Partagez | .
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Vagabonds voguent sur les vagues[Elena Peas]
 MessageSujet: Vagabonds voguent sur les vagues[Elena Peas]   Jeu 9 Jan - 23:57

avatar
Invité


Click

Il y a quelques jours, je revenais d'un site de fouilles en compagnie de Damaz. Je ne sais pas ce que j'aurais fait si Damaz n'était pas intervenu avec ses clones parce que nous n'y serions jamais arrivés. Après avoir reçus leur reine, les insectes se sont retournés contre nous et nous ont attaqués. Moi qui me pensais réfléchi, j'ai vu la stratégie de Damaz bien au-dessus de la mienne. N'étant pas un combattant naturel, je tâchais de faire mon possible avec la chimie de l'environnement et mes analyses. J'étais en mesure de repérer les anomalies et de bien calculer les doses requises et tout ça, mais le combat, c'était une toute autre paire de manche. Pourquoi avais-je choisi la voie de mage? J'aurais pu devenir bijoutier ou banquier... mais non, la chimie m'intéressait et le pouvoir de transmutation était si rare que je ne pouvais laisser passer une telle chance.

J'étais content de pouvoir me reposer, enfin, qu'on me laisse me reposer. Bien que la guilde compte des mages actifs, avant de nous refiler une mission, on nous laisse tranquille quelques jours avant de repartir. La Triade faisait du bon travail depuis le départ de Bob et je ne pouvais demander mieux. L'or faisait briller les yeux des membres de Continuum Shift, mais ici, c'est la beauté de la présence de l'humain. Personne ne faisait allusion au matériel, mais bien du superficialité des membres. Je veux dire par là que nous sommes réputés pour cette beauté légendaire, même si j'eus de la difficulté à m'y faire au départ, je sus bâtir cette confiance en moi tout en restant moi-même, sans me prendre la grosse tête. Les regards des filles se retournent, mais plutôt que de grimacer en guise de réponse, je souris et continue mon chemin.

Allongé sur un sofa, tout à mon aise, je fis balloter une de mes jambes dans le vide. Les bras croisés derrière ma tête, je fixais le plafond. Je pensais et repensais à tout et à rien, remettant en question mes propres opinions, mes propres valeurs. Puis, un visage amical vint croiser le mien, me regardant à l'envers, me souriant avec sincérité. Je lui rendis la pareille avant de me rasseoir correctement. Abigail, une des responsables de la Triade, une jeune femme que j'admirais pour son courage et son caractère. Je ne me sentais pas du tout mal à l'aise face au fait de me retrouver seul avec elle parce que j'avais confiance, confiance qu'elle serait toujours là pour moi, pour nous.

Ça va Diego?

Oui... disons que je prenais du bon temps, mais que je m'ennuyais à la fois. Et toi? Tu tiens le coup?

On peut dire ça...

Je souris une dernière fois avant de me lever et lui dire que j'allais me remettre au boulot. Elle hocha la tête, puis, je ne sais plus. Mon regard s'était déjà dispersé sur le mur où les nombreuses quêtes étaient accrochées. La mission du bateau de croisières attira mon oeil. Puisque cette envie de m'habiller proprement m'était prise ces derniers temps, je me dis que c'était une occasion en or pour y assister. Je me ruais vers ma chambre et enfilais mes plus chics habits, sans pour autant paraître trop excentrique. Je me rendis ensuite vers le port, le lieu de rendez-vous où je devais rencontrer mon employeur. Il n'était pas bien difficile à manque: liste des gens à bord en main, la tête haute, répétant des ordres à ses matelots. Je m'avançais, tentant de ne pas perdre la face et me présentais:

Bonjour, je représente Blue Pegasus... au nom de Diego Flores

Parfait, attendons votre collègue et nous pourrons partir.

Ma... collègue?

Oui, de Phantom Lord. Une certaine mademoiselle Peas je pense...

Et nous attendions patiemment, dignes de gentlemen...
 MessageSujet: Re: Vagabonds voguent sur les vagues[Elena Peas]   Ven 10 Jan - 1:29

avatar
Invité


Click


Maman les p'tis bateaux ♫
Feat Diego Flores ~

♣ Depuis que j'avais quittée ma terre natale, j'avais perdue ce poids que je portais sur mes épaules. J'avais perdue également toutes les responsabilités que l'on m'avais confiée depuis que je suis enfant. En vérité, j'avais perdue beaucoup mais j'avais également gagner plus encore. J'avais gagnée la confiance en soi, j'avais gagnée certaines valeurs que l'on ne m'avais guère inculquer et j'étais aussi devenue mage. En vérité, j'avais été entraîner pour ça. Les femmes de la famille sont entraînées depuis la plus tendre enfance pour tuer et ne jamais faire d'erreur. Ne jamais montrer son vrai visage et toujours garder la tête haute. J'avais seulement l'impression de faire une partie de poker depuis que je suis arrivée dans ce monde. Une partie contre ce que l'on appelait la vie. Si je montrais ma faiblesse, j'allais devoir abandonner...C'était pour cela que j'avais tout quitter pour voyager et en apprendre plus sur ce que j'étais réellement. Je pouvais vivre et choisir de moi même, luxe que je n'avais pas auparavant.

Alors depuis que je suis arrivée à Fiore, je suis entrée dans ce que l'on appel ici des "Guildes". Bâtiments où se regroupent plusieurs personnes ayant les mêmes ambitions ou les mêmes rêves et désirant servir la même cause. A vrai dire je n'avais pas vraiment d'ambitions ni de rêves...Du moins pas pour l'instant. Tout le monde disait que tant que l'on était mage, on ne pouvait pas s'offrir ce luxe et pourtant...Depuis que je suis arrivée, combien d'entre eux gentils ou méchants si l'on puis dire...Font parler d'eux et font parler de ce qu'ils ressentent? Combien d'entre eux se battent tout les jours pour leurs idéaux ou leurs rêves? Certainement beaucoup trop.

Envoutée par ce monde où l'on pouvait crier sur tout les toits et faire ce que l'on voulait, je m'étais décidée à mon tour de faire partie d'une de ces grandes familles. Malheureusement, je n'ai guère eu le temps de m'improviser une visite guidée ni même d'avoir eu l'honneur de rencontrer un membre de ma guilde...Phantom Lord. Tant pis pour moi. Il faut croire que le travail de mage est bien trop prenant.

Peut-être plus tard?

Pour l'instant, j'étais sur la route. Encore une fois...A peine arrivée que l'on me confia mon premier travail. Eh bien on peut dire qu'ils ne tardent pas ici. Peut-être étais-je également la seule disponible pour cette tâche là? Aucune idée, tout ce que je sais c'est que l'on m'a confié le fait que je ne serais certainement pas seule.

Je ne dirais qu'une chose...Je demande à voir.

J'ai toujours été un peu timide à la vue des autres mais là c'était totalement différent. Pour la première fois de ma vie...J'étais excitée. Excitée à l'idée de faire une nouvelle rencontre, de vivre ma première aventure, d'avoir peut-être mon premier ami...De vivre quelque chose de fort. Bon d'accord peut-être que je m'emballe un petit peu trop sur le sujet. Après tout...Les liens que peuvent noués les êtres humains sont tout aussi divers que variés.

Pour mon premier travail...Je devais partir en croisière. Les mages avaient de bien curieuses façon de travailler. Une croisière? Pourquoi pas...Après tout autant lier l'utile à l'agréable même si je trouvais cela un peu singulier disons.

J'arrivais alors au port, où j'avais rendez-vous avec l'employeur de la mission. En demandant un peu à droite et à gauche, on m'indiqua le lieu que je cherchais. Au moins les gens de la région sont forts aimables. Cela rajoute du charme je dirais.

Je m'avançais, mes bottes claquants sur les planches de bois trempées. Houla...ça glisse un peu. Je vis alors un homme correspondant à la description que l'on m'avait donnée avec un autre homme à la chevelure plutôt étonnante.
Je pressais le pas, pensant être en retard et finit par glisser devant eux, me regardant surpris. Je me relevais alors et finit par me présenter. On peut dire que ça commence bien pour un début.

"- Enchantée...Elena Peas, mage de Phantom Lord, fis-je en essorant mon débardeur"

En plus d'être trempée, je sentais le poisson. Merveilleux!! La prochaine fois....Je ferrais plus attention au lieu de me presser comme une idiote, ne faisant pas attention.

Maintenant, nous pouvons nous mettre au travail.

 MessageSujet: Re: Vagabonds voguent sur les vagues[Elena Peas]   Ven 10 Jan - 2:03

avatar
Invité


Click

Nous attendions, bien droits et comme des hommes le feraient pour paraître polis, l'impatience ne se fit guère montrée. Un duel de gentleman? Ou une simple coïncidence? Les mains rassemblées au niveau de ma ceinture, je fixais une planche du quai et me perdis dans mes pensées. Je ne me souvenais pas d'un événement où Blue Pegasus et Phantom Lord avait fait équipe, mais je tâcherai de ne pas décevoir ma guilde, de ne pas leur faire honte et de leur montrer ce que les poneys sont capables. Nos capacités s'étendaient au-delà de notre beauté. Les rumeurs ne circulaient pas aussi rapidement que celles de Fairy Tail, mais nous pouvions dire que notre présence se fait sentir lorsque nous sommes dans les parages.

Après quelques réflexions inutiles, je vis une silhouette chercher son chemin, ou plutôt, chercher quelqu'un. Était-ce elle, mademoiselle Peas? Je fis comme si je ne l'avais pas vu jusqu'à ce que je la vois chuter du coin de l'oeil. Les dents serrées, je me sentis terriblement mal d'avoir joué l'ignorant. Je voulus lui tendre ma main pour qu'elle se relève avec un meilleur équilibre, mais elle ne semblait pas l'avoir vu. De ma manche, je sortis un mouchoir et lui tendis en souriant. J'observais rapidement le physique de la jeune femme pour retenir tous les détails importants: creux des joues, forme des yeux, silhouette en général. Je voulais être certain de ne pas me tromper avec une autre si je me voyais à la croiser à nouveau.

Pareillement, je suis Diego Flores de Blue Pegasus!

Notre mission vous conviait à participer à cette fête à bord d'un navire dont seulement les riches pouvaient se permettre. Même si la jeune femme n'était pas sous son 36, je lui tendis mon bras pour qu'elle le prenne et qu'elle m'accompagne à cette fête. Je tentais un sourire rassurant, voulant éviter la panique dans ses battements de coeur. Pendant ce temps, l'employeur monta à bord du navire et nous signala d'un signe de main et d'une voix grasse qu'ils attendaient après nous pour quitter le port. Les yeux clos, souriant hypocritement, je répondis à l'homme.

Du calme mon cher Monsieur, êtes-vous si pressé de vous faire piller?

Il soupira à plein poumon et quitta la scène d'un pas lourd et colérique. J'haussais les épaules et entraînais la jeune femme à bord du navire. Les planches qui servaient à nous faire monter à bord furent hissées et ainsi, plus personne ne pouvait monter. La musique était pas mal, les gens se promenaient déjà en maillot pour sauter dans la piscine ou se faire griller. Je me tournais vers ma compagne d'un jour et lui demandais d'une voix douce à l'oreille.

Puis-je vous offrir à boire? Je compte passer au bar à l'instant...

Et le navire quitta le port dans un bruit de moteur effrayant qui ne dura pas. Combien de temps cette fêtes allait-elle durer?
 MessageSujet: Re: Vagabonds voguent sur les vagues[Elena Peas]   Ven 10 Jan - 12:11

avatar
Invité


Click


Maman les P'tis Bateaux ♫
Feat Diego Flores ~

♣ Les présentations furent alors faites. Diego Flores. Ainsi se nommer mon partenaire du jour si je pouvais ainsi dire. Partenaire...La dernière fois que j'ai fais équipe avec une personne pour un entraînement au sabre, je lui ai trancher la main gauche et le bras droit. Peut-être étais-je maladroite?

Galant dans l'âme, il me tendis le bras mais je m'y refusais. Nous ne sommes pas ici pour draguer mais pour travailler et j'aime à être sérieuse lors de mes premiers actes. Je ne veux pas paraître décontracter ni relâcher une seule fois ma garde. Qui sait ce qui pourrait alors nous arriver? De là à dire que j'étais prête à toutes les éventualités serait certainement m'avancer mais j'étais prête à exécuter la tâche pour laquelle on venait de m'employer.

Une fois monter à bord, nous nous rendîmes sur le pont où l'on pus croiser diverses personnes. Des riches, des touristes, des retraités, des enfants...Il y avait là un large éventail de la population de Fiore. Tous se laissèrent aller, ne sachant évidemment pas ce qu'il se préparait ou ce qu'il pourrait arriver d'une minute à l'autre même si je doute que cela arrive de suite. Nous sommes encore dans la baie et trop près des quais pour avoir à subir la moindre attaque.

Pensive, je jetais un regard furtif autour de moi pour inspecter le comportement de chaque être à bord de ce bâtiment. Il n'est pas nouveau d'avoir un peu d'aide de l'intérieur quand l'on commet un méfait.

"- Puis-je vous offrir à boire? Je compte passer au bar à l'instant..."

Je me retournais alors, surprise par la proposition de mon partenaire et lui souris assez hypocritement je dois avouée.

"- Ne vous dérangez pas, je suis une grande fille, je pourrais me débrouiller par moi même"

En vérité, je voulais seulement me concentrer sur ma mission. Pour avoir alors la paix et la tranquillité que je souhaitais pour réfléchir, je partis en exploration sur le bateau. De la salle des machines, aux chambres en passant par les divers restaurants qu'il pouvait y avoir. Eh bien, eh bien...Il y a là un bel étalement du luxe et de la richesse que n'importe quel individu serait tenter de voler ne serait-ce qu'un tableau. On peut dire qu'ils n'ont pas fait main basse sur les moyens.

Les mains dans le dos, je vérifiais chaque recoins et en profita également pour me familiariser avec l'environnement. Après tout je ne venais pas du tout de cette région et mes coutumes étaient certes plus directes et rudes que les leurs...J'allais peut-être devoir m'apprendre à m'adoucir.

Sourire, être respectueuse et consciencieuse...Mais à la fois mon partenaire me dérangeais. Cet homme, sans doute l'avais-je rêver mais...Me draguer ouvertement. Comment osait-il? De quel droit s'autorise t-il une telle familiarité au point de me parler au creux de l'oreille? Il vallait mieux pour lui de garder ses distances. Certes je venais d'arriver dans ce monde, mais j'étais pleine de surprise et j'ai largement eu mon quota de self-défense contre les pervers qui pouvaient se montrer beaucoup trop insistant.

Ma nourrice me l'avais dis...Je devais me méfier de ces personnes tant que je n'étais pas pleinement en confiance. Pour l'instant, je ne pouvais compter que sur moi même et c'était bien ce que je comptais faire. Ne compter que sur moi. Comment pourrais-je faire confiance à une personne que je ne connais même pas?

En voyant l'heure passée, je m'apperçu que le soleil s'était couché et je me rendis donc à ma cabine. Peut-être pouvais-je me détendre un petit peu avant de passer au dîner. Je retirai donc ma veste en cuir avant de la poser sur la chaise, très soigneusement et m'allongea sur le lit tout en réfléchissant à une tactique si j'étais un voleur. J'avais mon idée sur la question mais encore fusse t-elle véridique? Ma pauvre Elena...Tu as encore beaucoup à apprendre au sujet de cette région et de ses habitants. Encore tellement de choses à apprendre...

Je soupirais alors, réalisant mon erreur précédente avec Diego et me releva avant d'aller prendre une douche et de me présenter au restaurant. Ce dernier se remplissait progressivement, les premiers étaient évidemment les plus affamés d'entre nous.

Je finis par rejoindre Diego à la table du Capitaine pour discuter alors de ce qu'il se passait à bord et pour approfondir le pourquoi de notre présence. Après tout nous n'avions eu que très peu de détails sur le sujet et j'aime à être totalement informer de ce qu'il se passe.

J'aime jouer avec toutes les cartes en main.

Je pris alors ma serviette et la posa délicatement sur mes genoux avant de regarder mon partenaire du soir droit dans les yeux et de lui adressait de brèves excuses pour mon comportement.

"- Je suis désolée pour tout à l'heure mais je tiens à faire ce travail comme étant votre égal et non comme une brebis qui doit être protéger. J'espère que vous comprendrez ainsi mon point de vue..Je n'aime pas être mise de côté ni même être observer. Et sachez aussi que vos approches délicates sont...Je ne me permettrais pas de commentaires sur le sujet. Sur ce..Bon appétit."

Je le savais. J'avais été mise au courant très rapidement des habitudes des membres de chaque guildes...Blue Pegasus et le raffinement, Fairy Tail et la destruction, Angel's Sky et le classicisme...Je savais donc à quoi m'attendre d'un membre de la guilde de gentleman de Blue Pegasus même si j'avais horreur de ça.

N'est-ce pas naturel d'être rûde quand l'on vient d'une région telle que Bosco?

 MessageSujet: Re: Vagabonds voguent sur les vagues[Elena Peas]   Ven 10 Jan - 15:07

avatar
Invité


Click

Elle refusa mon bras, elle refusa mon verre. Je n'en fus pas choqué, seulement cette rencontre me donna une leçon sur mon comportement. Ce n'était guère le genre de femme à se faire chouchouter et je devais m'en rendre compte. Je la regardais quitter mes côtés avec un brin de regret envers moi-même. Comment aurais-je pu être aussi stupide et m'attendre à ce que toutes les femmes du monde se laisse bien traiter? Ma collègue devait être une femme avec un caractère fort qui ne devait pas laisser sa place aux autres. Mon caractère était loin de concorder avec le sien, mais je devais faire preuve de retenue. J'haussais donc les épaules et me rendis au bar.

Un barman, des alcooliques réguliers, des vacanciers, je tentais de les classer, mais en même temps, si quelqu'un ici s'avérait à être un traitre, il me passerait sous le nez comme si je n'avais pas fait attention. Je commandais un mojito à l'homme qui me le fis en souriant. C'était un homme qui aimait son métier. Un homme qui aimait son métier... et si notre traitre s'avérait à être un membre du personnel? Je pris mon mojito du bout des doigts et le porta à mes lèvres tout en me tournant vers les clients. À ma grande surprise, deux femmes vinrent me voir, collant presque leur poitrine contre mon torse. Nombreux bijoux ornée, collier de poil en évidence... qui oserait mettre un accoutrement pareil en vacances?

Oh! Diegoooo~! Je vous ai vu dans le weekly sorcerer et vous étiez à croquer mon chou!

Oh oui c'est vrai ça! J'ai du cacher mon magasine parce que je passais plus de temps à te regarder que mon mari, ha ha!

Mesdames, je vous prie de m'excuser, mais...

Mais quoi?

Tu vas pas nous quitter, hein?

Je dois retrouver ma compagne, pardonnez-moi...

Une moue commune, un soupir chorégraphié, je me défis de leur étreinte tout en buvant une gorgée de ma boisson. J'avais eu chaud, un peu plus et elles me déshabillaient en public. Cela aurait été embêtant et humiliant surtout... Leur comportement de fan ne les sauverait pas de cette liste de suspects. Je regardais les personnes présentes sans trouver Elena. Je sortis sur le pont et ne la trouvais pas non plus. Où était-elle passée? Je descendis à notre chambre et la vis allongée sur le lit. Je ne la dérangeais pas et retournais sur le pont pour observer ses occupants. De loin, la tête sortie au-dessus des tonneaux, il y avait ces deux femmes qui m'admiraient... ou qui m'espionnaient... Je soupirais et passais mon temps à les ignorer. Je fis attention à ne pas me concentrer que sur elles, mais sur tout le monde. Je ne voyais rien d'étrange...

Le soleil allait bientôt se coucher et lentement, tout le monde se rendit au restaurant. Mon mojito terminé depuis longtemps, je m'en commandais un autre avant de me rendre à la table du capitaine. Nous parlions des précédentes attaques. Il me disait qu'elles avaient l'air de se produire que la nuit. Étant donné que le bateau vogue à la même vitesse à chaque fois, c'est au tournant d'un gros rocher que les pirates apparaissent. Il m'avouait qu'il soupçonnait quelqu'un dans son équipage qui serait une sorte de signal pour eux. Je pris une pose pour réfléchir et voilà ma collègue qui vint s'asseoir à mes côtés, m'arrachant un sourire. Elle s'excusa pour son comportement et n'aimait probablement pas le mien avec un commentaire pareil. Je secouais la tête et lui répondis à mon tour:

Ne vous en faites pas. Je pense en fait que c'est moi qui ai été le problème là-dedans et je m'en excuse... Bon appétit à vous aussi...

Les plats arrivèrent et comme à mon habitude, d'un naturel dans lequel j'avais vécu toute ma vie, je mangeais avec des manières d'homme riche. Il faut dire que ces nombreuses bagues à mes doigts n'étaient pas là pour rien. Entre deux bouchées, je demandais au capitaine le temps qu'il nous restait avant d'atteindre le rocher. Il me répondit que nous avions le temps de manger avant de l'atteindre. Je ne trouvais pas cela précis, mais cela me donnait l'impression que les traitres à bord devaient manger aussi et pour prendre le temps d'être servi de toutes les assiettes, c'était qu'ils ne devaient pas manger aussi bien dans leur quotidien et qu'ils ne se priveraient pas de ce repas luxueux. Subtilement, je levais la tête de temps à autres au-dessus des épaules pour voir la manière dont certains se régalaient. Je me tournais vers Elena et lui demandais:

Ce matelot là-bas, il a mis son chapeau dans l'autre sens et il a presque la tête plongée dans son assiette. Tu crois que...?
 MessageSujet: Re: Vagabonds voguent sur les vagues[Elena Peas]   Sam 11 Jan - 8:03

avatar
Invité


Click


Maman Les p'tis Bateaux ♫
Feat Diego Flores ~

♣ Les plats arrivèrent aussi rapidement que le service le permis comme si la plus part des personnes ici présentes n'attendaient que ça, comme si tout ce qui comptait sur cette croisière était le moment de manger. A table avec le Capitaine, on fut rapidement mis au courant de la situation et de ce qu'il allait éventuellement se produire car oui, tout n'était qu'éventualité. Personne n'avait réellement de preuves concrètes mais je n'espérais pas moins qu'un petit peu d'action..Du moins si je puis dire ça de la sorte. Je n'avais pas envie qu'il arrive quoique ce soit de mal à l'équipage ainsi que les passagers mais j'espérais vraiment avoir à faire à ses pirates.

Les entrées arrivèrent donc les premières sur les tables, la résonance des verres et de l'argenterie pourrait presque produire une mélodie si on devait tendre l'oreille.

Je restais muette, en regardant autour de moi et tout semblait calme. D'un calme presque surprenant mais en mer ne dit-on pas "Le calme avant la tempête" ? Il serait fort probable, maintenant que la nuit est tombée, que nous ayons à subir un petit incident.

"- Ce matelot là-bas, il a mis son chapeau dans l'autre sens et il a presque la tête plongée dans son assiette. Tu crois que...?"

Je regardais Diego alors qui semblait m'adresse la parole tandis que je ne lui prêtais guère attention. Je me retournais discrètement dans la direction qu'il m'indiqua du regard pour ne pas que l'on se fasse repérer tout deux également. Après tout il serait dangereux d'annoncer la présence de mages à bord...Sauf si ils nous pensent en vacances mais étant donné que nous avons à faire à une colonie de bourgeois...Ces derniers auront tout de suite peur pour leur argent. J'ai trouvée ça épatant j'ai les personnes aisées...L'argent avant la vie. Je préférerais perdre tout ce que j'ai tant que je suis encore en vie...Du moins..Cela m'est déjà arrivée. Triste résultat de l'histoire de famille.

J'observais alors attention les mouvements du matelot et finis par comprendre ce qu'il se passait et souris à l'idée.

"- Tout va bien. Il ne fait que voler l'argenterie qu'il y a à bord afin d'arrondir ses fins de mois"

Je repris alors mon repas tranquillement jusqu'au moment où nous arrivions au plat de résistance. La salle bourdonnait dans tout ce brouhaha de paroles et de rires insouciants tandis que nous..nous étions tout les deux à surveiller, épier le moindre contact ou geste qui nous paraissait suspect.

Peut-être prenions-nous notre tâche beaucoup trop au sérieux? Enfin mieux vaut prévenir que guérir comme on dit.

Je vis alors le maître d'hôtel me regarder avec assistance. Celui là par contre....Il y avait une façon de regarder les femmes et ce regard là n'était pas du tout dans les mêmes intentions que celles de Diego précédemment. Quand il comprit que je le regardais, il partit dans les cuisines.

"- Je crois que nous devrions aller complimenter le chef pour sa cuisine, fis-je avec assistance à mon partenaire pour qu'il comprenne le message subliminal que j'essayais de lui glisser"

On déguisa un léger sourire pour rassurer le Capitaine qui s'interrogea sur nos aller et venue avant de nous diriger vers les cuisines. Je regardais par le hublot de la porte et ne vis sur le chef et ses apprenties sans pour autant apercevoir mon maître d’hôtel.

Où est-il passé ce rat? Je le retrouverais.

La cuisine se sépara en deux étroits couloirs...Au milieu il y avait les fourneaux qui gênaient le passage et on se sépara avec Diego.

"- Prend le côté dessert, je vais voir dans la réserve si je ne trouve rien d'étrange."

On partit alors chacun de son côté afin d'avoir une chance de mettre la main sur cet homme que je n'arrivais plus à retrouver. Il n'a quand même pas pus se volatiliser de la sorte? Ce n'est pas possible...Sauf....Sauf si on est mage bien sûr.

J'ouvris la porte de la réserve et avança dans le long des étales jusqu'à arriver devant la porte de la chambre froide qui semblait entre-ouverte.

"- Y'a quelqu'un? demandais-je en entrant"

Mon dieu qu'il fait froid ici! On pourrait en mourir. Soudain la porte se referma derrière moi et se verrouilla de l'extérieur, il me fut impossible de l'ouvrir de l'intérieur.

"- Hey!!! Faites moi sortir de là!!!"

Si je le retrouve celui là....Je vais le refroidir mais à ma manière!

 MessageSujet: Re: Vagabonds voguent sur les vagues[Elena Peas]   Dim 12 Jan - 4:08

avatar
Invité


Click

Voler l'argenterie? Arrondir ses fins de mois? Était-elle sérieuse ou bien c'était une blague pour laisser supposer que je n'avais pas à m'en faire à son sujet? Si c'était un voleur, nous devions l'arrêter... même pour arrondir ses fins de mois. J'étais voleur par le passé, donc je comprenais sa situation, mais d'un autre sens, faisant partie d'une guilde légale à présent, je devais arrêter tous les malfaiteurs que je pouvais croiser et les ramener au Conseil. Il y avait cette mission à propos des pirates qui jouait contre moi. Attraper les pirates ou piéger un voleur? Je devais rester concentré sur ma mission et je me soucierai de son cas s'il me vient la chance de le faire. Je forçais un sourire, faisant comme si nous étions sur la même longueur d'ondes.

Nous continuions notre enquête tout en mangeant. Nous essayions d'y aller subtilement, mais ce n'était pas facile. Je savais que je n'étais pas doué pour l'espionnage, je n'étais pas fait pour grand chose en fait. Elena m'adressa la parole pour souligner une rencontre avec le chef... pourquoi? Je fronçais les sourcils, incertain, confus, puis l'éclair d'illumination qui m'éclaira la voie de ses paroles. Ah oui... la cuisine... Je jouais le jeu, rassurant le Capitaine d'un sourire et d'un signe de tête. Il nous dit qu'on pouvait faire comme chez nous d'un sourire accueillant. Je le remerciais rapidement avant de suivre ma partenaire sur sa lancée.

Deux couloirs s'offraient à nous. Lady Peas me proposa le couloir des desserts, alors qu'elle prendrait l'autre. J’acquiesçais de la tête et m'aventurais dans le couloir du navire. Nombreux étaient les cuisiniers, les employés. Ils trouvèrent étrange que je sois parmi eux et me demandèrent même de rebrousser le chemin. Je leur montrais mon tatouage à la naissance de mon cou, tout près de ma clavicule et ils comprirent la raison de ma présence. Ils retournèrent à leur occupation et je continuais ma recherche à l'aveugle, ne sachant même pas le visage de l'individu que je cherchais. Le bruit des machines et des couteaux contre les plateaux m'empêchaient d'entendre quoi que ce soit.

Je cherchais sans trouver quoi que ce soit, arrivant dans un cul-de-sac. Je rebroussais chemin et décidais de retrouver Elena. Discret, innocent, j'avançais sur ce terrain déjà exploré et n'y trouvais rien. En me retournant, il y avait une silhouette obscure qui m'attaqua d'une planche de bois pour me l'éclater sur la tête. Je perdis l'équilibre et tombais au sol, confus et étourdi. Je sentais le sang chaud couler dans mon visage, je voyais flou, mais je voyais la silhouette s'approcher pour m'achever. Je tendis ma main juste au bon moment pour éviter une fracture du crâne, mais me retrouvais avec un poignet foulé, m'arrachant un cri de douleur. Pris de panique, croyant qu'on viendrait voir la scène, il la quitta rapidement, laissant tomber la planche parterre dans un écho étourdissant. Je secouais la tête encore et encore pour reprendre mes esprits et cherchais un appui pour me relever. Le sang dans les yeux, frotter ne faisait que l'étendre et je ne voulais pas salir mon vêtement. Puis, des battements dans un mur, non une porte, une voix écrasée par l'épaisseur des murs et j'ouvris, libérant ma partenaire de mission. L'ouverture de la porte me fit perdre l'équilibre et je tombais sur le derrière, cherchant à retrouver mes moyens.

Vas-y, je te rejoindrai quand je pourrai me tenir debout...
 MessageSujet: Re: Vagabonds voguent sur les vagues[Elena Peas]   Dim 12 Jan - 5:01

avatar
Invité


Click


Maman les P'tis Bateaux ♫
Feat Diego Flores ~

♣ Il faisait sombre et tout ce que je pouvais entendre étaient mes claquements de dents. Bon sang est-ce que quelqu'un pourrait avoir l'amabilité de venir m'ouvrir cette fichue porte? On se les gèles ici et ce n'est pas pour rire. Je donnais alors plusieurs coups en espérant que cela pourrait interpeller quelqu'un. Il n'y avait personne. Du moins personne d'assez proche pour entendre mon appel de détresse. Allais-je donc mourir ici? Dans une vulgaire chambre froide? Malgré tout ce que j'ai pus apprendre dans mon enfance, je me suis fait prendre au piège bien trop facilement. Il y avait encore tant de choses que je pouvais faire et j'avais décidée de ne pas mourir tant que je n'aurais pas aider ma famille...Je ne pouvais tout abandonner maintenant.

"- OUVREZ MOI!!!!!"

En m'appuyant contre la porte, cette dernière s'ouvrit et je manquais de peu de tomber sur...Diego qui était les fesses par terre. Qu'est-ce qui s'était passé ici?

"- Est-ce que ça va? demandais-je en voyant son visage ensanglanté
- Vas-y, je te rejoindrai quand je pourrai me tenir debout..."

Je lui fis un signe de la tête, partant en courant et m'armant de tout ce que je pourrais trouver à porter de main dans ma course folle dont plusieurs couteaux et une poêle. Pourquoi une poêle ? Aucune idée mais je l'avais prise avec moi.

Les cuisiniers me firent un signe du doigt pour me montrer une porte menant dans les divers couloirs du paquebot. En sortant, j'entendis alors des bruits de pas...Quelqu'un qui courrait.

"- Tu ne m'échapperas pas mon coco..."

Je partis alors à sa suite, descendant les escaliers sur la rampe, les fesses les premières pour glisser afin de gagner en vitesse. Je vis alors une ombre tournant au bout du couloir et lança un couteau par reflex. Manquer.

On descendit encore et encore. A se demander combien il y a d'étages ici? Je suivis lançant tout les couteaux que j'avais dés que j'avais une ouverture et tous se plantèrent dans le mur jusqu'à entendre un léger sifflement..Je ralentis alors, voyant des gouttes de sang devant une porte plus imposante que les autres. Où sommes-nous?

Je passais alors cette dernière, prudente, attentive aux moindres bruits, écoutant le sifflement des machins...La salle des machines. Pourquoi pas. Il y avait là tellement de vapeur que je n'arrivais pas à discerner clairement ce qu'il y avait devant moi quand soudain je pris un coup de tuyau et partis m'écraser plus loin.

Sonnée par le choc, je ramassais ma poêle et tenta une frappe. Trop molle pour faire le moindre effet. Même une mouche n'aurait pas eu peur.

Je finis alors par reprendre mes esprits et remarquais qu'il n'y avait plus personne dans le coin. Où était-il passé?

Le silence était d'or...Plus aucun bruit ne se faisait entendre. Je sentis alors un léger courant d'air sur ma gauche et frappa d'un grand coup en me retournant avant de sentir un choc et de voir mon adversaire glisser au sol plus loin.

"- Tu ne pourras pas t'échapper! fis-je en pointant ma poêle devant moi
- Que comptez-vous faire avec une pauvre petite poêle ? M'arrêter? J'en ris d'avance madame la grande mage!
- Qui a dis que je n'avais qu'une seule poêle?"

Je fis alors apparaître une épée. La lame de feu. Maintenant j'étais armée. Il prit alors son tuyau et les échanges commencèrent avant de voir que ma poêle fut totalement pliée sur elle même, ayant en partis servis à me protéger.

Le reste ne dépendait plus que de moi...Enfin je crois.

 MessageSujet: Re: Vagabonds voguent sur les vagues[Elena Peas]   Lun 13 Jan - 14:07

avatar
Invité


Click

Le visage en sang, la tête qui tourne, la vision qui ne s’améliorait pas, j’avais hâte que ma magie prenne effet et se rende compte que j’étais blessé. Je me concentrais, impatient, pour refermer cette vilaine plaie. Me guérir n’allait pas nécessairement dire que j’allais reprendre le contrôle de mon corps, mais du moins, je pourrai me dégager la vue. Le sang se mélangeant à mes yeux fut rejeté comme si c’était des larmes. Je sentis la plaie se refermer douloureusement. Quand je ne sentis plus aucune action venant de ma magie, je soupirais et essuyais mon visage avec ma manche. Tant pis pour les beaux vêtements! Je sentais encore ma tête tourner, mais au moins, j’arrivais à voir clair. J’espérais que mon crâne ne soit pas fissuré à cause de ce coup de planche…

Je me relevais, me redonnant du courage en me disant que je devais aider ma partenaire. Je me tenais sur tout ce que je trouvais de stable pour marcher et sortis de ce lieu. Je me rendis à la salle à manger où c’était déjà la panique. Mais que se passait-il ici? Où était Elena? Je marchais, me prenais les pieds dans des chaises que je n’avais pas vu, mais ne baissais pas les bras et me rendis sur le pont tout en me faisant bousculer. Je voyais le rocher, puis des voiles juste à côté. Qu’attendaient-ils pour voguer jusqu’à nous? Je trouvais cela étrange, mais lorsque je vis les feux d’artifice dans les airs, je supposais que c’était leur signal. D’où venaient-ils? Qui commandait ce signal?

Je secouais la tête et me rendis tout en haut, là où je croyais trouver des indices, mais en vain, il n’y avait qu’une boîte de métal et une sorte de cadran qui s’était arrêté à l’heure pile. La lumière fut à bord du bateau de pirates, révélant tout son équipage, tous aussi fous les uns que les autres. Elena, mais que fais-tu? Qu’en était-il de ce fuyard? L’avait-elle attrapé? Était-elle en danger? Non, je devais penser avec modernité et croire qu’elle pouvait se débrouiller seule. Je redescendis sur le pont et fis descendre tout le monde dans leur chambre. Il fallait éviter le plus de blessés possibles. Je les attendais de pied ferme, prêt à couper les cordes munies de grappin qui pouvaient s’accrocher à bord…
 MessageSujet: Re: Vagabonds voguent sur les vagues[Elena Peas]   Mar 21 Jan - 8:32

avatar
Invité


Click


Maman les P'tis Bateaux ♫
Feat Diego Flores ~

♣ Attendant les renforts, je pensais que Diego allait bientôt me rejoindre pour me prêter main forte mais il faut croire que ce dernier ne semble pas venir. Son coup semblait-il plus grave que ce que j'aurais imaginer? Etait-il mort, gisant dans un coin du bateau? Il fallait croire que j'allais devoir me débrouiller toute seule avec cet individu qui m'avais précédemment enfermée dans une chambre froide tandis qu'il venait de démolir mon bouclier de protection. Une poêle. Ce fut fort serviable...Jusqu'au moment où...je n'en ai plus eu l'utilité.

"- Alors vous vous rendez? demandais-je en contrant ses coups de tuyau
- Jamais! Le jeu ne fait que commencer entre nous ma chère. Mais vous pourriez vous rendre vous...
- Hors de question. Nous irons donc jusqu'au bout de ce duel."

Les coups bas, les jeux de jambes, tout était mis à l'épreuve et il semblait évident que si nous continuons à ce rythme, j'allais effectivement devoir déclarer l'abandon. Ce fut ma première tâche, ma première mission...Je me sentais quelque peu honteuse de devoir abandonner si vite alors que j'avais le sentiment que quelque chose de plus important se préparer. Je ne saurais dire quoi.

Chauffé longuement par le contact de ma lame, le tuyau finit par se plier.

"- Je te tiens!!
- Tu rêves ! "

Il prit alors un autre tuyau beaucoup plus gros traînant dans le coin et divers outils avant de me les lancer dessus comme de vulgaires brindilles. Ce fut une chance que je réussis à esquiver les outils mais pas le tuyau et sous le choc je lâchais mon épée qu'il ramassa et me pointa sous le menton.

"- Et...Je gagne! On lève les mains bien haut sans entourloupes. Aller!
- C'est bon...On se calme....fis-je en me levant"

Je saisis alors la valve de vapeur d'eau et l'ouvrit avant de voir le contenu s'échapper sur le visage de mon adversaire. Je repris ce qui était à moi d'origine et lui fis un croche pied.

"- Pardonnez moi...Mais on ne m'a jamais appris à jouer honnêtement"

Je saisis sa tête et la claqua contre une machine avant de le voir sombrer. Il aura seulement une bonne grosse bosse à son réveil. J'en finis de l'attacher que je partis à la recherche de mon coéquipier que je ne trouvais nul part en cuisine.

Peut-être bien qu'il était mort et qu'on avait jeter son cadavre par dessus bord...C'est une option. Ce fut alors part curiosité que je me rendis sur le pont, en cette nuit calme et fraîche et finit par le trouver. Diego semblait guetter quelque chose approchant à l'horizon, toutes voiles noires.

Les voici donc...Les pirates.

"- Eh bien...On prévoit de s'amuser sans moi? fis-je en lui souriant et en changeant d'épée"

J'arrivais à ses côtés presque toute autant déterminer. Les pirates je les connaissais...A Bosco il était coutume d'en croiser un ou deux dans sa vie...Je sais également que la plus part n'était pas très malin..Du moins c'était assez rare.

Il ne nous reste plus qu'à prier le bon dieu pour que ce soit leur cas.

En avant toute moussaillon!

 MessageSujet: Re: Vagabonds voguent sur les vagues[Elena Peas]   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Dragon? Vous Avez Bien Dit Dragon? (suite) [pv: Elena Peas]
» Agréable compagnie [ Elena ]
» L'Atelier d'Elena
» CANICHETTE TOY 12 ANS VAGABONDS DU LAURAGAIS (09)
» Ce que je veux ? [PV Elena] TERMINER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP :: Arc 5