Aller à la page : 1, 2  Suivant
Les voies du passé [PV Yuki Makonor]
 MessageSujet: Les voies du passé [PV Yuki Makonor]   Les voies du passé [PV Yuki Makonor] EmptyMer 4 Fév - 18:51

Jasper Féamor
Jasper Féamor

Indépendant Légal

Click



Nous y voilà, Echoic Roar dans le corps. Je ne pouvais pas le fuir, pas le mentir, mais au moins le dissimuler. Je n'avais aucune notoriété, donc tant que cette marque reste cachée sur mon omoplate, je ne serais pas en danger, mais j'assume complétement le fait d'y être rattaché maintenant. Je commence à me faire à l'idée de qui sont ces gens que je côtoie, mais ce n'est pas pour autant que je les accepte, mais si cela se doit d'être fait pour continuer de poursuivre mon ambition, alors soit.

J'étais sur la route de Crocus aujourd'hui, pourquoi ? Pas grand chose, j'erre pour le moment. Où alors j'essaie de fuir durant une courte période la réalité qu'était la mienne là bas pour me détendre, si cela était possible ou alors juste pour revisiter cette ville. Je n'avais pas vraiment eu le temps de le faire la première fois. Une folle avait fait des pieds et des mains pour me capturer et faire de moi son soldat, alors que maintenant elle me rejetais, c'est plutôt cocasse, non ? Le simple fait de revenir ici me faisait sourire. Tout cela était de la faute de cette fichue démone. Au lieu de me dégager de cet endroit, non, elle m'avait jeté dans la gueule du loup. Foutu Karîn. Mais soit. C'était son travail de me faire la misère au jour le jour, mais là, elle risquait de me perdre au profit d'Enya, et je doute qu'elle laisse ceci se faire. Et c'est sans doute cela qui me faisait sourire jaune.

La perspective d'un combat entre Karîn et Enya me faisait froid dans le dos, qu'importe qui gagne, le seul qui subira les séquelles, c'est moi. Venant de mon monde, je doute que Karîn puisse mourir "définitivement" dans ce monde, mais je doute qu'elle puisse tuer Enya aussi. Dans tout les cas, c'est moi qui serait au milieu de ce combat, et que quoiqu'il arrive, je serais un traître pour l'une ou l'autre. Et les conséquences seront totalement catastrophiques sur ma personne, et c'est pour cela que, pour la première fois de ma vie, j'avais peur.

Mais laissons ceci de coté, je m'en occuperais en tant voulu. D'autant que je "sentais" Karîn. Je savais où elle se trouvait, et je saurais la retrouver. Pour le moment je faisais ma route vers Crocus, le cerveau occupé  par les problèmes, et l'âme perdu dans ses contradictions.

Je venais d'atteindre des plaines,  j'aurais aimé y rester. L'air y étais frais, l'atmosphère agréable, le monde aurait pu bruler autour de moi que j'en aurais eu que faire. Celle-ci était déserte. J'étais seul. Admirablement seul. Le silence comme seul auditeur de mes pensées, il me coupait littéralement la parole pour m'expliquer tout ce qu'il avait à dire. Venant m'adosser à un arbre pour me prendre un peu de temps pour me reposer un peu. Je l'avais mérité non ? Avec toute ces histoires qui n'en finissaient pas entre Echo et Blue Pegasus, je voulais un petit instant de paix, rien qu'une minute. Mais même ça, on ne me l'offra pas. Je sentais une présence. Une âme vagabonde qui errait de mon coté. Une fois les yeux qui se rouvrirent, je remarquai cette personne me faisant face.

- ...Qui es tu ?

Je n'avais même pas envie de me fatiguer à me mettre en garde ou quoi. Préparant juste l'apparition d'Aria en cas de besoin, je n'avais pas envie de bouger et ne le ferais pas. Si ce type est là pour se battre, il aura son adversaire... Mais pas moi.

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Les voies du passé [PV Yuki Makonor]   Les voies du passé [PV Yuki Makonor] EmptyJeu 5 Fév - 17:48

Yuuki Makonor
Yuuki Makonor

Silver Sword

Click

Les voies du passé [PV Yuki Makonor] Tumblr_n7nc30ubdt1tx9dtio1_500
Jasper F. & Yuki M.


Les voies du Passé ...
Il est temps pour moi de quitter enfin crocus, peu de chances pour moi que j'y revienne un jour... Les belles fleures, les belles rues, après réflexion tout ceci n'a plus de sens dorénavant. Je suis forcément encore sous le choc de ce coup au visage. Cette jeune femme était vraiment sinistre et son caractère bien trempé et bien sombre surtout. Le projet de retourner voir mes parents est forcément tombé à l'eau, d'un autre côté pourquoi devrai-je y retourner ? Je n'ai pas de raisons précises, si je suis parti ce n'est pas pour revenir quelque temps après et faire mine qu'ils m'ont manquer. Sans compter le fait que je ne me pense pas capable de revenir dans ce village, ce village qui m'a tellement fait souffrir. La seule raison qui me pousserai à y remettre les pieds c'est sans doutes que la mère d'Helena est une autre magie aussi intéressante que celle-ci à m'apprendre.

Je dois poursuivre mon chemin maintenant, apprendre de nouvelles choses et évoluer en tant que personne. Je ne peu tout simplement pas rester le mec minable d'apparence qui traumatise des passants simplement pour ce divertir. Faire des choses pareil laisse paraître une facette de moi beaucoup trop sombre et malheureusement mes bons côtés, je les expriment beaucoup plus rarement. Je pense même que l'être humain de manière général est un peu comme ça, il est plus facile de repérer quelque chose de néfaste chez une personne plutôt que ses points positifs. Même si je sais que je dois lutter contre ma phobie du sang, difficile pour moi d'y parvenir, je cicatrise seulement à peine de ce simple coup au visage donné par cette folle. Heureusement, ce liquide rouge infâme a cessé de couler pour ne laisser place qu'à une cicatrice immonde. Une telle cicatrice, sur un visage aussi beau que le miens, quel sacrilège, je ne vais jamais pouvoir devenir mannequin des aigles de cette manière.

Je rigole donc tout seul face à mes pensées lorsque je pénètre dans les plaines. Difficile de trouver une âme aux alentours, tout est si... silencieux et paisible. Un tel décor est beaucoup plus reposant qu'un vulgaire lit. Botan à mes pieds comme toujours, je commence ma traversée des plaines. Première fois pour moi que je passe par ici pour quitter Crocus, chose que je n'ai jamais fait non plus pour y venir. Important pour moi : Noter ce paysage dans mon esprit pour y repasser dès que j'ai le besoin de rejoindre la capitale. Je suis fatigué, très fatigué, au point que j'en ai même du mal à rester les yeux ouvert, c'est tellement dommage devant cette étendue verte assez surprenante et passionnante. Je m'allonge donc ici un petit moment, le vent frappe mon visage avec délicatesse, Botan se colle contre moi et je ne pense plus à rien ou presque. Effectivement cela fait un petit moment que je ne laisse pas mon esprit vagabonder, être toujours en quête de réponses est épuisant... Je reste donc ici, me reposant tranquillement pour une fois.

J'ouvre alors les yeux quelques minutes plus tard face à un ciel bleu incroyablement clair, sans l'ombre d'un nuage à première vue, difficile de vouloir se relever lorsque nous sommes face à quelque chose d'aussi jolie. M'enfin, pas le choix, je dois retourner à la guilde et il me reste pas mal de route. Je me lève, commence à marcher tranquillement jusqu'à un certain moment où du coin de l’œil je remarque un individu adossé sur un arbre. Je distingue difficilement sa silhouette, ma curiosité me pousse bien entendu à aller voir, comme toujours. Je m'approche donc doucement de lui, l'observe et comprends que lui aussi s'accorde un petit break. Il a bien raison le bonhomme après tout ! Seulement, c'est quelque peu dangereux de rester ici sans défense de cette manière. Encore, moi j'ai Botan qui peu me réveiller en cas de besoin alors que lui, personne. Peut être qu'il est inconscient ou sûr de lui. Il ouvre alors doucement les yeux et me fixe d'un regard pour me demander de me présenter.

Plutôt logique, rencontrer quelqu'un dans un endroit comme celui-ci est peu fréquent.
"Yuki." Lui dis-je sans vraiment réfléchir. Suis-je devenu fou ? Moi qui prends habituellement un faux nom ou me méfie extrêmement avant de me présenter je venais de le faire très calmement. Bizarrement, cet individu inspire de la sérénité, il ne semble pas vraiment agressif. Je m'assois alors en face de lui comme à mon habitude et le fixe dans les yeux.

"Et toi ? Étrange de rencontrer quelqu'un ici. Un petit break, je me trompe ?" Enfin une phrase sympathique, ça fessait longtemps que je n'avais pas étais agréable avec un inconnu ! Après tout, tentons d'être cool pour cette fois.

Qui es-tu ?

(C) Galimybé - Mini BN
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Les voies du passé [PV Yuki Makonor]   Les voies du passé [PV Yuki Makonor] EmptyLun 9 Fév - 21:03

Jasper Féamor
Jasper Féamor

Indépendant Légal

Click


Quand je m'endors, j'atteris immédiatement au même endroit. Constamment, inlassablement... Mais j'y étais bien. C'était mon bout de paradis. Ce jardin grec où Aria passé la plupart de son temps. Mon monde n'est pas exceptionnellement grand, mais assez pour au moins se balader sur des milliers de kilomètres, mais non. Aria avait fait de cette endroit le sien. Celui était bien classique, avec des statues de Dieux que j'ai crée à l'époque tout le long des couloirs sur les cotés des jardins. Il y avait même une statue de Karîn. Depuis quand elle est là celle là ? Un léger sourire s'affichant sur mon visage. Je ne devrais pas, mais la vue de celle-ci ne pouvait que me faire rire. Elle devait avoir fait ça pendant que je ne les pas remarquer. Mais Aria ne l'a pas vu non plus ? Ou alors elle s'en fiche. Ce serait étonnant, mais ce serait le seul endroit où elle se le permettrait, donc pourquoi pas ?

Malheureusement, je ne pus en profiter. J'avais beau rejoindre toujours ce paradis à chaque fois que je m'endors, il me manque à chaque souffle que je libère une fois réveillé. Comme pas exemple maintenant.

Yuki Yuki Yuki... Pourquoi viens tu donc me troubler dans mon repos ? J'avais trouvé ce coin, j'étais retourné dans mon monde, le vrai, le mien. J'avais Aria à mes cotés, qui me grondait certes, d'avoir rejoint Echoic Roar, mais elle était à mes cotés. J'étais heureux. Alors pourquoi ? Il semblait d'ailleurs ne pas vouloir arrêter de me fixer. Je devais lui rétorquer mon nom. Boarf, je n'ai rien à cacher, hormis cette marque sur mon omoplate.

- Jasper. Et oui, j'étais en train de me reposer. Et toi donc ? Tu sembles revenir d'où je viens. Une petite pause dans ton périple aussi ? Pas très original.

Je n'avais pas remarquer qu'il faisait aussi beau. Levant les yeux au ciel, avant de me relever pour me dépoussiérer. Le repos n'a plus de sens maintenant. Je peux plus me permettre ceci. Regardant autour de nous pour vérifier que nous étions seuls. C'était le cas. Bah, je peux survivre à être seuls à deux. Fixant de nouveaux mes yeux sur lui, je me demandais bien ce qu'il me voulait. Je lui tendis la main pour l'aider à se relever. Il faut croire que je n'ai rien perdu de ma gentillesse forcée en société. Effectivement, je n'aime pas le contact humain, donc voilà, je me force. C'est pas gênant de base, mais je n'aime, j'ai l'impression de mentir. Je ne suis sincère que dans le silence ou l'explosion de sentiment, négatif ou positif. Pas de demi-mesure, aucun intérêt. Vivre ainsi n'est pas mon genre. C'est peut être aussi pour cela que j'ai peur. depuis que je suis là, j'ai remarqué que des sentiments ne prédominent pas, ou alors si, uniquement l'envie.

- Alors, les nouvelles de Crocus ? Je m'y rend en ce moment.

Tentant de sourire à mon nouvel "ami". Il était plutôt difficile de le faire sans vraiment mentir, alors je ne le ferais pas outre mesure. Au moins, comme dise les idiots "J'aurais essayé.".

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Les voies du passé [PV Yuki Makonor]   Les voies du passé [PV Yuki Makonor] EmptyMar 10 Fév - 20:32

Yuuki Makonor
Yuuki Makonor

Silver Sword

Click

Les voies du passé [PV Yuki Makonor] Tumblr_n7nc30ubdt1tx9dtio1_500
Jasper F. & Yuki M.


Les voies du Passé ...
Le vent continue de faire danser délicatement l'herbe des plaines et accentue d'autant plus mon sentiment de plénitude. Enfin un endroit où tout est calme, un endroit où il ne ce passe rien d'extravagant pour simplement laisser place à la simplicité sans artifices. L'herbe commence doucement à tâcher mon pantalon, je le sais d'office je ne vais jamais réussir à le nettoyer mais tempi, c'est loin d'être important, je n'ai qu'à prendre des positions moins farfelus, s'assoir devant un inconnu n'est pas quelque chose que nous pouvons qualifier de normal. Ce jeune homme que je viens de rencontrer quitte peu à peu ses pensées pour s’intéresser à moi. Même si s’intéresser peu s'avérer être un bien grand mot. Il m'invite alors avec une certaine fragilité à me relever en me tendant sa main, que je saisis.

Je me redresse sans une ombre d’inquiétude et tente alors d'imiter son sourire qui ne semble pas vraiment naturel. Il arrive donc à contrôler ou manifester des expressions inverses à ce qu'il pense, intéressant ce garçon... Je me frotte les genoux tâché de vert avec une certaine énergie et continue de le regarder dans les yeux. Il me laisse perplexe ce type, il n'est pas vraiment normal, d'ailleurs un type normal ne ce plante pas dans une plaine pour dormir, je ne tiens pas à critiquer pour l'avoir fait mais c'est justement un argument qui me prouve qu'il ne dois pas être tout à fait équilibré. Je ne sais pas si c'est ce temps radieux et ce soleil qui éclaire magnifiquement mon visage qui me fait me sentir en confiance et être agréable aujourd'hui mais c'est assez plaisant, cela change de mes habitudes.

Je laisse alors Botan courir un peu partout sans trop porter attention à ce qu'il fait pour me concentrer sur mon interlocuteur qui m'interroge sur la ville de Crocus. Il constate que j'en reviens, bien, bon sens de l'analyse en tout cas monsieur Jasper, nom bien original d'ailleurs.


"Oh, tu sais ce reposer ne nécessite pas d'être original, tout le monde le fait." C'est dit sèchement mais pas de manière désagréable, je passe délicatement ma main dans mes cheveux et recule un peu pour ramasser une fleure à la couleur bien étrange qui semble isolé de toute autre végétal de son espèce. "Rassures-toi, je ne compte pas te l'offrir, ce serai bizarre, elle m'intrigue juste un peu." Je lui parle alors tout en ne lâchant pas cette fleur du regard pour finir par la remettre sur l'herbe et l’écraser du pied, comme si un moment de violence inconsciente venait de surgir subitement.

"Crocus, crocus... Il y a plein de fleurs de ce genre là-bas, c'est plutôt difficile de penser que la plupart des gens trouve ça beau, non ? Personnellement je n'aime pas cette ville, elle m'ennuie et on y rencontre bien souvent des gens très singuliers..." Dis-je en touchant la cicatrice présente sur mon visage, effectivement, le coups semblait faible mais elle ne m'a pas raté celle-là. Je regarde alors de nouveau autour de moi, balayant du regard le paysage mais n’apercevant plus Botan. Normalement ce maudit marcassin ne me quitte jamais de très loin m'enfin, je vais le laisser jouer un peu.

"Et toi ? Pourquoi te rends-tu à Crocus ? Un désir de visiter la capitale ?"

Je ne sais pas vraiment pourquoi je lui pose la question, peut être tout simplement pour faire mine de m’intéresser à lui, après tout il ne semble pas bien méchant. Il est rare pour moi de tenter de dialoguer avec quelqu'un, je ne suis jamais vraiment fermé mais comme personne n'a jamais vraiment le même avis que moi cela reste toujours plus ou moins frustrant.


Qui es-tu ?

(C) Galimybé - Mini BN
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Les voies du passé [PV Yuki Makonor]   Les voies du passé [PV Yuki Makonor] EmptyVen 13 Fév - 16:17

Jasper Féamor
Jasper Féamor

Indépendant Légal

Click


...J'avais pas remarqué la bestiole avec lui. Comme quoi lorsque je suis à Eon, plus rien ne compte, ahah. Il avait accepté d'attraper ma main. Cela prouvait définitivement que j'avais pas l'allure du méchant ordinaire. Faudrait en parler à Enya, ça peut toujours servir. Son...Cochon? semblait heureux sur la plaine, et pendant que son propriétaire me dévisageait, il m'apprit que se reposer n'était pas original ? Oh ? C'est vrai ?

Ça y est, je commence à faire dans le sarcasme intérieurement, c'était mauvais. j'allais finir par devenir aigris à ce rythme. Soufflant un coup, une nouvelle fois. cette vue avait beau être magnifique, je n'arrivais pas à sourire simplement, heureux. C'était enfin le moment, de pouvoir le faire sans avoir un arrière gout de déception, mais non, rien. Etait ce le fait d'avoir rejoint Echoic ? De n'avoir pas pu sauver ce village des agissements de Karîn ? Ou tout simplement que je n'avais aucune idée de ce que me réserve l'avenir avec ces deux uniques perspectives comme voies à suivre. Je pouvais faire ce que je voulais, je n'arrivais pas à oublier tout cela. Il allait au bout d'un moment que je décide de suivre une d'entre elle, mais j'avais encore la chance de pouvoir fuir, pour le moment. C'était lâche, oui, mais c'est mon unique moyen de pouvoir devenir assez fort pour faire mon choix sans en regretter la future issue.

Soudain, ma main s'embrasai. C'était sans aucun doute Aria, mais qu'est ce qui lui arrivait ? Reposant mon regard sur Yuki, je ne pus m'empêcher d'esquisser un léger sourire nerveux. Il voulait m'offrir la fleur qu'il venait de déraciner ? Non, même pas. Elle l'intrigue ? Moi c'est la raison de l'avoir arraché sur un coup de tête qui m'intriguait, d'autant qu'il ne manifesta aucune volonté malsaine de l'extérieur. Dans tout les cas, Aria aurait bien aimé l'avoir face à elle, il y aurait eu des claques qui se serait perdu sur son visage. Malheureusement, je n'avais pas l'intention de la faire venir, et donc c'est moi qui subit sa colère. Mon crâne commençait presque à me faire mal. Posant une de mes mains sur ma tête pour tenter de calmer ce mal à de tête qui se propageait, mais rien ne calmerais Aria pour le moment. Au fond, je pense pas que ce soit la fleur qui la mette dans un tel état de furie, mais comme moi, bien la raison de ce geste.

- ...Pourquoi ? Pourquoi avoir gaspillé cette fleur comme cela ?

Ce n'était qu'une fleur... Non. C'était une fleur. Un être vivant. Qu'est ce qui lui permettait de faire ceci sans remord ? Pour lui, comme quatre-vingt-dix-neuf pour cent des gens, ce n'est rien. Mais cela restait une façon pour moi de me faire une idée des gens. Sur le coup, cela me donnait une idée du genre de type qu'il était. Impitoyable, prêt à tuer pour le plaisir, même pas par ambition, juste car il avait envie sur le coup. Tu as de la chance que je n'applique pas ma sentence après un simple préjugé, mais tu as intérêt à te tenir à carreau. Mais soit, il passa vite à autre chose, et moi aussi, au grand dam de la tête blonde qui squatte Eon. mais sache que je me méfierais de toi à partir de maintenant mon grand. Il aimait pas Crocus ? Étrange, moi j'aimais. Du moins de ce que j'ai vu jusqu'à que l'autre folle qui me sert de sœur adoptive tente ses capacités d'esclavagistes. Souriant doucement à sa remarque sur les personnes singulières,

- Je peux difficilement lui donnait tort... Je suis déjà allé la bas. J'aime bien la ville, et je fais le tour du pays, donc je me permet un petit passage par la capitale, juste pour voir ce qui s'y passe.

C'était une bouffée d'air de rejoindre Crocus, mais si c'était pour finir comme la dernière fois, il est vrai que cela n'avait pas vraiment d’intérêt. Même si au final j'en garde pas un si mauvais souvenir, hormis que c'est le moment où j'ai croisé la mort de plus près... Il faut croire que j'ai le syndrome de Stockholm... Ahah.

- Et toi alors ? Où risque de te mener ton destin ? D'ailleurs... Renvoyant mon regard vers la première chose que j'avais regardé dans ce rp, qui semblait heureux sur cette plaine. Et lui, c'est ton animal de compagnie je présume. Pour quelqu'un qui tue sans sommation des êtres vivants, être accompagné d'un est plutôt... Paradoxal.

Je n'avais pas lâché l'affaire sur l'histoire des fleurs, et ne le ferait pas, il allait falloir t'expliquer mon grand, en ce monde je suis pas grand chose, mais je suis quand même un "Ruler" du mien, je te conseille de répondre...

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Les voies du passé [PV Yuki Makonor]   Les voies du passé [PV Yuki Makonor] EmptyVen 13 Fév - 18:45

Yuuki Makonor
Yuuki Makonor

Silver Sword

Click

Les voies du passé [PV Yuki Makonor] Tumblr_n7nc30ubdt1tx9dtio1_500
Jasper F. & Yuki M.


Les voies du Passé ...

"Je suis un paradoxe Jasper, un Homme paradoxale réalise souvent des actes paradoxaux. La vie est logique et c'est bien triste mais c'est ainsi. Botan représente une marque du passé dont il m'est impossible de me séparer alors que cette fleur ne représente rien elle n'est ni belle ni moche, elle était simplement là. Je ne peu pas justifier mon action, navré. "

Ah, mais qu'es qu'il m'arrive ? Je m'impressionne de minutes en minutes par mes actions, mon calme et ma tranquillité. Agir et m'exprimer de cette manière ne me ressemble pas, au contraire, je ressemble à l'ancienne personne que j'étais avant le décès d'Helena et je dois avouer que ce n'est pas pour me plaire. Jasper semble étrange et animé d'une âme défensive et humaine incroyable, il me laisse perplexe. Ce mettre dans un état pareil n'est pas quelque chose d'habituel, après, le fait qu'il aime Crocus et par conséquent l'ambiance qu'il y a là bas peu illustrer ce caractère d'amoureux des plantes. Botan ne reviens pas et cela commence légèrement à m'inquiéter, certes, ce marcassin m'insupporte parfois par son idiotie mais il ne s'absente jamais trop longtemps, c'est étrange.

Je regarde Jasper qui semble m'en vouloir d'avoir agit de cette manière et le fixe dans les yeux, quelque chose s'en dégage, une aura à la fois positive mais en cherchant un peu quelque chose vient la rendre un peu plus sombre, cet homme est certainement troublé par quelque chose c'est évident. Je suis habitué à fixer les yeux des individus que je rencontre et il est assez difficile de me cacher une émotion, j'arrive assez facilement à la détecter. Je balaye alors son visage d'enfant du regard et fini par retomber de nouveau sur le paysage. étrangement l'ambiance à quelque peu changé, je vois au loin Botan revenir comme de par magie d'une démarche assez lente, triste et mélancolique. Qu'es qu'il a fait encore cet animal, je laisse alors Jasper seul pour partir en direction du Marcassin. Me rapprochant de lui je m'accroupis pour le prendre dans mes bras. Ses yeux sont humides, il ne pleure pas car je pense que ce genre de bête ne pleure pas mais sa mine semble désemparée. Je ressens alors une légère humidité sur mon bras et constate bien rapidement que les poils de Botan sont tout ébouriffés et mouillés, il y a un point d'eau ici ?


"Quelque chose m'interpelle je vais jeter un œil par là, tu viens ?" Lui dis-je sans trop lui laisser le choix et attendre une réponse puisque je commence doucement à marcher, Botan toujours dans mes bras. Je grimpe alors doucement la colline et le spectacle qui s'offre à moi juste derrière me laisse sans voix. Un lac... juste ici à quelques mètre d'où j'étais reflétant les collines en son eau et le soleil par dessus. Magnifique... Intrigué je m'approche d'un peu plus près et constate que ce paysage ressemble comme deux gouttes d'eaux à celui que j'avais l'habitude d'admirer étant enfant. Je ne suis pas très loin de mon village natal certes, mais difficile de s'attendre à une telle ressemblance. Je comprends mieux la tristesse de Botan, effectivement c'est bien là que j'admirais le couché de soleil en présence d'Helena... Je me remémore alors un tas de souvenir d'elle et moi ou même de moi seul étant enfant m'échappant de chez mes parents pour venir regarder ce si beau tableau.

Sans m'en rendre compte un liquide salé venait de couler de mon œil droit, qu'es ? J'attrape celui-ci sur mon doigt et fini par me rendre compte que je ... pleure ? Je n'ai pas pleuré depuis des années, j'ai toujours comblé mes sentiments grâce à ma magie alors pourquoi je ne le fait pas maintenant ? Pourquoi je n'y arrive pas, suis-je si faible sentimentalement au final ? Incroyable, c'est comme si j'étais en train de subir mon propre Enjoy Memorie consistant à me faire revivre un souvenir empli de bonheur. Bon sang, qu'es qu'il m'arrive aujourd'hui ? ... Je m'allonge alors dans l'herbe profitant du paysage et guettant l'arrivée ou non de Jasper.


L'appel des Souvenirs ~

(C) Galimybé - Mini BN
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Les voies du passé [PV Yuki Makonor]   Les voies du passé [PV Yuki Makonor] EmptyDim 15 Fév - 23:33

Jasper Féamor
Jasper Féamor

Indépendant Légal

Click


Ça réponse me sidérait. Comment pouvait il répondre avec autant d'aplomb ? En ferait-il de même avec des êtres humains ? Je prie que non, mais je ne pouvais pas écarter cette éventualité. Le fait de tuer m'était déjà insupportable à imaginer, mais le faire parce que... Parce que... Là était le pire, il n'y avait aucune raison... Cela n'arrivait pas à tilter dans ma tête, tout simplement parce que je comprenais pas, comment un être humain pouvait être à ce point insensible...

Ce type était dangereux, ceci était un fait indéniable dorénavant. Et je ferais bien de rester sur mes gardes. Il ne semblait pas armé, mais tout de même. Je préfère gardé Aria aux aguets, même depuis Eon, cela restait quelque chose de pas trop idiot. Son Marcassin revint, plutôt désemparé. Je ne le connaissais pas, mais j'ai vécu très longtemps au contact des animaux, c'est avec eux que j'ai le plus vécu après mes parents, donc leur crainte et autre ressentiment, je peux assez facilement la détecter, d'autant que celui là ne fait strictement rien pour la cacher. Yuuki semblait vraiment inquiet pour son animal, il y tenait tant que ça ? Peut être est-ce sa version de l'animal de compagnie ? Personnellement, si je devais prendre un animal de compagnie, ce serait où un lion, ou un aigle. Les deux animaux les plus dominants dans leurs mondes respectifs, le ciel et la terre. Je suis toujours émerveillé à voir ces animaux. Et je rêve d'en voir un en vrai. En tout cas, il avait l'air de tenir à son marcassin, partant à sa rencontre immédiatement après l'avoir retrouvé dans son champ de vision. Je restais en retrait pour observer leur "relation". Il m'indiqua qu'il allait s'avancer pour vérifier quelque chose qui l'intriguer. Il ne me laissait même pas le temps de répondre. Bah, tant mieux, je préférais rester en retrait, je souhaitais l'avis d'Aria pour la suite de notre... Rencontre ?

- ...Tu en penses quoi, toi ?

Évidemment, comme à chaque fois qu'il y a un doute, place à prudence avec Aria. Prudence est mère de sureté, et on en abuse jamais assez. Cela aurait été Karîn, ce pauvre homme serait sans doute en train de suspendre à un arbre... Que le destin fait bien les choses, hein ? D'ailleurs, évoqué son nom provoqua un frisson au plus profond de mon être. Cet endroit était si beau, si elle avait été là, ce paysage serait déjà un lointain souvenir. Depuis ce jour où je l'ai retrouvé, il n'y a pas un jour durant lequel je ne repense pas à sa menace, mais d'un autre coté, qu'aurais je pu faire ? J'étais à l'affronter de toute mes forces, mais cela ne suffira pas. Tout comme je refuse d'engager Enya et la guilde dans cette histoire. Soupirant de nouveau, décidément, c'était la journée pour, je fini par rejoindre le jeune homme et son mammifère de compagnie.

Il s'était allongé sur l'herbe, auprès d'un magnifique lac. D'ailleurs, la simple vue de ce paysage digne des plus belles peintures, qui me fit oublier tout mes soucis. Il semblait que cela avait eu le même effet sur Yuuki. S'étant allongé dans l'herbe, je le rejoignis, mais je n'étais pas chaud pour être aussi à l'aise que lui. Je n'avais toujours pas oublié ses paroles, et ne le ferait pas de sitôt. Je me contenta d'arrivé à son niveau et de regarder le lac. Toute les pensées, positives ou négatives commença peu à peu à s'enfuir de mon crâne. Jusqu'à ne laisse place qu'à l'apaisement.

- Je vais à Crocus car je trouve cette ville magnifique. Pas seulement pour les fleurs, même si Aria les adore, mais pour la vie qui s'y trouve. D'ailleurs, comme tu dis, c'est paradoxal, car je ne me sens vivant que seul. Qu'est ce tu en penses ? Cela laisse perplexe, n'est ce pas ?

Perplexe, c'est exactement ce que je dirais si j'étais celui de qui j'attendais la réponse. Mais non, j'attendais celle d'un type prêt à tuer sans raison. Bien que sa réponse ne risque point de me plaire, il faut faire face à tout type de vérité pour trouver la sienne.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Les voies du passé [PV Yuki Makonor]   Les voies du passé [PV Yuki Makonor] EmptyMer 18 Fév - 15:10

Yuuki Makonor
Yuuki Makonor

Silver Sword

Click

Yuuki M. Feat. Jasper F. ~
Les voies du passé ~



La tête dans les nuages, j'ai l'esprit troublé, un tas de pensées et une ombre de nostalgie se mélangent et me laisse confus, complètement confus. Je ne peu m'empêcher de visualiser Helena à mes côtés admirant ce paysage comme lors des premiers jours avec ses yeux noisettes émerveillés. Inconsciemment je sens son odeur, je ressens sa présence, je la visualise. Je ne prête guère attention à Jasper qui viens d'arriver et qui admire lui aussi ce somptueux tableau. Je ressens le souffle chaud de Botan qui est posé sur mon épaule caresser timidement ma nuque, quel animal affectif. Je caresse délicatement l'herbe avec ma main droite et le marcassin de la main gauche, la scène est effectivement singulière et pourrai en faire sourire certains. Les nuages glissent dans le ciel en total liberté tel que j'aimerai pouvoir le faire mais je suis un simple humain bloqué sur le sol. Je n'avais encore jamais pensé à ce besoin de liberté avant sauf lors de mon départ du village, décidément ce lieu est destiné à me faire me remémorer des événements importants de mon existence.

Je détourne alors timidement mon regard en direction de Jasper qui semble lui aussi totalement subjugué, effectivement je ne pensais pas assister à une telle chose en plaine de Drôma moi non plus. Ce garçon m'intrigue vraiment il semble prêt à faire confiance à n'importe qui mais garde toujours une certaine appréhension, ce n'est peut être qu'envers moi qu'il est comme ça. D'une manière ou d'une autre si il m'a rejoins c'est que je ne l’impressionne pas vraiment ou alors qu'il est peut être d'une nature curieuse, c'est tout à fait probable. Je me redresse avec délicatesse et j'essuie tranquillement cette larme encore présente sur ma joue. Je m'approche du lac peu à peu restant toujours dans mes pensées. Jamais je n'avais était autant troublé, comment cela est possible ? Je n'ai ni envie de mal me comporter ni la véritable envie de discuter, mes distractions manipulatrice habituelle ne semble pas avoir lieu d'être en ce moment. Suis-je vraiment un Homme paradoxal ou c'est un genre que je me donne pour me distinguer ou combler ma tristesse ? Si dès le début j'avais assumé ma tristesse, mon deuil, mon malheur comme tout autre personne peut être que je ne serais pas comme cela aujourd'hui, je devrais peut être ... Laisser aller et ne pas tenter en permanence de combler mon trop plein d'émotion par ma magie.

La phrase de Jasper m'interpelle, en quoi ce qu'il dit est paradoxal ? Non, il n'y a pas de raisons que ça le sois bien que je comprends ce qu'il cherche à dire.

"Non, ce que tu dis n'est pas quelque chose de paradoxal, l'être humain est fait pour vivre accompagné, en société, entouré d'autres personnes mais nous ne nous sentons vivant que seul car c'est le seul moyen que nous avons de nous échapper et de la comprendre vraiment cette vie. Bien entendu en ne sollicitant personne, ce retrouver seul dans ses pensées est le meilleur moyen de savoir qui nous sommes. " Je ne l'invente pas, ce que je dis est vrai et prouvé, je n'en suis qu'un exemple parmi tant d'autres.
"Si tu étais seul dans cette prairie, sans moi juste ici, tu pourrai courir comme bon te semble, danser sans te préoccuper des autres, te sentir vivant mais tu ne peu pas le faire car quelqu'un est prêt de toi par exemple. Tu me suis ?"

Mes paroles sont calmes, posées sans une ombre d'agressivité, es que j'arrive enfin à tenir une discussion efficace et concrète avec quelqu'un ? Plutôt étonnant... Le nom d'Aria m'interpelle également qui es ? Une de ses connaissances ? Pourtant il est bel et bien seul ici, j'ai un peu de mal à le suivre ce garçon...

"Aria, c'est l'une de tes connaissances ? D'ailleurs j'ai un peu de mal à croire que tu te rendes à Crocus simplement pour en admirer les fleurs."





Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Les voies du passé [PV Yuki Makonor]   Les voies du passé [PV Yuki Makonor] EmptyJeu 26 Fév - 16:43

Jasper Féamor
Jasper Féamor

Indépendant Légal

Click


Sa réponse m'attrista. Ou plutôt me fit ressentir un peu de déception. Il était conscient de l'intêret que pouvait avoir la solitude. Celle qui vous enchaîne sans vous laisser le droit de discuter, qui vous laisse face à votre propre conscience et donne des idées. Des idées comme vivres des aventures extraordinaires, auprès d'une blonde très belle, et très intelligente. Mais trève d'idiotie. Sa question était très sérieuse à mes yeux, et je ne veux pas donner une image fausse de la Solitude. C'est ma promise. Celle à qui j'ai légué tout pour avoir accés à Eon, mon monde.

L'humain serait un animal est un être fait pour vivre accompagné ? Si on considére donc la Solitude comme une personne, cela passe. En effet, je me la suis toujours imaginé comme une femme plutôt glauque, aveugle avec des couleurs donnant pas vraiment envie de faire la fête. Oui, si je devrais la décrire, je la considérerais comme une âme sans avis. Elle vous observe, vous juge avec vos propres yeux, mais ne répond pas à vos questions, ou alors avec une froideur et un réalisme qui vous donnerez envie de vous mettre la corde au cou. Du moins, c'est ainsi qu'elle agit avec le commun des mortels. Moi, elle m'a offert un grand terrain de jeu. A peu près aussi grand que Fiore. Et avec deux habitants qui ont pris leurs places dans mon coeur. Pas vraiment de la bonne manière, mais dorénavant, je ne pense pas pouvoir vivre sans avoir la possibilité d'y retourner ou même de l'imaginer. Heureusement qu'Aria est resté auprès de moi, sinon, que serais-je devenu...

Me laissant tomber sur les fesses, avant de m'étaler sur le sol afin d'avoir la vue complétement obnubilé par le ciel bleu.

- Non, pas vraiment. Si tu n'avais pas été là, j'aurais fais exactement la même chose. Je suis d'accord, qu'il n'y a rien de mieux que la Solitude pour faire face à toi même mais... Fermant les yeux, je repris rapidement. Que tu sois là ou pas, j'aurais fais exactement la même chose. Car même entouré de quiconque, ami, famille, qu'importe l'être près de moi, je suis seul, car personne ne peut me comprendre, sauf elles. Levant ma main droite sur laquelle était placé la marque d'Eon, je ne pouvais m'empêcher de petite gouttes de s'enfuir de mes glandes lacrymales. Sans elles, je suis perdu, c'est aussi simple que ça. Je ne suis heureux et vivant que quand elles sont avec moi. Avec d'autres humains, je me sens... Si mal. Je me sens agacé, comme si la paix n'avait aucune possibilité de m'être offerte, alors... Serrant le poing, essayant de s’énerver, ou sentir quelques choses qui d'habitude venait tout seul, mais là... Alors, j'ai envie de m'offrir cette solitude, par tout les moyens...

Puis secouant la tête avant de rire légèrement, il fallait détendre l'atmosphère, nous n'étions pas là pour nous battre, d'autant qu'il fallait que je m'économise. Il semblait curieux de savoir qui pouvait bien être Aria. Il est vrai que j'en parle souvent, mais personne ne m'a jamais demandé qui cela pouvait être. Pour vous dire la vérité... Même moi, je n'avais pas vraiment d'idée précise. Karîn, je l'avais crée de moi même pour l'affronter en lui donnant la symbolique de toute la colère que je refoulais, alors qu'Aria... Et intervenu un peu n'importe comment. J'étais sur le point de perdre contre Karîn, et elle apparut. Me sauvant, et m'amenant loin de la démone. Je n'ai jamais réussi à lui donner une symbolique précise de moi, elle est là, je la ressens, elle est ma plus fidèle amie... Voir plus.

- Aria ? Aria c'est... Ma maître d'arme. Une amie. Celle qui m'a tout appris pour me battre, et ma part de lumière en ce monde. Je ne pourrais pas de donner de définition précise, tout simplement parce qu'elle dépasse tout les descriptifs qui pourraient sortir de ma bouche. Tout ce que tu as besoin de savoir, c'est que c'est ma Maître d'arme.

Lui souriant naïvement, le simple fait de penser à elle m'avait remis le sourire sur le bout des lèvres. Je n'avais finalement pas grand chose de plus à dire, et je profitais du silence qui semblait place, pour me remettre à admirer le ciel. Alors que des nuages commencent à faire leurs apparitions...




Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Les voies du passé [PV Yuki Makonor]   Les voies du passé [PV Yuki Makonor] EmptyDim 8 Mar - 21:29

Yuuki Makonor
Yuuki Makonor

Silver Sword

Click

Yuuki M. Feat. Jasper F. ~
Les voies du passé ~



Alors que je m'étais tranquillement redressé, lui avait décidé de se laisser tomber sur l'herbe, comme s'il s'abandonnait à quelque chose, après tout il a raison, autant se laisser aller à un peu de liberté. Une chose est certaine, ce type est complexe, ses sentiments son complexes, il est très difficile à cerner et cela se ressens dans les quelques phrases que nous avons échangés. Il me ressemble plus ou moins ce garçon, il est intéressant, non plus captivant. Je vois, il est donc ce genre de gars à ne pas se préoccuper de ce qui l'entour, enfin c'est ce qu'il dit. Impossible de savoir ce qu'il ferait si je n'étais pas là, peut être qu'il essaye simplement de me contre-dire comme pour me dire que jamais je ne vais réussir à le comprendre ? Le mot « elles » me fit tiquer, qui sont-elles ? Même sa réaction à ses émotions est étrange, il vit ce qu'il dit, il vit ce qu'il ressens et met un geste à chaque sentiment qu'il s'inflige, il joue une pièce juste là allongé sur l'herbe citant un monologue dont il est l'auteur. Je détourne le regard en sa direction et lui adresse un léger sourire juste avant de le rejoindre sur l'herbe. Je m'allonge de nouveau auprès de lui, Botan en fait de même. La situation est bizarre c'est certain mais rien de bien méchant dans le fonds. Le marcassin s'étale sur mon ventre et me regarde avec ses doux yeux, il est pénible mais mignon quand même.

Je vois, Arira, c'est donc sa maître d'armes, il ne précise pas, n'en dit pas plus. Malgré tout il répond à mes questions et c'est une bonne chose. Je ne sais pas vraiment si je dois parler et répondre à ce qu'il dit puisque ses phrases n’attendent pas de réponse, il cherche juste à exprimer ce qu'il ressens et peut être partager tout cela. C'est assez inattendu mais je suis attentif à ce qu'il dit, moi qui me fiche habituellement des autres et ne cherche pas vraiment à discuter, cette fois j'écoute et bois chaque parole. Je ne ressens pas le besoin de me divertir ou de passer à la haine en sa présence, c'est soulageant, reposant. Des instants comme ceux-là sont assez rares pour moi, dois-je en profiter avant que mon esprit en fasse de nouveau qu'à sa tête ? Bref, pour le moment il est préférable de se laisser aller un petit peu. Quelque chose est sûr c'est qu'il l'aime son Aria, elle compte beaucoup pour lui, c'est une certitude. Je penche ma tête pour regarder son visage, une petite larme avait coulé, il doit sûrement être soulagé. J'adresse alors un léger sourire à celui-ci mais au même moment quelques gouttes tombent sur mon visage, le temps semble changer subitement.

Fixant de nouveau le paysage je constate que des nuages gris ont prient possession du ciel et commencent à entacher le magnifique tableau. Une sorte de grondement se laisse entendre et je me redresse brusquement laissant Botan tomber maladroitement sur l'herbe. J'attrape par la main droite Jasper et le redresse sans dire un mot.

« Parlons ailleurs, je ne suis pas vraiment heureux de quitter ce magnifique tableau mais pas le choix je ne veux pas chopper un truc. »

Je tiens alors celui-ci par la main pour l’emmener sous un arbre, je suis loin de vouloir le violer, dans le fonds c'est sa personnalité qui m'intrigue. Les feuilles de l'arbre laisse couler quelques gouttes d'eau et au même moment Botan nous rejoins pour s'abriter à son tour. Nous sommes en plein milieu des plaines, impossible de trouver quelque chose de plus efficace pour se protéger de la pluie.

« La solitude à quelque chose de bon tu sais, cependant elle est parfois néfaste et malgré ce que tu dis tu trouveras toujours des moments ou tu auras besoin de te retrouver avec quelqu'un pour échanger comme c'est le cas maintenant. »
Je m'assois contre l'arbre et admire la pluie et les nuages.
« Tu sais, dans le fonds, je suis un peu comme toi, c'est difficile d'admettre que de temps en temps parler a du bon. Je constate qu'Aria est quelqu'un d'important pour toi, si tu ne veux pas m'en dire plus, c'est ton droit, mais j'aimerai quand même en connaître d'avantage sur cette personne qui semble si importante. »




Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Les voies du passé [PV Yuki Makonor]   Les voies du passé [PV Yuki Makonor] Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» [UPTOBOX] Puff, Puff, Pass [DVDRiP]
» Passé-Présent (Sahara)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Nord :: Plaine de Drôma