Aller à la page : 1, 2  Suivant
What Does The Fox Say ? ♠ Arzel
 MessageSujet: What Does The Fox Say ? ♠ Arzel   What Does The Fox Say ? ♠ Arzel EmptySam 9 Mai - 12:03

Ethan Faun
Ethan Faun

Var Ulfur

Click


What Does The Fox Say?
Rp Libre ~

♣ Revenir. Ici. Quelque part les odeurs émanant du marché du jour te ramènes à ce jour qui a pour ainsi dire : changer ta vie. C’était un jour comme celui-là, tu t’en souviens encore comme si c’était hier et pourtant, ce n’était pas si lointain. C’était un jour comme celui-là où la ville était en totale effervescence où tu l’as rencontré. Ici, dans une ruelle, sombre et nu. Tu l’avais rencontré ici, dans cette ville et à ce moment-là, tu étais loin d’imaginer tout ce qu’il découlerait de votre rencontre.

Tu avances prudemment, pensant le trouver ici et là, mains dans les poches et pourtant tu sais que ce n’est pas le cas. On ne trouve pas ce genre de type…C’est lui qui vous trouve.

Aujourd’hui….Etait une journée où la nostalgie avait pris une place considérable dans ton cœur et tu ne te souciais de rien d’autres. A la base, tu étais venu ici pour Bacchus, une course urgente à faire apparemment, tu devais rendre service à l’ami d’un ami d’un client ou quelque chose du genre. C’était pas une mission en soit donc tu n’attendais aucune récompense à la clé mais t’aurais bien aimé gagner un petit quelque chose à la fin pour avoir fait le déplacement jusqu’ici. On ne déplace pas ton honorable personne pour servir l’ami d’un ami d’un client…Mais comme il n’y avait personne de disponible à la guilde à ce moment-là…Ce fut sur toi que la demande se reporta et à ce moment-là…Tu acceptas.

Tu voulais prendre l’air, te rafraîchir les idées et le peu de cervelle qu’il te restait avec toutes les merdes qui te tombais dessus. D’abords il y a eu Joya, puis la fin de ton début d’histoire avec Azulie, puis la rencontre avec Yuuki….Avec Bacchus. Ton entrée à Quatro puis l’arrivée de cette femme totalement cinglée et enfin….Uriel. Vos retrouvailles ne s’étaient pas du tout passées comme tu te l’étais imaginé et tu avais retrouvé un être changé, quelqu’un que tu reconnaissais à peine et pourtant…Tu t’étais attaché d’une quelconque façon à ce type alors tu ne pouvais juste pas le laisser tomber.

Uriel…C’était ici que tu l’avais rencontré pour la première fois. Tu étais nu et il te courrait après. Oui, sortit du contexte et dit de cette façon, cela pouvait s’interpréter sous bien des façons mais aucunes ne correspondraient réellement à ce qu’il s’est passé. A ce lien qui s’est formé bien malgré vous. Il l’avait dit pourtant…Vous n’étiez pas amis…Vous n’étiez pas non plus indifférents l’un à l’autre. C’était un lien pervers et étrange que vous entreteniez tous les deux. Toute cette histoire était étrange.

Alors tu étais revenu ici pour faire le point, comme un pèlerinage. Tu étais venu pour chercher des réponses…Te rappeler comment en une nuit, dans une chambre d’auberge, ta vie avait basculée entre ses doigts de rouquin géant. Enfin rouquin…C’est vrai qu’il n’aime pas qu’on le dise alors disons…type en rouge. Même si la couleur sauce tomate ce n’était pas mieux. Vous étiez différents mais vous partagiez un point en commun….La famille. Tous deux c’était pour ça que vous vous leviez chaque matin.

Toi plus depuis que tu avais appris l’existence de Dylan.

La vie était perverse parfois. Toi qui pensais avoir dit « merde » à ton passé, toi qui pensais avoir tourné la page, toi qui pensais pouvoir tout recommencer à zéro…Voilà qu’il apparaît dans ta vie à ce moment précis. Tu ne peux pas lui en vouloir, il ne comprendrait pas. Il ne comprend déjà pas comment il peut avoir un frère tel que toi….Alors lui expliquer les choses de la vie…C’est bien trop compliquer pour lui.

Tu te faufiles à travers les marchands et les stands et juste au moment où tu aperçois le stand de poulet rôti juste devant toi…Une idée de traverses l’esprit. Tu souris, imaginant la scène et finalement tu te lances. Tu poses ton sac dans un coin pour le retrouver plus tard ou du moins dans l’espoir qu’il ne se fasse pas embarquer par un clochard, cela ne serait pas la première fois que cela t’arrives puis tu te transformes, abandonnant tes vêtements sur place. Les passants te regarde surprit alors que tu te jettes dans ton élan, sur la tête d’un gars qui se tenait juste devant le stand de poulet.

Tu squattes sa tête quelques secondes pour tendre la pâte et attraper un des poulets suspendu par un crochet.

« - Veuillez excuser mes manières mon brave, je vous emprunte votre tête le temps d’attraper mon butin ! »

Puis tu descends alors que le marchand hurle au vol en te jetant des objets à la figure. Tu regardes l’individu qui te regarde à ton tour…surprit peut-être ? Tu ne saurais déchiffrer son regard. Tu lui tends alors une cuisse alors que tes 5 queues jouent dans les airs.

« - T’en veux un bout peut-être ? Je t’ai pas demandé…. »

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: What Does The Fox Say ? ♠ Arzel   What Does The Fox Say ? ♠ Arzel EmptySam 9 Mai - 12:56

Arzel Cobalt
Arzel Cobalt

[M] Iratus

Click

What does the fox say ? ~
ARZEL C. && ETHAN F.


Foulard autour du coup et replaçant correctement ton bandeau sur ton œil droit tu te décide enfin de sortir de ce bar dans lequel tu as déjà consommé pas mal de bière, nombre de bière bien trop important pour une heure qui n'y est pas forcément adapté. Clover, c'est une ville que tu ne connais absolument pas, tu as seulement entendu que c'était un coin qui valait le détour et ton pic de curiosité additionné à une envie de bouger t'avais donc conduit ici. Tout semble assez beau et intéressant, de quoi passer une bonne journée à profiter et visiter tout ça. Lorsque tu fit un premier pas dehors, une douce odeur t’arriva au nez, quelque chose de rôtie et qui te mis instantanément en appétit. Il faut dire que la bière ça creuse aussi. Te contentant alors de faire signe aux quelques connaissances présentes dans le bar tu te diriges vers un stand où il semble y avoir pas mal de monde de regroupé. Qui dit beaucoup de monde, dit bonne maison pas vrai ? Repensant légèrement aux quelques histoires que tu as raconté dans ce bar tu te dis avec surprise que pour une fois personne n'a perçu que tout n'était qu'invention de ton imagination. Ceci a le mérite de te faire sourire alors que tu arrives enfin dans la foule. Jetant un petit œil au stand tu repères alors qu'il s’agit de poulets, de poulets rôtis. Forcément tu adores cette viandes, avec sa peau bien croquante et savoureuse. Tu décides alors forcément de faire la queue pour attendre ton tour.

Tu remarques alors devant toi une assez jolie fille à la chevelure blonde qui semble impatiente elle aussi de pouvoir acheter son repas. Tu lui fait alors une petite tape sur l'épaule dans le but qu'elle se retourne, ce qu'elle fit aussitôt. « Salut, salut, dis-moi tu arrives à voir le prix d'ici ? » dis-tu avec un petit regard charmeur. C'est possiblement la pire approche de toute l'histoire du monde de Fiore mais c'est un peu dans ton habitude après tout. La jeune fille t'échanges alors un sourire tout en penchant la tête, tentant d’apercevoir le prix d'où elle est. « Non, je suis désolé mais je ne vois rien » dit-elle en s'excusant. Son visage est particulièrement attrayant avec des yeux bleus comme tu les aiment. Te content de sourire tu t'approches d'elle d'avantage. « Tu vois, je suis presque certain que ce sont des poulets qui proviennent du village d'à côté, mon grand-père tiens sa ferme lui aussi dans le coin et je peux te dire qu'ils sont vraiment top. » Elle te regarde alors en fronçant un peu les sourcils car ce que tu viens de dire est quelque peu illogique. Pourquoi acheter un poulet chez un commerçant si on a de la famille dans le métier ? Bonne question mais il faut croire que cela ne l’intéresse pas plus que ça puisqu’elle ce retourne vers le stand pour commander à son tour. Une fois qu'elle eu finit, elle te fait un petit signe de la tête pour te saluer et se faufile dans une rue voisine. Difficile de dire si tu lui a plût ou non mais elle devait certainement avoir autre chose à faire.

Tu arrives alors en face du stand et tu regarde le vendeur qui dégouline de sueur, forcément vendre des poulets comme ça toute la journée, ce n'est pas quelque chose de facile. Débordant de sympathie tu es prêt à pointer du doigt le poulet que tu vas prendre mais au même moment tu ressens une présence poilu sur ta tête. Un chat sans doute ? Tentant de secouer la tête pour faire partir l'animal tu aperçois une patte rousse kidnapper un poulet qui était accroché et prêt à être mangé. La bestiole s'excuse alors pour t'avoir emprunté ta tête et de manière tout à fait logique tu t'étonnes qu'un animal puisse parler, d'abord passionné tu entends le vendeur crier au scandale pendant que la petite bête descend de sur toi. Bien vite tu réalises qu'il s'agit d'un renard, un petit renard. Tu écarquilles les yeux lorsqu'il te demande si tu souhaites une cuisse, c'est tout à fait passionnant, un renard parlant qui pique un poulet … Tu t'abaisses alors pour arriver à sa hauteur et tu saisies la cuisse de sa patte.

« Wow' l'ami avec plaisir, dis-moi c'est normal ça ? Je crois pas avoir rencontré de renard parlant de toute ma vie, des autruches, des chats, des chiens ouais mais jamais de renard. » dis-tu en croquant à pleine dent dans le poulet. Poulet qui s'avère être particulièrement savoureux, des poulets comme on en fait plus en soit. Tu approches alors ta main de la bête pour tenter de le caresser, il a cinq queues, ce qui est assez suspect au premier abord.

« J'ai le droit de te caresser ? » que tu questionnas de manière amusé et tout sourire.



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: What Does The Fox Say ? ♠ Arzel   What Does The Fox Say ? ♠ Arzel EmptySam 9 Mai - 13:58

Ethan Faun
Ethan Faun

Var Ulfur

Click


What Does The Fox Say?
Rp Libre ~

♣ Il prend la cuisse et glisse une ou deux remarques sur ses habitudes. C’est qui ce gars ? Le dernier fermier du coin ? D’où il a vue des autruches qui parlent ? Non mais sérieusement il croit que les animaux qui sont doués de parole ça court les rues ?

Et puis il a des vues sur ta fourrure, il tend la main mais attends tout de même la permission. Il demande s’il peut te caresser et t’as l’impression d’être devenu l’attraction du coin. Juste l’impression. T’hésites parce qu’au fond, t’es un peu une pute, t’aimes bien te vendre malgré tout sauf que ça fait bien longtemps que t’as pas osé alors t’hésites.

« - Hmm ça te coûteras cher mon gars. Tu sais la crise nous touche tous…ça te ferra deux carottes si tu veux toucher mon poil. Tu comprends je suis un peu comme une merveille du monde...Faut payer pour toucher. »

Tu secoues alors ton postérieur et souris parce que t’étais fier finalement d’être un semi renard…semi homme banal sans magie. C’est grâce à la part animal que tu es devenu un mage et tu sais que le jour où elle partira…Tu seras juste un homme. Juste.

« - Je te donnerais le nom de mon shampoing si tu veux…Je te fais le conseil beauté au passage ! Ahahaha ! N’empêche t’es sympa…attends hein, je m’installe. »

Tu regrimpes sur sa tête alors que t’essayes désespérément d’avoir un point de vue d’homme, si on peut appeler ça comme ça.

« - Tu permets je cherche un coin où me reposer…Voyager ce n’est pas tout mais c’est crevant. »

Au diable la course de Bacchus pour l’ami de l’ami du client de la guilde, cela pouvait bien attendre quelques heures voir quelques jours. Tu sais pas trop où ça va te mener cette histoire, tu sais même pas comment il s’appelle le gars à qui tu squattes la tête comme repose fesse…Tu sais seulement que ça ne s’arrêtera pas là…Tu le sens.

Étrangement, cette ville et toi aviez quelque chose de particulier. Quelque chose de plus qu’un simple lien de tourisme....Dans cette ville tu fais vraiment des rencontres...Etranges. D'abords il y eut Uriel et ensuite lui.

« - Dis-moi l’ami…J’ai déposé mon sac là-bas, tu ne voudrais pas retourner sur tes pas pour qu’on aille cherche mes affaires ? »

Tu sentais le moment propice arrivant à grand pas et il fallait au plus vite retourner d’où tu étais arrivé. Bon ce n’était pas bien loin mais cela évitera certainement d’attirer la garde locale et de te faire arrêter pour atteinte à la vie publique et aux bonnes mœurs avec ton comportement de nudiste très prononcé. Un problème que tu pensais avoir gérer mais que trop peu finalement.

Et c’est alors que ça arrive. Tu reprends ta forme d’homme et tu lui tombes littéralement dessus, le plaquant dans une prise incontournable alors qu’il y a à peine cinq minutes, tu étais assis confortablement dessus. Tu le plaques au sol et les passants poussent des cris de stupéfaction en voyant deux hommes à terre…L’un sous l’autre….Et celui du dessus étant nu comme un vers.

Une mamie te tend alors son panier.

« - Jeune homme ! Vous devriez ranger votre atiraille voyons !! »

Il y prend bonne note, croyez-le. En fait tu avais encore du chemin à faire malgré tout et cela te rappela à quel point…Tu étais loin d’être un mage digne de ce nom.

Tant pis pour l’effet de surprise, il verra tout bonnement que tu es un homme et que t’es toujours étalé comme une crêpe sur lui.



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: What Does The Fox Say ? ♠ Arzel   What Does The Fox Say ? ♠ Arzel EmptyJeu 14 Mai - 9:58

Arzel Cobalt
Arzel Cobalt

[M] Iratus

Click

What does the fox say ? ~
ARZEL C. && ETHAN F.


Caresser un renard serait donc payant ? Assez étrange pour toi de dépenser de l'argent pour une telle chose mais une chose est certaine, tu n'hésites jamais à mettre la main au portefeuille pour quelque chose qui te fascines, il faut dire que caresser une bestiole parlante, ce n'est pas tout les jours que cela arrive. Sur le coup, tu te demande quand même comment quelque chose de pareil est possible mais dans un monde comme celui-ci où chaque chose est différente, où chaque objet, chaque lieu, chaque mur, chaque paysage est tout à fait inhabituelle, plus rien ne te surprend. Non, bien au contraire tu as cette forme de fascination pour le monde qui t'entoures et tu dois bien avouer que c'est particulièrement bon de porter de l'intérêt à tout ce qui t’entoure. Laissant sortir un petit rot de ta bouche suite aux quelques bières que tu as avalé juste avant tu approches ta main encore un peu plus pour enfin pouvoir caresser les poils de ce petit renard mais au même moment il reprend place sur ta tête, un peu comme si c'était un siège, tout à fait normalement et sans aucune gênes donc sans te gêner tu te met à rire de la situation. Quelque passants se demandent forcement ce que tu fous avec une petite bête de ce genre avec toi mais dans le fonds tu t'en fiche éperdument, ils sont certainement jaloux que quelques chose d'aussi inhabituelle ne leurs arrivent pas à eux.

Il te demande alors de retourner chercher son sac et forcément rien qu'à l'idée de te promener en pleine rue avec un renard sur toi te fait sourire. Tu imagines alors le nombre d'histoires farfelues que tu vas pouvoir raconter à ce sujet et cela à le don de te faire frémir instantanément. Enfin oui sauf que voilà à peine le temps de prendre la direction de son sac que tu sens un poids de plus en plus important sur toi jusqu'à te faire littéralement écraser, mais par qui ? Par quoi ? Quand ? Où ? Forcément devant les cris des passants tu réalises bien vite que tout le monde vous regarde et que par dessus toi ce retrouve un homme, totalement nue, la position est très suspecte vue de l’extérieur mais bon... Une mamie se décide alors contre toute attente à lui tendre un panier pour cacher les parties intimes du garçon et sur le coup tu es forcément pris d’incompréhension, est-ce qu'il s'est transformé ou quelque chose du genre ? Est-ce une sorte de maléfice ? Puis tu réalises vraiment au bout d'un petit moment qu'il va peut-être être bon de réagir face à cette situation. Attrapant alors le garçon qui semble être un petit roux tu le décales légèrement sur le côté et te relèves à haute vitesse pour regarder les gens alentours.

« La perverse ! Elle lui a arraché ses fringues avant de le jeter sur moi et partir en courant ! » dis-tu en hurlant de manière à ce que tout le monde puisse t’entendre.

Il y a très peu de chances pour que le public arrive à te croire mais quitte à passer pour ridicule, peux importe. Tu aides alors le garçon à ce relever et sans spécialement le regarder tu te mets devant lui de manière à ce que personne ne puisse le voir totalement nu, tu le camoufle en fait ou quelque chose du genre.

« Bon on va marcher en crabe jusqu'à ton sac, je suppose que tu as des fringues dedans pour te changer ? » dis-tu un peu amusé car concrètement l'histoire du renard qui parle additionné à une transformation des plus étranges, rien de tel pour t'amuser.

Tu commences donc à marcher en crabe en revenant sur tes pas pour atteindre le sac, tu espères vraiment qu'il a de quoi se changer mais en même temps c'est tellement drôle de voir quelque chose comme ça que rien que pour marquer le coup tu aimerais qu'il n'ait pas de quoi se changer. Tu ne regardes même pas si il te suis pour éviter de le rendre mal à l'aise en voyant un type qui l'observe tout nu, même si un grand nombre de passants à déjà eu l'occasion de pouvoir le faire. Tu te contentes de pencher légèrement la tête pour lui parler. « Mais c'est des choses qui t'arrive souvent ou c'est de temps en temps comme ça ? En tout cas c'est dommage je voulais te caresser moi !» Tu aimerais bien évidemment en savoir plus sur cette transformation, ta curiosité te payera un jour.



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: What Does The Fox Say ? ♠ Arzel   What Does The Fox Say ? ♠ Arzel EmptyJeu 14 Mai - 10:23

Ethan Faun
Ethan Faun

Var Ulfur

Click


What Does The Fox Say?
Rp Libre ~

♣ Arracher tes fringues ? Qui t’aurais fait ça ? Personne. Toi-même tu ne comprends pas ses mots. Tu ne sais trop ce qu’il essaye de faire mais il se met devant toi comme un bouclier et vous vous avancez vers un sac vert traînant là, le tien par chance. Les gens vous suivent du regard, curieux de la scène, intrigués par ce qu’ils viennent de voir, se prenant certainement dans le dernier spectacle de la troupe de théâtre à la mode de nos jours.

Ils n’y étaient pas du tout.

Toute cette histoire semblait totalement en décalée avec ce qu’il se passait réellement qui était pourtant plus simple que ce que les gens disaient ou murmuraient. Tu les entendais. Tu entendais tout, c’était dans tes capacités.

Tu enfiles un jean et une chemise que tu laisses ouverte, pas le temps de tout fermer, tu lui fais déjà l’honneur de t’habiller comme un homme, ce n’est pas non plus pour se retrouver couvert comme la dernière des bonnes sœurs.

« - Pour te répondre, ce genre de chose arrive fréquemment, plus que tu ne pourrais l’imaginer je pense alors t’en fais pas, c’est juste une question d’habitude. Pour ce qui ai de me caresser…On va éviter ça entre hommes hein ? Range ta main. »

Tu repenses alors à Yuuki et cette histoire de drague ouverte. Tu repenses à ses tentatives, à ses signaux que tu avais démasqués dès le départ mais tu t’amusais que trop à te foutre de sa gueule qu’à lui dire que tu l’avais démasqué. Tu te demandes ce qu’il est devenu d’ailleurs.

Remettant la lanière de ton sac sur ton épaule, tu remarques que la foule s’était dispersée même si quelques passants restés encore plantés là à vous regarder tous les deux.

« - Bon ne traînons pas là…Allons ailleurs. »

Juste à ce moment-là, quand vous sortez de la ruelle, vous croisez une patrouille de la garde locale, apparemment prévenu de ton comportement de nudiste. Ce n’était pas ta première fois et à ce train-là, ce n’était sûrement pas la dernière non plus. Il vous regarde, vous détails de la tête aux pieds.

« - On nous a signalé qu’un jeune homme, blond, à peu près la vingtaine se baladerait nu en ville. Serait-ce vous jeune homme ?
- Paaaaaaassss du touuuuut ! Vous vous méprenez monsieur, je ne suis qu’un humble voyageur !
- Veuillez nous suivre s’il vous plaît, nous aimerions nous entretenir quelques minutes avec vous. »

Il tend sa main pour te saisir au bras et c’est à cet instant que tu comprends que cette situation, va très vite tourné en ta défaveur. Tant pis, ce sont des choses qui arrivent n’est-ce pas ?

« - J’espère que tu sais courir mon gars parce qu’on va voir qui de nous deux est le plus rapide ! Ahahahah ! »

Tu frappes le garde au visage pour t’en débarrasser comme te l’ont appris les gars de Quatro et s’ils voyaient leurs enseignements si bien appliqués, ils seraient sûrement fier de toi. Le garde tombe, se fracassant sur les autres comme un domino et c’est au coup de sifflet que la folie se propage.

« - MAINTENANT TU COURS !!! AHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA !!! »

Vous vous séparez entre les stands, à travers le marché tandis que vous aviez tous les deux des soldats aux fesses. Tu l’as sûrement entraîné dedans contre sa volonté mais tu t’en foutais, tu t’amusais tellement à ce moment-là que cela serait idiot de pas lui en faire profiter également.

Après tout t’étais pas égoïste par nature, tu partageais tout…même les emmerdes.

Tu sautes par-dessus le stand de poulet rôti et t’en voles un au passage avant d’atterrir sur un étalage de légumes, balançant tout ce que tu avais sous la main.

« - Arrière mécréants !!! Vous ne méritez pas que mon honorable personne se batte contre vous ! Reculez chiens ! »

Une tomate, un choux fleur, une carotte…Ah non, la carotte on la lance pas, c’est sacré, la carotte on la garde pour le goûter.

On dirait qu’il allait falloir partir d’ici..Et vite.



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: What Does The Fox Say ? ♠ Arzel   What Does The Fox Say ? ♠ Arzel EmptyJeu 14 Mai - 15:37

Arzel Cobalt
Arzel Cobalt

[M] Iratus

Click

What does the fox say ? ~
ARZEL C. && ETHAN F.


Il y a de grandes chances pour qu'il pense que tu souhaites le caresser, même sous cette forme humaine. Tu as beau faire partie de ces coureurs de jupons, enfin à l'occasion, tu ne vas pas poser la main de cette façon sur un type que tu viens de rencontrer et qui surtout ce voit être complètement nu. Non, ce serait tellement gênant. Non pas que la gêne soit quelque chose qui te dérange vraiment car tu as l'habitude de faire tout et n'importe quoi lorsque tu as bût un verre de trop mais là comme ça devant la foule, ce n'est pas vraiment ton genre. D'après lui, se transformer de cette manière est quelque chose de tout à fait habituelle, ce n'est pas plus mal car le contraire serait certainement l'horreur pour lui. Tu te met à rire légèrement à l'entente de sa remarque tout en remettant un peu en place tes cheveux d'un geste un peu brusque de la tête. « Non non mais je ne comptais pas te toucher sous cette forme, tu me prend pour un pervers un peu louche ? Cependant des gens qui se laisse caresser j'en ai croisé plusieurs dans des bordels de luxes, d'apparence que c'est étrange ! » dis-tu tout sourire avant de voir qu'une sorte de type viens couper votre dialogue, d'apparence il semble s’agir d'un garde ce qui d'ailleurs ce confirme lorsqu'il intercepte le garçon qui venait tout juste de remettre un jean et une chemise. Il aurait pût aisément les duper mais il faut croire qu'ils étaient bien renseignez.

Le garde fait alors part d'une drôle de requête, visiblement un jeune garçon se balade à poils dans les rues de la ville ? Sérieusement ? Tu tournes alors la tête de gauche à droite pour faire mine de chercher le coupable tout en te maintenant le menton pour le semblant de réflexion totalement fictif. Attrapant ton compagnon du jour par le bras celui-ci lui demande de le suivre mais quelque chose te dit que vu le profil du personnage il ne va pas en rester là. Forcément et rapidement tes doutes se confirment puisque ni une ni deux, le garçon te dit de courir juste après avoir frappé le garde au visage. Tu restes alors totalement statique en regardant du coin de l’œil le blond courir en direction du stand. Assez malin de nature tu décides de partir dans une autre direction, les pieds à ton cou jetant des coups d’œils de temps en temps derrière toi pour évaluer la distance des gardes qui te courts après. En voilà une bien bonne situation, toi qui voulait découvrir la ville aujourd'hui tu allais le faire mais de manière accélérée. Tu ne profites pas de l'instant pour analyser le paysage mais te faufiles sous une sorte d'arche très proche d'une église qui te fait revenir à l’endroit précédent.

Il semble que tu as réussis à semer les quelques gardes qui te poursuivaient mais ça ne va pas durer bien longtemps. Tu aperçois alors le mec mi-homme mi-renard qui se trouve non loin du stand de poulet rôti et qui balance un tas de fruits et légumes variés au visage des gardes. Tu te dépêches alors par toute logique de le rejoindre et c'est en arrivant sur place que tu frappes à ton tour l'un des gardes pour semer un peu le trouble dans tout ça. Au passage tu reçois une tomate en plein visage qui s'éclate de ton front jusqu'à ton menton et d'un petit coup de langue tu goûtes ce fruit un peu acide et attrapes le jeune homme perché sur son stand par la chemise pour guider dans la rue. Les gardes continus de vous poursuivre tel des chiens enragés, c'est vraiment le genre de choses qui n'arrive qu'à toi, tu pourrais trouver cela embêtant mais non au contraire tu es complètement hilare dans la rue au point d'avoir quelques difficultés à courir tant tu te marre. Situation typique qui a le mérite d'être passionnant à tes yeux.

Tu dérapes alors dans une petite ruelle assez sombre, toujours en agrippant le garçon et en regardant du coin de la ruelle les gardiens qui semblent s'informer sur notre direction auprès des passants. Tu t’assois alors par terre, ou plutôt tu t’écroules comme une massue sur le sol. « Ahah, ça me rappelle ma course dans le mont Yakobe pour semer les sortes de singes affreux, ils étaient coriaces eux. » dis-tu tout en soupirant, encore sous l'effet du petit sprint improvisé. Tout ça c'était bien marrant quand même.

« Bon allez mon gars tu as peut-être réussi à choppé un poulet rôti pour le repas mais j'ai fort soif moi, je connais un bar dans le coin qui fait un tas de liqueurs à s'en taper le crane parterre tellement elles sont fortes, je ne pense pas que les gardes nous chercherons là-bas en plus ! Hop ramènes-toi ! » dis-tu tout amusé, tu viens de rencontrer ce type là mais il a l'air cool, tu ne connais même pas son prénom en plus. « Moi c'est Arzel au fait ! » Non, ce n'est pas le genre de gars que tu as envie de draguer et puis tu n'en a pas envie pour le moment mais il à l'air d'être le genre de type bon délire avec qui il y a de grandes possibilités d'amusements.



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: What Does The Fox Say ? ♠ Arzel   What Does The Fox Say ? ♠ Arzel EmptyJeu 14 Mai - 22:13

Ethan Faun
Ethan Faun

Var Ulfur

Click


What Does The Fox Say?
Rp Libre ~

♣T’avais pourtant calculé la trajectoire, t’étais sûr que si tu venais à lancer sous cette angle, ça viendrait forcément s’écraser sur sa tête ou quelque chose du genre, pourtant, ça s’écrase sur la tête de quelqu’un d’autre et dans l’action, tu n’as pas le temps de vérifier ni de t’excuser. D’ailleurs, tu n’as le temps de rien faire autre que de te courir, agripper par un type que tu connaissais à peine, t’entraînant à une allure de gamin à travers les ruelles

S’il y avait bien quelque chose que tu savais faire, c’était courir. Courir vite, loi. Courir pour ta vie. Pour survivre. Depuis toujours tu l’avais fait. Depuis toujours ça te connaissais.
Vous vous retrouvez dans une ruelle, essoufflés comme pas deux, et tandis que l’autre gisant au sol demande à boire, tu vérifies les ruelles d’un regard rapide alors que ta touffe blonde sort légèrement du décor où vous semblez établir votre cachette.

Il se présente sous le nom d’Arzel, nom pas commun. Ça te fait penser à un nom démoniaque. Genre Azazel ou quelque chose ayant une consonance identique mais bon, tu t’en foutais, t’avais déjà rencontré le diable en personne et tu regrettais amèrement. Le diable à la chevelure rousse et aux pouvoirs sans fins. Tu l’avais déjà rencontré et c’était quelqu’un de célèbre ici apparemment mais elle aurait un peu changé. Tant mieux .Elle fait encore plus peur maintenant et elle saura plus facile à reconnaître. Ce qui t’étonnes encore c’est que le conseil n’est toujours pas réussit à lui mettre la main dessus. Ceci n’est guère acceptable mais bon, ce n’est pas à toi de faire leur boulot.

Toi t’es qu’un petit mage de guilde, tu ne peux rien faire. Tu peux juste bosser pour la société d’aujourd’hui et c’est tout. Tu ne peux que gérer tes propres ennuis sans aller en chercher d’autre ailleurs.

« - Moi c’est Ethan ! Mage de Quatro Cerberus au passage…. »

Oui t’étais mage. Oui tu provoquais la garde locale mais si Bacchus venait à te tirer les oreilles, tu lui diras simplement que t’avais trop bu et tout le monde sait parfaitement ce que ça donne quand tu bois. Une vraie tornade.
Puis finalement, il propose à son tour d’aller dans un bar ou quelque chose du genre, tu analyses l’information puis tu le suis en toute discrétion alors que la rue dans laquelle vous semblez vous trouvez semble dégager.

Vous vous asseyez à une table alors que certains regards semblent vous suivre comme votre ombre. Hmm étrange endroit. Etrange fréquentation.

« - HEY ! Barman ! Servez nous votre truc le plus fort que vous avez en stock ! »

Tu te retournes vers ton ami du jour, le sourire jusqu’aux oreilles, les yeux pleins de malice.

« - On va faire un jeu…Le premier ivre mort va devoir payer le prochain repas de l’autre. Ahahaha, tiens-toi prêt j’ai des années d’entraînement en étant à Quatro ! »

Des années ? Tu n’as bu que deux ou trois fois et cela s’est toujours terminé dans des conditions catastrophiques à tel point qu’il fallait toujours te ramasser à la petite cuillère. Et puis même si les gars de la guilde sont connus pour être des puits sans fonds…Toi t’avais clairement une limite qui était…d’UN verre.

Mais peut-être que ce gars est pire que toi. Peut-être qu’il ne tient vraiment pas l’alcool puis au pire ça t’entraînera pour le prochain tournoi à la guilde. Tournoi que Bacchus gagne toujours…Evidemment.

Aller c’est partit.


Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: What Does The Fox Say ? ♠ Arzel   What Does The Fox Say ? ♠ Arzel EmptyVen 15 Mai - 10:21

Arzel Cobalt
Arzel Cobalt

[M] Iratus

Click

What does the fox say ? ~
ARZEL C. && ETHAN F.


Un mage alors, Ethan ? Il est vrai que cette transformation n'est pas quelque chose d'habituelle et que cela provenait sans aucun doutes de la magie mais tu avais des doutes sur le fait qu'il s'agisse effectivement d'un mage ou non. Les mages, tu ne pas dire que tu les hais ou quelque chose comme ça mais tu as toujours eu envers eux une sorte de rancune bien particulière, ces personnages sont l'interprétation typique d'individus qui ne respectent rien, ne font attention à rien. Cependant lui, bien qu'il n'a pas l'air différent de part son comportement n'a pas l'air d'être de la même trempe que les autres mages que tu as déjà rencontrés, lui à l'air cool, décontracté, pas prise de tête, amusant et c'est bien différent des autres qui se croient supérieurs à n'importe quel civil et qui détruisent tout sur leurs passages. Tu réponds alors à sa remarque d'un simple sourire, rien n'est encore perdu, non, tu ne vas pas simplement juger ce gars sur le fait qu'il soit mage car ce n'est pas à ton habitude de juger les gens si facilement. Totalement ouvert, tu n'aimes pas réellement attribuer d'étiquettes définitive donc qui vivra verra.

Quelques temps après avoir quitté votre petite cachette, tu conduis alors Ethan à ce fameux bar, tu as encore en bouche les fameuses liqueurs que tu as dégusté un peu plus tôt, ce n'est d'ailleurs qu'à ce moment que tu te rappelles que tu n'as pas fait que consommé de la bière et certainement que c'est en raison de ton fort taux d’alcoolémie dans le sang que tu t'étais permis de frapper au visage l'un des gardes. Ethan passe alors commande de la liqueur la plus forte, ce qui ne te surprend pas tellement vu le personnage et lorsqu'il se retourne vers toi tout sourire tu ne peux t'empêcher d'éclater de rire. « Un mage qui a du goût, enfin ! » dis-tu toujours en rigolant pendant que le barman sert les deux verres de liqueurs. Le garçon te proposes alors un petit jeu d'alcool, le premier qui devient ivre mort paye le repas de l'autre. Décidément ce type ne te connais pas, enfin d'ordinaire car là avec tout ce que tu as déjà consommé, un simple verre peut te faire t’écrouler au sol comme une limace alcoolique mais bon.

« Alors tu veux jouer ? Jouons ! Tu te tiens face au type qui tiens certainement le plus l'alcool de tout Fiore mon ptit gars ! » prononças-tu tout en saisissant ton verre de la main droite. Tu remarques par la même occasion que quelques individus vous regarde un peu de manière louche mais tu n'y prêtes pas plus attention, tu ne sais pas pourquoi mais quelque chose te dit que la situation peut vite partir en un grand n'importe quoi, mais ça tu es habitué. De plus, ces types tu les a déjà croisés tout à l'heure dans ce bar et ils n'avaient pas vraiment bougés le petit doigt donc pourquoi maintenant ?

Tu portes alors le verre jusqu'à ta bouche et tu le bois d'un simple trait, comme si ce n'était que de l'eau. « Cul sec l'ami ! » dis-tu en reposant le verre d'un geste franc sur le bar. Petit à petit tu ressens l'alcool monter jusqu'à ton cerveau et c'est pas bon, non pas bon du tout. Tes yeux se ferment quelque peu et tu te demandes forcément le taux d'alcool qu'il peux bien y avoir dans cette liqueur, 99% ou quoi ?

Tu affiches alors un large sourire et ne repères même pas si Ethan à lui aussi fini son verre, non, tu diriges plutôt ton regard vers un petit groupe de filles présentes dans un coin du bar aux formes généreuses, tu donnes un petit coup de coude dans les côtes d'Ethan comme pour l’interpeller afin qu'il jette lui aussi un œil en direction des filles.

« Allez mon gars ! Recommande un verre, la même chose et après on va discuter affaires avec la gente féminine » que tu lui chuchotas pour tenter d'être discret mais ces murmures additionnés à l'alcool fit que la discrétion n'était pas vraiment présente, les quelques types se retournent alors vers vous et vous dévisagent complètement...



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: What Does The Fox Say ? ♠ Arzel   What Does The Fox Say ? ♠ Arzel EmptyVen 15 Mai - 10:53

Ethan Faun
Ethan Faun

Var Ulfur

Click


What Does The Fox Say?
Rp Libre ~

♣ Vous vous asseyez presque l’un en face de l’autre ou du moins assez proche et il y a cette lueur de défi brûlant dans vos yeux. Cul sec hein ? Il ne te connaissait pas. Il ne savait pas de quoi tu étais capable.

Il ne savait pas que tu t’étais durement entraîné à avaler cet infâme liquide d’un trait à Quatro. Cette impression d’avoir la gorge et les intestins en feu. Cette sensation d’être ou de pouvoir être un dragon à cracher du feu sur n’importe qui.

L’alcool donnait aux hommes ce que les femmes avaient par nature : le courage.

L’alcool était également un excellant moyen pour faire des bêtises pour que l’on puisse se cacher derrière cette excuse propre à l’humain « Désolé, j’étais bourré hier »…J’étais bourré et je ne m’en souviens pas ? C’est vrai que parfois on vient à oublier ce que l’on a fait, ce que l’on fait et ce que l’on ferra car tout ce qui nous intéresse quand on est sous l’emprise de l’alcool c’est de satisfaire nos besoins primaires.

Tu fermes les yeux en les plissant comme un chinois tout en avalant cette chose horrible. Un coup d’œil à ton compagnon du jour te dévoiles qu’il a également terminé de son côté et déjà, vous vous voyez autrement. Tu le voyais dansant, comme les vagues sur la plage. Tout semblait tanguait autour de toi et tu ne savais plus où donner de la tête. Tu luttais, luttais pour essayer de garder cet aspect enfouit au fond de toi mais tu savais que c’était peine perdue. Tu savais que si à cet instant, une bagarre venait à éclater….tu serais aussi inoffensif qu’un chaton.

Sentant son coude sur tes côtes, tu relèves la tête et jettes un coup d’œil en arrière alors qu’il propose d’aller voir les filles siégeant en face de vous.

« - Tu sais quoi ? Je t’aime bien toi. PATRON UN AUTRE ! C’est ma tourn…Tour….Tournée ! Ahahaha le mot il voulait pas sortir ! C’est drôle ! Ahahahah ! »

Le barman te regarde d’un œil étrange tandis que tu soulèves ton verre pour qu’il soit remplit à nouveau. Un autre et tu meurs sur le champ. Tu le savais. Tu avais beau eut toutes les astuces pour résister à l’emprise de l’alcool sur ton organisme, la part animale, elle, n’était clairement pas faite pour accueillir un tel poison en son sein.

Tu portes le verre à tes lèvres et le finit d’un trait. En faisant cette même grimace de débile profond alors que tu souris bêtement comme si tu souriais à la fille de tes rêves.

Au passage tu lâches un rot tellement énorme que même toi, ça arrive à te surprendre. Ah…Tu ne savais pas que tu pouvais faire ça, t’as sûrement développé une nouvelle habilité, t’en parlera aux gars à ton retour….Peut-être que t’allais pouvoir participer au concours de rots qui se tient tous les dimanche soirs maintenant.

« - Ahahahahaha….Regarde, regarde, je rote comme un porc ! C’est vraiment sale. Ahahahaha ! Hey Azazel , c’est bien ça ton prénom non ? Arizel ? Arel ? Ariel ? Putain…J’ai oublié…Attends ça va me venir !!! »

Tu fais mine de chercher parce qu’au fond de toi, tu le savais mais ta langue était toute endolorie et la bonne prononciation n’allait pas se faire d’un claquement de doigt.

« - Arzel !! Ahahaha c’est ça ton prénom mec ! Ouuuh c’est chaud à prononcer quand même ! »

Puis tu entends les rires des femmes au fond de la salle. Tu le regarde lui et tu retrousses tes manches.

« - Aller, je me lance ! Regarde les pros faire mon petit, je vais t’apprendre les techniques de drague des mages de Quatro Cerberus. Une guilde née du plaisir et des tentations féminines. »

Tu te lèves, t’écroulant sur le sol à l’instant même où tu avais su lever la masse corporel qui te composais et puis te relèves, faisant mine de rien alors que tout le monde t’as vu. Tu te jettes limite sur la banquette où étaient assises toutes les filles.

« - Hey mademoiselle tu sais que t’es charmante ? Ça te dirait un diabolo à la menthe ? »

Tu lui souris de ce sourire pervers et sournois parce que t’as épuisé la force nécessaire pour sortir le bon numéro. Ton cerveau sort le peu de donnée qu’il lui reste dans le désordre et t’arrives même pas à faire le tri alors tu fais avec.

Tu fais déjà l’effort de tenir droit devant elle…ou presque. Un peu plus vers la gauche, si tu te penches un peu plus, tu pourras bientôt poser ta tête sur ses seins. Ils sont tellement énormes. Comme deux grosses pastèques.

« - Yo Arzel !!! Tu veux venir tâter de la pastèque ? Regarde !!! »

Tu poses tes mains dessus et là ce fut le drame. L’air claqua, ton visage se retourna et la fille cria.


Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: What Does The Fox Say ? ♠ Arzel   What Does The Fox Say ? ♠ Arzel EmptyVen 15 Mai - 16:46

Arzel Cobalt
Arzel Cobalt

[M] Iratus

Click

What does the fox say ? ~
ARZEL C. && ETHAN F.


De manière tout à fait formel il décida donc de recommander une seconde tournée, chose que tu lui avais demandé très gentiment, décidément ce gars a tout du type cool. Il engloutis alors d'une gorgée le nouveau verre que le barman venait d'apporté tout en notant qu'il t'aimais bien, c'est un bon point puisque toi aussi. Cependant tu as un tas de filles dans ton champ de vision et il est assez difficile d'en détourner le regard, elles ressemblent un peu à des déesses ou des sirènes qui chantent une sorte de chanson qui fait qu'il est impossible de ne pas être attiré. Ethan lâche alors un profond rot qui a le mérite de te surprendre un peu et cela te fait doucement sourire cependant il semble avoir un peu de mal à retrouver ton prénom. Une chose est certaine ton prénom n'est pas commun et tu t'amuses assez de voir les gens avoir tant de mal à le prononcer, même si lui se contente de ne pas s'en souvenir, c'est d'autant plus divertissant. Il retrousse alors ses manches pour aller accoster les jeunes demoiselles présentes dans le coin du bar. Très intéresser de voir la manière par laquelle il va s'y prendre tu te contentes de chopper ton verre pour le boire d'une traite également. Tu surveilles alors Ethan qui approches doucement de la gente féminine et sa démarche te fait assez rire, il semble complètement bourré. Une fois arrivé prêt d'elles il lance une phrase d'accroche assez minable et d'une nonchalance incroyable il masse un nichon de l'une d'entre elles. Tes joues se gonflent tant tu es prêt à éclater de rire. Ce type n'a donc aucune limites ? C'est ce que tu penses alors qu'au même moment il reçoit une gifle en plein visage.

Forcément, tu décides de te lever à ton tour pour lui sauver les fesses une seconde fois. Petit à petit et en te concentrant pour éviter de trébucher sur le sol en raison de l'alcool tu t'approches d'elles alors qu'elles se contentent de te regarder. Difficile de discerner si tu leurs plaît ou non car même si tu as un certain charme, celui-ci ne fait pas effet sur n'importe qui. Une fois arrivé près du petit groupe et d'Ethan tu décides de t'asseoir également.
« Excusez le jolies donzelles ! Il ne sait pas y faire voyez-vous, c'est quelqu'un d'assez maladroit de nature. J'ai rencontré ce type en échappant à un tas de brigands en ville, il est assez cool vous savez à nous deux nous avons réussi à repousser tout ces types par la simple force. » dis-tu tout en faisant rebondir tes sourcils de manière à te donner une sorte de regard un peu charmeur. Interloqués les filles te regarde d'une manière un peu louche et celle qui a frappé ton compagnon du jour ce met à rire. Est-ce qu'elle a repéré que ton approche est pleine de mensonges ou c'est simplement la situation qui la fait marrer ? En tout cas le cris qu'elle a lancé juste avant à eu pour mérite de se faire entendre. Tu jettes alors un œil un peu sur la gauche et tu aperçois la bande de types que vous avez repérés un peu plus tôt à quelques mètres de toi seulement.

Assez surpris tu tournes ton regard vers Ethan qui devait encore certainement être sous le choc de la gifle qu'il venait de se prendre, après tout c'est un mage non ? Il ne devrait pas avoir de difficultés à gérer la situation, lui qui se vente d'être à Quatro Cerberus.

« Mon gars j'ai l'impression que toi et moi sommes bon pour attirer les problèmes tu ne crois pas ? » dis-tu tout en te marrant. Oui toi, c'est bien ton genre de tout prendre à la légère. Un des types avance alors du groupe avec une sorte de long manteau noir légèrement impressionnant, il a un peu la gueule d'un bandit et ces quatre ou cinq amis ne doivent pas êtres des saints non plus.

« Vous touchez à mes proies alors bande d'imbéciles ? Vous ne savez pas à qui vous avez à faire il me semble. » dit-il alors que toi tu te contente de le regarder en arquant un sourcil. Ce type a un peu l'air de se la péter et ce prendre pour quelqu'un d'important. Si il y a bien quelque chose que tu n'aimes pas c'est ce genre de gars qui se pensent supérieurs aux autres, chaque être humain est l'égal de l'autre, c'est une valeur à laquelle tu penses au quotidien.

« Bon bon l'ami détend tes nerfs et viens boire un coup tu me semble bien tendu ! » dis-tu en affichant un sourire un peu malin mais pas provoquant pour autant. Ne semblant pas être pour, le type t’envoies un poing dans le visage qui te sonne légèrement mais tu le lui rend immédiatement histoire de ne pas faire traîner. Tu tournes alors ton visage vers Ethan.
« Mec sortons du bar j'ai pas vraiment envie de tout péter, le pauvre barman n'y est pour rien ! » que tu balanças tout en esquivant un autre type qui se préparait à te frapper pour rejoindre l'extérieur du bar. Forcément la bande de gars vous suivirent...



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: What Does The Fox Say ? ♠ Arzel   What Does The Fox Say ? ♠ Arzel Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Est :: Clover