Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen]
 MessageSujet: 6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen]   6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen] EmptySam 2 Avr - 2:38

[PNJ] Tarot
[PNJ] Tarot

PNJ

Click



Bow before nature


Maël Selesta-Eileen Falong-Mirajane Strauss-Caleb



9h18

Un jeune garçon aux longs cheveux noirs qui touche du bout des doigts un buisson. Il marche, il frôle les pétales d'une fleur, il en hume une autre. Il sourit. Il est arrivé dans la cour de quelqu'un qui possède un jardin imposant et très florissant. Il n'a pas été capable de passer outre cette étape avant d'atteindre sa porte. C'est trop beau pour être vrai.

« Hé gamin! Dégage de ma pelouse ou j'appelle la milice! »

D'un geste de la main, des ronces poussent et empalent le vieil homme. Poussant comme un parasite, les ronces défoncent le plafond de la maison par en-dessous et l'enlace dans un élan mortel. Où en était-il? Ah oui... l'odeur exquise de la fleur. Il n'aime pas être dérangé, ou bien il n'aime pas qu'on parle de la milice devant lui. Même s'il est encore un garçon à ce stade-ci, il ne tolère pas grand chose.

Caleb, tu n'es témoin que des ronces qui ensevelissent la maison sous leur poids et leur tranchant. À ton arrivée, tu vois un gamin. Lorsque le gamin te remarque et tourne la tête vers toi, il grandit, il devient un jeune homme de ton âge. Sauf qu'il hausse les épaules et marche en direction d'un vieil arbre pour poser la main dessus.

Maël, tu as vu et entendu la scène d'où tu étais. Il reste à voir si tu condamnes le geste du jeune homme.

Pour les autres, vous constaterez par les actions de vos pairs ce que vous percevrez et ce que vous ne percevrez pas.



Ordre de postage : Caleb - Mirajane Strauss - Maël Selesta - Eileen Fa Long - PNJ



Vous avez Neuf jours pour répondre au sujet.
 MessageSujet: Re: 6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen]   6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen] EmptySam 2 Avr - 5:52

Caleb
Caleb

Sabertooth

Click


Le Jardin d'Eden # Event



« Vacances j’oublie tout, plus rien à faire du tout ~ ♫ » Du moins en pratique c’est ce que t’aimerais croire. Ca fait à peine une semaine que t’as quitté la guilde pour ce job de soutien aux gardes des villes des alentours et sur le moment, tu t’étais dit que c’était un bon moyen d’échapper autant aux idées tordues de Sting, qu’à l’ogre Sybilia. T’aurais pu aller trouver refuge chez Alice mais tu doutes qu’elle t’aurait laissé prendre le thé chez elle. La petite Alice…Tu te demandes si un jour elle grandira.

Ça t’as pris un temps fous pour venir jusqu’ici en train. Ils ne pourraient pas faire une ligne directe ? D’ailleurs t’étais pas censé prendre cette dite ligne maintenant que tu y penses ? Alors pourquoi tu t’es réveillé deux villes trop loin ? Pourquoi personne ne t’as dit qu’Hosenka ce n’était pas si loin d’Oak Town. Non mais je vous jure.

Quand tu regardes autour de toi, la ville à des allures familières, des similitudes avec celle où tu as grandis. Tu revois encore Jo’ te courir après, brandissant un couteau de cuisine. Tu revois encore Carl se faire tabasser par des voyous lui rackettant des bonbons dans des petites ruelles et tu revois Zentha, ici, là. Partout. Tu revois son sourire, ses cheveux roux dans le vent. Tu revois ses grands yeux saphir te fixant et ses pommettes rougissant légèrement quand tu acceptais de jouer avec elle.

Aujourd’hui, ils ne sont plus là. Ni dans ce monde, ni dans un autre. Ils sont partis, te laissant avec toi-même. Tu repenses alors à la dernière lettre que tu as reçue venant de tes « parents » adoptifs. Martha a encore écrit des pages et des pages…Quant à Jo’, toujours pas un mot. Elle te dit qu’elle s’inquiète, elle te dit qu’elle aimerait que tu rentres.
Rentrer. Après tout ce qu’il s’est passé ? Non. Tu n’as plus ta place là-bas. Maintenant, c’est à ce pays que tu appartiens, à ce monde-là. Parce que tu lui devait tout, à cet homme blond farfelu et idiot.

Quand t’avances dans la ruelle dans laquelle tu passes, t’entends un bruit bizarre au bout de cette dernière et quand t’arrives…

« - Qu’est-ce que… »

Les mots te manquent, les réactions aussi. Qu’est-ce qu’il s’est passé ici ? Pourquoi ?

Tu baisses les yeux et tu aperçois un gamin sur la pelouse, dehors. Il te regarde et juste quand vos regards se croisent, tu as la désagréable impression qu’un univers vous sépare, qu’il est capable de tout…Et de grandir juste comme ça. Sous ton nez. Tu te dis que t’hallucines alors tu clignes plusieurs des yeux, tu te les frottes et tu le regardes mais il semble se contreficher de ta présence. T’es juste là, comme il est juste là.

Certains passants semblent avoir été figés dans le temps. Personne ne hurle. Personne ne crie. Tout n’est que silence et soudain un cri s’échappe et un autre. L’effet de panique monte et la foule se précipite dans tous les sens. Se bouscule et se pietine…Mais toi. Toi tu restes planté là.

Tu fermes les yeux, prenant une grande inspiration.

« - Je présume que l’on te doit un tel chef d’œuvre hein ? »

La seule question qui se pose est : Que ferras-tu si tu venais à mettre les pieds dans ce jardin ?





HRP : Pas terrible, désolé :/

© Great Thief
 MessageSujet: Re: 6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen]   6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen] EmptySam 2 Avr - 23:09

Mirajane Strauss
Mirajane Strauss

Fairy Tail

Click


Porte 6

Maël, Caleb, Eileen & Mira

Qu'est ce qu'elle fichait là ? Mirajane n'en savait pas grand chose à dire vrai. Elle avait certainement dû faire un petit détour en rentrant d'une mission. Elle se rendait à présent compte qu'elle n'aurait jamais dû. Mais comment aurait-elle pu le savoir ? C'était bien ça le problème, Mirajane ne pouvait pas savoir qu'elle aurait dû rentrer directement à la guilde, sans s'arrêter à Hosenka. Mais cette ville attirait la jeune femme depuis un bon bout de temps. Certes Fairy Tail était disons...animée mais elle voulait savoir ce qu'était l'animation citadine, voir une ville qui ne dort jamais. Les lumières de la ville la nuit, l'ambiance différente qui y règne... Mirajane n'a jamais eu l'occasion de voir tout cela à Fairy Tail. Elle voulait y faire un tour pour voir cela. Et puis, on connaît Mirajane. Et après l'effort de la mission, le réconfort des sources thermales ! Oui...comment Mirajane pouvait-elle savoir qu'une ville qui l'attirait comme cela aurait plutôt dû la repousser et l'inciter à rentrer directement à la guilde ? On ne peut pas défaire et refaire le passé...alors Mirajane alla à Hosenka. C'était la fin de l'après midi, elle descendait du train. Elle regarda le ciel, la nuit ne tomberait pas d'ici douze bonnes heures. C'était le matin, elle avait toute une journée à tuer. Elle se dirigea vers un hôtel pour réserver une chambre puis sortit pour se promener dans le centre de Hosenka. Elle voulait absolument tuer le temps pour pouvoir admirer Hosenka de nuit. Alors elle marchait dans les petites rues de Hosenka. Cela ne changeait pas foncièrement de Magnolia mais peut être était-ce parce que c'était une ville différente ou peut être parce qu'elle était seule, Mirajane prit beaucoup de plaisir à se balader dans des ruelles comme elle a déjà vu des milliers de fois auparavant, des même ruelles avec des pavés, des murs gris marronâtres, aux devantures de maisons bleues et vertes, aux vitrines de magasins de toutes sortes... Oui, Mirajane apprécia particulièrement cette promenade.

Mais au bout d'une ruelle, elle remarqua quelque chose d'étrange. Dans cette atmosphère agréable, un homme, un jeune homme ? vient d'avoir un mouvement de recul. Mirajane continua son chemin vers l'endroit où se situait le jeune homme. Elle arriva juste après qu'il ait terminé sa phrase, dont elle ne put entendre que la fin.

...chef d’œuvre hein ?

Un chef d’œuvre ? Et à qui parlait-il ? Mirajane s'avança. Un jeune homme, de la même taille que celui qui venait de parler lui faisait face. Mais bon dieu ! De quoi parlait-il ? Il n'était pas vraiment dans les habitudes de Mirajane d'observer les gens discrètement mais là...elle avait un drôle de mauvais pressentiment. Puis elle comprit : des grosses ronces et un homme. Vieux. Et mort surtout. Mirajane s'arrêta net. Est ce que l'homme qui devait sûrement être à l'origine de cette...chose la voyait ? Sûrement maintenant. Elle réfléchit à toute vitesse pour rester le moins de temps possible sans réserve. Réfléchis Mira...réfléchis ! Que dirais-tu à cet homme ? Si c'était lui...tu ne sais pas ce qu'il ferait. Et à l'autre celui qui lui a parlé ? Puis son attention se porta sur l'homme mort là bas. Il avait été empalé par les...ronces. La question s'écrit immédiatement dans ses pensées.

Cet homme là bas, il est...mort ?

Pitié, dites-lui qu'elle s'est trompé et que ce n'est qu'un éraflure ! Dites lui qu'elle peut passer son chemin... Parce que cela ne trompe personne : deux hommes en face à face, elle et une population figée...une population humaine figée...non ça ne sentait pas vraiment super bon...
 MessageSujet: Re: 6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen]   6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen] EmptyDim 3 Avr - 11:01

Maël Selesta
Maël Selesta

Raven Tail

Click


Porte
6




Bow before nature.

Encore ce bel étalon au capuchon qui traverse les ruelles de la ville, un peu comme si les avis de recherche n'existaient pas. Comme s'il pensait qu'une simple capuche sur son visage pouvait l'empêcher d'être reconnue par n'importe qui. D'autant que ces quelques mèches blondes qui dépassent ne trompent personne, tu le sais bien maël, pas vrai ? Il a simplement les mains bien au chaud dans la grande poche avant de son sweat gris et porte son regard sur les vitrines des boutiques, de gauche à droite, puis, de droite à gauche. Il grimace par moments, simplement, car notre homme a un grand sens des priorités et que s'il est présent aujourd'hui, c'est pour enfin trouver ce magasin de boisson qui fait souvent des promotions sur sa limonade préférée. Légèrement citronnée avec des zestes d'oranges à l'intérieur. Rien qu'en y pensant, un petit filet de bave découle de sa bouche. Il a l'air imperturbable pour le moment, mais pourtant, dans son cerveau, des petites choses s'agitent. Il a toujours en tête le soir où il était en présence d'alice, il repense à ce à quoi il pensait ce soir-là. Non - ça ne le quitte pas et il va devoir trouver un moment pour se poser tranquillement pour y réfléchir.

Complètement absorbé par ses pensées, il ne réalise pas qu'il est en train de quitter la rue marchande. Il se retrouve dans une ruelle annexe qui semble bien vide, en tout cas, il semble n'y avoir que des habitations. Il se souvient alors de son sens de l'orientation assez peu... Développé. C'est bien là un de ses défauts qui fait toujours de lui un être entier à la limite de la perfection. - Enfin, à la limite seulement ? Il s'arrête donc un instant pour bâiller aux corneilles pendant que le doux silence qui régnait se fait agresser par un bruit que n'importe quel sourd pourrait entendre. Puis, au bout d'une minute, puis deux, puis trois et quelques autres encore, son attention se pose sur cette étrange maison qu'il avait déjà dans sa ligne de mire depuis le début. Des ronces d'une taille assez impressionnante viennent faire leur placent entre les pierres et la toiture. Tout ça est même décoré d'un petit vieux complétement empalé sur l'une d'entre elles. Maël se contente de cligner des yeux un instant, un instant peut-être même assez long puisqu'il laisse le temps à tous les civils de fuir le lieu.

Ce simple incident lui rappel un incident plus important qui eut lieu il y a quelques mois. Ajatar ne l'a pas prévenu d'un nouvel attentat ? - Il ne réfléchit pas plus et s'approche un peu de l'endroit en gardant un œil sur les alentours. Présent alors dans le jardin, un jeune garçon qui se met à grandir sous ses yeux. D'abord assez sceptique mais finalement pas tant surpris, il le suit du regard alors qu'un autre acteur fait son entrée sur scène. Restant un peu en retrait, le blond regarde. Simplement regarder n'est pas dans son habitude, mais - mais rien en fait. Il a juste envie de voir ce que ça va donner. Alors il croise les bras, se trouvant de l'autre côté de la rue. Les deux bananes se font face jusqu'à ce qu'une fraise fasse son entrée. Des cheveux gris, des courbes généreuses, très généreuses. Vraiment, très généreuses. Clignant des yeux une nouvelle fois, maël se demande s'il n'est pas dans un rêve éveillé.

Il s'approche d'un pas pour s'assurer que la scène qu'il a sous ses yeux est une vérité et finit par éclater de rire. Il est presque plié en deux et a du mal à se reprendre. Ses rires sont si forts qu'il risque d'attirer l'attention de toutes les personnes présentes. Mais qui d'autre qu'une fée crédule pourrait poser ce genre de questions ?
_ Moi qui voulais simplement trouver ma boutique de limonade... " Il lâche un profond soupire, une fois sa crise de rire terminée et s'avance encore d'avantage. Il finit par hausser les épaules.
_ Il faut croire que ce sera pour plus tard. Vous tombez jamais au bon moment, c'est chiant. " Sa mine est boudeuse, il a les joues gonflées quand il comprend qu'il ne trouvera pas sa boutique de si tôt. Il secoue la tête et arrache une clé de sa poche pour finir par la dresser en l'air.
_ Ouvre-toi porte du tigre : Benglash. " Dans un halo de lumière verdâtre apparaît le mi-homme mi-tigre. D'un geste de la tête dirigé vers Mirajane, le tigre comprend assez vite qui va être sa nouvelle cible du jour. Il se contente au préalable de jeter un regard noir en direction de Maël pour la dernière fois et finit par rassembler le vent dans sa main pour créer sa lame. Ni une ni deux, il se jette sur la jeune femme, tentant de la toucher dans l'abdomen.

_ Oh ! Vous gênez pas pour nous, on va être occupés, vous pouvez regarder si vous voulez. " dit-il aux deux jeunes hommes qu'il venait de perturber en pleine conversation qui semblait plutôt... sérieuse.

Porte 6.


Spoiler:
 
 MessageSujet: Re: 6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen]   6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen] EmptyDim 3 Avr - 20:48

Eileen Fa Long
Eileen Fa Long

[M] Iratus

Click


Bow before nature
PV Maël/Mirajane/Caleb/Le truc


Eileen erre. Oui, simplement ça. Debout au milieu d’une rue presque vide de monde, elle tourne et retourne le bout de papier qui contient l’adresse de l’endroit où Arzel a voulu tenir une réunion stratégique pour l’avenir de la guilde. Le nom de l’établissement, vraisemblablement une fort bonne auberge répondant au nom de « Volupté », avait bien provoqué la rougeur aux rares passants à qui elle a posé la question mais aucun n’avait su lui dire où le trouver. Sauf un, qui en avait tellement bredouillé qu’elle n’avait tout simplement pas compris sa réponse. Peut-être était-ce parce que cela ne se faisait pas à Fiore, de demander son chemin. Après tout, la soldate n’étant pas native du coin, elle ne pouvait pas savoir que Volupté était un excellent bar à hôtesse et boite de Strip-tease en horaire tardif. Aussi, Eileen se trouve donc, en retard et perdu dans une ville qu’elle ne connait que vaguement. C’est donc tout naturellement que, lorsqu’elle voit Maël passer en courant d’air dans la ruelle adjacente, elle croit bon de lui courir après pour le saluer et lui demander s’il connaissait ce si problématique établissement qu’est Volupté.

Sa course dure. Le jeune homme semble bien décidé à tracer sa route, préoccupé par Dieu seul sait quoi. Derrière lui, Fa Long trottine. Elle l’a bien appelé une ou deux fois mais, faute de résultat, elle s’est résignée à le suivre jusqu’à réussir à le rattraper. Lorsqu’il s’arrête, elle manque de lui rentrer dedans, plus préoccupée par la maison que par son chemin sur le moment. Des ronces. De la magie. Tous ces mages allaient-ils donc arrêter de lui créer du travail un jour ? Prudemment, elle reste sur les talons de Maël et se dissimule dans l’ombre des maisons pour observer la scène. La maison, effondrée, ne l’occupe pas tant que les deux hommes et le cadavre qui continu lentement de s’empaler. Le beau visage de Leen se fronce et elle se met à réfléchir à toute vitesse. Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Est-ce un règlement de compte qui a mal tourné ? Pourquoi diable l’enfant a-t-il grandi ? Ce n’est pas naturel du tout, un accroissement aussi rapide. Les yeux de la non-mage passent d’un protagoniste à l’autre, sans réagir à l’entrée d’un nouveau pion sur l’échiquier bizarre et compliqué qu’elle cherche à démêler.

« Ouvre-toi porte du tigre : Benglash. »

Les yeux de la brune se posent sur le tigre. Ni une, ni deux, elle sut qu’il n’était plus temps de rester faire le ficus dans l’allée. Occupés, ça oui ils allaient l’être. Mais pas de la façon dont il l’entendait c’est évident. Eileen sortit des ombres, à la suite de Maël, sans aucun souci tactique. Cette fois-ci, en voyant les tournants et aboutissants, elle avait une vague idée de ce à quoi s’en tenir. Son pas, tranquille jusqu’alors, se presse et se mue en course alors que Changeling se métamorphose. Le bras de la non mage s’alourdit brutalement alors qu’elle arrive enfin tout prêt de Benglash et elle pivote, emmenant tout son poids dans l’unique mouvement de la poêle. Un grand Bang résonne longuement dans la scène alors que Leen sourit à Maël avec narquoiserie. L’esprit n’allait sans doute pas s’arrêter net, mais il ralentirait assez pour que la jeune femme derrière elle puisse faire le nécessaire. Rajustant une mèche derrière son oreille, elle balance sa poêle par-dessus son épaule et pose son poing sur sa hanche.

« Excusez mon entrée cavalière, camarade, mais il fallait que je m’en mêle. » Derrière son dos, l’ustensile de cuisine fond et se reforme autour de son poignet en ronronnant. « Je suis navrée Sir Benglash. J’espère que je ne vous ai point trop abimé. » Elle tend sa main à l’esprit dans un véritable esprit de sollicitude et, voyant qu’il n’a pas l’air de vouloir la saisir, elle reprend. « Maintenant que cet incident est temporairement clos, pourrait-on savoir à qui appartienne ces ronces, messieurs ? » D'un pas décidé, elle se rapproche du Constellationniste et se place à ses côtés, lui glissant subtilement, alors que l'un des deux bamboulins du fond fait mine de lui répondre. « Désolée pour l'interruption. J'ignore les raisons de ta haine et je ne compte pas m'opposer à un combat singulier, mais je pense que ce n'est pas le moment idéal pour ça


Spoiler:
 
 MessageSujet: Re: 6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen]   6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen] EmptyDim 3 Avr - 21:28

[PNJ] Tarot
[PNJ] Tarot

PNJ

Click



Bow before nature


Maël Selesta-Eileen Falong-Mirajane Strauss-Caleb



9h23

On le dérange dans sa communion avec la nature, dans sa cérémonie où il salue chaque être vert de ce jardin béni. Il se retourne alors qu'il allait toucher à l'arbre de quelques dizaines d'années. On lui doit un chef-d'oeuvre? Il ne comprend pas. Ce que veut dire un chef-d'oeuvre ou de ce dont il parle alors il hausse les épaules et retourne vers l'arbre pour y poser la main et fermer les yeux. D'autres gens arrivent, parlent, gigotent, brise cette quiétude qu'il avait installé en faisant taire ce vieil homme avec ses ronces... Un homme, un autre homme, une femme... puis une femme armée. Son visage se déforme d'une grimace agacée.

« Laissez-moi tranquille. »

Un avertissement... un seul avant qu'il explose peut-être de rage ou qu'il vous transforme en brochettes à votre tour. Une ronce pousse sous ses pieds et il s'élève, haut, très haut pour atteindre une des branches de l'arbre et s'y asseoir pour caresser les feuilles à la portée de sa main. À ses yeux, elles ont l'air en santé tout comme l'arbre en entier. Il est content, il sourit à lui-même. Il trouve cependant dommage qu'il ait été obligé de tuer ce vieil homme parce qu'il prenait soin de son jardin. La terre tremble, pour lui, pour tout le monde, Hôsenka est pris d'un tremblement de terre provoqué par Leonhart, le gardien de la première porte.

Comment règlerez-vous ce conflit entre vous? Que ferez-vous du jeune homme aux ronces? Et ce tremblement de terre vous inquiète-t-il?

Ordre de postage : Caleb - Mirajane Strauss - Maël Selesta - Eileen Fa Long - PNJ



Vous avez Neuf jours pour répondre au sujet.
 MessageSujet: Re: 6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen]   6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen] EmptyLun 4 Avr - 8:58

Caleb
Caleb

Sabertooth

Click


   
Le Jardin d'Eden # Event

   

   

   

« Cet homme-là bas, il est...mort ? » Ton regard se détourne quelques instants pour elle. Pour cette jeune femme à la chevelure immaculée de blanc. Tu reconnais son visage, comment ne pas faire autrement ? Pourtant, tu ne lui réponds pas, tu ne fais que la regarder comme si la simple vue de la scène suffisait amplement à répondre à sa question. Parce que oui, un homme troué de partout comme une passoire et ne bougeant plus, est forcément un homme décédé. Mais cela ne te choques pas. Tu en as vue d’autres…Là-bas. Ils t’en ont fait voir d’autres. Ce qui semble te choquer, c’est la scène ridicule qui vient de se produire derrière toi tandis que tu les regardes.

Un blond recherché, une brune armée d’une poêle de cuisine, originale comme arme par ailleurs et cette femme. Tu hausses les épaules et retourne sur l’homme dans le jardin.

« - Je veux bien te laisser tranquille tu sais, je ne demande que ça. J’aimerais bien me taper une petite sieste mais quelque chose me dis que ce n’est pas une bonne idée. »

Tu pourrais les laisser gérer ça, ces autres qui sont là, ne se préoccupant même pas de vous deux. Tu pourrais détourner les talons, rentrer à la guilde, faire comme si tu n’avais rien vu et laisser cette situation qui transpire la catastrophe à venir, à d’autres beaucoup plus aptes que toi.

Mais qui ? Ce n’est pas cet homme ni ces deux femmes qui feront quelque chose. Ils n’ont pas l’air de le vouloir. La milice ne doit pas avoir un poste de garde si loin que ça et tu pourrais aller leur dire de venir, de prêter main forte mais là encore….Tu te doutes bien que pour ne pas être ici, ils doivent être ailleurs. Cet ailleurs où il se passe quelque chose d’encore plus grave. Cet ailleurs où il y a d’autres monstres, des gens pires que lui.
Qu’est-ce qu’il ferait à ta place ? Qu’est-ce que Sting ferait ? La question ne se pose même pas quand un léger sourire se dessine sur tes lèvres tandis que le scénario de vos positions inversées prend vie dans un coin de ton esprit. Bien-sûr qu’il s’occuperait de se gars, ça parait évident et sans doute se jetterait-il tête la première sans réfléchir aux conséquences.  Parce qu’il est du genre à être comme ça. Impulsif.

Mais pas toi.

Non, toi, tu réfléchis. Tu regardes aux alentours. Tu cherches un plan C avant de réfléchir au plan B. Mais là rien ne semble venir. Ton canapé commence vraiment à te manquer.

Tu vas pour d’adresser aux trois derrière toi quand un tremblement de terre manque à te faire tomber sur les fesses. La terre gronde. La terre hurle. A ça, tu as la réponse à ta question…Il y a quelque part, pire monstre qu’ici. Il y a quelque part, un danger plus grand que ce type. Plus fort que ce type.

Et étrangement, toute cette merde, ça t’excite alors tu souris et tu rigoles. Ton rire résonne tandis que tu attrapes ta lance d’une main ferme et déterminée.

« - Hey Sieur Nature, ça te dirais un petit défi ? Nous quatre, contre toi.»

Parce que oui, vous allez aider vous autres et personne ne se défilera tant que ce bonhomme n’aura pas manger les pissenlits par les cavités qui lui servent de narines.






   
HRP : Suivant ! ♫

   
© Great Thief
 MessageSujet: Re: 6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen]   6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen] EmptyMar 5 Avr - 16:39

Mirajane Strauss
Mirajane Strauss

Fairy Tail

Click


Porte 6

Maël, Caleb, Eileen & Mira

Et dire que Mirajane n'était à Hosenka que par coquetterie. Elle y n'y avait fait une halte que pour pouvoir se glisser dans l'eau brulante des sources et pour voir l'animation nocturne de la ville. Elle se serait plogée dans un bain d'eau chaude et auriat laissé son esprit vagabonder et se remettre de sa mission. Elle n'avait pas été éprouvante au point d'en crever de fatigue ou quoi d'autre mais cela faisait toujours du bien après le travail non ? Après elle se serait promenée dans la ville, aurait vu toutes les curiosités à voir, à entendre... Mais non, sur le chemin, elle avait rencontré un drôle de type. Qui avait tué un vieux. En l'empalant sur des ronces bien trop grosses pour être la seule œuvre de dame nature. Oui, le regard que le jeune homme lui avait lancé était clair, oui le vieux était mort. Pourquoi le ciel Mirajane avait-elle posé la question ? Cela ne la rendit que plus ridicule aux yeux d'un constellationniste qui ouvrit, dans une lumière teintée de vert, la porte de ses esprits. "Ouvre toi porte du Benglash" Vers qui ce constellationniste allait-il lancer son esprit ? Esprit assez grand et musculairement dense pour briser Mirajane comme une allumette dans sa forme humaine. D'ailleurs en parlant de forme. Cet esprit était à mi-chemin entre un tigre et un homme.

Enfin bref, Mirajane ne savait pas de qui elle ou le jeune homme allait recevoir l'attaque. Mais seulement, il fallait dire que elle et lui étaient assez proches pour rendre cette question inutile. D'un signe de tête, le constellationniste envoya le tigre sur elle. Ok, cela serait pour sa pomme. Tandis qu'il créait une lame d'air, Mirajane fit gronder Satan Soul : ses cheveux s'élevèrent, sa peau commença à se craqueler au niveau de ses avant-bras et sous son œil droit. Ses yeux virèrent au rouge carmin. La fille de Satan commençait à reprendre le dessus... Génial, ça allait être sympa. Il fonça sur elle. Elle leva la main. Il n'était qu'à quelques centimètres. Elle prépara ses griffes. Il s'apprêtait à frapper. Elle aussi. Et...poêle à frire. Poêle à frire ? Oui. Une femme s'était interposée...avec un ustensile que Mira utilisait tous les jours à l'auberge de Fairy Tail : le ciel ! c'était une poêle à frire ! Mirajane fit claque sa langue sur son palet en guise de gage de sa frustration. En effet, elle allait ressentir le plaisir de renvoyer cet esprit à son propriétaire mais cette charmante madame lui avait retiré ce plaisir... La femme demandait à ce que le constellationniste et Mira arrêtent de se battre. Qu'ils avaient autre chose à faire. Et c'était vrai. Ils avaient un autre type sur les bras. Alors que le constellationniste faisait mumuse avec ses petites clefs, le type bizarre (l'empaleur de papis) s'était hissé en haut d'un arbre.

Alors que Mirajane s'apprêta à s'envoler pour le rejoindre, l'homme (pas le constellationniste, l'autre) lui lança un défi. Et là...Mira ne pu pas dire si il était bête, suicidaire, meurtrier, ou tout simplement les trois. Qu'est ce qu'il voulait le ciel ? Ils allaient se faire tuer. Mais c'était trop tard. Mirajane acheva sa transformation, regardant d'un œil mauvais (dangereux et condescendant) la femme et le constellationniste. Pff...le type voulait un défi avec maître corbeau sur son arbre perché ? Et bien c'était parti. A présent sa forme complète, Mirajane fit claquer ses ailes et se prépara à utiliser ses pouvoirs. Cela ne faisait vraiment qu'un an (sans compter les sept ans de Tenrô) que Mirajane avait recouvré ses pouvoirs et donc elle avait besoin de toujours un peu d'anticipation avant de l'utiliser. Cela devrait aller.

- Si il le faut...

Elle se tourna vers le constellationniste et son matou d'un air menaçant.

- Toi...je te règlerai ton compte après...
 MessageSujet: Re: 6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen]   6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen] EmptyMar 5 Avr - 17:52

Maël Selesta
Maël Selesta

Raven Tail

Click



Porte
6




Bow before nature.

Il se souvient maintenant. Ces quelques cris de femme en détresse dans son dos alors qu'il courait en destination de. ça. Et effectivement, alors qu'il commençait à avoir les yeux pétillants et luisants, elle arriva, les yeux plus bridés que jamais. Tout juste lorsque le mi-moustique mi-fée s’apprêtait à contre-attaquer, une poêle bien étrange mais familière fit obstacle. Venant très simplement tacler benichou pour le stopper.
_ Oh le nem c'est toi ! " Elle avait toujours cette manière flatteuse de parler. Pour un homme tel que maël, se faire appeler 'sir' est un pur orgasme. Il demandera certainement à alice de l'appeler comme ça la prochaine fois. Elle s'approcha donc de lui ensuite pour lui murmurer des paroles assez exactes. Cependant, elle semble ne pas avoir cernée à cent pour cent la personnalité du blond qui observe le tigre se mettre simplement en retrait.

De là où il est, il ne voit que le dos de l'esprit qui doit être en train de surchauffer. Se contentant de placer ses mains sur ses hanches, l'invocateur s'abaisse légèrement pour arriver à hauteur de l'oreille de cette très chère manieuse de poêles et se mit à tousser.
_ Tu le vois lui là-bas ? " Il pointe du doigt le tigre qui se retourne brusquement et commence à avancer vers eux, seulement, il ne s'arrête pas. Ses pas sont excessivement lourds et s'il pouvait écraser le sol, il le ferait sans doutes. La réponse à la question ne tarda pas à arriver, l'animal prit un élan considérable et se mit à courir vers le tronc de l'arbre, tranchant sa base de sa lame pour le couper en deux. Ainsi, il mettait fin à toute tentatives de la pourriture ailée aux cheveux blancs d'atteindre l'homme en hauteur qui allait potentiellement s'écraser au même titre que l'arbre commence sa chute vers le sol.

Maël, simplement spectateur resta bouche ouverte et tête penchée pendant que le tigre, dans sa démarche de bucheron repassa de nouveau vers le constellasioniste et la bridée. * clap, clap * Oui - le jeune homme se mit à applaudir au passage de son esprit, accompagné d'une tête du parfait ahuri.
_ Ouai voilà, j'allais justement te dire que ce chat là est encore un peu sauvage et difficile à dresser. " Il commença alors à éclater de rire tout en imaginent le déchet ailé encore en train de stagner dans le ciel. Benglash adressa un nouveau regard noir à maël qu'il dirigea par la suite au tofu à chignon.
_ Maintenant qu'il est par terre, poses lui les questions que tu veux, quant à moi..." Son ton de voix était sec et agressif au même titre que la manière qu'il eut de planter sa lame dans le sol et lever la tête vers le ciel.
_ Je dois m'occuper de la vieille volante, elle est mon adversaire. "  - 'Vieille' vient sûrement en référence à la couleur de cheveux de la fée. Il se mit alors en position de combat, faisant signe avec sa patte à la dame de descendre de son nuage. Benglash est comme ça, lorsqu'un combat est entamé, il préférerait mourir que le stopper.

Maël, toujours autant hilare, se reprit un petit instant pour souffler et se tourna alors vers le jeune homme qui avait lancé le défi.
_ Je pense que ça va être un petit peu plus compliqué que prévu. Benichou je te laisse t'occuper du laideron qui vole, si elle ne veut pas te combattre, tu l'empêches d'interférer dans celui-ci. Qu'est-ce qu'il y a de pire pour une fée que de ne pas pouvoir aider le bon citoyen ? " Il se met alors à sourire et à chercher du regard le jeune garçon responsable de tout ça pendant que la terre commence à trembler. Si il attaque, le blond saura répliquer avec l'esprit approprié, si c'est le nem ou l'autre garçon qui réplique alors il en sera de même.
Parfait, tout est en ordre.

Porte 6.


Spoiler:
 
 MessageSujet: Re: 6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen]   6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen] EmptyJeu 14 Avr - 8:47

Eileen Fa Long
Eileen Fa Long

[M] Iratus

Click


Bow before nature
PV Maël/Mirajane/Caleb/Le truc

« Hey Sieur Nature, ça te dirait un petit défi ? Nous quatre, contre toi. »

La soldate manque de s’étouffer. Par tous les diables, que vient-il de se passer dans la tête du margoulin en kimono ? Provoquer les gens comme ça, et sans sa propre acceptation à la participation … Voilà qui est extrêmement impoli. Pire, c’est un outrage plus que délibéré sur ses mouvements et elle n’est point sûre de pouvoir laisser couler. Personne, au grand personne, n’a le droit de décider de ce qu’elle fera. De plus, Eileen n’est pas certaine que cette solution soit la meilleure, encore moins alors qu’elle est clouée sur Terre avec un fichu séisme qui risque de causer encore bien plus de problème. Pour preuve, certains bâtiments autour d’eux tremble avec violence et d’autres se mettent à pencher dangereusement. Elle pense fugacement à Arzel, coincé à Volupté à l’attendre, puis revient bien vite à ces moutons. Il est grand, il se débrouillera. Sans personne à materner, il était plus vraisemblable qu’elle dut se concentrer sur le fameux Sir Nature et ses compagnons. Elle en identifie bien deux sur les trois, Mirajane et Maël mais reste coite quant au dernier. La barbe, fait-elle pour elle-même alors qu’elle ajoute ce nouveau supposé mage à la liste de ses inconnues avec le meurtrier. Son plan allait mettre du temps. Beaucoup trop de temps à son goût, d’autant plus que de nouvelles contraintes apparaissaient à la pelle à chaque seconde. Elle appréciait sincèrement la sollicitude de Benglash, mais beaucoup moins son manque de discipline. Tout comme l’absence d’autorité du blondinet à ses côtés. Les mauvais généraux engendrent les mauvais soldats, disait le dicton.

« Avec tout mon respect, Sir, j’ai bien peur de devoir à nouveau court circuiter toute tentative belliqueuse entre elle et vous. » Rétorque la brune, sans quitter des yeux l’esprit de Maël. Une idée. Elle a besoin à tout prix d’une idée si elle ne veut pas combattre à deux virgule cinq un ennemi qui semble provoquer l’inquiétude de Changeling. Elle ne l’avait jamais senti trembler auparavant et il semble qu’elle ait décrété qu’elle détestait tout à fait cette sensation. Voyons, que savait-elle sur Benglash ? C’est un esprit, ça bien sûr. Un tigre du vent, un peu comme dans les contes de son enfance. Il est aimable mais semble avoir du mal à lâcher l’affaire... Un déclic se produit et le visage de Leen s’illumine d’un sourire coquin. De tout son cœur, elle se met à espérer que sa ruse marchera. « Hey, Sir Benglash ! Je parie que vous n’êtes pas capable de régler son compte à ce mage avant Lady Démone ! »

Elle a sincèrement envie que ça marche. L’homme devant eux n’a pas l’air d’être le premier mage venu, pas plus que la proposition de combat du brun un peu plus loin lui semble la chose la plus logique à faire. Eileen soupire, secouant la tête avant d’unir son esprit à celui de l’artefact. Lentement, le bracelet abandonne son apparence tremblotante et se reforme dans la main de son utilisatrice. Le bâton heurte le sol avant que la soldate n’ait pu faire le moindre mouvement pour se mettre en garde. Elle n’avait pas l’intention de s’en prendre à quiconque si elle ne le jugeait pas nécessaire. Cependant, elle reconnait l’effort de son comparse brun : gagner du temps est sans doute la priorité numéro un. Une chance que la maitresse d’Iratus Orationis soit une experte en la matière.

« Sir, je crains de ne pas pouvoir vous laisser jouir de votre paix. Vous n’avez pas l’air d’un mauvais bougre, aussi crois-je volontiers à votre possible bonne raison de faire ce que vous avez fait, mais il faut se rendre maintenant. » Faute de réponse, elle soupire avant de reprendre. « Il serait regrettable d’être dans l’obligation de vous corriger proprement avant d’obtenir des aveux. Soyez aimable, vraiment, et arrêter de faire pousser des ronces partout. Après on se demande pourquoi les civils vous détestent autant … » grommelle-t-elle en se mettant doucement en garde.

Du temps. Gagner toujours plus de temps. Et ce plan qui ne germait toujours pas, alors que son éternel flot de parole se tarissait, faute d’emprise et de concentration pour le maintenir.


Spoiler:
 
 MessageSujet: Re: 6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen]   6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen] Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» La passion...[Shi Raynid] Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Centre :: Hosenka :: Événement - Les Neufs