Le Deal du moment : -27%
Ecouteurs Apple AirPods (2e génération) ...
Voir le deal
130.92 €

Vers un nouveau Départ [Entraînement]
 MessageSujet: Vers un nouveau Départ [Entraînement]   Vers un nouveau Départ [Entraînement] EmptyMar 15 Avr - 5:30

Anonymous
Invité


Click


Vers Un Nouveau Départ
Rp Entraînement ~

♣ Le temps était venu. L'heure avait sonnée. Malgré cette envie irrésistible de fuir ce pays, de fuir cette terre bafouée et blessée, j'y étais revenue. Pourquoi maintenant ? Au fond je voulais revenir ici, je voulais voir si quelque chose avait changer. Je voulais voir...Ce qui me restais. Je ne regrettais en rien mon passé et je ne regrettais en rien la perte de ma famille contre ma survie, si j'avais sû que ce serait ici que les choses devaient se passer pour que je puisse enfin profiter de ma vie, je les auraient moi même tuer. Du moins..Mes parents je l'aurais fais sans regrets, sans remords, sans problèmes. Je haïssais plus que tout ces parents indignes et lâches qui avaient fuit et qui m'avais vendue à la première occasion.

Je les haïssaient pour ce passé de débauche et de souffrance. J'avais servis de bonne à tout faire, de divertissement à des hommes ayant l'âge d'être mon grand-père....J'avais servis....Rien que d'y penser j'en avais la chair de poule. Mon calvaire s'était arrêté quand j'avais été racheter par un oncle lointain. Une personne que je ne connaissais pas et qui me confia au bon soin de sa femme, une redoutable personne. Redoutable dans le sens qu'elle m'apprit à me servir de l'épée mieux que personne d'autres en ce bas monde. Je devais beaucoup à ces deux là.

Ma tante...après l'attaque des esclaves et la mort de ma famille, je me demande si elle est encore parmi nous ou si son corps repose seulement avec les autres.

J'avais tout permis sauf la demeure familiale que j'avais fait fermer le temps que je me rende à Fiore. J'avais promis et juré à tout le monde que je reviendrais très vite mais qu'est-ce que 6 ans dans une vie ? Je ne pensais pas que je reviendrais après tout ce temps. En faite malgré ma promesse aux domestiques de la maison...je ne voulais pas revenir. Je souhaitais juste tourner la page et changer.

Je souhaitais avancer et oublier. Oublier cette tristesse.

Mes bottes effleurirent alors le sol sec, devant le portillon du manoir. Les six dernières années ne lui avait pas vraiment réussit. La peinture sur le bois s'effritaient, les volets étaient arrachés, les fenêtres cassées ou brisées, les plantes reprenant le dessus sur les poutres principales.

En voilà un triste spectacle. Il faut croire que mon souhait de voir cette chose disparaître fut entendu, Dame Nature semble d'humeur bien gentille pour m'avoir écouter de la sorte. Dans quelques temps tout tombera en ruines ne laissant plus rien.

Je poussais alors le petit portail métallique et couinant, rouillé, avant de franchir l'allée du jardin. L'herbe était toute aussi sèche, les fleurs fanées. Cela faisait bien longtemps que plus personne ne venait ici...Que plus personne ne vivait ici.

Je passais alors devant 5 tombes...Du moins 5 croix blanches se cassant la figure. Cinq foutus tas de terre.

« - Je suis rentrée, fis-je doucement »

A peine avais-je sortis mes premiers mots depuis que j'avais franchis la frontière que le vent se leva comme pour les emporter loin d'ici. Comme pour dire qu'il ne faut pas parler.

Il y régnait une étrange atmosphère ici. Les murs s'effritant, tâchés de marrons....De sang sec avec le temps, semblait vouloir tomber à tout instant. Il ne faisait pas bon de rester ici et pourtant j'étais entrain de monter le porche petit à petit, les planches grinçantes sous mes pieds.

Je poussais la porte d'entrée à moitié présente pour la voir tombée, s'écroulant comme si elle attendait seulement mon retour pour tomber.

« - Même toi tu lâches l'affaire hein ? »

L'intérieur était poussiéreux, boueux, crasseux...Endommagé. Les meubles étaient renversés, brisés, détruit. Il ne restait plus rien de ce passé auquel j'étais venue jeter un dernier coup d'oeil. Il ne restait plus rien de la demeure « Peas »...Etais-je malheureuse devant tout ça ? Bien au contraire.

Malgré l'atmosphère pesante, reflétant l'heure du massacre, je me sentais soulager. Soulagée de ne pas avoir à détruire tout ça par mes propres moyens. Soulagée de voir que mon passé s'efface avec le temps.

Soudain un bruit de verre. Baissant les yeux pour regarder sous mes pieds, je retrouvais alors une vieille photo familiale. En son dos était écrit quelques noms : Richard Peas, Tatiana Peas et leurs enfants Kyle Peas, Julie Peas, Nala Peas et la cadette Elena Peas.

Je retournais alors le bout de papier déchiré avec le temps et tenta de me remémorer cette fois là. J'eus un bref sourire en me souvenant que j'avais jeter de la boue sur ma sœur aînée, Julie. Je souris en me souvenant que j'avais découper la robe préférée de mon autre sœur Nala et je souris en me souvenant que mon frère m'avait gronder. En faite...Il n'y avait que lui qui avait compter dans ma vie. Kyle.

Il avait été le seul à me retenir contre la volonté de mes parents le jour où j'avais été vendue. Il avait été le seul à me protéger en ce funeste jour.

Une goutte. Humide et salée. Je passais mon doigt fin au niveau de ma joue droite pour y ramasser une larme. Je pleurais. Silencieusement..Je pleurais.

Je froissais alors la photo avant de déchirer la partie où il y avait mon frère dessus pour la garder. Cette partie là uniquement. Les autres pouvaient bien être morts que cela m'étais indifférent. Ils pouvaient bien rester mort aussi.

Je continuais alors ma visite, sentant les planches du parquet craquées sous mon poids à chaque pas que je faisais sous la demeure. Tout était devenu si...Enfin..C'était étrange.

« - Tu fais une bien triste tête Elena, me fis une voix dans mon dos »

Je pris alors un pied d'une chaise en bois avant de le jeter violemment, surprise d'avoir quelqu'un dans mon dos. La voix en elle même ne me disait rien puis quand je me retournais, je vis le vulgaire bout de bois planter dans le mur et une personne au long cheveux noir se tenant devant moi.

« - On m'a prévenu quand des gens t'ont vue dans le village...Tu n'as...Pas changer, continua t-elle »

Je gardai le silence, essayant de me rappeler cette personne...essayant désespérément de me rappeler cette voix douce et chaleureuse puis j'éclatais en sanglot avant de me jeter sur elle. Il y avait bien longtemps que je n'avais pas pleurer ainsi. Il y avait bien longtemps que je ne me suis pas sentie aussi frustrée, aussi désespérée. Au fond c'était sûrement pour ça que j'étais revenue...Parce que j'en avais marre de toutes ces conneries. J'en avais marre d'être seule.

Je voulais voir un visage familier. Je voulais...Entendre ces mots.

« - Eh bien, eh bien..En voilà un chagrin. Je ne pensais pas qu'un jour tu serais aussi démonstrative à mon égard.
- Vous...vous...
-Aller calme toi et sortons de cet endroit...Avant que le toit ne nous tombe sur la tête »

Je n'arrivais pas à me calmer. Je n'arrivais pas à me ressaisir moi qui m'étais montrée si froide envers mes précédentes rencontres à Fiore.

Mais ici..Ce n'était pas Fiore. C'était chez moi.

Je fus alors conduit dans une modeste maison et on me dis de rester dans le salon tandis qu'une personne revenue avec deux tasses et une bouteille de whisky.

« - Est-ce là bien raisonnable de boire à cette heure ci...ma tante ?
- Voyons..Depuis quand cela te fait peur de boire en pleine journée ?Ne me dis pas que l’ambiance dans ton pays t'aurais changer ?
- Pas du tout. »

Elle remplit alors ma tasse et se servit la moitié. Elle tient vraiment à me faire boire...Comme toujours. Cette vieille femme ne changera jamais. Malgré le côté réchauffant de la boisson, je dois bien admettre que sa bouteille arrache. Ca vous réveillerez un mort cette connerie. La vache !

« - Je ne pensais pas te revoir ici un jour ma petite. Qu'est-ce que tu viens faire ici dans ces tristes régions ?
- Moi même je ne sais pas, je cherchais seulement...enfin j'espérais trouver...
- Des réponses...dit elle pour finir ma phrase. Eh bien je ne sais pas quelles réponses tu veux mais il est inutile de perdre ton temps avec le passé Elena. Raconte moi plutôt ta nouvelle vie ! Tu t'es fait des amis ? Tu es entrer dans une guilde ? Raconte moi tout ! »

Des amis...Une guilde...Je n'ai jamais pu m'offrir le luxe d'avoir toutes ces choses en faite. Enfin si..J'avais une guilde mais le maître ayant complètement déserté, la guilde a finit par être dissoute et on s'est tous plus ou moins retrouvés à la rue à bosser comme des mages érants.

Pour la suite les amis..Je fais des rencontres par çi par là mais de là à dire que ce sont des amis...Je ne pense pas. Certainement des gens de passage que je ne reverrais jamais.

Puis je repensais au passage de la guilde..Il y en avait bien une qui m'intéressais mais c'était là que de la pure folie que d'y penser. Selon les rumeurs on ne peut pas rentrer comme ça...Ce n'est pas une guilde de rigolos...Enfin je verrais ça probablement quand je serais rentrée à Fiore.

Je racontais alors toutes mes aventures à ma tante et finis par retrouver l'éclat que j'avais perdue dans mes yeux. Au final...Je n'ai pas une vie si misérable que ça. Il y a bien pire.

« - Que s'est-il passer avec la maison ? Quand je suis partie....
- Tu t'es éloignée de nous il y a de cela bien longtemps...N'ayant aucune nouvelles de toi, nous te pensions perdue ou bien pire alors il a été décider que la maison serait abandonnée. Personne n'a voulu la rachetée...ayant été la scène principale d'un massacre tu penses bien que les chances de la vendre étaient minces alors nous l'avons laisser comme telle et la nature a prit le relais.
- Et mon oncle ? Comment va-t-il ?
- Disons qu'il est plus ou moins occupé avec diverses affaires en ce moment...Et sinon..comment ça se passe...A l'intérieur ? »

Elle pointa de son doigt aiguisé ma poitrine. Je savais qu'elle voulait parler de mes capacités et de la magie que j'avais développée sous son nez. Comment lui dire ce que je ressentais à ce niveau là ? C'était tellement...frustrant et j'avais si peur de la décevoir mais au fond, elle était aujourd'hui, la personne la plus à même de me comprendre.

« - Hmm...Ma tante votre magie elle est bizarre et je souhaiterais que vous m'aidiez, je pense être venue pour ça en faite. Je veux recommencer une nouvelle vie et un nouveau départ et avec ce pouvoir..Je me sens coincée.
- Je me disais bien que tu ne pouvais pas revenir ici par hasard, que tu devais avoir une certaine motivation. La dernière fois que j'ai utilisée ce sort sur quelqu'un...Cela ne s'est pas fait sans douleur et quand bien même tu t'en ficherais...tu recommencerais de zéro. En es-tu consciente ?
- J'en suis pleinement consciente et c'est ce que je demande, j'en ai que faire de la puissance et de tout ça..Je veux juste...Vivre et profiter de ma vie comme bon me semble. Je veux juste être assez forte pour ne pas me laisse dicter ma conduite. Je veux juste être assez forte pour écarter les gens qui se mettront sur mon chemin.
- Tu me fais tellement penser à ta mère soudainement..Mais bon pourquoi pas..Je veux bien t'accorder cette faveur. Suis moi. »

Je ne sais pas si je devais prendre la comparaison avec ma mère comme une sorte de compliment ou une insulte. Ma mère était tout sauf...Une mère. Elle nous avait sûrement donner vie mais elle était froide et sans amour. Elle dirigeait tout. On ne pouvait aller jouer dans le jardin sans demander sa permission au préalable.

Ma mère était un monstre sans cœur et mon père était un dictateur...Pas étonnant qu'ils se soient enrichit sur le dos des esclaves. Esclave....Rien que d'y penser...J'en avais la chair de poule. Je ne voulais plus repenser à cette période de ma vie.

Ma tante, sœur de ma mère et son opposé diamétral, me conduisit alors au sous-sol où il y avait alors une étrange décorations sombre et des chaînes au mur.

« - Je changerais ta magie comme tu le souhaites...Mais je ne t'assures pas de pouvoir te donner ce que tu souhaites. Cela pourrait être mieux comme cela pourrait être pire pour toi. Tu es sûre de vouloir aller jusqu'au bout ?
- Ne vous gênez pas pour moi...Je suis prête »

Je disais ça en soupirant tandis qu'une domestique m'attacher les poignets et les chevilles. Elle avait peur que je me tire en courant ou quoi ? Ma tante m'assurant que c'était pour m'assurer que je ne bouge pas.

Rien que cette pensée...Je me demandais encore si c'était une bonne idée. Elle ferma ses yeux pour se concentrer et tendant les mains vers moi et la dernière chose que je vis fut une sorte de lueur blanche. Certain interprétait la lumière blanche comme le paradis...Je dirais plutôt que c'est comparable à l'Enfer.

La douleur de se faire transpercer par un sabre puis retirer toute magie. Comme si on pompait en moi quelque chose qui ne voulait pas s'arracher de mon être. Le combat était difficile. Les cris, les pleures, le supplice d'arrêter et pourtant...Il était déjà trop tard.

J'avais voulu ce triste sort. Ma tante se servait peu de sa magie qui permettait d'altérer deux magies...Avec quoi allais-je échangée ? Avec quoi allais-je devoir faire ma vie à présent ? J'allais devoir tout recommencer, tout réapprendre de nouveau.
Quand j'ouvris les yeux, j'étais dans une sorte de salle blanche...entiérement blanche. Il n'y avait pas de portes, pas de fenêtres, pas de meubles...Juste 4 murs blancs et le sol était de la même couleur.

« - Où suis-je ? Demandais-je à voix haute »

Je porte une longue robe blanche et mes cheveux noirs étaient redressés en un chignon tenue par un pique en or.

Soudain une voix..Une voix faible et féminine me guida jusqu'à une porte invisible. Un escalier à gravir. Un escalier pouvant m'emmener vers une nouvelle vie. Je soulevais alors la traîne de ma robe et monta les marches petit à petit.

« - Fait ton choix...Ton premier choix jeune âme égarée....
- Attendez..Je ne comprend pas ! Qui êtes-vous ?
- Fait ton choix...Il te guidera »

Puis la voix se tût. Il n'y avait rien d'autre que le silence et mon souffle hésitant. Qu'est-ce que je devais faire ? Que devais-je dire ? Qu'est-ce qu'il se passait ? Qu'est-ce que...Aaaaaaaaaah merde !

Devant moi une table sur laquelle était disposés trois instruments : Un arc, un bouclier et un marteau. Les trois scintillaient d'une étrange lueur différente les unes des autres et pourtant toutes semblaient m'appeler. C'était vraiment particulier comme sentiment..Un mélange d'excitation et de curiosité avec une pointe de méfiance et de crainte.

Je fermais les yeux et mis ma main droite pour cacher mes yeux au cas où je serais tenter de regarder puis finis par tendre la main gauche à l'aveugle. Le destin choisira pour moi.

La main moite et tremblante...Je ne savais pas vraiment très bien ce que je devais faire ni ce que je devais choisir mais une chose est sûre...Je ne peux plus reculer.

Je finis par saisir un des instruments mis à ma disposition et tout disparu dans une fumée étrange. Surprise par l'effet, je reculais, tenant l'arc d'une main ferme.

« - Tu as fais ton choix alors...Voici Diane, fis une voix derrière moi »

Je me retournais et fis face à une femme aux courts cheveux bruns et aux regards vifs. Elle me regardais curieuse tandis que je la fixais stupéfaite.

«- Diane....Enchantée, fis-je »

Elle me sourit, amusée certainement par le comportement que je prenais devant elle puis disparue avant de se faufiler dans l'arc. AAAAAAAAH !!!! C'est quoi ce bordel ?!!! Ce dernier finit par disparaître de ma poigne ferme et je n'avais que de la fumée entre les doigts.

Je n'y comprends vraiment plus rien.

« - Enya !!! »

Je me levais alors en sursaut...Transpirante comme si je venais de courir et totalement paniquée, regardant tout autour de moi. Je finis par trouver le regard de ma tante, assise en face de moi et me tendant un verre d'eau.

« - On dirait que tu as vue un fantôme...Tout va bien ?
- J'ai l'impression de m'être fait rouler dessus par une charrette de marchands »

J'expliquais alors les détails de mon rêve à ma tante, qui perplexe, m'expliqua ce que je venais de vivre. Du moins c'était plausible ...Un rêve ou plutôt..Une rencontre entre moi et mon nouveau moi.

«- MAIS ILS PARLENT !!!! ILS PARLENT !!!
- Ce n'est pas inhabituel tu sais d'avoir une magie parlante...Et puis c'est un clin d'oeil du destin, toi qui te sentais si seule, voilà que maintenant tu ne l'es plus, dit-elle en rigolant
- Ce n'est pas drôle ! »

Je tentais tant bien que mal de me remettre de ce choc. J'avais vraiment changer de magie et j'essayais de faire l'essai de suite...Les épées ne me vinrent plus en main. Il ne se passait rien à vrai dire. C'était assez troublant.

Les jours passèrent, je testais plusieurs façon de refaire venir cette Diane...Aller vient là !!! Obéis bon sang !!! Vient ici !!!

« - CA MARCHE PAS !!! criais-je dans le jardin en m'énervant
- Ce n'est pas en lui faisant peur qu'elle se montrera...Soit plus indulgente et plus calme et puis je te l'ai dis..Ta magie n'est plus de type de celle du Rééquipement et si tu avais quelque chose proche de l'invocation ?
- Tu rigoles ? Cela fait 4 jours que je tente une approche par rapport au rééquipement et c'est maintenant que tu me dis que j'ai changée ?
- C'est toi qui a voulu changer ! Ne m'accuse pas ! Sinon tu te débrouilles toute seule
- Non, non, non ! Pardon !!! C'est juste que ça fait...Bizarre »

Ce fut ma tante qui pris mon nouvel entraînement en main alors et je dois bien avouer que j'ai crû mourir. Nous sommes de la même famille mais j'ai crû que j'allais y laisser un bras et on ne peut pas dire qu'elle soit « sans cœur » mais bon...J'ai faillis mourir...Jusqu'à ce que j'apprenne à faire appel à ma magie.

Une magie proche de l'invocation je dois dire. Cela fonctionner bizarrement. Je devais visualiser l'esprit rencontré dans mon rêve et le faire venir en étant « gentil »....Une vrai galère.

«- Alors ? Ça vient ou pas ?
- Temps mort...Je vais rendre l'âme, fis-je essoufflée
- Je ne t'avais pas elever avec si peu de volonté ! Aller du nerf ! Dit elle avant de me jeter 5 sabres
- Hiiiiiiiiiii !!! Diane !! Diane !! Diane !!!! Je vais mourir vient ici !!!! Diane!!!Pitié !!! »

Je me retrouvais alors avec l'arc en main et réussit à rouler sur le côté pour éviter l'attaque de ma tante avant de voir l'arc tiré tout seul. Il tire....TOUT SEUL !!!! Soudain en clignant des yeux je vis comme une silhouette transparente tenant l'arc à travers moi. Wow...ça fait bizarre puis elle sortit de mon corps pour aller à mes côtés.

« - Eh bien voilà ! Maintenant vous n'avez plus qu'à vous entendre ! Je vous laisse papoter entre filles, j'ai du travail qui m'attends ! »

Lâche. Elle abandonne seulement le combat parce qu'elle sait que j'aurais eu le dessus sinon. C'est tout.
Comme promis, je discutais alors avec Diane et on réussit à se mettre d'accord tandis qu'elle m'expliqua les principaux traits et les caractéristiques de sa spécialité.

Génial...Je sens que ma vie...Sera courte, brève et je vais mourir jeune avec un esprit ou je ne sais que c'est qui décide de faire tout..tout seul.

Il n'y aura plus qu'à essayer maintenant pour voir ce que ça peut donner sur le long terme..Enfin je pense.

En attendant..J'ai grandement besoin d'une pause..Pitié.



   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Un Heureux événement [DVDRiP]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» [UPTOBOX] Boa vs. Python (V) [DVDRiP]
» Alvin et les Chipmunks 2 [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP