Le Deal du moment : -33%
-50€ sur la souris Gaming sans fil Logitech G903 ...
Voir le deal
99.99 €

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
11H20 - Il était une fois
 MessageSujet: Re: 11H20 - Il était une fois   11H20 - Il était une fois - Page 2 EmptyLun 15 Juin - 10:55

Anonymous
Invité


Click


Destruction Centrale



Il était une fois


Tu peux le voir dans son regard, cette incompréhension des évènements, cet incompréhension alors que tu prononces son nom. Comment la blâmer alors que tu paraissais sous les traits d’une des affreuses demi sœur de l’héroïne de l’histoire à laquelle vous participiez. Et alors qu’elle réagit, tentant de maintenir sa couverture c’est entre dégout et fascination que tu oscilles face à son action te tirant un rictus légèrement écœuré. Mais une question perdure, que fait-elle ici ? Tu ne comprends pas ce qui se joue là et la suite des évènements ne t’aidera pas, alors que tu t’apprêtes à tomber le masque pour que ton alliée te reconnaisse ils surgissent et leurs visage est comme injure à ta personne alors que leurs courbes disgracieuses s’imposent à ta vision.

Racer.
Hoyete.

Mais que diable font-ils ici ? La situation t’échappes, mais elle ne doit pas, surtout pas là, maintenant alors que ton regard se pose sur Sybilia, tête brûlée elle serait capable de foncer, et c’est la pire chose qu’il pourrait advenir pour votre pérennité à toutes les deux. Alors tu fais la première chose qui te vient à l’esprit en la regardant.

« Miséricorde ! Ce sont eux ! Ce sont eux ! Ils ont tenté de m’agressé tout à l’heure, garde ce sont eux, AU SECOURS AIDEZ-MOI ! Arrêtez-les ! »

Et tu te réfugie derrière Sybilia, respiration haletante, faussement, alors que tu saisis l’instant pour murmurer.

« C’est moi Elena. Surtout ne fais rien qui pourrait te trahir où le conte se liguera contre toi. »

Puis tu hurles, telle une hystérique, ton cri retentissant dans les couloirs, attirant les pas lourds des gardes du palais.

Il ne suffisait que d’une chose, que le conte se ligue contre eux et tu venais d’augmenter fortement les probabilités, un peu de magie, c’est tout ce qu’il fallait et vue ce que tu connaissais de Race, tu n’avais aucune raison de douter, il foncerai tête baissé.


© Bebebe ♠


 MessageSujet: Re: 11H20 - Il était une fois   11H20 - Il était une fois - Page 2 EmptyLun 15 Juin - 20:51

Hirata Kôta
Hirata Kôta

Silver Sword

Click


Il était une fois...
La main baladeuse de Kôtarella fut rapidement déviée par le charmant homme qui l’avait vue venir. Celui-ci déclara qu’il avait d’autres priorités, ce qui mit la jeune femme en rogne, insatisfaite de voir ses prétentions inaccomplies. Alors qu’elle s’apprêtait à se ruer dessus, prête à lui botter le derrière pour son manque flagrant de galanterie, il se détourna, tout sourire, pour l’enlacer. Comblée, elle se laissa porter jusqu’au centre de la salle où leur danse débuta sous les regards interloqués des autres invités, l’irrespect des convenances qu’ils affichaient délibérément choquait l’assemblée à un point beaucoup plus élevé qu’elle ne l’aurait imaginé. Elle se sentait presque reine, son corps se baladant entre les mains habiles de son cavalier, jusqu’à ce qu’il ne parle à nouveau. « Connaissez-vous la raison de votre présence ici ? »

La phrase, anodine d’apparence, portait néanmoins le poids de toute l’ambiguïté de la situation. Ces simples mots firent ressurgir du fond de l’esprit de la jeune femme son passé d’antan, sa réelle identité, et tout le caractère factice de la scène qui l’entourait fut violemment mis en évidence devant ses yeux. Troublée, elle en oublia ses pas de danse et trébucha, tentant de se maintenir à la moindre accroche pour ne pas tomber au sol et être la risée de tous. Alors que la chute était bien entamée, elle tendit son bras pour s’accrocher, mais ses doigts ne purent qu’arracher le masque de son cavalier.

Alors que son corps frappait violement le sol sous le bruit amplifié des respirations retenues de l’assemblée, Kôtarella, toujours sonné, pu voir le réel visage de celui qu’elle avait abordé. Sans son apparat, elle reconnut immédiatement Cobra d’Oracion Seis, celui pour lequel ils avaient traversé une bonne partie de la région depuis Era. Reprenant conscience de son corps et de ses facultés, elle utilisa sa magie pour se remettre sur pieds rapidement et défier Cobra à sa hauteur. « Qu’as-tu fais d’Elena Vandervlad ? » Soudainement, l’intérêt porté au prince et à l’assemblée avait totalement disparu de sa tête pour ne laisser place qu’à la confrontation du Conseil contre les illégaux. Oublier qu’ils étaient dans un lieu inconnu, et par conséquent hostile, pouvait lui être gravement préjudiciable, mais il n’en avait pas conscience.

 MessageSujet: Re: 11H20 - Il était une fois   11H20 - Il était une fois - Page 2 EmptyLun 22 Juin - 18:09

Personnage Non-Joueur
Personnage Non-Joueur

PNJ

Click


Il était une fois...






11H20 - Il était une fois - Page 2 Large



L'assemblée baissait le regard alors qu'elle s'avançait au milieu des nobles, tous bien placés mais jamais aussi élevés qu'elle, reine depuis tant d'années qu'elle a prit pour naturel sa supériorité. Les musiciens jouaient leurs airs tranquilles et pourtant l'ambiance autour d'elle est grave tellement elle inspire le respect mais aussi la crainte, car elle sait être impitoyable s'il le faut. Et elle remarqua alors que deux imprudents font fi des conventions, que malgré le fait qu'elle n'ait pas donné l'ordre, les danses aient été ouvertes, et sentant la rage monter en elle, elle s'approche calmement d'apparence des deux infidèles.

Mais en s'approchant, tandis que la danse perdait son rythme et que la donzelle tombait à terre dans un fracas épouvantable, elle reconnu avec stupeur le visage qu'elle connaissait tant de Cobra, son allié. La reine laissa momentanément place à l'ange, à la magicienne d'Oracion Seis, qui, dans l'incompréhension, posa son regard sur la femme tombée à terre, et reconnut les traits déformés du jeune conseiller qui l'avait menacé.

Malgré l'incompréhension, elle leva le bras pour claquer des doigts, faisant venir un nombre impressionnant de gardes à l'affut.

" Emparez-vous de cette femme. "

Et tandis que les gardes se ruaient sur la jeune fille brune pour l'immobiliser et l'amener dans une pièce extérieure, la reine s'avança vers le cavalier éconduit.

" Quant à vous, mon cher Cobra, peut-être pourrons-nous avoir des explications ? "

***


Le géant rassuré d'avoir retrouvé son ami se laissait guider dans les couloirs du château jusqu'à ce qu'ils ne tombent sur un garde et une jeune femme à terre. Et la jeune femme les accusa, faisant sortir de nulle part de nombreux gardes qui se jetèrent vers eux. Mais l'injustice n'était pas ce que tu préférais dans ce monde, et, prenant les choses en main, il tapa des pieds sur le sol qui se liquéfia immédiatement, faisant perdre l'équilibre à l'entière escouade qui s'écrasa devant eux.

" Che sais pas che qu'il vous arrive, mais nous ne chommes pas rechponsables ! "

Et puis, remarquant la garde qui protégeait la femme criarde, il fit rapidement l'association quant à son identité.

" RACHER ! CHE CHIBILIA ! "
Vous avez 6 jours pour répondre.


© Daryan Chris Illunar. Tous droit réservés
 MessageSujet: Re: 11H20 - Il était une fois   11H20 - Il était une fois - Page 2 EmptyLun 22 Juin - 20:08

Sybilia Philips
Sybilia Philips

Sabertooth

Click

Il était une fois
Event destruction centrale


Il était une fois


Ta bouche se ferme en une expression de dépit, faisant jaillir toute l'absence de grâce de la harpie dénommée Anastasie. Outrée, excédée, tu n'as même pas le temps de réagir que la garde se retourne contre toi, l'hystérie prête à s'emparer de toi, comme si l'espace d'un instant tu n'étais plus Elena mais ce personnage criard que tu incarnais, scandalisée alors que c'est avec une frustration explosant que tu t'imagines sauter à la gorge de cette gueuse de Sybilia.

Une situation qui dégénère d'un coup, chassant l'hystérie naissante alors que la magie se déverse, ton visage devenant livide en un instant alors que tu cesses de te débattre de cet air outré, les mains desserrant soudainement l'emprise sur tes bras alors qu'avec une vitesse stupéfiante c'est désormais Racer qui use de sa magie pour barrer le passage. Une situation dramatique où chaque seconde devient plus critique alors que tel une furie c'est ton sosie exacte qui jaillie du couloir une énorme bosse sur le front. Ta magie disparait alors que ta véritable apparence réapparait, révélant la supercherie.

Tu t'apprêtes à répondre, déglutissant faiblement, tu n'en as pas le temps alors qu'autour de vous les murs du couloir commence à vibrer, vibrer pour commencer à se rétrécir en un terrible tremblement, un grognement comme issu d'une créature sauvage alors que les gardes dégainent leurs armes en une synchronisation quasi parfaite.

Une simple réponse.

" Courrez. "

Et c'est sans attendre de voir leur réaction que tu t'élances, utilisant ton poids pour renverser l'un des gardes te bloquant le passage par l'effet de surprise avant le moment fatidique.

Le monde des contes ne tolérait pas les intrus.
Et s'en était pas moins de quatre qu'il venait de débusquer.

© Bebebe ♠


 MessageSujet: Re: 11H20 - Il était une fois   11H20 - Il était une fois - Page 2 EmptyMer 24 Juin - 16:12

Hirata Kôta
Hirata Kôta

Silver Sword

Click


Il était une fois...
Totalement déboussolée, la jeune insolente attendait la réponse de celui qu’elle avait reconnu comme Cobra quand une voix dans son dos ordonna qu’on s’en prenne à elle. Se détournant brusquement, elle fut prise de court en étant maitrisée par une multitude de gardes qui l’empêchèrent d’apporter toute autre résistance. Voulant néanmoins s’en prendre à Cobra, commençant à hurler à l’injustice, une lourde main gantée vint se poser sur une bonne partie de son visage pour à la fois l’aveugler et l’empêcher de beugler. Un coup violent dans la nuque l’assomma presque et elle se laissa choir dans les bras de ses opposants tentant de s’accrocher à tout et n’importe quoi pour ne pas s’étaler à même le sol. Soulevée ou plutôt trainée jusqu’à la sortie, ses mains réussirent à se déliée mais ses tentatives pour se suspendre à n’importe quoi furent vaines. Dans la confusion, elle s’agrippa sans s’en rendre compte à une boule de poil, et totalement crispée par la façon dont on la transportait violemment vers l’extérieur, elle ne la lâcha pas, comme si cette simple peluche n’était qu’une ancre pour se maintenir dans la réalité.

Elle fut littéralement jetée à l’entrée du château, par là où elle était arrivée, et atterri de manière saugrenue dans la boue formée par le passage rapide de toutes les calèches qui avaient apporté les invités. Humiliée, elle se releva pour hurler face à ses détracteurs, mais déjà les gardes formaient une ligne imperturbable, menaçante et totalement impersonnelle devant l’entrée du palais, lui signifiant bien que toute tentative de s’y insérer désormais était vaine. Ce n’est qu’en réalisant que son bras lui faisait horriblement mal qu’elle remarqua que la boule de poil était un minuscule chaton qui plantait ses minuscules griffes et crocs dans sa chair déjà meurtrie pour se dégager de ses doigts coriaces. Elle le souleva jusqu’à hauteur de son visage comme si elle n’avait jamais vu un tel animal – l’enchainement des évènements échappait totalement à la raison, et dans un milieu si hostile, Kôtarella risquait de devenir folle.

Un ultime calèche sembla s’avancer au loin, et se stoppa à quelques pas de la jeune fille outragée. Celle-ci, l’air hagard, se détourna, sale et puante, vers le véhicule pour voir qui osait arriver si tard à la réception. La femme qui en sortit était tout bonnement ravissante, sa robe immaculée, son visage vierge de toute tentation au vice ; une pure beauté comme peu pouvaient croiser dans leur vie. Pourtant, Kôtarella la reconnut immédiatement et sans aucun doute : il s’agissait de sa rivale, celle qui était entrée dans la salle de bal et qui avait attiré naturellement le regard de tous les hommes de l’assemblée. Elle ne se posa pas la question de savoir comment il était possible qu’elle soit un instant dans le palais et l’instant d’après dans une calèche à des centaines de mètres. Pour elle, à l’instant présent, cela n’était qu’une futilité, qu’un détail anodin qui ne méritait pas qu’on s’y intéresse.

Elle avait face à elle la femme qui lui avait causé tout le malheur qu’elle venait de connaître, elle avait face à elle celle qui avait ruiné tout son avenir et ses rêves de gloire.

Sans réfléchir, elle jeta le jeune chat en direction de Cendrillon. La pauvre bête déjà malmenée vola, les quatre pattes en l’air, griffes déployées, pour venir s’agripper au buste de l’autre femme qui, hurlant de douleur en sentant les vingt griffes s’immiscer dans sa peau, se mit à sauter sur place. Le jeune chat glissa alors jusqu’au sol, emportant dans sa chute la déchéance de la magnifique robe de la femme qui fut déchirée de haut en bas sur toute sa devanture, la faisant tomber en lambeaux aux pieds de la jeune éplorée. Kôtarella jubilait d’observer ce spectacle lamentable et d’en être l’instigatrice. Elle était exclue de la fête, mais elle savait que désormais elle n’était pas la seule à ne plus pouvoir y entrer maintenant que Cendrillon ne sera plus jamais la plus jolie des enfants.

 MessageSujet: Re: 11H20 - Il était une fois   11H20 - Il était une fois - Page 2 EmptyJeu 2 Juil - 12:23

[PNJ] Gorgones
[PNJ] Gorgones

PNJ

Click


Il était une fois...






11H20 - Il était une fois - Page 2 Large




C'était bien lui. Aussi beau et fier qu'il avait toujours été, la puissance transparent dans ces traits. Tes dents se crispent au commentaire déplacé, nul doute qu'il était bel et bien ton allié empoisonné.
Tu t'accroches alors à son bras pour le guider dans le salle, évoluant avec une fierté teinté de prestance, puis la question tombe. Un souffle dans lequel tu lui réponds.

"Une reine ne fait pas toujours ce qu'elle veut"

Et sans en dire d'avantage tu changes de sujet comme pour enserrer ton étreinte.

"Baron Vipra vous n'avez jamais rencontré mon fils Philippe me semble. Philippe observe et apprend bien de quoi doit avoir l'air un roi."

Tu te détournes pour prendre congé sans rien ajouter, te dirigeant vers l'un des gardes postés aux entrés.

"Il y'a une intrus ici, une femme, voleuse et scélérate, elle n'attend qu'une chose s'en prendre en prince avec ses poisons. Trouvez-là, et tuez-là. "

***


Tout se passe à la vitesse de l'éclair, tellement vite qu'il n'a pas le temps de réagir alors que dans la suite des tremblements les épées se plongent en lui, la vie le quitte alors que son corps disparait, brutalement éjecté, alors que c'est inconscient sur le pavé de la capitale que le gros au visage carré se trouve désormais.

Vous avez 6 jours pour répondre.


© Daryan Chris Illunar. Tous droit réservés
 MessageSujet: Re: 11H20 - Il était une fois   11H20 - Il était une fois - Page 2 EmptyJeu 9 Juil - 22:30

Sybilia Philips
Sybilia Philips

Sabertooth

Click

Il était une fois
Event destruction centrale