Le Deal du moment : -21%
TOSHIBA 50UA3A63DG TV 4K UHD – 50″ (126 ...
Voir le deal
332.62 €

[Mission Rang D] Fatiguant Travaille [Suite]
 MessageSujet: [Mission Rang D] Fatiguant Travaille [Suite]   [Mission Rang D] Fatiguant Travaille [Suite] EmptyMar 27 Sep - 2:01

Anonymous
Invité


Click

Ragna se croyait comme dans un cauchemar. A peine sorti de la gare, il se retrouvait face à une marée humaine sans précédent. Comment retrouver un gamin d'à peine dix ans dans une foule pareille?

"Comment a-t-il fait pour disparaître comme ça?! Il a décidé de me rendre dingue?!"

Il essayait de le repérer de visu dans un premier temps. Que des gens en train d'acheter des gadgets inutiles et des boutiques à perte de vue. Il se fondit sur la première personne :

"Vous auriez pas vu un gamin?!
- Pardon ? répondit une touriste en retirant ses lunettes de soleil.
[Test résilience mentale... Echec]
- Répondez bordel ! Oui ou non?!
Son expression était... effrayante. Son poing serré.
- Quoi... Mais... Non... Je...
Elle ne comprenait pas ce qu'il lui était tombé dessus. Elle paniquait complètement.
- Raaah !"
Il la quitta en courant.

Il s’immisça dans la foule, mais Belial devenait vraiment encombrante. IL a bien dû détruire quelques genoux. Il avait déjà songé à la magie de rééquipement. Mais sa structure moléculaire était trop dense. Il faudrait être un expert dans le domaine pour en être peut-être capable. Mais il n'y pensait pas trop : il avait un enfant perdu à trucider.

Il commençait à paniquer, lui, pourtant si stoïque d'habitude. Si il lui était arrivé quelque chose ? S'il ne retrouvait pas le gosse quand la mère allait revenir? Comment lui dire?

Ragna s'étonna lui même et en reprit son calme. Ça ne lui ressemblait pas de s'inquiéter et de compatir aux autres.
Il se posa tranquillement et réfléchit...

"Si j'étais un gamin de dix ans perdu dans une ville où chaque endroit est là pour t'en mettre plein les mirettes... Où irais-je ?"

Ragna venait de mettre le doigt sur le hic...
"Raaah ! J'en sais rien ! C'est ça le problème !"
Cependant, il trouva une solution :
"Si tous les magasins sont centrées dans l'avenue centrale. En la remontant, il y a de fortes chances de tomber sur lui."

Il se mit alors en route. Il scrutait chaque boutique, chaque stand, chaque visage ne dépassant pas les "un mètre vingt".

Au bout de vingt-cinq minutes, il le retrouve enfin. Le petit garçon était en train d'admirer un forgeron, les yeux écarquillés.

"Ok, c'est bon... Il n'a rien."
Ragna s'approcha de lui calmement, dans un soupir de soulagement.
"Je t'ai cherché partout... Me refais plus un coup pareil."

L'enfant sursauta de surprise et s'enfuit en courant. Il vira dans une ruelle adjacente.

"Attends !" Il s'élança à sa poursuite.

Arrivé dans le ruelle, il vit Tony en train d'escalader une pile de caisse. Il voulait passer par dessus le mur qui formait un cul-de-sac.
"Ah non ! Tu m'échapperas pas ! Void Field !"
Ragna créa un petit champ de vide, de l'autre côté et au surplomb du mur. Il se précipita ensuite en dessous. Tony fut maintenant debout sur ce dernier :

"Repulsion !". Le champ éclata et le garçon fut légèrement soufflé en arrière et perdit l'équilibre.

Ragna le réceptionna sans encombres.
"Lâche moi ! fit le gosse. Lâche moi ! T'es pas drôle ! Laisse moi !
- Houlà ! Ça non ! Je suis chargé de m'occuper de toi, dit-il en le soulevant par le col.
- T'es pas gentil avec moi ! Je veux pas rester !"
Il essaya de se débattre et de frapper Ragna mais ses bras étaient trop courts.

Ragna savait qu'il marquait un point. Ce n'était qu'un gosse après tout. Il fallait bien lui trouver une occupation. Mais il est clair qu'il n'était pas doué pour ça.

"Si je te lâche, tu me promets de ne pas t'enfuir? Je te repaye une glace si tu veux.
- Vraiment?
Ragna se souvint du gamin en train d'admirer l'armurerie.
- Tu sais, l'épée que j'ai là. C'est moi qui l'ai forgé. Je peux te raconter une ou deux histoires ou elle m'a sauvé la vie.
L'expression de l'enfant passa du boudin à l'admiration.
- Ouai ! Je pourrais la tenir alors !
- Non.
- Zuteuh..."

Ragna le reposa doucement. Tony n'avait pas l'air de vouloir s'enfuir.
"Bien, en espérant que ça dure..."

Ils remontaient vers la gare et s’arrêtèrent au premier marchand. Il reprit la même chose, pistache/vanille. Sauf le prix... Sept cents cinquante joyaux... Ragna soupira.
"Vivement que j'en sois débarrassé..."
Puis, ils se dirigèrent vers le parc de "l'alliance de la lumière". Il se situait juste avant le lieu du conseil des maîtres de guildes.

Ils s’assirent tous les deux sous un arbre. Tony léchait sa glace. Il en avait partout sur le nez.
"Tu m'as promis hein? Tu m'as dit que tu me conterais une histoire !
Il soupira. Il n'était vraiment pas doué pour les histoires.
- Bien... Tu sais que j'ai sauvé une princesse un jour? Je viens d'un lointain pays qui s'appelle Pergrande. C'est très grand. Elle avait été enlevé par un méchant magicien qui voulait en faire sa fiancée.
- Ouah !

*
* *

Ragna s'en souvenait très bien... Mais il présentait la version édulcoré de l'histoire. La jeune fille n'avait rien d'une princesse. Elle était fille de boulanger dans un village très pauvre, en périphérie du château.


Un jour, des bandits firent une razzia. Ils étaient tellement frustrée par leur pauvreté qu'ils étaient persuadés qu'ils cachaient tous leur biens. Ils enlevèrent la fille en avertissement et réclamèrent une rançon. Ragna passait dans le coin. Il n'avait pas encore la réputation qu'il avait là bas à l'époque. Voyant passer un mage dans leur village, ils le supplièrent de les aider et de sauver la jeune fille. Évidemment il réclama de l'argent mais ils n'avaient vraiment rien à offrir.

Cependant, Belial était fraîchement forgé et il était curieux de voir ce qu'elle donnait en combat. Et ceci étant dit, il était toujours volontaire pour passer une rouste à des hors-la-lois. D'après les villageois, ils étaient cinq : Trois types armés, le chef en armure lourde plus un mage.

Il se rendit donc à la planque des bandits dans une clairière dans la forêt adjacente. Deux petites tentes et un feu de camp encore incandescent. Il fut accueilli par deux des bandits quand celui en armure prit la parole.

"C'est toi qu'ils envoient pour la rançon? T'as pas l'air de transporter quoi que ce soit de valeur.
Son regard se posa sur Belial. Ragna sourit d'une manière... gênante.
- Je suis venu... négocier !"

A peine eu-t-il fini sa phrase qu'il ouvrit les hostilités. Ragna empoigna Belial et taillada le bandit le plus proche, d'un seul geste. Il fut surpris de la légèreté du Berrettium pourtant si dense. Il s'effondra marqué d'une énorme balafre sur le torse. Le deuxième réagit :
"Attends un peu, connard !"
Il porta un coup d'épée.

"Infernal Divider !"

Belial dessina un contour d'une lueur sombre. Il para avec le côté de la lame. Le bandit continua de forcer sur la garde de Ragna quand il ressentit quelque chose d'étrange. Son épée était en train de se tordre. Elle finit en une espèce de ferraille plié en spirale. Profitant de la confusion, Ragna décrocha un direct du gauche droit dans son nez, il le cassa. Le bandit s'effondra et se tordait de douleur par terre.

Le bandit en armure saisit une hallebarde en acier. Et la dirigea vers Ragna. Elle avait l'air plus robuste que les épées de pacotilles de ses collègues. Cependant...

"Let's Rock ! Infernal Divider !"

La hallebarde se pointa vers lui pour tenter de le planter. Ragna fit un pas de côté et frappa la hampe. Il sectionna net la lame du reste du corps. Le Hallebardier se retrouva avec un bâton de métal inutile. il paniqua et tenta de dégainer son épée mais Ragna était trop rapide sur ce coup. Il lui coupa l'arrière du genoux gauche. Il perdit l'équilibre et tomba en arrière. Ragna l'acheva en le transperçant le torse, malgré l'armure. Le quatrième bandit détala en courant, n'osant même pas faire face à ce monstre :

- Reviens ! On a pas fini de négocier ! cria-t-il avec un sourire encore plus sadique que jamais. Bon...

"Void Field !"

Ragna enveloppa le bandit dans un champ de vide. Il fut pétrifié la première seconde, puis... ses tympans explosèrent, et une gerbe de sang jailli de sa bouche. Ses vaisseaux sanguins explosaient les uns après les autres. S'il avait une quelconque maîtrise magique, il s'en serait sorti avec bien moins de dégâts. Quand le champ se dissipa, il s'effondra au sol, barbotant dans son propre sang.

Ragna sentit immédiatement le contre-coup. Après quatre sorts, il était déjà essoufflé. Lutter contre le vide était vraiment un effort hors-norme.

Aussi il se rendit compte qu'il n'y avait pas de sang sur Belial, hormis sur la poignée. Comme la surface était parfaitement régulière, elle en devenait totalement imperméable. Le sang ne coagulait pas dessus non plus. Ce qui rendait chaque taillade d'une hémoglobine inouïe : les jets de sang accompagnait parfaitement les mouvements de tranchage. Il était alors parfaitement satisfait des capacités de son épée : Robuste, tranchante, légère, imposante et elle en jetait (dans tous les sens du terme).

Alors qu'il reprit doucement son souffle, il se souvint pourquoi il était là. Au même moment, un homme sortit d'une tente :

"Pas fini vot' bordel? J'ai fini avec la fille, qui veut commen..."
Il tomba nez à nez avec Ragna assis sur l'homme en armure..
- T'as fini... quoi? demande-t-il sèchement, d'une ironie accusatrice.
Il vit ses collègues gisant dans leur sang. Il paniqua et se mit à distance :
- T'es qui toi, bordel?!
- Ton pire cauchemar, toujours avec le même sourire démoniaque."

Le bandit invoqua une boule de feu sans sommation. Ragna ne s'y attendait pas et se la prit de plein fouet, et fut projeté en arrière avec une légère odeur de roussit. Le mage hors-la-loi enchaîna une deuxième, plus puissante. Ragna, à peine relevé :

"Void Field !"

Il créa un champ à un mètre du magicien. La boule de feu se retrouva en plein milieu. Asphyxié d'oxygène, les flammes s'épanouirent dans les airs.

"Mais qu'est ce que ..!"

"Repulsion !"

Il fut projeté trois mètres en arrière, sa tête se cognant contre un rocher, complètement sonné. Ragna s'approcha et se retrouva au dessus de lui. Il le souleva par le col :
"Tu connais pas un certain Brak, face de prout?
Son expression démoniaque avait atteint son apogée.
- Pi... pitié ! Je... je connais pas de Brak ! Laissez moi la vie !
Merde... encore un mec inutile jusqu'à la moelle. Le bandit bredouilla à toute vitesse :
- Vous... vous n'êtes pas là pour la rançon? On on... peut partager si tu veux ! Je peux te tutoyer? Tu peux profiter de la fille aussi ! Tout ce que tu veux ! Disons... dix/quatre-vingt-dix sur la rançon? Évite de l'abîmer quand tu t'amuseras avec ! Associés hein? Associés ?"

Ragna lâcha son col, il tombait. Il le réceptionna avec un violent coup de botte dans l'entrejambe. Le magicien lâcha un râle d'autant qu'il put. Il lui décocha ensuite un chassé dans la poitrine. Il voltigea deux mètres plus loin, inconscient.

Ragna était épuisé :
"Décidément... Lutter contre le vide est vraiment trop éprouvant. J'ai besoin d'entraînement."

Il se souvint enfin qu'il avait une fille à sauver. Il s'incrusta dans la tente. Elle était allongée, ligotée et à moitié dépareillée. Paniquée et en pleur elle rampait pour s'éloigner de cet étranger.
"Hey hey ! Doucement, doucement, c'est fini. Plus personne te fera de mal.
Elle fit fi de ses paroles. Elle était totalement en crise de panique. Cela énerva Ragna. Il la tira hors de la tente par les pieds. Elle criait d'autant qu'elle pouvait malgré son bâillon, complètement en pleur. Il tenta de la mettre sur pieds et lui montra les corps de ses ravisseurs.

"Regarde ! C'est bon ! C'est fini ! Ils sont morts ! Je suis là pour toi !"
Elle mit dix bonnes secondes à comprendre et à se calmer.
- Si j'enlève tes liens, tu me jure d'être tranquille?
Elle acquiesça, les larmes encore coulant sur ses joues. "

Il la détacha. Elle se massa les poignets endoloris un instant. Sans prévenir, elle se jeta dans les bras de Ragna. Elle refit une crise de larme :
"Merci ! merci merci merci merci !
- Tsss... je vous jure.
Il était gêné."

Il se rendit compte qu'il avait complètement oublié l'homme au nez cassé. Ce dernier avait l'air de s'être enfuit. La jeune fille s'assit sur une buche à côté du feu. Elle tenta de reprendre son souffle, bien qu'elle était mal à l'aise à côté d'un cadavre. Ragna fit de même : il était épuisé. La jeune fille rassembla tout son courage et demanda :

"Comment vous vous appeler, monsieur?
Mais c'est quoi cette manie de...
-
Ragna, dit-il dans un soupir.
-
Je... Je m'appelle Alvina.
Allons bon...
- Je ne saurais comment vous remercier.
- Ils t'ont fait du mal? esquivait-il la question en feintant de la compassion.
Sa candeur et sa pureté finirent par toucher Ragna... un petit peu...
- Euh... pas trop... Mais je crois qu'ils allaient me faire des... choses...
Elle repartit en pleur.
- Hum. Allez on y va. Je te ramène chez toi."

*
* *


Ainsi se termina son histoire. Évidemment, il ne la présenta pas comme telle. Il finit sur un combat épique contre le magicien et alla libérer la princesse dans la plus haute tour de son repaire. Il finit adoubé chevalier et fut promis à la princesse quand il reviendra au château.

"Ouaah ! Je pensais pas que t'étais aussi balèze !
- T'aimes ça les histoires héroïques?
- Oh oui ! Je rêve d'être un grand héros un jour !"
Et ben... ça promet...

Il restait encore du temps avant que la mère ne revienne. Il lui vint une idée. Il l'emmena à la forge de tout à l'heure.

"Je peux vous emprunter le fourneau non utilisé là bas?
- Pardon? ne comprit pas le forgeron.
- Je sais que vous avez des chutes non utilisés et prêts à être jetés. Je peux payer l'emprunt si vous voulez. C'est pour le garçon là.
Le petit garçon était complètement excité. Il se demandait bien ce que son baby-sitter lui réservait.
Ragna retira son manteau et posa Belial à côté. Il se mit au travail.

Au bout de trois heures de travail. Il forgea une petite épée d'une quarantaine de centimètres, il la polit et elle brillait d'un fort argenté. Évidemment, sa lame n'était pas affutée et ses bouts, arrondis.

"Tiens, tout héros a commencé avec sa première épée. En tant que Chevalier de Pergrande, je te nomme écuyer.
Tony empoigna l'épée, les yeux pleins d'étoiles. Ragna se tourna vers le forgeron
- Combien ?
- Rien du tout ! dit-il, enthousiaste. Tu m'a donné l'idée du siècle ! Des épées pour enfants ! Si j'appose les sceaux des guildes, les touristes vont se les arracher !
Ragna soupira. Il s'adressa à Tony.
- On retourne à la gare. Ta mère va pas tarder à arriver."

Sur le chemin, le gamin n'arrêtait pas de fendre l'air avec son nouveau trésor. À part ça au moins, il se tenait tranquille et suivait Ragna sans faire d'histoire.

Arrivé à la gare, la mère attendait sur le quai.

"Alors? Il ne vous a pas trop posé de soucis? dit-elle d'un sourire crispé.
- Non, pas trop.
- Ah? (Elle avait l'air surprise) Et bien... Merci, vous m'avez rendu grand service.
- Maman maman ! Regarde ce que le monsieur y m'a donné !
Il présenta fièrement l'épée flambant neuve. Elle fit un peu la tête.
- Vous lui avez acheté? Elle n'est pas dangereuse ?
- Vous inquiétez pas, je l'ai faite moi même. Elle n'est pas affutée.
Elle afficha un léger soulagement.
- Ouf... C'est pas trop mal. Au moins avec ça j'aurais la paix pour au moins trois jours...
Mijorée...
-
Je dois aller voir de la famille la semaine prochaine. Je pourrais compter sur vous ?
- Hors de question.
- Hein? Mais...
Elle n'avait pas l'air de saisir la réponse.
- Je suis pressé, payez moi.
- Ah ? Euh... oui bien sûr ! Je paye un extra pour l'épée... Vous êtes sûr que vous ne voulez pas revenir?
Elle affichait un sourire chalereux hypocrite repéré à deux kilomètres.
- Vraiment... non. J'y vais Madame. Au revoir Tony, sois sage.
- Oui ! Je vous promets d'être un grand héros monsieur ! Merci ! Je me suis bien amusé !
Grand bien m'en fasse."
Il esquissa un rictus.

Il s'éloigna et fit un léger signe de la main sans se retourner. Tony faisait des grands signes avec son épée. La mère avait l'air abattu. Il sorti de la gare.

"C'était pas si nul comme mission en fait..."


[Mission Rang D] Fatiguant Travaille [Suite] Sijeleretrouvejelebute
- Je jure que si je le retrouve, je ne rends que la tête à la mère.
   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UploadHero] Rambo II : la mission [DVDRiP]
» Suite de l'arrivé d'une pauvre Neko (hentaï)
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser