Le Deal du moment :
Nike : 25% de réduction supplémentaire ...
Voir le deal
Le deal à ne pas rater :
Nike : 25% de réduction supplémentaire sur les articles soldés
Voir le deal

Coucou, tu veux voir mon...Fils ? | Yuuki
 MessageSujet: Coucou, tu veux voir mon...Fils ? | Yuuki   Coucou, tu veux voir mon...Fils ? | Yuuki EmptyVen 18 Mar - 10:41

Ethan Faun
Ethan Faun

Var Ulfur

Click

Coucou, tu veux voir mon...Fils ? | Yuuki Giphy
Coucou, tu veux voir mon...fils ?

AVEC — Yuuki Makonor









Avec les derniers évènements survenus à la guilde, t’as décidé de prendre le large quelques temps. Parfois, tu repenses à ces deux tarés se tenant l’un face à l’autre. C’est dégoûtant bordel. Y’a d’autres façon de se draguer ou même de flirter que de…Ah non, tu ne veux même pas finir ta phrase ni même y repenser. Bacchus était ignoble comme gars quand il s’y mettait et cette fille…Elle avait vraiment un pète au casque pour s’accrocher comme une huitre s’accroche à un rocher. Alors enchaînant les petits boulots les uns derrière les autres comme on enchaîne les tortillas, tu t’es retrouvé ici.

Arcadia.

C’est joli. Ça brille. Mais c’est tout. Y’a pas grand-chose à faire à Arcadia. Tout le monde se tient à carreaux parce que sur chaque dalle et sur chaque pavé de la ville se tient un milicien. Ils sont drôles les miliciens avec leurs airs de constipés comme si leurs armes n’étaient pas à leurs ceintures mais ailleurs. Arcadia ça te rappel un peu la forêt et la loi du plus fort. Genre c’est les gros porte-monnaie qui vivent à l’intérieur, près du palais dans de grandes et belles maisons et c’est la plèbe qui vit dehors. La forêt c’est pareil. C’est les gros bonhommes qui vivent près du tronc d’arbre le plus confort et les autres ils sont dans la bouillasse dégueulasse. Tu te dis que tu fais partie de cette classe sociale là à y regarder de plus près.

Depuis que Celestia et Dylan ont pris la garde des enfants, tu te fais chier. Les 5 ne sont plus là à te rouler dans les pattes à longueur de journées et tu n’as toujours pas eu le courage d’annoncer la nouvelle de ta récente paternité datant de 5 ans maintenant, à qui que ce soit. D’ailleurs, tu te demandes comment réagiraient déjà les gars de la guilde ? Bacchus ? Et puis…Oh mon dieu…tu viens de penser à Uriel. Comment ce rouquin dégénéré et dépressif prendrait le fait qu’indirectement…Il est devenu tonton ? Non. Tu ne peux pas imposer une telle vision de la famille à tes enfants. D’ailleurs, tu commences tout juste à consulter les livres pour leur trouver un nom.

« - Tic, Tac, Toc, Tuc et Truc ça me plaisait bien pourtant…C’était pas compliqué à retenir, pour leur futur éducation c’est facile à écrire…Vraiment, je ne vois pas le problème. »

Assis sur un banc, tu poses ton sac par terre à côté de toi quand t’entends un léger bruit à l’intérieur. Ce n’est pas la grosse dinde que t’as attrapé sur la route, tu lui as tordu le cou et les morts ne reviennent pas à la vie. D’ailleurs, en ouvrant légèrement la fermeture éclair de ton sac, tu aperçois une légère touffe orange en sortir.

« - Oh putain….Je suis mort. »

Tu refermes le sac sur la petite touffe de poils, et la rouvres juste histoire d’être sûr d’avoir bien vu à l’intérieur, attrapant par le cou la petite boule de poil qui te regardes la gueule pleine de sang. Charmant. Vraiment.

« - D’où tu…Comment t’as…Enfin…AAAAAAAAAAAAAAAAAAH MA DINDEEEEE !!!!!!! VOLEUR DE DINDE !!!!!!!! JE ME L’ETAIT MISE DE COTEEEEE !!!!!!!
- J’avais faim….T’es fâché ?
- SI JE SUIS FACHE ?! SI JE SUIS FACHE ?!!!!!!!!!!!
»

Tu te souviens alors des mots de Celestia concernant le calme et la patience et tu déglutis en essayant de faire bonne figure devant les gens te voyant t’énerver devant un bébé renard.

« - Non. Je suis très calme. Vraiment. Calme. Zen. Je respire. J’inspire…J’expire…Je …..
- On va jouer ?!!
»

La chose t’échappes des mains et s’évapore à travers la rue. Oh putain de bordel de merde. T’es foutu. T’es un homme mort.

« - REVIENT LAAAAAA !!!!!!! »

Passant à des endroits où tu n’es pas permis de passer, la petite chose te nargues en te tirant la langue et en courant partout comme un débile profond. Ça te rappel vaguement quelque chose cette scène.

« - REVIENT LAAAAA !!!!! JE VAIS TE BOUFFERRR PUTAIN !!!!!!!
- Attrape-moi papa !!!!! On joueeeee !!!
- NON ON NE JOUE PAS !!!!!!!! REVIENT ICI JE TE DIS !!!!!! TU VAS PRENDRE LA FESSEE DE TA VIE MON GARS !!!!! VIENT LAAAAAA !!!!!
- Ouiiiiiii on joue ! On joue !!!!!!!
- Ah ouais ? Tu veux qu’on joue saloperie de gosse ? Bah attends.
»

Te transformant pratiquement instantanément, laissant tes affaires entre les passants, vous arrivez au niveau du marché public. Oh le bordel.

« - Je vais t’attraper et te jeter à la fourrière ….. »

Les gens paniquent, crient, hurlent, manquent de peu de vous écrasez toi et ton enfant sans nom. Alors tu tentes de le prendre de cours en lui sautant dessus tandis que vous arrivez à la hauteur du boucher.

« - JE TE TIENS !!!! »

Reprenant forme humaine, nu, devant tout le monde, tu saisis la petite chose de tes deux mains, la soulevant en l’air.

« - Papa ! Papa ! Regardeeee !!!! Des messieurs en uniforme de partout !!! Ils sont rigolos ! Ils nous regardent. »

Bonjour messieurs.


(c) MEI


 MessageSujet: Re: Coucou, tu veux voir mon...Fils ? | Yuuki   Coucou, tu veux voir mon...Fils ? | Yuuki EmptyVen 18 Mar - 12:17

Yuuki Makonor
Yuuki Makonor

Silver Sword

Click


Un fils ?


Ethan x Yuuki.

" Désolé Makonor mais tu restes de surveillance sur Arcadia pendant trois jours. " - C'est une forme d'agacement qui vient en premier alors que la porte du bureau claque. Ni caractériel, ni de mauvaise foi, je considère seulement que demander à être placé dans l'ouest sur une semaine, ce n'est pas la mer à boire. Deuxième refus et forcément la première chose qui me vient en tête, c'est forcément mon ancienne appartenance aux aigles. Est-ce une raison de refus valable ? Je n'ai pas de raisons d'y retourner maintenant, en tout cas pas alors que j'ai rejoins la milice depuis seulement quelques mois. Il y a cet aspect de liberté qui me manque un peu. Je veux dire, obliger Botan à rester à l'animalerie pendant les rondes, c'est d'une idiotie. Tout ça pour éviter qu'une vieille dame ne se fasse kidnapper ou voler son sac à mains.

Les échelons de la milice - je dois les grimper rapidement, faire en sorte de ne pas rester en bas de l'échelle comme tout ceux-là dont l'expérience ce limite à avoir arrêter un trafic de bière. Mon visage reste parfaitement neutre et inaccessible comme d'habitude alors que je traverse les ruelles de la ville, accompagné de deux collègues. Si j'avais demandé à Kôta de me trouver un poste plus haut placé, je n'aurais pas à me retrouver dans une escouade comme celle-ci mais il faut apprendre à ne pas tirer avantage de chaque situation. J'ai fini par le comprendre en tout cas. Tout est si calme que rien ne ce passe, les couples sirotent un soda en terrasse, les enfants jouent dans les rues et les vieilles dames sont assisses sur des bancs pour nourrir les oiseaux. Un cadre parfait et imperturbable, un peu comme toujours finalement.

Jusqu'à quand cette capitale va rester dans cet état ? Dans ce reflet de nombrilisme et dans l’exposition de ses richesses. Tout le monde le sait pas vrai ? Que tout ne restera pas d'un calme aussi plat trop longtemps. Je suis même presque certain que tout le monde sait déjà qu'il y a une ombre au tableau, qu'il y a toujours ces même personnages qui évoluent dans la nature se pensant tout puissants. C'est pour eux que je porte ce costume aujourd'hui - C'est pour eux que je garde la tête froide face à la hiérarchie et que j'obéis comme un petit pion. Qu'est-ce que misto ou arkhana pourraient penser en me voyant comme ça ? Eux qui prônent la liberté et la force. - Je soupire.

Nous tournons. Dans une autre rue. Là où quelques autres miliciens restent plantés en rond, semblant observer quelque chose. J'approche, toujours accompagné de mes deux ombres qui ne me lâchent pas d'une semelle. Tentant de me frayer un passage c'est là que... Je me trouve devant eux tous. Face à moi, c'est lui. Le regardant de haut en bas, mes joues se teintent de rose. Mon visage se tourne alors que je soupire, désespéré. Il tient un animal dans ses mains. Il ne cherche pas à éviter les problèmes, un peu comme toujours. Plusieurs mois ? Un an depuis que je n'ai pas vu cet homme ? Ethan - Un tas de remarques fusent dans mon esprit mais je n'en exprime aucunes. ' Faisons comme si nous étions des inconnus ' C'est de cette manière que nous nous sommes quittés, non ?

J'hésite à faire demi-tour et partir, je m'y apprête même et finalement. J'avance de quelques pas, espérant qu'il m'a reconnu, non, c'est certain, il m'a reconnu, même dans cette tenue.
" Bonjour. Veuillez ne pas faire un pas s'il vous plaît. " Mon ton est sec, celui d'un homme qui en arrête un autre. Simplement car il est nu dans cette ville où il n'est pas bon de laisser ressortir son côté extravagant. Mon visage reste neutre alors que je lève la main en l'air, adressée à ceux qui n'attendent qu'une chose, c'est de me voir le menotter.
" Je m'en occupe. " C'est un peu comme un ordre, chose qui ne fait pas partie de mes fonctions mais il n'empêche.
- Essayes d'être intelligent Ethan s'il te plaît, essayes au moins une fois. - Ma main vient alors saisir son bras. Certains commencent déjà à partir, seul mes deux pions restent encore plantés là.
" J'ai dit : Je m'en occupe. " Sourcils froncés, j'espère que eux aussi vont finir par partir. Ils finissent par écouter et partent, me disant simplement qu'ils me rejoignent au palais.

Une fois qu'ils sont tous partis, je relâche ma main. puis - comme si je ne pouvais pas me retenir, j'éclate de rire. Quelque chose qui ne m'est pas arrivé depuis bien longtemps, je reste gêné si bien que je ne parviens pas à le regarder vraiment. Comment celui que j'ai dit ne plus jamais vouloir revoir, va bien pouvoir réagir ?

If i lay here, if i just lay here.
Would you lie with me. And just forget the world ?

@Yuukiël.
 MessageSujet: Re: Coucou, tu veux voir mon...Fils ? | Yuuki   Coucou, tu veux voir mon...Fils ? | Yuuki EmptyVen 18 Mar - 12:37

Ethan Faun
Ethan Faun

Var Ulfur

Click

Coucou, tu veux voir mon...Fils ? | Yuuki Giphy
Coucou, tu veux voir mon...fils ?

AVEC — Yuuki Makonor









Tu le vois arrivé vers toi, en uniforme. Il s’approche de toi, te vouvoie même et quelque part, ça te choc un peu. D’ailleurs, tu ne sais pas ce qui semble le plus te choquer. Lui ici ou sa tenue ridicule. Quelqu’un lui a déjà dit que ça ne lui allait pas au teint ? Pourtant, il te détaille de la tête aux pieds et tu t’en fais de même. Tu te souviens alors sur l’instant du petit Yuuki. Tu te souviens de cet « entraînement » ridicule, de ce coup et de sa colère. C’est surement là, la dernière fois que tu as vu son visage. Pourtant aujourd’hui, quelque chose avait changé. Yuuki n’était plus si petit mais tu te dis qu’il a dû mettre du journal dans ses bottes pour paraître plus grand.

Il t’empoigne et tu ne bouges pas. Tu sais qu’il a toujours rêvé de toucher tes biceps alors autant lui laisser l’occasion et puis tant que tu as toujours la « chose » qui te sers d’enfant en main, tout ira bien.

Vous attendez un moment avant que certains s’en aillent, apparemment ces nouveaux copains de jeux et quand ils s’en vont, il éclate de rire. Un rire clair, un rire cristallin, un rire vrai. Tu reconnais bien là l’homme que tu avais quitté la dernière fois malgré tout.

« - Yuukiiiiiiiiiii fais-moi un câlin mon gros !!!! »

Tu lui sautes dessus, tout nu, devant encore les regards de quelques-uns mais tu t’en fiches. Tu l’aimais bien malgré tout.

« - Hey mais c’est que t’es devenu un homme maintenant ! C’est quoi ? La paye est plus grosse chez Silver ? Toi qui savais pas se battre y’a encore pas si longtemps ahahah ! Oh attends je te présente ! »

Lui montrant juste devant lui la chose orange au regard d’otarie heureuse, tu cherches l’inspiration quand tout vient d’un coup.

« - Yuuki, je te présente Sami. Sami…Voici Yuuki. Ah oui c’est mon fils. Enfin un de mes fils. Tu sais je suis papa ! De toute une portée de bébés renards ! Pouaaaa je le savais même pas mon gars, j’avais genre rencontrée une renarde y’a 5 ans dans une forêt…Puis on s’était bien amusés tu vois et ..Plop ! Me voilà avec les joies de la paternité. Tu peux le prendre 5 minutes ? Je vais chercher mes fringues, suis-moi. Tiens-le bien hein ! Il a des tendances à s’enfuir.
- Bonjouuuurrr monsieur Yuuki ! Vous êtes un ami de mon papa ?
- Ah oui…Ils sont mi-renards…Mi-hommes. Ils peuvent parler. Ne prends pas peur.
»

L’entraînant avec toi, t’as de la chance de retrouver un semblant de jean et une chemise quelque part sur les dalles plus loin. Tant pis hein pour la gente féminine qui aura le luxe de se rincer l’œil. Tu devrais devenir strip-teaseur pour ces dames. T’es sûr que ça paye mieux que « père ». Quel boulot ingrat en plus.

« - Alors ? Qu’est-ce que tu racontes de beau ? Putain j’ai l’impression que ça fait une éternité ! Quelques mois non ? Ça me fait plaisir de te voir, j’ai vraiment cru que j’allais me faire arrêter cette fois ahahaha ! C’est fou comme ils sont devenus rigides sur de simples petits détails de nos jours. Dire que tu bosses pour ces mecs…. »

Reprenant la chose qui t’appartiens dans tes bras, tu rigoles en voyant l’uniforme du blond couvert de poil.

« - Ah ouais…Je l’ai pas brossé depuis un moment aussi. Faudrait que j’y songe. Tu ne connais pas un bon toiletteur dans le coin ? C’est trop une corvée de les laver tout seul. »



(c) MEI


 MessageSujet: Re: Coucou, tu veux voir mon...Fils ? | Yuuki   Coucou, tu veux voir mon...Fils ? | Yuuki EmptyVen 18 Mar - 15:44

Yuuki Makonor
Yuuki Makonor

Silver Sword

Click


Un fils ?


Ethan x Yuuki.

Ce regard, ce visage. Ce corps que j'ai admiré pendant longtemps. Il s'est passé tant de choses depuis. Les attentats, j'ai rencontré kôta, quitté les aigles, fais mes adieux à arkhana. Parfois, je me demande si ce n'était pas kôta que j'avais croisé ce soir là. Si c'était quelqu'un d'autre, porterais-je cette tenue aujourd'hui ? Peut-être que non. Il avait simplement eu les mots justes, les arguments les plus convaincants. La pression de son corps contre le miens, me fait sortir de mes pensées. Je reste dans ses bras quelque secondes et je m'étonnes à ne pas être plus gêné que ça. Même si il est nu comme un verre, je me sens plutôt bien.

Étonné de voir qu'il n'est pas rancunier, je lui retourne un sourire lorsqu'il s'écarte. Il aurait toutes les raisons de l'être, je me souviens même l'avoir frappé. Est-ce que j'ai changé depuis ce moment ? J'aime croire que oui.
" Bien content de te revoir aussi ! " Le sourire ne quitte pas mes lèvres, ce sourire que je n'adresse qu'envers les personnes que je connais, qu'envers les personnes que j'apprécie. Elles sont peu nombreuses mais existent. Il est étonnant de voir ce changement d'attitude chez moi. Ce contraste lorsque je me tiens devant un parfait un inconnu et face à quelqu'un que je connais. Non - je ne dois sûrement pas être le même.

Il fait alors quelques remarques sur la milice, cela m'amuse. J'étais presque certain qu'un type comme lui pouvait penser ce genre de choses, cela ne m'étonne absolument pas. Je repense à notre entraînement lorsqu'il aborde le sujet du combat, c'est vrai que c'était ridicule, peut-être que cela m'a quand même était utile, ou peut-être pas. Mes yeux s’écarquille lorsqu'il me présente son... fils ? Ethan un père ? Pendant qu'il fait les présentations je ne peu m'empêcher d'éclater de rire une nouvelle fois, des éclats si forts que même les autres gardes bien loin maintenant pourraient entendre.
" Un ami de ton papa, oui !" - Je crois que c'est la première fois que je qualifie ethan de cette manière, depuis notre première rencontre, il était difficile de pouvoir poser ce mot sur cette relation étrange. J'y voyais bien plus, tellement plus.

Il m'emporte alors avec lui, son histoire continue de se réciter dans mon esprit si bien que mon rire n'arrive pas à se stopper tout seul. Ce n'est que lorsqu'il se décide enfin à revêtir des vêtements que je prends d'importantes respirations de manière à me calmer un peu.
" Tellement longtemps..." Je ne pourrai dire vraiment combien de temps, c'est flou, très flou et c'est vrai que j'avais essayé de l'effacer de mes souvenirs aussi, si j'avais deviné que nos retrouvailles ressembleraient à ça franchement... Je m'attendais plutôt à ce qu'il me retourne le coup que je lui avait porté ce jour là.

"Un toiletteur ? - euh." Je réfléchis, personne ne m'a jamais vraiment demandé ce genre de trucs, mais il s'agit d'ethan, est-ce vraiment surprenant ?
"Non je ne pense pas connaitre mais laisse moi faire, je m'occupe de Botan presque tout les jours..." C'est vrai - et honnêtement j'aurais vraiment voulu qu'il soit là aujourd'hui, ce maudit marcassin aurait pût se prélasser au soleil.
" Tu as de quoi le brosser avec toi ? " Je caresse l'animal apparemment mi-renard mi-humain, me demandant comment il va le prendre, il arrivera sans doutes à me faire part de ses remarques.
" Sinon non honnêtement la milice c'est pas si horrible. C'est pas tellement une question d'argent non plus. Tu sais c'est plus une histoire de rattraper un peu ses conneries." dis-je d'un ton heureux. Cela fait combien de temps que je n'ai pas était aussi bien ? Que je n'ai pas parlé aussi ouvertement ? des lustres.
" Et toi alors en dehors de tes cinq... enfants ? Dis-moi ! "

If i lay here, if i just lay here.
Would you lie with me. And just forget the world ?

@Yuukiël.
 MessageSujet: Re: Coucou, tu veux voir mon...Fils ? | Yuuki   Coucou, tu veux voir mon...Fils ? | Yuuki EmptyMer 23 Mar - 9:15

Ethan Faun
Ethan Faun

Var Ulfur

Click

Coucou, tu veux voir mon...Fils ? | Yuuki Giphy
Coucou, tu veux voir mon...fils ?

AVEC — Yuuki Makonor









« Pas si horrible. » Si c’est horrible. Toi tu ne pourras pas intégrer ce genre de groupement humain. Suivre les ordres, suivre les ordres, suivre les ordres. Non. Alors tu ne comprends pas trop quand il te parle de « rattraper ces conneries »….quelles conneries ? Yuuki n’a jamais été un gars à problème et ça t’étonnerais beaucoup qu’il soit devenu l’ivrogne bagarreur du coin alors quoi qu’il ait pu faire, cela ne doit pas être si terrible.

Puis…quand t’y penses…y’a bien quelque chose qui te reviens en mémoire.

« - Dis…T’es pas dans la milice à cause des attentats j’espère ? »

Tu le regardes un instant avant de chercher une brosse ou même un peigne dans ton sac. Avec tout ce bordel que t’as dedans, tu dois bien trouver ton bonheur. Quoi que…T’as du filer le sac à Dylan pour qu’il puisse s’occuper des enfants pendant qu’ils étaient en voyage lui, Celestia et les petits monstres.

« - Tu sais, je crois que tu fais une connerie en étant dans la milice. Je m’explique. Je ne suis pas le meilleur mage du coin, ni un chevalier servant et dieu seul sait que les affaires des hommes, ça me dépasse…Mais t’as pas à te sacrifier pour « ça », pour ce monde-là. Personne n’est dupe et on sait qu’à la prochaine connerie royale, c’est la milice qui sera le dindon de la farce Yuuki. Tu vas endosser des responsabilités qui te dépassent et ça m’inquiète un peu. T’as certainement pris du poil de la bête depuis notre dernière rencontre, et c’est tant mieux hein…Mais t’engager dans toute cette histoire qui pue la merde…Je trouve ça crains. Pour toi. Après ce n’est que mon avis. »

Tu le regardes un instant avant de soupirer et de lui sourire comme un débile.

« - Et ! Je n’ai pas de brosse. J’avais le repas du soir…Mais pas de brosse. Va falloir trouver autre chose…Et toi…Sac à caca…Dès qu’on rentre à la maison, tu vas passer un sale quart d’heure.
- Monsieur Yuuki, vous voulez pas m’adopter ? Il va me transformer en sushis si je reste avec lui !
- T’es même pas censé être ici déjà !
- Oui mais je voulais voir ton travail !!! Charles il a dit que je peux !
- Charles ? Parce que t’as demandé à Charles ? Mais vous complotez tous contre moi !
»

Cela ne t’étonne même pas venant de sa part.

« - Oh je t’ai pas dit non plus ! J’ai retrouvé mon petit frère ! Enfin mon demi petit frère. Il est un peu comme toi, faudrait que je vous présente. Je suis sûr qu’il te plairait bien. Ahahaha !! »

T’imagine, le temps de quelques secondes, Dylan et Yuuki en face à face autour d’un dîner aux chandelles. Qu’est-ce que ça pourrait être drole ahahaha !!!

« - En fait, j’ai pleins de chose à te raconter…Et peut-être que toi aussi. T’as pas choisis Silver que pour « rattraper » tes conneries n’est-ce pas ? Il s’est passé quelque chose pour que tu te retournes vers eux n’est-ce pas ? »






(c) MEI


 MessageSujet: Re: Coucou, tu veux voir mon...Fils ? | Yuuki   Coucou, tu veux voir mon...Fils ? | Yuuki EmptyJeu 24 Mar - 10:20

Yuuki Makonor
Yuuki Makonor

Silver Sword

Click


Un fils ?


Ethan x Yuuki.

" A cause des attentats " - Si tu savais Ethan, si tu savais à quel point c'est bien la première raison pour laquelle j'ai rejoins la milice. Bien entendu que c'est à cause des attentats. C'est à cause de mon incapacité à faire quoi que ce soit. Cette manière que j'ai eu de fuir, simplement car j'étais trop nombriliste. Mais, non, je ne vais pas lui répondre ça, pas comme ça en tout cas. Je me contente de lui sourire pour le moment et d'écouter la suite de ses propos. Il semble déterminé, ce n'est pas une expression de visage que j'ai l'habitude de voir chez Ethan. Lui qui semble rire de tout, ne pas se préoccuper de grand chose, vivre au jour le jour. Il est peut-être celui qui a raison mais pour en faire de même, je dois d'abord passer par cette étape nécessaire, j'en suis presque convaincu.

Il y a toujours ces passants qui nous regardent étrangement, s'interrogeant certainement sur la raison pour laquelle un milicien en tenue papote tranquillement avec un type moitié nu. Finalement, je m'en fiche assez. Après tout, malgré ce que nous nous sommes dits, ethan est quelqu’un qui compte particulièrement pour moi. Il fait partie de ceux qui m'ont fait comprendre un grand nombre de choses, quand bien même ça pouvait être désagréable parfois. D'ailleurs il semble continuer. Il me donne son avis sur la milice, plutôt, son avis sur moi dans la milice. Mon sourire continue de s'étirer tout le long qu'il exprime ses arguments. Je ne me moque pas de lui, en fait, je crois plutôt que je suis assez content de voir qu'il se soucie de se que je fait ou qu'il me considère suffisamment pour me conseiller. Un peu fier aussi qu'il remarque que j'ai un peu évolué depuis notre dernière rencontre.

" Tu as peut-être raison..." Je marque une petite pause et soupire légèrement.
" C'est en partie en raison des attentats, je ne cherche pas vraiment à prendre part à cette histoire mais voilà. Comment dire... enfin bref, je tâcherai de ne pas me sacrifier pour ça, ce n'est pas mon but. Je veux simplement être utile là où je peu l'être. " - Ma réponse est tellement floue, qu'elle peut même devenir incompréhensible. Je sais qu'il y a une grande part de vérité dans ce qu'il dit mais jusqu'alors je n'ai pas vraiment vu les choses différemment. Ethan semble avoir prit en maturité, est-ce que c'est le fait d'être devenu un père ? D'ailleurs son petit bonhomme, enfin, renard ? me demande de l'adopter, cela me fait rire gaiement.

" Non non ça va ! " j'agite les bras de manière à refuser, légèrement gêné, sans pour autant vouloir le vexer.
" Regardes ton père à l'air de très bien s'occuper de toi ! " La situation est assez amusante, d'ailleurs je me dit sur le coup que pour continuer à parler de tout ça, autant le faire ailleurs, rester debout en pleine rue ce n'est pas ce qu'il y a de mieux pour des retrouvailles amicales.
" Allons manger ! " Car je le connais bien, rien ne fait plus plaisir à ethan que de discuter autour d'un repas, une occasion pour lui de se goinfrer, ça me rappelle la fois où nous en avons fait de même, une situation vraiment lamentable...

J'engage le pas, me dirigeant vers le restaurant où j'ai l'habitude d'aller manger lorsque je suis dans l'obligation de rester à Arcadia pour m'occuper des vieilles et leurs sac à mains...
" C'est vrai ? Tu as retrouvé ton frère ? Mais tu as un frère ?"Je le regarde intrigué, tout comme je poursuis la discussion à mesure que nous avançons.
" Racontes moi ! " J'essaye du mieux que je peu d'éviter sa dernière question, mais je me dit aussi que c'est assez impoli, alors je décide de tourner autour du pot.
" Euh... non, enfin... si enfin... haha " - Encore une phrase incompréhensible alors que je me gratte la nuque, pris de gêne et que mon visage se teinte d'un léger rouge. Les vieilles habitudes refonds surface...

If i lay here, if i just lay here.
Would you lie with me. And just forget the world ?

@Yuukiël.
 MessageSujet: Re: Coucou, tu veux voir mon...Fils ? | Yuuki   Coucou, tu veux voir mon...Fils ? | Yuuki EmptyVen 25 Mar - 7:23

Ethan Faun
Ethan Faun

Var Ulfur

Click

Coucou, tu veux voir mon...Fils ? | Yuuki Large
Coucou, tu veux voir mon...fils ?

AVEC — Yuuki Makonor









Les attentats. Toujours les attentats. T’as pas été présent ce jour-là mais tu te souviens encore de la tête de Bacchus quand, lui, il en est rentré. Tu te souviens de ce visage marqué par quelque chose. La douleur ? La peine ? La haine ? Vous n’aviez pas été capable de dire quoi mais vous saviez, qu’il ne fallait pas poser de questions à ce sujet et chacun a respecté cette part du marché. Les attentats touchant Fiore…La ville d’Harujion, la ville de Crocus…Plus rien ne sera comme avant. Le roi a abdiqué pour laisser place à sa fille, encore plus jeune que certains d’entre vous et n’y connaissant sans doute pas grand-chose au monde extérieur mais comme toute princesse ou fille de ce rang-là, tu ne doutes pas que cette Reine là…A quelque chose dans la tête. Elle n’a certainement juste pas les moyens de mettre en pratique tout ce qu’elle aimerait faire pour le pays. Beaucoup la critique et ils sont en droit de le faire, tout comme le peuple est en droit d’être mécontent de ce qu’il s’est passé et de cette fessée royale que s’est pris Fiore…Mais ce qui est sûr, c’est que depuis ce jour, chacun, fait de son mieux. La reine également.

T’imagine juste mal Yuuki, le doux et calme Yuuki avoir son rôle à jouer dans toute cette histoire déjà trop grande pour vous.

« - Si tu as trouvé ta place…Je suis content pour toi. »

C’est tout ce que tu trouves à lui dire. « Je suis content pour toi ». Mon cul oui. Il se fera démolir par ce qu’il entendra, par ce qu’il verra, par ce qu’il fera et personne, ô grand personne, ne viendra l’aider quand il aura besoin de quelqu’un. Il sera même sans doute déjà trop tard.

Tu le suis quand il parle de nourriture, un sourire jusqu’aux oreilles. Il a toujours sû dire les mots justes. C’est fou ça non ? Il te prend carrément par les sentiments là. D’ailleurs sur le trajet, tu t’arrêtes cinq minutes quand il te pose une question sur ce « frère ». C’est vrai, tu t’en rends compte. Tu n’as jamais parlé de Dylan auparavant. Sauf peut-être une fois à Uriel à la va-vite mais à ce moment-là, vous étiez tous deux dans une recherche mutuelle et ce n’était pas le moment de lui parler de Dylan.

« - Ahahaha, oui j’ai un frère. Mon total opposé d’ailleurs ! Enfin c’est mon demi-frère mais il a tout hérité du côté paternel. Il est…Sérieux, coincé, droit. Autoritaire aussi. Mon dieu on dirait que je me fais materner trop souvent avec lui dans le coin. Tu sais, au début, ce fut vraiment bizarre, parce que je ne savais pas qu’il existait, c’est récent ça aussi…Mais au final, je me dis que je suis bien content qu’il soit là. Comme ça, je ne suis plus seul ! Je te le présenterais un jour. Lui et les frères et sœurs de Sami. C’est toute une fratrie maintenant. Ça fait du monde à la maison. »

Plus une sorcière et un lion. Ça fait vraiment beaucoup de monde à table tout ça.

Vous arrivez dans ce resto et tu suis Yuuki jusqu’à une table tandis que tu attrapes Sami et le pose au pied de la table.

« - Tu bouges une moustache, t’es mort. »

T’as entendu sa réponse ou le semblant d’une réponse quand il a été mention de Silver Sword.

« - Tu t’es enrôlé dans la milice parce que tu veux être utile tu dis, parce que tu veux te racheter de quelque chose….Mais je pense que tu ne me dis pas tout. Tu peux me faire confiance tu sais. Qu’est-ce qu’il s’est passé ce jour-là et depuis lors pour que ton sourire paraisse faux à ce point ? »

Tu es un homme. Tu es un renard. Uriel serait là, il serait fier que de t’entendre avouer que tu es un kitsune : Un homme abrité par l’esprit d’un renard. D’un démon par moment, sous bien des aspects…Alors quand t’y penses, le mensonge et la tromperie, c’est tout ton rayon et tu es devenu le maître. Mentir ou essayer de te duper ne fonctionnera pas avec toi.

Pas aujourd’hui.





(c) MEI


 MessageSujet: Re: Coucou, tu veux voir mon...Fils ? | Yuuki   Coucou, tu veux voir mon...Fils ? | Yuuki EmptySam 26 Mar - 13:42

Yuuki Makonor
Yuuki Makonor

Silver Sword

Click


Un fils ?


Ethan x Yuuki.

Il n'empêche que je restais surpris. Ethan, père. Je l'imaginais déjà dans sa cuisine, préparant un repas pour ses renards. Ou encore devenir fou en tentant de les faire prendre un bain. S'il sont tous comme le fameux Sami, alors je n'ose qu'à peine imaginer l'ambiance à la maison. Cette pensée me fait sourire. C'est sans doutes le seul à qui il est possible d'arriver ce genre de choses, car il s'agit d'Ethan. Et qu'Ethan est... Ethan. Il me suit, nous nous suivons. Tout me rappel la première fois où nous nous sommes rencontrés. J'y pense souvent, le temps à remplacé la tristesse de cet instant en un moment ironique et profondément amusant. Le temps est capable de faire ces choses là. Je l'observe alors qu'il marche à ma hauteur, il a vraiment changé lui aussi.

' Je suis content pour toi. ' Un petit rire nerveux s'échappe car je n'ai pas l'habitude qu'il fasse ce genre de remarques. Il serait plutôt du genre ' Pourquoi tu te bouge pas le cul ? ' ou ' mouai '; plus quelque chose de ce type là. Cependant, son visage a changé, il semble soucieux, il a l'air de penser à des tas de choses. Il me raconte alors l'histoire de son frère et même s'il a le sourire aux lèvres, je ressens un petit pic d'amertume dans ce qu'il dit. Il n'est plus seul. C'est donc ça, ethan ? Je suis l'un de ceux qui peuvent aisément témoigner que la solitude est une torture au temps où j'avais comme seule compagnie, un marcassin. C'est peut-être toujours le cas aujourd'hui. C'est assez difficile de savoir si les personnes qui nous entourent compte vraiment. je ne dirais pas que je n'en ait pas, seulement qu'attribuer le titre ' d'ami ' n'est pas si simple.

Enfin arrivés au restaurant, il dépose sami sous la table, lui demandant de rester calme. Quelque chose me dit que ça ne va pas vraiment ce passer comme ça. Juste une impression. On ne dit pas tel père, tel fils ? -
Je voulais faire une sorte de blague à ce sujet mais son expression change lorsqu'il reprend ma réponse concernant la milice.
" Euh... " - Je reste une nouvelle fois assez gêné, j'en ai presque le souffle un peu coupé. Surtout de constater qu'il considère mon sourire comme étant faux. Cela fait un moment pourtant que je pensais avoir quitté ces différents masques pour exprimer de faux sentiments. Comment pourrait-il ressentir une telle chose ?
" Vraiment c'est un sourire sincère... Surtout quand tu me parle de ton frère, je suis vraiment content que tu es pût le retrouver." Puis, je soupire. Car je sais que je vais devoir tout lui raconter et que comme toujours, je ne suis pas le genre d'homme à se livrer. je n'aime pas ça. Toutefois, lui le fait sans problèmes. Il serait honnête d'en faire de même.

" Disons que... c'était un petit passage bof bof." Cette fois, c'est un sourire un peu amer qui s'affiche sur mon visage, simplement car il s'agit là, de ressasser le passé.
" J'étais aux attentats, vraiment décidé à aider. Je suis tombé sur un type qui paraissait louche, on a donc commencés un combat. j'ai fuis quand j'ai compris que je ne pourrai rien faire. " Un autre soupire alors que mon regard se tourne vers la fenêtre, observant des inconnus passer dans la rue.
" Ou alors je considérais sûrement que j'avais mieux à faire... du coup oui, j'ai fuis et quand je vois ce qu'il c'est passé ensuite je ne peux pas m'empêcher de me dire que si j'avais était moins centré sur moi-même, j'aurai pût être plus utile. " Ma main vient soutenir ma tête comme un appuie, je garde un regard absent.

" Enfin bref, ça en plus d'avoir rencontré une personne ayant des arguments plutôt solides..." je voulais continuer d'expliquer mais la serveuse apparût, voulant prendre notre commande.

If i lay here, if i just lay here.
Would you lie with me. And just forget the world ?

@Yuukiël.
 MessageSujet: Re: Coucou, tu veux voir mon...Fils ? | Yuuki   Coucou, tu veux voir mon...Fils ? | Yuuki EmptyJeu 31 Mar - 9:35

Ethan Faun
Ethan Faun

Var Ulfur

Click

Coucou, tu veux voir mon...Fils ? | Yuuki Large
Coucou, tu veux voir mon...fils ?

AVEC — Yuuki Makonor









« J’étais aux attentats ». Combien de fois tu l’as entendu celle-là ? Combien de fois les gens t’ont regardés avec cette tête-là en te disant : « Tu sais, j’y étais. » Et alors ? Il s’est passé des choses malheureuses, des choses scandaleuses mais cela fait des mois maintenant et il est temps pour l’humanité de se remettre en selle. Tu ne peux pas juger, ni même jauger de la situation, toi, tu n’y étais pas et heureusement, ça t’aurais fait chier de te battre pour « eux »…Mais ce que tu sais, de ce que tu y as entendu, ce qu’il s’est passé, ça a changé les gens, ça les a transformé.

Alors tu regardes Yuuki un bref instant et tu l’image, sur place. Tu imagines la peur. Tu imagines l’horreur. Tu imagines la haine. Tu imagines la guerre. Tu imagines ce gars-là, au milieu d’un champ de bataille et sur l’instant, t’as envie de rire. Non pas pour te moquer, mais juste pour lui dire « Tu sais, de base, tu n’y avait pas ta place ». Pourquoi aller se battre alors que la triste réalité est que l’homme est faible ?

Prenant une grande inspiration, tu réfléchis quelques secondes.

« - Penses-tu avoir fait preuve de lâcheté en fuyant ce jour-là ? »

C’est venu tout seul. Tu ne sais toi-même pas pourquoi tu lui poses la question mais quelque part, le fond de son problème c’était surement, que depuis lors, il a été bien incapable de se pardonner.

« - Je ne veux pas faire comme si je comprenais la situation, tu sais. TA situation mais tu t’étais déjà dit que ce que tu as fait ce jour-là, t’as certainement sauvé la vie ? Fuir n’est pas un mal. De mon sens, c’est peut-être plus dur de fuir en réalisant sa faiblesse que de rester face à l’ennemi à se faire massacrer. Parce que c’est ce qu’il se serait passé si tu étais resté face à cet individu. Tu serais peut-être mort aujourd’hui. Maintenant, t’es là, devant moi, dans cet uniforme à dire que tu veux te racheter pour des fautes mais la seule faute que t’as commis, c’est de te sauver la vie. Peu de gens en auraient conscience de ça. »

Tu te souviens de Bacchus revenant des attentats et des autres de la guilde. Tu te souviens des cauchemars de certains que tu entendais la nuit à travers les murs. Tu te souviens des mots des autres quand tu posais des questions. Personne ne voulait en parler. Expérience traumatisante ou souvenir douloureux, peu importe. Aujourd’hui, il faut avancer.

« - Enfin bref, ce ne sont pas mes affaires…J’ai tellement à faire entre la guilde, l’autre rouquin dégénéré, la famille…Et si on commandait ? »

Justement, à ce moment-là, la serveuse arrive et tu demandes le plus de choses possibles. Limite, tout le menu parce qu’il avait juste l’air trop bon. Cher, mais trop bon.

« - Un jour, quand t’auras le temps Monsieur le milicien, passe à la guilde. Ça te changera les idées ! Et je te présenterais tous les autres….En plus de Sami que tu connais déjà ! »



(c) MEI


 MessageSujet: Re: Coucou, tu veux voir mon...Fils ? | Yuuki   Coucou, tu veux voir mon...Fils ? | Yuuki EmptyMar 31 Mai - 16:56

Yuuki Makonor
Yuuki Makonor

Silver Sword

Click


Un fils ?


Ethan x Yuuki.

Tu t'abandonnais dans ce siège au confort précaire. Te laissant bercer par les paroles d'Ethan, tu tentais malgré tout de cerner le vrai du faux – classant ses arguments par logique et laissais coulé les informations moins utiles. Il te connait ethan, il te connait peu et pourtant dans ses paroles, tu te reconnais si facilement. Tu as cherché tellement longtemps à t'identifier et à connaître ta propre personne que voir quelqu'un d'extérieur te cerner si facilement arrive à te laisser bouche bée. D'ailleurs, tu ne détache pas ton regard du siens, même si ses mots ont parfois des allures de reproches, tu le laisse poursuivre. N'est-ce pas que tu le trouve charmant Ethan lorsqu'il prend un air plus mature ? Pourquoi devrais-tu rester si timide ? C'est pour ce qu'il t'a fait ou pour ce que tu lui a fait ? Regarde le, il semble s'en foutre littéralement. Tu essayes de réagir de la même manière, après tout ça fait si longtemps...

Il a raison – tu as eu cette impression d'être un lâche mais la vérité, c'est que tu es un lâche yuuki, tu fuis. Tu sauves ta vie. C'était cette fois là, ce n'était d'ailleurs pas la seule, et ce ne sera plus la seule non plus. Si quelqu'un était en danger ? Si Ethan était en danger ? Si Arkhana était en danger ? Si Misto était en danger ? Que ferais-tu ?
Tu glisses légèrement dans ton siège en y pensant, venant appuyer ton visage contre la baie vitrée, tu détaches ton regard d'Ethan et laisse tes yeux coulisser vers le décor extérieur. La ville est calme. Si tu n'avais pas fuis, peut-être que cette tranquillité, tu ne l'aurais pas connue, peut-être ne l'aurais-tu qu'à peine imaginée. Au nids, tout était toujours si mouvementé, les gens , les tâches à effectuer, les bruits, tout. Pourquoi aurais-tu imaginé autre chose ?
Lorsque Ethan commande, tu souris en l'écoutant annoncer tout le menu. C'est tellement nostalgique, d'ailleurs tu te souviens que tu ne l'a toujours pas dit, ce mot à la fois si simple et à la fois tellement complexe.
_ Au fait Ethan. Je suis désolé pour la dernière fois. » Tu rebasculais ton regard dans le siens. Tu venais de le dire, simplement pour ne pas avoir de regrets. La serveuse te regardais, agacée que tu sois dans tes pensées et que tu ne la considère nullement. Après tout, elle n'attend qu'une chose : que tu passes ta commande.

_ Je vais juste prendre... » Et alors que tu t'apprêtes à commander, tu entends des claquements contre la vitre. Lorsque tu te retourne, tu vois ces deux visages, soupirant en réaction. Il fallait que ce soit maintenant n'est-ce pas ? Tes deux ombres, elles sont là, elles te regarde. Elles sont encore et toujours dans leurs tenues de miliciens, un peu comme toi. Un petit sourire crispé se dessine sur ton visage. Tu étais sensé l'arrêter ce perturbateur, pas manger en sa compagnie.
_ Je crois que je vais devoir partir. » Tu commences à te redresser en prenant appuie contre la table. Aussi, tu te doute très bien que ce n'est pas pour autant qu'Ethan annulera sa commande. _ Tu m'avais manqué. Je ne manquerais pas de passer à ta guilde, pour raisons professionnelles ou non d'ailleurs. » Un petit clin d’œil alors que tu te tiens déjà de dos.

'Tu m'avais manqué'. Tu l'as dit. Tu as eu raison de le dire, car tu le pensais vraiment. Pour quelqu'un comme lui qui te connais apparemment si bien, c'est sans doutes surprenant, ça ne te ressemble pas, et pourtant. Tu quittes peu à peu le restaurant, te retournant une dernière fois avant de franchir la porte. Tu as l'air mal à l'aise mais tu respires un bon coup avant d'affronter tes deux partenaires. Tu as vraiment aimé le revoir ethan, pas vrai ?

If i lay here, if i just lay here.
Would you lie with me. And just forget the world ?

@Yuukiël.
 MessageSujet: Re: Coucou, tu veux voir mon...Fils ? | Yuuki   Coucou, tu veux voir mon...Fils ? | Yuuki Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» quelle belle soirée (pv val ) (HENTAÏ !!!)
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Quelle délicieuse prestation {Hentaï} [PV Siin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Ouest :: Arcadia, la Capitale du Royaume :: Rues marchandes