-52%
Le deal à ne pas rater :
-52% sur l’outil de toilettage pour chiens FURMINATOR PREMIUM
23.89 € 49.99 €
Voir le deal

Les Misérables [Mission]
 MessageSujet: Les Misérables [Mission]   Les Misérables [Mission] EmptyMer 9 Avr - 10:51

Anonymous
Invité


Click


Les Misérables
Rp Mission ~

♣ Encore une journée banale. Il n'y a pas grand chose à faire, pas grand chose à raconter. J'ai l'impression qu'on sollicite de moins en moins l'aide des mages ces derniers temps..Serait-ce la fin de notre ère ? Je me le demande car en attendant, je suis ce que l'on pourrait appeler, au chômage technique.

Après ma rencontre avec la Sorcière des Neiges, j'ai pu tant bien que mal recouvrer mon corps d'antan...Avoir 19 ans c'est tout de même mieux qu'en avoir 25...Enfin ce n'est que mon point de vue même si quelque chose en moi semble avoir changer. Je ne saurais dire quoi. Tout ce que je sais, c'est que je suis enfin redevenue celle que j'étais.

Ce qui me chiffonnais en revanche, c'était que même si j'avais retrouvée ma part d'enfance perdue, j'avais perdue 6 années de ma vie enfin...Je n'avais plus de guilde, plus d'endroits où aller. Je ne savais pas quoi faire de mes journées, je ne savais pas où dormir et je passais le plus clair de mon temps, voyageant de ville en ville à la recherche d'une âme charitable. Mais il faut dire que pour l'instant, je n'ai trouver personne capable de m'aider. C'est comme si je devais tout recommencer, depuis le point de départ. Était-ce une bonne chose d'avoir cette nouvelle vie ? Ferrais-je quelque chose de différent par rapport à l'ancienne ? Je me le demande.

Assise, sur la banquette de mon train, la tête appuyée contre la vitre, je réfléchissais. Le temps était maussade, gris et orageux...Comme toujours depuis quelques temps maintenant. Il n'y avait rien de nouveau. Peu de gens étaient présents dans le train, peu de gens discutaient, c'était d'un calme reposant mais stressant à la fois. J'avais l'habitude de voyager avec la bonne humeur contagieuse de certaines personnes en me demandant toujours comment ils faisaient pour préserver leurs bonnes humeurs. Je n'arriverais jamais à comprendre les gens de ce pays...Le mien me semblait tellement lointain maintenant.

Bosco...Je me demande si ça a changer depuis le temps. Peut-être pas..Enfin...Sûrement pas. Pourquoi changerait-on le trafic d'être humain ? C'est tellement lucratif et c'est ce qui fait le charme si particulier de cette région non accueillante.

« - Prochain arrêt Crocus !! »

Cette voix me tira de ma rêverie. Crocus...Je ne sais même pas pourquoi j'y vais...Mais j'y vais. Qu'est-ce que je vais y faire? Je ne sais pas vraiment...Aaaaah si seulement je pouvais réfléchir avant de faire quelque chose de totalement et complètement irréfléchis comme sauter dans le train le plus prompte à m'emmener loin de mes ennuis.

Loin de tout. Loin de mon passé. Loin de ce que j'ai perdue. Loin de tout ça...En faite ça n'a pas que du mauvais d'être une ermite mais sur le long terme, c'est ennuyant...Quoi que..Je pourrais presque m'y habituer au fond.

« - Crocus tout le monde descends !!! »

Je soupirais alors en me levant, les fesses en vrac, le dos en compote. Voyager dans la classe économique par contre...Ce n'est que des inconvénients...Seigneur j'ai l'impression d'être une mamie d'un certain âge avec tout ces rhumatismes. Je fis craquer ma colonne vertébrale et mon cou avant de descendre du train et de me faire éblouir par la lumière du soleil. Tiens...Je pensais qu'il faisait gris plus tôt ? Étrange.

« - Poussez vous ! Faites place !!! »

En avançant, sans faire attention où j'allais comme d'habitude, je manquais de rentrer dans un soldat. Enfin...Dans toute une troupe. Ils passèrent en courant dans un sens, puis dans l'autre. Je remarquais alors que la ville grouillait de soldats de l'Armée. Tiens, tiens...Qu'est-ce qu'il se passe pour que ces messieurs les braves s'affolent autant ? Je serais bien curieuse de le savoir.

Je pris une chambre dans une auberge non loin de la gare et m’assisse pour prendre un café. Pour une fois que je ne bois pas de si bon matin. Je pris alors le journal quotidien déposé juste devant moi et lu les gros titres histoire de m'informer de la situation de Fiore en vitesse.

« - Sauvetage d'otage...Ouais ok...Démantèlement d'une guilde noire...Oh c'est cool...Fuite de plusieurs prisonniers de la prison....Aaaaaah ! Nous y sommes ! Fis-je en souriant »

Il y avait eu une explosion d'origine encore inconnue qui permis la fuite de plusieurs prisonniers...C'est donc pour cela que l'armée est toute affolée. Eh bien, eh bien...Et dire qu'ils n'arrivent pas à remettre la main sur ces pauvres idiots.

« - Vous semblez intéressée par l'article, me fis remarquer l'aubergiste
- Pas plus que cela...En faite je tenais juste à savoir pourquoi il y avait autant de soldats dans le coin mais de là à dire que je suis intéressée..Ce n'est pas vraiment le cas, répondis-je en reposant le journal devant moi.
- Vous savez..Ils sont assez débordés et recherche de l'aide de mage compétent. Si ça vous tente d'aller jeter un œil au poste plus haut …
- Jouer au chat et à la souris hein ? Ouais..Pourquoi pas après tout je n'ai rien de mieux à faire de ma journée. Merci !
- Tout le plaisir fut pour moi ! »

C'est vrai. Je n'avais pas grand chose de mieux à faire que d'aller jouer au chat et à la souris avec une dizaine de brigands tout juste sortie de la prison et puis aider l'armée pourrait rapporter...Qui sait ? J'aurais grandement besoin d'argent pour financer mon prochain voyage.

Je pris mes affaires, paya l'addition et sortis en direction du poste le plus proche pour voir ce que je pouvais faire pour ces braves gardes. En faite j'en avais totalement rien à foutre de la situation actuelle, je voulais juste m'occuper et je me suis dis que c'était un moyen comme un autre d'occuper ma journée.

« - Alors vous êtes intéressée ? Vous savez, ils sont assez dangereux....
- Et alors ? Je ne vous inspire pas assez confiance pour me dire ce que vous savez ? Auriez vous peur que je les attrapes avant vous monsieur le Lieutenant ?
- Non mais j'ai peur que ce soit vous qui vous vous fassiez attraper Mademoiselle.
- Comme vous voudrez mais j'ai l'avantage de savoir pister des hommes comparer à la bande de glands qui sert dans votre régiment. Donc soit vous acceptez mon aide, soit vous vous débrouillez mais je vous souhaite bien du courage.
- Très bien, très bien.. »

Les hommes et leur stéréotype non mais je vous jure ! Ce n'est pas parce que je suis une femme, que je ne sais rien faire ! Je suis certainement meilleure même que certains soldats vue comment ils tiennent une lance..Mon dieu j'ai peur pour leur avenir.

Le lieutenant me donna alors les indications que je souhaitais avoir puis me laissa filer. On se mit d'accord également sur le règlement une fois que j'aurais attraper les prisonniers. Par chance, ils avaient leurs signalement et une description assez approximative de chacun d'entre eux.

Bon..je pense qu'avec tout ça, ça devrait le faire. Je devrais réussir à m'en sortir..Normalement. Je n'ai plus vraiment l'habitude de me battre en ayant un corps plus petit que celui que j'avais avant. D'un certain côté c'était assez frustrant d'avoir 25 ans physiquement et 19 ans mentalement mais je suis heureuse que cela ai pu se résoudre rapidement même si le prix du service était quelque chose d'important.

Je fis alors un tour de la ville pour observer les environs. Dans la ville en elle même, il n'y avait pas grand chose à dire ou à redire et c'était normal presque évident même je dirais. Si j'étais une fugitive, je ne me cacherais pas dans la ville avec tout les soldats et les gardes présents mais plutôt dans les alentours pour toujours entendre et voir ce qu'il se passe.

Tandis que ces imbéciles continuaient de faire leur tour de garde, je partis jeter un coup d'oeil vers les bas quartiers et la périphérie. Je ne sais pas encore ce que j'y trouverais mais quelque chose me dis que j'y trouverais forcément quelque chose ce qui est rassurant en soit. Je n'avais pas perdue la main pour ce genre de chose. Ce n'est pas comme si j'avais appris à traquer l'homme comme une vulgaire bête depuis l'âge de 6 ans. Le temps avait passé depuis ce moment là et de l'eau avait soudainement coulée sous le pont mais pour moi, les six années n'ont rien changer. Je suis toujours la petite fille arrachée à sa famille et entraînée au combat.

Rien ne changera ma seconde nature.

Je pris alors un petit escalier de pierre pour descendre dans une rue en contre-bas et dés que je franchis la dernière marche, quelque chose avait changée. Je ne saurais dire quoi mais l'atmosphère était plus oppressante..Tout les volets étaient fermés ou cassés. Il s'était passer quelque chose de malsain ici.

« -Fuyez...me souffla une voix dans le vent.
- Mais bien sur... »

Je soupirais et sentis mon cœur accélérant le rythme des battements. Je n'avais pas peur non, j'étais plutôt excitée à l'idée de pouvoir me battre tranquillement. Personne dans le coin ne serait témoin de ce qu'il se passerait ici. C'était ça la chose la plus rassurante de ma journée. Je ne voulais pas de témoin gênant.

Soudain un sifflement me tira de ma rêverie et m'arracha ce précieux sourire quand les portes m'entourant furent défoncer et je fus très vite entourer. Quel accueil chaleureux ! La gueule balafrée, bâton et barre de fer à la main, gros tatouages super viril sur l'épaule..Waaaw je tremble !! Attention on dirait que j'ai de grosses pointures devant moi.

«- Dis donc toi..Tu serais pas nouvelle ? Ta gueule me dis rien ! »

Et j'oubliais le vocabulaire super soigné...Voilà tout ce qui fait d'un bandit de bas étage....Un bandit de bas étage. Décidément...

« - …....
- Tu veux pas répondre à ma question poulette ? On va te faire parler les copains et moi alors car t'as pas l'air de savoir où t'es tombée ! »

Ça me fait mal au cœur de devoir sortir la magie pour quoi ? Une dizaine de petites frappes ? Et je m'étonne encore devant l'incapacité de l'armée à leur mettre la main dessus.

Une véritable bande d'incapables cherchant désespérément des abrutis. Voilà un joli tableau que nous avons là aujourd'hui. Je plains le pauvre mec qui a engager ces débiles.
Ils furent deux à tenter leurs chances avant que je ne leur saute pas dessus et les pousses avec mes talons vers les caisses en bois. On peut dire que ce fut le début des hostilités.

Tous se mirent alors à charger comme des bœufs. J'eus presque pitié. La prochaine fois, il serait judicieux d'attaquer avec un plan d'attaque en tête. C'est la moindre des choses.

Un croche pied suffit à faire tomber deux imbéciles de plus. Il n'y avait rien pour l'instant qui demandait un effort quelconque. J'en serais presque déçue quand je vis alors un objet non identifié me fonçant dessus.

Il me manqua de peu. Je détournais alors les yeux vers l'autre débile de tout à l'heure. Apparemment, celui qui sait se servir de la magie est le patron ici. C'est pas mal comme choix mais pas très malin encore une fois surtout qu'il n'a pas l'air d'avoir lu le mode d'emploi avant de me balancer son attaque à la figure.

« - Buttez la ! Qu'est-ce que vous foutez ?
- Il semblerait qu'ils soient tous occuper à pleurer leurs mère, fis-je en me frottant les mains. Henko ! »

Je sortis alors mon arme et l'enfonça aussi rapidement que possible dans l'épaule du chef qui n'eus même pas le temps de se défendre.

Si c'est pas malheureux moi qui m'attendais à un peu de défi, de challenge mais ce n'est pas aujourd'hui que je serai servis car mise à part être poussiéreuse je m'en tire plutôt bien. Je regardais alors dans la rue si il n'y avait pas une patrouille passant dans le coin quand la chance me souris.

Je sifflais et les fis venir dans la ruelle.

« - Ils sont tout à vous messieurs ! Bonne journée ! »

Je les saluer vaguement avant de retourner au post mon dû et de repartir. J'avais une longue route à faire encore une fois et j'espérais cette fois avoir la bonne surprise de tomber sur plus solide qu'une dizaine de bouffons incapables.

Enfin...Je parlais de Bosco...Mais...Dans mes souvenirs même le martin le plus nul était assez redoutable d'un certain côté...Je me demande si ça a changer en 6 ans...Je me le demande vraiment. Peut-être qu'il serait temps d'aller vérifier par moi-même.

Peut-être qu'il est temps de rentrer à la maison.

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UploadHero] Rambo II : la mission [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP :: Arc 9 :: Centre Ville