Partagez | .
Aller à la page : Précédent  1, 2
Concurrence déloyale ♦♦ Zadig
 MessageSujet: Re: Concurrence déloyale ♦♦ Zadig   Ven 30 Jan - 0:27

avatar
Ethan Faun

Var Ulfur

Click


Jeu
Rp Libre ~

♣Parce qu'il n'y avait pas de limite devant ta connerie. Il n'y avait pas de limite devant ce que tu pouvais et savais faire. Te retrouver ainsi devant toute une assemblée de gens ne te gênais en rien mais l'hiver approchait et tu sentais alors la douce petite brise venir te rafraîchir les fesses et si tu restais ainsi, il était certain que tu allais attraper un de ces rhumes des fesses bizarre.

En te voyant à poil, Zadig se mit à jouer au dragon et manqua de peu de s'étouffer ce qui te fis rire comme une baleine. Même le blond pouvait pas se retenir devant tant de charisme. Rapidement, il te balança un pantalon qu'il venait de piquer et tu l'enfilas sans poser de questions malgré le fait qu'il soit...Trop large.

"- Eh ouais je fais un 42 pas un 48! T'aurais pu me demander ma taille!! Regarde, je ressemble à ces vieux clochards qui savent pas s'habiller!"

Tu rouspètes autant que tu veux, tenant le bas du pantalon alors que tes orteils dépassèrent tout juste et encore. Mais bon, t'avais déjà un truc pour le bas...Manquait plus qu'à couvrir le haut et alors que tu finissais ton hot-dog, un bruit venu déranger tes oreilles. Te retournant, tu vis alors la bande de Jean-Yves agressant le blond. Aïe. Faut surtout pas agresser un blond. Un blond c'est cool, c'est drole..Mais en colère ça ressemble un peu à un Yéti des montagnes. Zadig n'échappant pas à la règle...

Malheureusement..Le charme ne fait pas tout dans la vie et même s'il réussit à se débarrasser des singes volants, il n'égala en rien ton score de champion. Mains sur les hanches, tu t'approchas vers lui pour soupirer en voyant le désastre.

"- Halalala..C'est pas encore ça hein ! T'aurais presque pu me battre. Tu sais au bowling tout est dans le poignet..."

Et finalement ce qui devait arriver...Arriva. Il peut pas faire le travail correctement celui-là! On est obliger de passer derrière à chaque fois tandis qu'il beugla un truc du genre "bagarre!".

Zadig ou..La débilité.

Très vite la place fut encerclée d'une part par les passants trop curieux et d'autres parts...Par la bande à Jean-Yves.

"- Wesh les gars, on va leur faire manger le sol mais bien correctement! On va montrer c'est qui qui contrôle la zone! Vous retenez pas!
- OUAIIIIIIIIISSSS!!!"

Tu te passes une main dans la nuque et désespère devant si peu d'intelligence.

"- Tu vois! Tout ça c'est de ta faute! Si t'avais fais le final correctement...On en serait pas là Zadig! Franchement t'abuses par moment!"

Toi aussi de base, t'étais venu pour les filles. Juste pour les filles. Puis il a fallut que tu tombes sur lui et que l'autre chose se ramène et voilà où vous en êtes maintenant. L'armée se jette en troupeau sur vous et tu esquives en sautant sur une poubelle puis à cloche pied sur leur têtes respectives.

"- Ahahaha t'as déjà jouer à la marelle?"

Tout n'était qu'une question de jeu.

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Concurrence déloyale ♦♦ Zadig   Dim 8 Fév - 13:09

avatar
Zadig Cavalli

[HM] Ajatar Virke

Click


SERIAL LOVEUR




Voilà que la meute de Jean-Yves se ruait sur vous comme une vague immense, prête à tout engloutir, criant comme une armée partant à la guerre. Ethan s'esquiva en leur bondissant sur leurs têtes, comme pour leur clouer le ridicule sur le haut de leur crâne comme s'il s'agissait du Saint-Esprit. Zadig se pinça l'intérieur des joues et devint tout rouge, en voyant les lueurs de honte jaillir de leurs yeux, de la manière dont leurs plis de paupières s’arquaient. Il se frotta les mains.

_ Non, j'ai jamais été très bon dans les trucs où il faut bondir...

Il frotta le revers de sa main en dessous de son nez. Non, Zadig n'avait jamais eût le cadeau de l'agilité – il avait la force des rocs, l'écorce de la roche, l'amour et l'appui d'une terre avec qui il communiquait dans un silence que seul la nature comprenait. En parlant de ça, Zadig s'était interdit d'user sa magie en public, bien trop bruyant, et les bruits étaient comme une traînée de poudre. Ca pouvait prendre feu à tout moment, et les conséquences vous exploser à la gueule dans une surprise totale et absolue. S'il pouvait éviter le conseil et les ennuis, c'était bien mieux. Mais Zadig était un garçon, les garçons ça oscillent entre la raison et le jeu, on pouvait toujours basculer de l'autre côté et se retrouver enchaîné.

Il redressa son regard – mais là, ce n'était pas les yeux d'un garçon heureux.
C'était autre chose .

L'homme qui allait lui assener un coup s'immobilisa brutalement, comme si en le fixant il y avait vu un monstre, comme si quelque chose s'était échappé des iris de Zadig. Il lui adressa un sourire bienheureux, avant de lui tapoter l'épaule et de se mettre à courir, poursuivit par une horde d'hommes en quête de bagarre. Zadig des fois, se demandait s'ils ferraient réellement les mêmes choses en sachant qui il était réellement.
Il oublia vite cette question.

_ Ethan, le type là ! Il a des clopes, prends son paquet !

Il explosait de rire, et ça se diffusait dans la foule, qui pensait naïvement que tout était une question d'un spectacle. Parmi cet amas de personnes, sa main saisit le poignet d'une fille au hasard. Il l'attira contre lui.

_ Tu es très jolie.

Il la décala sur le côté pour ne pas qu'elle se prenne un coup. Comme s'il amorçait une danse d'esquive pour ne pas que cette fille se fasse amocher son joli minois. Il la fit valser.

_ Comment tu t'appelles ?
_ Euh... Euh... Lola. Et toi ?
_ Damian, mais appelle-moi Dam'. Tu fais quoi Lola ?

Il la fit chavirer sur le côté pour qu'elle évite un nouveau coup, elle gloussa.

_ Je... regardais ce que vous étiez en train de faire...
_ Y'a un cabaret pas très loin, on y sera toute à l'heure pour la représentation d'un numéro mon pote et moi. Tu veux pas y aller ? On te rejoindra plus tard.

Il la lâcha et lui fit un clin d’œil.

_ Je compte sur toi !

Il avait déjà oublié son prénom et son visage.

_ Ethan ! On fait la course ?

Poursuivi par cinq mecs, il se mit à courir le plus vite possible dans une nouvelle rue, histoire de se faire un peu discret et d'apaiser cette foule en délire.

_ Allez blondie, here we go !


Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Concurrence déloyale ♦♦ Zadig   Mar 10 Fév - 6:45

avatar
Ethan Faun

Var Ulfur

Click


A vos marques...prêt...
Rp Libre ~

♣ Et c'était censé être un concours de drague. A la base tu étais venu pour ça du moins et t'étais loin d'imaginer que le concours de drague finirait en bagarre à l'échelle d'une rue toute entière où la foule se rassemblait en masse pour voir ce qu'il se passait. Peu de gens comprenait qu'il s'agissait d'une véritable bagarre entre un petit gang et deux hommes..Deux blonds. Peu de gens comprenait ce qu'il se passait réellement ici. Une bagarre de mage.

"- Pardon. Excusez-moi. Pardon. Oups désolé!"

Tu continuais à jongler sur les têtes alors que très vite le gang s’amplifia. C'était pas juste une impression. T'avais l'impression que tout le quartier était rentré dans votre petit affrontement et cela commençait à devenir problématique. Très.

Puis la voix de Zadig. La voix de cet homme détestable et un peu bizarre résonna.

"- Non mais tu me prends pour ta coursière personnelle en plus? Va te faire foutre ! Fumer tue, on te l'as jamais dit?"

Pourtant à ce moment là, tu descendis d'un mec en faisant une pirouette pour attraper au passage son paquet de clopes. Ce qu'il fallait pas faire par moment, je vous jure.

Puis tandis que tu étais occupé à faire les courses de monsieur, tu le vis, draguant au passage tout en étant courser par plusieurs hommes. Parce qu'il a l'arrogance de le faire devant toi. Parce qu'il a l'art de le faire devant eux. Parce qu'il a le talent que tu n'as pas. Tu le maudis de loin, jurant de ne pas rester sur ça et tu pouvais bien lui en laisser une ou deux d'avance.

T'arrives au coin du marché, vers des stands de fruits et légumes et là, tu eus une idée.

"- Poul!"

Tu balanças des tomates à la main que tes queues vinrent frapper pour envoyer sur la rangée se précipitant en face de toi. Tu fis la même pour le choux, les carottes que tu lanças comme des couteaux, les salades et t'en passe. Tu pris une carotte au passage pour le chemin retour, t'avais déjà un petit creux malgré le hot-dog.

Très vite, tu arrivas finalement à sa hauteur et écarta une fille de la trajectoire d'un caillou volant.

"- Houla...Faut faire attention c'est dangereux de rester ici mademoiselle.
- Me..Merci.
- Allez plutôt vous mettre à l'abris au cabaret au coin de la rue. Dites que vous venez de la part d'un blond à moustaches!"

Tu lui souris et repartis pile au moment où Zadig te proposas de faire la course. T'as toujours dis que jamais tu ne t'abaisserais à courir contre les handicapés mais même si Zadig était autiste, t'allais faire une exception à ton code d'honneur juste pour lui. Parce qu'il te faisait chier finalement.

"- Ahaha je cours pas contre toi espèce de mongole. Je gagnerais d'avance, ça sert à rien d'essayer.
- CHOPEZ LES MOI TOUS LES DEUX!
- Mais qu'il est casse couille celui-là!"

La meute d'attardés commença progressivement à vous rattrapez, connaissant certainement mieux les lieux et les raccourcis que vos deux cerveaux de blonds réunie. A droite, à gauche, à droite, encore à droite puis de nouveau à gauche...Vous aviez beau courir, vous alliez vous perdre dans les bas fonds de la ville si ça continuer ainsi.

Devant toi se présentait toute une charrette de tonneau et tu eus une idée..Foireuse ou pas c'était une idée comme une autre. Passant devant, tu coupas les cordes avec tes griffes et le tout partit derrière vous.

"- Vise un peu le travail de professionnel ! A ton tour blondie"

Le souffle court, les pattes crevées, t'étais sûr d'avoir perdu toute ta graisse accumulée avec tes vacances et tout ce que tu t'étais empiffré dernièrement.

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Concurrence déloyale ♦♦ Zadig   Lun 16 Mar - 15:21

avatar
Zadig Cavalli

[HM] Ajatar Virke

Click


SERIAL LOVEUR





Voilà que la course commençait ! Zadig avait fait ça pour éviter que les éclats de la bagarre se répartissent et alertent des mages du conseil, ça l'aurait emmerdé de devoir abréger sa rencontre avec Ethan à cause de ces attardés qui se proclamaient être la police de la magie. Sérieusement. Depuis quand la magie devait être régulé derrière des codes sociaux ? Zadig soupira et dissipa tandis que les deux blonds déambulaient dans la rue comme deux boulets de canon. Ses doigts pinçaient les côtes d'Ethan pour qu'il perde la vitesse, et alors qu'il bondissait, Ethan eût la bonne idée de décrocher une corde qui rattachait une rangée de tonneaux qui rebondirent dans l'allée où les racailles wesh de la cité les poursuivaient. Zadig explosa de rire, et sauta de l'autre côté du muret, entraînant Ethan par le bras. Ils coururent, jusqu'à sauter encore par dessus un muret.

Zadig s'assit au sol et respira à grande bouffée l'air qui venait s'engouffrer dans ses poumons. Et alors qu'il était en train de récupérer son souffle, il regarda face à lui. Il devint tout blanc, attrapa Ethan par le bras, limite agrippant à lui comme une sangsue prête à l'aspirer.

_ M-M-mec, regarde ça là !

Un espèce de chien, aussi gros qu'un colosse, un cerbère du marché en fait s'avançait vers eux. Sa bave coulait entre ses pattes en une matière visqueuse, c'était répugnant, Zadig regarda Ethan. Le chien grogna vers eux et bondit sur eux. Zadig le regarda une fraction de seconde, et son air d'enfant apeuré se transforma en quelque chose de monstrueux qui ne dura qu'un millième de seconde. Le colosse parti la queue entre les jambes en couinant. Zadig poussa un soupir de soulagement tandis qu'il se redressait.

_ Bon mon gars, on a rien à faire. Alors vu qu'on a ramené pas mal de meufs, soit on y retourne, peut-être que les gorilles ont lâché l'affaire. Soit on va boire à un bar.

Il lui tendit la main.
Au pire, boire de l'alcool ça ne faisait pas de mal. Puis c'était drôle un peu les moments avec Ethan, le type n'avait honte de rien, et c'est bien ça qui plaisait à Zadig. Il lui prit le paquet de cigarette qu'il avait volé et le remercia d'un clin d'oeil charmeur. Il glissa sa clope entre ses lèvres et l'alluma. Il se mit à marcher dans les rues au hasard, connaissant pas Crocus pour un sous. Zadig observa Ethan du coin de l'oeil.

_ Tu viens d'où, en fait ?

Puis là, le paradis s'ouvrait à vous comme les cuisses d'une femme. Enfin du point de vue de Zadig. Une source thermale ! Quoi de mieux, bordel ? Histoire de se rinçer l'oeil et vu que vous étiez parti tout les deux à faire les 400 coups, autant continuer, hein ?

_ OH. Viens on y va, steeupléééé, j'ai pas trop l'occasion à chaque fois et ça m'embête un peu.

Il posa ses deux mains face à lui comme une prière.

_ Steupléééé Ethaaaan !

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Concurrence déloyale ♦♦ Zadig   Jeu 19 Mar - 9:58

avatar
Ethan Faun

Var Ulfur

Click


Entre mecs...
Rp Libre ~

♣ Parce que courir comme des attardés, c'était tellement plus drôle que de rester sur place à se battre. T'aimais pas te battre. Tu trouvais ça sale. Dégradant. Pourtant t'étais toujours le premier à chercher les ennuis parce que t'aimais ça. Mais là, votre sortie avait réellement tourner au vinaigre..voir la vinaigrette carrément avec un soupçon d'oignons...c'était compliquer. Trop compliquer et t'aimais ça. Tu riais, en courant juste derrière Zadig parce que fallait faire genre de lui laisser une longueur d'avance parce que Zadig était celui qui aimait à ce que l'on flatte un peu son ego..Un tout petit peu.

Enfin t'étais carrément entrain de le polir là son ego.

Vous soufflez, vous vous étouffez dans votre connerie. Puis vous vous êtes figés. En face de vous, un monstre. Du moins de ton point de vue, ça en était un. Un chien énorme comme dans les livres. Alors lui, il avait pas du tout des airs de petits chien-chien à sa mémère...Pas du tout.

Il s'approche, la bave coulante tel un torrent et tu te dis que même si tu venais à prendre ta forme animale...T'allais lui servir de saucisse cocktail. En une bouchée, il en aurait finit de toi. T'allais même pas l'occuper assez.

Il se rapproche puis d'un coup il part. Il part et t'as l'impression qu'un miracle s'est produit. Non pas du tout, c'est seulement Zadig qui joue les méchants. Zadig, il avait ce même air de débile heureux que toi, ce même air qui trompe tout le monde mais peu de gens savaient qu'au fond, lui comme toi, cachiez plus que ça. Zadig, au fond, il avait un cœur sombre.

Puis finalement, la vie reprend son cours.

Une question bourdonne dans tes oreilles comme un fond sonore. Zadig te questionne. T'aimes pas quand les gens te poses des questions.

« - Et toi tu viens d'où ? »

Tu lui avais carrément pas répondu. Tu voulais pas lui dire. Tu pouvais pas lui dire. Tu pouvais te contenter de dire que tu venais de Joya mais tu te doutai que ça n'allait pas s'arrêter à là. Alors tu lui a retourné sa question parce que c'est donnant-donnant. Tu lui diras ce qu'il veut savoir que si et seulement si, il t'en montre l'exemple.

Pas autrement.

Finalement, peu de temps après, Zadig eut une illumination. Zadig, il a vu le paradis s'ouvrir à lui comme si cela exister sur terre. Tu te retournes et tu vois une source thermale. Tu vois l'entrée juste là, à quelques mètres de vous.

Il t'adresse une supplique...Tu sais pas trop.

Lui il veut y aller pour les filles et leurs courbes, tu le savais. Zadig c'était pire que Roger Rabbit. Zadig, il tirait ses coups certainement plus vite que les lapins. Pourtant les lapins, tu les avaient observer longuement avant de les manger et tu les comparaient au Lucky Luke de la sexualité animal. Ils vous grimpent dessus et hop ! L'affaire est dans le sac.

Zadig...Au fond dans sa vie antérieur, c'était sûrement un lapin. Il a une tête d'autiste, comme les lapins avec leurs nez tout mignon mais dés que vous approchez un doigt, ils vous le bouffe.

« - Bon bah aller ! Je pourrais me laver le kiki comme ça ! Puis je me sens tout courbaturer là.. »

Vous entrez. Vous vous changez et vous pénétrez dans le palais de l'interdit. Dans l'entre du pêché.

Le bain des femmes était séparé de celui des hommes par une palissade en bambous, forcément...Mais cela n'allait pas empêcher Zadig qui fut le premier à partir tandis que tu te changeais encore et que tu quittais ton boxer.

Puis finalement, tu mets la serviette autour de ta taille, passe la porte pour pénétrer dans la source et là, t'as une idée.

« - BOOMMMBBBEEEEEEE !!!! »

Tu prends de l'élan, finis par t'élancer et juste au moment où t'atteins le bain, tu marches sur un savon et glisses lamentablement en direction de la palissade que tu fais tombé avec toi. Cette dernière s'écroule, laissant les deux côtés se rejoindre comme cela aurait dû être depuis le départ.

Les femmes crient, c'est la panique, toi t'es sur le côté, sonné, tu crois apercevoir des oisillons te tournant autour...Ou des étoiles, tu sais pas trop.

Comme gâcher une nouvelle fois...Les plans de Zadig.

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Concurrence déloyale ♦♦ Zadig   Mar 7 Avr - 11:28

avatar
Zadig Cavalli

[HM] Ajatar Virke

Click


SERIAL LOVEUR




La bâtisse s'ouvrait à eux comme les bras d'une femme prête à vous égarer dans ses étreintes. Zadig était déjà perdu dans ses pensées, imaginer leurs courbes de biche, le galbe de leurs poitrines – et hop, il s'était déjà égaré dans des choses un peu osées, mais pas pornographique non plus. Il se dépouilla de ses vêtements, la serviette enlaçant ses hanches, il s'engouffra à l'extérieur, délaissant un peu Ethan. Il était comme ça Zadig, il perdait ses neurones quand il y avait des jolies jambes qui criaient au scandale. Bref, Zadig et les femmes, c'était une sorte d'histoire d'amour, tellement qu'il adorait se donner à elles.

La sensation de l'eau chaude sur son torse – un soupir de soulagement, tandis que sa tête bascula en arrière pour vraiment profiter de la sensation. Jusqu'à ce cataclysme ambulante qu'est Ethan emporte dans sa chute la maigre rambarde et que la nudité des femmes explosa comme un feu d'artifice. Tout le monde se retourna. Zadig explosa de rire, d'un rire franc, sérieusement ce type était un artiste dans la connerie, elle germait en lui en une vérité, une manière d'être qui faisait délirer Zadig. Il se redressa, et alla rejoindre Ethan pour le relever. En profitant pour balader ses yeux un peu partout. Mon dieu, elles s'étaient faites passer le mot ou quoi ? Il n'y avait que des boudins, des morues et des baleines. À croire que tout l'océan s'était réfugié dans les bains d'en face.


« Merci Ethan, grâce à toi j'ai compris. Il posa ses mains sur ses épaules. Il y a que des thons ici, mon dieu regarde elle là-bas comment elle est pas beeeelle ! . »

Voilà que l'océan grouille de violence et d'injure vers Zadig. Ce dernier faisant des signes des mains pour montrer qu'il s'en moquait royalement. Pour s'amuser un peu plus, parce que oui, fallait se divertir, il retira la serviette d'Ethan et son kiki rebondit devant les yeux écarquillées des baleines. Zadig fit claquer le bout du tissu sur ses fesses avant de partir en ricanant hors du bain. C'était le bordel dans sa moitié de vie depuis qu'Ethan y avait mit les pieds, ils se faisaient remarquer tout le temps et on les pointaient du doigt en hurlant au scandale. La faute du destin d'avoir fait croiser deux forces de la nature, deux boulets que la vie a enfanté. Deux types qui s'amusent d'un rien, qui riaient d'une poussière d'existence.

Zadig sortit du bain, Ethan devrait débouler sous peu, sûrement avec l'idée de le dépecer vivant. À sa sortie, Zadig éteignit sa cigarette. Les retrouvailles des vagabonds, il se méfiait un peu Zadig parce qu'il savait qu'Ethan pourrait se venger, teigneux comme il est.

« Bon allez, cette fois-ci on va au cabaret, ça a du se calmer depuis toute à l'heure.. »

Et sans qu'il n'ait le temps de dire quoi que ce soit, Zadig lui saisit le bras et l'entraîna dans les rues pour retourner sur la place de toute à l'heure, à croire que le spectacle de toute à l'heure avait calmé les âmes puisqu'il n'y avait plus beaucoup de monde. Ils se dirigèrent à l'intérieur du cabaret et furent accueilli par le directeur.

« Ah vous êtes enfin là, j'ai cru qu'on vous avez perdu pour de bon ! Alors, prêts pour les résultats ? »

Zadig observa Ethan avec une lueur espiègle.
Alors, qui avait gagné ?

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Concurrence déloyale ♦♦ Zadig   Jeu 9 Avr - 10:07

avatar
Ethan Faun

Var Ulfur

Click


Game Over
Rp Libre ~

♣ Tu te relèves parce que t'as pas le choix. Tu te relèves et tu sens un petit vent s'engouffrant entre tes fesses. Ouuuuh l'hiver approche, le petit frère rentre dans sa coquille. Zadig te claque les fesses avec sa serviette sans gêne alors que vous réussissez à esquiver tant bien que mal savons et brosses en tout genre venant de ces dames en furies.

La logique féminine. Vous pouvez les mater en maillot...Mais en souvet' c'était HORS DE QUESTION. Pourtant c'était la même chose non ? Pourquoi se compliquer la vie hein? Enfin l'esprit de la femme est tordu. Une encyclopédie ne suffirait pas à le traduire....C'est pour cela que des hommes comme Zadig sont nés. Des hommes nés des cuisses de la terre, leur donnant leur premier baiser comme le souffle de la vie. Zadig était né pour ça..Pour les femmes, leurs formes, leurs courbes, leurs charmes. Pour les comprendre et les décrypter et peut-être qu'un jour, il en saura assez pour te l'apprendre. Ça serait drôle.

Finalement il t’entraîne en dehors et finit de s'habiller plus vite que toi. T'aimes bien traîner, faire la danse du jean qui consiste à rouler du bassin et à se vautrer sur un banc en rentrant le ventre pour essayer de fermer ce putain de dernier bouton tout en haut. Attention de pas coincer le petit frère dans la braguette, ça serait cool.

Zadig sort et toi t'es là, tu réfléchis à un moyen de te venger. A un moyen de lui rentre sa fessé. Hmm tu réfléchis, tu regardes autour de toi...Il te suffit d'un rien pour transformer la plus banale petite chose en une arme redoutable et justement tu viens de trouver l'idée du siècle.

Dans la rue, vous vous faites intercepter par un gars qui vous cherche depuis tout à l'heure. Le souffle court, il vous annonce que les résultats pour le Cabaret vont tomber, le patron vous cherche.

Les résultats tant attendus.

Vous vous jetez un regard complice et vous vous précipitez comme des gamins pour savoir qui de vous deux poussera la porte en premier. Finalement ce fut Zadig qui fut le premier alors que ses fesses prennent bien toute la largeur de l'entrée.

Vous vous avancez, le patron vous attrape par le bras et vous entraîne au devant, impatient certainement depuis le temps qu'il vous cherchait.

Un léger suspens s'installe. Les battements de ton cœur se font de plus en plus rapide et la dernière fois que t'étais aussi tendu qu'une ficelle de string, c'était pour un concours d'art-martiaux petit.

Le silence se fait long. Trop long. C'est un peu comme à la télé avec la pub au milieu...ça fait durer le truc. C'est insupportable.

"- ET LE GAGNANT EST......"

Est ? T'attends la fin de l'histoire mais y'en a pas. Ça sort pas. Le patron regarde son enveloppe et se gratte la tête. Il vous regarde, l'air gêné et vous attendez comme deux idiots. Le gagnant c'est qui putain? T'en peux plus, t'as la bougeotte. Tu te jettes sur lui et tu lui arraches le petit carton des mains pour le lire toi-même. On est jamais mieux servit que par soi-même de toute façon.

"- Ex-quao.....Aaaaaaah putaaaain!"

Tu jettes le carton par terre, désespéré de cet échec. C'est pire que la défaite. T'aurais aimé qu'on vous départage. T'aurais aimé savoir qui de toi ou de Zadig était l'heureux gagnant..Mais ce ne fut personne.

"- Bon je me tire boire un coup...Tu viens ?"

Ultime invitation, plus rien ne vous retenez mise à part les filles, secouant leurs mouchoirs en tissus alors que Zadig s'éloigne difficilement. Tu l'arraches aux portes du paradis pour le ramener sur terre et l'entraîner dehors.

Cette fois le hot-dog et la bière, c'était pour toi.

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Concurrence déloyale ♦♦ Zadig   Ven 22 Mai - 9:50

avatar
Zadig Cavalli

[HM] Ajatar Virke

Click

Concurrence Déloyale
Ethan & Zadig
After the gates of prophecies A million light years away from me Straight for the eye of destiny Reaching the point of tears. ▬ WOODKID



Ethan – c'est comme un putain de complot, c'est le souffle qui fait écrouler le château de cartes en un amas de poussière. C'est les mains qui s'abattent sur les épaules pour exorciser le charme des femmes. Zadig le suivit malgré tout, la mine légèrement dépitée, même si ça ne durait que quelques secondes chez lui. L'égalité ne le troublait pas en fait – c'était plus tout l'attroupement de ces femmes qui tendaient les bras, alors qu'Ethan s'en allait, visiblement indifférent. Comment est-ce qu'il faisait ? Zadig était bien trop sensible, et esclave de leurs charmes. Vraiment, c'était la chose à laquelle il avait du mal à résister. Les femmes, elles étaient comme des sorcières, elles lançaient des sortilèges avec leurs sourires. Elles étaient tellement toutes uniques que Zadig adorait les aimer le temps d'une nuit.

Il donna un coup dans une canette qui roula dans une des dalles de la rue, les mains profondément plantées dans les poches.

_ J'ai super faim.

Il siégea sur un banc à nouveau, posant ses coudes au dessus pour être plus confortable. Il observa Ethan avant de balancer sa jambe dans le vide encore un peu bercé dans ses rêves brisés. Il se redressa au final pour aller chercher de la bière – oui boire quand on a faim, ça atténue la faim selon Zadig.

_ T'aimes bien cette ville ?

Parce qu'en réalité, la ville était vouée à la destruction. Ajatar Virke l'avait prise pour cible pour se faire entendre. Zadig s'imaginait déjà la fumée inonder les ruelles de son effluve de mort. Mais ça ne le toucha pas, ça ne l'effleurait même pas. Les objectifs de chacun différaient tellement. Son regard se posa à nouveau sur Ethan d'un air un peu amusé.

_ J'espère que la marque sur tes fesses va rester longtemps.

Il rit à nouveau d'un air taquin.

_ Quand tu te doucheras, tu penseras à moi.

Et là il partit en fou rire, on ne sait pas trop pourquoi des fois. Une fois calmé, il saisit son sac.

_ Bon Ethan, c'était bien cool et bien marrant. Mais il va falloir que je file, ma femme m'attend.

Une femme ? Zadig ? Pas du tout... Enfin ça dépendait laquelle. Elles étaient toutes ses femmes de son point de vue, enfin celle qu'il séduisait bien entendu. Il lui sourit.

_ J'espère te revoir plus tard.

Il lui fit un signe avec son index sur la tempe et commença à s'en aller. En lui tournant le dos, un sourire naquit sur ses lèvres.
Oh que oui... Ils se recroiseraient.
Ethan ne serait pas stupide, il saura qu'il est l'origine, celui qui annoncera la destruction.
Et cette prochaine rencontre, il l'attendrait.




© Gasmask
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Concurrence déloyale ♦♦ Zadig   Ven 22 Mai - 10:11

avatar
Ethan Faun

Var Ulfur

Click


Fesse & Souvenirs

AVEC — Zadig Cavalli







Finalement il te suis, laissant tomber les femmes et toi-même être arrivé à égalité avec cet énergumène t’as légèrement brisé le moral. Tu voulais vraiment gagné. Une journée sans victoire ce n’est pas une journée. Mais bon, vous étiez là, tous deux, partageant un bout de votre chemin qui s’annonce déjà sur l’épilogue. Tu entends le bruit de la canette et le râles de Zadig, ce qui te fit sourire car ce type c’était un mec comme un autre. C’était un joueur, un combattant, un buveur, un dragueur, un arna-cœur…c’était tout plein de choses ce type et tu l’aimais bien.

Mais au fond, tu sais que quelque chose vous différencie et que votre prochaine rencontre ne sera certainement pas comparable. Zadig avait des secrets. De sombres secrets.

« - Si j’aime bien cette ville ? J’sais pas. C’est une ville comme une autre. Je me contente de vivre ma vie moi. »

Pourquoi cette question ? Qu’est-ce qu’elle avait de particulier la ville ? Cette réponse, tu l’auras mais dans quelques mois seulement lors de l’attaque d’Ajatar Virke mais à cet instant, tu étais loin d’imaginer qu’un type comme Zadig pouvait être mêler à tout ceci. T’étais loin d’imaginer qu’un gars au bon fond comme lui soit mêlé à toute cette merde puante.

Zadig il était différent des autres. Il dégageait cette même différence qu’Uriel. Tu ne pouvais pas l’expliquer.

Puis arriver à mi-chemin, il annonce son départ. Tes fesses se souviendront toute leur vie de son passage et tu passes la main dessus dès qu’il en parle par réflexes. Pour t’assurer que tu seras encore en mesure de t’asseoir dans les prochains jours.

Il n’avait pas fait les choses à moitié ce cochon. Qui aurait cru ?

Tu vois sa silhouette disparaissant petit à petit à travers la foule et tu n’essayes même pas de le retenir, t’allais juste rentrer dans un bar, boire ton verre et ressortir plus tard pour rentrer. Rentrer où ? Tu ne savais pas trop encore. Où est ta maison ? Ton endroit ? Un lieu où quelqu’un t’attends ? Est-ce que ça existe seulement ? Tu en doutes mais bon…Qui vivra verra comme on dit.

Tu serres la lanière de ton sac sur ton dos et tu diriges vers la gare. Le dernier train de la soirée ne va pas tarder à partir et tu ne veux pas le rater pour ne pas être obligé de dormir dans ses fauteuils en plastique qui vous casse le dos. Tu montes, le sifflet annonce la fermeture des portes et le train s’en va alors que le soleil s’abandonne à l’horizon.

Oh merde…T’étais dans un train avec des gens de partout….Mais à la nuit tombée…T’étais….Oh merde.

Encore un détail à régler dans les prochains jours.


(c) MEI


Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Concurrence déloyale ♦♦ Zadig   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Le malheur rapproche les gens / ZADIG & ENORA
» Zadig ✝Boite aux lettres.
» Poussière d'Aurore/Clan du Tonnerre/Guerrière
» La goch kapitalis Vietnamyenn sanble pran dirèksyon TELECO
» Enora et Zadig / Et si la colle était divertissante ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Centre :: Ancienne Crocus