anipassion.com

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
10h25 ♠ Requiem of Claws
 MessageSujet: Re: 10h25 ♠ Requiem of Claws   10h25 ♠ Requiem of Claws - Page 3 EmptyMer 13 Mai - 8:49

Damaz Elandez
Damaz Elandez

Ajatar Virke

Click



"Destruction Centrale"


Drake & Damaz




" Requiem of Claws "

Alors que les vies s'élancent la chaleur t'engouffres sous un halo doré, comme un contre coup, un imprévue qui distille sa chaleur dans la lumière carnassière alors qu'une à une les vies éclatent avant même de sortir de la place, l'énergie se redistribue et avec elle la chaleur grandit alors que tu peux le voir, ce halo doré grossir sur toi au fur et à mesure que tu retrouves l'intégralité de ton énergie. La chaleur grossit, comme pour te brûler, grignoter l'intérieur ta chaire et tes organes, un besoin impérieux d'eau qui se fait sentir alors que tu vacilles sous l'effet papillon que provoque la lumière de celui qu'apparemment tu as réellement sous-estimé alors qu'il semble indemne, un râle rauque s'extirpant de ta gorge, craché, presque feulé alors que l'animalité explose de ton être comme une boule furieuse et gangrénant tout.

" Qu'est-ce que tu m'as fait ?! "

Déjà il fond sur toi, l'arrogance transpirant de tout ses pores comme un fluide putride, celui d'une satisfaction, celle de ta douleur alors que vainement tu tentes d'esquiver le coup, sans succès alors que le mal être ne cesse de s'accroître, comme te plongeant en pleins désert. Un autre coup venant fracasser ton visage, te faisant presque chuté alors que tu craches du sang sous son impulsion. Tu reprends contact, reconnectes avec la réalité alors que tu recules d'un pas, que déjà ta vision se brouille, comme les prémices d'un mirage sordide, une chose que tu connais bien, une chose qui te renvois dans le passé, une chose qui te donne la clef : le désert.

Son poing se stoppe à quelques centimètres de ton visage, la question tombe et malgré la douleur tu ris, d'un rire rauque et piteux alors que la ronde des âmes s'enclenche, que le chat te déserte et que le fennec aux neuf queues le remplace, Anubis, une âme que tu n'avais pas sollicité depuis longtemps, très longtemps. La chaleur s’estompe, pas réellement mais dans ses effets alors que dans ton corps tu incarnes la résistance légendaire de cet animal que l'on aime à nommer le maître des déserts, capable de survivre dans un environnement tellement hostile qu'en quelques jours l'homme y périt, la sueur perlant semble refluer, comme l'effet de la soif s'estompe, ta vision redevient clair alors que tes pupilles luisent de la lueur canine du survivant des déserts arides. Ton regard se plonge dans le siens alors que tu souris, que tu souris et que contre tout attente ta main vient saisir son poing pour le plaquer contre ton front.

Tu étais un enfant de desierto, le désert était ton allié, ton essence même et il était temps de le convoquer alors que ta seconde magie t'enlaces, que la colère reflue sous la stabilité émotionnelle que le fennec t'imposes, mais surtout le désert se décharge en un touché, en un contact de peau alors que le fennec impose à Drake la monnaie de sa pièce, ses dernières limites dans le contact. Et tu le sens Drake n'est-ce pas tout ces effets qui s'imposent à toi ? Celui du désert harassant, de la chaleur suffocante, du manque d'eau et de la transpiration prémices de la folie des hommes osant s'égarer dans le royaume du maître du désert, brouillant les sens jusqu’à faire naître les mirages, les mirages puis la mort alors que ton corps est poussé dans ses retranchements d'une manière brutale et soudaine. Ta main crispé contre son poing pour maintenir le contact entre vos peaux.

Tu voulais retourner le désert contre son enfant. Te voilà désormais à sa merci.

Spoiler:
 



© Bebebe
 MessageSujet: Re: 10h25 ♠ Requiem of Claws   10h25 ♠ Requiem of Claws - Page 3 EmptyMer 20 Mai - 9:33

Drake Fulgur
Drake Fulgur

Indépendant Légal

Click

La magie se concentre en ma main pendant que le sang bouillonne en ses veines. Je m'attends à ce qu'il ne me réponde pas, je sais qu'il essayera de s'esquiver tel un animal ne supportant pas être en captivité. Mais sans que je m'y attende, il saisit ma main et la pose sur son front.

Chaleur. Du sable à perte de vue pour combler ce paradis d'Orient et le tableau est finement dessiné sous la puissance du soleil. Les dunes arborent fièrement leurs sommets vers le ciel pour montrer leur force malgré le temps. Ce n'est pas de la température qu'elles ont peur, mais des légères brises pourtant rares qui balayent peu à peu le sable et les fait disparaître petit à petit. Ces petites perles dorées qui s'envolent, vont au plus loin pour atterrir des siècles plus tard au bord des villes qui bordent ces déserts. Et bien que je marche, qu'au milieu de ces dunes je ne ressens pas le moindre vent, j'ai l'impression que ces grains de sable se déplacent bien plus vite que moi. Il me faudra des siècles avant de sortir de là, et cela même sans savoir où je vais vraiment. Aucune borne, aucun repère, juste du sable et le soleil. L'erreur que tout mortel pourrait faire serait de suivre le soleil ou de le fuir mais cela revient à tourner en rond puisque celui-là se déplace en même temps. Seules les étoiles cependant peuvent nous guider la nuit, mais faut il encore survivre jusque là.

Mon bras vient essuyer les trainées humides laissées par les gouttes de sueur s'échappant de ma peau alors que je tente de discerner au loin du sable, mais pas n'importe quel sable, du sable qui bouge, et cela implique alors du vent. Je me mets à courir, légèrement freiné par mon bras gauche pendant et arrive avant que la brise ne s'arrête de souffler. Pas une seule sensation de rafraîchissement, juste de la chaleur et de la déception s'ajoutant à cela. Et là je ressens la faim et la soif, et je ne vois rien qui puisse assouvir un seul de ses besoins. Je hurle alors et au son de ma voix étouffée par la chaleur une seule question me vient en tête. Pourquoi ? Je me souviens de ce combat avec Damaz, était-ce un rêve, un simple rêve ? Mais les blessures à mon bras me laissent penser qu'il y avait quelque chose de vrai et je n'ai aucun souvenir de comment je suis arrivé dans ce désert. Vraiment aucun. C'est sûrement lié à ces théories sur les mondes parallèles, je suis peut-être dans ce monde qu'on appelle Edoras. Mais pourquoi apparaître dans un tel lieu ? C'est pour empêcher n'importe qui de venir depuis Earthland peut-être, mais dans ce cas je refuse d'être capturé et de dépendre d'inconnus. Je veux rentrer !

A ces dernières volontés, je sens mon rythme cardiaque se ralentir pour se stabiliser et mes yeux se ferment doucement sans se refermer. Et là j'entends des voix, je sens la douce sensation d'une main glacée auprès de ma joue. En raison de ma gorge sèche les mots me viennent difficilement et je peine à répondre à Corona.


"Tu es brûlant ! Comment as-tu pu te retrouver dans un désert alors qu'avant tu étais en plein Shirotsume pour retrouver la bombe posée par Ajatar ?!

-Que... la bombe ? Mais oui ! Hmmm... Je ne sais pas.

-Viens par là.
"

Elle me saisit la main et me traîne en dehors de la maison dans laquelle nous hébergeons depuis maintenant une semaine et me pousse sous les jets d'eau d'une fontaine de la ville. Là c'est comme un électrochoc que je ressens, un conflit entre la fraîcheur d'un monde et l'aridité d'un autre. Mon corps présent dans trois mondes différents, quoi de plus drôle que de ressentir les interférences entre chacun d'entre eux. J'explique alors à la blonde au regard azur que j'ai tout aussi faim. Elle s'empresse d'aller chercher quelques aliments pendant que j'ouvre la bouche pour que l'eau de la fontaine atterrisse directement dans ma bouche. Et je reste comme ca pendant une bonne minute de peur que cela ne suffise pas à satisfaire ma soif dans ce monde qui est potentiellement Edoras. Je vois alors Corona arriver avec un panier rempli de fruits que l'on ne trouve seulement sur Pixie : des Filoches, des sortes de pommes mais très longues et fines, des Gramapo, un fruit très juteux et sucré, et toutes autres sortes de fruits. Je les mange alors en me demandant si cela allait vraiment marcher mais là tout ce que je ressens c'est que je vais mourir d'hypothermie et d'un estomac trop plein d'eau et de fruits. Mais je m'habitue lentement à la température de l'eau et ça me va. Soudain je vois Iron arriver en se moquant.

"Alors, elle est bonne ta douche ? Franchement tu aurais du m'invoquer moi plutôt que Corona, si tu avais vu dans quel état elle est rentrée !

-Iron ! Tu en sais beaucoup sur l'histoire d'Earthland il me semble, non ?

-Hmmm... Oui plus ou moins. Ca dépend à partir de quand.

-Par hasard, est-ce que tu aurais quelques informations sur les mondes parallèles ? Je me suis retrouvé en plein désert après un combat avec Damaz. Je me suis demandé si le conflit entre nos magies aurait pu me transporter vers Edoras ou un autre monde. Comme lors du Battle Royal de Blue Pegasus, quelque chose de bizarre lié à la magie nous a en quelque sorte envoyé vers le futur.
"

Il rit et Corona s'avance et annonce sur un ton sec comme elle a l'habitude de prendre.

"Non, ce n'est pas ça. Tu es pris au piège.

Ah bon ?


-Oui, Pixie est un monde qui est dépendant de ton coeur, tu le sais ça ? Donc nous ressentons ici chacun des évènements qui agit sur ton corps, tes sentiments, tes émotions. Et pour une raison ou une autre, rien n'a changé.

-Comment est-ce possible ?

-On suppose que ce qui t'arrive n'est pas vrai. Tu as été téléporté, certes, mais dans quelque chose de fictif. Comme quand tu subis une blessure quand tu es sur Pixie il n'y a aucun changement, là c'est pareil. Au loin, les débris que tu vois dans le ciel sont les fragments liés à ton bras. Tu devrais faire attention avant que tes os ne se cassent. Là-bas, on peut voir dans la rivière que le courant est bien trop fort, c'est car tu saignes en ce moment même.

-Je vois... Mais que devrais-je faire alors ?

-Patiente, tu ne peux rien faire tant qu'il ne te relâche pas. Mais quand il croira que tu seras épuisé par sa magie, surprends-le.

-Très bien, je vais rester ici dans ce cas.
"
 MessageSujet: Re: 10h25 ♠ Requiem of Claws   10h25 ♠ Requiem of Claws - Page 3 EmptyDim 24 Mai - 15:22

Damaz Elandez
Damaz Elandez

Ajatar Virke

Click



"Destruction Centrale"


Drake & Damaz




" Requiem of Claws "

Le temps s'écoule, les minutes défilent comme une oraison, une oraison entre la vie et la mort alors que ton acquiesce le coup de sa technique par l'âme luisant du fennec resplendissant en toi, que tu maintiens le contact, attendant, attendant que les effets refluent, alors que de tes pupilles canines tu peux le voir, le sentir, l'illusion le ronger alors que la sueur commence à perler sur son visage comme vide d'expression, sa chaleur corporelle augmenter, alors que plus le temps passe, plus la tienne diminue alors que le halo semble diminuer, arriver à terme de ses effets pour te donner un nouveau souffle de vie.

Un changement d'état sur son corps qui semble soudainement refluer alors que sa chaleur diminue comme la sueur perlant sur son front, causant une certaine incompréhension alors que tu te libères totalement des tortures de sa technique. Une longue inspiration, une reprise dont tu as besoin alors que contre tout attente Drake t'avais demandé une dépense d'énergie importante, tu le dévisages, ne pouvant t'empêcher de ressentir une certaine fierté malgré la colère, cette fierté de voir le véritable Pégase qu'il était devenue, celle d'une appartenance passé à la guilde ailé. Un instant que tu chasses alors que tes yeux se closent, que maintenant le contact entre vos peaux tu te décales lentement sur le côté ta main fermement crispé sur son poignet alors que son poing fait désormais face au vide. Que tu prends place à ses côtés, ta bouche aux portes de ses oreilles alors que tu romps le contact, le libérant de l'illusion, tes lèvres susurrant au même instant.

" Si je te le dis, tu risques de ne pas apprécier la réponse mon vieil ami. "

Tes mains s'élancent alors que tu le pousse violemment, réflexes pour assurer tes arrières alors que tu le regardes de ton air mutin, un sourire provoquant se dessinant sur tes lèvres.

" Tu n'as toujours pas compris n'est-ce pas ? "

Et c'est un rire moqueur qui s'extirpe de ta gorge avant de reprendre un air grave et sérieux, que tu instaures un nouveau jeu.

" Quatre villes, trois bombes. Quatre ville dont une tout particulièrement intrigante alors que ce n'est pas moins de la moitié des effectifs de l'agresseur qui y évoluent, attirant toute l'attention et les présences les plus dérangeante. Une seule ville où se sont multipliés les actions poussant à l'action. Allons Drake, ne me dis pas que tu ne fais pas le rapprochement ? Qu'est-ce qui peut pousser un tel regroupement, un regroupement des plus incohérents si il en est quand on regarde la finalité des événements. "

Et tu souris alors que tu peux voir la révélation s'instaurer sur son visage comme une illumination macabre, celle que son combat ici n'était qu'une mascarade, une vulgaire mascarade alors que tu n'étais qu'une diversion, qu'il s'était épuisé et acharné sur un simple leurre alors que pendant ce temps l'issue fatal ne cesser de s'avancer alors que l'horloge de la ville laisse retentit le coup des onze heures.

" Alors cher Drake, le choix est tiens, continuer de jouer avec moi ou tenter de stopper l'inévitable, tout est entre tes mains. "

Spoiler:
 



© Bebebe
 MessageSujet: Re: 10h25 ♠ Requiem of Claws   10h25 ♠ Requiem of Claws - Page 3 EmptyDim 31 Mai - 14:13

Drake Fulgur
Drake Fulgur

Indépendant Légal

Click

Doucement le nuage se dissipe. La brume de toute cette illusion se défait alors que lentement je me sens extirpé de ce monde. Le sommeil, voilà la porte d'entrée qui me mène à Pixie et dans cette illusion qu'est le désert, où le sable n'avait pas bougé d'un millimètre autour d'un Drake presque desséché. Et pourtant quand j'ouvre les yeux, ce que je vois ce n'est que de la pierre, des failles et du sang maculé par le sang une des victimes de Damaz. Il me semble avoir fait un retour dans le passé mais quand je revois ma paume flotter dans le vide, les souvenirs et envies que j'avais eus me semblent pourtant proches. Seulement la bête ne se trouve pas au même endroit qu'avant et je le soupçonnerais presque d'avoir profité de mon absence pour faire des choses dont je ne connais pas encore l'existence ou les conséquences mais je me méfie. Et en regardant ma main je vois le membre entourer mon poignet, et c'est à ce moment là que j'entends à nouveau sa voix. Poussé à la fin d'une nouvelle provocation, je tombe sur le sol en m'écrasant sur mon épaule, glissant quelques centimètres, jusqu'à ce que ma tête surplombe le vide laissé par les ardeurs de la terre. Un sifflement glisse entre mes dents pour répondre au vice du chat.

Tssss

Vieil ami. Amis.... Nous étions au pire des camarades de guilde. Je ne pense pas avoir partagé assez de moments avec lui pour qu'il puisse me considérer comme tel. Alors il complète, fait durer sans cesse l'intrigue sans répondre réellement à la question. Il souffle sur la bougie luisant dans mes yeux, attise ma curiosité tandis que l'incompréhension de ses paroles vacille dans mon esprit. Un semblant de lucidité vient me frapper avant qu'émane de sa bouche un nouveau rire de hyène qui précède sa réponse. Et là je ne comprends vraiment rien à ce qu'il dit. Il raconte à la manière d'un historien les faits, mais de quel camp ? Parle-t-il de lui ? De nous ? Je ne comprends pas et pourtant dans sa question il semble vouloir induire une réponse de ma part. Je ris légèrement de mon incompréhension et appuie ma paume sur le sol pour me préparer à me relever.

Je vais t'avouer que... Je n'ai pas la moindre idée de ce que tu veux me faire comprendre. Alors on va tout simplement continuer de jouer à chat jusqu'à ce que tu me montres bien gentiment où est la bombe.

Et pourtant je sais que la victoire est presque intangible. Il a montré par ses prouesses magiques que son niveau surpasse le mien mais je m'en fiche. Revigoré, comme si j'avais repris des forces en me reposant pendant cette petite sieste. Je souris. Et lorsque le pli se forme sur mes joues, lorsqu'un halo lumineux apparaît autour de mon corps le temps de quelques secondes pour s'atténuer et se concentrer vers mes pieds, j'entame une course vers Damaz. Rapidement je cours vers Damaz armé seulement de mes bras, quand soudain mon corps se dissimule instantanément sous un voile de magie. Un feu follet se dirige depuis mon cœur vers la droite du mage alors qu'apparaît l'image d'une nouvelle copie. Et dans le dos du mirage se matérialise alors une étrange créature sculptée dans l'acier, pas plus grande qu'un chat et flottant derrière le corps grâce à ses ailes mécaniques. La chimère, mi lézard mi machine se délecte déjà du plan fourbe dont il a déjà connaissance et cela se voit dans ses yeux qui luisent d'un rouge artificiel.

Le double se met alors à courir alors que je continue ma course, je saute au-dessus de toi, toujours dissimulé grâce à ma magie et au moment où tu entends sans doute mes pieds toucher la terre, tu vois cette lumière apparaître dans le vide. Un faisceau de magie venant te percuter à pleine vitesse pour te pousser vers mon double, le traverser alors qu'il disparaît sur l'instant et que tu sens quelque chose agripper ton dos. C'est toutes ses griffes qu'il plante dans ton dos et telle une puce, il les implante dans ton corps pour décharger un courant électrique. Je reprends forme tandis que la fougue résonne encore en mes jambes et me pousse à continuer à te chasser même si tu es déjà bien entravé par le parasite qui canalise l'énergie pour sa prochaine décharge.

Tu aurais du me tuer pendant que j'étais sous l'emprise de ton illusion. Après tout je ne vaux pas plus que tous ces innocents que tu as tués en quelques secondes, non ?

Je me baisse et me poste en m'appuyant sur mes jambes tel un coureur de sprint avant de reprendre ma question.

Les assassins ne tuent pas juste pour le plaisir ? C'est ce que j'ai cru comprendre en voyant ce fameux... Yoite. Mais si tu n'arrives même pas à oublier ton passer je peux t'avouer que tu fais un piètre assassin. Enfin, en tant que méchant garçon t'es devenu un peu la racaille des bacs à sable. On te demande de faire diversion et tu le fais, au fond ça ne m'étonnerait même pas que tu ne saches pas où est la bombe. Enfin bref, tu as peut-être raison, je ne devrais pas perdre mon temps à jouer avec toi.

Alors Iron disparaît et je fais un salut militaire à Damaz avant de courir vers une direction aléatoire, laissant une trainée étincelante de lumière blanche derrière moi qui s'évapore petit à petit. J'essaie de me rappeler ce que Damaz voulait me dire mais malgré mes efforts je n'arrive toujours pas à comprendre le sens de ses mots. L'idée d'un rassemblement en guise de diversion ne me parle pas puisqu'au fond je considère cela inutile si ce n'est que cela divise la force des deux camps. Je tourne la tête alors pour vérifier si la bête ne m'a pas suivi, il aurait très bien pu me suivre sous sa forme de guépard ou je ne sais quoi.
 MessageSujet: Re: 10h25 ♠ Requiem of Claws   10h25 ♠ Requiem of Claws - Page 3 EmptyVen 5 Juin - 11:14

Damaz Elandez
Damaz Elandez

Ajatar Virke

Click



"Destruction Centrale"


Drake & Damaz




" Requiem of Claws "

Il tombe et tu ris, un pointe de sadisme dans le regard, malice et perversité alors que tu illusionnes, depuis le début le plan était des plus simples, qu'il te haïsse, qu'il te pense apte à le tuer sans la moindre hésitation et malgré que tu l'ai épargné il semble que tout ceci a porté ses fruits.

Il riposte, une riposte violente alors que les événements s'enchaînent à une vitesse fulgurante te rendant bien incapable de tout comprendre à leur déroulement alors que l’électricité te broie le corps. Et tu ne peux t'empêcher de sourire, de sourire d'une certaine fierté quand tu vois à quel point il a changé, la fierté qu'il soit un poney, un poney que toi-même tu as déjà été, malgré son incapacité à comprendre les informations capitales que tu venais de lui délivrai. Des informations donnaient avec minutie, un jeu que tu as entretenue, la réponse était simple, vous étiez là pour gagner du temps et diviser les forces, Shirotsune n'exploserai pas, c'était ailleurs que tout se jouait, alors qu'à trois vous assuriez une diversion digne de ce nom, assassinats, explosion et surtout la présence d'un haut membre d'Ajatar. Le temps avait suffisamment tourné, il était temps de passer à la suite des événements, Yseult maîtriserait la situation, quand à toi et Oméa il était temps de rentrer sur la scène principale.

Après son assaut il te laisse là, ses paroles acerbes jetées en pleine face, mais tu t'en moque alors qu'il s'éloigne, tu inspires profondément alors que la douleur vrille toujours ton corps presque paralysé par la décharge. Et pourtant tu souris, une longue inspiration avant de finalement te relever du genou que tu avais mis à terre. Peut-être comprendra-t-il ce que tu voulais dire, mais il sera trop tard.

Tu inspires longuement alors que ta magie t'enlaces, que tes bras se déforment pour laisser jaillir les ailes impériales dans une projection de son, ton bassin et tes jambes se déformant pour devenir une véritable harpie alors que tes yeux deviennent ceux acérés du rapace. Un battement alors que tu t'élèves dans les cieux pour surplomber la ville et partir à la recherche de ton alliée.




© Bebebe
 MessageSujet: Re: 10h25 ♠ Requiem of Claws   10h25 ♠ Requiem of Claws - Page 3 EmptyVen 5 Juin - 11:27

Personnage Non-Joueur
Personnage Non-Joueur

PNJ

Click



RP Clos
Chacun dans son coin !

Drake, tu fuis les jambes à ton cou ton ancien allié, sentant le temps passer et l'échéance tant crainte approcher.
Pour toi, la suite est ici : Answers

Damaz, presque satisfait malgré la douleur, tu crèves ton corps pour revêtir une de tes formes fétiches en quête de ton alliée, connaissant la suite de ta mission.
Pour toi, la suite est ici : Virgo of Sins

10H45Sujet clos.


FICHE PAR SWAN
 MessageSujet: Re: 10h25 ♠ Requiem of Claws   10h25 ♠ Requiem of Claws - Page 3 Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Requiem for a Dream [DVDRiP]
» [UPTOBOX] The Veteran [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Bons baisers de Hong-Kong [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Nord :: Shirotsume :: Shirotsume - Event Destruction Centrale