbalement puis un silence tandis que tu jouais avec la savonnette qui glissait entre tes pattes alors que tu avais plus l'air d'un rat que d'un renard digne de ce nom. Va falloir passer au sèche cheveux pour faire gonfler tout ça après.

Le silence se brisa une nouvelle fois sous ses dires. Un mensonge. Une farce. La savonnette s'échappa dans la salle de bain.

Il était un kitsune. Il était tout ce que tu détestais. Il était et faisait partie intégrante de cette mafia des bois. Tu venais de te faire ramasser par un Kitsune. Tu venais de te faire loger et nourrir par un Kitsune. Adieu ton code de l'honneur. Adieu ta dignité et ta fierté.

Il était......

"- MAFIIIIEUUUUXXX!!!! AU VIOOOLLL!!! AU SECOURS!!! POLICE SECOURS!!!! ON ME VIOL!!!!!! ARRGGGHHHHHH!!!!"

Tu t'échappas de la baignoire dans un bond digne d'un grand gymnaste. Malheureusement dans ta folle course, tu mis la patte sur la savonnette, glissa dessus et partit t'encastrer contre le lit en traversant la pièce tel une boule de bowling.

Strike.

Fesse en l'air et tête à l'envers. Tu le regardes alors qu'il était juste là, en face de toi.

"- Avoue-le...Tu vas me séquestrer et faire de moi ton esclave...Ils font tous ça les Kitsune, c'est des truands sans merci. En plus t'as l'air d'être le parrain quoi...ça craint. Je te préviens si tu tentes quoi que ce soit, je hurle au viol...Reste loiiiin de moi. Je vous connais vous autre, vous attendez qu'on baisse notre garde et vlan! Vous nous prenez tout et vous nous vendez à d'autres après...J'ai connu ça déjà."

Tu te redresses et t'affales sur le sol, désespéré par le piège monstrueux. Te voilà dans l'antre du diable. Tu venais de signer un pacte avec lui, de lui vendre ton âme sans savoir qui il était vraiment. Il venait de t’entuber profondément.

C'est alors que l'idée te viens...Tu n'allais quand même pas laisser le parrain de la mafia te vendre comme ça. Pas encore! Tu allais te battre cette fois. Tu sautes sur le lit et lui balances tous les oreillers et les polochons que tu trouves, puis tu en fais de mêmes avec les coussins des fauteuils.

"- TU NE M'AURAS...PAAAASSSSS!!!!!! crias-tu au bord de la fenêtre"

Si le temps avait été plus clément avec toi...Tu aurais fuis. En attendant te voilà armé d'une tulipe dans la patte et tu comptais bien en découdre ici et maintenant.

 MessageSujet: Re: Bloody Hell [Pv : Uriel Rudraksha]   Bloody Hell [Pv : Uriel Rudraksha] - Page 5 EmptyJeu 29 Jan - 5:40

Uriel Rudraksha
Uriel Rudraksha

[C] Var Ulfur

Click