Le Deal du moment : -33%
-500€ sur le Samsung Galaxy Z Flip
Voir le deal
999 €

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
11H20 - Il était une fois
 MessageSujet: Re: 11H20 - Il était une fois   11H20 - Il était une fois - Page 3 EmptyMer 15 Juil - 10:30

Anonymous
Invité


Click


Destruction Centrale



Il était une fois


Tout se disloque, tout éclate, le monde se disloque et tu cours, joues ta vie alors que le conte se retourne contre toi, contre vous, intrus incapables de faire profil bas... Sybilia a disparue et tu ne comprends pas, son comportement est étrange et des plus inquiétant tu n'as pas le temps de t'en soucier, Racer te rattrape te stoppant dans ta course alors qu'il tire ton bras, sous le coup tu manques de tomber alors que la question tombe, une question auquel succède le bruit violent d'une explosion. Une inspiration, tu réponds tentant de garder ton calme.

" On est dans le onde des contes, en attaquant vous avez révélé a ce dernier que vous étiez des imposteurs alors il a tout simplement attaquer pour protéger son bon déroulement. Hoteye n'a rien en mourant il a simplement était renvoyé dans notre réalité, mais... "

Ta phrase se bloque entre tes lèvres alors qu'une terrible secousse retentit autour de toi tu peux le voir et l'appréhender, les murs commencent a s'écrouler dans tout le palais, les personnages a s’effacer, quelque chose de terrible est arrivé tu le sais alors que tu souffles.

" Ce n'est pas normal le conte est en train de s'écrouler il s'est passé quelque chose "

Ton regard se fige sur ton ennemi devenu allier improbable.

" On doit partir d'ici !"

Et sur ses mots ton aura se charge de magie, une aura magenta crépitante alors qu'elle gonfle pour exploser en une déflagration déchirant le voile, rompant l'immersion alors que le palais s'effondre sur lui même. Un instant seulement avant que chacun ne retrouve sa place dans la réalité réapparaissant a l'endroit et dans le mouvement exact d'avant l'immersion, ton corps chutant alors que tu te retrouves seule face Cobra. Ça ne faisait définitivement pas partie du plan...


© Bebebe ♠

 MessageSujet: Re: 11H20 - Il était une fois   11H20 - Il était une fois - Page 3 EmptySam 18 Juil - 10:08

Hirata Kôta
Hirata Kôta

Silver Sword

Click


Il était une fois...
Le cri tourmenté de la princesse alla de concert avec l’explosion fulgurante qui secoua le château. Par réflexe, les deux femmes salies se détournèrent vers l’immense entrée du palace pour savoir ce qu’il en retournait. En quelques secondes, elles purent apercevoir la foule se ruer vers l’extérieur. Prise de malaise, Kôtarella saisissait que les choses ne tournaient désormais plus rond. Et progressivement, sa vision devint discordante, les sons s’amenuisèrent et le sol gronda sous ses pieds. Elle eut l’impression d’être éjectée d’un très long sommeil.

Kôta se réveilla, un genou à terre, sur le sol de la place de Crocus qu’ils avaient quitté voilà plusieurs minutes. La ville était encore intacte, telle qu’elle l’avait été quand vous étiez arrivés, mais le jeune homme n’avait littéralement aucune idée du temps qu’ils avaient bien pu passer à rêver collectivement, transportés dans une autre dimension dont il soupçonnait déjà qui en était l’instigatrice : le théâtre devant eux, prêt à s’écrouler, abritait toujours deux personnes antagonistes. Devant l’immense bâtisse, l’immense serpent était enroulé sur lui-même, sonné. La place était déserte si on ne comptait pas la dépouille de Hoteye, qui semblait être là depuis quelques minutes déjà, et les corps encore tremblants de Racer, Angel et Sybilia. Des quatre encore conscients, tous semblaient encore en train de digérer ce qu’ils venaient de vivre et aucun ne paraissait avoir réalisé qu’ils étaient à nouveau en jeu. La première seconde après le retour de Kôta sur terre fut consacrée à la célébration du retour de son anatomie originelle. Mais directement après, il entra en mouvement.

Ils n’étaient plus que deux contre deux avec l’évanouissement inexpliqué de Hoteye, et il leur était impératif d’agir pour profiter de cette situation qui ne se représentera pas. Pour alerter son amie et lui insuffler cette prise de décision rapide, Kôta cria son prénom « GO SYBI ! » alors que son corps se déplaçait déjà. Il n’en avait que trop eu la confirmation ces dernières heures et il était pleinement conscient que de toute l’ex-guilde noire, seule Angel était privée de ses facultés et était par conséquent la cible la plus facile à appréhender. Malheureusement, il ne doutait pas non plus des capacités de réflexions de tout un chacun, et savait que Racer, une fois sa raison revenue, se ruera sur son amie pour la protéger. Pour réussir, Kôta devrait donc ruser pour devenir encore plus rapide que son adversaire. Son ambition était d’une mise en œuvre simpliste à ses yeux au vu de l’énorme quantité de magie qu’il possédait toujours : il avait récupéré pendant le voyage depuis Era et il avait volé une bonne partie de l’énergie de Racer, gonflant son estomac magique plus que la normale. A cet instant précis, utiliser ses sorts les plus épuisants ne l’effraya donc guère.

D’un même mouvement, alors qu’il s’engageait en direction d’Angel, son bras droit se dressa en direction de Racer. Il utilisa alors deux techniques simultanément. D’une part, impulse lui permit de le faire bondir sous ses pieds, gagnant extrêmement en vitesse tout en maintenant sa précision, histoire de devenir à son tour un homme super-rapide. D’autre part, projection lui permit de faire explosion l’ethernano présent juste aux pieds de Racer, ce qui le bloquerait dans sa trajectoire pour se ruer sur Angel ou Kôta. Racer bloqué, Kôta arriva à Angel dans la seconde même, poussé par sa magie. Leurs deux corps se cognèrent et furent projetés au loin sous l’impulsion du saut, mais les ailes de phoenix du garçon dévorèrent la chair de son dos pour se développer dans les airs et, d’un simple battement, stabiliser leurs deux corps. A nouveau, l’index et le majeur du garçon se trouvaient sur la tempe d’Angel, menace d’apparence factice et enfantine mais véritablement mortelle pour empêcher quelconque offensive adverse sous la contrainte de la menace. « Game over. » Et malgré le peu de distance qui séparait la main de l’homme de la tête de la femme, il replia ses doigts pour un véritable poing fermé et frappa sans l’once d’une morale le crane de la femme. En utilisant Flow, sa poigne était beaucoup plus rapide que la normale, de quoi l’assommer une bonne fois pour toutes.

 MessageSujet: Re: 11H20 - Il était une fois   11H20 - Il était une fois - Page 3 EmptyDim 26 Juil - 12:11

Personnage Non-Joueur
Personnage Non-Joueur

PNJ

Click

11H20 - Il était une fois - Page 3 602411Cobra
L'endroit où vous vous trouviez disparut soudainement de tes yeux avant que vous ne reapparaissiez dans le théâtre déjà détruit par ta précédente attaque. Cette fois' Senji n'est plus là et seule la gare est face à toi. Dans un sourire des plus vicieux, tu répétas cette même attaque dévastatrice en direction de la conseillère. Cette fois ce n'était pas le bâtiment qui était visė, mais bel et bien le corps de la femme que tu désirais tuer sans attendre.

***

Ce fut le cri du jeune garçon qui te ramena à la réalité : vous étiez à nouveau sur la place de Crocus, réunis, et les conseillers se mettaient déjà en marche pour les attaquer. Le garçon, rapide' provoqua une explosion entre Angel et toi, et tu réalisa qu'il était trop tard pour sauver ton amie. Utilisant ta magie, tu parvins à hauteur de Sybillia et sans attendre lui décrocha un immense coup dans la tempe, ce qui provoqua son évanouissement. Il y eu alors un énorme grondement dans le théâtre devant vous. Ce n'était pas un appel à l'aide, mais ça sonnait tout comme :

« COBRA ?! »

Sybillia est exclue de l'évent (délais)
 MessageSujet: Re: 11H20 - Il était une fois   11H20 - Il était une fois - Page 3 EmptyLun 3 Aoû - 12:58

Anonymous
Invité


Click


Destruction Centrale



Il était une fois


La réalité s'impose alors que le théâtre t'entoure à nouveau dans le fracas de ta chute vers le sol où gisent les gravats, un regard alors que vos yeux se croisent, une crispation des dents alors que la magie l'entoure et fuse en une attaque létale et empoisonnée. Action, réaction, le voile autour de toi se brouille, s’émiette alors les mots s'échappent de tes lèvres puisant dans le peu de réserves te restant, tu ne tiendrais pas longtemps...

" Il était une fois dans un pays lointain un sultan capricieux..."

Et alors que tu retombes souplement au sol c'est comme si l'attaque glissait sur toi, que le poison caressait ta peau sans pouvoir la toucher alors qu'elle finit sa route sur le mur derrière toi dans un bruit d'explosion.

Tes réserves flambent dans une faiblesse des jambes alors que tu contre-attaque dans l'instant, le voile autour de vous s'écorchant d'avantage alors que des ombres naissent pour vous entourer, silhouettes humaines de ténèbres formant un balais malsain alors qu'une à une tel des serpents elles se jettent sur l'ennemi et alors qu'elle te traversent tu peux le voir Cobra, une à une elles te dépossèdent de quelque chose alors que a première tient ton pieds droit dans sa main, que la seconde te traverse pour te dérober ton foi qui trône dans sa main, que la troisième s'enfuit dans les ténèbres avec le souvenir de ta rencontre avec Cubelios. Un balais frénétique qui ne s’arrêtera que lorsque que la dernière d'entre elle t'auras dérober quelque chose...

Quarante ombres.
Quarante voleurs...


© Bebebe ♠

 MessageSujet: Re: 11H20 - Il était une fois   11H20 - Il était une fois - Page 3 EmptyMar 4 Aoû - 13:37

Hirata Kôta
Hirata Kôta

Silver Sword

Click


Il était une fois...
Au moment où le corps d’Angel glissa des mains de Kôta pour tomber au sol, le garçon réalisa qu’il était déjà trop tard pour son amie : Racer utilisait sa vitesse magique pour l’atteindre et l’assommer à son tour, copiant la parade du garçon pour le débarrasser lui aussi de ses alliés. Le corps de Sybilia foula à son tour la poussière du sol, mais Kôta ne relâcha pas sa concentration : même si au fond de lui il hurlait de rage et de peur quant à l’état de son alliée, il savait que face à un tel adversaire il ne devait pas se laisser distraire par des préoccupations futiles comparées à l’enjeu général. Il était également conscient que malgré l’état affaibli de Racer et sa propre énergie surdéveloppée, il ne pourrait pas rivaliser avec la vitesse et l’agilité dont faisait preuve le criminel. Encore une fois, il opta pour la ruse, espérant que son adversaire n’aurait pas la justesse d’esprit d’éviter le même piège la seconde fois.

Il utilisa impulse pour se projeter en direction de Racer, tout en sachant que ce dernier réagirait plus rapidement et évitera son assaut. Il vit juste : Racer sauta sur le côté, se trouvait en moins d’une seconde quelques mètres plus loin. Kôta obtint ainsi ce qu’il désirait : éloigner l’homme du corps assoupi de Sybilia – mais Racer ne sembla pas réaliser qu’il venait de lui offrir un tel avantage, et Kôta se garda bien de ne pas lui montrer son contentement en gardant son visage fermé. Réutilisant la même technique, Kôta se projeta toujours en direction de Racer mais cette fois en prenant la direction des airs. Le déchirement de ses omoplates et le déploiement de ses ailes enflammées accompagna son saut, prenant le relai pour l’emmener toujours plus en hauteur, précisément au-dessus du corps de Racer qui ne pouvait que lever les yeux pour tenter de deviner ce qu’allait faire le garçon. Celui-ci usa une dernière fois de sa technique pour plonger la tête la première sur Racer, défiant la distance qui les séparer pour se ruer dessus.

Assurément, Racer allait encore une fois esquiver, mais Kôta ne voulut lui laisser aucun échappatoire : levant les deux bras dans sa direction, il matérialisa des sphères enflammées qui balança à tout va autour de Racer, l’encerclant de rafales dont il ne pouvait se défaire. Désemparé, Racer resta prisonnier des flammes et de la fumée générée par le seul garçon qui arrivait déjà à sa hauteur. Fermant le poing pour le frapper, Kôta utilisa Flow pour concentrer la totalité de son énergie dans ses phalanges qui vinrent heurter le crane du mage d’Oracion Seis.

Racer avait pourtant utilisé ses facultés pour ralentir le jeune Kôta – mais s’il avait une perception ralentie du temps, il ne put à temps se concentrer sur les flammèches qui restèrent autour de lui, empêchant toute fuite. La seule solution présente pour Racer était donc de se confronter à son tenace adversaire, et il répondit lui aussi par un coup de poing bien placé dans le visage de l’homme ailé. Racer avait touché juste : en utilisant sa technique, Kôta se donnait une énorme force dans son poing, mais rendait vulnérable le reste de son corps, dont son visage. Les deux poings donnés simultanément firent l’effet d’une onde de choc, projetant chacun des combattants au loin : Racer vers une ruelle, Kôta contre la façade du théâtre.

En plus du choc contre la paroi du bâtiment, Kôta dû faire face à l’immense mal de crâne que lui avait procuré le coup de poing, simple d’apparence mais profondément mortel, que Racer lui avait administré. Sa vision lui fut arrachée alors qu’il sentait son corps se vautrer sur le sol, sans avoir la simple force de se retenir. Sa face rafla les pavés avec violence, s’écrasant le nez et se craquant les dents à terre. Ses oreilles n’émettaient qu’un bourdonnement incessant, il avait l’impression désagréable d’avoir survécu à une explosion à proximité de lui tout en n’ayant aucune idée quant à sa survie prochaine. Reprenant progressivement conscience de son corps, il tâta le terrain autour de lui, cherchant la moindre chose à laquelle il pourrait s’agripper plutôt que de rester dans cette obscurité oppressante. Voyant toujours flou, il réussit néanmoins à se mettre à genoux et, lentement, sur pieds, à l’aide de l’appui procuré par le mur. Il ne pouvait voir à quoi il ressemblait, mais son état était catastrophique : son nez était tordu d’une manière absurde, son œil droit était caché derrière une énorme bosse qui enflait sur toute une partie de son visage, et des trainées de sang se dessinaient autour de sa bouche.

A défauts de ses sens, il utilisa sa magie pour capter la présence de Racer autour de lui, mais ne la ressentit pas. C’est en constatant qu’il était seul qu’il entendit pourtant, derrière le mur sur lequel il se reposait, un vrombissement. Il réalisa qu’Elena et Cobra étaient toujours censés être dans le coin. Il continua d’avancer contre le mur, toujours dans son état de quasi-cécité, jusqu’à ce qu’il ne heurte quelque chose qui le fit à nouveau trébucher. C’est en se remémorant l’agencement de la facade du théâtre (la grande entrée, les fenêtres, la devanture, les murs droits et surtout le sol dégagé devant) qu’il réalisa qu’il n’avait pas chuté contre une partie du bâtiment mais contre quelque chose d’annexe. Et l’image qu’il avait de la devanture de la scène était accompagnée de la présence inerte de l’immense serpent violacé qui gardait l’entrée.

Immobile, réalisant qu’il était encore en vie, le garçon se rendit compte qu’il possédait une incroyable chance que la bête ne se soit pas encore réveillée pour le dévorer cru. Il tenta alors de se redresser, mais emmêlé dans l’infini reptile, il glissa et perdit toutes ses prises, se retrouvant coincé au cœur du monstre. Sa vue ne lui revenait toujours pas ; son ouïe, ce n’était pas non plus la peine d’espérer une amélioration pour l’instant. Il savait seulement qu’il devait se trouver à hauteur de la porte d’entrée, et que si elle était ouverte, il devait être visible de ceux qui étaient à l’intérieur du bâtiment.

 MessageSujet: Re: 11H20 - Il était une fois   11H20 - Il était une fois - Page 3 EmptyMar 4 Aoû - 15:49

Personnage Non-Joueur
Personnage Non-Joueur

PNJ

Click

11H20 - Il était une fois - Page 3 602411Cobra
L’attaque fit mouche, mais derrière la fumée tu ne pouvais que constater que ton adversaire était toujours debout, et intacte. L’épuisement, le trop-plein d’émotion et surtout la perspective que tu ne puisses définitivement rien faire pour blesser cette femme ne pouvaient qu’augmenter ta colère. C’est en serrant des dents, au milieu des débris tombant de part et d’autre du théâtre sur le point de s’écrouler, que tu hurlas ta rage. Mais la Vandervald était rapide et déjà elle utilisait ses artifices pour te corrompre.

Le sol, les murs, les débris tout autour de toi semblaient entrer en mouvement, mais à mieux y regarder c’était plutôt quelque chose qui bougeait sur chacune de ces parois : des ombres, des ombres de rien. Tout en déduisant directement que c’était l’œuvre de la sorcière face à toi, tu cherchas un moyen d’éviter toute conséquence que cela apporterait, mais tu n’eus pas le temps de réagir que déjà une ombre s’agrippa à ton pied pour te l’arracher, qu’une autre s’en prit à tes organes, et ainsi de suite, arrachant membres et souvenirs, émotions et histoire de ton passé, tu fus éthiquement violé pour n’être plus qu’une dépouille vidée, un corps agonisant ne pouvant que hurler.

Tombant à genoux, le supplice se stoppa néanmoins aux bouts de quelques secondes et tu réalisas que ton corps et tes souvenirs étaient intacts. Mais, encore profondément choqué, tu ne pouvais réfréner le tremblement aigu qui te parcourait de bas en haut. Délaissant complètement l’autre femme, tu te détournas pour contempler, au loin, la silhouette de Cubélios. A cet instant, seul le réconfort de ton unique ami était envisageable. De voir le serpent encore endormi te causa une lourde peine. Lentement, toujours ankylosé et perturbé par l’expérience que tu venais de subir, tu t’approchas de ton alliée... jusqu’à voir un enfoiré dégueulasse s’écraser sur elle. Ton sang ne fit qu’un tour : tu allais tuer celui qui avait osé faire ça. Tu ne pouvais pas attaquer de loin, de peur de blesser Cubé. Tu approchais lentement, pas après pas, dans le but d’étrangler cet homme. Les doigts déjà crispés, comme si tu les serrais déjà autour du cou de ta nouvelle proie.
 MessageSujet: Re: 11H20 - Il était une fois   11H20 - Il était une fois - Page 3 EmptySam 15 Aoû - 11:56

Personnage Non-Joueur
Personnage Non-Joueur

PNJ

Click

Et alors que Cobra se trouvait à bout de bras du jeune Kôta toujours perdu dans le corps infini de l'immense serpent, Elena se jeta dans le dos du criminel pour l'empêcher de nuire à nouveau. Une dernière offensive, risquée, mais pleine de courage pour sauver son allié. Les deux corps roulèrent au sol sur plusieurs mètres, ne se lâchant plus, explosant de magie pour en finir l'un avec l'autre autant du côté du criminel que de celui de la haute-conseillère. Et après quelques ultimes secondes de combat acharné, la confrontation des deux mages provoqua une nouvelle explosion, propulsant les deux corps de part et d'autre de la pièce déjà détruite et causant à tous les deux leur chute dans l'inconscience.

Au milieu des corps de Cubélios, Sybilia, Angel, Hoteye, Racer, Cobra et Elena, seul le jeune Kôta, toujours désorienté, était toujours conscient. Dans le silence perturbant qui suivit l'affrontement entre les deux camps, il réussit à reprendre son calme et à se libérer de l'étreinte du reptile. Ses sens lui revenant progressivement, il pu jauger rapidement les conséquences du bref combat en voyant les divers corps allongés au sol. Sa montre était cassée, et il leva les yeux vers le ciel pour tenter de deviner l'heure rien qu'avec la position du soleil. Midi approchait, et il était seul avec tous ces corps.

11H45 - RP clos
 MessageSujet: Re: 11H20 - Il était une fois   11H20 - Il était une fois - Page 3 Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Centre :: Ancienne Crocus :: Crocus - Event Destruction centrale