Un nonos pour eux un nonos pour moi :3
 MessageSujet: Un nonos pour eux un nonos pour moi :3   Un nonos pour eux un nonos pour moi :3 EmptyMer 19 Déc - 19:58

Anonymous
Invité


Click







Un nonos pour eux un nonos pour moi :3 232804HenMisto

Henwayu revenait d'un petit voyage dans un manoir des plus étranges... Totalement amoureux de ce dernier, il regarda son manoir, ou du moins, celui qu'il avait volé d'un regard blasé.

-Ohhh ma Lucille, que ce bâtiment est triste... Horrible ! C'est une horreur ! Trop propre, trop scintillant, rien ne me plait dedans... Je crois que je vais devoir faire le ménage...

Il se glissa à l'intérieur, ramassa les ossements des personnes habitant dans ce lieu avant lui, et les jeta dans toute la bâtisse. La lune se levait, la nuit noire laissait apparaître les lumières du manoir à l'extérieur. L'homme se dirigea vers la salle de balle et aperçut un tourne disque. Il mit la musique en route, le son à fond, et commença à danser avec son squelette.


-Ohhh ma Lucille, que je t'aime ! Tu es si belle ! Tes déplacements sont si merveilleux... J'aime ! Ohhh oui qu'est-ce que je peux t'aimer !

Il dansa encore et encore avec Lucille lorsqu'il mit la seconde. Accélérant ses pas, tournant en rond, il regarda quelques ossements puis cria.

-BOOOM !

L'ossement explosa, faisant un trou dans le mur.

-Hiiihihihihihihi j'ai une bonne idée ma Lucille ♥

Henwayu dansait très rapidement, passant d'une pièce à une autre.

-BOOOM ! BOOOM ! BOOOM ! BOOOM ! BOOOM ! Hiiiihaaahahahahahaha !!! BOOOM !

Les explosions se faisaient retentir, détruisant quelques murs dans le manoir. Des éléments de l'étage s'écroulaient au sol, les étagères étaient détruites, un nuage de poussière embrumait l'étage... Soudain, attiré par le bruit, des habitants du coin toquèrent à la demeure. Henwayu alla les accueillir avec son charme habituel.

Il entre-ouvrit la porte, fixa les passants se léchant les babines. Un vieil homme se tenait debout derrière la porte, donnant la main à son fils.

-Excusez-nous de vous déranger, mais nous avons été attirés par le bruit. Avez-vous des problèmes ? Besoin d'aide ?

-Papa le Monsieur me fait peur...

-Mais voyons, ce doit-être le majordome...

-Grrrrrrrr Vous arrivez à temps, nous préparons le repas et notre cuisinière a eu un petit problème dans la cuisine... Le repas semble servi... Resterez vous manger ?

-Papa papa ! J'ai faim ! Allons manger avec le monsieur qui fait peur !

-Je ne voudrais pas déranger...

-Je vous en prie, vous êtes nos invités !

-Cela dit, il est vrai que j'ai un petit creux... Malheureusement il se fait tard...

-Je me permets d'insister... Dit-il avec un sourire malicieux.

-Bien, si cela ne vous dérange pas, je me laisserais bien tenter.

-Perfect !

Le vieil homme entra dans la demeure avec son fils, puis Henwayu referma la porte avec un rire sadique. Voyant l'état de la bâtisse, le vieux monsieur prit peur, essayant de s'échapper de ce manoir maudit, mais il était trop tard. Henwayu se jeta sur les habitants en hurlant « GOUTEEEEEERRRRR ! » Je vous épargnerai les détails, mais vous vous doutez que l'homme aux cheveux gris fit un bon repas, se nourrissant du corps de vieux... Mais surtout de l'enfant qui avait l'air particulièrement appétissant (du moins, pour lui)...Ne laissant que les os sans oublier qu'il récupéra le sang afin de le mettre dans des bouteilles.

-Delicieeeeeuuuux ! Cet enfant avait un goût tout à fait sublime ! Oh oui ! J'ai l'estomac bien remplit ! Que dis-tu ma Lucille ? Tu voulais un morceau ? Mais tu sais bien que tu ne peux pas manger, cela te fait des noeuds à l'estomac... Mais je t'aime Lucille ! Si tu savais à quel point je t'aime ! Ohhh oui !

Après son festin, Henwayu reprit sa danse endiablé, explosant de plus en plus de murs. Bientôt il ne resta plus d'ossements éparpillés dans les pièces, mais c'était suffisant, la demeure était en train de s'effondrer. Le lustre allumé de dizaines de bougies tomba à terre enflammant les rideaux, tapis et autres tissus éparpillés dans la pièce. Le manoir prit feux et s'effondrait petit à petit. Henwayu prit ses jambes à son coup et sortit du manoir avant qu'il soit totalement démoli.

-Ohhh regarde Lucille, un feu de joie ! N'est-ce pas magnifique ? Oh oui ! C'est délicieux ! Maintenant le manoir est à mon goût ! Malheureusement je ne peux y habiter désormais... Je crois qu'il ne me reste plus qu'à retourner à ma boutique... Mais avant cela, une petite dans le cimetière s'impose...

Henwayu alla danser le reste de la nuit dans le cimetière... Le jour levé, il se rendit à sa boutique. Il avait reçu une lettre entre temps.

Vous avez réussis votre mission, nous sommes fiers de vous accueillir dans nos rangs. Veuillez vous rendre à notre repère qui se trouve à « Message censuré ». Vous trouverez ci-joint la preuve que vous faites partie de notre « guilde ».


Après avoir lu le message, la lettre s'enflamma afin de ne laisser aucune trace et une pierre qui ressemblait à une fleur apparût. Ne cherchant pas plus loin, Henwayu prit la pierre et l'attacha autour de son cou grâce à une chaine.

-Ohhh ma Lucille, nous allons voyager ! J'ai bien envie de faire des tests sur plein de gens vivants et morts ! Oh oui j'aime ça ! Partons ! Partons tout de suite ! Grrrrrr

Il prit un gros sac qu'il remplit de bouteilles de sang, ainsi que des os et quelques bouts de chair en décomposition. Soudain, il se souvenu de quelque chose.

-Essayons d'y aller avec la boutique ! Oh oui ! Quelle délicieuse idée !

Il se méta derrière le comptoir, sortit ce qui ressemblait à une machine étrange avec plein de boutons et de manettes. Après avoir cliqué sur plusieurs d'entre eux, la boutique se mit à trembler.

-Super Boutique Ranger ! Mouhahahahahahahahaha !!!

Des poutres en bois semblable à des bras sortirent des deux côtés de la boutique, poussant le sol, comme si elle voulait se détacher de ses racines, les murs commençaient à trembler lorsque les commandes s'enflammèrent et les bras de la boutique s'effondrèrent.

-Ma boutiiiiqueeeeee ! Saleté de machine ! Grrrrrr !

Il balança les commandes enflammés à terre, ce qui eut pour effet de brûler une parie de son bras, puis il donna des coups de pieds dans la machine jusqu'à ce qu'elle soit plate comme une crêpe, heureusement, les flammes disparurent rapidement, mais il continuait à frapper la machine. Une fois fini, il regarda son bras.

-Ohhhh cette rougeur si délicieuse, cette douleur si jouissive ! J'adore ! Ohhh oui ! J'adore ! Brrrrrr...

Dit-il en frottant et léchant son bras. Une fois fini, il prit son sac et sortit de sa boutique en direction de la « guilde » mais vu son sens de l'orientation, il se trouva rapidement dans la montagne. Marchant encore et encore avec son déhanché lasse, tel un bourré sortant de soirée. Il marcha toute la nuit pour traverser cette pseudo montagne et arriva dans ce qui ressemblait à une petite ville ... ou plutôt, un grand village. Henwayu avait bu ses bouteilles et manger ce qu'il avait pris en provision. Vous l'aurez compris, il avait faim... Trèèèèès fin ! Surtout pour quelqu'un qui ne dort presque pas.

-Lucille, ohh ma Lucille, mon ventre cris famine ! Bien que j'aime, voir plus, j'adore ses cris de douleur, j'ai envie de me nourrir. Manger de la chair humaine ! Boire du sang chaud ! Ohhh oui un délice ! Un vrai délice Grrrrrrr... Dit-il laissant couler la bave le long de sa mâchoire.

Il n'y avait personne dans les rues... Un village désert ? Quel malheur pour lui. La viande la plus raffinée pour lui c'était la chair humaine et ce coin paumé ne semblait pas en contenir...

-Que dis-tu Lucille ? Il semble n'y avoir personne ici ? Voyons, un si grand village que celui-ci... Il devrait y avoir quelqu'un ! Une âme solitaire ! Quelqu'un !

Il fouilla tout de même désespérément les maisons alentour... Mais rien, personne. Absolument personne... En même temps, qui irait habiter dans un village aussi éloigné du reste du monde ?

-Grrrrrrrrr ! Personne ... Il n'y a absolument personne ! Je n'y crois pas ! Je vais tous les tuer ! ... Ah oui mais comment faire s'il n'y a personne ? Je m'en fiche ! Je les killerais tous ! Absolument tous ! Tempi, je vais aller au cimetière ! Je verrais ce que je peux me mettre sous la dent...

Il ne restait plus qu'un espoir pour Henwayu, aller au cimetière et trouver quelques ossements frais ou mieux encore, un cadavre fraichement enterré... Lorsqu'il arriva dans le cimetière en question, il sentit une odeur délicieuse. Celle d'un être vivant !

-Ohhh Lucille, le sens-tu ? Il y a quelqu'un ici ! Son odeur si sublime... Délicieuse ! Ohh oui ! C'est mon goûter ! Mon repas ! J'aime ! C'est le bon Dieu qui me dédicace ce don du ciel ! De la chair fraiche...

Il se dirigea vers la source de l'odeur et vit une jeune femme, les cheveux flottant dans les airs et d'une couleur marron magnifique, reflétant les quelques rares rayons de soleil... Henwayu sauta sur l'occasion, il se glissa derrière elle comme il en avait le talent et essaya directement de la mordre dans le feu de l'action en criant :

-GOUTEEEEEEERRRRRR !




Un nonos pour eux un nonos pour moi :3 950544Sanstitre24zre

 MessageSujet: Re: Un nonos pour eux un nonos pour moi :3   Un nonos pour eux un nonos pour moi :3 EmptySam 22 Déc - 18:56

Misto
Misto

Eagle's Claw

Click




De l’ombre qui trépasse,
L’onde nocturne s’embrasse,
Des pauvres gens qui à travers la mort,
Cherche l’âme qui leur offrira un dernier accord.


La jeune fille s’éveilla en sursaut pour attraper la garde du fleuret qu’elle avait posé près de son sac de couchage. Elle était en nage, le regard troublé perdu dans ses alentours nocturnes. Elle cherchait d’où pouvait bien provenir cette chanson, si ce n’est de sa propre imagination. Patiente, elle laisse ses oreilles écouter la nuit encore un long moment avant de se détendre enfin. Curieuse, l’adolescente se leva et, sachant pertinemment qu’elle ne réussirait pas à se rendormir, entama de faire son sac.

Si les fantômes de ses pauvres hères,
Dans une complainte amère,
Te convient à leur rendre un ultime hommage
Parce que, de ton pouvoir, il en est l’usage.

L’Uta, sortie de nulle part, tourmentait la conscience de la jeune Kashu alors qu’elle chargeait son sac sur son dos. Ses pas hésitants, l’amenèrent vers un étrange village fantôme. Tout était dans un état parfait mais aucunes âmes qui vivent. Inquiète par l’aspect délaissé mais aussi par l’âme qui l’appelait, Misto laissa son instinct la conduire jusque dans le cimetière de ce singulier patelin. Le silence et l’aube donnait au lieu un aspect peu chaleureux et guère plus accueillant qui si il y faisait nuit mais la curiosité était plus forte. Marchant entre les tombes, la mage se laissa porter par le geignement puis, s’arrêta en plein milieu, juste devant une pierre tombale bien plus ornementée que les autres. Le son audible d’elle seule s’intensifia alors, enjôleur, l’invitant à le faire vibrer dans ses instruments. Luttant contre cette envie d’obéir, la jeune demoiselle posa sa paume sur le roc glacé.

Qu’attends-tu ?

Le reproche voilé de Runi lui rappela son devoir. Règle numéro un : Un Kashu doit libérer les âmes qui l’en implore quelques soit leur fait d’arme ou leur crime. Misto allait porter la main sur l’un des ocarinas qui ornaient son baudrier quand un souffle chaud lui chatouilla le cou.

- GOUTEEEEEEERRRRRR !

Les dents de l’inconnu effleurèrent sa chair alors qu’elle réagissait au quart de tour. Pivotant sur ses appuis, la paume ouverte qui cherchait son instrument devint un poing qui heurta la mâchoire de l’espèce de drôle de personnage qui l’avait surprise. Il trembla à peine et parut même apprécier de se faire frapper. La jeune fille recula en hâte pour échapper à son agresseur et dégaina son fleuret sans lame. Les loups dans sa tête se déchainaient, effaçant peu à peu le larmoiement qui l’avait conduite jusqu’ici.

Nan mais c’est qui celui-là ?
Ce type est givré.
Il ne m’inspire pas confiance.
Il pue le sang et la mort.
Misto tu devrais…

- Qui êtes-vous ? Que comptiez-vous faire à l’instant ?

La voix de la jeune femme était méfiante et sa garde défensive ne faisait que renforcer l’impression craintive qu’elle semblait dégager. Mais tout n’était que façade.

Bluffer en jouant la carte de la faiblesse ? Ingénieux.

Elle porta la main à sa seconde rapière mais l’éclat de l’Uta qui l’avait attirée retentit plus fort que prévu. La brunette posa alors sa question dans un autre sens.

- Vous sentez la mort et ce village est désert. Dois-je vous considérer comme la menace et vous éradiquer ou vous avez une bonne raison d’avoir essayé de me mordre ?

La forme éthérée d’Henning apparu de son plein gré près d’elle. Le loup, les babines retroussées, menaçait l’homme alors que Misto posait son ultime phrase en passant d’une garde défensive à offensive.

- Identifiez-vous honnêtement maintenant ou ce sera le dernier soleil que vous verrez avec les vivants.

Pur bluff, une fois encore. Elle allait juste l’immobiliser puis l’interroger avant de se sauver en courant. Mieux valait ne pas trop se mélanger avec celui-là. Même les loups, qui pourtant n’était pas des saints ni des innocents, grimaçait en sentant toute la folie en lui. Pour l’instant la Kashu attendait sa réponse. Elle verrait ensuite si ses menaces serraient réelles. Ou pas.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Un nonos pour eux un nonos pour moi :3   Un nonos pour eux un nonos pour moi :3 EmptySam 22 Déc - 20:43

Anonymous
Invité


Click







Après avoir essayé de mordre, tel un chien enragé, sa cible. Henwayu remarqua qu'elle avait disparu. La jeune femme était agile et côtoyais apparemment les combats. Elle se mit en position de défense et commença à questionner notre cher nécromancien.

-Qui êtes-vous ? Que comptiez-vous faire à l'instant ? Vous sentez la mort et ce village est désert. Dois-je vous considérer comme la menace et vous éradiquer ou vous avez une bonne raison d'avoir essayé de me mordre ? Identifiez-vous honnêtement maintenant ou ce sera le dernier soleil que vous verrez avec les vivants.

La jeune fille qui se trouvait en face de l'homme au chapeau semblait se préparer à un éventuel combat. Un sentiment délicieux secoua Henwayu, comme lorsque vous savez que vous allez avoir un joli cadeau et que vous essayez de contenir votre joie, Henwayu se contenait de sauter dans tous les sens. En effet, la douleur que pourrait lui occasionner un tel combat semblait être l'un des plus merveilleux cadeaux que l'on aurait pu lui faire. De plus, il était persuadé qu'il ferait un merveilleux repas...

Soudain, ce qui semblait être un chien ou plutôt un loup apparût aux côtés de la jeune fille... Ceci était suffisant pour en déduire que cette femme n'était autre qu'une jeune mage. Cela excitait d'autant plus Henwayu que les mages ont un sang des plus délicieux.

Dans toute la perversité que pouvait contenir notre mage dont la folie n'a aucun égale, il s'éprit de mettre en place un plan des plus ingénieux et des plus classiques. Le mensonge n'est qu'un des nombreux talents à son actif n'est-ce pas ? De par ce fait, il se mit à déblatérer des phrases voir une histoire des plus simples afin de cacher ses véritables intentions, faire un bon repas. Il changea radicalement de position, dressant son dos, prit un comportement des plus respectable et regarda d'un air amical la jeune demoiselle.

-Ohhh une jeune femme et son animal de compagnie. Je suis désolé de ce mépris jeune demoiselle... dit-il tout en enlevant son chapeau d'un geste de politesse. Je ne nomme Henwayu Xakumu, cela fait des jours et des nuits que je marche dans cette montagne, perdu, j'ai cru mourir de faim et de soif lorsque j'arrivais dans cette ville. Mon dernier espoir de faire un repas digne de ce nom... Malheureusement comme vous le voyez les seuls habitants de ce village sont des fantômes. Lorsque je voulu me rendre dans ce cimetière afin d'y laisser mes dernières heures, je vis le temps d'un mirage, une tromperie de mon esprit, un pilon de poulet géant. Naturellement je bondis dessus dans l'espoir de faire un bon dîner... C'est alors que la tromperie de l'âme disparût et me voici désormais dans une situation des plus gênante... Je ne vous veux aucun mal jeune demoiselle. Dit-il tout en saluant. Puis il regarda le loup. Tien petit toutou, pour me faire pardonner !


Henwayu lança un des os qu'il avait dans son sac à l'invocation puis, une fois que le reste humain fût assez proche des deux êtres, il chuchota discrètement.

-Boom...

L'os en question explosa telle une dynamite sur eux, créant ainsi un nuage de fumé. Persuadé de les avoir eux, Henwayu repris sa posture habituelle, ouvrit son manteau laissant ainsi apparaître le squelette humain et se mit à danser dans son hystérie la plus totale.

-Une mage ! J'ai eu une mage ! Un repas ! Ohhh oui un délicieux repas ma chère et tendre Lucille, Dieu est bel et bien de notre côté. Je suis ravi, si tu savais ! Ohh oui ! La jouissance la plus totale ! J'aime ! Moi qui pensais que cela serait des plus difficiles de tuer cette jeune femme, mais en réalité, ce n'était rien d'autre qu'un jeu pour enfant ! Ma tendre Lucille, dansons jusqu'à la tombée de la fumée, puis mangeons et dansons encore ! C'est la fêteee ! La fêteee ! Et cela ne s'arrêtera plus !

[/justify]

 MessageSujet: Re: Un nonos pour eux un nonos pour moi :3   Un nonos pour eux un nonos pour moi :3 EmptyDim 23 Déc - 13:17

Misto
Misto

Eagle's Claw

Click



Misto et Henning restèrent parfaitement immobiles dans le nuage. Alors ainsi leur agresseur était un mage ? Il était aussi un piètre menteur d’ailleurs. Les gens n’avaient pas ce genre d’hallucination même lors d’un passage dans un village d’âmes. La jeune fille avait enfin réussit à identifier le lieu où il était et n’en revenait guère. Ce genre de lieu spirituel n’existait que dans les contes et encore, ils étaient rares même dans cette catégorie. Alors en croiser un réel … Impossible. Les deux compagnons écoutèrent la folie de l’homme au chapeau, rythmé par des pas de dance et des cliquetis régulier. On aurait dit des bruits d’os qui s’entrechoquaient. La Kashu frissonna rien qu’à cette idée. Les morts ne devraient jamais être sortis à l’air libre ou du moins si ce n’est spirituellement cela devrait l’être physiquement.

L’hystérie de l’autre fou le fit danser un peu plus près du nuage, puis il s’y engouffra. La jeune femme, alerte et ne pouvant pas rater l’espèce d’hurluberlu qui hurlait de joie en pensant l’avoir éliminé, fit volter son pied vers la gorge de celui-ci. Il le saisit et la regarda, un grand sourire ravi sur le visage.

- Ne prend pas tes rêves pour des réalités

Misto porta son deuxième pied au même endroit pour se libérer et recula dans une roue des plus simplistes. Elle avait, entre temps, tiré l’ocarina de Radulf et s’apprêtait à jouer la mélodie qu’elle avait entendu peu de temps avant.

Dans la valse de la mort,
S’élève le valet des larmes.
Entend, jeune demoiselle, leur horreur,
Alors qu’ils vivent enfermés pour servir d’armes.


La Kashu porte l’instrument à ses lèvres et joue son illusion. Cela devrait le retarder considérablement et, pourquoi pas, généré une fenêtre d’attaque à l’adolescente. Henning s’était interposé entre elle et lui, utilisant le lien d’Empathia qu’il avait noué par méfiance.

Je rêve … Il pense à chasser les papillons dans un moment pareil ?!
Il est fou. Pas besoin de lire dans les pensées pour le savoir mon vieux.
Beurk … Penser à s’occuper amoureusement d’un mort… Ignoble.
Met lui un coup de poison et sauvons nous, ça vaut mieux pour tout le monde je crois.
N’oublie pas de le mémoriser pour faire un avis de recherche.
Mouais. On verra ça plus tard ok ?

La jeune femme tissa son illusion autour d’eux, se servant des autres âmes présentent pour renforcer le sort. La mélodie les enveloppa tous deux dans les terres gelées et natales de l’adolescente alors qu’un soleil factice s’élevait sur la scène. Elle ignorait s’il était sensible à ce genre de tour mais dans tous les cas, elle le saurait bientôt. Elle rangea son instrument et attrapa la garde de son second fleuret. Sa vue s’obscurcit et elle se mit en garde offensive face à l’inconnu.

- Observe bien menteur sans crédibilité, aujourd’hui tu vas recevoir le jugement pour toute les âmes que tu as tuées et celle que tu portes emprisonnées.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Un nonos pour eux un nonos pour moi :3   Un nonos pour eux un nonos pour moi :3 EmptyDim 23 Déc - 19:21

Anonymous
Invité


Click






La jeune mage essaya d'attaquer Henwayu, mais ce n'était sans compter sur ses réflexes. S'apercevant que l'attaque n'était pas concluent, elle changea alors de technique... Une mélodie, douce et à la fois perturbante. Un hymne inconnu aux oreilles de notre grand danseur. Le monde semblait changer. Le cimetière laissa place à des terres gelées, une neige glacée tombait du ciel. Le paysage montagneux changea légèrement, en effet, les hautes montagnes feuillus laissaient place à des montagnes glacées. Le fou regardait avec étonnement ce changement. La jeune femme voulais surement utiliser l'effet de surprise à son avantage, mais ce n'était sans compter sur la réaction totalement imprévisible de l'homme au chapeau troué.

Celui-ci se mit à glisser sur la glace, comme si il avait des patins à glace. Dansant dans toute sa grâce avec son squelette.

-Ohhh ma Lucille, profitons de cette délicieuse journée enneigé ! Dansons ... ou du moins ... glissons encore et encore ! Tournis coti tournis cota ! Que la danser des cerceaux gelées soient avec moi ! Hiiihihihihi ! Cette mélodie est délicieuse ! Trop douce, mais je sais que tes oreilles aiment les mélodies de ce genre là... Ohhh ma Lucille que tu es gracieuse ! Que tu es douce et chaleureuse... Que je t'aime ...

Il était tellement prit dans sa danse qu'il n'entendit point les paroles de la jeune femme aux ocarinas. L'homme dansait de nouveau avec son squelette tournant sur lui-même, faisant tourner sa Lucille puis faisant de nombreux cercles autour de la jeune femme et du loup. Tendis qu'elle observait les agissements de l'homme aux cheveux gris, celui-ci s'arrêta devant Misto et leva le bras au ciel.

-Maintenant on va jouer ! Hiiihiihihihihihi ! Tu es prête ma chérie ? Shiiiii-Fuuuuu-Miiiii !

Oui vous avez bien entendu ... Henwayu se préparait à jouer au Jaken...

-Hiiihihihihi j'ai fais pierre !

Il regarda la main du squelette qui logiquement était détendue.

-Ma Lucille ! Tu m'as encore eu ! Tu as fais feuille ! La feuille couvre la pierre ! Que tu es douée ma chériiiiieeee !!! Je t'aime oh oui si tu savais comme je t'aime ! Nonononon c'est moi qui t'aime le plus ! Non moi ! Non moi ! Bon, exéco si tu veux ! Que dis-tu ? Ah oui ! Notre invitée, je l'avais oubliée ! Bien bien bien bien, je vais m'occuper d'elle !

Henwayu fixa Misto, le va les deux bras au ciel et commença à énoncer une phrase des plus étonnantes...

-Ohhh toi qui a su lire mes pensées ! Laisse-moi te guider dans ce monde sinistre ! Suis mes paroles et mes mains ! Je suis là pour t'accueillir ma chère et tendre...

On eut l'impression le temps d'un moment que le ciel devenait plus sombre et qu'une aura noire enveloppait le corps de l'homme.

-Bouteille ! dit-il en sortant de son sac une bouteille crasseuse avec un liquide rouge à l'intérieur. J'avais oublié qu'il me restait une bouteille pleine...

Celui-ci l'ouvrit et la tendit vers Misto.

-En veux-tu ? C'est un cru de la plus haute qualité ! Elle provient d'un petit enfant qui était venu dans ma modeste demeure que j'ai... légèrement... fait explosé !

Sans même attendre la réponse de la jeune femme, il engloutit la bouteille d'une seule traite, laissant quelques goûtes de sang couler le long de ses lèvres.

-Hummm délicieux !

Puis il rapprocha sa tête de cette du squelette.

-Que dis-tu ma Lucille ? Ces jeunes gens désirent combattre avec moi ? Mais c'est que ma faim est en partie grâce à ce délicieux breuvage... Oui tu as raison, la moindre des politesses est de les affronter et de goûter à leurs entrailles, ils ont été si gentilles avec moi, ils m'ont envoyé dans ce merveilleux endroit ! Bien, allons-y !

Henwayu récita comme une nouvelle incantation.

-Ohhh toi qui a su briser le lien corporelle des âmes dans ce monde ! Toi qui as su résister aux nombreuses tempêtes... Du sang coulé tu m'as rassasié... Apparais devant nous autres mortels afin de diriger ton courroux ! Donne la paix à ces âmes torturées ! Faux de la mort !

Le vent soufflait dans les cheveux de la jeune femme et de l'homme. On pouvait entrevoir une aura encore plus sombre envahir le corps de l'homme buveur de sang quand une faux fait d'ossements et d'acier apparût dans ses mains. Une tête de mort se trouvait au bout de la grande lame en clair de lune. Il tendit son arme vers la jeune fille avant de lui adresser la parole.

-M'accordes-tu cette danse jeune demoiselle ? dit-il tout en bondissant sur elle. De nombreux coups furent échangés entre les deux humains. La rapidité des attaques de Henwayu et sa faux étaient étonnants. Ses rires sadiques trouvaient écho dans les montagnes. Cette situation était des plus amusantes pour Henwayu... Tout en attaquant, il pensait à une nouvelle recette. A la place de faire pourrir la viande comme ça, laissé à l'abandon, il voulait le faire moisir dans de la graisse d'âne pour donner un petit goût sympa... Ses goûts en matière de nourriture étaient des plus étonnants...


 MessageSujet: Re: Un nonos pour eux un nonos pour moi :3   Un nonos pour eux un nonos pour moi :3 EmptyMer 26 Déc - 17:59

Misto
Misto

Eagle's Claw

Click



La mage d’Eagle’s Claw observa le fou s’amuser comme un gamin dans l’illusion qu’elle avait tissé. Elle le vit danser avec son squelette, chanter à l’en faire vomir de mauvais goût. Elle le laissa faire son manège comme il l’entendait et en profita pour consulter ses esprits.

Jusqu’où ça va nous mener encore cette histoire … ?
Aucune idée, en tout cas il a vraiment un problème mental celui-là.
Complètement taré.
Plus tard les constatations faciles. Pour le moment, comment on va s’en débarrasser ?
Je propose que tu l’assomme avant de le jeter à la milice.
La milice ? Ici ? C’est une blague j’espère !
Ou ramène-le à la guilde ?
Hors de question.
Bon ben le choix est fait non ?

- En veux-tu ? C'est un cru de la plus haute qualité ! Elle provient d'un petit enfant qui était venu dans ma modeste demeure que j'ai... légèrement... fait exploser !

Le regard de la jeune Misto se voilà. Alors ainsi il jouait avec la vie des gens comme on lançait une boule de neige sur un camarade ? Minable. Effroyable. Et il se délectait du sang d’un innocent impunément ? Sous ses yeux sans qu’elle puisse rien faire ? Non. Il allait payer.

Une vie pour une vie.

Alors qu’il murmurait à l’oreille de son squelette portatif, la main de la Kashu attrapa la garde de Runi. Son visage avait perdu toute expression alors que l’inconnu invoquait une arme.

- La faux de la mort hein ? Quelle bonne blague, fit-elle alors qu’il pointait son outil devant lui.
-M'accordes-tu cette danse jeune demoiselle ?

La vitesse de l’homme surprit légèrement Misto. Au début seulement. Son adversaire tenait un rythme plutôt soutenu mais ses mouvements étaient peut-être un peu trop amples pour être réellement efficace. Misto rompit l’échange et dégaina Hrolf pour frapper à la tête. Elle dut le prendre au dépourvu puisqu’elle sentit la chair s’ouvrir sur son passage. L’adolescente s’éloigne aussitôt alors que Radulf faisait monter la brume dans l’illusion. Se dissimulant avec application, elle attendit de voir les résultats de son poison.

- Je serais enchantée de te donner ta dernière valse après interrogatoire, tueur.

Henning sortit à cet instant du frimas, attrapant le tibia de l’homme au chapeau. Il tira violement pour faire chuter son adversaire avant de retourner dans les volutes trompeuses.

- Quel est ton nom ?

La voix douce de la mage était devenue dure comme l’acier, froide comme la neige. Elle lui tournait autour, à l’abri dans son écran de fumée, en écoutant ses réponses pour juger de leur véracité. Son sixième sens l’avertit de la présence d’une multitude d’âmes. Que ce soit autour d’elle ou en face d’elle. Alors cet homme transportait des esprits avec lui ? Doublement lamentable, si elle se fiait à la pulsation tourmentée de ceux-ci.

- Tu transportes des âmes qui devraient reposer en paix. Je ne sais pas quelle magie tu maitrises mais tu devrais avoir honte. Honte de ce que tu en fais. Honte de ce que tu enfermes sans contrat.

Le grand loup blanc émergea à nouveau de la brume et déséquilibra le tueur alors que Misto posait une nouvelle question.

- Si tu fais partis d’une guilde illégale, livre moi des infos et tu pourras repartir vivant.

Il n’avait pas l’air de la prendre au sérieux. Tant pis, il finirait mort ou enchainé mais il ne nuirait plus jamais à personne. Elle en faisait le serment.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Un nonos pour eux un nonos pour moi :3   Un nonos pour eux un nonos pour moi :3 EmptyDim 30 Déc - 19:17

Anonymous
Invité


Click






Henwayu frappait la jeune fille quand celle-ci répliqua atteignant l'homme à son front. Le sang commençait à couler le long de son visage. Elle avait profité de l'ouverture non seulement pour porter un coup bien placé, mais aussi pour s'extraire des griffes de l'homme au chapeau troué. La brume commençait à monter, créant rapidement des zones opaques dont on ne pouvait deviner le contenu.

-Ohhhh délicieuse sensation ! N'est-ce pas magnifique ! Oh oui ! Quelle jouissance !

L'homme léchait le sang qui coulait le long de son visage.

-Délicious ! Ohh oui ! N'est-ce pas magnifique !

Tandis que l'homme faisait son monologue, un loup sortit de la brume, le mordit et le fit tomber au sol. Comme à son habitude, la violence du choc procurait un plaisir inouï pour lui, à tel point qu'il se dandinait comme un verre de terre au sol.

-Ohhhh oui ! Ohhh quel plaisir ! La jouissance ! Le nirvana ! Ohhh OUIII !!!

Soudain, la jeune femme commença un interrogatoire pendant que le poison se rependait dans le corps de l'homme, détendant ses muscles et l'attirant de plus en plus vers le monde des songes.

-Quel est ton nom ?

-Moi ! Je suis Sir Henwayu Xakumu, pourquoi tant de violence tandis qu'il suffisait juste de me le demander ?! Malheureusement jeune demoiselle, mon coeur appartient à une autre, vous ne pourrez donc pas l'avoir. Mais votre cadeau étant des plus sympathiques, je me dois de vous le rendre...

Disait-il tout en se remettant debout. Ses mouvements étaient encore plus étrange et lâche que d'habitude, sans doute à cause du poison.

-Tu transportes des âmes qui devraient reposer en paix. Je ne sais pas quelle magie tu maitrises mais tu devrais avoir honte. Honte de ce que tu en fais. Honte de ce que tu enfermes sans contrat.

-Un contrat pour un apéritif ?! Qu'est-ce que ces idioties ?! Je vais te montrer quelle est la pure utilité de ces goûters ! Moon Soul !

Il projeta une âme en forme de demi-lune aussi tranchante qu'une lame de rasoir sur Misto, mais bien qu'elle soit surprise par la nature de l'attaque, elle ne perdit pas son sang-froid et joua une mélodie étrange... L'âme ne l'avait pas touché, donc normalement elle aurait dû revenir à Henwayu, mais bizarrement, elle disparut dans les airs. Misto semblait avoir exorcisé l'attaque.

-Quoi ?! Mon âme ?! Qu'as-tu fait ! Qui es-tu ?!

Prit par surprise, le loup fit de nouveau tomber l'homme aux cheveux gris.

- Si tu fais partis d'une guilde illégale, livre moi des infos et tu pourras repartir vivant.

-Une guilde ? Hummmm La seule guilde à laquelle j'ai prêté allégeance n'est autre que celle qui guide mon coeur, ma Lucille ♥ ! Ohhh Oui ma belle Lucille ...

Après ses derniers mots, Henwayu s'endormit, l'effet au poison sans doute.

La jeune fille semblait désespérée devant l'homme. Se disant sans doute qu'il valait mieux exterminer cet homme afin de l'empêcher qu'il tue d'autres innocents, elle s'approcha de l'homme d'un air menaçant. Aucune proie n'est plus simple à abattre que lorsqu'elle dort profondément, mais ce n'était sans prendre en compte l'esprit dérangé de l'homme. Bien qu'il fût dans le monde des songes, son corps bougeait. Rêvant qu'il courait après sa belle Lucille, l'homme sauta dans les airs, atterrissant sur ses pieds comme un chat, il courra à droite, puis à gauche en criant.

-Lucille !!! Ohhh ma belle Lucille ! Attend moi ! VOUS ! Poussez-vous de mon chemin.

L'homme était bel et bien somnambule. Persuadé que de nombreuses personnes lui bouchaient le passage entre lui et sa Lucille, il lança des os non loin de la jeune femme et de son loup puis le fit exploser.

-BOOOM ! Poussez-vous !

Dit-il toujours en courant. Il s'enfonçait dans la brume, apparaissant d'on ne sait où sur le loup qui ne semblait pas l'avoir vu. Quant à Henwayu, n'étant plus présent dans ce monde, il trébucha sur lui mais se remit vite debout afin de courir de nouveau vers quelque chose d'invisible. De loin, on aurait dit un chasseur de papillon... Sans filet ni papillon... Lançant un petit peu partout des bombes jusqu'à ce qu'il n'eut plus d'ossements à portée de main.

Il est évident que Henwayu réserve bien des surprises...

 MessageSujet: Re: Un nonos pour eux un nonos pour moi :3   Un nonos pour eux un nonos pour moi :3 EmptyLun 31 Déc - 17:55

Misto
Misto

Eagle's Claw

Click



Misto regarda son adversaire courir en lançant ses affaires aux quatre coins du cimetière. Est-ce qu’il se rendait compte à quel point il était ridicule ? Elle laissa le somnambule faire des siennes et dévia les os qu’il leur envoyait de temps à autre. La jeune fille observa les réserves de ce cher fou s’amenuiser alors qu’il se prenait les pieds dans une pierre tombale. Il s’effondra de toute sa hauteur une nouvelle fois en poussant un cri de douleur et de joie mêlée.

- Répugnant personnage.
- Henwayu Xakumu. Je suis Kashu. Je vais donc libérer les âmes

Les mains de la demoiselle joignirent Runi et Rolf pour un seul assaut sur le porteur de chapeau bizarre qui fonçait sur elle. Ses mains se refermèrent sur la garde nouvelle que son sort venait de faire apparaitre. Elle attendit d’être suffisamment proche d’Henwayu pour frapper de son tranchant immatériel. Droit dans le cœur.

- Judgement Soul

Se focalisant sur la multitude que l’homme transportait, elle les libéra. Une par une. Alors qu’il s’écroulait à terre. La jeune femme recula précipitamment pour le laisser se réveiller. Il en restait encore. Deux pour être précise. Celle de l’idiot de service et une autre liée à celui-ci. Misto rengaine Runi et observe son interlocuteur.

- J’espère que cet avertissement te suffira. Maintenant va-t’en ou je te garantis que la dernière chose que tu verras de ton vivant c’est l’aube de demain.

Elle l’empoigna par le col et le jeta dans sa charrette et jeta la dénommée Lucille dans le cimetière en lui souhaitant de reposer en paix. Avant de s’adosser au poteau d’entrée du cimetière. Si elle s’écoutait, elle lui trancherait la gorge sur le champ. Elle avait rangé ses fleurets et attendait juste les réactions de celui-ci. Son loup était assis à côté et guettait le moindre des ordres de Misto pour courir finir le travail. Pourtant le signal ne venait pas. La jeune femme attendait toujours. Elle écoutait la nuit mourante et les âmes du village. Ces pauvres hères qui attendaient, sans désespérer, leur libération future. Le soupir de la Kashu troubla le silence alors que sa main s’emparait d’un de ses ocarinas.

- Dis-moi Hen, tu ne veux pas faire quelques choses de bien dans ta vie et m’aider à libérer tout ce petit monde ?

Elle commença à s’avancer dans les rues désertes alors qu’Henning surveillait ses arrières. La brunette se moquait éperdument que son adversaire l’attaque dans son dos. Son devoir était bien plus important qu’un hurluberlu au chapeau noir et pointu. Elle s’assit en plein milieu de l’allée et commença à jouer pour les esprits enfermés. Mettant tout son cœur à l’œuvre, elle laissa la mélodie l’emporter. Misto savait qu’elle était vulnérable mais sa confiance envers Henning était entière. Il la préviendrait si ça tournait mal. Elle ne put se demander si Henwayu serait capable de l'aider. Elle aurait surement la preuve en image. Ou bien il finirait mort sur la chaussée. Bah. Le hasard le sauvera peut être une nouvelle fois ?
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Un nonos pour eux un nonos pour moi :3   Un nonos pour eux un nonos pour moi :3 EmptyMar 1 Jan - 18:45

Anonymous
Invité


Click







Henwayu avait été projeté dans la charrette par la jeune femme. Elle ne se trouvait non loin de lui, pourtant, on eut l'impression qu'elle n'avait pas utilisée la totalité de sa force pour le projeter ainsi... Le choc était assez léger, peut-être voulait-elle quelque chose de lui, ou qu'il s'en aille. Mais ce n'était sans compter sur le fait que celui-ci vit le squelette de sa bien-aimée à terre. Elle semblait ne rien avoir mais rien que le fait qu'elle ait osé toucher sa bien-aimée rendit fou de rage Henwayu. Ne se préoccupant plus du peu de magie qu'il lui restait, une aura sinistre l'enveloppa. Sortant de la charrette les yeux pleins de sang. Le vent soufflait de plus en plus, le ciel grondait, se couvrant de nuage noir. La colère du nécromant semblait avoir des répercussions sur le climat. Simple coïncidence ou en lien avec l'aura noire et démoniaque qu'il dégageait, les explications étaient nombreuses mais le fait était là. Tous semblaient devenir sinistres, comme si l'on mettait les pieds dans le fin fond des enfers. Ses dents grinçaient, ses os se démembraient et son regard plein de sang était fixé sur la jeune femme.

-TOI ! COMMENT OSES-TU TOUCHER A MA LUCILLE ! LA MORT EST TON SEUL SALUT ! JE VAIS TE DETRUIRE ! TU FINIRAS AU FIN FOND DES ENFERS !

Puis il regarda Lucille, des larmes de sang coulant le long de ses joues.

-Ohhhh ma Lucille ! Mon amour ! Reviens parmi nous et lèves toi ! Venge-toi ! Détruis ceux qui ont osés d'effleurer !

L'homme dirigeait ses mains vers le squelette, comme s'il voulait la guider quand soudain, contre toute attente, elle se leva. Seule et sans aide, le squelette semblait prendre vie. Elle se mit debout, le regarde vide, elle fixait Misto. Pendant ce temps, Henwayu donna un coup de pied dans sa faux qui était à terre, lâché lors de son envole, l'envoyant ainsi dans les airs au-dessus de Misto. Le squelette sautât dans les airs, attrapant l'objet et essaya de toucher Misto. Sa vitesse de déplacement était impressionnante. Pendant ce temps, Henwayu se rapprochait dangereusement de Misto, essayant de la toucher grâce à ses pieds. Le double assaut aurait pu avoir un effet avantageux si l'on ne prenait pas en compte le loup de la jeune femme.

Lucille frappa Misto, mais elle réussit à arrêter l'assaut grâce à son arme. Echangeant gracieusement des coups, parés par la faux du squelette ou par Henwayu qui avait un bon coup de pied, quitte à laisser pour compte le loup ou subir des coups de plein fouet. A la fin, voyant que le corps à corps ne marcherait pas, même avec l'aide de sa Lucille il sauta dans les airs, enlaçant sa bien-aimée qu'il rangea dans son manteau.

-Ma Lucille que j'aime, tu m'as bien aidé... La fin est proche !

Toujours dans les airs, il jeta sa faux vers la jeune femme, une fois parée, avant qu'elle ne soit renvoyée, il la fit exploser. L'explosion renvoyant l'arme dans la main de Henwayu. L'acier n'était pas endommagé, seule une partie des ossements avaient explosés. Puis il remarqua qu'une partie des ossements dispersées n'avaient pas été explosé. Dans un ultime assaut, la jeune femme étant encore dans le nuage crée par la faux, il utilisa tout le reste de magie en lui, utilisant jusqu'au peu qui avait été libéré par son énervement excessif, il les fit tous exploser en même temps, ainsi que les squelettes qui avaient remonté à la surface précédemment lors des explosions. Créant ainsi une immense explosion démolissant une partie du cimetière. Le nécromant avait tout utilisé, sa rage, sa magie, il ne lui restait plus rien. Plus aucune énergie pour se défendre ou attaquer. S'il n'avait pas été masochiste, on aurait pu se demander comment il pouvait encore tenir debout. Il atterrissait avec difficulté, sa plaie sur la tête grande ouverte... C'était la fin, il était persuadé de l'avoir eu, cette femme horrible qui avait osé effleurer sa bien-aimée... Ne restait plus qu'à attendre que le nuage de poussière retombe pour voir l'ampleur des dégâts...

 MessageSujet: Re: Un nonos pour eux un nonos pour moi :3   Un nonos pour eux un nonos pour moi :3 EmptyMar 1 Jan - 20:59

Misto
Misto

Eagle's Claw

Click



La multitude des explosions prit la jeune femme au dépourvu. Elle émergea de sa transe et dans la hâte, appela Brynjolf. Le cuirassé se positionna devant elle et, constatant que son traditionnel bouclier ne suffirait pas, couina.

- Qu’est-ce que je vais faire, qu’est-ce que je vais faire, qu’est-ce que je vais faire, qu’est-ce que je vais faire ? Paniqua-t-il en courant en vitesse aux quatre coins pour parer un maximum de souffle explosif.

Au bout du dixième, il trébucha et s’écroula alors que le bouquet final prenait forme. Complètement déchiré entre son éternel frayeur et ses promesses de protections, le loup borgne s’immobilisa en murmurant des paroles que Misto ne comprit pas. Une succession de mots qui se répercutait sur les alentour directe de l’animal spirituel et de sa maitresse.

- Naudhiz Isa Elhaz

Une cloche d’énergie entoura la Kashu et ses esprits. Le bouclier vacilla sous la violence du choc avant de s’écrouler. La brunette subit le souffle cumulé de toutes ses explosions et se retrouva projetée contre le sol. Elle eut tout juste le temps de protéger sa tête alors qu’elle reculait sur plusieurs mètres. Henning et Brynjolf s’était volatilisé et la jeune femme ressentait le coût magique de toute cette cacophonie. Elle se releva, un peu sonnée, et regarda autour d’elle les dégâts. Elle était égratignée de partout et se tenait debout pour écouter le souffle de Henwayu. Toujours vivant mais exténué. La jeune fille tira ses deux fleurets pour une ultime danse pour le mage ossuaire. Elle émergea de la fumée et cueillit son adversaire sous le menton par un coup de pied avant de de l’envoyer dans la charrette pour la seconde fois. Elle s’approcha en parlant au jeune homme, vaincu. Elle vérifia toutefois qu’il était bel et bien hors combat et invoqua Runolf le temps de calmer les multiples douleurs sur son corps. Le brouillard vert de Green Ether entama son œuvre alors que la demoiselle parlait.

- Je pourrais te laisser agoniser ici mais tu risquerais de t’en sortir et de continuer à créer des problèmes. Je pourrais aussi t’éliminer mais je n’ai aucun droit sur ta vie. Donc je vais t’attacher et te remettre au Conseil. C’est la solution la plus intelligente que j’ai à ma portée. J’aurais ainsi le semblant d’assurance que tu ne nuiras plus à personne.

Elle attendit donc que son loup, qui l’insultait de tous les noms d’oiseaux possibles et imaginables pour son erreur de jugement, finisse son travail de précision. Il n’eut certes pas beaucoup à faire mais la multitude de coupure et de contusion lui compliquait la tâche. Trop de blessure tue l’efficacité. La jeune femme surveilla donc Henwayu sans bouger, sinistre dans sa mine mais satisfaite d’avoir coincé un potentiel problème. Il était de bas niveau mais risquait de devenir très dangereux s’il progressait. Alors autant supprimer le problème dans l’œuf.

C’est alors que, miracle de chance pour le porteur de chapeau et son aimée squelette qui gisait dans ses bras, la charrette se mit à rouler. D’abord lentement puis de plus en plus rapidement en prenant l’élan pour descendre la pente. Misto jura tout en annulant le sort. Elle voulut se lancer à la poursuite du jeune homme mais vit le bolide prendre un virage imprévu et dégringoler dans le vide. Elle contempla donc, impuissante, la chute du pauvre homme en se mordant la lèvre. Elle se lança alors dans du hors-piste mais finit par abandonner. Elle s’en voulait pour Henwayu. Il avait beau être tueur, il ne méritait pas ça.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Un nonos pour eux un nonos pour moi :3   Un nonos pour eux un nonos pour moi :3 Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un nonos pour eux un nonos pour moi :3
» Aline c'est pour toi, rien que pour toi.
» 07. Une pour toutes et toutes pour une !
» Il suffit d'un rien pour être heureux [pour élèves]
» Un cavalier pour le bal ( suite pour Lana, Opal et Angel)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP