Partagez | .
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Raven's Claw
 MessageSujet: Raven's Claw   Jeu 11 Avr - 17:30

avatar
Invité


Click


La web valley, une immense étendue désertique, du sable à perte de vue. La chaleur était étouffante, aux limites du supportables… Pour les deux jeunes filles habituées aux froids des montagnes de Fer, ce climat aride et brulant était un calvaire sans nom. Elles avaient toutes deux intégrées une caravane de marchand afin de facilité leur traversée et leur prise d’informations. Traitées comme des étrangères, il n’y avait pas de places disponibles à l’arrière d’aucun wagon. Elles marchaient donc au milieu de la caravane, sous les regards suspicieux des voyageurs. Nywell était vêtue de toile légère de couleur claire afin de minimiser l’impact des rayons du soleil. Elle portait un chèche qui couvrait sa tête et la partie basse de son visage, seuls ses yeux semblaient émerger de sa silhouette. Se protéger du sable et plus d’une fois elle dut user de son avant-bras comme protection. Sa peau d’un blanc laiteux souffrait de la morsure du désert, desséchées, ses mais étaient couverte de rougeurs liées aux insolations. La gorge sèche, elle décida d’étancher sa soif en portant à sa bouche sa gourde en fer… L’eau était tiède, déplaisante à avaler, à tel point qu’elle dû se forcer. Que leur avaient-elles pris lorsqu’elles fixaient toutes les deux le tableau des missions ? Nywell avait arraché cette mission intitulée « Raven’s Claw » et Misto et elle avait échangé un sourire complice.

Après deux jours à arpenter les crevasses et canyons désertique de la Web Valley, Nywell commençait à regretter. Face au froid, on peut toujours se couvrir d’une couche de vêtements en plus, mais face à la chaleur, une fois que l’on a quasiment tout ôté… Il ne reste qu’à endurer. Le maitre de la caravane avait accepté de les amener avec elle, homme au grand cœur il s’était laissé émouvoir par l’histoire des deux orphelines cherchant un parent lointain dans la web valley. Il n’avait pas idée d’avoir les deux plus puissantes mages d’Eagle’s Claw en mission au sein de son groupe. Nywell jeta un coup d’œil à sa petite sœur Misto pour voir si tout allait bien, puis l’homme vint annoncer qu’un oasis était à portée de vue, cela leur redonna espoir ! Elle devait rester discrète, ne pas se faire prendre pour ne pas alerter l’ennemi, une fois localisé, elle frapperait la nuit. Enfin ils arrivèrent à l’oasis.

Et quel oasis… Pas une once de verdure, juste trois palmiers desséchés qui luttaient contre la mort et la maladie. Un trou dans le sable avec de l’eau qui affleure, un liquide marron, insipide et douteux. Comble du comble, une autre caravane était déjà entrain d’y puiser et d’épuiser la maigre ressource. Les deux caravaniers haussèrent le ton, il fallait partager et les négociations s’engagèrent. Nywell fit un signe de la tête à Misto, elle tenterait d’éviter que la situation ne dégénère, laissant à sa sœur le soin de fouiner et d’interroger les autres membres de le la seconde caravane. Il fallait en savoir plus sur les activités de Raven’s Claw ! Ils étaient évasifs et presque illusoires, réussir à trouver leur nid s’annonçait difficile, mais une fois cela fait, même les corbeaux craignent les aigles…

 MessageSujet: Re: Raven's Claw   Dim 14 Avr - 12:47

avatar
Misto

Eagle's Claw

Click



Deux fleurs dans un désert



Les loups de la jeune femme se repartirent silencieusement dans la zone. Asulf, qui d’habitude faisait tâche dans le paysage, se fondait à merveille dans cet enfer de sable et de vent. L’habituelle tenue légère de Misto avait été troquée pour une tenue bien plus fine. Un simple short et une tunique vaporeuse de la même couleur enflammée que le désert. Ses habituels cheveux détachés qui flottait dans la bise avait été savamment relevé par les mains experte de sa sœur, lui dégageant son visage d’adolescente. Ornée d’un simple foulard rouge bordeaux et de lunette, elle luttait tranquillement contre les bourrasques. Marchant vers l’infini à la recherche d’un conte pour enfant.

L’aigle ne s’intéressa pas plus que ça à l’endroit où le caravanier avait choisi d’établir son camp. Deux voix qui se disputent et sa sœur s’éloigne. Simple contretemps. La jeune fille s’avance parmi la caravane. Elle s’arrête en souriant près d’une mère qui se débat avec ses petits. Misto relève ses lunettes, découvre son visage et leur tend la main.

- Et si vous veniez avec moi le temps que Maman finisse de s’installer ?

Deux enfants qui babillent en se rapprochant. La demoiselle les laisse mettre leur petite main dans les siennes avant de se laisser entrainer un peu plus loin. La jeune femme, libéré de ses petits chenapans, adresse un sourire reconnaissant à la mage qui court, trainée par les deux bambins enchantés.

- Alors ? On fait quoi ?
- Dites-moi, que savez-vous de Raven’s Claw ?
- Mais c’est un conte ça !
- Tu t’en souviens ?
- Evidemment ! Maman nous l’a raconté hier soir !
- Que sais-tu ?
- Que ce sont de grand mage qui aide les gens partout dans le monde !

Un maigre sourire s’esquisse sur le visage de la brunette alors qu’il commence à lui donner les hauts faits de la petite unité de légende en la récitant par cœur, vers par vers. Leurs batailles contre les méchants amphibiens qui s’en prenaient à l’actuel Seven, la disparition inexpliquée d’un des membres dans Pergrande Kingdom, le combat contre la plante géante qui menaçait Sella en passant par le repaire établi dans une grotte entourée par des corbeaux. Le même conte qu’elle avait raconté durant son voyage jusqu’à Fiore pour gagner son repas et sa chambre d’auberge. Elle n’apprendrait donc rien de nouveau. Elle attendit tranquillement qu’il finisse pour lui ébouriffer les cheveux et le complimenter. L’enfant rougit et fila se cacher derrière son jumeau, provoquant l’éclat de rire de celui-ci et de la demoiselle. Misto se pencha vers eux, le sourire aux lèvres.

- Je vois que tu adores cette chanson. Mais connais-tu l’histoire des fleurs du désert ?

Les deux enfants se regardèrent, s’interrogeant tour à tour du regard. Ils finirent par s’assoir à côté de la jeune fille, les fesses dans la poussière et les yeux remplis d’étoile.

- Raconte ! Raconte !

L’aigle les imite, sortant son ocarina dans le même mouvement. Henning et Brynjolf, interpelé par le début de la musique, virent les rejoindre avec la petite ribambelle d’enfant qui sortait des pattes de leurs parents pour s’approcher de la conteuse.

- Il était une fois, dans un lointain lieu, un pays splendide, décoré de millier de tournesol en fleur. Il y vivait, en harmonie avec la nature, une princesse et ses sujets…
- Une elfe !
- Des elfes ! reprirent les autres en chœur.
- Chut ! C’est elle qui raconte, rétorqua Brynjolf, qui s’était installé en plein milieu de la ribambelle d’enfant pour profiter des caresses de tous.
- Un jour, suite à des sécheresses de plus en plus importantes, le pays qui était si vert et si beau vint à mourir lentement. La princesse, désespérée, tenta tout ce qu’elle pouvait pour sauver les plantes mais sans aucun résultat. Les habitants, ainsi privé de leur raison de vivre et leur nourriture commencèrent à dépérir un à un. Quelques années et échec passé, la princesse était seule et en pleur dans un pays en ruine.
- Mais c’est trop triste !
- Pauvre princesse !
- Il faut l’aider !
- Chuuuuuuuuut, je veux la suite ! En 25000 ans d’existence c’est la première fois que je l’entends !
- Evidemment, la sourdité, ça t’as pas aidé à l’entendre, grommela le loup blanc sous le nez des enfants, qui éclatèrent de rire avant de laisser Misto reprendre son histoire.
- Cependant, alors que la noble princesse pleurait jour après jour son peuple perdu, une goutte tomba sur le sable. Puis une autre et encore une autre. La jeune fille, surprise par le déchaînement de cette pluie torrentielle, crut d’abord à une illusion. Elle releva la tête et aperçut une magnifique fleur rouge comme elle n’en avait pas vu depuis bientôt vingt ans. Elle tendit la main vers elle, la saisit et, toujours persuadée d’un mirage, la cueillit. La fleur rouge se lova dans ses mains et remonta lentement le long de son bras pour s’y attacher comme un bracelet alors que les voix des habitants du pays retentissaient dans l’esprit de la petite princesse…
- A table les enfants !
- Ooooooh, firent-ils en se levant docilement pour rejoindre les adultes avec l’adolescente.
- Dis grande sœur, tu nous raconteras la fin ?
- Bien sûr les enfants, sourit Misto, mais vous l’aurez demain.
- Oooooooooh

La brune éclata de rire. Alors qu’ils rentraient tous avec leurs parents pour diner. Elle rejoignit sa sœur alors que les derniers caravaniers finissaient leur repas sous les yeux scrutateurs des deux intendants. Misto s’étira tranquillement et fit disparaitre Henning et Brynjolf discrètement. Son entière attention se porta sur Asulf pour lui transmettre les dernières informations sans pour autant qu’elles lui soient forcément utile.

- Il faut trouver une grotte avec des corbeaux. Je n’ai rien eu de plus. Il faut juste espérer qu’ils suivent vraiment la légende au pied de la lettre. Asulf n’a pas l’ai de les avoir trouvé pour le moment. Il est également possible qu’une illusion la dissimule, sans oublier les pièges. Grande sœur, on est tombée sur de sacré corbeau. Une vraie partie de plaisir.

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Raven's Claw   Lun 15 Avr - 17:15

avatar
Invité


Click

Nywell délaissa donc Misto pour venir se poser en conciliatrice et calmer les ardeurs de la dispute naissante entre deux caravaniers pour l’usage d’un point d’eau. Les mains ouvertes, elle s’avança vers les deux hommes et d’une voix apaisante, elle tenta de trouver une issue à la querelle :

« Allons, allons, messieurs ! Un peu de calme, n’y-t-il pas assez pour partager équitablement ?

- Qui êtes vous ? Et de quoi vous mêlez-vous ?
- Restez en dehors de cela mademoiselle !
- Et vous voir vous entre déchirez et pourquoi pas en venir aux mains ai lieu de vous entraider ? Je ne crois pas non ! »

Son ton s’était raffermi, il y avait presque une pointe de menace dans sa voix, elle les ferait s’entendre qu’ils le veuillent ou non. Devant son regard insistant, le chef de la caravane à laquelle elle n’appartenait pas baissa la tête et s’expliqua :

« Je suis désolée, c’est juste que les choses sont difficiles avec un chariot de provision en moins…
- Ah ? Et pourquoi cela ?
- Et bien…
- Dis-nous Herbert, tu m’inquiètes là !
- Il y a cette rumeur qui court sur la taxe des corbeaux…
- Et qu’est ce donc cela ?
- Et bien, lorsqu’on passe par le canyon de la Samarelle, il faut laisser derrière tout un chariot de provision en échange de la protection des Corbeaux…
- Tout un chariot ? Mais ce de la folie ! Une perte immense ! Raven’s Claw assure la protection des braves gens gratuitement et…
- Les temps sont durs Zafron, même les corbeaux doivent se nourrir, c’est étonnant c’est vrai, mais je pense qu’ils ont de bonnes raisons ! Et puis je ne préfère pas les avoir à dos. On dit que ceux qui payent pas ont eut des problèmes !
- Quel genre de problèmes ?
- Et bien la caravane de Gustov n’a jamais été retrouvée…
- Par tout les diables… On doit nous aussi passer par le canyon de Samarelle !
- Je compatis mon vieux, je compatis… Tiens prend ton eau, tu en seras besoin… »

Nywell souriait à pleines dents sous son chèche, non seulement la dispute s’était soldée avec sagesse mais en plus de cela, un plan avait germé dans sa tête ! Elle s’empressa de chercher Misto, cette dernière semblait avoir fait choux blanc, elle lui annonça :


- Il faut trouver une grotte avec des corbeaux. Je n’ai rien eu de plus. Il faut juste espérer qu’ils suivent vraiment la légende au pied de la lettre. Asulf n’a pas l’ai de les avoir trouvé pour le moment. Il est également possible qu’une illusion la dissimule, sans oublier les pièges. Grande sœur, on est tombée sur de sacré corbeau. Une vraie partie de plaisir.

- Ne t’inquiète pas petite sœur ! Un plan tout trouvé vient de m’arriver ! Les corbeaux ont pour étrange et nouvelle habitude de demander une taxe lorsque les caravanes passent par le canyon de la Samarelle. La taxe n’est autres qu’un chariot de provisions, si l’on se glisse dans le chariot et que l’on reste discrète, ils viendront nous récupérer et nous conduiront directement à leur tanière ! Bon, il faudra être patiente et on aura peut-être besoin d’une illusion pour nous couvrir ! Au pire, que diront les corbeaux en voyant deux belles jeunes filles égarées parmi les provisions ? »
 MessageSujet: Re: Raven's Claw   Mar 16 Avr - 20:15

avatar
Misto

Eagle's Claw

Click



Deux fleurs dans un désert



La jeune femme hocha la tête, adressant un sourire complice à son ainée. Elle lui désigna le chariot posé à l’écart en prévision, l’invitant à y monter alors que les adultes commencent à rentrer pour la nuit. Elles s’y faufilent toute deux, aussi discrète que deux ombres. L’air se rafraichissait avec la tombée de la nuit. Suffisamment pour qu’elle se serre l’une contre l’autre dans la pénombre de la charrette. Le silence, pesant, finit par être rompu par la brunette.

- Tu penses qu’ils ont une motivation pour faire autant de dégâts ?

Plus elle y réfléchissait plus toute cette mascarade lui paraissait vide de sens seule. Il devait y avoir une raison à tout cela même si ce n’était surement pas la meilleure du monde. La jeune aigle chassa ses pensées, partant du principe qu’elle ne pouvait pas juger sans savoir. Elle tourna ses pensées vers autres choses.

- Tsukiyo et Lund manquent à leur devoir. Tu crois qu’il est temps ?

Une vieille discussion qu’elle avait eue en privé. Loin des oreilles indiscrètes, juste entre deux jeunes femmes qui prenaient tranquillement leur bain. Des paroles badines qu’elles avaient échangées sur les aigles et la situation actuelle. Des questions communes auxquelles elles n’avaient pas trouvé de réponse mais surtout un constat affligeant. La maitresse s’essoufflait et son lieutenant n’était qu’un lointain souvenir. Le plus souvent, c’était les deux jeunes femmes elles-mêmes qui s’occupaient de toute la paperasse, des incidents aux seins des aigles et parfois même des soins eux-mêmes. Au final, les aigles de l’Impératrice Tsuki étaient peu à peu devenus les aiglons de Nywell et Misto. L’une les engueulant avec un grand sourire compréhensif, l’autre riant à gorge déployée malgré la multitude de dégâts qui commençait à s’accumuler. Une petite famille à l’écart du monde était née sans même qu’elles aient pu s’apercevoir qu’elles en étaient les piliers.

- Il faudra penser à informer une troisième personne de tout ça. Les aigles pourraient s’en mêler et les connaissant ça tournerait en un véritable bain de sang. As-tu un ou deux nom en tête ?

Des bruits de pas furtifs coupèrent court à la discussion. Pas le type de pas pesants qu’on entendait quand il s’agissait d’un des membres de la caravane. Non, un pas souple et presque totalement silencieux, annonciateur d’un inconnu qui cachait sa présence et peut être même bien plus que ça. Misto sentit le chariot bouger. Elle adressa un regard entendu à sa sœur et se dissimula dans un pan d’ombre, son manteau noir, qu’elle avait emmené pour une obscure raison, la soustrayant presque entièrement à la vue d’autrui. Les sons de la marche des corbeaux leur parvenaient comme des morceaux parcellaires de leur conversation.

La jeune femme attendit donc dans le silence le plus complet que la charrette s’arrête. Les deux mains posées sur les gardes de ses armes, elle guetta l’ouverture de la porte en se fiant à son don pour repérer les âmes. Cependant il s’avéra inexacte et elle se fit surprendre. L’homme encapuchonné ouvrit de grands yeux en les apercevant toute les deux-là, il se tourna et interpella l’un des siens.

- Eyra, on a deux passagères clandestines.
- Tue-les. Je n’ai que faire de gamin curieux.
- Sauf que ce ne sont pas des gamins.
- Des mages surement. Double raison pour s’en débarrasser.
- Vous avez entendu mes jolies ? C’est l’heure de dormir. A jamais.

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Raven's Claw   Lun 22 Avr - 13:05

avatar
Invité


Click

Nywell et Misto s’était glissée sans encombres dans ledit chariot de provision, prévu pour être laisser derrière en guise de taxe de protection. La nuit tomba bien vite, et dans le désert, elles sont réputées pour être glaciale. Grelottante, Nywell s’était rapprochée de sa petite sœur jusqu’à se blottir contre elle. L’inactivité ne faisait qu’empirer cette désagréable sensation de tremblement. Elle passa son bras autour de celui de sa cadette, soucieuse de sa condition, elle posa sa main sur la peau de son poignet ; Misto était glaciale ! Avant même qu’elle n’ose en placer une, cette dernière initia un jeu de questions-réponses :

« Tu penses qu’ils ont une motivation pour faire autant de dégâts ?

- Pour être honnête, je n’en ai pas la moindre idée ! Mais cela semble étrange… Ils sont bien loin de l’image de la légende.
- Tsukiyo et Lund manquent à leur devoir. Tu crois qu’il est temps ?
- Oui, je n’ai que trop attendu. Ma patience touche à sa fin. Un changement de direction à la tête des aigles s’imposent. Je vois déjà un âge d’or s’ouvrir devant nous. Déclara Nywell avec un sourire complice.

Il fallait l’admettre, Tsukiko était aux abonnées absentes et la présence de Lund était illusoire. Sans Nywell et Misto, la guilde ne serait certainement pas aussi débordante d’activités, au point que le recrutement soit fermé ! Une certaine cohésion s’était formée, un groupe soudé autour des deux jeunes filles. Il était grand temps qu’elles prennent leur responsabilités, sous entendu, les rênes de la guilde. Misto poursuivit leur conversation :
« Il faudra penser à informer une troisième personne de tout ça. Les aigles pourraient s’en mêler et les connaissant ça tournerait en un véritable bain de sang. As-tu un ou deux nom en tête ?
- Non, il n’y en a qu’en toi en qui j’ai confiance. Une confiance aveugle pour être plus précise ! A nous deux nous réussirons, si quiconque s’en mêle, on le remettra à sa place. La plupart des aiglons sont jeunes et inexpérimentés, la vieille garde est dissoute. Personne ne se dressera sur notre ascension, et si cela était le cas, ils regretteront de s’être opposés à nous. »

La jeune fille aux cheveux d’argent avait prononcé ses mots avec détermination et conviction, signe qu’elle entendait bien que tout se déroule comme prévu. Et Raven Claw constituait la première étape de leur plan. Puis un bruit de pas feutré se fit difficilement entendre, silencieusement, Nywell se colla encore plus à Misto et se drapa de la cape de cette dernière afin de mieux se dissimuler. Puis le chariot se mit en branle, à vitesse réduite, il semblait suivre une route escarpée. La nouvelle présence qui guidait la charrette ne laissait rien transparaitre de son identité ou de son potentiel. Après une heure d’attente ou les deux jeunes femmes retinrent leur souffle de peur d’être découvertes, l’attelage s’arrêta enfin ! Arrivée à bon port, la discrétion importait peu, une fois la tanière de Raven’s Claw percée à jour, elles improviseraient. Une conversation retentit. Tiens donc, Misto venait de se faire prendre ?

- Eyra, on a deux passagères clandestines.
- Tue-les. Je n’ai que faire de gamin curieux.
- Sauf que ce ne sont pas des gamins.
- Des mages surement. Double raison pour s’en débarrasser.
- Vous avez entendu mes jolies ? C’est l’heure de dormir. A jamais.

Nywell avait une furieuse envie de rire, s’ils les prenaient pour des mages de faible niveau embarqués dans une mission suicide, ils se trompaient lourdement. Elles étaient la crème d’Eagle’s Claw, une leçon de politesse s’imposait. Elle se redressa et passa devant sa sœur qui avait déjà l’arme à la main. Son assurance et sa confiance en elle débordante médusa son adversaire. Peut-être serait-il préjudiciable d’éliminer deux jeunes femmes aussi jolies lorsqu’on pouvait s’amuser… Le désert est assez solitaire parfois.
La mage aux cheveux d’argents descendit du chariot avec grâce et nonchalance, comme si les deux hommes en face d’elle ne représentaient aucun danger. Après avoir posé le pied au sol, elle invoqua Electric Impulse en mode actif, la traditionnelle lueur bleutée illuminant ses yeux, elle était maintenant six fois plus rapide qu’à la normale. Elle bondit vers l’avant et envahit l’espace vital du mage ennemi en une fraction de seconde. Elle transperça une garde quasi-inexistante pour venir lui décocher un crochet du droit en plein visage. Puis elle tournoya sur elle-même afin de lancer sa jambe en avant, son pied se logea dans l’abdomen de l’ennemi et le fit reculer, grimaçant de douleur, jusqu’à son comparse. Nywell sourit et annonça :


« J’aimerais bien vous y voir, à essayer de nous tuer. Vous serez tout au plus une distraction… Passons aux présentations, nous sommes venus ici pour négocier au nom d’Eagle’s Claw. Par ceci, j’entends vous faire retrouver raison. J’ai besoin de quelques explications sur votre récent comportement et certaines exactions condamnables. Conduisez-moi à votre chef. Sinon on utilisera la manière forte, et croyez moi vous n’apprécierez pas. Remarque, il serait peut-être bon de vous rappeler que les aigles dominent les cieux et que les corbeaux se plient à leur bon vouloir… »

Elle esquissa un large sourire et jeta un coup d’œil à Misto. La suite dépendrait entièrement des oiseaux de mauvais augure…
 MessageSujet: Re: Raven's Claw   Mar 23 Avr - 11:16

avatar
Misto

Eagle's Claw

Click



Deux fleurs dans un désert



Un éclat de rire qui franchit les lèvres de Misto. Elle émergea du chariot à la suite de sa sœur et fondit sur le premier corbeau qu’elle vit. Sa lame quitta son fourreau et se plaça sur le front du mage. Ses yeux se posèrent sur le reste du groupe. Un sourire innocent qui ornait le visage de l’aigle alors qu’elle écoutait Nywell.

- Si je puis me permettre, je vous déconseille de lever le petit doigt contre elle. Vous risqueriez de dormir. A jamais.

Une certaine ironie alors que ses trois loups apparaissent dans son dos en grognant. Son pied maintient sa cible au sol alors qu’elle balaie l’assemblée pour voir à qui elle a affaire. Une petite dizaine de gens. Tous des mages si on en juge par leur équipement plutôt simple comparé à celui des itinérants du coin. En fait, ils sont aussi bien équipés qu’elles. Son regard se pose sur l’un des membres qui reste en retrait par rapport aux autres qui se sont rassemblés, menaçant, autour des deux jeunes femmes.

On l’a trouvé.
- Votre chef aurait-il l’obligeance de se manifester je vous prie ?
- Les aigles ! Que d’honneur que d’honneur ! Que puis-je pour deux charmantes demoiselles comme vous ?
Magie des ténèbres. Si on en croit la légende.

L’homme craintif se releva en soupirant. Il fendit ses hommes en deux et apaisa la seule femme du groupe d’une tape amicale sur l’épaule. Il saisit la main de Nywell dans un élégant baise main et continua son chemin jusqu’à Misto. L’adolescente relâcha sa proie et intima le calme à ses trois loups. Il lui tendit la paume, s’attendant sans doute à ce qu’elle y pose la sienne. Ce qu’elle ne fit pas. Il lâcha un nouveau soupir et haussa les épaules avant de transmettre ses ordres. Son unité se déploya, laissant les deux aigles et le corbeau seul. Il les invita à prendre place autour d’un feu qui flambait gaiement non loin de là.

La Kashu prit place en face de l’homme, les esprits tournant lentement autour de la scène, bien trop peu rassurés pour s’assoir. Le Corbeau du s’en apercevoir car il évita les mouvements brusques.

- De très joli spécimen que vous avez là, fit-il en désignant les loups, compliment auquel la jeune fille répondit en haussant les épaules, qu’est-ce qui vous amène aussi loin de votre nid et en plein désert ?
- Des questions. Sur vos agissements. Vous êtes un conte pour enfant qui agit comme des bandits de la pire espèce. Vos raisons ?

Le chef regarda Misto avec détachement et saisit une théière qui gisait dans le sable. Il la plongea dans le feu quelques instants, réfléchissant à sa réponse sans doute. Il n’avait pas tort, il allait falloir être convaincant pour que l’adolescente ne lui casse pas la figure pour ses massacres minutieusement organisé.

- On a tous un esprit d’enfant. Le mien me dicte mes agissements car je veux le monde. Et si je veux le monde, je dois tous vous écraser. Un par un.

Misto se releva en dégainant ses armes alors que l’hôte disparaissait dans la nuit. Une embuscade. Elle aurait dû s’en douter.

- Asulf, Brynjolf, Henning.
- On a compris merci.

Les trois loups se placèrent autour d’elle alors que la jeune femme écoutait la fin de la répartie du grand méchant corbeau.

- Et voilà l’occasion idéale de se débarrasser de nos rivaux des cieux. Vous ne trouvez pas Nywell ? Et vous jeune Misto ?

Autant de terreur suscitée que si un pétard mouillé venait d’exploser. Un vague sourire qu’elle adresse à sa sœur.

- On leur offre une bonne correction ou on leur offre une bonne correction ? fit-elle avec ironie en adaptant sa garde à celle de sa soeur, prête à l'assaut.

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Raven's Claw   Jeu 23 Mai - 16:57

avatar
Invité


Click

Nywell observa la scène, plus spectatrice qu’autre chose, indifférente face au baisemain du chef des corbeaux. Elle se laissa entrainer à la suite de Misto, qui dirigeait l’échange.
Bien trop de choses avaient tapé sur les nerfs de Nywell récemment, la patience n’était pas son fort. Elle sentait ses muscles qui la démangeaient, ses nerfs qui palpitaient et le sang dans ses veines qui s’agitait. Elle avait du mal à se contenir, elle bouillait intérieurement. Le désert en plus de milles autres inconvénients et ses problèmes de femme qui avait débuté ce matin. Elle rongeait son frein, tentant vainement de contrôler un déséquilibre hormonal qui ne faisait qu’empirer.


Puis leur hôte joua les grands méchants, puis il disparut dans la nuit noire, puis l’embuscade fut évidente, puis Misto s’exprima… Et Nywell eut enfin la chance de se passer les nerfs.
La nuit s’illumina, la foudre bleuté émana subitement du corps de la jeune femme. Agressive et crépitant d’impatience, l’électricité venait lécher le sol et ramper sur le corps de la mage d’Eagle’s Claw. Ses yeux débordaient d’énergie magique, son sourire était carnassier, elle répondit à sa petite sœur :

« On leur donne une bonne correction qu’ils n’oublieront pas de sitôt ! Electric Impulse, Psychokinesis.»

Elle posa sa main sur le sable encore chaud du désert, sans crier gare, des geysers de sable apparurent sous les ennemis se tenant en face d’elle. Aveuglés, désorientés par cette gênante attaque, ils devinrent une proie facile. Elle retira sa main du sol et s’élança vers l’avant, la foudre dansant dans sa main, elle frappa un ennemi au hasard en plein dans son plexus solaire. La paume de sa main heurta le centre nerveux de son adversaire et elle en profita pour y décharger une bonne dose d’électricité. L’ennemi partit en arrière et roula sur le sol tout en étant victime de spasmes. Deux autres protagonistes surgirent derrière Nywell, l’arme à la main, parés à frapper. Elle invoqua rapidement deux sphères de foudre, une dans chaque main. Elle les compressa ensuite l’une contre l’autre, déclenchant ainsi une puissante onde de choc électromagnétique qui balaya la zone. Elle souffla les assaillants et souleva une tempête de sable ! Légèrement blessée par le contrecoup du sort, Nywell se sentait déjà plus calme, elle avait instauré le doute dans le cœur de ses ennemis. Elle posa sa main au sol et sourit, sous les grains de sable se cachait une plaque rocheuse, elle murmura : « Bend ! »

La roche se fraya un chemin à la surface et s’éleva en hauteur avec la jeune fille dessus. Nywell venait de se créer un promontoire ou elle s’assit avec amusement. Elle cibla de ses yeux les armes de ses adversaires, une à une, toutes celles qu’elle pouvait manipuler. Elle s’écria : « VANISH ! » Et toutes les armes qu’elle avait ciblées s’évaporèrent purement et simplement des mains ou du flanc de leurs porteurs. Elle souffla avec arrogance tout en lançant gracieusement son poignet dans une élégante courbe: « Reappear. » La multitude d’épées, de masses, de dagues et de poignards apparus devant elle avant de se planter au sol. Elle choisit trois épées et tissa mentalement trois fils invisibles pour les lier à elle. Elle annonça : « Lévitation. ».Le trio de lames se mit à voleter en cercle devant elle. Gardes contre gardes, on aurait dit que se tenait devant elle les pales d’une hélice. De sa voix claire et enjouée elle demanda :

« Vous comptez encore nous opposer ? Ou vous souhaiteriez limiter la casse ? Je vous laisse le choix, je suis magnanime n’est ce pas ? Par contre j’ai une mauvaise nouvelle. En cas de réponse négative, c’est ma petite sœur qui s’occupera de vous, et croyez moi, vous n’allez pas aimer… »
 MessageSujet: Re: Raven's Claw   Dim 26 Mai - 17:13

avatar
Misto

Eagle's Claw

Click



Deux fleurs dans un désert



Les trois esprits se métamorphosèrent sous l’ordre de la jeune mage. Trois guépards des sables qui tournèrent autour de leur jeune maitresse alors que celle-ci sortait tranquillement son ocarina de son étui. Son sourire, entièrement offert à l’adversaire, se fit plus sournois qu’auparavant quand ses yeux se posèrent sur ses adversaires.

- Bonsoir messieurs.

Ses doigts bouchèrent tous les trous et elle porta son instrument à ses lèvres. Le premier assaillant se retrouva illico prisonnier des débuts de l’accord joué par la jeune femme. Il se mit à hurler alors qu’elle modulait les notes de son cauchemar éveillé. Elle continua à l’influencer, si bien qu’il se retourna contre ses camarades. L’illusion s’empara peu à peu de toutes les oreilles qui se trouvaient trop près de la jeune demoiselle. La musique, tristement déformée par ses soins, les fit hurler devant un monstre invisible. Ils jetèrent armes et bouclier pour s’enfuir dans la nuit alors que la Kashu dégageait la mèche qui lui était tombée devant les yeux.

- Des volontaires ? minauda-t-elle alors que sa sœur assurait sa suprématie juste à côté d’elle. A moins que vous ne vous soyez décidés à négocier …
- Jamais.
- Mauvais choix vieux.
- Très mauvais.

Les trois guépards fusèrent à l’unisson vers la source de la voix alors que le vent du désert se renforçait sous la houlette du hasard. Le cuirassé glissa sur le sable avant de changer d’apparence devant sa cible. Le grizzly s’abattit lourdement à l’endroit où se tenait le mage d’ombre dans le but plus qu’évident de le coincer sous sa demi tonne. Un échec total puisque le corbeau, loin d’être suffisamment stupide pour rester sur place, s’était déplacé. Asulf décrivit une courbe dans sa trajectoire et courut après la gerbe de sable qui s’était soulevé près de là. Henning lui, ne bougea pas d’un cil de sa place initiale.

- Bande d’abruti. Il est juste dans le dos des deux demoiselles.
- En effet. Et je…

Les deux fleurets se portèrent juste sous sa gorge.

- Et tu n’iras nulle part.

L’adolescente, un sourire satisfait sur le visage, le tenait en son pouvoir pour le très bref instant où il serait surpris. Il disparait illico dans ses ombres, ce qui arrache un faible rire à la demoiselle.

- Alors petit Corbeau ? Aurais-tu peur du grand méchant loup ?

Elle sauta sur le promontoire rocheux et donna la cape à sa sœur, un sourire en coin. Elle lui murmura doucement à l’oreille que les prochains sons serait trop dur pour sa délicate ouïe de dame avant de se retourner, tout amusement effacé sur le visage.

- Montre-toi maintenant, c’est mon dernier avertissement.
- Tu penses que je vais obéir à une sale gamine ?
- Comme tu veux. Je t’aurais prévenu mon vieux.

La jeune fille prit une grande inspiration et fit résonner sa voix dans le désert.

- Toi qui m’a défié,
Tu viens de lancer,
Ce terrible Requiem que je n’osais pas entamer.


La tenue de Misto se volatilisa pour laisser place à celle de sa seconde magie. Un mince fumé s’éleva de son corps qui s’était refroidi. Elle inspira une fois de plus et lança sa chanson. Les mains plaquées sur les douces oreilles de sa sœur pour s’assurer que la cape fournirait une protection des plus importantes possible. La mélodie ignoble de l’alarme d’Hel Song se répandit dans la zone, provoquant une attaque sur les tympans qui se trouvait autour d’elle. Des cris de douleurs s'élevèrent alors qu'elle finissait tout juste de chanter.

- Tu as cinq minutes pour te montrer devant nous ou je te garantie que la prochaine attaque déblaiera le reste de tes petits copains qui ne se sont pas enfuit.

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Raven's Claw   Mer 29 Mai - 17:44

avatar
Invité


Click

Alors que Nywell observait calmement la scène, Misto fit son entrée, et quelle entrée. Le sourire de l’ainée semblait ne pouvoir jamais s’effacer. Les deux aigles dominaient la bande de corbeaux avec une facilité déconcertante. Elles jouaient avec leurs proies, comme touts les prédateurs le font. Ce sentiment grisant d’être maitresses de la situation les rendaient euphoriques. Lorsque sa cadette lui offrit sa cape pour se couvrir les oreilles, Nywell s’exécuta, toujours le même sourire figé sur ses lèvres.
Puis Misto s’assura en personne du bien-être de sa sœur en lui protégeant les tympans. Nywell ne put entendre l’ultimatum lancé par sa cadette et ayant retrouvé l’usage de ses mains, elle voulait participer de nouveau à leur démonstration de force. Car tel était leur objectif, faire ployer Raven’s Claw, se les approprier, en faire une division subalterne de leur propre guilde. Telle une enfant gâtée, Nywell demanda avec entrain à Misto :


« Encore, encore ! Joue une musique sombre et créé une illusion, je veux essayer quelque chose. Une sorte Unisson Raid ! »


Wagner: Ride of the Valkyries from "The Valkyrie" by Wagner on Grooveshark

Misto qui n’avait jamais eut le cœur de dire non à Nywell, et vice-versa, commença à jouer. La mage aux cheveux d’argent tendit les mains vers l’avant et se transforma en chef d’orchestre, elle poussa sa psychokinèse à son paroxysme. Elle imposa son contrôle sur un total de 100 kg d’armes qui se reposaient sur le sol. Epée, dagues, boucliers, masses et j’en passe. Elles lévitèrent dans les airs et commencèrent à se mouvoir en rythme avec le chant de Misto. Sous l’effet de l’illusion, le sable du désert se vitrifia et devint un gigantesque miroir. Des flammes aux allures infernales naquirent de-ci de-là et les armes gagnèrent en taille. Alors que la symbiose entre les deux sœurs gagnait en puissance, des bras et des jambes sortirent des armes sous l’emprise de Nywell. Des bouches, des yeux, des mains et des pieds tous fait d’un métal illusoire. Ces nouveaux golems marchaient au pas militaire, une cadence régulière et effrayante qui se mariât à merveille avec la mélodie de Misto. Prisonniers de ce sort expérimental, les mages ennemis hurlèrent de peur, de douleur et d’effroi ! Le sol reflétant les abominables créations, les adversaires dans leur folie naissante crurent voir leurs propres doubles ainsi que le double d’intimidantes fabrications made in Misto and Nywell. Puis les imposants golems attaquèrent, du bout de leurs doigts d’aciers, ils meurtrirent la chair des corbeaux. Pléthore de blessures superficielles, l’enjeu n’était pas de tuer mais de briser leur volonté.

Puis les inoffensives et élusives flammes de l’enfer virèrent au bleu et se transformèrent en bloc de glace monolithique. Un bruit de tambour martelait les tympans des infortunées victimes courant dans tout les sens pour échapper à cette apocalypse sans fondements réels ! Nywell apposa sa main sur la pierre et érigea des arbres fait de sable et des tourbillons mouvant capable d’emprisonner les malheureux qui avaient déjà perdu la raison. Il fallait les voir les deux sœurs, l’une derrière l’autre, en contact physique, l’une chantant et l’autre jouant les chefs d’orchestre. Leur harmonie était sublime, elles avaient créés un faux-vrai monde, mélange d’illusoire et de réel difficile à différencier ! L’inquiétante musique résonnait puissamment et faisait se mouvoir le décor et les illusions pendant que Nywell se prenait pour une marionnettiste qui infligeait des dégâts physiques. La cadette tourmentait les âmes et les esprits pendant que l’ainée faisait de même avec les corps et la chair. Puis, soucieuses de préserver leurs forces et de ne pas trop en faire, elles réduisirent leur magie. Les arbres s’effondrèrent, les blocs de glaces implosèrent dans un bruit sourd et heurtèrent le miroir au sol qui se brisa pour redevenir grain de sable. Les armes regagnèrent leurs apparences réelles petit à petit et les tourbillons de sable mouvant cessèrent de bouger. Puis tout cessa instantanément, les diverses épées, dagues, boucliers et lances s’écroulèrent au sol et le silence revint dans la nuit noire et froide du désert. Quel magnifique chaos, quel concerto infernal, quelle représentation apocalyptique ! En voyant les visages effarés de l’ennemi, leur effroi presque palpable et leurs gémissements de peur et de douleur. Nywell éclata de rire ! Ce n’était qu’un jeu pour elles, mais elle l’avait enfin fait, leur premier Unisson Raid.

Le chef de cette bande de corbeaux éparpillés sortit de l’ombre avec un visage blême, il transpirait à grosse goutte. Les deux sœurs avaient hâte d’entendre ce qu’il avait à dire…


Spoiler:
 
 MessageSujet: Re: Raven's Claw   Sam 1 Juin - 20:07

avatar
Misto

Eagle's Claw

Click



Deux fleurs dans un désert




L’adolescente, qui avait révoqué le Requiem dès que sa sœur lui avait réclamé une nouvelle partition et contemplait maintenant le résultat du déchainement de leur colère. Une véritable catastrophe naturelle. Aussi bien physique que psychologique. Tous les plans touchés en un seul point. Une sorte de Requiem étrange dont les deux demoiselles se partageaient la partition. Un vague sourire navré se peigna sur le visage de la brunette. Elle aurait voulu ne pas en arriver là. Seulement l’homme était bête et ne croyait qu’en ses propres lois.

Misto toisa ses adversaires dans un silence des plus complets, le regard vide de toute pensée. Elle était un aigle en ce moment même. Elle ne devait pas se permettre de faire de sentiment parce qu’ils s’en serviraient à la moindre occasion. Ses prunelles rouges se posèrent dans celle, marron, du chef des corbeaux.

- Êtes-vous suicidaire ? A moins que vous n’ayez changé de position ?
- Ne nous tuez pas.

Un mince sourire passa sur le visage de la jeune femme avant de laisser place à son masque froid. Elle était presque soulagée que sa sœur ne puisse pas la voir. Elle n’aimait pas l’idée qu’on puisse l’apercevoir sous cet aspect vide. C’était beaucoup trop … laid.

- Qu’on ne vous tue pas alors que vous menacez notre survie ? C’est une plaisanterie ?
- Je vous en supplie.

Un soupir souleva la poitrine de l’adolescente. Elle en avait assez de cette stupide manœuvre pour les duper. Mais elle allait jouer le jeu. Par pitié.

- Allons bon. Tu baisses déjà les bras ? Où est la « légende » qui nous a fait nous déplacer jusqu’ici ? Ne me dit pas qu’on vient de dépenser notre énergie pour une bande de guignol qui n’est pas celle qu’on cherchait ?

Le regard du membre de Raven Claw pétilla d’une lueur mécontente. La demoiselle se retient de sourire. Touché. Et en plein cœur on dirait. La brune sauta de l’emplacement où elle se trouvait et atterrit devant son adversaire. Sa robe dévoila brièvement ses jambes, sa culotte échappant de peu à cette chute impudique. Son visage se porta face à celui du chef des corbeaux, si proche qu’elle pouvait sentir son souffle et que, s’il en avait eu l’idée saugrenue, il aurait pu l’embrasser.

- Ne me sous-estimez pas.
- Négocie pour ta survie. Si tu n’es pas convaincant, vous finirez là où cela nous plaira.
- En vie ?
- Peut être. Nous verrons.

Il resta coi un instant, surpris par l’audace de la demoiselle. Celle-ci le rappela à l’ordre immédiatement en lui susurrant à l’oreille.

- Alors ? J’attends…

L’homme recula par reflexe, tombant dans les bras d’un des esprits de Misto qui avait pris son apparence. Henning, différenciable de par ses cheveux d’un blanc éclatant dans la nuit sans lune, le fixa droit dans les yeux quelques secondes, le temps de tisser son sort et de le renvoyer au pied de sa maitresse. Celle-ci s’adossa contre la roche ou sa sœur était toujours assise. Elle posa ses yeux dans l’obscurité du désert alors qu’Henning commençait à lui faire son rapport mental sur les pensées actuelles de son interlocuteur. Misto esquiva sans mal l’attaque de celui-ci, son épée de ténèbres s’enfonçant dans la roche comme si ça avait été du beurre.

- Je te déconseille de jouer à ce jeu-là. Et encore moins d’appeler tes camarades grâce à ton sort.

Il s’immobilisa dans son mouvement, incrédule. Comment diable … ?

- J’ai toujours mes ennemis en tête.

Son sourire se fit plus énigmatique et elle se tut. L’esprit sauta au côté de Nywell afin de pouvoir lui murmurer à l’oreille les détails qui lui paraissait important. Sa sœur allait mener l’interrogatoire. Et le corbeau avait tout intérêt à être convaincant ou il déchanterait.

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Raven's Claw   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Une Garde Pure [ prio ; Oméni, Raven, Gylfie ]
» Raven : Nevermore
» Raven Sloth
» Oh my beautifull Hell |Raven Nightray|[Terminée]
» En entraînement... [PV Raven]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP :: Arc 5