Aller à la page : 1, 2  Suivant
Allures de Leader, allures d'imbécile [Chris Tsukiyo]
 MessageSujet: Allures de Leader, allures d'imbécile [Chris Tsukiyo]   Allures de Leader, allures d'imbécile [Chris Tsukiyo] EmptyMer 24 Avr - 17:30

Senji Kiyomasa
Senji Kiyomasa

Crime Sorciere

Click

Dans l'épisode précédent...

Pas le temps de se reposer même après un entraînement pas reposant. Je devais dormir dans le train et pas dans l'infirmerie, alors imaginez j'avais mal dormi et quel était mon humeur.. J'avais les yeux pas mal dans n'importe quelle décision, j'étais mal habillé, j'avais les cheveux... comme d'habitude quoi. Je sortis du train en me demandant où qu'il pouvait bien être le premier type à être recruté... à quoi il ressemblait aussi. On m'avait dit un jeune homme, mais ça ne m'aidait pas, des jeunes hommes, il y en avait partout... Je marchais dans la foule en regardant à gauche et à droite, rien ni personne ne me sonnait de cloches. Je soupirais et quittai la station. Je me mis à marcher et puis, quand je fus seul, il y eut Sélénia qui décida d'intervenir sur mon inaptitude à trouver Charlie:

-Qu'est-ce que tu fous? Vas trouver ce gamin, imbécile!

-Qu'est-ce que tu penses que je fais? Mais ton gamin, je sais même pas à quoi il ressemble!

-Mais si tu le sais! Ouvre tes yeux, espèce de taupe! Tu vas le voir, il est plutôt grand...

Pfff, allez, retourne jouer au bingo la vieille! Laisse les gens compétents travailler...


Elle s'enflamma dans une rage noire, mais qu'est-ce qu'elle pouvait bien faire? Elle était dans sa forme spectrale et il n'y avait aucun moyen pour elle de me toucher ou de faire quoi que ce soit qui m'arrangerait le portrait comme Madame le veut. Je retournais à la station de train. Les mains dans les poches, j'observais les passants, mais il n'y avait toujours rien qui me sonnait de cloches. Je m'assieds sur un banc et me mis à réfléchir. Quel gamin aurait la personnalité équivalente à ce que nous cherchons? Puis en levant la tête, je vis un type à capuche devant une machine distributrice. De dos, je n'arrivais pas à me rappeler. Il se tourna pour s'assurer que personne ne le regarde, puis frappa un bon coup et sa boisson rafraîchissante tomba. C'était qui?

Un type avec une robe à capuche au milieu d'une foule, il faut dire que c'est pas commun et que surtout, ça attire les regards de n'importe quel c*nnards comme moi! Je m'approchais en piquant à travers la foule. Il tourna un couloir en direction des toilettes et c'est dans cet endroit réservé uniquement aux hommes que je fis mon entrée. Je verrouillais derrière moi en m'assurant qu'il n'y avait personne d'autres que nous deux.


Si c'est la subtilité que tu cherches, c'est raté mon gars. T'es le seul type avec un accoutrement pareil, tu crois te cacher de qui comme ça? Allez, finis de ch*er et on pourra discuter...

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Allures de Leader, allures d'imbécile [Chris Tsukiyo]   Allures de Leader, allures d'imbécile [Chris Tsukiyo] EmptyDim 28 Avr - 21:24

Daryan C. Illunar
Daryan C. Illunar

[M] Weer Lopen

Click


Le soleil frappait depuis longtemps et détruisait les formes de nuages qui osaient s’en approcher. De mon côté, marchant dans les petites rues avec ma cape noire, je ne passais pas pour l’un des plus malins. Il faisait chaud là-dessous et l’enlever au milieu de la foulé tait une mauvaise idée. Un mage d’eau qui a froid… C’est drôle. Honnêtement il fallait le faire… Première solution : se rafraîchir. Je cherchais tant bien que mal un endroit de boissons et comme j’aurais dû y penser, à part les bars qui sentent l’alcool et l’humidité ainsi que les cafés trop fréquentés il n’y avait rien dans les lieux du genre. Même ici. Absolument rien.
Ma capuche me tombait sur la tête, mon mention seule sortait, mon cou était caché par la pliure du seul bouton fermé de la cape et le reste semblait s’ouvrir seul vers l’arrière pour accompagner les rares bourrasques qui accompagnaient la chaleur. Elles étaient rafraîchissantes, cependant chaude, douce, quelques fois violentes, étranges, possédaient différentes courbures… Lors du dernier souffle ma cape s’était ouverte du côté droit pour faire apparaître mon corps, cachant le côté gauche, celui-ci venant de là. Mon œil fut pris d’un tic et je m’arrêtai sur l’instant : j’étais suivi. Caché gauche, arrivant sur une petite place où des machines occupaient du terrain, je profitais de celle-ci pour me désaltérer. Boisson tombante, je profitais de ma grande taille pour me baisser, l’attraper, et donné un coup d’œil droit sur l’inconnu. Non. Connaissance. Il me disait quelque chose, il ressemblait à quelqu’un. Ma mémoire voulait m’aider ; mais moi je dormais.
Je n’aimais pas être suivi. L’homme me semblait grand, fort, familier… Trop. L’endroit était trop public. Je décidais de partir. Aucun signe comme quoi je l’invitais. Il le faisait seul. Il me connaissait, sûrement. Il voulait me parler, sûrement. Cependant je tournais vers les toilettes publiques à notre gauche. Je me cachais.
Le loquet se verrouillait derrière moi. L’endroit était vide. Lui, moi, seuls. Il commença à parler. Sa voix grimpait vers mes oreilles. Elle aussi m’était familière. Les bruits de pas se rapprochaient de plus en plus. Je poussais mon poids sur la jambe, j’ouvrais le fourreau, j’appuyais sur la garde : je m’élançais. Le plaquant contre le mur je plantai la lame de l’épée dans la rue à quelques centimètres de son cou – ça c’est la classe. Je le regardais de bas en haut…

« Senji !? »

***

C’était bien lui. The Crow, Senji, mage indépendant qui base sa magie sur son sang. Nous avions marché quelques temps avant d’arriver à un lieu désert. Plus loin on voyait un creux dans la montagne. Une mine ? Je le regardais, espérant une réponse. Je ne le connaissais pas tellement mais il n’avait pas changé. Toujours à poser ce même regard vers les autres, à ne pas parler, à faire penser qu’il réfléchissait sur ce qu’il l’entourait – honnêtement du premier regard, lui réfléchir…

« T’es venu pour me laver mes fringues ? »

_________________________________________________________________________

« Avez-vous confiance en moi ? Iratus Orationis est née, signe de la révolte du peuple, de votre perte de confiance. Mais aujourd’hui je vous propose Weer Lopen, née des cendres de la Blue Pegasus d’antan. Nous ne nous soumettons à aucune institution : notre mot d’ordre est l’indépendance, la liberté et l’équilibre que doit recevoir ce pays. Nous protégeons, nous garderons, nous punirons, et ferons de votre voix celle du peuple et de la raison. »
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Allures de Leader, allures d'imbécile [Chris Tsukiyo]   Allures de Leader, allures d'imbécile [Chris Tsukiyo] EmptyMar 30 Avr - 3:07

Senji Kiyomasa
Senji Kiyomasa

Crime Sorciere

Click

Il m'avait reconnu, mais ça lui avait pris une montée d'adrénaline et une lame à la gorge pour s'en souvenir. Je m'en étais souvenu aussi. Ce p'tit gars que j'avais combattu sur une colline, c'était lui, Chris, membre d'une Guilde esclavagiste. En était-il toujours membre? Pourquoi recruter un membre d'une Guilde encore existante? Ah ouais, je vais vous expliquer... C'est simple, ils en font partie, ils récoltent les informations qu'ils peuvent venant de leur maître de Guilde, ils nous les donnent et on peut connaître les prochains mouvements du Conseil. Fort, non? Ensuite, vous vous demandez comment les maîtres de Guildes ne peuvent pas être au courant des activités «underground» des membres de mon groupe? Simple, on n'en parle pas, on fait comme si de rien n'était, on se cache, on agit au nom de Crimson Hounds, mais on nous connaît pas personnellement sauf les membres entre eux. Allan est un génie quand on parle du tatouage... C'est moi qui le porte visiblement. Mes membres l'ont aussi, mais il est camouflé sous le leur, invisible à l'oeil nu et indétectable par les non-membres du groupe. Ouais, ce gars-là, il crée n'importe quoi, il est complètement dingue.

Yô p'tit crétin, ça fait un bail...

Il défait son étreinte très peu affective et siffle entre ses dents, un soupir. Non, je n'ai pas changé, j'suis toujours le même gros c*n que j'étais avant, je ne changerai pas. Il me demandait ce que je faisais-là, je me contente de lui demander de me suivre. Il hésite, mais il se convainc que je ne le cherchais pas pour rien. Ça lui prenait toutes les misères du monde à se cacher de la population et moi à le trouver. Il était coopératif, mais nous étions silencieux pendant notre petite balade. Je l'entraîne vers la Mine Alméida. Pourquoi? Vous allez le savoir très bientôt. Le gamin me demande si c'est pour de la lessive. Je ris TRÈS sarcastiquement...

HA-HA-HA. Non. J'ai toujours pas de savon. Ah et puis, j'ai eu la flemme l'autre jour de virer à la buanderie, alors j'suis resté aussi sale qu'un porc pendant quelques jours. Enfin bref, on n'est pas là pour parler de mes fringues, mais pour parler de toi. Je me souviens que tu m'avais dit que cette Guilde qui servait le Conseil dont tu faisais parti ne te plaisait plus vraiment. Est-ce que c'est toujours le cas? En as-tu sur le coeur lorsqu'on te parle du Conseil, gamin? Allez, raconte à Tonton Senji...

Ouais, très sarcastique le mec, il n'aime pas les vraies bonnes blagues, alors il passe son temps dans le brouillard de l'humour en surlignant les mots gras et les insultes de bas de gamme...

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Allures de Leader, allures d'imbécile [Chris Tsukiyo]   Allures de Leader, allures d'imbécile [Chris Tsukiyo] EmptyMer 1 Mai - 15:38

Daryan C. Illunar
Daryan C. Illunar

[M] Weer Lopen

Click


Pendant notre marche j’avais cru lire quelque part, sur la route, sur un panneau de bois, gravé : « Mine Alméida ». Le ciel s’était un peu plus rassemblé, nous étions seuls, j’avais délaissé ma capuche pour profiter des quelques rafales qui s’incrustaient dans notre conversation presque inexistante. En tout cas mon brin d’humour avait fait entamer la conversation. Et bizarrement il n’était pas là pour me laver les fringues. Il a même avoué qu’il ne s’était pas lavé depuis la dernière fois. Petit moment de dégoût. Est-ce qu’il savait combien de jours s’étaient écoulés ? M’enfin, il n’avait pas une mauvaise odeur donc pour l’instant je ne disais rien : aucun commentaire, aucune remarque, rien. Puis il parla d’une guilde. Par guilde, j’entendais Blue Pegasus. Je décidais de faire quelques pas en arrière et de me poser, de m’asseoir, tranquillement, sur le côté de la route qui descendait un peu en pente sur quatre ou cinq mètres.

« Tu m’avais dit une chose. Si je pensais ne pas avoir ma place c’est que je ne devrais pas y être. Je peux te répondre maintenant. Depuis notre rencontre Blue Pegasus est devenue une chose pour moi. J’y ai enfin ma place. J’y suis encore. C’est tout. Ces temps-ci le conseil m’énerve de plus en plus. Ils sont là pour protéger la population mais n’en sont pas foutu mais il n’y a aucun rapport avec la guilde que je fréquente. »

Et je lui racontais les quelques histoires d’une façon brève : le meurtre à la cathédral Caldia où Blue Pegasus a du s’occuper de cette histoire elle-même – d’ailleurs je ne savais même pas si le conseil était au courant d’au moins une information sur cette affaire -, la femme agressée dans les ruelles de Magnoria où les gardes n’ont rien voulu faire même ayant été avertis, cet idiot de membre de ce même conseil qui m’a provoqué en duel à l’extérieur de Shirotsume pour aucune raison. Une dizaine de mot pas évènements. Et je m’arrêtai, je le regardai, je pliai mes genoux vers le haut et joignais mes mains pour qu’elles entourent mes deux jambes. Je réfléchissais
Et puis pour diminuer cette tension, je lui montrais ce petit flux d’eau qui passait en dessous de la pente avant de passer sous la mine. Je lui montrais du doigt, un petit sourire aux lèvres, lui demandant s’il voulait la prendre, sa douche. Et puis me vint une petite interrogation. Justement pourquoi me posait-il autant de questions ?

« Et toi ? Tu as trouvé quelque chose pour évoluer depuis le temps ? »

_________________________________________________________________________

« Avez-vous confiance en moi ? Iratus Orationis est née, signe de la révolte du peuple, de votre perte de confiance. Mais aujourd’hui je vous propose Weer Lopen, née des cendres de la Blue Pegasus d’antan. Nous ne nous soumettons à aucune institution : notre mot d’ordre est l’indépendance, la liberté et l’équilibre que doit recevoir ce pays. Nous protégeons, nous garderons, nous punirons, et ferons de votre voix celle du peuple et de la raison. »
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Allures de Leader, allures d'imbécile [Chris Tsukiyo]   Allures de Leader, allures d'imbécile [Chris Tsukiyo] EmptyMar 14 Mai - 14:07

Senji Kiyomasa
Senji Kiyomasa

Crime Sorciere

Click

Chris me répondit. Sa façon de voir les choses avait changé presque radicalement. Sa Guilde, il ne la voyait plus d'un côté ennemi, mais comme une sorte d'endroit où le sentiment d'appartenance se montrait un peu plus présent chaque jour. Tant mieux pour lui. Cependant, sa vision du Conseil était toute autre. Il avait participé à divers événements où le Conseil avait pris des décisions qui s'avéraient à être complètement stupides. Pourquoi un agent du Conseil voudrait-il affronter en duel un membre de Guilde Légale? Je vais dire comme lui, c'est plutôt très étrange... Il s'accroupit et contrôla un filet d'eau en me demandant si je voulais me laver. Je fis claquer ma paume dans mon front en guise de déception. Il n'avait vraiment pas saisi le fond de ma blague... Il faut dire aussi que je suis complètement pourri pour raconter des blagues aussi... C'est là qu'il me demanda si j'avais trouvé quelque chose pour évoluer... Entendait-il par-là mon insertion à une Guilde? J'eus un sourire en coin à la limite du machiavélique et lui répondis:

Justement, c'est pour ça qu'on se parle en ce moment... Je pense que ça va t'intéresser...

Je m'accroupis près de lui en m'assurant que nous étions seuls à cet endroit précis. Je lui dis alors tout ce que j'avais à lui dire. Si la Sorcière ne se trompait pas, ce bambin serait un candidat idéal pour notre groupe...

J'ai rencontré des gens et ensemble, nous avons eu l'idée de former une sorte de groupe anonyme. On travaillerait en «secret» pour éviter que nos identités soient révélées. Nous avons l'intention de recruter quelques personnes pour que notre groupe soit complet. Notre but consiste à renverser le Conseil. Je veux dire par-là, de montrer à la population entière que le Conseil n'est pas un acteur de justice, mais qu'un rassemblement de c*nnards qui cherche à tout contrôler. Ce n'est certainement pas une coïncidence notre rencontre aujourd'hui, c'est qu'une d'entre nous a vu en toi un potentiel à devenir un des nôtres. N'aie crainte, tu n'auras pas à quitter Blue Pegasus. Ta présence dans la Guilde est très importante. Tu pourrais par toi-même récolter des informations qui circuleraient là-bas qui pourraient nous être cruciales... Alors, t'en dis quoi?

J'attendais sa réponse, s'il voulait, la discussion n'allait pas s'arrêter-là. Je devais le tester, voir où il serait prêt à aller pour nous. Si le besoin de tuer est, je voulais savoir s'il en serait capable... S'il répondait négativement, alors je donnerai une bonne dizaine de gifles à cette m*rde de Sorcière puisque notre groupe aura maintenant un témoin qui pourrait agir contre nous et ça, on ne le voulait pas...


Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Allures de Leader, allures d'imbécile [Chris Tsukiyo]   Allures de Leader, allures d'imbécile [Chris Tsukiyo] EmptyJeu 23 Mai - 17:48

Daryan C. Illunar
Daryan C. Illunar

[M] Weer Lopen

Click


Une invitation. Pour faire renverser le conseil. Le but était, si j’avais bien compris, de créer ou d’adhérer à un groupe pour aider la population à la place du conseil et ainsi montrer à cette population que le conseil n’est rien et qu’il ne vaut pas grand-chose. Je ne l’aime pas mais je ne vois pourtant pas l’intérêt de dire oui. Puis le souvenir d’une enfance me survenait petit à petit. Un village déserté, aucune information dans la presse, personne au courant : rien. Maintenant que j’y pense l’affaire aurait pu être étouffée par je-ne-sais-quel-moyen. Et ce moyen c’est sûrement quelque chose de haut placé… L’intérêt de ce groupe, pour moi, ne serait que la possibilité d’infiltrer les données du conseil pour répondre à ma question.
Etre à Blue Pegasus procurerait un avantage. L’intégration serait de pur égoïsme. Et pourtant d’après ce que je comprenais, cette sorte de voyante qui voyait en moins un petit potentiel. Si elle l’avait vu c’est qu’elle savait sûrement d’où ce potentiel venait. Elle se taisait ? Ne disait rien ? Ne savait rien ? Pourquoi pas…

Donc j’en disais quoi ? Il ne me donnait pas de condition. Bizarre… Est-ce que j’aurai une quelconque influence dans un groupe comme celui-ci pour qu’on me demande de l’intégrer sans conditions ? On me le demande… Ouais la logique n’y est plus trop dans ma tête. Malheureusement je n’aime personnellement pas le conseil mais l’objectif de le renverser n’est pas totalement chez moi. Le Conseil est un ordre débile mais pourtant important pour tenir le pays. Qu’est-ce que serai le pays sans le Conseil ? La question est intéressante…

« Donc en gros vous avez besoin de quelqu’un principalement pour des informations c’est ça ? C’est intéressant, drôle et sans doute acceptable. Cependant, vous avez plus besoin de moi que je n’ai besoin de vous. Alors j’aurai une seule condition. Ou plutôt une remarque que tu devrais savoir. Je ne tuerai. Pas. »

Proche de lui, le regard de travers, je le regardais dans les yeux tout en souriant et montrant un effet de supériorité contre lui. C’est marrant parce qu’il était plus grand que moi. Ca semblait drôle, sérieux, méchant… et pathétique. Je gardais mon regard sur ses yeux pendant quelques secondes et lâchait bientôt l’affaire, revenant à la vue de la rivière. Je descendais et m’accroupissais légèrement. Plongeant ma main dans l’eau et la ressortant directement, je faisais encore ce petit regard de travers.

« On commence par quoi ? »

Je ne le connaissais que très peu. Voire pas du tout. Mais il semblait le genre de personne à aimer tester les gens. Au dernier et premier combat que nous avions disputé j’ai été vainqueur. Vainqueur dans le sens où si ce combat avait continué Senji n’aurait plus pu bouger mais le meurtre n’est pas pour moi. Je ne suis pas quelqu’un comme ça. J’aime satisfaire mes intérêts propres, personnels… mais tout en restant discret et dans mes valeurs. Un combat ? Une mission ? Un test ? Dis-le-moi si tu l’oses.


Spoiler:
 

_________________________________________________________________________

« Avez-vous confiance en moi ? Iratus Orationis est née, signe de la révolte du peuple, de votre perte de confiance. Mais aujourd’hui je vous propose Weer Lopen, née des cendres de la Blue Pegasus d’antan. Nous ne nous soumettons à aucune institution : notre mot d’ordre est l’indépendance, la liberté et l’équilibre que doit recevoir ce pays. Nous protégeons, nous garderons, nous punirons, et ferons de votre voix celle du peuple et de la raison. »
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Allures de Leader, allures d'imbécile [Chris Tsukiyo]   Allures de Leader, allures d'imbécile [Chris Tsukiyo] EmptyMar 28 Mai - 14:02

Senji Kiyomasa
Senji Kiyomasa

Crime Sorciere

Click

Il avait l'air plutôt d'accord avec ma proposition. Par contre, à entendre un aussi long discours, c'était qu'il avait autre chose à ajouter. Comme de fait, il imposa la condition qu'il ne tuerait pas qui que ce soit. Tant mieux, de toutes manières, le rôle d'un informateur est de justement informer. Pour ce qui est du rôle d'un assassin, vous l'aurez compris... Il me regardait en toute confiance, comme si c'était lui qui avait le gros bout du bâton. J'étais grand, costaud, mais j'étais loin d'être aussi stupide qu'il ne le laissait supposer. Le gamin se cachait de tout et n'importe quoi avec sa cagoule et tout, mais c'était qu'il y avait une raison derrière cela. S'il croyait qu'il avait l'avantage, je pouvais très bien le dénoncer à n'importe qui et il en subirait les conséquences: aussi simple que cela.

Il continua de me regarder de cet air étrange. Je croisais les bras en le regardant faire, le regard durci par la maturité de mes actes précédents. Il me demanda par quoi il devait commencer. Certes, il voyait bien que cette seule demande ne viendrait pas seule. Je devais voir de quoi il était capable avant toute chose. Même s'il voulait nous aider, il devait être utile, sinon il ne servirait à absolument rien... Je tournais mon corps pour que l'entrée de la mine soit à sa portée de vue et la pointa du doigt:


Là-dedans, t'as un garde qui surveille pendant que les mineurs ont congé. J'aimerais que tu sois en mesure de soutirer de l'information au gars qui nous soit utile sur cet endroit. T'as pigé ou j'dois te faire un dessin?

Le regard et la parole tout autant sévère, je n'avais l'air en rien d'un ami à ce moment-là. J'étais-là pour recruter, pas me faire un copain avec qui jouer à faire des châteaux de sable sur la plage. Il faut dire que mon rôle de leader m'avait forcé à prendre le dessus sur mon immaturité, mais elle n'était pas totalement perdue. Je devais prendre mon rôle au sérieux et ce, peu importe ce qui allait se passer.

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Allures de Leader, allures d'imbécile [Chris Tsukiyo]   Allures de Leader, allures d'imbécile [Chris Tsukiyo] EmptyMer 29 Mai - 15:53

Daryan C. Illunar
Daryan C. Illunar

[M] Weer Lopen

Click


Il me montrait l’entrée de la mine. Je n’avais jamais mis les pieds ici et encore moins dans cette mine. Oui c’est sûr que si tu ne mets pas les pieds à l’extérieur tu ne peux pas les mettre à l’intérieur. Enfin sauf dans le cas où tu peux voler pour le petit malin qui sortirait que si tu ne poses pas ton pied tu n’y as pas mis les pieds. Mais dans ces moments-là je n’étais pas le genre de gamin à faire ça. Par contre j’aurais bien demandé un dessin pour me foutre un peu de lui. C’était devenu la petite habitude de trop sans doute.
Je regardais à terre sans dire un mot et attendais. Qu’allais-je faire ? Un garde était à l’intérieur et m’attendais. Je devais le mettre à terre, le sonner. Mais il allait sûrement voir ma tête. Ou pas. Je déplaçais mes bras en arrière vers ma nuque et remontais ma capuche pour me cacher le visage. Cependant j’imaginais que Senji pouvait voir ce haussement de tête en sa directement contraire.

Quelques minutes plus tard je marchais dans la grotte. J’étais là, sur mes jambes droites, seul. Enfin… Solitaire plutôt. Le froid, l’humidité, les goûtes d’eau qui tombaient. Tout ça c’était pour moi. Sans doute pour me montrer ce que je faisais. Ce que je faisais n’était pas bon pour une personne. Mais cette personne ce n’était pas moi, c’était sûrement lui, lui, celui qui m’attendais. D’un côté je me demandais bien ce qu’il pouvait arriver. D’un côté, je me disais que celui-ci serait directement tué par Senji quand je l’aurais capturé. Il m’avait déjà montré ses talents de meurtre même si le talent d’étouffer le crime n’était pas là du tout. D’un côté, je me demandais si ce test allait être imposé aux autres personnes comme quoi moi intégreront le groupe. Ce pauvre garde qui devait sûrement être e même à chaque allait sûrement mener une vie dure pendant quelques mois. C’était certain.
Et puis un autre bruit que les gouttes d’eau du plafond vint ricocher dans mes oreilles. C’était des bruits de pas. Ce n’était pas les miens. Ce n’était pas ceux de derrière – il n’y en avait pas. C’était ceux de devant. Devant moi, oui, au fond de cette grotte sombre et sans lumière. Il était là je pouvais le sentir. L’obscurité doit me craindre. Elle n’a aucun effet sur un mage comme moi qui ne voit pas les couleurs mais les émanations de magie à la seconde où il l’active.

« Un deux trois je viens te chercher, quatre cinq six il va te tu-er, sept huit neuf… Mec… J’t’ai trouvé. »

Un appuie sur ma gauche ne m’a fallu qu’une minuscule seconde pour enlever la lame de son fourreau et me jeter sur l’homme. Je lui tranchais une partie de son corps : le flanc. Et il cria. Un court et fort crie. Ce crie résonnait dans toute la grotte et accompagnais l’air de l’intérieur vers l’air de l’extérieur. J’imagine que ce crie était allé jusqu’aux oreilles de l’utilisateur de sang. Et puis il courut. Il commença à courir de toutes ses forces vers l’extérieur.
Je rangeais l’épée et concentra une forte magie dans ma main. La lumière de l’extérieur était visible. On pouvait entendre la rivière couler et puis s’affoler. Alors qu’elle était calme, l’émanation de ma magie en fit devenir un courant fort et bruyant. Alors que le garde allait atteindre simplement la sortie, un énorme cercle magique se déploya de ma main. Hydroblast. La technique aquatique offensive la plus forte que j’ai en ma possession. Une énorme quantité de magie pour extraire toute l’eau présente autour de moi et la renvoyer sous une explosion, une tornade, un torrent d’eau d’un diamètre de cinq bons mètres.
L’eau frappa le corps du garde et celui-ci fut propulser jusqu’à l’extérieur, ne pouvant rien faire. Alors que la magie se dissipait au bout d’un peu plus de cinq secondes active, le corps lui, propulsé, s’écrasa violemment au sol et fit le reste du chemin jusqu’aux pieds de Senji en raflant le sol par la figure, le pied, le bras, la tête… Et il s’arrêta salement amoché par les cailloux du chemin qu’il venait de manger à pleine dent. Je m’approchais de lui et il gémissait de douleur. La magie n’étant plus active nulle part, le courant de la rivière commençait à s’estomper petit à petit et les émanations partaient avec le vent. L’ethernano ne semblait plus être présent.

« Dix onze douze. Bouh. »

_________________________________________________________________________

« Avez-vous confiance en moi ? Iratus Orationis est née, signe de la révolte du peuple, de votre perte de confiance. Mais aujourd’hui je vous propose Weer Lopen, née des cendres de la Blue Pegasus d’antan. Nous ne nous soumettons à aucune institution : notre mot d’ordre est l’indépendance, la liberté et l’équilibre que doit recevoir ce pays. Nous protégeons, nous garderons, nous punirons, et ferons de votre voix celle du peuple et de la raison. »
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Allures de Leader, allures d'imbécile [Chris Tsukiyo]   Allures de Leader, allures d'imbécile [Chris Tsukiyo] EmptyMer 29 Mai - 22:57

Senji Kiyomasa
Senji Kiyomasa

Crime Sorciere

Click

Mes propos semblaient rendre mal le gamin. Il regarda au sol comme si la timidité l'emportait sur son véritable courage. Pff! S'il n'était même pas capable de récupérer cet abruti de garde dans la grotte, à quoi bon s'acharner sur un c*n incapable? Il mit sa capuche et se rendit en marchant d'un pas lourd vers ce lieu sombre et humide. Dès que l'obscurité camoufla sa présence, je me mis à soupirer en me disant que ça allait être long et pénible. La mine était creuse et si ce garde était tout au fond, on n'était sûrement pas sortis du bois... euh... de la mine... Le petit doigt s'enfonçant dans mon oreille pour en retirer les masses indésirables, je n'avais que ça à faire... et attendre. Une petite pierre non loin me donna envie de jouer... Je la frappai avec mon pied, la faisant voler jusque dans la rivière. Boarf, pas de chance... Près de la rivière, je constatais qu'il y aurait très bientôt de l'action...

Les vagues augmentaient en puissance, le bruit relaxant devint inquiétant: je n'attendais que cela. Je me retournais pour faire face à la mine et attendis... attendis... attendis... Jusqu'à ce que le garde soit projeté violemment jusqu'à mes pieds. Il avait l'air dans un piteux état. Je me penchais pour le regarder de près. Il me regardait avec des yeux piteux, remplis de peur et de colère. Toujours aussi froid, je le tirai par les cheveux pour mieux examiner sa g*eule exécrable. Il plissa les muscles de son visage en guise de plainte, étant donné que la blessure à l'arme blanche lui faisait beaucoup plus mal. Je le relâchai et me remis debout, les mains dans les poches de mon manteau et je répliquai durement à Chris:


Allez, poursuis ton boulot, t'as certainement pas terminé. J'ferai pas tout à ta place! Nah mais quand même, abuse pas de ma gentillesse... pour le peu qui me reste...

Mon sourire sadique s'alluma vers ce pauvre garde sans défense, histoire qu'il se mette à trembler. Je me mettais un peu à l'écart, dos contre un arbre mort pour examiner le reste de la scène, du spectacle... de... ce qui allait se passer quoi! Tiens, j'avais une cou*lle de coincée... Tch! Comme si j'allais m'empêcher de la replacer parce qu'il y avait des gens autour... Vous vous mettez le doigt dans l'oeil! Ah bah voilà, c'est replacé, je me sens moins emprisonné... Oh non! C'est pas ce que vous croyez... Voyez, nous les mecs, on a un sérieux problème de test*cules. On a l'impression qu'elle sont TOUJOURS mais... TOU-JOURS dans notre chemin alors il faut les remettre à leur place... comme ces femmes qui tentent de mener le couple comme bon leur semble. Désolé ma bonne femme, mais d'un coup de poing j'te pète toutes les dents, alors n'essaie donc pas d'argumenter... Ça mène où ce pavé? Bordel que j'en sais rien, mais bon, le gamin est lent à agir et tant que le garde ne sera pas mort, je ne serai pas satisfait, tant que le Conseil ne sera pas mis hors service, je ne serai pas satisfait. Allez p'tit gars, bouge ton c*l que j'te donne ton badge et que tu puisses faire joue-joue avec ton nouveau grade...

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Allures de Leader, allures d'imbécile [Chris Tsukiyo]   Allures de Leader, allures d'imbécile [Chris Tsukiyo] EmptyJeu 30 Mai - 15:47

Daryan C. Illunar
Daryan C. Illunar

[M] Weer Lopen

Click


Senji revenait avec son air de racaille de gamin de huit ans qui croit qu’il a de l’influence sur ses parents. Il attrapait le garde et le balançait plus loin

« Allez, poursuis ton boulot, t'as certainement pas terminé. J'ferai pas tout à ta place! Nah mais quand même, abuse pas de ma gentillesse... pour le peu qui me reste... »

Et The Crow s’appuya sur un arbre un peu plus loin, me laissant avec l’homme à moitié blessé, à terre, qui ne pouvait pas bouger. Il voulait que je le tue pendant que lui, il se grattait… C’était horrible. Je préférai tourner la tête. En plus d’être moche il se permettait des trucs du genre. D’ailleurs. Je lui avais pourtant dit tout à l’heure qu’il était hors de question que quelqu’un meurt de ma main non ? Prenant le col de l’homme et le ramenant plus loin, vers un arbre du côté contraire. Je me retourne violemment vers Senji en lui envoyant deux énormes lames d’eau sortant de la rivière en plein sur lui. Toujours dans leur course, je criai à haute voix :

« Tu te fous de ma gueule !? Essaye de te déboucher les oreilles avant de demander n’importe quoi ! »

L’une pris plus de vitesse que la deuxième et tomba sur le haut de la tête de Senji, coupant quelques mèches de cheveux et la moitié de l’arbre qui menaçait de tomber sur l’homme. Tandis que l’autre lame arrivait à quelques centimètres de celui-ci.
Je m’avançai vers lui, laissant le garde un peu plus loin derrière moi et osa encore une fois le prendre de haut. Il était moins stupide qu’avant c’est sûr. Mais aucune raison pour me prendre pour un boulet. Le jour où il arrêta enfin de croire qu’on est tous comme lui je le respecterai d’une once. On me demande un truc, je pose des conditions. Je pose des conditions, on accepte et on ferme sa gueule pour avoir accepté.

« Et si on voyait ça d’une autre manière ? »

Il comprenait bien de quoi je parlais. Je ne voulais pas tuer cet homme derrière. Je n’allais rien faire, sauf pousser ce bouffon de corbeau à venir me montrer ce qu’il vaut au lieu de me donner des ordres m’étant impossible mentalement parlant.


Spoiler:
 

_________________________________________________________________________

« Avez-vous confiance en moi ? Iratus Orationis est née, signe de la révolte du peuple, de votre perte de confiance. Mais aujourd’hui je vous propose Weer Lopen, née des cendres de la Blue Pegasus d’antan. Nous ne nous soumettons à aucune institution : notre mot d’ordre est l’indépendance, la liberté et l’équilibre que doit recevoir ce pays. Nous protégeons, nous garderons, nous punirons, et ferons de votre voix celle du peuple et de la raison. »
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Allures de Leader, allures d'imbécile [Chris Tsukiyo]   Allures de Leader, allures d'imbécile [Chris Tsukiyo] Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Allures de Leader, allures d'imbécile [Chris Tsukiyo]
» Chris Tsukiyo
» Chris Masters 2V [dvc]
» Signature de contrat - Chris Campoli
» Après le parc Borely { Chris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP