Partagez | .
Tell me why [Chris]
 MessageSujet: Tell me why [Chris]   Lun 4 Avr - 21:49

avatar
Senji Kiyomasa

Crime Sorciere

Click

Tell me why
avec Daryan C Illunar


Parce que tout ça, ça fait pas de sens. Ce que j'ai vu, ce que j'ai entendu, ce que j'en déduis... Ça ne se peut juste pas. Chris est un bon pote un moi, un pote que j'ai autoproclamé oncle de mon propre fils. Chris c'est un des seuls gars qui est venu me rendre visite à Bosco, c'est celui que je respecte énormément pour son courage et pour sa puissance. On a eu deux duels où ils se sont terminés à égalité... ou presque. Il est venu me sauver la peau du cul aussi quand j'avais besoin de support. Sérieux, après tous ces moments-là où j'y ai cru à ce qu'il me disait, où j'ai cru qu'il voulait vraiment changer le monde pour le bien, c'est quand j'ai entendu son discours sur l'écran que tout ça, tous ces bons souvenirs se sont écroulés.

Qu'est-ce que je devais faire? Est-ce que je devais m'arrêter sur ces suppositions? Est-ce qu'il s'attendait à ce que j'arrive comme un sauvage et qu'il me tendait un piège? Non... c'est pas lui. Il ne tend pas de piège Chris, il t'égorge en te regardant droit dans les yeux. Il ne le fait pas par plaisir, il le fait par nécessité. Chris a toujours été un type bien qui se tuerait pour sauver ceux qu'il apprécie sans se poser la moindre question, sans soupirer, sans hésiter... alors pourquoi? Pourquoi Chris pirater un écran pour déclarer un discours où tu t'autoproclames comme le futur Chef du Conseil de la Magie? Tu le sais pas vrai que le Conseil est tombé alors pourquoi t'insistes? Pourquoi tu rebâtis ce pourquoi on s'est battus? Est-ce que c'était du bluff ou bien il y a trop de choses en suspension qui me font dévier de la vérité?

« Où tu vas? »

« Chercher des réponses. »

Parce que j'ai passé des nuits éveillé à me demander pourquoi, parce que y'a rien de ce qui se passe qui fasse du sens. Parce que plus ça va, plus je me dis que c'était peut-être pas toi à l'écran ou qu'il y avait quelqu'un derrière qui te manipulait pour te faire dire des choses qui ne sont pas toi. Je suis passé par Enya et même Sting pour avoir des réponses mais ni un ni l'autre ne m'a apporté l'aide nécessaire. Il faut que j'aille à la source, il faut que ça sorte de ta bouche... Alors je me suis déplacé jusqu'au Lac Spleinir, jusqu'à ta nouvelle guilde, Weer Lopen dans l'espoir que tu y sois toi aussi. J'ai frappé à la porte avant d'entrer. Je me suis rendu jusqu'au couloir et j'ai demandé:

« Chris? T'es là? »

Et là j'attends.

Code by Silver Lungs
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Tell me why [Chris]   Mar 17 Mai - 14:11

avatar
Daryan C. Illunar

[M] Weer Lopen

Click




tell me why
senji ≡ daryan
click si tu veux t'ambiancer

La chaleur de juillet. Elle épure le peuple, elle bronze la peau, elle rend les nuits douces ; si douce qu’on les passe tous dehors, à la belle étoile, sous le ciel clair, brillant, vide de nuage. Couché sur le sol, l’on regarde les merveilles, on y voit les Eaux vives et les sources, l’étoile montrant le nord. La lune. L’été ô temps des festivals. A rejoindre la ville la plus proche, à marcher sous les fanions accrochés d’un bâtiment à l’autre, à admirer les individus crachant mousse et flammes, à déguster, dévorer, déchirer, les quelques mousses roses de sucre, les pommes caramélisées, les pâtes à bretzels cuites, à s’émouvoir de l’odeur des fleurs, à s’amuser, allumer les feux d’artifice, voir les brindilles fumer et se craqueler, lorsque l’étincelle du petit accessoire se décroche et s’estompe. L’été et la chaleur de juillet, mesurant la vie du peuple de Fiore.

Et les soirs de juillet, sous la guilde encore petite de Weer Lopen, à festoyer en dehors, table sur l’herbe, chaises de jardin, serviettes au sol, à côté de la rivière, de la forêt, à s’amuser, éclairés par les flammes des bougies, par la lumière naturelle des lucioles, par le sourire de ses membres à fêter entre eux, verre à la main, mangeant légumes et viandes grillées au feu.

Les soirs de juillet, sous la chaleur et les étoiles de pré-août, attendant les pluies de septembre, profitant des fleurs de juin, l’on prépare pour manger tous ensemble, comme une famille. Les rôles sont partagés ; je sors les chaises tandis qu’Alden soulève l’aluminium de la viande, vérifiant si tout est présent pour se nourrir, salivant d’avance, pendant qu’Inari bronze au soleil, se grattant les ongles à la lime. « Tu pourrais nous aider.Je vous aide : j’évite de tout foutre en l’air.Merci à toi.De rien. Mais dis-moi, tu pourrais demander à cet homme au vilain visage qui vient d’entrer dans les locaux.Qui est-ce ?Personne.Comment ça personne ? –  Tu ne l’as pas senti arriver ?J’ai senti quelqu’un dans la montagne, ce n’est pas pour autant que je l’ai invité à faire un photo shooting en maillot de bain pour le Sorcerer.Ah, ils t’ont rappelé ?Si tu continues à te broyer autant cet ongle, tu vas finir par bouffer ta lime. »

Je pose les meubles sur l’herbe, je m’avance vers le bâtiment. L’empreinte de l’homme m’est familière. Je passe le perron, m’engouffre dans le couloir, curieux, piqué d’une curiosité quasiment maladive. Parce que cette empreinte, je l’ai déjà sentie, ressentie, quelque part, là, sans doute là-bas, peux être plus loin, bien plus loin. Mais elle a quelque chose de changé. Et mon souffle s’estompe, mes sourcils se lève de surprise, un sourire sur mes lèvres et la joie naît. « Senji ! »

Je m’empresse de lui frapper l’épaule, lui serrer la main, demander ce qu’il devient. Car Senji, c’est un gars qui a eu un impact sur ma vie. Il m’a attiré vers quelque chose de néfaste et d’égoïste, mais qui m’a permis de forger les principes que j’ai pu acquérir, que j’ai mis en œuvre dans le Pegasus. Je l’entraîne au bar, préparant deux verres, l’encourageant à sortir dehors, admirer l’odeur des plantes et de la montagne, profiter du bruit du cours de l’eau, et sur la berge, sourire de compassion aux lèvres, un regard venant du bas, assis au sol : « Que deviens Senji Kiyomasa ? Ou Alek ? Comment doit-ton t’appeler aujourd’hui ? ».
Regardant derrière son épaule, curieux, je demande ce qu’il me vient à l’esprit ; « Où est ton fils ? ».


Copyright Fawks

_________________________________________________________________________

« Avez-vous confiance en moi ? Iratus Orationis est née, signe de la révolte du peuple, de votre perte de confiance. Mais aujourd’hui je vous propose Weer Lopen, née des cendres de la Blue Pegasus d’antan. Nous ne nous soumettons à aucune institution : notre mot d’ordre est l’indépendance, la liberté et l’équilibre que doit recevoir ce pays. Nous protégeons, nous garderons, nous punirons, et ferons de votre voix celle du peuple et de la raison. »
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Tell me why [Chris]   Mar 17 Mai - 22:56

avatar
Senji Kiyomasa

Crime Sorciere

Click

Tell me why
avec Daryan C Illunar


C'est la surprise des deux côtés qui m'accueille. Le voir réagir comme ça, aussi joyeux, enjoué et énergique, ça me laisse penser que Enya avait tort sur toute la ligne. Peut-être que Chris avait cet air qui le rongeait quand il était avec Enya mais avec moi, c'est tout le contraire. Peut-être qu'elle ne se pose pas les mêmes questions elle-même, peut-être que c'est elle qui le fait souffrir. Peut-être que Chris ne tolère plus la présence d'Enya et peut-être qu'il la blâme pour ce que Damaz est devenu. Je ne connais pas le fond de l'histoire ni ce que mon ami ressent vraiment mais là, à cet instant, c'est de la joie et de la surprise que je vois. Il est heureux de me voir et probablement bien dans sa peau aussi. Enya, c'est peut-être toi qu'il arrive plus à sentir... comme moi je te hais maintenant.

Alors oui, c'est de la surprise pour moi de le voir comme ça. De l'opinion de la folle rousse, je m'attendais à voir un Chris démoli, brisé et sans émotions et croyez-moi, ça me fait plaisir aussi de le revoir dans un si bon état. Je n'ai jamais été vraiment souriant mais là, mon ami se mérite sûrement un de mes meilleurs sourires parce que ça fait longtemps, vraiment trop longtemps. Un coup sur l'épaule, une poignée de main et voilà un accueil des plus chaleureux. Je me sens beaucoup plus le bienvenue ici que je me sens le bienvenue dans ma propre guilde et c'est plutôt... étrange. Il m'invite au bar où il me sert un verre comme il s'en sert un avant de nous attirer à l'extérieur. Cette odeur de nature me rappelle cette paix intérieur que j'avais avant que mon fils ne se fasse kidnapper. C'est une quiétude à laquelle j'ai l'impression que je n'aurai plus jamais accès et pourtant, je la ressens à nouveau.

« Ha! Ha! C'est juste Senji maintenant. Plus de cachette pour personne... alors excuse-moi d'avance si ma présence ici t'attire des ennuis. »

Avec sa guilde nouvellement fondée, je doute qu'il veuille avoir la milice à sa porte aussi tôt qu'aujourd'hui. Il s'est assis parterre et je me dis qu'après avoir voyagé autant, ça ne me ferait pas de tort de m'écraser sur l'herbe moi aussi. Je bois une gorgée de mon verre avant de m'asseoir sans aucune classe juste à côté de lui. Il me parle de mon fils ou plutôt, il me demande où il est. Mon sourire disparaît mais pas pour montrer une expression froide ou sombre, simplement pour la ramener à la neutralité de toujours. C'est par précaution que je l'ai laissé derrière. Les mots d'Enya se sont trop ancrés dans ma tête que j'ai osé douter de Chris et l'empêcher de revoir son oncle qu'il se meurt de revoir.

« Dans notre nouvelle demeure... avec Fred et Jin. Il a grandi le gamin : presque aussi grand que son père. »

Il doit bien se demander comment cela ça se fait. Les dernières nouvelles qu'il a eues... c'étaient quand il avait encore l'apparence d'un gamin de cinq ans. Je jette un coup d'oeil autour. À la montagne, au lac, aux plantes, au bâtiment lui-même. C'est un endroit sympa et tranquille. « T'as gagné à la loto pour avoir un endroit pareil pour t'installer dis donc... je suis content pour toi. » Un maigre sourire au bord des lèvres, une gorgée pour gagner du courage d'engager la conversation sérieusement. « Tu dois sûrement te demander comment ça se fait que j'arrive ici comme un Père Noël en plein été... » Je marque une pause avant d'engager le vif du sujet : « J'ai entendu ton discours sur tes invitations un peu bizarres sur les lacrymas-visions... » Je me retourne vers lui, complètement perdu sur le sujet sur lequel je nous amène moi-même à parler.

« Tu veux bien m'expliquer c'est quoi ce délire? »

Code by Silver Lungs
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Tell me why [Chris]   Mar 17 Mai - 23:37

avatar
Daryan C. Illunar

[M] Weer Lopen

Click



telle me why
senji ≡ daryan


Senji n’est pas citadin : il n’est pas beau, il n’est pas distingué, il se vautre où il peut, il prend la place qu’il veut, il se fiche du reste du monde, il s’attend à ce que les autres ne le regarde pas, ne prenne pas conscience de ses gestes, se fiche de sa présence et de son regard ; et si au malheur l’un des passants observe sa démarche de travers, son action, quoi que ce soit, il s’en fiche. Il s’écrase sur le sol, admire le paysage, ne prend pas le temps de bien paraître : effectivement, dorénavant, il s’agit seulement de Senji, sans cachette pour personne.
« Ce n’est pas plus mal de pouvoir vagabonder comme tu l’entends. »

Il me parle de son fils, le petit mioche que j’ai pu voir une fois, si petit, mais si abruti, comme son père. Pourtant il est promu à de grandes choses avec un arbre généalogique comme le sien. « Tu aurais dû l’amener ! Il n’y a pas d’enfants ici, mais ça fait si longtemps. »

« Tu veux bien m'expliquer c'est quoi ce délire ? » Je pousse un cri de fatigue et m’écrase sur le sol, les mains derrière la tête, regardant le ciel, mon vert couché à côté de mon œil.
« Rah ! Mais regarde-moi cet endroit Senji : si beau, si pur. Lorsque l’on ferme les yeux, on entend les animaux dans la forêt, la cascade tomber dans la rivière, le vent sur notre peau, l’odeur des fleurs et de l’herbe humide. Lorsque l’on les ouvre, on voit la montagne, le vert, le bleu, une palette de couleur. Chacun devrait avoir un chez-soi comme ici ! »
Je m’arrête de rire, de m’exclamer à haute voix, et tourne ma tête vers lui, lui présentant des yeux froids. J’apporte le verre à mes lèvres, bois une gorgée, et le repose, faisant clinquer les glaçons entre-eux. « Sais-tu ce qui est arrivé au centre de Fiore ? Legion a fait saigner les membres du Conseil. Pendant l’attaque, ces derniers n’ont pas pu s’occuper des prisonniers qui sortaient en masse des prisons. Ajatar Virke, pendant ce temps, détruisait la capitale et tout ce qui l’entourait. » J’émets un petit silence, l’on entend une carpe sauter de la rivière et y replonger. « Dont Era. »

Je me redresse doucement et plonge ma main dans la rivière. L’eau n’est ni froide, ni chaude, une température ambiante, douce. A genoux, je me laisse glisser en roulade dans l’eau, plongeant, habillé, profitant des plis du courant sur ma peau, voyant les poissons partir au plus vite vers l’autre berge. Et remontant à la surface, me positionnant à flotter sur le dos tel une bouée, je continue de m’adresser à mon cher ami.

« Aujourd’hui, il ne s’agit plus que de plaines, de montagnes, gouffres et lacs, comme si aucun humain n’était jamais passé par ici. Comme si l’endroit avait toujours été en vie, comme si l’on ne lui avait rien fait. » J’ai toujours pensé qu’Ajatar Virke avait permis à Fiore de recommencer sur des bases pures.

« Le Conseil de la magie a été incompétent sur la chose, certes, mais aujourd’hui, si la politique d’Era est tombée, c’est pour donner une nouvelle impulsion à notre pays. Penses-tu que la Royauté doit gouverner seule ? »
Je me redresse, appuie ma main sur la surface de l’eau et y monte comme s’il s’agissait d’une surface. Je place mes pieds sur les courants et marche en direction de la rive.
« Sans doute. Après tout, ça a toujours été son droit, dès le moment où elle a créé le Conseil de la magie, qui lui a bouffé la plupart de ses pouvoirs en tant qu’une sorte de ministère de la défense. »

Je le fixe, droit dans les yeux. « Le Conseil de la magie avait pour but de sauvegarder la paix. Pour se faire, il a instauré des règles, une dictature contre le système des guildes, des mages, de la magie. Et il a échoué. » Je montre du doigt le sud, où se trouvait avant de ça Era. « A ton avis, sur quoi a-t-il fait fausse route ? »


Copyright Fawks

_________________________________________________________________________

« Avez-vous confiance en moi ? Iratus Orationis est née, signe de la révolte du peuple, de votre perte de confiance. Mais aujourd’hui je vous propose Weer Lopen, née des cendres de la Blue Pegasus d’antan. Nous ne nous soumettons à aucune institution : notre mot d’ordre est l’indépendance, la liberté et l’équilibre que doit recevoir ce pays. Nous protégeons, nous garderons, nous punirons, et ferons de votre voix celle du peuple et de la raison. »
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Tell me why [Chris]   Mer 18 Mai - 0:38

avatar
Senji Kiyomasa

Crime Sorciere

Click

Tell me why
avec Daryan C Illunar


Non en effet, ce n'est pas plus mal de vagabonder. Cependant, aux yeux de la milice, je suis encore une menace. Ma tronche est encore affichée n'importe comment et n'importe où... comme pour faire changement. Si on m'aperçoit ici, ils se donneront à coeur joie de m'amener voir leur petite princesse couronnée pour me juger. C'est ce qu'ils attendent depuis des années. Eux, le Conseil, les anciens membres du Conseil, le peuple qui a toujours mal compris mes motifs, ces mages que j'ai livré à la garde ou en morceaux à la terre parce qu'ils se sont retrouvés sur mon chemin. Oui, il y en a des gens qui me détestent, mais je pense qu'il y en a encore quelques uns qui apprécient ce que j'ai fait et ce que je suis devenu.

« La prochaine fois peut-être... Ça le fera sortir un peu. »

C'est vrai qu'il n'y a pas d'enfants ici, mais mon gosse a tellement maturé depuis qu'il a été possédé par l'avatar qu'il trouverait n'importe quel moyen pour passer le temps... dont montrer à tout le monde comment il peut se servir de sa magie. Il est fier mon gars, un peu tête enflée aussi, mais Fred tente bien que mal de le remettre sur la bonne voie. C'est comme s'il était au stade d'adolescent qui veut tout faire par lui-même. Puis là Chris délire... peut-être un peu trop. On dirait qu'il est sous la drogue ou juste trop poète pour mon cerveau primate. C'est ça Weer Lopen, des poètes à la Roméo? Je me contente de regarder droit devant moi, l'arbre et de répondre par un simple : « Hm hm... » Parce que même s'il a prononcé mon nom, j'ai vraiment l'impression qu'il se parlait à lui-même.

Puis là, l'ambiance se glace par son regard. Non, c'est pas un froid qui donne froid dans le dos ni une genre de menace... c'est plus comme un bloc de glace ferme. Chris est ferme sur ses propos et cette partie glaciale, c'est un soupçon de culpabilité qui coule comme l'eau d'un bloc de glace. C'est minime, mais c'est là et son regard, c'est l'équivalent d'un gros cerne sur la table. Je l'écoute parler sur les événements qui ont bouleversés le pays en entier par les attaques de Legion et d'Ajatar Virke. J'essaie de voir où il veut en venir en me remémorant ce que je sais déjà. J'essaie de comprendre le fond de la chose mais quand je cherche trop loin, je ne trouve jamais. C'est en surface, c'est ce cerne sur la table. Les répercussions de ces guildes illégales n'ont pas affecté que la politique du pays, mais se sont incrustées dans son coeur... je comprends peut-être un peu mieux ce qu'Enya voulait dire mais en même temps, ce sentiment est partagé par beaucoup de gens, pas que par Chris.

Pendant qu'il s'amuse à clapoter comme un poisson, je me mets plus à mon aise sur la pelouse. Couché sur le côté, la jambe du dessus repliée vers le haut, le paquet bien en vue, ma main droite vient gratter une de mes fesses avant de venir chercher le confort du verre. Il recommence à parler. Quand il soulève une question, j'ai l'impression que ça me réveille les neurones. Est-ce que je pense que la nouvelle politique peut régner seule? J'hausse les épaules, je repense à ma visite très rapide à Arcadia, je repense à ce qui a été bâti « que » pour sa majesté de mon cul. « Du peu que j'ai vu, il y a encore beaucoup de travail à faire. Beaucoup de mauvaises décisions ont déjà été prises et ça me plaît déjà pas. Tu sais comment l'autorité et moi c'est une grande histoire d'amour de toutes façons... » Oui, un peu comme ce qui s'est passé avec Enya...

Exactement ça.

Il n'a pas tort. Au moment où le Conseil de la magie a été crée, c'est comme si l'autorité de la Reine s'était effacée. Le Conseil a pris beaucoup d'ampleur et n'est guère resté transparent tout au long de sa gouvernance. Ça a engendré plus de conflits que ça en a stoppé. Aujourd'hui, je suis surpris de constater que personne ne se soit révolté des couvre-feux. Est-ce que les gens se sentent vraiment en sécurité avec tous ces gardes partout? Ou bien ils font l'autruche et préfère rester dans l'ombre du problème sans intervenir? Je grogne un peu et vient déloger de mon petit doigt un brin d'herbe qui a décidé d'adopter le creux de mon oreille comme une piste d'atterrissage. Une autre question qui demande une réponse de ma part. Pour moi, c'est tellement évident. Sauf que sa question posée comme ça, ça sent le piège à plein nez.

« Quand ils ont voulu se mettre en avant comme nouvelle dictature bien évidemment. »

Je l'écoute et pourtant, je tente de voir où il veut en venir et pourtant ses histoires me mélangent la cervelle plus qu'elle ne l'était. Est-ce qu'il tente de changer de sujet? Ou bien je n'ai rien saisi de la subtilité de son message? Puis, le gorille dans ma tête se met à courir dans sa roue de hamster et je pense que j'ai saisi ce qu'il tente de me dire. S'il me dit que le problème du Conseil s'est d'avoir instauré une dictature alors que leur but premier était d'instaurer la paix, est-ce que le Pégasus serait un Conseil sans dictature?

« Alors c'est ça...? Tu veux faire ton propre Conseil sans dictature? C'est ça ta solution-miracle? »

Je soupire avant de m'asseoir plus droit, déjà blasé de ma position couchée.

« Corrige-moi si je me trompe, mais il reste toujours le problème où ça s'autoproclame comme une autorité... alors que les mages - bien qu'ils soient forts - devraient posséder les mêmes droits et libertés que n'importe qui au monde. Je sais que t'invites les humains autour de ta table, mais reste que ça vous donne le droit d'avoir des menottes à votre ceinture. »

Tout ça, ce n'est pas dit dans l'accusation, c'est seulement un énorme questionnement sur ma propre compréhension de la situation. Et malgré cette compréhension des plus nébuleuses, je veux corriger chez mon ami ce sentiment qui semble le ronger quand il parle du passé. J'ai toujours été mauvais pour rassurer ou réconforter les gens, mais au moins j'essaie.

« Pour Era et tout le reste... pour les morts et les bâtiments, porte pas tout ça sur tes épaules mon gars. J'y étais moi aussi. T'es pas le seul à avoir échoué. »

Parce que dans la défaite, il y a eu la victoire...

« T'es pas le seul à être tombé sur tes genoux et à te demander si ça vaut la peine de continuer. »

... le jour où le Conseil est tombé.

Code by Silver Lungs
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Tell me why [Chris]   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chris Jericho© Vs Edge
» Chris Sabin Vs Big Show
» Chris Masters 2V [dvc]
» The Miz Vs Batista Vs Chris Jericho
» Chris Neil signe à...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Nord :: Lac Spleinir :: Guilde : Weer Lopen