Partagez | .
combat ensablé / solo
 MessageSujet: combat ensablé / solo   Ven 4 Mar - 17:12

avatar
Orihime Katsura

Indépendant Illégal

Click

Defense
with Orihime

T’étais là… Perdue dans tes pensées… Tu ne savais pas encore quoi faire… Tu te demandais sûrement comment réussir à gagner en puissance. Depuis ce qu’il s’était passé avec Bacchus, tu voulais plus de puissance, plus de potentiel. T’en avais plus que marre d’être une victime à chaque fois. Tu voulais enfin devenir quelqu’un pouvant se défendre par elle même.
Depuis qu’Aoko n’était plus là, tu vaquais, là où tu te croyais le plus en sécurité : chez toi. Tu avais regagné ton village natal, détruit par le démon, et tu étais restée avec des provisions pour une semaine. Cela faisait cinq jours que tu dormais dans une tente à côté des ruines de ton village. Parce qu’après tout, tu semblais loin de réussir. Tu semblais loin d’Hinako. Elle t’avait peut être quittée… Elle était peut être morte. Tu étais assise en tailleur, en train de regarder le sable, en train de dessiner dedans. Lorsque soudain tu te retournas, de peur. Quelqu’un. Quelqu’un venait d’apparaître derrière la dune, tu en étais sûre ; Tu te levas, et tu courus le plus rapidement possible. Tu avais cette étrange impression… Comme si on t’épiait. Et lorsque tu parvins au sommet de la dune : rien. Tu soupiras, avant d’entendre une voix rauque derrière toi.
Orihime Katsura…
Tu te retournas, de peur, et tu fis la rencontre avec un bâton de combat qui te frappa à la gorge. Tu toussas, tu perdis ta respiration, et tu tombas en arrière, dévalant alors la dune de sable pour tomber à terre en bas. Tu te relevas difficilement, et tu remarquas alors que ton adversaire te cachait le soleil, ce qui était quelque chose de difficile dans un désert. Il te tomba dessus, et son bâton frappa de peu ton pied. Tu eus de la chance que tes réflexes te permirent de ne te le prendre qu’ici. Tu crias, avant de te retourner pour attraper ta faux… que tu n’avais plus. Vieux réflexe. Alors tu te pris un coup de bâton au ventre, puis dans la main. Tu roulas, le sable s’écoulait dans ta bouche, et tu le recrachais, avant de lancer un sort. Le sacrement. Il fut coincé, et tu pus identifier ton agresseur comme était un jeune garçon, d’environ ton âge. Il avait les cheveux blonds, il avait une chemise blanche ouverte, donnant une merveilleuse vue sur un torse forgé à la musculation, et il tenait son bâton, visiblement agacé de ne pouvoir bouger. Tu souris, avant de t’approcher. Il avait une queue. On aurait dit une queue de singe. Il soupira, la fit bouger, avant de lancer OH ! Ca va ? T’as pas l’impression d’être un peu trop intrusive ! Laisse ma queue tranquille !
Tu écarquillas les yeux.
Moi ? Intrusive ? Bordel mais je ne te connais même pas et tu m’attaques.
Tu connais ma sœur. Je suis Sun Xiao Ling.
Tu écarquillas les yeux. Tu connaissais ce nom. Ce nom faisait référence à Aoko.
Xiao…
Tu n’eus pas le temps de terminer ta phrase, que ton sort arriva à son terme, et le bâton de Sun te frôla l’oreille.
Oh ! Arrête !
Ma sœur est introuvable à cause de toi ! Elle a disparu !
Mais… Pas du tout ! Je ne comprends pas !
Tu vas comprendre, salope !

Il fut libéré, et il sauta. Il sautait vraiment haut, peut être grâce au fait qu’il avait une queue de singe, et donc, peut être, une ADN magique lui permettant de sauter comme ces êtres.

Tu esquivas le premier coup, et tu paras de ton bras le second, mais tu entendis et sentis alors un craquement. Il venait de te casser le bras, et tu crias.
Ca fait mal hein ? Maintenant, dis moi où est ma sœur ! Maintenant !
Tu souffrais. C’était certain. Mais tu roulas sur toi même pour t’éloigner de lui. Malheureusement il fit cette distance en un saut, et son bâton te toucha la jambe qui faillit se casser. Tu crias de plus belle, avant de tenter de lui lancer un sort. Mais au moment de le faire, tu eux une meilleure idée. Les cases apparurent sous tes pieds qui étaient alors dirigés vers lui, et tu disparus pour réapparaître dix pas plus haut, et deux mètres plus loin. Il ne fut pas dupe, comme s’il connaissait tes compétences, et il lança son bâton qui se planta dans le sable à deux centimètres de ton visage.
Il te courut alors dessus, et tu crias ARRETE ! Bordel ! Pourquoi me soupçonnes tu de…
Il te frappa au visage, avant de te soulever, et de te jeter plus loin.
Silence ! Je ne t’ai pas autorisée à me parler !
Tu fronças les sourcils, avant de rouler sur toi même, et il attrapa son bâton pour sauter et tenter de t’assener un coup puissant. Tu te relevas rapidement, manqua de trébucher, et tu sautas en arrière pour esquiver. Puis ton pied pressa le bâton dans le sable, et tu l’attrapas avec ta main valide avant de vous téléporter tout les deux trois mètres au dessus du sol. Le fait d’être en l’air te permit de le déstabiliser, et lorsque vous retombâtes, il fut sous le bâton, et tu fus au dessus. Il le lâcha, et tu le récupéras, avant de le frapper avec, puis de reculer. Mais il se releva. Rends le moi ! Pas avant que tu ne m’aies expliqué en détails !
Il soupira. Ma sœur a disparu… Et comme par hasard juste après t’avoir laissée. Tu lui as dit que tu voulais aller dans ton village, elle me l’a dit par écrit. Mais elle n’a pas eu le temps d’envoyer sa lettre, je l’ai trouvé dans sa chambre, dans son appart. Qu’est ce que tu lui as fait ?
Tu bégayas.
M… Mais r-rien !
Menteuse !
Ses mains se mirent à luire, et il te fonça dessus. Tu te téléportas derrière lui, et tu vis que le point d’impact entre son poing lumineux et le sable avait déformé la dune. C’était une magie de puissance. Tu ne devais absolument pas te faire toucher par ses coups, si tu voulais avoir une chance d’avoir encore tous tes os ce soir. Il te regarda d’un œil noir, d’un regard de feu, et il recommença. Tu pris peur, et tu tombas en arrière, te recroquevillant. Et tes yeux se vidèrent totalement de leur jaune, tandis que tu te découvrais un nouveau sort. Aussitôt, sous tes pieds et les siens apparurent des cases de ton jeu dimensionnel, tandis ton forçage par l’échec s’activa. Le lien formé entre vous, tu fus entourée d’une tour noire. Et son coup dévastateur fut stoppé. La tour sembla absorber son énergie, et son coup devint aussi efficace qu’un coup de poing pouvait l’être sur de la pierre dure. Tu étais à l’intérieur de la tour, complètement abasourdie. Sun recommença à frapper, encore et encore. Il réutilisait son coup, plusieurs fois, et la tour semblait absorber la puissance magique de ses coups. Mais ce faisant, elle devenait blanche. En partie. Et enfin, il finit de la rendre complètement blanche. Lorsqu'il s'en aperçut, il recommença, s'épuisant. Le coup ébranla beaucoup plus la tour, qui commençait à se fissurer. Elle se fracassait lentement. Mais tu étais déjà levée, et tu l’attendais avec son bâton. Il finit par briser une partie du mur de la tour, et tu l’attaquas avec le bâton. La tour tomba en poussière, tandis que tu étais sur lui, son bâton lui écrasant la gorge.

Je n’ai rien fait à Aoko ! Je te le jure !

Tu avais des larmes aux yeux.

Pourquoi te croirais-je ?
Parce que je l’aime.

Il se calma alors.
Pardon ?
T’as bien entendu. Alors si tu dis qu’elle a disparu, je n’y suis pour rien. Au contraire, je suis prêt à t’aider à la retrouver.
Je n’ai pas le choix de toutes façons… Tu pourras me tuer, je n’ai plus d’énergie magique.
Et moi je n’ai plus de force. Et j’ai un bras cassé par ta faute…
Alors on est quitte ?
Euh… Non…


Tu le lâchas, avant de retourner à ta tente. Tu rangeas, et il t’aida, tentant de se faire pardonner, peut être. Finalement, il t’aida à porter le tout, le temps que tu ailles à l’hôpital le plus proche.

Ensuite, ensemble, vous chercheriez Aoko en plus d’Hinako…


electric bird.




Voir le profil de l'utilisateur
   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entrainement et agrandisement avant le combat d'arêne {solo}
» [Avis] Combat pokemon 6v6
» Maison de combat XY
» Mat'
» Combat des Chixx!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Ouest :: Désert d'Oura