-35%
Le deal à ne pas rater :
Huawei P30 Smartphone à 419€ seulement
419 649 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -83%
Hub USB LAB.C – Chargeur USB universel 5 portes
Voir le deal
4.99

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Ô Ma Douce Souffrance [Pv : Soledad]
 MessageSujet: Ô Ma Douce Souffrance [Pv : Soledad]   Ô Ma Douce Souffrance [Pv : Soledad] EmptyMer 17 Déc - 11:20

Anonymous
Invité


Click


Ô Ma Douce Souffrance
Rp Libre ~

♣ Ces derniers temps avaient été calmes. Je veux dire, depuis les derniers incidents impliquant le monde de la magie, il ne s'était pas produit grand chose. Moi-même j'avais arrêtée d'espérer qu'il se passe quelque chose depuis que j'étais devenue le clown de la guilde. J'avais encore beaucoup de mal à m'accorder avec ma magie et cela en faisait rire plus d'un. Toute ma vie j'ai jonglé avec les armes blanches et me voilà accompagnée dorénavant d'individu ayant leur propre personnalité et leur propre individualité dont il n'était pas facile de se débarrasser.

Pourquoi avais-je demandée de changer la nature de ma magie ? Était-ce possible de faire marche arrière ? Je n'en sais rien. Honnêtement je ne sais plus rien. Les membres de Saber ne souhaitant pas m'aider, je m'étais décidée à demander conseil à ma Tante mais Bosco c'est loin. Bosco c'est pas la porte d'accotée. Bosco..C'est la terre dangereuse.

Bosco...C'est là où j'ai grandis. Toute ma vie je me suis battue là-bas. Je suis née dans une famille d'esclavagiste où je fus élevée par une esclave elle-même mais j'ai rapidement comprit la valeur d'une vie humaine et personne ne méritait de finir sa vie dans une vie de servitude. Cela avait d'ailleurs coûté cher à ma famille.

J'avais 9 ans quand ils se sont tous fait tuer sous mes yeux. Je fus épargnée, marchandée, vendue..Tout ça pourquoi ? Pour finalement tuer à mon tour. Tuer pour ma survie. Je me retrouvais avec du sang sur les mains et le temps à finit par passer. Le temps m'a pris six ans de ma vie. Je pensais qu'à Fiore j'aurais pu acquérir la force nécessaire pour changer mon pays. Je pensais que je pourrais tout faire changer en retournant là-bas...Mais j'avais eu tort. J'étais faible.

J'étais ridicule. J'étais censée être une jeune femme respectable de 26 ans aujourd'hui..Oui...Aujourd'hui je vieillissais et pourtant je n'avais pas une ride sur le visage. Parce que 26 ans ou pas...J'en avais toujours 19 en apparence. Je ne vieillissais pas, jamais, le temps ne me rattrapais pas mais la magie avait un coût et j'allais bientôt devoir le payer et je le savais.

Les termes du contrat était clair et à l'époque j'aurais tout fait pour ravoir mes années mais aujourd'hui ? Peu m'importais aujourd'hui je suis toujours cette fille..femme ?..inutile. Rien n'a changé à ma condition.

Rien ne changera le fait que je ne sais plus où donner de la tête. J'ai l'impression de me perdre petit à petit. De perdre ce que j'étais, qui j'étais, les valeurs que j'avais. Je servais de distraction mais personne ne me prenais au sérieux. Personne ne souhaitait faire de moi ce que je voulais. L'excuse des hommes ? « Tu es une femme »..Je suis une femme et alors ? Suis-je faible pour autant ? Vous refusez de vous mesurez à moi parce que je suis censée être une de ces représentantes du sexe faible c'est cela ? Répondez moi !

Où est la place de la femme ? Derrière les fourneaux peut-être ? Vous me révoltez.

Les hommes à Bosco prennent des femmes pour les engraisser quand elles sont en âge ou pour s'en servir pour leurs besoins bestiaux. Combien d’entre elles ont été violer vous pensez ? Combien de jeunes femmes se sont suicidés par désespoir ? Ils ne fait pas bon vivre d'être une femme à Bosco mais un jour, je changerais tout ça.

Un jour..Je changerais ce pays. Tel était mon désir.

Jetant des pierres dans une fontaine avec une rage qui m'étais propre, je me contentais de compter le nombre de pierre jetées dans l'eau, représentant le nombre d'hommes que je tuerais une fois là-bas si je voulais renversée ce qui était en place.

J'avais alors perdue le compte.

 MessageSujet: Re: Ô Ma Douce Souffrance [Pv : Soledad]   Ô Ma Douce Souffrance [Pv : Soledad] EmptyJeu 18 Déc - 18:49

Anonymous
Invité


Click


♦ La Haine des Sirènes ♦
♠ Elena Peas & Soledad Velantis ♠





Les derniers événements avaient été comme un coup de poignard, pas de ceux qui vous transperce le coeur, mais de ceux qui s'acharnent sur les points non vitaux pour un maximum de douleur. Pleures.
Son arrestation, son jugement, malgré son interruption et son blanchiment n'avait été qu'une amer confirmation. Déception. Une nouvelle déception pour accabler cet idéal qu'un jour elle avait cru pouvoir trouver en Fiore, cet idéal qui avait été au fondement de ce besoin de lutter par la légalité, Mermaid Heels.

Mascarade.

Une cruelle mascarade alors que pour la seconde fois en si peu de temps les sirènes avaient été l'objet d'attaques aussi cruelles que vicelardes. Et c'était bien cette déception face à ce monde semblant refuser d'évoluer, d'accepter, que le besoin impérieux de prendre l'air l'avait enlacé, une nécessité pour s'empêcher d'exploser.

Elle était partie à l'aube. Enveloppée de cette cape de velours noir cachant ces tissus exotiques la parant des couleurs de l'orient, capuche noire rabattue sur son visage pour enfermer sa chevelure de jais, éviter de se faire remarquer. Fuir cette possibilité que dans les rues on puisse reconnaître son visage jusque là peu connu. Peu connu avant le tapage qu'avait provoqué son arrestation et son procès avorté.

La matinée meurt dans la montée du soleil à l’apogée, réchauffant de cette douce chaleur l'air ambiant où règne le froid implacable de l'hiver quand elle se fige en pleine avancée devant ce spectacle étrange.

Sur la route une femmes aux cheveux noirs jette avec virulence des pierres dans la fontaine bordant la chaussée, provoquant une série de puissants "plouf" brisant le silence environnent de la route déserte par cette étrange scène. Elle ne dit rien, restant là à observant l'inconnue qui ne l'a pas encore aperçue dans sa véhémence affichée pendant de longues minutes, comme pour la jauger et décider de la suite à donner, du comportement à adopter. Une vision des plus familières si elle en est alors que les bras continuent leur ballet sec et violent. Elle entre en mouvement, révélant sa présence en s'approchant alors qu'elle laisse glisser sa capuche pour révéler son visage où luisent d’intérêt les yeux de topaze.

Une simple phrase alors qu'elle sourit faiblement, entre tristesse et amusement.

" Quel homme a bien pu provoquer tant de hargne ? "

♦ ♠ ♦ ♠
 MessageSujet: Re: Ô Ma Douce Souffrance [Pv : Soledad]   Ô Ma Douce Souffrance [Pv : Soledad] EmptyVen 19 Déc - 10:47

Anonymous
Invité


Click


Tigresse en Cage
Rp Libre ~

♣ Perdue dans mes pensées, ces dernières disparurent quand une voix vint interrompre mon activité ô combien passionnante. Ces derniers me fis sursauté et c'est en me retournant que je la vis, là, juste en face de moi, me regardant avec les mêmes yeux que ma Tante quand elle m'attrapait entrain de faire une bêtise. Ce regard qui vous pose dix milles questions à la fois et qui veut que vous lui expliquez votre geste.

Cette femme, avait ce regard et ne s'était d'ailleurs pas gênée pour me poser la question. Moi qui pensais que j'arriverais à faire fuir les passants avec mon attitude d'ours sauvage en jetant des cailloux un peu n'importe où.

Pourtant elle avait quelque chose de différent, quelque chose de pétillant et sa remarque fis que je lui portait toute mon attention. Un homme hein ?

« - Ce n'est pas un homme qui arrivera à provoquer ma colère,répondis-je en souriant amusée par la remarque, Disons..Plusieurs. Sabertooth vous connaissez ? Charmante guilde. »

Pendant que Sting passait le plus clair de son temps à droite et à gauche, moi je faisais l'intendance et étant l'une des rares femmes présentes là-bas, il fallait dire que j'ai attirée plus d'une convoitise. Je ne suis pas un objet...J'aurais aimée un peu plus de retenue.

Je repris mon ouvrage avec mes cailloux et continua à ruminer dans mon coin. Il est vrai que cela ne sert pas à grand chose mais parfois j'aimerais que les choses changent. Que l'improviste arrive et chamboule votre vie. J'aimerais plutôt qu'il revienne pour ma part.

Sans compter le fait que je dois six années de vie à cette femme...Il était bientôt temps que je paye ma dette on dirait.

« - Si vous êtes perdue, y'a un office du tourisme dans la rue sur votre droite...Du moins, je crois. »

Je lui indiquais le chemin du doigt, en espérant qu'elle trouve ce qu'elle cherche car malgré tout, la première chose qui me surpris chez cette femme sortie de nul part comme un diable sortant de sa boite...C'était sa beauté. Peut-être une fille d'une riche famille...Qui sait ? Je ne connaissais pas vraiment les riches familles de Fiore mise à part deux ou trois noms par hasard et de part les missions.

 MessageSujet: Re: Ô Ma Douce Souffrance [Pv : Soledad]   Ô Ma Douce Souffrance [Pv : Soledad] EmptyDim 21 Déc - 15:48

Anonymous
Invité


Click


♦ La Haine des Sirènes ♦
♠ Elena Peas & Soledad Velantis ♠





Et alors qu'elle confirme la pensée, la brune ne peut s'empêcher de sourire faiblement, un sourire entre le sarcasme et la compassion alors que ses pensées vont voguer vers le passé, vers ce pays nommé Bosco, celui des monstres cachés, qu'elle se revoit pleine d'illusions après sa libération, une illusion nommée Fioré. Pourtant sur son visage hormis ce sourire étrange rien ne parait, son regard de féline analysant la femme lui faisant face, Sabertooth hein ? Elle reste de marbre quelques instants, un temps suffisant pour que cette inconnue ne lui indique une direction qu'elle ne cherchait aucunement, chose qui accentue d'avantage son sourire, un sourire passant du sarcasme triste à l'amusement non dissimulé. Finalement elle entre en mouvement, sa cape noire vient fouler le sable alors qu'elle noie la distance les séparant pour finalement s'assoir sur le rebord de la fontaine victime de courroux de la brune aux cailloux. Et sa voix s'élève, porteuse de cet étrange accent exotique aux sonorités chantantes.

" A vrai dire je me promenais simplement, une promenade pour se changer les idées, quand votre comportement a attisé ma curiosité et attiré mon attention. "

Un silence alors qu'elle vient regarder la surface de l'eau comme plongée dans ses pensées.

" Il y'a longtemps j'ai croisé une jeune femme exerçant sa frustration et sa rage au travers de simples caillous. Caillous qui n'étaient pour rien dans son malheur, les cailloux ne sont pas des hommes, malheureusement. "

Son visage se braque à nouveau sur la brune alors qu'elle laisse lentement glisser sa cape de velours le long de son corps d'un simple mouvement. Révélant son dos nu aux couleurs de l'orient, sa jupe carmin ornée de pièces dorées, ressemblant étrangement à une gitane dans son accoutrement presque extravagant, révélant du même coup le tatouage rose ornant son épaule dénudée, épaule frappée du M des sirènes sur sa peau basannée. Une simple question posé avec un naturel surprenant.

" Si les membres de Sabertooth sont incapables de vous accepter à votre juste valeur, pourquoi donc y restez-vous ? "

♦ ♠ ♦ ♠
 MessageSujet: Re: Ô Ma Douce Souffrance [Pv : Soledad]   Ô Ma Douce Souffrance [Pv : Soledad] EmptyMar 23 Déc - 9:10

Anonymous
Invité


Click


Une partie de moi
Rp Libre ~

♣ Une promenade. Voilà de quoi il était question pour elle alors qu'elle restait dans mon dos. Cette femme était à la fois intrigante et à la fois..flippante à rester derrière moi pendant que je continuais à jeter des cailloux dans la fontaine. Puis sa comparaison entre les hommes et la pierre me fis sourire. Il était vrai qu'ils étaient différents et que s'il s'avérait que les hommes pouvaient être jetables comme les pierres, j'aurais déjà pratiquer la technique depuis longtemps.

Je ne dis rien, je ne fais que l'écouter tout en réfléchissant et réfléchissant encore. Puis elle vient à aborder la question qui fâche. La question d'une place. La juste valeur d'une femme. Comment savoir à quelle valeur s'estime notre compagnie quand durant toute notre vie nous n'avons été que jouer et divertissement ? Comment savoir ? Comment se débarrasser de cette vieille habitude du passé de se laisser traiter comme une moins que rien alors que ce qui m'a été offert à Fiore et bien plus que je ne l'aurais espérer quand j'étais dans cet enfer.

Je manquais la fontaine et fronça un sourcil avant de soupirer pour lui face. Il était évident qu'elle n'allait pas me laisser tranquille, sauf si j'acceptais son jeu des questions réponses.

« - Vous me parlez de ma juste valeur mais vous savez, il fut un temps, dans un Royaume voisin, ma valeur elle s'estimait en chiffre. Je passais de mains à mains. D'hommes à hommes et finalement, je me suis rebellée contre l'autorité en place, j'en garde d'ailleurs un souvenir. J'ai fuis en oubliant et en laissant toute fierté et tout dignité sur place. J'ai fuis pour oublier. J'ai fuis pour avoir une nouvelle vie et ce qui m'a été offert à Fiore était bien plus que ce que je n'espérais. Vous me parlez d'être apprécier à ma juste valeur mais à chaque fois que je trouve un endroit que je pourrais voir comme un « chez moi » ce dernier disparaît. Enfin..Il a disparu. J'ai été membre d'une guilde, il y a six ans de ça..Phantom Lord, puis le maître a disparu et la guilde a fermé. Il s'est cassé comme ça du jour au lendemain sans prendre soucis de nous. J'ai alors airée. Puis finalement je suis tombée sur ce grand blond à l'allure d'un coq de basses-cours. Il m'a aidée, m'a recueillie alors que je dormais dehors...Donc si je reste là-bas..C'est tout simplement parce que je n'ai nul part d'autre où aller. »

Je n'aimais pas parler de ma vie. Cela n'était pas dans mes habitudes d'en parler et encore moins à une inconnue croisée le long d'une place publique mais j'avais l'impression qu'elle faisait exprés de soulever les points importants. De poser les questions qui fâche. D'habitude, les gens ne restent pas, les gens partent et disparaissent. Peu de gens s'arrête au beau milieu du chemin pour discuter avec vous.

« - Donc à quoi peut-on mesurer la valeur d'une âme humaine ? Je vous le demande. Vous venez de soulevez la question. »

Je recoiffais mes cheveux et la fixa de mes grands yeux bleus alors que ma peau luisait au soleil. De toute façon, bronzée comme je suis..Un coup de soleil ne se verra même pas.

Ah Bosco..Tu m'as détruite..Non pas physiquement mais moralement et ça..Jamais je ne pourrais le récupérer. Jamais je ne pourrais me relever car rien ne pourra me redonner ce que j'ai perdue sur des bateaux où dans des manoirs de riches.

J'ai perdue bien plus que la vertu. J'y ai perdue une partie de mon âme et encore aujourd'hui, elle doit être là-bas, quelques part...Flottant dans l'air.

 MessageSujet: Re: Ô Ma Douce Souffrance [Pv : Soledad]   Ô Ma Douce Souffrance [Pv : Soledad] EmptyMer 24 Déc - 13:37

Anonymous
Invité


Click


♦ La Haine des Sirènes ♦
♠ Elena Peas & Soledad Velantis ♠





Tout sourire disparait pour ne laisser qu'un visage à la teneur glacé. Lentement, doucement elle se relève du muret pour faire face à cette femme qui avait sut provoquer l'étincelle, attiser le feu ardent du combat d'une vie.

Et c'est avec une lenteur sèche que le coup part, que le bras se lève et que la main s'abat sur sa joue en une gifle dont le son claquant retentit dans l'air pour briser tout silence.

Et lentement, doucement le bas redescend se loger contre son corps, avec ce calme frissonnant dont les mères détiennent le secret millénaire, le calme et le silence glacial, effrayant alors qu'elles fixent dans les yeux leurs enfant sans sciller, de ce regard si caractéristique dont elle ont le secret, ce regard semblant hurler "plus jamais."

" Ne laissez jamais le passé dicter votre futur. Ne laissez jamais le passé voler votre dignité et votre fierté, car là, à ce moment précis, ils auront gagné. "

Et c'est comme si la tension retombait soudainement alors que la phrase s'achève, et c'est avec une dureté teinté de douceur qu'elle reprend la parole, comme si les mots qu'elle allait proférer pouvaient tout changer, à dire vrai elle était certaine qu'ils le pouvaient.

" Mon nom est Soledad Velantis. Maîtresse de Mermaid Heels. "

♦ ♠ ♦ ♠
 MessageSujet: Re: Ô Ma Douce Souffrance [Pv : Soledad]   Ô Ma Douce Souffrance [Pv : Soledad] EmptyVen 26 Déc - 6:42

Anonymous
Invité


Click


Changer le Monde
Rp Libre ~

♣ Un écho. Une trace rouge sur la joue. Une étreinte. En quelques secondes, il se passa plus de choses en moi que je n'aurais pu l'exprimer. En quelques secondes, il se passa plus de choses que durant toute une vie. Son étreinte me rappela alors cette poignée de mains entre Sting et moi. Une promesse, encore une.

Ne pas laisser le passé dicter le futur ? Mais c'est notre passé qui détermine les personnes que l'on aujourd'hui et qui nous définit comme individu à l'avenir. Comment ignorer mon passé ? Je n'en ai pas honte, je sais ce que j'ai fais. J'ai tuée des hommes pour survivre. J'ai tuée des hommes pour continuer à vivre. J'ai tuée des hommes, arrachant ma liberté et leur cadavres et j'ai quittée ma terre natale. Je n'ai pas fuis, j'ai pris un nouveau départ. C'est ce que j'aimerais me dire.

Puis sa présentation me fis un choc. Soledad Velantis..Maîtresse de Mermaid Heels...Maîtresse...Depuis tout à l'heure je gueule sur quelqu'un ayant le même niveau que Sting. D'ailleurs la dernière fois que je lui ai gueulée dessus, j'ai volée à travers tout le hall de la guilde avant d'attérir sur mes fesses. MAITRESSE QUOI. Je me sentirais presque honteuse de lui avoir parler comme je venais de faire mais on efface pas le passé..On vit avec.

« - Elena Peas, mage de Sabertooth. Ainsi sont faites les présentations. J'ai entendue parler de Mermaid à deux ou trois reprises, une guilde pour femmes hein ? Choix étrange mais excellant. »

Une guilde faites par les femmes, pour les femmes. D'ailleurs à Fiore, il existait également son équivalent pour les hommes, les mâles : Quatro Cerberus. Une guilde pour femme contre une guilde pour homme. Je me suis toujours demander ce que peut donner l'opposition des deux ? Une rencontre entre les sirènes et les cerbères. Une rencontre entre la mer et la terre.

Je ne savais quoi dire de plus à cette femme qui était restée planter devant moi, me regardant faire alors qu'on débattait sur la vie humaine. Je ne savais que dire à une femme qui était restée à m'écouter alors que ma frustration s'écoulée lentement. Je ne savais que dire à cette femme qui venait de me prendre dans ses bras telle une mère.

Ma mère je n'en ai pas vraiment de souvenir...J'ai été éduquée par une esclave pendant que ma mère traîtée avec des commerciaux pour racheter et revendre des gens. C'était une horrible personne ayant eu une fin toute aussi horrible qu'elle. Au fond, je pense que c'était mérité.

Au fond..Je pense que s'il n'y avait pas eu la révolte ce jour-là...En grandissant, j'aurais moi-même mis fin à cette comédie.

Il y a plein de choses que j'aurais pu faire avec des éventualités et avec autant d'éventualité, j'aurais pu changer mon pays mais en attendant, je n'étais rien..Je n'étais même pas quelqu'un ici alors pourquoi espérer que je sois quelqu'un là-bas ?

Il allait falloir que je m'y mette sérieusement..Si je veux un jour changer quoi que ce soit au commerce d'esclaves...Au commerce de femmes.

 MessageSujet: Re: Ô Ma Douce Souffrance [Pv : Soledad]   Ô Ma Douce Souffrance [Pv : Soledad] EmptyMar 30 Déc - 16:39

Anonymous
Invité


Click


♦ La Haine des Sirènes ♦
♠ Elena Peas & Soledad Velantis ♠





Elle aurait put s'emporter, mal réagir ou bien même hurler après cette gifle assénée par une parfaite inconnue. Au fond sait-elle certainement qu'elle était mérité, un moyen de la ramener à la réalité, il n'y avait rien de plus révoltant que ces gens se laissant abattre, rageant dans le néant à épuiser leur énergie contre le vide plutôt que de la mobiliser à contrer ce qui provoque la fureur.

Il n'y avait rien de plus révoltant que ces gens, ces femmes qui une fois devenues victimes sont incapables de se considérer autrement, s’apitoyant. Il n'y avait rien de plus révoltant que ces femmes qui laissent le passé les consumer lentement, qui offrent leurs souvenirs au premier venue, exposant leur faiblesse à nue, surement pas un désir inconscient d'être achevée, ou au contraire de susciter l’intérêt dans la pitié, que la brutalité du passé devienne plainte, quitte à en oublier de vivre.

Il en était hors de question, elle ne tolérait ni la faiblesse, ni l'abandon. Encore moins la pitié. Les sirènes étaient fières, fières et envoutantes, aussi envoutantes que secrète dans cette force que la vie leur a donné. Sirène devait rimer avec danger, tel était la vocation de cette guilde qu'elle avait bâti, celle de se redresser et d'abattre les frontières, celle d’incarner la force et la féminité, celle de ne plus laisser le passé bloquer, celle de hurler sans avoir besoin de parler.

Et elle peut le voir, elle peut le sentir après cette gifle la ramenant à la réalité, après cette présentation des plus incongrues, elle peut le lire dans son regard, cet éclat nouveau, cette combattivité remplaçant cette lueur de chien battue, cette rage sourde ne demandant qu'à être domptée.

Elle peut la sentir en elle, l'âme étouffée des sirènes. Sirène ne demandant qu'à sortir des profondeurs pour charmer, une sirène qui ne demandait plus que sa voix lui soit redonner et sa gorge capable de chanter, chanter sa force, chanter sa vengeance et sa revanche.

Alors elle sourit, un sourire franc alors qu'elle la prend dans ses bras comme une mère le ferait d'un enfant, comportement paradoxale alors que quelques instants avant elle l'a giflé sans ménagement. Une gifle comme simple test, une gifle pour voir le feu s'allumer, une gifle pour aider. Une simple phrase qui s'élève en un murmure alors que ses lèvres s'animent prêt de l'oreille de son interlocutrice, des lèvres carmins pour délivrer un secret, une promesse et un futur, un simple chuchotement étouffé par le vent alors qu'elle desserre l'étreinte pour fixer son regard de topaze dans les yeux d'Elena pour observer sa réaction.

" Sens-tu chanter en toi l'âme des sirènes ? "

♦ ♠ ♦ ♠
 MessageSujet: Re: Ô Ma Douce Souffrance [Pv : Soledad]   Ô Ma Douce Souffrance [Pv : Soledad] EmptyJeu 1 Jan - 0:42

Anonymous
Invité


Click


Une Promesse de Liberté
Rp Libre ~

♣ Une proposition. Une promesse. Encore. La promesse d'un avenir meilleur. La promesse d'être apprécier à sa juste valeur pour reprendre ses termes. La promesse de ne pas être abandonner. La promesse d'avoir une revanche sur la gente masculine. La promesse d'être libre. Je souris instinctivement à tout cela alors que sa proposition résonnait encore dans l'air. Peut-être faisais-je fausse route en imaginant cela ou peut-être avais-je raison ?

Etait-ce vraiment une proposition ? D'un endroit meilleur ? Un endroit où d'autres serait comme moi. Un endroit que je pourrais voir comme ma maison. Oui je souris car tous on eu le même discours. Tous on eus le même comportement, à leur façon.

Est-ce que je sentais l'âme des sirènes en moi ? Est-ce que cela me tenterait de changer de maison et de guilde encore une fois ? Hmm..Je n'en sais trop rien. Il est vrai que Sabertooth est particulière, trop pour moi mais jusqu'à présent, je n'ai jamais eu à m'en plaindre.

Je réfléchis. Réfléchis. Allais-je me prendre une nouvelle gifle si je refusais ? Quelque part cette femme me faisais peur...enfin, je ne savais que trop comment réagir face à son comportement. Une gifle, une étreinte, une proposition et après c'est quoi ? La promesse de décrocher la lune si il le fallait ? Soyons sérieux.

« - Peut-être. Je ne le saurais qu'en essayant. »

C'est tout ce que j'avais à lui offrir. Je n'étais pas le genre de personne à exprimer franchement ce qu'elle pensait sauf cas exceptionnel. Aujourd'hui était l'un de ces cas. Je n'aimais pas parler de moi et je n'aimais pas devoir faire des choix...Prendre des décisions. J'ai horreur de ça.

« - Si c'est là une promesse de liberté...J'accepte. »

Je n'étais pas débile, je savais quel était le sous-entendue glissé sous ses mots. Je savais ce qu'elle me proposais. Je savais ce que j'avais à dire et elle le comprendra aussi. Mermaid Heels...Jusqu'à présent, je ne m'étais même pas intéressée à la guilde..Du moins pas plus que les rumeurs n'en parlaient d'ailleurs.

Peut-être qu'il était temps de changer mes habitudes ?

 MessageSujet: Re: Ô Ma Douce Souffrance [Pv : Soledad]   Ô Ma Douce Souffrance [Pv : Soledad] EmptyMar 6 Jan - 15:27

Anonymous
Invité


Click


♦ La Haine des Sirènes ♦
♠ Elena Peas & Soledad Velantis ♠





Elle n'a pas besoin de plus alors que les mots retentissent, une simple phrase qui voulait tout dire. Un sourire léger alors que doucement elle prend la brune dans ses bras, quelques instants seulement alors qu'à son oreille sa bouche susurre.

" Une promesse d'être soi. "

Lentement elle se détache pour la fixer à nouveau, une simple main tendue alors qu'elle recule.

" Ne t'en fais pas, je m'occuperai de Stings et de récupérer tes affaires."

Une main saisie comme elle s'y attendait alors qu'elle se détourne pour faire marche arrière, une nouvelle sirène à ses côtés.
Elle n'avait pas besoin de parler, Elena savait pertinemment où elle la conduisait.

Quelques heures de marche et train plus tard c'est vêtue de sa capuche noire que la silhouette féminine s'extirpe d'une locomotive en compagnie de sa nouvelle soeur. Plus que des alliées, les sirènes étaient sœurs.

Et c'est sans un mot, car il n'y en avait pas besoin que cette dernière se faufila entre les passants des rues de Cedar. Et c'est après quelques minutes de marches qu'elle se stoppa devant les immenses portes de bois cerclée de colonnes de pierres sculptée en sirènes, grimpant doucement les marches de l'escalier monumentale avant de se détourner et de se place légèrement de côté en invitant Elena à entrer la première.

" Elena, bienvenue à Mermaid Heels. "


♦ ♠ ♦ ♠


Spoiler:
 
 MessageSujet: Re: Ô Ma Douce Souffrance [Pv : Soledad]   Ô Ma Douce Souffrance [Pv : Soledad] Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP