-50%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur robot connecté iRobot Roomba 692
199 € 399 €
Voir le deal

Aller à la page : 1, 2  Suivant
10h28 - l'idylle des damnées
 MessageSujet: 10h28 - l'idylle des damnées    10h28 - l'idylle des damnées  EmptySam 28 Fév - 0:16

[PNJ] Gorgones
[PNJ] Gorgones

PNJ

Click


♠ Destruction Centrale ♠
Groupe 3


10h15
Le silence agite les rues, il s'évapore et se distord dans l'espace. Seuls les notes de pas nonchalants persistent comme note humaine, tout semble endormi, tout est calme.
Mais bientôt les âmes des damnés s'éveillent.
Nox fusille de sa démarche les dalles, d'une allure de fauve en colère, et bientôt le détonateur qui agite les esprits et la violence se déclenche. Il entends ses notes qui retentissent, et lorsqu'il se tourne, il se trouve face à un blond. A l'insigne que Nox porte, Cloud le prend directement comme ennemi. Mais alors qu'ils se fixent, que se devine l'esquisse d'un affrontement. Une explosion fait trembler les murs, un rire et un sourire enjôleur. Au dessus d'eux, Seth Cester, qui se tient sur une corniche. Il glisse une main dans ses cheveux, tout sourire.
Ils s'observent les trois, prêts à se bondir dessus. Mais un nouvel invité fait son entrée, un aigle encore fraîchement né se joint à l'assemblée des âmes damnées.

Ordre de poste : Cloud Darksilver – Nox Apolostica – Seth Cester – Yuuki Makonor.
Vous avez un délai de 10 jours afin de pouvoir répondre.

♦ ♠ ♦ ♠
 MessageSujet: Re: 10h28 - l'idylle des damnées    10h28 - l'idylle des damnées  EmptyDim 8 Mar - 21:12

Cloud Darksilvers
Cloud Darksilvers

Indépendant Illégal

Click


Et bien, depuis l'annonce de l'attaque imminente, la ville s'est bien vidée de ses habitants. Cette dernière ressemblerait presque à une ville abandonnée, si les bâtiments n'étaient pas aussi bien entretenus. Mais bon, ça m'arrange, cette situation. En effet, qui dit habitants fuyants, dit habitations vides, et surtout pleines d'objets précieux et d'argent. Et ça, c'est bon pour moi. Je vais pouvoir voler tranquilous, sans me faire emmerder par qui que ce soit.

Quoi que, j'avais pas prévu qu'il y ai justement quelqu'un qui rapplique ici. Mais d'où il sort, ce con ?! Il devait y avoir personne, à cette heure ci ! Ou c'est un habitant qui veut ce la jouer héro d'un jour ou alors... Oh putain... J'espère que c'est pas un membre du Conseil, parce que sinon, chuis dans la merde. Heureusement, j'ai préféré que Dalahann reste à l'abris, cette fois. J'avais pas envie qu'il soit blessé. Mais si ce gars est bien du Conseil, j'aurais peut être dû amener mon ami avec moi. Bon, pour l'instant, il ne m'a pas encore vu, donc je vais essayer de le tuer avant. En espérant qu'il ne me remarque pas...

Spoiler:
 
 MessageSujet: Re: 10h28 - l'idylle des damnées    10h28 - l'idylle des damnées  EmptyMar 10 Mar - 22:52

Nox Apostolica
Nox Apostolica

Quatro Cerberus

Click

Pas moyen de vider ses bourses tranquille ! Il faut toujours qu’un cataclysme national vienne le perturber en plein effort ! Parce que oui, il n’est pas en service ! Mais bon, quand il apprend à la télé qu’Ajatar Virke la fameuse guilde noire commence à bouger, et de façon tape à l’œil, il est bien obligé de quitter son trou pour aller au cœur de l’action !

Alors le voila, marchant d’un pas vif dans les rues pavées désertes en quête d’une âme sombre sur laquelle il pourrait se défouler. Parce que, quitte à laisser derrière lui un bon défouloir, autant en trouver un autre devant lui ! Si en plus, l’ampleur de l’attaque était dévastatrice, il n’en serait que meilleur ! C’était tant mieux pour lui. Parce que, comme toujours, la rage qui enflammait constamment son âme était aux portes de la frontière qui sépare sa folie de sa raison.

Il aurait bien voulu se retourner et la déchainer contre celui qui était derrière lui avec un envie de meurtre mais il fut surpris par une explosion avant que ses instincts ne démontent l’assassin débutant. Et là, quelle ne fut pas sa surprise de voir la silhouette d’un homme bien suspect, un peu plus en hauteur. Ce nouvel arrivant était dangereux, comment le savait-il ? Simple. Il le sentait. Nox était une bête sauvage dont les instincts dirigent ses actions. Il savait, par ce léger frisson, par cette excitation grandissante, il sentait au plus profond de lui que le brun ténébreux qui se dressait au dessus de lui était un type dangereux ! Et puis, en vérité il le connaissait ! Il s’agissait de Seth Cester, un mage recherché par le Conseil !! Le frère d’Abigail Phoibos, qu’il connaissait aussi. Autant dire que cette rencontre était des plus palpitantes. L’adrénaline du combat à venir s’échappait par tous les pores de sa peau. Nox ne voyait plus dans son champ de vision qu’une seule ombre, la plus noire, Seth. Son sourire s’élargissait d’une manière inquiétante, malsaine. Un sourire de carnassier.

Alors il le provoqua :

« Toi là haut ! Tu vas me dire qu’est-ce qui se passe réellement ici et sans faire de gestes brusques, ok ? Sinon, je vais devoir te refaire le portrait… Ce serait chiant, on serait obligé de refaire tous les avis de recherche te concernant… »

 MessageSujet: Re: 10h28 - l'idylle des damnées    10h28 - l'idylle des damnées  EmptyVen 13 Mar - 23:37

[PNJ] Carbuncle
[PNJ] Carbuncle

PNJ

Click

Stop swaying when the moon is shaking thou
“I hear and I forget. I see and I remember. I do and I understand.” .


L'ombre, l'ombre d'une vie qui pointe à l'horizon. La silhouette d'un Jouvenceau qui court le long des toits. La nuit n'étant pas parmi nous, l'ombre du Soleil servait d'apparat pour cette journée. Le bruit des pas qui s'amenuisaient comme les prémices d'une mélodie, le sourire enjôleur, la peine distinguée et l'écho d'une vie qui venait de trépasser. Le sourire de plus en plus carnassier aux accents d'une explosion qui prenait part de plus en plus à Crocus. Les morts s'envolaient avec la fumée, leurs cris se mourraient dans le voile opaque et fumant des cendres d'un bâtiment qui autrefois avait rencontré mille et une vie. En cet instant, la mort de ces gens venaient de s'accompagner de la mort de tant de souvenirs. Les fantômes hurlent, leurs cris soupirent une délicate vengeance. Il s'assoit sur la corniche, il s'assoit regardant deux personnes si différentes. Un blond aux accords d'illettré, il me faisait rire, il semblait si fragile, si faible. Pourtant, il semblait se débattre contre la vie. Il se débattait contre la société qui l'entourait. Son âme était prête à être dévorée, tu semblais si faible. D'un autre côté, nous avions l'archétype même du mage de conseil fier de lui, ce grand Nox. Cet homme qui se croyait plus fort que tout le monde. Il le regardait de son air méprisant, tu voulais le tuer, tu voulais l'attraper. Tu voulais la reconnaissance, d'avoir capturé une prisée comme cet homme.

Cet homme qui vous nargue de son côté désinvolte, de cette main qu'il passait dans ses cheveux. Volatile, frivole, il semblait aussi présent qu'un nuage, mais de sa puissance, il s'imposait à vous. Toi, petit blond qui essayait d'attaquer par l'arrière l'homme du Conseil. Tu n'avais pas conscience de la personne qui se tenait à vos côtés. En tout cas, tu voulais t'en prendre au conseil quand bien te prenne. L'homme brun qui vous regardait aller se jouer de vous. Il regardait d'un air blasé le mage du conseil qui n'avait rien d'un gentleman dans ses paroles. Il le toisait de sa puissance, de sa hauteur, il était présent, mais vous étiez en train de danser dans sa paume. Son sourire s'articulait de sa mâchoire douce :

« - Un bonjour serait de circonstance, non ? Nox, tu me déçois, tu me crois bien naïf de croire que je vais t'expliquer les choses. Pense à ma satisfaction de te voir essayer de creuser ton maigre cerveau essayé de comprendre ce qu'il n'est pas en mesure de concevoir. Tu te fatigues, fais gaffe, le temps ne te réussit vraiment pas. De plus, avant de t'occuper de moi, tu devrais faire gaffe au chiot blond qui s'approche de toi, tel un voleur. Il me semble que si je me souviens bien des rumeurs, tu n'aimes pas vraiment être pris par-derrière. »

Il souriait de son rire sardonique, de son écho naissait la présence d'un arrivant. Un jeune homme qui s'approchait. Tu le ressens, tu le regardes du coin de l'œil. Tu attends simplement que le ballet commence, pour l'instant, tu observes. Tu observes le spectacle devant toi. L'acte 1 venait de débuter.

crackle bones
 MessageSujet: Re: 10h28 - l'idylle des damnées    10h28 - l'idylle des damnées  EmptySam 14 Mar - 11:53

Yuuki Makonor
Yuuki Makonor

Silver Sword

Click

Chapitre #9 Crocus 10h28 ~
L'Idylle des Damnées ~



Premier vol à dos d'aigle, original comme concept, une chose est certaine je n'ai pas réellement eu le temps de profiter du paysage comme j'aime le faire, attrapé ni une ni deux par Misto. Sa voix résonne encore dans me tête, effectivement Arkhana ne devait pas s'être gêné de faire un rapport bien salé à mon sujet. Quel idiot je fais, franchement, avoir manipulé des passants innocents de cette manière simplement pour atténuer mon besoin de divertissement, la chance de rencontrer un autre aigle à cet endroit était tellement minime que je m'étais sûrement pris pour un petit roi. Il faut que je regarde la vérité en face, je suis beau, pas idiot mais il faut que je change certains points de ma personnalité avant que cela ne me porte malheur. Enfin c'est ce que j'en conclut à travers les souvenirs de mes nombreuses rencontres depuis que j'ai intégré le nid, ce combat contre ce brun à Pal, Arkhana et ses coups musclés, Cette étrange femme à Crocus, décidément des raclées je m'en suis prit mais est-ce que ce n'est vraiment qu'une question de comportement envers les autres ? Ethan... Lui au moins m'avait apprécié à ma juste valeur mais l'exception ne confirme pas toujours la règle malheureusement. Me voilà maintenant à destination de Crocus, encore une fois et histoire de ne pas trop causer de problèmes je vais tâcher de rester calme, faire ce qu'on me demande enfin si j'y arrive...

Arrivé à Crocus, je constate que l'évacuation est en cours, nous décidons de manière judicieuse de nous séparer, étonnamment Misto me fait encore confiance, c'est bien un truc d'aigles ça et décide de me prêter un de ses loups : Hening. Je le connais ce loup, il est caractériel et pas facile à vivre, je ne garantie pas m'en sortir avec lui comme compagnon mais malgré tout il sera plus qu'utile. J'avance alors dans les rues qui commencent peu à peu à se déserter, laissant place à un ennuyeux silence.

# # #

J'avance tranquillement dans les rues, des idées plein la tête, plein de réflexions, certaines plus utiles que d'autres. Difficile de définir mon humeur actuelle, je suis assez partagé dans le sens où je ne sais pas ce que je viens faire ici. Misto n'a pas clairement définie la raison de notre présence mais je pense qu'elle a comme optique de nous voir secourir la population. Le problème ne se pose plus vraiment puisque les seules âmes présentes ici ne sont que quelques chats de gouttières et le bruit des oiseaux dans le ciel. Soudainement une explosion retentit, une explosion qui perse littéralement ce profond silence, j'observe Henning du coin de l’œil qui est encore sous l'apparence d'un loup qui ne semble pas vraiment perturbé et qui en profite au contraire pour afficher un petit air moqueur, comme d'habitude.

« J'ai l'impression que tes jambes font des claquettes Yuuki. » Dit-il d'un air agaçant.

Je soupire devant sa réaction qui n'est pas vraiment approprié et préfère l'ignorer plutôt que de lui expliquer de A à Z pourquoi une explosion est sensé inquiéter un être humain. Après tout il n'en est pas un. Je cours alors en direction de l'explosion tout en protégeant mes cheveux du vent en posant ma main dessus, Henning lui me suit au galop tel un splendide cheval de course. Arrivé sur place je constate que la situation est particulière, l'atmosphère est tendu et je ne reconnais aucunes silhouettes au loin. J'approche tranquillement toujours en compagnie du loup, décidément quand je n'ai pas mon marcassin, j'ai un loup. J'arrive alors à distinguer la présence d'un blond non loin de deux autres personnages assez atypiques. J'observe, analyse la situation et je n'y comprend pas grand chose. Continuant de m'approcher j'arrive enfin à apercevoir sur l'une des deux silhouettes une insigne qui n'est pas vraiment rassurante, en effet il s'agit du conseil. l'autre homme qui lui fait face, perché sur une sorte de corniche semble le provoquer, pas besoin d'être un génie pour deviner qu'il s'agit certainement de deux ennemis lorsque l'on voit ces échanges de regards traduisant l'envie l'un et l'autre de ce sauter dessus. L'autre blond semble être en retrait et il ne m'inspire rien de bon non plus, son visage n'exprime rien de particulier mais je ne suis pas certain que tout le monde a repéré sa présence.

Je me tourne alors en direction d'Henning.
« Tu connais ces trois là ? »
Il me regarde froidement à son tour et se met à rire.
« Je ne sais pas Yuuki, la seule chose que je sais moi c'est que Misto en connaît certains, c'est tout. »
Décidément pour ne pas être collaboratif, il n'y est pas mais dans le fonds je ne m'attendais pas vraiment à autre chose de sa part. Je ne suis plus qu'à quelques mètres du brun qui appartient visiblement au conseil et le dévisage de manière indiscrète. Je ne pense pas que je sois le bienvenue dans le coin, que dois-je faire ? Cacher mon identité ? Je suis loin d'être certain que me présenter comme appartenant aux aigles face à ce genre de bonhomme est une bonne idée. Je ne sais pas, dois-je prendre partie ? Totalement ignorer la situation et tracer mon chemin ? Possible aussi que si certains d'entre eux connaissent Misto ils vont systématiquement reconnaître son loup. Je jette alors mon regard en direction de l'autre perché en hauteur.

« Vous êtes bruyants et je vous remercies, le silence commençait à m'ennuyer profondément. Je dois admettre que la situation est étrange, je pense donc que vous devriez tous vous présenter pour établir un semblant de sérénité. »
Bien entendu, Henning se marre en m'entendant parler, chose qui ne m'étonne plus après tout.
« Tu faisais des claquettes avec tes jambes il y a quelques minutes alors évites de jouer le type confiant. »
Je lui jette un regard légèrement agacé et attends avec impatience la réaction des âmes alentours.

Spoiler:
 



 MessageSujet: Re: 10h28 - l'idylle des damnées    10h28 - l'idylle des damnées  EmptySam 21 Mar - 18:43

Cloud Darksilvers
Cloud Darksilvers

Indépendant Illégal

Click


Putain, c'était une sacrée explosion, ça. Je sais pas d'où elle provient, mais en tout cas, c'était pas trop loin. Bon bref, c'est pas le moment d'y penser. Je dois encore m'approcher de l'autre type, pour le tuer discrètement, tout en gardant à l'oeuil le gars perché sur la corniche. Mais c'est bizarre, le brun me dit quelque chose... Je crois l'avoir vu quelque part, mais où ?

« Toi là haut ! Tu vas me dire qu’est-ce qui se passe réellement ici et sans faire de gestes brusques, ok ? Sinon, je vais devoir te refaire le portrait… Ce serait chiant, on serait obligé de refaire tous les avis de recherche te concernant… »

Oh non, me dites pas que c'est un gars du Conseil ? Putain, si c'est ça, je suis dans la merde...

« - Un bonjour serait de circonstance, non ? Nox, tu me déçois, tu me crois bien naïf de croire que je vais t'expliquer les choses. Pense à ma satisfaction de te voir essayer de creuser ton maigre cerveau essayé de comprendre ce qu'il n'est pas en mesure de concevoir. Tu te fatigues, fais gaffe, le temps ne te réussit vraiment pas. De plus, avant de t'occuper de moi, tu devrais faire gaffe au chiot blond qui s'approche de toi, tel un voleur. Il me semble que si je me souviens bien des rumeurs, tu n'aimes pas vraiment être pris par-derrière. »

En entendant ses propos, je me suis figé aussi sec. Oh putain le bâtard !!! A cause de lui, chuis repéré, maintenant. Il va m'entendre, cet ordure ! Comme je m'étais placé un peu dans l'ombre des bâtiments, je me suis décalé, pour être en pleine lumière. Et tout en gardant l'autre en visuel, je me suis adressé à celui qui m'a forcé à avorter mon plan.

Tu pouvais pas t'occuper de tes miches, connard ?

J'étais pas en colère, mais plutôt vexé. Et y a de quoi, aussi. Attendez, Nox... Ca me dit quelque chose... WHO BORDEL DE CHIOTE DE MERDE !!! C'est bien un membre du Conseil !!! Et même l'un des plus puissants, si j'ai bonne mémoire. Putain, dans quoi j'me suis fourré encore, moi... ? Bon, le principal, c'est que j'ai pas montré ma surpris, quand j'ai compris à qui j'avais affaire. C'est alors que je vis un gamin débarqué d'on ne sait où, accompagné d'un loup. C'est qui eux, encore ?

« Vous êtes bruyants et je vous remercies, le silence commençait à m'ennuyer profondément. Je dois admettre que la situation est étrange, je pense donc que vous devriez tous vous présenter pour établir un semblant de sérénité. »

Il est con, ou juste débile ? Il croit vraiment que je vais leur donner ma vraie identité, surtout avec un membre du Conseil dans les parages ? Nan mais il rêve, là ! En tout cas, son loup n'a pas l'air de l'aimer beaucoup.

Appelez-moi Raven. C'est tout ce que vous avez à savoir...

Et pan ! Dans les dents, frérot ! Oui bon, je sais, faut que je prenne aussi son nom de famille, pour usurper son identité. Mais vu que je connais pas le nouveau, je peux pas. Plus qu'à attendre la réaction des autres.
 MessageSujet: Re: 10h28 - l'idylle des damnées    10h28 - l'idylle des damnées  EmptyMar 31 Mar - 21:21

Nox Apostolica
Nox Apostolica

Quatro Cerberus

Click

La cible était verrouillée. Impossible de faire marche arrière. Pour Nox, il n’y avait plus qu’une seule présence qui comptait. Seth. Bien sur, il n’avait pas pour autant des œillères. Si quelqu’un d’autre tentait quelque chose, ses sens aiguisés par l’adrénaline du moment lui informeraient de la promiscuité d’une attaque. Ce n’était pas non plus un simple bourrin sans cervelle. Mais ce n’était pas le plus malin non plus. Il avait pour lui un instinct presqu’infaillible et une expérience du combat conséquente. S’il développait une stratégie, c’était uniquement grâce à ces deux atouts. Son intelligence n’entrait plus vraiment en compte.

Pourtant, à l’heure actuelle, il en avait encore besoin pour une petite joute verbale. Il n’allait pas laisser le dernier mot à son opposant. C’est vrai, quel idiot dirait bonjour à un criminel ? Il fallait être complètement retardé pour rester poli avec ceux qui transgressent les lois ! Après, il se foutait de sa gueule ouvertement, comme s’il le connaissait. Etait-il aussi célèbre que ça ? Comment pouvait-il savoir qu’il était du genre un peu bourrin sans cervelle ? Quoi qu’il en soit, son but était atteint. Il savait maintenant que ce criminel n’appartenant pourtant à aucune guilde était au courant du plan des têtes pensantes. Il allait peut être pouvoir en apprendre un peu plus, quelques bribes du moins, histoire de lui donner une piste à suivre une fois qu’il l’aura dérouillé.

« Tu sembles bien me connaitre à ce que je vois. Dommage que je n’ai pas écouté ces mêmes rumeurs, sinon j’aurais peut être découvert que toi, au contraire, tu aimes être pris par derrière justement. Et vu qu’apparemment tu apprécies de te positionner dans les hauteurs pour nous surplomber de ton regard condescendant, je me dis que tu essaies aussi de masquer ton coté soumis en compensant par une folie des grandeurs… Mais peut être que je réfléchis trop, il est vrai que mon cerveau n’est pas habitué à faire tant d’analyses, aussi évidentes soient-elles~ »

Et alors qu’il attendait la réponse qui surenchérirait sa longue tirade, un nouvel énergumène se pointa. Et il n’était pas seul… Il avait avec lui un loup. Mais pas n’importe quel loup, une invocation ! Et pas n’importe quelle invocation, celle de Misto !! S’il y avait bien une femme qu’il connaissait bien, c’était elle, la mage invocatrice de loups ! Il en avait fait de belles avec elle, hum… Ainsi donc elle était dans les parages ? Cela ne l’étonnait guère, elle avait le chic pour flairer l’action. Et donc, cela faisait de ce gamin un compagnon de la flutiste ? Il devait certainement faire partie d’Eagle’s Claw. Ce n’était donc pas un ennemi, contrairement à l’autre blond. Mais il était totalement dénué d’intérêt. En même temps, s’il n’avait pas eu le loup avec lui, Nox l’aurait complètement ignoré. Il n’écouta même pas ce qu’il dit. Ni ce que balbutia l’autre boulet.

Tournant à nouveau le regard vers le seul qui l’intéressait, Nox décida alors qu’il était temps de passer à l’action ! Ce n’était pas quelques débris et de la poussière en pagaille qui allaient le ralentir ! Sautant de rocher en rocher avec une agilité qui datait de son époque en tant que chasseur de prime, il bondissait tel un tigre en chasse. Jusqu’à arriver au niveau du mage brun qui lui servait de proie. Armant son poing droit, il entoura celui-ci d’un peu de magie pour lui donner plus de puissance et ainsi, il tomba sur sa cible en fendant l’air de son poing pour lui exploser le crane !!

Il se doutait qu’une attaque aussi basique n’avait que peu de chances d’atteindre son but mais il avait autre chose en tête. La suite au prochain épisode.
 MessageSujet: Re: 10h28 - l'idylle des damnées    10h28 - l'idylle des damnées  EmptyJeu 2 Avr - 12:50

Anonymous
Invité


Click


Je prends le relais pour le combat !

Peu à peu, la situation se décantait. Un nouvel arrivant, un blondinet accompagné d'un loup fit son apparition dans l'allée. Le brun n'y porta aucun intérêt ; il était concentré sur le mage du conseil, qu'il toisait du regard, du haut de son perchoir. Nox imaginait sûrement qu'il était au jus des agissements d'Ajatar Virke. Qu'il puisse le croire était amusant. Pourtant, tout ce que Seth savait sur les agissements de la guilde sombre avait été annoncé par le conseil. Il avait certes quelques hypothèses sur leurs plans mais rien de bien concret. Vérifier ses théories était le but de sa présence ici. Peut-être en parlerait-il au mage du conseil en temps voulu... Pour l'instant, le provoquer était un jeu bien plus amusant.

Le brun fut tiré de ses pensées par le troisième homme, qui l'invectiva pour avoir révélé sa position. Lui aussi n'était pas très intéressant. Il semblait visiblement énervé, voire vexé d'avoir été dénoncé. Son nom était Raven apparemment. Un assassin donnerait-il son nom aussi naïvement devant un membre du conseil ? Si c'était le cas, il n'était pas très malin. Qu'importe, Seth avait fort à faire avec le membre du conseil. Il ne connaissait Nox que de sa réputation d'être un mage puissant. Lui aussi n'avait pas inventé l'eau chaude. Encore une brute sans cervelle qui attaque sans réfléchir. Il tentait, avec difficulté, de répondre à ses provocations. Seth éclata de rire en écoutant ces paroles. Son côté soumis ? Il aime être pris par derrière ? Le brun ne pouvait plus s'arrêter de rire. Il sentait que ça n'amusait pas le mage du conseil. Comment pouvait-il parler de Seth ainsi ? Cela se paierait en temps voulu mon cher Nox.

- Je dois avouer que tu es très marrant ! Tu es vraiment nul en provocation ! Je pourrais peut être te donner quelques conseils mon cher...

Seth laissa échapper un sourire moqueur. Le point de non retour était atteint. Toutes les pièces étaient en place. La tension dans l'air ne faisait que croître, surtout entre les deux bruns qui s'observaient depuis tout ce temps. C'était une question de temps avant que l'un des quatre mages envoie le premier coup de semonce. Seth n'avait pas particulièrement envie de se battre, comme à son habitude. Il n'aimait pas montrer sans magie lorsque ce n'était pas nécessaire. Il préférait qu'on se batte pour lui pendant qu'il supervisait la stratégie. Enfin. Aujourd'hui, il ne pourrait passer outre, surtout au vue du regard froid de Nox, orienté vers lui. Avec une agilité féline, le mage du conseil se déplaça de rocher en rocher, grimpant, sautant, pour arriver, dans les airs, à hauteur du jeune brun. Il allait tenter, en un coup de poing renforcé, de fendre le crâne de son adversaire.

Il ne réfléchit vraiment pas... Il l'imita, en concentrant de l'énergie sombre dans son poing. Celui-ci changea de couleur, devenant totalement noir. Les poings des deux mages se heurtèrent. Aucun des deux n'avait l'avantage, l'équilibre était parfait. Mais alors que Nox était bloqué, dans les airs, occupé à le frapper, son adversaire lui préparait une petite surprise. Il forma une petite sphère sombre dans son autre main, profitant d'être quasiment au corps-à-corps avec lui. Il relâcha un instant la pression de son poing, pour faire un pas en arrière. Le mage du conseil allait retomber sur la corniche. Enfin, il ne lui en laisserait pas le temps, libérant sa technique de son autre main. Il orienta la sphère d'énergie vers Nox, créant un rayon d'énergie noir qui allait le percuter, et l'envoyer voler sur le toit d'en face. Cette technique assez basique ne le blesserait pas, outre quelques coupures, et petites brulures. Mais par prudence, il fit un saut en arrière pour prendre ses distances, au cas ou il réplique instantanément.

- Pourquoi ne pas se calmer Nox ? Nous pourrions peut-être discuter calmement...

Seth connaissait déjà la réponse de son adversaire. Le combat venait à peine de commencer. Il finirait lorsque l'un d'eux serait à terre. Quel ennui...

 MessageSujet: Re: 10h28 - l'idylle des damnées    10h28 - l'idylle des damnées  EmptyJeu 2 Avr - 18:45

Yuuki Makonor
Yuuki Makonor

Silver Sword

Click

Chapitre #9 Crocus 10h28 ~
L'Idylle des Damnées ~



La ville pleine de bruits de foule ne laisse maintenant entendre que des sons agressifs, des explosions et de profonds bruits sourds. Ici, la situation est au point mort, elle n'évolue pas. Difficile de déterminer l’atmosphère qui règne. Une chose est certaine je fut littéralement ignoré des trois autres âmes alentours, seul le blond dont je me fiche pas mal eu pour respect de me répondre. Je lui tire mon chapeau car finalement bien que je ne sache pas qui il est et ce qu'il vient faire ici, il semble être le seul à me porter de l'attention. Raven c'est bien ça ? Lui aussi semblait contempler la scène qui venait tout juste de se débloquer, l'homme brun appartenant au conseil venait de se jeter sur l'autre brun au ton désagréable. L'ignorance, c'est bien quelque chose que je déteste, cela donne une impression d'inutilité assez marqué et pour toute franchise je hais cette manière que l'on a de ne pas me répondre. Je suis quelqu'un qui doit être considéré, remarqué et approuvé, on ne passe pas à mes côtés pour finir par changer de chemin. Alors que l'autre brun contre-attaque je constate que finalement le combat principal aura lieu entre ces deux là. Suis-je donc destiné à rester au second plan comme à mon habitude ? Je ne suis pas venu ici pour compter les pavés de la rue, bien que dans le fonds je ne connais pas tellement la raison de ma présence. A la rigueur ma seule motivation serait de me divertir un petit peu dans tout ce capharnaüm, mais comment agir de manière discrète dans une telle situation ?

L'homme appartenant au conseil semble connaître Henning, je l'ai remarqué par son regard juste avant de sauter sur son adversaire, est-ce qu'il me considère comme un allié et plus important, dois-je le considérer comme un partenaire également ? Je n'aime pas vraiment m'allier avec des individus sans raisons explicites et la manière qu'il a de m'ignorer me déplaît fortement cependant il semble puissant et pourrait être un réel atout pour ma survit. Je m'adresse alors à ce loup antipathique.

« Je suppose que c'est lui que Misto connaît pas vrai ? Est-il toujours aussi désagréable ? » Dis-je en me baissant pour atteindre la hauteur du loup furtif.
«  Peut être ou peut être que non, sérieusement Yuuki, tu ne sers à rien ici car bien que tu ne sois pas plus utile chez les aigles, même les mouches semblent plus importantes que toi dans cette situation. »
Certes le loup connaît ma magie, il connaît mes phobies et ce que le combat physique représente à mes yeux, toutefois je ne me vois pas partir sans avoir mis mon petit grain de sel dans cette histoire. Un si long voyage ne peut pas être futile, impossible.

Je me retourne alors vers le petit blond, pour parler d'individus inutiles, lui semble en être le parfait exemple. Pour ma part, je ne peux pas risquer de plonger dans le combat au risque de me faire toucher, mais lui ? Il ne semble pas très futé et à la vue de ses réponses il ne déborde pas d'intelligence, il n'a aucun style, aucun look, aucune présence, aucun impact, en gros il n'est rien. Enfin, c'est ce qu'il dégage comme ça. Profitons donc de lui pour rendre la scène un peu plus divertissante car voir les deux bruns s'affronter de cette manière reste assez ennuyant et je n'aimerai pas que nous nous retrouvions dans ce clicher des deux bruns l'un contre l'autre apparemment assez puissants et deux blonds l'un contre l'autre apparemment assez faibles. Plongeant alors mon regard dans celui de Raven je lui implante par le bais de mon Inlaid Feeling un sentiment de rage, de haine, un sentiment si puissant qu'il devrait tout voir en noir, totalement maîtrisé par un désir soudain de vengeance envers les deux bruns non loin de là.

« Raven, il me semble que ces deux là nous ignorent totalement, je pense que ce n'est pas un sentiment très agréable pas vrai ? »

Si mon plan fonctionne, il va plonger dans le combat tel un chien fou, je ne connais pas la maîtrise qu'il a envers ses propres émotions mais il ne paraît pas totalement froid et dois bien ressentir quelque chose car dans le fonds, je suis presque certain que lui non plus ne dois pas apprécier ce comportement. Je recule alors légèrement pour finir par prendre mes distance du blond et m'asseoir sur une dalle.
« Alors Henning qu'en penses-tu ? Intéressant pas vrai ? »
Il lâche alors un profond soupir ne me regardant que pacifiquement.

Spoiler:
 



 MessageSujet: Re: 10h28 - l'idylle des damnées    10h28 - l'idylle des damnées  EmptyVen 10 Avr - 22:17

Cloud Darksilvers
Cloud Darksilvers

Indépendant Illégal

Click


Bon, j'ai été totalement ignoré. J'crois qu'ils considèrent que j'ai aucun intérêt, à leur yeux, et c'est pas plus mal. Franchement, si ils se battent entre eux, sans se préoccuper de moi, c'est parfait pour moi. Je vais pouvoir m'introduire tranquillement dans les maisons, et les vider de leurs objets précieux. Si il n'y avait pas le gamin et son loup, bien sûr... D'ailleurs, il s'est adressé à moi.

« Raven, il me semble que ces deux là nous ignorent totalement, je pense que ce n'est pas un sentiment très agréable pas vrai ? »

Tout en gardant un visage impassible, j'ai haussé les épaules.

Franchement ? Même pas. Au contraire, ça m'arrange. Tanbt qu'ils se bastonnent entre eux, j'suis tranquille...

Je me suis alors senti bizarre. J'avais la tête qui tourne, et ma vue se brouillait doucement. Oh putain, il se passe quoi, là ? J'ai fermé les yeux, avant de baisser légèrement la tête, et de m'attraper l'arrête du nez. J'commence à avoir mal à la tête, aussi. Mais qu'est-ce qui m'arrive, bordel ?!!! Je me suis rapproché du mur, et je me suis appuyé contre. Ma tête tourne et me fait mal de plus en plus, et j'aime pas ça... Je me suis risqué à rouvrir les yeux, mais je ne voyais rien. Tout était noir, et en tournant la tête, je vis distinctement Nox et l'autre. Pourquoi j'ai envie de me venger d'eux, en les regardant, moi ?!!! J'ai absolument pas envie de me battre contre eux, mais j'ai aussi l'envie de me venger. Mais me venger de quoi ?! Ces deux là peuvent bien s'entre-tuer, j'en ai strictement rien à foutre, qu'ils m'ignorent !!! A moins que... A moins que ce soit l'autre gamin, qui m'a fait quelque chose !!! Je me souviens, j'ai croisé quelques secondes son regard, et une dizaines de secondes plus tard, j'ai commencé à aller mal. Magie émotionnelle, peut être ? Bon, déjà, rester calme, pour éviter de me jeter dans une bataille, que je suis sûr de perdre. J'ai rouverts un oeuil, et j'ai regardé en direction du gamin, sans être sûr que ce soit la bonne direction.

Toi... Je sais pas ce que tu m'as fais... Gnn... Mais tu vas le regretter... Quand ça ira mieux...

J'ai aussitôt refermé mon oeuil, à cause de ce putain de mal de crâne. Bordel !!! Cette situation est horrible !!! J'ai commencé à respirer profondément, en tachant de garder un maximum mon calme. Calme... Je dois rester calme... Je sens que ça commence à aller mieux, car il me semble que mon mal de tête diminue progressivement. Ne pas rouvrir les yeux, surtout ne pas les rouvrir, pour l'instant. En tout cas, le combat fait rage, au dessus. J'ai de la chance d'avoir réussi à rester maître de mes émotions, moi. J'ai attendu encore quelques secondes, avant de lâcher mon nez, et de pencher la tête en arrière, puis de soupirer un grand coup. Ca va mieux, maintenant... Je me suis écarté du mur, avant de rouvrir les yeux, et de me tourner vers le blond. Il pouvait d'ailleurs voir une lueur de vengeance, dans mon regard. Mais cette fois, c'était bien réel, et tourné vers lui, et lui seul. Et alors que la Buster Sword apparut dans ma main droite, dans un halo de lumière caractéristique du rééquipement, je me suis adressé au gamin.

Toi, t'aurais pas dû t'attaquer à moi...

J'ai parlé sur un ton à la fois très calme, et très menaçant. J'ai alors commencé à m'avancer vers lui, en faisant très attention de ne surtout pas croiser son regard. Pas vraiment envie de réitérer ce que j'ai ressenti, il y a peu...

Spoiler:
 
 MessageSujet: Re: 10h28 - l'idylle des damnées    10h28 - l'idylle des damnées  Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Centre :: Ancienne Crocus :: Crocus - Event Destruction centrale