Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen]
 MessageSujet: Re: 6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen]   6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen] - Page 3 EmptyDim 15 Mai - 12:53

[PNJ] Tarot
[PNJ] Tarot

PNJ

Click



Bow before nature


Maël Selesta-Eileen Falong-Mirajane Strauss-Caleb



9h42

Caleb réussit à libérer le dragon juste à temps avant qu'il ne s'écrase au sol. Le démon écoute ce que la fille de Satan a à dire. Même si ses mots reflètent ce que Satan dirait pourtant, quelque chose le chicote. Maintenant libéré de la tornade qui déchirait son armure de toutes parts, il s'adresse à Mirajane dans une voix rageuse:

« Alors qu'est-ce que t'attends pour me venir en aide? »

Oui. C'est exactement ça qui clochait. Depuis le tout début elle semble prendre son côté et pourtant, elle est restée dans le ciel tout ce temps sans s'attaquer à un quelconque adversaire. Qu'est-ce qu'elle attend? La brume se lève, il se débarrasse de son armure. Sur son corps où la tornade a su le transpercer, les vignes se referment pour lui redonner sa protection naturelle. Alors qu'il ne s'en attend pas, la gueule du dragon s'en prend au bâton et dans son élan de vol, il lui arrache le bras en même temps, le faisant crier de souffrance... pour quelques secondes. Son bras repousse lentement et sûrement. Le bâton transféré dans la patte du dragon, alors que vous vous pensiez au bout de vos peines et que la solution au problème était-là, c'est sur la patte du dragon que les ronces poussent. À partir du bâton, elles s'incrustent dans sa peau jusqu'à l'os faisant de lui le nouveau possesseur du bâton et donc, impossible pour Eileen de l'obtenir sans couper la patte de l'invocation de Maël.

Il regarde Caleb qui tranche et qui brûle son territoire. Il grogne avant d'invoquer ses ronces pour qu'elles grimpent dessus en partant de ses pieds pour qu'il se voit avalé par le terrain roncé. Les épines des ronces mordent sa chair. Saura-t-il s'en sortir? Quant au démon, il fait pousser ses ronces sous ses pieds. Vos voix ne vous laissent guère invisibles. Il ne voit pas plus loin que son bras, mais il n'est pas sourd non plus. Il s'élève haut, bien haut jusqu'à ce qu'il atteigne votre hauteur et qu'il vous fasse face. Il met ses bras au niveau de ses épaules avant de les remettre droit. Suite à cela, toutes les épines des ronces se voient éjectées de leur ronce : du corps du démon et de la tour où il a pied. C'est une pluie d'épines qui s'abat sur le dragon et ses cavaliers. Pour les épines de la tour, Mirajane et Caleb se voient aussi en danger s'ils ne se trouvent pas un abri. Les épines font la hauteur d'une main humaine, mais si elle atteint votre poitrine, vous savez que votre coeur ne battra plus.

Ordre de postage : Caleb - Mirajane Strauss - Maël Selesta - Eileen Fa Long - PNJ



Vous avez Neuf jours pour répondre au sujet.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: 6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen]   6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen] - Page 3 EmptyMer 25 Mai - 3:45

[PNJ] Tarot
[PNJ] Tarot

PNJ

Click



Bow before nature


Maël Selesta-Eileen Falong-Mirajane Strauss



9h43

Sous l'effet de panique de la pluie d'épines qui s'écrase dans sa direction, Caleb se prend le pied sous une ronce et trébuche. La chute a été tellement brutale qu'il en perd connaissance. Étrangement, l'endroit où il est tombé l'a miraculeusement sauvé de la pluie. Celle-ci s'est contentée de tomber tout autour de lui, le clouant sur place par les vêtements.

Caleb a été éliminé de l'événement pour avoir dépassé les délais.

Ordre de postage : Mirajane Strauss - Maël Selesta - Eileen Fa Long - PNJ



Vous avez Neuf jours pour répondre au sujet.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: 6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen]   6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen] - Page 3 EmptyMer 1 Juin - 13:28

Mirajane Strauss
Mirajane Strauss

Fairy Tail

Click


Porte 6

Maël, Caleb, Eileen & Mira

Qu'est ce que tu attends pour me venir en aide ?
C'était une très bonne question... Qu'est ce que Mirajane attendait ? Elle avait espéré que ses belles paroles la protègent, lui permettant de se réfugier derrière cette image d'alliée du démon, pendant que les autres personnes présentes avec elle pourraient agir rapidement. Cependant le démon attendait du concret, il attendait de Mirajane qu'elle attaque une des trois personnes qui tentait tant bien que mal de lutter contre le démon, à l'instar de Mirajane. Un choix s'imposait à Mirajane : soit elle abandonnait sa couverture, soit elle continuait dans le sens du démon. Les deux issues présentaient de nombreux inconvénients. La première la mettrait cruellement en danger, physiquement parlant, elle n'était vraiment pas bien placée pour abandonner en ce moment-là. Si elle avait réussi à se placer derrière lui, elle aurait pu attaquer le démon. Or elle se trouvait devant lui et il lui était trop dangereux de l'attaquer frontalement. Elle n'en n'avait clairement pas les capacités, et ce n'était ni le constellationniste ni la jeune femme sur le dragon qui viendraient l'aider. Elle aurait bien pu récupérer le bâton qui semblait contrôler toutes les attaques du démon, mais qu'en ferait-elle par la suite ? Le détruire ? Était-ce la bonne solution ? Ensuite, la deuxième issue. Elle devrait prouver par les faits plus que par les belles paroles qu'elle se trouvait du côté du démon. En un mot, elle devrait attaquer une des trois personnes pour paraître crédible. Mais elle ne pouvait pas vraiment s'y résoudre. Les paroles qu'elle avait prononcées un peu plus tôt lui avait arraché la mâchoire. Même pour se faire passer pour un démon, décrédibiliser les humains l'avait dégoûtée.

Elle réfléchit vite. Elle allait attaquer le démon de face, tant pis pour sa place privilégiée, quand le dragon fondit sur le démon pour lui prendre le bâton. C'était sa chance. Elle se ravisa, et se prépara à aider le démon. Tant pis pour la morale, elle apaiserait sa conscience plus tard. L'heure était un peu trop grave pour les remords, et elle mentirait, dénigrerait, blesserait pour la bonne cause. Si seulement bonne cause il y a. Mais comme pour le tigre tout à l'heure, des ronces s'emparèrent de la patte avant du dragon au contact du bâton. S'emparer de lui avait été bien trop facile, il fallait s'y attendre. Elle fit claquer ses ailes pour s'envoler quand elle fut prise dans une pluie de ronces tout autour d'elle. Il fallait qu'elle se tire de là assez rapidement et elle se montrerait satisfaite si elle en sortait avec de belles égratignures. Aidée de la vitesse accrue que lui procurait sa forme Satan Soul, elle se dépêcha de sortir de là. Elle se mit hors de portée des épines et fit un bref état des lieux. L'adrénaline qui retomba lui révéla une douleur aiguë au niveau de son mollet droit. Une épine, grosse comme son poing était plantée dans sa jambe, laissant couler tout autour de longs et épais filet de sang. Sa vue se brouilla et elle se sentit vomir. Mais rien. Sa tête lui tourna et elle lutta pour garder les yeux ouverts. Elle regarda le démon. Espèce d'enflure. Depuis quand on attaque ses ennemis. Elle n'eut plus aucun remords à le tromper. Elle prit sur elle, et luttant contre les tâches sombres qui prenaient place dans le théâtre de sa vision elle se dirigea vers le dragon déjà mal en point. Attaquer un homme à terre, c'était lâche, mais cela la ferait paraître d'autant plus crédible auprès du démon. Elle se précipita vers la jeune femme qui était assise sur le dos du dragon. Où était le constellationniste à peine pénible ? Mirajane s'était attendue à le trouver avec elle. Tant pis. Elle prépara une Explosion démoniaque entre ses mains, rassemblant le plus de force que son état le lui permettait, et essaya de la rendre le plus visible aux yeux du démon. Elle se précipita vers la jeune femme, et avant de lancer son attaque elle dit rapidement.

- Je ne vais pas réussir à lui faire croire plus longtemps que je suis avec lui.

En espérant qu'elle comprendrait que Mirajane ne faisait pas cela de sa propre volonté, ou par animosité mais par nécessité. Et surtout, que la jeune femme saurait qu'il faudrait agir vite et bien. Et qu'elle aurait besoin d'aide.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: 6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen]   6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen] - Page 3 EmptyJeu 2 Juin - 22:11

Maël Selesta
Maël Selesta

Raven Tail

Click



Porte
6




Bow before nature.

Son saut le fait traverser la brume opaque pour atterrir lourdement contre le sol. Amortissant le choc avec sa main, il vient relever la tête pour tenter de distinguer l'horizon. La pluie d'épines plus lointaine, avait perdue de sa vitesse et fut plus aisée à éviter. Personne – Tout ce passe maintenant dans les airs et ce n'en est que mieux. Il avance de quelques pas et tombe nez à nez avec le tronc de ronces que le démon a utilisé pour s'élever au ciel. A la vue de celui-ci, le blond ne peut s'empêcher de rire distinctement, pouvant même laisser un indice sur sa localisation, mais peux importe.

Haku – il avait échoué, le bâton que le nem venait de tenter de détruire n'était qu'un leurre, voir même peut-être, un piège. Les ronces pénètrent peu à peu sa patte alors qu'il tente d'évacuer la douleur par des cris, provoquant chez maël un sentiment d'inquiétude lorsqu'il relève la tête pour tenter de comprendre la situation d'en haut- sans succès. Le dragon tente tant bien que mal de camoufler sa souffrance par la suite, réalisant de profondes respirations par ses narines.
_ Mademoiselle, je crains que nous ne soyons en mauvaise posture. » Et comme si ce n'était pas suffisant, la fée vomissante s'élève à son tour dans les airs, tentant de rendre encore plus crédible sa couverture déjà bancale. Son attaque s'approche peu à peu de l'invocation et du pot de nouilles. Haku se redresse et s'élève un peu plus haut de sorte à ce que l'attaque démoniaque vienne toucher sa patte qui se décompose au contact. Ses traits de gueule inspirent la souffrance mais cette fois, il reste de marbre afin de prouver sa fierté d'ancêtre. Il y a toutefois quelque chose de différent dans son regard, il y a une expression plus obscure. Une expression qu'il conserve à mesure que le brouillard se dissipe.

_ Très chère fée. » Il remue son corps de sorte à se tenir droit, prenant soin de ne pas troubler l'équilibre gagnée par le nem. _ Je ne connais pas votre objectif, et bien que paresseux, je ne peux me permettre de rester les pattes croisées devant votre manque d'intelligence certain. » Moustaches droites, nous pouvons aisément constater de l'agacement de l'esprit. Inspirant une grande bouffée d'air, armé de son regard perçant, il vient chahuter les nuages qui se rassemblent rapidement juste au dessus. Soudainement, la température chute. Maël comme d'autres, commence à voir des frissons parcourir son corps, il n'est pas habillé en condition. Ne sommes-nous pas en été ? De petits flocons commencent alors à danser dans le ciel pour venir s'écraser sur le sol. Le blond s'en amuse d'ailleurs en suivant du regard certain d'entre eux. Pourtant – sa vision commence à se flouter à mesure que la vitesse des flocons augmente.

Un court instant et tout s'enchaîne, les flocons deviennent de plus en plus gros et tourbillonnent violemment jusqu'à venir frapper la peau des personnes présentes.
_ Mademoiselle Leen, veillez à vous faufiler dans mon pelage de manière à ne pas prendre froid, je regretterai que vous attrapiez un rhum par ma faute. » Il commence à monter de plus en plus haut de manière à s'assurer que les ronces ne puissent l'atteindre. Haut, mais faisant en sorte de ne pas priver d'oxygène le riz cantonais qui trône encore sur sa tête.
Et ça ne s'arrête pas, au contraire ça s'intensifie. Quant à maël restait au sol, il subit le climat autant qu'il le peut, mais son nez qui coule laisse un vague indice sur la manière dont il subit ce changement soudain de température. Trouvant la force d'attraper une nouvelle clé, il la pointe en direction des racines de l'arbre-ronces.
_ Ouverture : Porte du serpent : Ashassui. » Une aura noire s'échappe alors de la cible et voit naître cette étrange femme aux cheveux tressés de cadavres de serpents qui s'agitent. Au même moment, l'invocateur tombe à genoux, sa respiration se fait lourde.

_ Toujours invoquée dans des conditions pathétiques. » Elle lâche sa phrase, déjà agacée par la situation. Sa queue de serpent laisse une trainée dans la neige à mesure qu'elle avance.
_ Notre cible se trouve en haut. » Maël pointe du doigt le sommet tout en tentant de se relever.
_ Et bien on va l'inviter à descendre. » Ouvrant la bouche, elle laisse un liquide coloré imprégner sa bouche. Jouant de sa langue, elle projette ainsi plusieurs crachats qui viennent faire fondre les ronces. Démon, il est temps de rejoindre la terre ferme.
Et la neige continue de danser violemment, la visibilité ne fait que se troubler d'avantage, la température continue de chuter jusqu'à ce qu'un vent glacial s'engouffre dans la rue.

Porte 6.


Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: 6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen]   6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen] - Page 3 EmptySam 4 Juin - 15:09

Eileen Fa Long
Eileen Fa Long

[M] Iratus

Click


Bow before nature
PV Maël/Mirajane/Caleb/Le truc

« Très mauvaise oui. »

Le regard de Leen ne quitte pas la patte alors qu’elle réfléchit aux possibilités. Tout se complique sans cesse et ça commence à sérieusement lui courir sur le haricot. Si elle avait eu le moindre don magique, elle aurait fait exploser la saloperie d’arbre là-bas à l’instant même ou Haku avait hurlé de douleur. Alors que la brune s’apprête à relâcher sa concentration sur Changeling, Mirajane apparait dans son champ de vision. Bien. Voilà que les choses deviennent encore moins faciles mais après tout, ce n’était que le deuxième membre de Fairy Tail à vouloir avoir sa peau. Finalement, elle comprenait mieux Raven Tail. Si les fées étaient aussi peu efficaces, pourquoi diable s’embarrasser d’elle sur le champ de bataille ? Un sourire bref éclaire le visage d’Eileen. Elle a une idée qui ne se défend pas trop mal, il ne reste plus qu’à la mettre en pratique.

« Ne vous en faites pas pour moi Sir Haku. Je signerais pour tous les rhumes de l’univers, si cela pouvait me donner une véritable purée de pois en guise de tempête et aussi me soulager du démon. Et puis, j’ai un plan, qu’il serait regrettable de le gâcher, je le pense. » Sur ces mots, elle s’élance sur le dragon et ordonne à Changeling de prendre une nouvelle forme. La poêle revient dans sa main et elle la coince dans son dos avec aisance en continuant de courir droit vers la queue d’Haku. Une fois sur place, elle prend position et lui montre Mirajane du doigt. « Lancez-moi ! » Et alors qu’il fait mine de protester, elle rétorque. «  Il est tant que je donne un peu de ma personne et que vous rentriez vous reposer Sir. Vous l’avez amplement mérité.
-Mademoiselle, vous êtes un ange. »

La soldate croit surprendre une larme au coin de l’œil de l’esprit mais n’a pas le temps de s’y attarder tellement l’entrain qu’il met à la lancer lui donne de la vitesse. Dans l’élan donné par le dragon, Eileen se recroqueville et fait passer Changeling sous ses pieds. Ainsi armée, elle espère sincèrement que Mirajane va la laisser la heurter pour lui transmettre, sa vision des choses. Quand on se fait passer pour un ennemi, il faut jouer le jeu, jusqu’au bout. Une nouvelle série d’explosion ralentit sa vitesse et elle aperçoit la démone croiser les bras pour la contrer. Bonne nouvelle, il semblerait qu’elle se doute de quelque chose. Les deux femmes se heurtent de plein fouet et partent brutalement en arrière. C’est le moment que choisi alors Leen pour achever leur échange, alors qu’elles pénètrent dans la tempête qui masquera leur conversation.

« Catapultez moi ailleurs et crashez-vous dans un coin. Je vais détourner son attention et adviendra que pourra. Quand il aura baissé sa garde, frappez vite et bien. Nous n’aurons pas d’autre chance, ma Dame, alors ne gâchez pas tout je vous prie. J’en ai assez, que vos membres essaient de me transformer en passoire. »  La brune fait passer une langue humide sur les gerçures qui commence à apparaitre sur ses lèvres et frissonne avant d’ajouter. « Tâchez d’être crédible. Cette fois c’est très important. »

Et alors qu’elle se sent repartir en arrière, Eileen adresse un petit signe de la main à Mirajane avant de se concentrer sur l’endroit où elle allait atterrir. Parce qu’il ne faut pas oublier un léger détail, dans cette équation vaseuse : la petite poupée chinoise reste humaine et une chute de plusieurs mètres de haut, ça ne fait pas du bien. Et encore moins avec de l’élan rajouté aux inconnues.
Bientôt, Leen voit apparaitre le grand tronc de ronce qui sert d’appui au démon. Orientant du mieux qu’elle peut sa position, elle plie les genoux et se réceptionne dessus, ustensile de cuisine en guise de planche de glisse et se met à descendre cette pente infernale en moulinant des bras pour esquiver les rares attaques que tente de lui faire la plante. Elle croise Maël, en arrivant à sa racine, lui adressant un sourire mal assuré avant de continuer sa folle glissade droit dans la purée de pois de la tempête. Le mi-bolide mi-snowboarder Eileen disparait en jurant, sautant sur les irrégularités de la rue et des gravats avant de rencontrer un couak.
Un gigantesque « bong » traverse la tempête et la stratège se retrouve cul par-dessus tête sur un pauvre hère, qui a eu le malheur de se trouver au mauvais endroit, au mauvais moment. Après un long moment passer à compter les moutons, elle entreprend de vérifier si tu fonctionnes pour elle et son pauvre homme de réception. Brun, basané, il la dévisage d’un drôle de regard de chat fauve avant de se volatiliser comme par magie. Leen reste alors coite, ne trouvant rien de mieux que se pincer pour s’assurer qu’elle n’a pas rêvé, finit par décréter qu’elle a pris trop de coup sur la tête et repart vers Maël en suivant sa trainée. Comme quoi, les catastrophes peuvent s’avérer utile, parfois.


Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: 6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen]   6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen] - Page 3 EmptySam 4 Juin - 17:34

[PNJ] Tarot
[PNJ] Tarot

PNJ

Click



Bow before nature


Maël Selesta-Eileen Falong-Mirajane Strauss



9h48

Le froid s'abat dans la zone comme une tempête de neige acharnée qui prend de plus en plus d'ampleur. Il regarde le dragon s'élancer dans les airs pour limiter l'apport en oxygène et diminuer la température ambiante aussi... sauf que le démon n'est pas dupe. Il a besoin de l'oxygène pour vivre comme n'importe qui et il préfère largement faire face au froid d'un hiver ardent plutôt que de suffoquer. La tour soudainement se voit être en danger. L'acide percute et ronge les ronces lentement, mais sûrement. Le démon n'a pas l'intention de rester là-haut pour toujours non plus alors il ordonne à ses ronces de se plier et se tortiller pour un atterrissage en douceur.

En haut, il a vu la démone se faire attaquer par l'humaine qui montait le dragon mais en bas, il perçoit le blond avec une chose à la coiffe aux serpents venimeux. Il grogne et son poing gigantesque s'abat sur eux. La tempête de neige est forte certes, mais elle camoufle bien moins bien qu'un brouillard épais. Le froid semble ralentir le démon et l'esquive de son attaque physique ne paraît pas impossible. Les ronces au sol semblent durcir et cassables si un coup physique vient à être envoyé. Lentement mais sûrement, c'est ce qui se passe en surface du démon. Les branches, vignes, ronces qui sont enroulées autour de lui naturellement perdent de leur éclat.

Mirajane, l'attention du démon n'est plus portée sur toi. Eileen, il t'a perdu de vue jusqu'à ce que tu décides de te rapprocher pour atteindre la hauteur de Maël. Maël, combien de temps te verras-tu capable de maintenir cette tempête? Bien que tu l'aies invoquée, tu en subis aussi les conséquences... tout comme ton invocation à sang froid.

Ordre de postage : Mirajane Strauss - Maël Selesta - Eileen Fa Long - PNJ



Vous avez quatre jours pour répondre au sujet.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: 6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen]   6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen] - Page 3 EmptyDim 5 Juin - 12:41

Mirajane Strauss
Mirajane Strauss

Fairy Tail

Click


Porte 6

Maël, Caleb, Eileen & Mira

Mirajane essayait tant bien que mal de se faire passer pour une alliée du démon. Et, les ennemis de mon ami sont mes ennemis, elle avait attaqué la petite brune qui chevauchait un dragon. Cela ne lui plaisait pas plus que ça mais dans certains moments, il fallait revoir ses priorités. La vie ou la morale ? Le choix était vite fait, elle aurait tout son temps pour apaiser sa conscience. Elle fondit donc sur la petite brune, une boule d'énergie entre ses mains. Elle avait mis cette dernière bien en évidence pour accroître ses chances de passer pour une alliée. Après l'impact, qu'elle avait tenté de minimiser tout en gardant sa crédibilité, la petite brune réagit d'une meilleure manière que la démone aurait pu imaginer. Celle-ci l'aidait à entrer dans le jeu du démon et elle ne put faire autrement que de le reconnaître et que de la bénir intérieurement. La jeune femme courut sur le dos du dragon et vint heurter Mirajane. Avant que les deux femmes ne soient projetées en arrière, la petite brune lui dit ce qu'elle attendait de la démone. Mirajane comprit. Elle hocha la tête face au signe discret de la main de la petite brune.

Elle se laissa choir, dos au sol, un peu en retrait, choisissant cependant une place stratégique par rapport au démon. Sur sa droite. Trois quarts dos. Elle sentit son corps partir, d'abord un mouvement de la nuque, pour faire basculer son corps en arrière puis un abandon de toute énergie dans tout le reste de son corps. Elle s'abandonnait à la gravité, sentant le souffle de sa chute dans ses cheveux et s'infiltrer dans ses écailles. En grand fracas, en soulevant la poussière, Mirajane s'écrase au sol. Le sol est froid. Était-ce la chute qui la faisait délirer ou le sol était vraiment froid ? En passant ses mains sur la terre remuée par les ronces, Mirajane se rendit compte qu'une couche de neige avait recouvert le sol. Étrange... Cependant, il n'était pas les temps de s'en préoccuper. Difficilement, Mirajane remue ses membre endoloris par l'impact. Chaque mouvement lui impose une grimace peu ragoûtante, un gricement de dents désagréable. Très difficilement, Mirajane se relève, la tête tournoyant gaiment. Sa jambe la lance et elle lute contre les tâches rouges prenant possession de son champ de vision. A cause de cette épine plantée dans son mollet droit, Mirajane perd beaucoup de sang et se déplace difficilement. Elle arrive cependant à avoir une vision plutôt acceptable de la situation. Enfin, aussi acceptable qu'on puisse faire avec une vision réduite, une tempête de neige et tout le tralala. Le constellationniste avec encore un autre esprit, déversant une aura noire intrigante. Le démon qui les frappe. D'une drôle de manière. Bien que sonnée, Mirajane semble le trouver moins svelte, moins alerte, plus lent. C'est peut être le moment d'attaquer. En effet, Mirajane voit les ronces sur lesquelles le démon était juché s'entortiller, se ramasser sur elles mêmes pour voir le démon faire un atterrissage en douceur sur le sol. Le démon devint alors beaucoup plus accessible que plus tôt, juché sur un piédestal que Mirajane jugeait hors de portée dans son état. État qui se dégradait au fil des minutes qui passaient. Si elle conservait son apparence actuelle, elle finirait par être à bout de force et finir par sombrer. Elle fit "une pause" avec Satan Soul et reprit son apparence humaine. Tant pis pour son rôle d'alliée, de toute façon l'attention du démon n'était plus portée sur elle. Il était donc temps d'entreprendre une approche. Elle n'attaquerait pas immédiatement, elle attendrait juste d'être bien placée et de voir ce que les autres entreprendraient. Elle se plaça de manière à ce que le démon soit situé entre elle, et la petite brune qui avait rejoint le constellationniste et son esprit.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: 6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen]   6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen] - Page 3 EmptyJeu 9 Juin - 12:14

Maël Selesta
Maël Selesta

Raven Tail

Click



Porte
6




Bow before nature.

Libéré de tout cavaliers et donneur d'ordres, haku reste un instant dans les airs, en profitant pour surveiller la position de l'ennemi qui finit par redescendre sur le sol. L'action du nem envers la fée le fit sourire, et bien que ce soit fait de manière amicale, il ne pût s'empêcher de prendre cela comme une mini vengeance. La tempête de neige vient tapisser tout le sol alors que les flocons continuent de danser dans le ciel à vitesse d'acharné. La stabilité de l'être ailé est d'ailleurs en danger. Il s'étend donc au maximum de sorte à garder un certain équilibre.
Maël – Il commence à avoir des difficultés à sentir le bout de ses doigts, certains, commencent même à se teinter de bleu pendant que ses mèches de cheveux auparavant en sueur commencent à se geler pour rester figées. Malgré cela, il ne peut s'empêcher de sourire de satisfaction, constatant que le démon commence à être en difficultés. Le coup qu'il essaye d'ailleurs d'infliger à lui et son esprit se trouve grandement ralentit, seulement, totalement essoufflé et à la limite de ses réserves magiques, le blond rencontre quelques problèmes à esquiver. Il y parvient de justesse, aidé par Ashassui, qui le balaye avec sa queue de sorte à le propulser sur le côté.

Restant un instant au sol, il finit par se redresser. Au loin, il aperçoit le bol de nouilles et le moustique se tenir à hauteur de mister-ronces.
_ Mais qu'ils sont mignons. » Viennent-ils vraiment l'aider lui ? Il est presque inacceptable que la vieille fée au cheveux décolorés ose s'essayer à ce genre d’exercice. Elle qui, depuis le début, démontre son inutilité à travers des discours incohérents. Pouvions-nous nous attendre à mieux venant d'un être destructeur aussi médiocre ? - non.
Ashassui quant à elle, observe la scène, son tempérament naturellement calme et réfléchit lui permet d'évaluer les solutions les plus sensées. L'esprit du serpent est certainement celui que le blond redoute le plus d'invoquer, bien que posé pour la réflexion, son caractère imprévisible limite ses capacités. Elle se retourne alors en direction de maël pour esquisser un léger sourire, sans doute satisfaite de le voir en si mauvaise posture. Ce qu'elle ne sait pas c'est que, au final, ils ne le sont pas autant que la situation peut lui laisser penser.

_ Ashassui, savais-tu que notre ennemi s'amusait à jouer de ses poisons ? » Il avance de nouveau d'un pas pour arriver à hauteur de l'esprit. _ Mais ce n'est pas toi qui est passée maître en la matière ? » Bien maël, bien, tu as compris que la seule solution pour que le serpent entre dans le jeu, il fallait entrer en provocation. En réponse, les cheveux membrés de l'animal se mettent à s'agiter et remuer de manière plus virulente. Prise d'un léger pique de colère, elle soulève sa queue pour venir fouetter le corps de maël qui se voit emporter à quelques mètres en arrière, encore. Suivant l'action, sa queue se met soudainement à devenir luisante en changeant radicalement de couleur. Étrangement, la température négative ne l'affecte que très peu, d'où l'intérêt d'un sang froid.

_ Alors amusons-nous. » Rapidement, elle fonce en rampant en direction du démon jusqu'à attraper sa jambe pour enrouler sa queue autour d'elle. La brillance disparaît alors peu à peu jusqu'à redevenir terne. Les toxines viennent de se disperser dans le corps du démon, techniquement ce dernier restera paralysé momentanément.

_ Regarde comme tu vas bien dormir. » Et comme si cela ne suffisait pas, elle vient planter ses dents dans la chaire de l'ennemi pour y sécréter un venin somnolant. Regarde démon, une fois que tu t'échapperas de ta paralysie, tu seras pris d'une incroyable envie de dormir, ajouté au froid qui règne en ce lieu, combien de temps peut-il te rester encore ? Maël, tu as bien compris qu'il est grand temps d'en finir, alors une dernière fois tu pointes du doigt l'ennemi, faisant appel à tes partenaires.
_ Si vous êtes capable de faire quelque chose pour changer, c'est maintenant. » Simplement car pour toi aussi, les minutes sont comptées.

Porte 6.


Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: 6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen]   6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen] - Page 3 EmptyMar 14 Juin - 1:58

[PNJ] Tarot
[PNJ] Tarot

PNJ

Click



Bow before nature


It's time to Leaf



9h52

Le dragon retourne dans son monde, la femme-serpent aussi. Le bâton tombe du ciel avant de se planter dans la neige. Sa lumière s'éteint et il ne reste plus qu'une simple branche d'arbre et de ronces. Maël, fatigué de son long combat décide de retourner chez lui... tout comme Mirajan qui déserte les lieux en laissant partir le démon vers une direction qu'il a pressentie. Ainsi, cette zone laisse derrière elle un champ de neige et de ronces glacées, du sang et des corps inconscients.




Vous avez quatre jours pour répondre au sujet.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: 6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen]   6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen] - Page 3 EmptyJeu 16 Juin - 15:18

Mirajane Strauss
Mirajane Strauss

Fairy Tail

Click


Porte 6

Maël, Caleb, Eileen & Mira

Mirajane suivait dans la neige les traces qu'avaient dû laisser le constellationniste et son esprit étrange. Pourquoi est ce qu'elle les suivait au juste ? Ne devrait-elle pas plutôt fuir le démon et la personne qui, quelques temps plus tôt avait lancé sur elle son esprit dans le but de la mettre hors de course. Mais qu'était donc ce quelque temps plus tôt ? Mirajane avait perdu le fil du temps, s'était-il passé une dizaine de minutes ? Une paire d'heures ? Elle avait perdu toute notion de durée, et le blizzard opaque ne lui permettait pas de se rendre compte de l'avancée de la journée. En arrivant à Hosenka, c'était le début de matinée. Mais à présent, était-ce midi ? Dix sept heures ? Comment savoir ? Perdue dans le temps, elle l'était aussi dans le blizzard, elle avait perdu de vue la petite bonne femme sur le dragon et le constellationniste. Elle avait fait de même avec le Démon. Ce qu'elle voyait seulement, c'était les traces dans la neige. Entre les ronces et les épines sillonnaient les pas et la trace du constellationniste et de son esprit. Elle ne devrait sûrement pas essayer de les rejoindre et encore moins perde la place stratégique qu'elle occupait mais c'était sûrement le seul moyen qui lui restait de se rendre un peu compte de ce qui se déroulait autour d'elle. Mirajane craignait le fait que le combat ne se déroule autour d'elle et qu'elle ne soit prise à son insu à l’intérieur. Alors elle marchait, elle suivait les traces en slalomant entre les ronces et les épines. Elle marchait, c'est en réalité un bien grand mot. Disons plutôt que Mirajane traînait sa jambe droite. Du trou béant comblé par une épine grosse comme son poing s'écoulait lentement des coulées rouge garance. Ces perles s'écoulaient le long de sa jambe pour finir sur la neige, tranchant violemment avec le blanc encore immaculé. Le resterait-il bien longtemps ? Mirajane avançait lentement, se reposant comme elle pouvait sur sa jambe gauche, comptant sur ses dernières ressources magiques pour au moins arriver jusqu'à un endroit d'où elle pourrait assister à la scène. Cependant, sa participation au combat hypothétique serait compromise.

Le blizzard se calma quelques peu et Mirajane put voir un peu plus loin que deux mètres devant elle. Elle ne vit pas la petite bonne femme. Où était-elle passée ? Lui était-il arrivé quelque chose ? Mirajane ne pouvait pas agir sans son signal. Elle lui avait dit d'attendre. Et cela sûrement pour une raison valable. Mirajane ne voulait pas compromettre ses plans, elle ne voulait pas faire tout capoter. Alors elle observa, c'était de toute façon ce qu'elle avait de mieux à faire... L'esprit du constellationniste arrivait sur le démon pour le mordre. Mirajane se surprit à espérer que cela soit seulement la bonne solution et que, ni une ni deux, le démon serait hors de course et qu'elle pourrait rentrer chez elle. Mais non. Que nenni mon ami, cela aurait été bien trop simple et aurait ôté tout le caractère sadiquement comique de la situation. L'esprit semblait ralenti voir immobilisé. Mirajane aurait dû s'en douter. Avant qu'elle n'ait pu formuler toute autre pensée utile et cohérente, le démon explosé, les éclats volant dans tous les sens, tranchants comme des rasoirs. Mirajane se baissa rapidement protégeant son visage avec ses mains. Chose tout à fait inutile vu la vitesse et le tranchant de ces éclats. Le démon sortait de sa coquille. Jusque là, ils n'avaient affronté que l'enveloppe, le vrai sortait enfin. Ou plutôt ressortait enfin. Mirajane retrouvait l'homme du début, celui qui se la jouait ami de la nature, en empalant les hommes sur des ronces si ils avaient le malheur de couper une branche. Il sortit de sa coquille, se frottant les bras. Lui aussi il avait froid ? Mirajane ne se rendait compte qu'à présent qu'elle était transite de froid et qu'elle ne tarderait pas à passer en hypothermie. Non, elle n'aurait carrément pas assez de réserves magiques pour continuer le combat. Si jamais elle s'y engageait, elle tomberait comme une mouche au premier battement d'aile. C'était tout à fait inconsidéré de s'y engager dans cet état-là. Non, elle n'avait plus qu'une solution, se faire la malle et en vitesse !

Le démon allait faire de même de toute façon. Du moins, c'était l'impression qu'il donnait à Mirajane. Il disait devoir rejoindre son frère mourant. Il n'y en avait donc pas qu'un seul. Qui étaient les autres ? Étaient-ils tous comme lui ? Il prenait appui sur ses ronces pour partir Mirajane ne savait où. Cette dernière ne l'arrêterait pas. C'était lâche. C'était faible. Mais elle ne pouvait plus. Elle était dans l'incapacité physique de se retransformer pour l'arrêter. Elle s'était faite passer pour une alliée sans grand résultat. Elle avait même perdu beaucoup de temps à se faire passer ainsi. Qui savait. Si elle n'avait été qu'offensive, peut être cela aurait-il marché ? Peut être ne se verrait-elle pas obligée de le laisser filer, un sentiment de lâcheté en elle ? Oui, cela se serait sûrement passer ainsi.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: 6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen]   6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen] - Page 3 Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Tournoi Champion Eternel (Paris 14, Porte d'Orléans)
» porte étandar
» Ouvrir la porte d'un avion en plein vol pour fumer...
» Superstitieuse, moi ? Non ça porte malheur...
» L'orage gronde au loin, la porte s'ouvre... Gully07 entre...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Centre :: Hosenka :: Événement - Les Neufs