Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
21.95 €
Voir le deal

I'll Make a Man Out Of You [Mission]
 MessageSujet: I'll Make a Man Out Of You [Mission]   I'll Make a Man Out Of You [Mission] EmptyDim 23 Mar - 4:56

Anonymous
Invité


Click


I'll Make a Man Out Of You
Rp Mission ~

Encore une de ces journées totalement banales et ennuyeuses. Encore une de ces journées, passée à voyager, à traverser monts et rivières, pour se rendre sur une destination donnée. Il était vrai que je me posais encore beaucoup de questions quant aux dires de la vieille femme et surtout je me demandais pourquoi je l'avais crû car après coup et surtout après mûre réflexion, elle ne m'envoie au bout du monde.

Cette vieille folle me conduisais certainement indirectement jusqu'à ma propre perte et espère me faire tourner en rond mais je ne compte pas me laisser faire si facilement. J'avais plus d'un tour dans mon sac.

Allongée dans l'herbe fraîche, sous la brise légère du début de matinée, je réfléchissais encore entre faire demi-tour et continuer mon voyage car après tout je n'ai rien à perdre...Tout a déjà disparus. J'ai passer 6 années de débauche à airer...Traîner par çi par là puis j'appris que ma guilde Phantom Lord avait disparue. Disparue....Plus de membres, plus de maître...Plus rien. D'ailleurs je n'ai jamais eu l'occasion de le rencontrer. Pourquoi est-ce que j'y pense maintenant ? Aucune idée. Je sais seulement que dorénavant, je suis seule alors que je venais tout juste de gagner un toit et un endroit où dormir et surtout où poser mes valises.

Face à un tel sort du destin et face à une réalité pareil, je me demandais encore ce que je pourrais faire si j'avais l'occasion de revenir en arrière. Changerais-je quoique ce soit de ma personne ? Ferrais-je les même choix ? Je n'en ai aucune idée, je sais seulement que pour l'instant, dans le moment présent, je ne regrette rien mise à part ces 6 années volées comme si on m'avais jeter un sort.

J'avais donc décider de prendre ma revanche. Faire quelques choses que seulement moi pourrais faire. Les criminels ne sont plus les mêmes, les noms qui terrifient la population ne sont plus les mêmes, les avis de recherche changent comme le Conseil change de slip. Qu'est-ce que signifie tout ça ?

Que sont ils advenus ? Tout ces mages qui faisaient parler d'eux il y a de cela quelques années. Je me le demande.

En faite je me demande pourquoi je me pose autant de questions sur la vie et sur ce qu'il se passe en ce moment. Je ferrais mieux d'oublier tout ça au plus vite et de me concentrer sur mon objectif, sur ce que j'ai prévue de faire...

Il y avait quelques temps de cela, on parlait d'elle...Cette mage rouquine dont j'ai oubliée le nom. Elea ? Etya ? Bof ça me reviendra. Je me demande ce qu'elle est devenue...Des rumeurs disent qu'elle aurait finis en prison...Aller savoir.

Cherchant à traverser la frontière au sud de Fiore, je m'arrêtais alors dans la charmante petite ville de Crocus. Oui, oui...PETITE ville. Sans déconner ils sont combien ici les gens ? Un millier ? J'ai jamais vue une foule de gens autant amassée dans les rues. C'est perturbant.

Je traversais alors de rue en rue, jonglant entre les piétons pour trouver un coin où dormir pour la nuit avant de reprendre la route demain. Quand j'entrais dans le hall d'un hôtel, il se tenait là une grande fête. A la vue des tenues des conviés, je compris de suite que l'armée était mêlée à cette petite fête.

Certainement pour fêter le départ des anciens et l'arrivée des nouveaux soldats de la ville. Ils ont l'air tellement jeune. Je suis certaine qu'on leur presse le nez, le lait maternel en coulerait encore.

« - Excusez moi...Je cherche une chambre pour la nuit, fis-je en atteignant le comptoir à l'accueil »

Soudain je sentis un bras s'enroulant autour de mon cou suivis de prés par cette haleine d'ivrogne.

« - Vous n'avez qu'à partager mon lit avec moi, charmante demoiselle »

De cette histoire, ressurgit les vieux réflexes familiaux, je lui pris le bras, le retourna, me dégagea de son emprise par la suite avant de le mettre à terre, le bras retourné dans le dos.

« - Je ne pense pas que nous aillons quelque chose à partager en cette douce soirée...fis-je en le lâchant »

L'assemblée se tue alors devant la scène à laquelle ils venaient tous d'assister. Théoriquement j'aurais dû être arrêter sur le champ pour avoir attaquer un soldat mais tous les témoins réunis dans cette salle pourraient dire qu'il s'agit là de légitime défense.

Je pris finalement les clés de la chambre et m'y rendis avant de déclencher une émeute et d'encastrer tout ces pauvres soldats sans défense.

Affalée sur mon lit, je me roulais dans les draps avant de profiter calmement de ma soirée et de me remémorer la scène qui venait d'avoir lieu. Ahahahaha....C'était génial.

Finalement, la nuit fut douce et paisible même si je m'attendais à une bande d'ivrognes chantonant l'hymne national, à moitié à poil sur les tables...Ce ne fut heureusement pas le cas. Dieu seul sait que j'aurais été capable du pire si quiconque osé perturber mon sommeil.

Le Dodo c'est sacré ! Attention...

Le lendemain matin, je fus alors réveillée par un bruit sourd. Qu'est-ce que c'est ? Qui ose donc me réveiller ? Je me levais, les cheveux en bataille, la bave sur la joue, en petite culotte et portant un tee-shirt trop long avant d'aller ouvrir.

« - Ouaiis ? C'est pourquoi ? Demandais-je à peine réveiller
-Excusez moi de vous dérangez mais... »

Tandis qu'il parlait, je tentais vainement de me réveiller et d'essayer d’analyser en même temps la personne en face de moi. Homme, jeune...armure, bafouillant...Ouais un soldat d'hier soir. Il parler et parler sans cesse...Y'a pas un bouton off sur ce machin ?

« - Seriez-vous d'accord ?
- Tout à fait...Si vous voulez
-Parfait nous vous attendons donc dans la caserne à midi »

Il partit et je mis une bonne demi-heure à me remémorer ce qu'il venait de me demander. Les aider...Entraînement ? MERDEEEEEE !!! Je dois entraîner ces jeunots et je venais d'accepter bêtement sans avoir réfléchis avant. Putain....Si j'avais su.

Je regarde alors l'heure sur l'horloge à côté de mon lit...11h45...Ouais...Presque midi quoi....AAAAAAH !!!

J'enlevais alors mon tee-shirt, me balladant seins nus devant la fenêtre grande ouverte et donnant sur la rue, cherchant mes habits et me précipitant à la douche. J'allais être en retards.
12h20...J'arrive finalement à la caserne, où une dizaine de soldats m'attendais depuis 20 minutes, au garde à vous sous un soleil de plomb. Alors les gars ça fait quoi d'avoir la gueule de bois sous un magnifique temps comme celui çi ?

« - Bien...Pour cette journée, ils sont tout à vous et devront répondre à vos ordres. Nous vous remercions pour votre aide précieuse et nous vous prions de nous excuser pour ce désagrément. »

Une dizaine de mecs à mon service ? Hmm....Je viens d'avoir une de ces idées mais autant que je la garde pour moi si vous voyez ce que je veux dire.

« - Sur ce..Je vous les laisse. Messieurs veuillez nous rendre fier !
-A vos ordres ! »

Waaaaaoouuh ça c'est du chœur dis donc. Ils ont du mordant les mecs ça se voit...Mais voyons voir jusqu'où ils peuvent aller.

« - Bien. Veuillez former des groupes de deux voir trois maximum. Je jugerais ainsi vos capacités individuelles. »

Ils obéirent sans soucis. Alors c'est ça....AVOIR DU POUVOIR ??!!! TOUT LE MONDE M'OBEIS !!!! MOUHAHAHAHAHA

Une première heure passa que je sentis l’essoufflement de certains.

« - C'est tout ce que tu peux faire tapette ? T'as que ça dans le ventre ?
-Non Madame !
- MADAME ? Tu veux mourir jeune petit con à me traiter de vieille ? »

Je le saisis par le col et le mis à terre en entendant craquer quelques os au passage. Oups.

« - Ça c'est frapper...ALLER MESSIEURS AU BOULOT !!! »

Les minutes passèrent et le niveau augmenta petit à petit jusqu'à ce que je déclare la fin de l’entraînement.

14h35....Étape suivante, le maniement de l'épée. Autant vous dire que j'aurais pu avoir une bande de quiches en face de moi, ça aurait donner le même résultat.

« - Qu'est-ce que tu fais là ? Hein ? Tu crois que c'est un cure dent que t'as dans la main du con ? Aller bouge moi ça bon sang !
-Oui Mad..Mademoiselle !
- Ouais...Fait gaffe à ce que tu dis. »

Non mais c'est du gros n'importe quoi ! Ils vont les recruter où leurs présumer soldats là ? C'est pas étonnant que certains mages arrivent à se faufiler sous leur nez.

« - Bon aller les flans, on va passer au choses sérieuses ! Attaquez moi !
-Je ne pense pas que ce soit une bonne idée..Vous savez....Vous êtes...
- Je suis ? Une femme ? Un sexe faible ? Alors ? Finis ta phrase, je t'en pris
-Non, ce n'est pas ce que je voulais dire mais essayez donc de nous comprendre...
- Donc tu veux que je vous comprenne...En voilà une nouvelle. Henko ! »

Je sortis à mon tour mon épée et fis mon petit tour et ma petite démonstration au passage.

La journée continua ainsi, au même rythme et je réussis à transformer ma petite bande de joyeux flans et un mur de chocolat ! Pas mal la comparaison hein ?

A la fin de la journée, le capitaine venu dresser le bilan de l’entraînement et voici la liste qu'il me confia :

«- 1 mort, 2 déshydrater, 4 dans le coma, 3 ayant de multiples fractures en tout genre et divers os brisés »

Finalement, je trouve que ce bilan correspond tout à fait une bonne façon de travailler après je ne suis pas responsable pour le mort...Il s'est entraîner au lacryma explosif pour de vrai ce couillon...Pourtant on lui avait dit de pas appuyer sur le gros bouton rouge mais voilà ce qui arrive quand on ne veut pas écouter.

On peut dire que je suis relativement ...Fier de moi.

Vous ne trouvez pas ?

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UploadHero] Rambo II : la mission [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP