-50%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur un arbre à chat géant – 154cm de hauteur
68.99 € 138.99 €
Voir le deal

Il me manque - Ethan
 MessageSujet: Il me manque - Ethan    Il me manque - Ethan  EmptySam 11 Avr - 10:04

Orihime Katsura
Orihime Katsura

Indépendant Illégal

Click











Hyun, ~ Je te poursuis sans relâche ~



Hyun... Je pense à toi, et tu fuis. Je me fais des illusions mais je n'arrive pas à te détacher de mes pensées. Alors me voilà, encore... Devant l'enseigne de ta guilde...


Devant la guilde des cerbères, Orihime, en robe courte, grisonnante, parée de gants en cuir, et de bottes montante, à talons raisonnables, était hésitante. Elle rêvait d'entrer, juste pour le voir, mais cette guilde exclusivement constitué d'hommes ne laissaient pas les femmes rentrer. Aussi, sa faux dans son dos, tournait elle un peu en rond devant.
Elle jetait, de plus, des regards à l'intérieur, voulant, et espérant, qu'il sortirait. Évidemment, elle ne le savait pas, mais il n'était pas là.

Depuis cette délicieuse rencontre dans les sources chaudes, je le désirais ardemment... Que dis je ... Je le désirais encore plus. J'étais tombée amoureuse ... ou alors étais incroyablement attirée par son être. Fort, drôle, beau, et... si... bon au lit... Hyun était très vite devenu un morceau de mon coeur. Il m'arrivait même de rêver de lui. Depuis que l'on s'était revus à Akane Resort, pour ce concours de beauté - il était déguisée en femme, j'avais retenu du mieux possible mon rire -, son image m'était encore plus imposante dans ma tête... Et lorsque j'étais venue ici dans le cadre d'une mission, je ne m'étais pas attendue à tomber sur sa guilde, Quattro Pup... Cerberus.

Le temps devenait de plus en plus gris, et les nuages s'accumulant annonçaient de la pluie. Orihime attrapa alors sa veste, l'enfila, et se décida. Elle avança vers l'entrée de la guilde, posa sa main sur la porte, lorsque celle ci s'ouvrit en trombe, laissant passer quatre mages venant apparemment d'accepter une mission. Le choc, aussi brutal qu'inattendu, fit tomber la Faucheuse dans une flaque, les gouttelettes s'étant transformées rapidement en pluie, et elle se retrouva trempée. Jurant intérieurement, elle se releva, et se sentit trop mal à l'aise. Sa robe était collée contre son corps, le moulant a l'eau de pluie, tandis que ses jambes visibles étaient ruisselantes. Elle jeta un regard noir au groupe de mages, encore visibles, avant de regarder la guilde avec tristesse. Elle ne voulait pas se ridiculiser plus que cela, surtout qu'elle avait les fessés trempées. Elle s'apprêta alors à repartir lorsqu'une voix l'interpella.


Figée, trempée, écarlate, je me retournais...

© Jawilsia sur Never Utopia



*
Désolée, c'est court. S'il faut que je change un truc préviens moi ^_^
 MessageSujet: Re: Il me manque - Ethan    Il me manque - Ethan  EmptySam 11 Avr - 11:14

Ethan Faun
Ethan Faun

Var Ulfur

Click


Bonne Action
Rp Libre ~

♣ Allongé sur ton lit, tu ressasses sans cesse, comme un vieux disque rayé, ton voyage à Joya. Tu revois son visage, ses grands yeux verts. Tu revois son visage apeuré, dévoilant plus la peur que le courage. Pourtant ce petit bonhomme t'avais fais face. Ce petit bonhomme n'avait eut aucune hésitation à s'opposer à toi. Dylan. T'aimes bien son nom finalement. Dans tes souvenirs, tu crois qu'il s'agit là du nom de l'oncle au troisième degré ou un truc du genre. Il a hérité de ça hein? Pauvre gars. Pourtant ton petit frère était quelqu'un qui méritait toute l'attention du monde. Enfin..Ton demi-frère. Vous partagiez la même erreur de la nature : Votre père. Vous vous étiez renier mutuellement il y a des années de cela maintenant mais Dylan était apparu dans ta vie comme une baffe sur le visage. Tu l'avais pas vu venir.

Dylan...ta mère...Tu te dis que quand tu seras plus fort, tu les emmèneras loin de lui. Loin de cette folie. Loin de cette guerre de pouvoir parce qu'il n'était question que de ça. Tout ce qu'il voulait c'était un héritier et tu ne t'étais pas montré à la hauteur alors voilà qu'il a mit la main sur une autre femme pour l'engrosser et lui prendre tout ce qu'elle a...Un gosse. Sans doute a t-il jeter sa graine dans le bide d'une pauvre paysanne contre une certaine somme. Tu te doutes que Dylan ne vient pas d'une union d'amour et de richesse...Non loin de là. Il calculait tout. Il avait dû faire ses recherches avant. Pourtant Dylan avait les mêmes traits que toi. Le courage en plus.

Les bruits de verres cassés et les rires résonnant dans la bâtisse te sortent de tes pensées. Dehors, il fait un temps de chien. Il pleut des cordes. T'avais pas vu un temps pareil depuis un moment...Depuis que tu l'as revu elle aussi. Décidément, ces derniers temps...Tout allait mal. Célestia. Azulie que tu as dû laisser derrière, sans explication plus qu'une simple vague, un bafouillement de parole. Une promesse qui ne sera jamais tenue. Tu le savais que dés l'instant que tu quittais cette plage...Elle et toi...c'était terminer...Alors que ça venait de commencer.

Tu descends pour voir le bordel et tu retrouves Bacchus au fin fond, rigolant, un tonneau entre ses jambes. Il le tenait aussi fermement qu'un homme puisse tenir les cuisses d'une pucelle. Ça te faisais sourire de voir celui qu'on dit le maître dans un tel état.

Certains annoncent qu'ils vont partir en mission et juste à ce moment-là, tu crois apercevoir une silhouette à travers la fenêtre. Certainement ton imagination. T'as pas bu pourtant.

Ils sortent. Chacun leur souhaitant bonne chance et tu te dis que t'irais bien faire un tour dehors même si c'est pas un temps à mettre un renard dehors tout compte fait. Pourtant tu sors, suivant presque le petit groupe, t'attrapes la poignée de la porte avant que cette dernière ne se referme totalement et tu respires l'air frais.

T'entends un drôle de bruit, camouflé par les rires des autres gorilles de devant. Tu l'entends parce que t'es un animal au fond et peu de choses peuvent t'être dissimuler.

Le groupe s'écarte et tu vois cette silhouette frêle et trempée s'en allant petit à petit. Une fille? Qu'est-ce qu'une fille fait ici? Devant la guilde ? Putain encore un qui a dû jouer son barbare et lui promettre monts et merveilles. Désolée mademoiselle, mais ici, c'est pas le temple de l'amour...Bien au contraire. Les hommes de Quatro sont trop peu à être considérer comme gentleman. Toi-même, t'en étais pas un. T'avais un rapport particulier déjà avec les êtres humains et encore plus avec les femmes. Les femmes étaient dangereuses, manipulatrices, mesquines. Pourtant celle là...T'avais l'impression que si tu la touchais...Elle tombait sur le champ.

"- Je peux vous aidez?"

Tu t'approches pas. Hors de question de se faire mouiller toi aussi. Tu restes sous le porche de la guilde, en attendant d'avoir une réponse. Peut-être qu'elle cherchait quelqu'un...Tu pris alors pour qu'elle n'annonce pas une grossesse à l'un des gars, Bacchus lui ferrait sa fête.

Tu la regardes. Elle se retourne vers toi, certainement à l'entente de ta voix. Tu la regardes et tu lui trouves rien de particulier. C'est juste une fille..Pas trop jolie..Pas trop moche non plus. Les filles quand elles en trouvent une autre moche ...Elles le disent pas..Elles disent qu'elle est gentille. Pourtant celle-là...Elle avait un truc qui avait l'air..Ni méchant, ni gentil. Juste une fille banale, peut-être paumée ou peut-être à la recherche de l'amour.

Qui sait?

 MessageSujet: Re: Il me manque - Ethan    Il me manque - Ethan  EmptySam 18 Avr - 23:08

Orihime Katsura
Orihime Katsura

Indépendant Illégal

Click











Ethan, Je te troll sans relâche ~



Troller quelqu'un, ou l'activité bien marrante en présence d'un esprit faible.


- Oui vous pouvez... Je cherche votre maitre, voyez vous... Je porte son bébé... depuis deux semaines.
Orihime se retint de rire, mais en voyant ce jeune inconnu la regarder comme si elle recherchait le père d'un des machos de la guilde, elle n'avait pas résisté à l'envie de rire un peu. Tout en époussetant sa robe, elle passa près d'Ethan, et rentra dans la guilde. Enfin... Mît ses deux pieds sur le seuil de la porte. Elle hurla ensuite
- HYUN EST IL LÀ ?
Et on lui répondit sur le même ton
- NAN MAINTENANT CASSE TOI OU DÉSHABILLE TOI !/b]
Orihime éclata de rire, avant de se retourner vers Ethan, et de susurrer en lui touchant le torse avec un doigt
[b]- Ne vous en faites pas, je ne suis pas enceinte. Et je n'ai couché avec personne d'ici... Enfin... Presque. Mais passons...

Elle s'accrocha à son tee shirt, et le poussa sous l'eau, avant de passer ses lèvres près de l'oreille d'Ethan.
- Pour répondre à votre première question, oui vous pouvez faire quelque chose... Me dire votre nom, le mien est Orihime. Et m'inviter à boire car avec ce temps...
Elle insista sur ce mot, Ethan étant trempé.
- J'ai besoin de me poser et de changer de vêtement, mais ça, ce sera sans vous... A moins que vous le vouliez, et que vous m'en convainquiez...
Sa voix sensuelle résonnait même dans la guilde et le mot "chagasse" fut prononcé. Un mot qu'elle ne connaissait pas.
- Je plaisante... Du moins pour la dernière partie. Mais un verre me dirait bien...

L'envie de rire m'avait submergée. Après tout, malgré l'eau et la boue se mes vêtements, à quoi cela aurait il servi que je déprime ? Il valait mieux en rire... Et j'étais alors rentrée, machinalement, dans une suite de trolls, sans m'en rendre compte. C'était grisant.

- Eh bien ? Je te fais si peur ?
La joueuse sourit, ses pupilles vertes éclatante soulignant cette expression incroyablement vicieuse, espiègle, taquine de son visage. Elle avait dû attendre plusieurs secondes sans qu'Ethan ouvre la bouche - bon d'accord, une demi seconde seulement -, alors le titiller encore plus lui fait semblé être une merveilleuse idée.
- Je suis sûre que tu connais plein d'endroits, chaton, pour savourer une liqueur ou une pinte...
Elle s'amusait.


BACCHUS VIENS DIRE BONJOUR A TON ENFANT /dead

© Jawilsia sur Never Utopia



*
Désolée, c'est un peu court. S'il faut que je change un truc préviens moi ^_^
 MessageSujet: Re: Il me manque - Ethan    Il me manque - Ethan  EmptySam 18 Avr - 23:48

Ethan Faun
Ethan Faun

Var Ulfur

Click


Pêche au Thon
Rp Libre ~

♣ Finalement, elle se présenta comme étant la mère de l'enfant de Hyun et tu ne pus t'empêcher de la regarder en ayant pitié. Putain pauvre gosse...Entre Frankestein en père et cette sorcière en mère...Il va ressembler à rien. Enfin non pas qu'elle soit moche mais elle dégageait quelque chose de déplaisant.

Elle se permets alors de flirter avec toi alors que tu n'avais pas bouger. Elle s'approche te murmures à l'oreille, te touche et cette seule altercation te donne des frissons. Tout dans sa démarche te rappelle cette vieille truîte du magasin de lingeries dans lequel tu étais avec Bacchus lorsque tu l'as rencontré. Elle se permets des petits surnoms, s'approche de la guilde et joue sa diva de bas étage. La souillon espère t-elle devenir la Princesse? Disons plutôt qu'elle régresse et devienne cette horrible grenouille baveuse, mangeuse d'hommes.

Tu n'as pas le temps de lui répondre qu'elle se permets une multitudes de choses aussi diverses et variées soient-elles et toi tu restes là à la regarder faire, déambuler avec son air pédant et sa démarche grossière. Il n'y avait rien de charmant et encore moins de sensuel dans ce qu'elle pensait faire. Se pensait-elle belle? Mon dieu. T'avais un peu pitié du pauvre petit bout de femme que tu avais en face de toi et qui te tournais autour depuis tout à l'heure comme un vautour tourne autour d'une charogne.

Finalement tu craques, tu t'avances dans la guilde, soupirant et dégoulinant à ton tour. Beurk. T'as juste l'impression d'avoir eu toute sa salive étalée sur ta chemise toute neuve.

"- Excusez-moi mais je pense que quelques précisions sont nécessaires mademoiselle. Ici vous êtes à Quatro Cerberus, une guilde respectable, ce n'est pas un bordel pour femmes, si vous avez envie de vous soulagez sexuellement parlant, je vous prie de quitter ces lieux et de vous dirigez en ville. Deuxièmement votre comportement de soit disant dragueuse fait plutôt prostituée qu'autre chose...Hyun me déçois tellement déjà quand je vois qu'il a pu entretenir une relation avec le thon que vous êtes..Pardon, la sardine en boîte conviendrait mieux. Si vous souhaitez approcher un homme pour seulement lui mettre le grappin dessus, ce n'est pas avec moi que votre petit numéro de chaudasse de bas étage fonctionnera. De plus vous avez plus le comportement d'une mante religieuse qu'une femme civilisée ayant un minimum de respect pour son interlocuteur. Les femmes savent attendre à la porte qu'on viennent les aider au lieu de se jeter sur la première personne venue."

Tout le monde dans la guilde t'entends. Tout le monde dans la guilde sourit. Le petit Ethan fait de la rébellion attention les yeux. Le petit Ethan ne se laissera pas marcher sur les pieds par cette chose qui se dit femme mais qui n'en démontre même pas une seule qualité.

Tu te retournes vers tes potes qui te souris, Bacchus n'est pas là ou alors il doit être rester au bar et d'ailleurs en parlant du bar...

"- Et enfin..si vous voulez boire un coup je vous conseil quelques tavernes aux allures pathétiques comme vous, que vous trouverez non sans mal à la sortie de la ville. Je vous prie maintenant de quitter les lieux, vous qui dérangez notre journée et qui vous vous comportez comme la dernière des sauvageonnes barbares sortie tout droit de je ne sais quelle tribu. Si vous voulez de la compagnie et un père pour votre enfant, alors je vous suggère vivement d'arrêter ce numéro ridicule et pathétique car vous me faites vraiment pitié..J'aurais presque pitié de vous. Bien sur mes propos ne se veulent pas blessant mais si vous persistez, je m'en remettrais aux autorités locales pour vous sortir de là et vous ne vous approchez pas de la guilde qu'est Quatro."

Certains sifflent, d'autres t'applaudissent. Toi-même t'es fier de toi. Tu pensais pas qu'un jour tu aurais eu le culot de sortir autant de choses, à une femme qui plus est, sans paniquer au bout d'un moment. Les femmes font tellement peur pour certaines. Il n'y avait qu'Azulie qui avait réussit à te mettre en confiance avec tes rapports à la gente féminine.

Elle égoutte toujours sur place quand à toi, tu passes une main dans tes cheveux, fatigué d'avoir plaidoyer autant parce que tu pensais pas que ce genre de femme, enquiquineuse sur les bords et se croyant les reines du monde étaient le genre de Hyun. Fallait que t'ais une discussion avec lui quand tout ça sera terminé.

"- Je vous prie de quittez ces lieux d'ailleurs..."

Eh oui...On ne troll pas un membre de guilde quand il essaye de vous aidez et quand vous ressemblez déjà au premier troll des cavernes sorties de je ne sais quel bouquin fantastique.

 MessageSujet: Re: Il me manque - Ethan    Il me manque - Ethan  EmptyLun 4 Mai - 21:03

Orihime Katsura
Orihime Katsura

Indépendant Illégal

Click











Orihime, ~ Je te fais honte, avoue ~



Ori, qu’as tu fait ? Ori, quelle mouche t’a piquée ? Ori, es tu la véritable Orihime ? Tu ne sembles plus être toi même, tu t’enfonces, dans un humour – si on peut appeler cela un humour – pathétique. Tu te fais honte, tu veux recommencer. Tu ne sais pas ce qu’il t’a pris, mais le fait est que, comme une idiote, tu viens de te faire jeter dehors. Humilier. Tu es humiliée…


La princesse fut ramenée à la raison par les paroles, Ô combien douloureuses mais justes d’Ethan. Elle avait dépassé les bornes… Pire, elle avait pulvérisé les bornes, elle méritait d’être traitée ainsi. Cette femme, en cet instant, n’était rien. Elle, qui était enceinte du loup, qui était attirée, pour ne pas dire amoureuse, venait de se fermer les portes de cet Hyun, qui lui manquait tellement.
En se rendant compte, bien trop tard, de sa bêtise, les larmes lui montèrent aux yeux, mais elle n’était absolument pas en position de discuter. Elle baissa la tête, laissant ses cheveux mi longs passer sur son visage, avant de bredouiller quelques excuses, puis doucement, sous le regard amusé des autres quattros, ou tout simplement mauvais, elle arriva au pallier de la guilde. Un dernier regard, et elle la vit… La chaleur de cette pièce… Elle vit la belle ambiance, le foyer que représentait le bâtiment, et l’esprit de la guilde des Puppys, pour ses membres. Elle vit une profonde amitié, et même s’ils étaient souvent considérés comme ce que l’on pouvait appeler une guilde de malotrus, en ces murs, et cette cohésion bien visible, elle vit la chaleur de ce hall commencer à la quitter pour la froideur de l’extérieur, pour l’eau glacée de la pluie. Elle vit les portes se referemer, et, pour noyer les larmes qu’elle avait elle même fait couler, elle s’assit sur le porche, et se laissa tremper. L’eau giclait sur elle, chaque goutte semblant être une parcelle de honte qui lui éclatait au visage. Et comme la tempete ne semblait pas vouloir s’arrêter, préférant sans doute faire comprendre à la Joueuse que le Jeu puéril était mauvais à la fois pour le cœur, l’image et la santé, Orihime resta ainsi longtemps, sans bouger.

AAAH, mais quelle idiote… Comme une conne, je venais de tout foutre en l’air. C’était fini. J’étais finie. Morte de honte, et rejetée… Je m’en voulais tellement… Et durant ces longues et périlleuses minutes dans le froid de la pluie, qui me collait les cheveux au visage, je sentais ma tête et mon cerveau commencer leur fameux marathon du « j’aurais dû »…
J’aurais dû fermer ma grande bouche.
J’aurais dû écouter mon cœur plutôt que mon imbécile de tête.
J’aurais dû agir normalement…
Mais bon sang, que s’était il passé ?


Lorsque finalement le Soleil accepta de lui pardonner, et perça les nuages au dessus de sa tête, pour ne plus la tremper de honte et de pluie, Orihime, elle, ne bougea pas. Elle était grelottante, et toujours perdue dans ses pensées. Pourtant, la voix de son maître et père adoptif résonnait en elle…
Ne te laisse jamais emportée par tes sentiments. Négatifs ou positifs, tristes, blessants ou réconfortants, il seront ton tombeau…
Et en levant finalement ses émeraude souillées par les récentes larmes qu’elle avait cachées dans la pluie, pour regarder son bienfaiteur le Soleil, elle crut, laissant sans doute son imagination gagner sur la raison, voir son père qui la regardait d’un œil sévère…


Je suis terriblement désolée…

© Jawilsia sur Never Utopia



*
Désolée, c'est court. S'il faut que je change un truc préviens moi ^_^
 MessageSujet: Re: Il me manque - Ethan    Il me manque - Ethan  EmptyJeu 7 Mai - 8:03

Ethan Faun
Ethan Faun

Var Ulfur

Click


Politesse
Rp Libre ~

♣ Finalement, elle s’en va. A croire que son taux d’hormones est redevenu à la normale et elle s’en va, sans rien dire. Elle s’en va, comme elle est rentrée. Tu ne la raccompagnes pas, tu n’as pas que ça à faire et tu n’es certainement pas le portier de la guilde qui tient la porte à tous. Tu lui aurais certainement tenu la porte s’il s’agissait d’une dame comme le voulait ton éducation mais cette femme venait de dépasser les bornes ….Les limites du supportable.

Son départ semble comme enlever un poids de tes épaules. Comme si depuis tout à l’heure tout n’était que tension et pulsion. Vous n’étiez pas un bordel, tu avais été clair. Tu dois bien avouer que la réputation de Quatro n’est plus à faire, surtout quand tu vois des hommes comme Bacchus qui est censé en être le fier représentant mais outre Bacchus et son comportement déplorable par moment…A Quatro, il y avait des hommes tout à fait respectables et pour ces hommes, tu t’attendais à un minimum de respect de la part d’une harpie enragée….Même enceinte si tel est son cas.

La pluie se jette contre les fenêtres de la guilde et en regardant par l’une d’entre elles, tu la vois, assise juste là, dehors, sous le porche. Tu ne sais pas ce qu’elle fait encore là ou si elle a prit tes indications à la lettre et qu’elle attend sérieusement que quelqu’un lui ouvre la porte mais ce ne sera pas toi. Tu es fatigué. Tu n’es pas son ami, pas son psy et tu as autres choses à faire que de te préoccuper des affaires des autres. Si elle était ici pour voir quelqu’un en particulier et bien cette personne ferra certainement le déplacement, sinon tant pis.

Tu n’étais pas là pour ça. Pour elle.

Tu remontes alors à l’étage, dans ta chambre et tu te jettes sur ton lit. Cette histoire était bien trop usante pour toi. Pour une fois que tu avais décidé de te laisser aller quelque peu…Cette femme avait pris le peu d’énergie que tu avais trouvé pour quitter ton lit. Tu poses alors ton bras sur ton visage pour cacher tes yeux que tu fermes cinq minutes et dès que tu les fermes, tu revois les images de Joya.

Tu vois son visage. Un petit blond. Tch ! Ça te fais chier de savoir que cet homme puisse ainsi utiliser son influence. Ça te fais chier de savoir que ta mère, la seule personne qui t’ai véritablement aimé ai à souffrir de toute cette merde.

Tu allais devoir y retourner et régler tout cela.

Les quelques rayons du soleil montrant enfin leur chaleur chauffe délicatement ton bras. Tu regardes en bas et tu vois toujours cette femme.

Putain, elle a vraiment pas bougé.

Aaaaaaah, elle aussi elle t’énerve mais au fond de toi, tu restes cet homme élevé dans la noblesse et baigné dans les bonnes manières et aussi insupportable soit-elle…La voir restée dehors comme un chien punit à la niche, te brise le cœur.

Tu attrapes une couverture, une chemise qui traîne sur une chaise et descends. Les gars te regardes bizarrement et quelques comprennent déjà ton attention alors ils s’écartent de ton chemin. Aucun d’eux n’a eu le courage ou la noblesse de faire quelque chose pour elle alors il faut croire que c’est à toi que l’on refile le sale boulot. Tant pis. Comme t’es le nouveau, tu présumes que c’est normal.

En ouvrant la porte, tu la trouves en face de toi, les yeux rouges et gonflés, certainement par la tristesse et tu lui fais face.

« - Que ce genre d’incident ne se reproduise pas à l’avenir…Tenez. »

Tu lui tends la couverture et la chemise pour qu’elle puisse se changer si le cœur lui en disait.

« - Enceinte ou pas…Vous restez une femme malgré tout…Du moins j’aime à le penser malgré vos changements d’humeurs radicaux. Vous êtes plutôt du genre lunatique non ? Enfin bref, c’est pas moi que ça regarde. J’ai été clair sur ce que vous devriez faire à présent et inutile de me remercier. »

En lui tournant le dos tu prends une grande inspiration avant de lui dire.

« - Je pense pas que dans un bordel ils auraient eu la gentillesse de vous traiter ainsi. Maintenant rentrez chez vous. »

 MessageSujet: Re: Il me manque - Ethan    Il me manque - Ethan  EmptyVen 12 Juin - 15:25

Orihime Katsura
Orihime Katsura

Indépendant Illégal

Click

« Thank You »
I wanna apologize ~
Tu es là, dehors. Tu n'arrives pas à te regarder en face, enfin, tu ne peux pas, certes, mais tu n'arriverais même à te regarder dans un miroir.
Tu as honte. Tu as très honte. Tu aimerais disparaître en ce moment. Mais voila qu'il revient vers toi, non par galanterie, mais par pure politesse... Ce n'est guère encourageant, mais tu es heureuse, heureuse qu'il aie eu assez de cran ou de courage... ou de pitié pour revenir.


« M... Merci. »

Orihime attrapa la couverture, doucement, et l'en roula autour de son buste, tout en lui rendant la chemise.

« Reprenez la chemise, je n'ai aucunement l'intention de m'endetter encore plus envers vous, en vous l'empruntant... »

Sa voix était douce, un peu tremblante, mais on sentait la honte dans sa voix. Elle s'en voulait. En se levant et nattant ses cheveux trempées, elle termina de répondre à Ethan.

« Mais je ne rentrerais pas chez moi... Je ne peux pas. »

Le sourire au lèvres, le regard désolé, elle lui tendit la couverture qui l'avait réchauffée, avant de lui annoncer

« Ne vous en faites pas, je ne suis pas... du genre à me lamenter là dessus haha »

C'était un sourire forcé, mais en l'entendant, on sentait qu'elle était sincère. Elle avait gardé dans un coin de sa mémoire la rancœur envers le démon, mais jamais elle n'était triste à propos de son village, et jamais elle n'avait eu d'autres chez elle.
Comme disait son père et maître : "Tout ce qui est matériel n'est pas important. Foyer, armes, objets ou conforts. Vous ne devez jamais, JAMAIS vous attacher les filles, d'accord ?"
En se souvenant précisément de cette phrase, son faux sourire en devint un vrai, et finalement, elle parut lumineuse sous la pluie.

« Je ne vais pas vous gêner plus que ça... »

Elle baissa la tête, le saluant.

« Merci de m'avoir remise à ma place, j'en avais besoin... »

Merci pour tout.


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia


❤️
 MessageSujet: Re: Il me manque - Ethan    Il me manque - Ethan  Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Ouest :: Fiore Ouest