Partagez | .
Balo et nous / Sybi & Logan
 MessageSujet: Balo et nous / Sybi & Logan   Ven 15 Juil - 14:13

Logan S. Crow

Crime Sorciere

Click

Retrouvailles
with Sybilia & Logan

La truffe te touchait le visage, et sa langue n'arrêtait pas de faire des aller-retours dessus, tant il était content de te voir. C'était assez dingue qu'il te reconnaisse à ta simple odeur, mais il avait l'air d'avoir accouru toi droit de sa nouvelle guilde pour te sauter dessus. Comme s'il avait senti que tu étais dans la ville depuis là bas.
Tu n'avais pas pu résister lorsqu'il t'avait sauté dessus, encore moins lorsque t'avait exprimé son bonheur de te retrouver. Comme quoi... A peine tombé sur le sol d'Oak Town, c'était le loup qui y' avait fait percuté les dalles pour jouer avec toi et te retrouver, et tes mains S' engouffrèrent dans sa fourrure pour la lui caresser.

Eh ben... Je t'ai manqué mon gros...
à moins que tu ne me prennes pour une sucette.

Il s'appelait Balo, et il était issu d'une histoire plus ancienne que ton incarcération ou ton changement d'apparence. Il s'appelait Balo, et malgré les déboires que tu avais eues, il semblait être là pour toi. Comme si tu étais resté dans son coeur. Tu ne pouvais certes pas en dire autant de Sybilia. Tu la connaissais et tu te doutais que ta lettre lui avait brisé tout reste de sentiments envers toi. Mais tu n'aurais jamais accepté qu'elle t'aime alors que tu étais enfermé. D'ailleurs tu te demandais bien comment tu avais pu accepter le conseil d'Enya et mettre fin à cette relation.

Tu tentas de te lever à maintes reprises, mais la boule de poils n'avait apparemment pas terminé de te dire bonjour. Tu soupiras, et tu finis par rouler pour te relever et Balo se mit sur ses pattes arrières pour te faire comprendre que tu ne lui échapperais pas. Alors tu acceptas ton destin funeste des coups de langues enjouées du loup gris. Tu lui caressait le coup, le lui grattant amicalement, et bien vite vous vous retrouviez à jouer, à pousser chacun l'autre pour voir qui gagnerait. Balo avait toujours été très joueur, et durant le laps de temps durant lequel tu avais été avec lui et « Iris », tu avais passé de nombreuses journées à jouer avec lui. A l'aider, a lui apprendre et meme à chasser avec lui. Il était un partenaire idéal, un ami tirant plus du chien que du loup quand ton contemplait sa fidélité hors norme. Mais malheureusement, ces retrouvailles allaient vite se solder par une ambiance bien plus froide, car le loup dressa ses oreilles et retomba sur ses pattes pour se retourner et regarder, comme toi, la silhouette qui arrivait. Les passants en revanches étaient partis dès lors que la bête adorable mais effrayante lors de sa course avait sauté sur toi.

La silhouette représentait une femme aux cheveux dans le vent. Elle était encore trop loin pour discerner quoi que ce soit de la couleur de ses cheveux - ils étaient foncés - ou les formes de son visage mais tu savais déjà qu'il s'agissait de l'autre maîtresse et meilleure amie de Balo, celle là même a qui tu avais brisé le cœur pour éviter qu'elle ne souffre, celle là même qui avait perdu de sa splendeur - d'après Jellal - lorsqu'elle état avec toi : Sybilia.

Quand la belle fut enfin arrivée devant vous, Balo alla se frotter à ta main pour réclamer des caresses tandis que tu souris. Si lui t'avais reconnu, qu'en était il d'elle ?
Elle n'avait pas le même odorat.
C'est alors que tu compris pourquoi Balo réclamait autant de caresses : le seul qui pouvait le caresser et ne pas être effrayé, la seule autre personne qui avait ce pouvoir à part Sybilia, c'était toi. Toi, Logan. Toi Yoite. Grâce à lui - ou « à cause de lui » ? -, Sybilia allait surement te reconnaître.

Sabertooth ? Tu as choisi une guilde exigeante, Sybi.

Parce que lorsque tu avais demandé ce qu'il était advenu de Sybilia Philips après son discours retransmis, on t'avait informé qu'elle avait été à Sabertooth. C'était notamment pour être sure qu'elle était en sécurité que tu étais venu à Oak Town, mais tu n'aurais jamais pensé que Balo était avec elle. Tu le voyais plus dans les bois, dans le refuge de la foret où les l'aviez rencontré.

Ton discours était naze. T'avais pas à t'excuser...


electric bird.



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Balo et nous / Sybi & Logan   Jeu 18 Aoû - 17:45

Sybilia Philips

Sabertooth

Click

L'enflure de mon existence
avec Logan


C'est une journée comme une autre. Le soleil est bien haut, les nuages volent comme des oiseaux moqueurs pour nous cacher la meilleure des sources de lumière qu'il est possible d'avoir. Je ramasse ma chambre en silence alors que mon gros Balo a les pattes appuyées contre ma fenêtre et hume l'air qui entre. Il a l'air agité aujourd'hui et je trouve ça bien étrange. On a toujours la même routine et le voilà qu'il se montre un peu trop énergique, contrairement à mon expression de fille qui s'est endormie tard. Mon petit ménage terminé, j'ouvre la porte de ma chambre et voilà qu'il s'élance, dévalant les marches presque par deux alors que je viens à peine de poser un pied à l'extérieur de la pièce. Je descends tout en lenteur pour prendre mon petit déjeuner. Le gros loup est déjà posté devant la porte, prêt à sortir. Je soupire et termine de me préparer en jetant un coup d'oeil au sofa où Caleb a l'habitude de s'étendre de tout son long. Il n'est pas là. Dommage, j'aurais bien aimé l'embêter aujourd'hui...

Enfin prête, je m'arrête juste à côté de Balo qui continue de fixer la porte en agitant la queue avant de lui dire : " Sois gentil et reste tranquille d'accord? " Bien sûr, sa seule réponse a été de piétiner pour me sommer d'ouvrir la porte et quand je le fais, le gros s'élance à toute vitesse, me faisant pousser un cri de rage devant sa désobéissance. Je me mets à courir à sa suite pour tenter de le rattraper mais rien n'y fait : c'est un chasseur-né et je suis qu'une patate tombée du sac. " BALOOOOOO! " Il tourne une rue et je le perds de vue. Je continue de courir et tente de le retrouver en demandant aux passants s'ils ont pas vu, en tout hasard, un loup se balader à toute vitesse. Heureusement, Balo n'est pas passé inaperçu et je le retrouve assez rapidement en train de lécher de toute sa bave dégoûtante quelqu'un de renversé. Je soupire avant de m'approcher en marchant.

" Sale gros poilu... tu vas voir de quel bois je me chauffe. "

Mais plus je m'approche, plus je réfléchis au comportement du loup. Pourquoi s'être posté à la fenêtre pour humer l'air? Pour être aussi pressé pour déguerpir et aller à la rencontre de cet homme? Plus j'avance plus je me dis que c'est impossible... Le loup lâche finalement sa proie pour me regarder comme si ma présence empêchait leur amour de perdurer. J'arrive à leur hauteur et regarde mon loup d'un air fâché, les bras croisés. Puis, l'autre commente sur mon choix de vie... et prononce mon nom. J'arque un sourcil et me tourne vers lui, la tête confuse. Pour qui il se prend pour juger mes choix celui-là? Je ne dis rien et retourne mon regard vers mon loup qui se met à aboyer et à hurler. Je secoue la tête avant de le sermonner :

" Je t'ai dit de pas hurler en ville! Qu'est-ce qui te prend? "

Le gars en noir poursuit. Il parle de mon discours. Discours? Ah oui, celui que j'ai prononcé devant la caméra... J'en ai déjà marre de ce type-là. Pourquoi me juger et m'appeler par mon prénom? Et encore pire, pourquoi tenter de s'approprier mon ami? Le coup part de lui-même parce qu'il me les casse déjà. Mon pied vient se loger à toute vitesse et avec force dans son entre-jambe, provocant des aboiements agressifs du loup qui me saute dessus, me renversant pour aboyer à quelques centimètres de mon visage.

" ARRÊTE! "

J'essaie de le pousser de-là, mais il pèse plus que moi et j'arrive pas à le renverser. Je reste alors de marbre et je ne bouge plus, le fixant dans les yeux jusqu'à ce qu'il comprenne que pour cette fois, je suis soumise. Du moins, lui il comprend aussi que je ne frapperai plus l'autre. Il s'enlève, je me relève en dépoussiérant mon vêtement.

" T'es qui toi pour me parler comme ça? "

Parce que non, je n'ai pas encore fait le rapprochement avec sa nouvelle identité... parce que Balo aurait pu avoir un maître bien avant moi...

Code by Silver Lungs
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Balo et nous / Sybi & Logan   Ven 26 Aoû - 19:42

Logan S. Crow

Crime Sorciere

Click

Retrouvailles
with Sybilia & Logan

AH LA SALOPE ! Putain ! Pourquoi ? Je t'ai pas encore dit qui je suis pourtant ! (Bouleeeeeeette !)

Oui. Boulette. Parce que tu étais certain qu'elle allait te repasser les couilles au mixer si elle apprenait qui tu étais.
Alors c'est ça... la vraie toi ? Putain... C'est douloureux !
T'étais plié en deux, tes mains cherchant par tous les moyens à caresser tes pauvres attributs martyrisés.
Tu savais, pourtant, que ça allait se passer comme ceci. Mais t'avais plutôt imaginé une baffe, et ce, seulement lorsqu'elle aurait appris.

Heureusement que Balo est pas comme toi... Je serais mort sinon.
Un brin de colère subsistait dans ta voix - normal quand on te pete les couilles littéralement - c'était pas censé être une expression pour le figuré, ça ? -, et tu ne pouvais pas l'effacer en claquant des doigts. Tu te redressais lentement, et Balo tournait autour de toi, colle pour te protéger de sa maîtresse. Il ne l'attaquerait jamais, mais il ne la laisserait pas non plus t'attaquer aussi facilement.
En plus, c'était pas une insulte ou une critique. T'avais pas besoin de t'excuser. Enfin maintenant, si, auprès de moi.

Et soudain cela te frappa l'esprit comme un ballon de baudruche rencontrant un lapin en plein vol ! Sybilia n'avait pas énormément de neurones lorsqu'elle était en colère ou vexée.
Je suis Logan... mais on m'a déjà appelé Jacob, Iris.
C'était évident là, non ? C'était pas difficile non plus... Jacob. Iris. Dans la foret. Dans le refuge, Balo. Quoi encore ?
Tu soupiras. Tu savais ce que tu pouvais rajouter : T'as pleuré le jour où l'on m'a emmené.

C'était un jour maudit. Tu avais voulu rentrer à Quatro Cerberus pour venir en aide à Hyun, et Sybilia T'avait accompagnée, jusqu'à ce que Jellal Fernandes arrive et te capture. Mais désormais membre de Crime Sorciere, tu n'étais non plus le prisonnier, mais l'allié de Jellal.

Alors que tu venais de révéler - normalement elle devait avoir compris - qui tu étais, de façon détournée, tu levas les mains, enlevant un gant (le droit) pour montrer le dos de ta main tatouée de la marque des sorcières. Tout doux. Tout doux. M'attaque pas, j'ai pas envie de riposter et de te faire mal.
Sur le bras qui possédait la main de la marque, on pouvait voir une partie de ton tatouage, celui d'un énorme dragon chinois enlaçant ton bras pour remonter jusqu'à l'épaule. Mais avec la veste que tu avais, personne ne pouvait rien discerner de la nature de ton tatouage.
Sybi... Je sais que t'as sûrement envie de me foutre des tartes, mais dis toi que je peux enfin aider les gens que je m'étais promis d'aider...
Tu t'agenouillas, perturbé parce que tu n'avais pas encore reçu de coups dans les couilles - pas de encore une fois quoi -, et tu caressas le loup qui était excité de te voir. Et surtout de jouer avec toi. Il commença à tirer sur ta manche, avant de finalement t'emmener dans la ville. Et il se retournait par moment pour voir si Sybilia suivait. Balo te faisait visiter. Les gens dans la rue fuyaient en voyant l'énorme bébête tirer un homme comme toi. Mais lorsqu'enfin il s'arrêta, l'on pouvait voir la guilde de Sabertooth.
Euh... Balo attends. Je ne suis pas sûr que ce sûr une bonne idée, même si tu as sûrement envie de le montrer ta nouvelle maison. Mais deja qu'on doit se trainer une femme qui doit sans doute déjà élaborer un plan pour atteindre mes bijoux de famille, si j'entre je pourrais aussi me faire avoir. En plus, techniquement, Crime Sorciere est illégale.
Pauvre loup. Il comprenait rien. Juste que tu ne pouvais pas/voulais pas entrer. Il couina, avant de se tourner vers Sybilia et de te tirer la manche doucement devant elle, vers la guilde. Comme s'il demandait de l'aide.
(De l'aide ? Je me demande quel entre d'aide elle voudra bien t'apporter...)



electric bird.



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Balo et nous / Sybi & Logan   Lun 5 Déc - 1:58

Sybilia Philips

Sabertooth

Click

L'enflure de mon existence
avec Logan


Salope?! Non mais il le fait exprès ou quoi ce gros connard?! Il veut que je lui défonce plus que ses boules chinoises? Mais je ne peux rien faire parce qu'il y a Balo entre nous qui tourne autour et qui me guette pour s'assurer que je n'ose pas toucher à un seul autre cheveu de sa tête. Oh mais croyez-moi, c'est pas l'envie qui manque de lui faire la peau et de lui montrer qui c'est le maître ici à ce type. Je me ferais un plaisir de lui scalper la tête à coups de grosse épée... Il se lève lentement pour éviter de brusquer ses bijoux précieux et il s'explique, me disant que j'avais pas à m'excuser devant tout le monde comme une faiblarde. Je rage, je serre les poings, c'est tellement difficile de me retenir et défoncer le mur de béton derrière lui avec son corps...

« Qu'est-ce que t'en sais, hein? T'étais pas là à ce moment-là! C'était le seul moyen pour que je puisse être une femme libre! »

Puis, la vérité claque enfin comme un lapin qu'on sort du chapeau. J'avais devant moi le dernier homme qui m'avait abandonné à mon sort, le dernier homme qui m'avait laissé pourrir dans la rue... Par chance, le maître de Quatro Cerberus était là pour me repêcher et m'amener entre de bonnes mains. Mais la blessure était bien trop récente pour que je pense ne serait-ce un instant de lier plus que de l'amitié avec cet homme même s'il avait été un des rares à être là pour moi. Je ne peux plus faire confiance à qui que ce soit pour ça. À cet instant, je m'approche à toute vitesse et m'apprête à frapper. Ce n'est pas parce que Balo s'interpose que j'arrête mon geste, mais bien parce qu'il ne vaut même pas la peine que je m'y attarde.

« Tu me dégoûtes à un tel point que plus jamais je te toucherai, ni te regarderai... qui que tu sois. Fous-le camp, fiche-moi la paix et laisse-moi passer à autre chose dans ma vie... avant que je fasse un geste que je pourrai regretter. Viens Balo, on rentre. »

Je tourne les talons et retourne à la guilde enragée, sentant mon coeur bien fragile juste à y repenser. Ça me dégoûte d'avoir cru, d'avoir cédé, d'être partie sur une lancée de jeune fille naïve qui cherche que le réconfort. Je me suis blessée moi-même et me suis laissée emporter par la vague plutôt que de marcher au fond de la mer vers une direction que j'aurais choisie. Arrivée à la guilde, les deux clowns sont là, toujours là et Balo n'aide certainement pas mon cas en tirant l'autre vers ma direction, mais je détourne le regard. « Balo je t'ai déjà dit de ne pas ramener tes cochonneries à la maison... débarrasse-moi de- » Il aboie pour me faire taire. Il ne veut pas que je sois agressive mais c'est plus fort que moi. J'ai pas envie de parler, ni de regarder alors le seul moyen d'y échapper, c'est de passer la porte. Ma main s'appuie sur la poignée et je m'apprête à rentrer et retourner à ma chambre. Me laissera-t-il partir?

Code by Silver Lungs
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Balo et nous / Sybi & Logan   Mar 6 Déc - 4:45

Logan S. Crow

Crime Sorciere

Click

Retrouvailles
with Sybilia & Logan

Cette femme… Tu aurais pu dire « quelle femme ! », mais qu’est-ce qu’elle avait un caractère de cochon ! Pas moyen d’en placer une correctement avec Sybilia. Elle venait de te briser les couilles et elle en rajoutait, comme si c’était de ta faute si Jellal t’avait emmené… Bon… D’accord… Tu avais fait en sorte de lui laisser une lettre, expliquant que tu savais qu’il viendrait tôt ou tard, mais c’était censé l’aider, pas te rendre responsable…
Enfin…
Certes, tu étais, d’une manière peu volontaire, en partie responsable.

Et tu y réfléchissais tandis que Balo te tirait.

Lorsque Sybilia te compara aux cochonneries que pouvait ramener Balo, tu la regardas avec défiance. A l’origine, tu étais dans cette ville juste pour t’assurer de rembourser une dette. La sienne. Elle t’avait aidé, et tu l’avais aimé, l’espace de quelques semaines. Tu avais appris à voir autre chose que le malheur lorsque tu avais changé de corps. En fait, tu étais surtout là pour t’assurer qu’elle avait trouvé un chez elle bien à elle.

Pourtant, le coup dans les noisettes, les paroles crues et les insultes finirent par te monter à la tête. Tu la regardas avec défiance, et tu eus un rictus. Crime Sorciere était peut-être illégale, mais elle faisait le bien. Tu ne savais pas quelles relations Jellal entretenait avec Sabertooth, mais tu te décidas de tenter le tout pour le tout, et tu regardas Balo qui était, heureusement, de ton côté. Balo avait un cœur, lui, au moins. Alors tu ignoras les paroles de Sybilia et tu te tournas vers Balo.

Mon gros touffu, tout compte fait, je veux bien visiter ta maison. Après tout, tu es un membre de Sabertooth toi aussi, tu as le droit d’inviter qui tu veux.

Comprenant rapidement que tu acceptais de le suivre, Balo tira ta manche à l’intérieur de la guilde. Tu remarquas rapidement la présence de quelques mages que tu ne connaissais pas, mais surtout, que le loup ne prenait pas ses aises en bas et montait directement à l’étage, t’entraînant dans la chambre de Sybilia, avant d’aboyer, tout content. Tu souris, ne jetant qu’un rapide coup d’œil avant de t’agenouiller et de le laisser poser sa patte droite sur tes genoux, et de te lécher le visage.

C’est qui le gentil loup ? Hein ? C’est toiiii… Oui, TOI tu es gentil au moins, pas comme l’autre mégère qui me tient pour responsable des actions de Jellal…

Tu avais dit cela assez fort pour que l’intéressée, qui se dirigeait vers sa chambre, entende. Tu ne savais pas si les autres membres avaient entendu, mais c’était entre Balo Sybilia et toi…

Balo te lécha le visage, avant de se mettre en mur protecteur entre toi et son autre maîtresse et meilleure amie, ayant bien évidemment compris que vous n’étiez pas… en de très bon terme.

Alors que Sybilia entrait dans sa chambre, tu grattas le menton de Balo, avant de la toiser et de lui dire :
Je ne retirerais pas ce que j’ai dit. Bon, peut être le « AH LA SALOPE », mais bon, c’était pas franc jeu de me péter les boules. C’est ça la vraie toi ? C’est une fille qui pète une durite toutes les trente secondes ?

Tu te demandais bien ce que les autres membres de la guilde du tigre pouvaient penser…

Et puis va m’expliquer comment ce peut être de ma faute si je t’ai « laissée » ?, dis tu en faisant le symbole des guillemets avec tes doigts. Alors c’est vrai, je savais que Jellal allait venir me chercher au bout d’un moment… Mais je ne pensais pas que ce serait si vite tu vois… Moi, je pensais que j’aurais le temps d’intégrer Quatro Cerberus, de rendre service et de réparer… en partie… mes torts. Je ne pensais pas non plus qu’il me retrouverait aussi facilement, surtout alors que je n’avais plus le même corps. Et que pouvais-je faire ? je n’avais pas accès à la magie, et tu n’étais pas assez forte toi non plus pour réussir à affronter Jellal. Et puis qu’aurais tu pensé de moi, si je n’avais pas accepté ma peine ? Hein ?

Tu parlais doucement. Tu voulais que son cerveau accumule tout. Non pas qu’elle était bête, mais énervée, elle ne voulait jamais comprendre.

Ouais, voilà… Tu n’aurais rien su dire. Tu aurais eu honte de moi, parlant de redresser ses torts du mieux possible et n’acceptant pas sa peine… Enfin… Si seulement la journée s’était déroulée autrement. SI Jellal était arrivé un jour plus tard, au moins, j’aurais eu le temps de faire quelque chose.

Qu’aurait-il pu arriver, si Jellal n’était pas venu ?


electric bird.



[/color]
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Balo et nous / Sybi & Logan   Mar 6 Déc - 21:25

Sybilia Philips

Sabertooth

Click

L'enflure de mon existence
avec Logan


Il me laisse partir... pas entièrement. J'entre dans la guilde et tente de fermer la porte derrière moi, mais il s'impose, prenant la poignée derrière moi pour me suivre malgré mon refus d'obéir à ses désirs. Je fais un signe de tête à Orga et je lui pointe du pouce derrière moi. « Surveille celui-là de près, il est possible qu'il déclenche un trou dans le mur de la guilde et je doute que Sting l'apprécie. » Je continue ma démarche et me rends jusqu'à ma chambre, montant les marches par deux pour m'éloigner du truc sur deux pattes qui me suit par pur plaisir de me faire chier. Je m'assieds sur le bord de ma fenêtre et apparemment, j'ai pas le choix d'écouter ce qu'il raconte. Orga se tient au bout du couloir et se tient prête juste au cas l'apocalypse naîtrait dans le couloir.

J'écoute et je ne peux pas m'empêcher de rager. Il ne prend aucun blâme sur ce qui s'est passé et la Sybilia chiante est tout ce qu'il retient. Il a oublié ses propres torts, son comportement égoïste et manipulateur. Il s'est servi de moi pendant des semaines pour me faire vivre un semblant de vie heureuse, pour qu'il abuse de qui j'étais, de ce que je ressentais. Je me suis accrochée encore et je n'aurais clairement pas dû. C'était une erreur monumentale parce qu'aujourd'hui, je me retrouve avec un autre problème : un chewing-gum collé à ma semelle. Quand il termine, je me mets soudainement à rire sans pouvoir m'arrêter. Ça m'exaspère tellement mais on dirait que je suis obligée de lui répondre...

« C'est drôle comment tu ne veux prendre aucune blâme sur tes épaules, petite Mort Noire... »

Je tourne la tête lentement dans sa direction un sourire des plus sarcastiques aux lèvres, je continue.

« Parce que c'est la faute de Jellal si t'as pas été capable de me dire dès le départ que tu devais retourner auprès de lui? Parce que c'est de sa faute à lui si TU as tué des centaines de gens? Parce qu'on aurait dû affronter Jellal? Vraiment? C'était ça ton plan? Je n'ai pas peur de lui, je le connais beaucoup mieux que tu le penses et dans cette histoire, il n'y a qu'un coupable : toi. Il fallait pas acheter du temps, il fallait pas me manipuler, utiliser mon coeur comme un jouet parce que maintenant, ma patience est inexistante et je n'ai qu'envie de te faire la peau. »

Je prends une pause avant de me lever debout et de faire quelques pas en avant pour me rapprocher.

« Et puis, si t'avais eu une journée de plus, t'aurais fait quoi hein? Tu te serais baladé avec un tatouage de plus? Tu aurais trahi de nouveaux confrères dans une guilde qui viendrait à peine de t'accueillir? Et t'es venu repayer quel genre de dettes au juste? Tu veux m'achever c'est ça? Retourner à ton ancienne vie? Eh bah vas-y Mort Noire! Y'a rien qui te retient de finir ce que t'as commencé! »

Je soulève mes bras en signe de croix, à sa merci.

Code by Silver Lungs
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Balo et nous / Sybi & Logan   Mer 7 Déc - 0:53

Logan S. Crow

Crime Sorciere

Click

Retrouvailles
with Sybilia & Logan

Alors que tu venais de lui dire ce que tu avais sur le cœur, alors que tu venais de lui démontrer que tu avais bien agi, alors que tu lui racontais comment il aurait été impossible de ne pas partir avec Jellal, cette demoiselle que tu avais un jour aimé sembla te donner un coup de couteau en t’appelant « petite Mort Noire ». Surtout que bien évidemment, un type ultra baraqué vous surveillait. Sybilia voulait donc, décidément, te punir, et était prête à révéler ton secret et ton identité aux yeux de la guilde à dents de sabre. Cependant, tu ne dis rien, car elle continua de parler. Elle continua de t’insulter, et de te blâmer… Bon, en soit, elle avait raison sur certains points. C’était toi qui avais tué, auparavant. Tu avais beau dire que Kyofu t’avait contrôlé, plus de deux cents personnes étaient mortes bien avant que tu obtiennes le dieu de la Peur, et toutes avaient péries de ta main. Etrangement, durant longtemps, tu avais pensé que la Vie n’étant pas un cadeau, il était de ton devoir d’y mettre fin. Plus que cela, ta réflexion s’étendait jusqu’à ce que tu te penses un messie de la mort.
Elle avait donc raison sur certains points… Pourtant, elle avait sacrément tort sur d’autres.
Lorsqu’elle eut fini son petit massacre oral, tu soupiras, avant de dire, innocemment :
Je ne vois pas de quoi tu parles, la Mort Noire est un mage recouvert de plumes noires et possédant un sabre blanc. Ce n’est pas moi…
Ton regard sur elle était dur. Elle pouvait comprendre ce qu’elle voulait, mais il était hors de question que tu laisses les tigres t’attaquer… Après tout, La Mort Noire était recherchée… Et c’était pourquoi, en choisissant un nouveau prénom, une nouvelle histoire, tu avais décidé de te faire appeler « le Corbeau » : Crow. C’était pourquoi ton nouveau nom de famille était Crow…

Mais sache que jamais mon plan n’a été d’affronter Jellal… Comment aurais-je pu ? Même au summum de ma puissance, je ne pouvais rien faire…

Tu guettais Orga – tu ne savais pas comment il s’appelait, mais il avait l’air trop puissant pour le laisser agir à sa guise –, tandis que tu passais ta main droite dans le pelage de Balo.

Et je n’ai pas joué avec toi…

Tu te levas.

Quant à la raison pour laquelle je suis ici…

Tu t’approchas de Sybilia, tandis que Balo vous surveillait. Si elle ne pouvait pas te faire de mal sans le mettre en colère, il en était de même pour toi. Si tu la blessais, le loup se jetterait sur toi. Il semblait à tout prix vouloir vous voir réunis. Comme quoi, il ressemblait à un enfant. A votre gosse, désirant que ses parents séparés et en froids se remettent ensemble.
Tu t’approchas de Sybilia, avant de frapper violemment le mur juste derrière sa tête, ton bras passant à côté de sa joue.

Ce n’est absolument pas pour te tuer… Bien au contraire…

Orga avait commencé à bouger. Tu le savais. Il allait sans doute vous interrompre, peut-être même t’attaquer. Ou alors il s’approchait juste pour être prêt. Tu souris.

Je voulais m’assurer que tu avais enfin un chez toi, et que tu n’étais plus la demoiselle apeurée et désespérément à la recherche d’affection… Je voulais m’assurer que tu avais bien su utilisé cette fameuse troisième chance que je t’ai offerte.

Balo aboya. Tu te retournas, avant de voir Orga devant le palier de la porte. Tu eus un rictus, avant de tendre les bras pour que Balo se mette sur ses pattes arrière et vienne te faire un câlin. Puis Tu te retournas en direction de Sybilia.

Il serait temps que tu arrêtes de te tourner vers le passé et que tu ailles de l’avant, tu ne crois pas ?

Balo, toujours dans tes bras, empêchait Orga de t’attaquer. Après tout, il avait l’air de s’être fait une place parmi les tigres. Pourtant, tu étais désormais, bloqué. Dès lors que le canidé retomberait sur ses pattes, le tigre se lancerait sur toi. Sûrement. Après tout, bien que tu aies évité d’être la Mort Noire à ses yeux, Sybilia avait parlé de tes meurtres, et tu avais parlé de ta peine. Peut-être cela suffirait-il à ce type super baraqué… Alors tu soupiras, avant de prendre ton collier, et d’en retirer une pilule grise, que tu glissas dans ta bouche et que tu croquas.

Tu ne pouvais pas t’empêcher de ramener un garde du corps ou quoi ? Maintenant je vais devoir me venger Sybi…

Tes muscles et ton corps se virent, tout d’un coup, renforcés. Tes muscles furent plus puissants, et la force de ton poing tripla. Tu murmuras un « au revoir » à Balo, tu le lâchas, il retomba sur ses pattes, et tu fonças dans le mur. Ton corps et ton épaule, la puissance de tes muscles et ta nouvelle force, tout cela permit au mur de se craqueler, puis de se trouer. Et finalement, ce que Sybilia avait dit à Orga, sans que tu le saches, s’avéra. Tu fis un trou dans le mur et tu atterris en bas, dans la rue. Tu regardas en arrière, et tu t’apprêtais à fuir, quand une énorme masse grise sauta derrière toi : Balo. Tu lui dis de s’asseoir et de rester où il était, car tu n’avais plus de chez toi, contrairement à Sybilia. Aussi, tu ne voulais pas qu’elle se sente comme si tu lui avais volé Balo. Tu partis. Rapidement, pour ne pas subir la colère des tigres…

Pourtant, aux portes de la ville, alors que tu allais franchir ces dernières, un aboiement bien connu se fit entendre : Balo. Balo, encore et toujours. Tu te serais bien arrêté pour discuter avec lui, mais il t’attrapa la manche et te tira à l’extérieur de la ville, comprenant le danger auquel tu étais en proie en restant. Aussi, après avoir couru, vous vous arrêtâtes un moment. Et tu annulas la pilule grise, subissant alors quelques lésions internes. Tu serras les dents. Et tu te tournas vers le loup qui restait auprès de toi. Tu soupiras, et tu lui demandas :
Alors tu ne veux pas retourner auprès de Sybilia ? Il couina. Mais alors pourquoi tu m’as suivi ? Il aboya, avant de glisser sa tête contre toi, et tu le caressas. Ah je vois… Tu es resté longtemps avec Sybilia, maintenant c’est mon tour ? Il aboya, avant de te lécher le visage. Tu es sûr ? Je risque de ne pas avoir la vie facile tu sais… Balo te regarda, avant de te pousser la tête avec la sienne, et de se frotter à toi. Bon, tu l’auras voulu… par contre, Sybi va définitivement me tuer la prochaine fois… Il aboya, comme pour approuver tes dires, et tu ris.

Puis, quelques minutes plus tard tu te relevas, et vous vous remîtes en route…


electric bird.




Il a été convenu, hors RP, que Balo le loup parte avec Logan.

Sybi : voilà, à toi de conclure Razz
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Balo et nous / Sybi & Logan   Mer 7 Déc - 2:31

Sybilia Philips

Sabertooth

Click

L'enflure de mon existence
avec Logan


Il essaie de me faire passer pour une folle. Il veut garder sa couverture intacte en niant l'accusation que je lui porte. Ce n'est pas pour griller sa couverture que j'ai dit ça, c'est pour m'adresser au monstre derrière ce masque de chair et d'os. Il a eu tellement de visages et il passe son temps à changer de nom aussi pour avoir la paix du reste du monde. Et moi? N'ai-je pas le droit d'avoir aussi la paix de ce type? N'ai-je pas le droit d'enfin vivre ma vie avec mes nouveaux partenaires de guilde? Mes amis? Et il a osé me dire de regarder vers l'avant et de cesser de refouler le passé... alors que c'est lui qui me l'a ramené au visage en venant à Oak Town. C'est quoi son problème, il est bouché du cerveau?

Il a défoncé le mur près de ma tête... est-ce que c'est sensé me faire peur? Me faire réagir? Et pourtant, j'ai juste envie de venger le mur en lui défonçant sa tronche. Le bruit attire Orga qui apparaît rapidement à ma porte... sauf que le sale lâche utilise le loup comme bouclier pour se tirer de son affaire... et le loup est conscient de ce qui se passe. Comme si le trou de son poing n'était pas assez, il a fallu qu'il défonce mon mur de chambre en entier avec son corps. J'ai vu ce qu'il a mis dans sa bouche et je suppose que c'est grâce à ça qu'il a réussi cet exploit. Balo se jette à sa suite nous laissant Orga et moi devant un trou pour lequel on va se faire engueuler... encore.

« Zen...sois zen Sybi- »

« JE VAIS LE TUER CET ENFOIRÉ! IL VA REGRETTER D'ÊTRE NÉ! »

Les gars de la guilde ont tous entendu l'histoire. Ils savent maintenant pourquoi la première impression que j'ai donnée, c'était de me saouler à leur bar, ils savent que c'est parce que je me suis laissée berner par la Mort Noire. Orga a cru que j'aurais été en mesure d'arranger ça et pourtant, sa trace continuera de me suivre jusqu'à ma mort et ça me fait chier. « J'ai besoin d'un verre... » Orga hésite. « Tu sais que Sting va rentrer d'une seconde à l'autre? » Je ne daigne même pas me retourner que je le devance pour quitter ma chambre et descendre en direction du bar.

« Ferme la porte en sortant, il n'y verra que du feu... »

Assise au bar, je me mets à boire à même la bouteille. Quelques instants plus tard, c'est la voix criarde de Sting qu'on entend :

« SYBILIAAAA! QU'EST-CE QUE T'AS FAIT À TA CHAMBRE?! Ça va encore nous coûter une fortune!! »

« C'pas moi j'le jure! Hip! »

Il rage encore plus fort que j'ai ragé au passage de la Mort Noire dans notre guilde.

« C'était la Mort Noire... pour de vrai. Et il a mon loup. »

Ils se regardent tous entre eux, complotant déjà leur prochain plan de vengeance... Va savoir qui c'est qu'ils veulent venger.

Code by Silver Lungs
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Balo et nous / Sybi & Logan   Aujourd'hui à 8:43

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?
» Il nous a quittés.
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Ils font chier ces N... . Débarassons-nous en !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Nord :: Oak Town