-15%
Le deal à ne pas rater :
HUAWEI MateBook – PC Portable 13″
849 € 999 €
Voir le deal
anipassion.com

Quand une mission si banal vous mènera à votre perte...
 MessageSujet: Quand une mission si banal vous mènera à votre perte...   Quand une mission si banal vous mènera à votre perte... EmptyMar 4 Oct - 20:21

Anonymous
Invité


Click

Comment décrire la Vie? C'est une bien étrange chose, qui nous réserve de bonnes et de mauvaises surprises. Certains naissent chanceux et ils obtiennent tout et ils sont riches et prospères dans ce monde de brut. D'autres, ont un peu moins de chances et enchaînent les coups pendables et les galères. Pour cette jeune femme, seule dans son pauvre petit bateau, sa vie se résumait à une longue série de mauvaises surprises qui eut raison... de sa raison.

Vous devez bien connaître l'océan n'est-ce pas? Cette large étendu bleu ou tout peu arrivé, parfois même des choses insensés. Je suppose qu'il faut être assez vigilant lorsque l'on voyage seul, sans aucune prévision météorologique... Et bien, pour notre jeune héroïne, la vigilance en mer n'est qu'un mot. Quelle têtue! Quelle niaise de croire que la mer est sans défense! Avez-vous déjà voyagé en mer? Alors j'imagine que vous avez déjà dut voir ce ciel bleu profond, sans aucun nuage, transpercé par le soleil. Avez-vous vu déjà confondu la couleur de la mer avec celle du ciel? Pourtant, elles sont très proches. Mais revenons au sujet le plus important. C'est de ce ciel que nous pouvons voir, sur la bleutée de l'océan, un vulgaire point noir s'approcher d'un énorme panache vert. En nous rapprochant de plus près, nous pouvons bien sûr, voir et deviner, que ce point noir est un bateau. Mais le simple fait que ce soit une embarcation n'est pas exceptionnelle, c'est ce qu'il y a dedans. Une femme, allongée, les yeux clos laissaient dépasser vulgairement son bras du navire pour à peine frôler les vagues du bout de ses doigts. L'embarcation était ridicule, elle ressemblait à une vulgaire barque, mais avec un mat et un peu plus d'espace. Et puis, si nous jugions par son apparence, nous pourrions la décrire comme pauvre, mais terriblement sexy. En effet, la jeune femme avait tous les attribues féminins que les hommes aiment tant. Des courbes belles et bien ciselées et une poitrine proéminente et, accessoirement, des habits très, très léger. Peut être qu'en vous disant cela, vous l'imaginerez en bikini avec seulement son maillot de bain, mais permettez-moi de vous contredire : elle porte encore moins que ça. Un seul bout de tissu vert arraché d'une vieille robe ne cache que 10 % de ses seins et pour ce qui s'agit du reste, le minimum syndical. Mais vous comprendrez bien plus tard la raison de ce léger laisser aller vestimentaire. La chaleur était à son comble et les températures augmentaient de plus en plus, tant mieux! Elle allait bientôt arriver, puisqu'une jungle n'est pas censée être chaude ? La jeune femme avait les yeux fermés, elle dormait surement. Ses longs cheveux rouges étaient emmêlés et quelques feuilles de divers végétaux c'étaient coincés dedans. Effectivement, vous l'aurez remarqué, la jeune femme dont il est question ne tient pas tant que ça à son physique. Pour elle, ce n'est qu'un détail. Pour elle, c'est bien là que les Hommes se trompent, obsédé par leur amour propre et pas par celle des autres. Mais en parlant d'amour, la jeune femme ne serait pas la mieux placée. Par contre, si la botanique vous intéresse, appelez-là tout de suite, elle sera à votre service.

La jeune femme somnolait dans sa « luxueuse embarcation ». Elle ne se doutait même plus qu'elle n'était qu'à quelques mètres de sa mission et qu'elle allait bientôt pouvoir se sentir dans son élément. L'eau ne l'attirait pas, elle ne l'avait jamais trop attiré, mais le fait de voyager était pour elle la liberté pure. Si vous lui demandiez son avis sur la marine et la piraterie, la révolution ou sur le gouvernement, elle vous répondra simplement qu'elle s'en fiche totalement et qu'elle ne se sent pas concerné. Être recherchée ou félicitée, peu importe, elle s'en fiche royalement. Pour l'instant elle rêvait, elle pouvait se faire tuer par n'importe qui, elle rêvait. Oui, des songes bien spéciaux, bien à elle, spécifiques, qui la complétaient. Même un monstre sanguinaire, ne pensant qu'à mordre dans des cervelles ou assouvir une vengeance perdue d'avance fait bien des rêves non? Mais ne parlons pas de choses aussi futiles. La jeune femme, pour tout vous dire, venait pour une mission de chasseur de prime. Bien entendu, c'était son métier, ou du moins, son semi-métier. Elle ne prenait que les missions qu'elle jugeait importante. Celle-ci, s'en était une, dès que cela concernait le domaine médical et surtout les plantes. Elle bougeait sans cesse dans sa barque qui semblait être plus grande que la moyenne, n'ayant même pas peur que le vent tourne ou que les pirates puissent la repéré. Elle s'en fichait totalement. Puis, son rêve touchait à sa fin, et la pauvre femme daigna à ouvrir doucement les yeux. Comment décrire la couleur de ses pupilles, si envoutantes et si, peu commune, comme elle le dirait? Elles étaient encrées d'un vert profond, chlorophylle si vous voulez tout savoir. Ah! C'est bien une alliance avec son caractère et sa passion, plus qu'exagérer. Ses yeux, ces si beaux membres qui avaient le pouvoir de rendre mal à l'aise certaine personne, rien qu'en dardant la personne droit dans les yeux. Combien en a-t-elle fait flippé ou charmé lorsqu'elle utilisait son regard sur certains Hommes ? Hein ? C'était tout simplement une petite distraction. Oui, la jeune femme n'est pas un modèle en ce qui concerne la gentillesse, mais que voulez-vous. Ses yeux fixaient le ciel illuminé par le soleil...

*Niéh?*

Lund se réveilla, la vague impression d'avoir rêver de quelque chose d'important.... Il était arrivé à destination, la roulotte s'était arrêtée. Il remercia le marchand qui se dirigeait lui aussi vers la forêt de Kunugi et qui lui avait proposé de lui amener. Lund regarda autour de lui. A droite, un chemin de terre entrait dans la forêt. A gauche, le même chemin se dessinait à l'horizon, traversant des champs ; Lund venait de Là. Au loin, les lumières de Magnoria. Au Milieu une maison. Lund toqua. On lui répondit et la mage disparut dans l'encadrement de la porte. Une ombre était caché derrière un arbre. Elle sembla fulminer et disparut à travers les bois.
Lund sortit de la maison. Et se dirigea vers les bois. Un sourie sur le visage. Un aura de Folie l'entourait. Une personne aurait pus remarquer qu'il tenait un genre de papier dans la main. Mais Personne n'était là. Il s'enfonça dans la forêt. La nuit tombait. Le silence se faisait sur le lieu sauvage...

Mais ce paradis fut de courte durée. Alors qu'il avait à peine disparus dans la forêt., il entendit alors le bruit d'une bête sauvage, hurlant à pleins poumons, courant de toutes ses forces pour échappé à la mort. Un lion à la crinière à moitié arrachée, au pelage complètement tachés par le sang, à la queue coupée et les griffes avaient été limée. La pauvre bête voulait foncée sur le jeune homme, peut être aurait-il besoin de son aide? Celui-ci fut aussi surprise qu'un gamin de 6 ans voyant un lapin sortir d'un chapeau, et évitait de justesse la pauvre bête, qui se cognait contre un arbre. Le jeune mage se retrouvait par terre, et regardait l'animal. Il essayait de se relever, mais il n'en avait pas la force. La vitesse de son souffle variait plus ou moins: au début, les flancs de la pauvre bête bougeait tellement vite qu'on pouvait croire qu'il faisait une danse du ventre, puis, il diminuait peu à peu. On le savait, il le savait: c'était ici qu'allait se dérouler la fin de sa pauvre vie. Il regarda le lion étendu par terre. Montant facilement en haut d'un arbre, il attendait que les/la/le ravisseurs viennent vers leur souffre douleur, qui allait bientôt mourir. La crinière du pauvre fauve avait été ciselée n'importe comment avec un objet tranchant. Elle présentait aussi quelques trous, ce qui prouvait que quelques touffes avaient été arrachées à main nue, surement en se débattant. Du sang la colorait, comme la majeur partie de corps. Un œil avait été transpercé lui aussi, libérant une quantité de sang importante. La majeur partie de son corps avait été mutilé tant de fois, ou les traces de coupures pouvaient définir le seul monstre l'ayant si gravement capable de le blesser aussi gravement: La fameuse Lamia. Cela n'en faisait aucun doute, la trace des sabres étaient gravés sur son corps, et la queue n'avait pas été coupée seulement avec une force humaine, c'est sur. La pauvre bête grognait et ses rugissements étaient de plus en plus faible. Mais une autre présence vint à attirer son attention.

Une silhouette venaient vers le lion. Elle se moquait dans l'état ou se trouvait la bête, qui essayait de bouger et de se débattre. Ses mains était horrible comme si chaque doigt était un sabre, il n'était pas étonnant qu'elle avait terrasser la pauvre bête aussi facilement. Elle ricanait, l'air de rien, puis décida de tuer le fauve une bonne fois pour toute et ramener quelques bouts de sa carcasse dans son antre. Le jeune homme doutait fortement, ironiquement parlant, que des médecins et des biologistes, en communication constante avec la nature depuis des années, prennent un plaisir sadique à mutiler et à tuer de pauvre bête. Alors, était-ce elle la fameuse lamia qui valait 100 000 J? Oui ? Parfait.
Lund sortit de la pénombre et sourit à la Lamia.

« -Mademoiselle et...Mademoiselle, permettez-moi me présenter... »

Il s'arrêtait quelques secondes puis reprit alors :

« -Mais je n'en ai aucune envie ! Allons ! Passons ces « stupides » règles de politesses parce qu'elles n'ont aucune importance à mes yeux et je pense que c'est réciproques . Après tout, dépiauter un lion sans lui demander son avis, avouons-le, ce n'est pas très poli. »

Pause.

« -Mais oublions ce léger incident, ça arrive à tout le monde! Bref, laissez-moi au moins vous révélez ma profession : je suis magicien ! Et voici mon sac... »


Il présentait son sac d'une manière exagérée.

« -Est-ce qu'un petit tour de magie pourrait cependant vous intéressez? hein? »

Aucune réponse, elle avait la bouche ouverte, près à gober une mouche, il continua donc:

- »Ah! Quel public génial... Bon, on va dire que c'est oui. Alors... euh... »

Nouvelle pause.

« -Bon, la règle est simple. Je compte jusqu'à 5 et arrivé à ce nombre, vous ne verrez plus rien, c'est clair? Génial! Allez 1...2...3.......5! »

A ce moment-là, plusieurs oiseaux en papier assez solides vinrent s'accrocher à La lamia, qui se débattit... Lund sourit... Et la Lamia déchira le Papier. Lund sortit son sabre. La lamia cracha. Lund aussi. Elle attaqua. Lund para surpris par la vitesse. Impossible de trouver un faille. Bref. Lund recula. Et... Utilisa un coup vieux comme le monde. Il balança un filet de terre dans les yeux de la Lamia. Et lui refit le coup des oiseaux. Qui marcha. La mission disait tuer. Un regard froid dans les yeux de Lund. Une ombre se projeta devant la fille et la protégea. Le fils probablement. En plus, celui ci avait un revolver. Qu'il pointait sur le Saleight. Lund poussa un soupir.

« Shigikami no Mai... »

Le corps de Lund disparut remplacer par une tornade de papier. Seul l'épée de Lund restait à terre. La danse de papier se divisa en deux. L'une se dirigea vers l'homme, ébahie. L'autre en forme d'oiseaux vers la Lamia à terre. Du sang à droite. L'homme est immobilisé. La lamia, morte.

Lund réapparut alors que l'homme perdait connaissance.

« Tu ne mourras pas aujourd'hui. Elle aussi. »

L'homme sourit et sombra dans l'inconscience. Bien. Sa mission consistait à supprimer la Lamia. Et à ramener le fils indem. L'important était la récompense. Du sang perlait de son épaule. Zut. Lund n'était pas si méchant...Il allait seulement vers ses intérêts.
   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UploadHero] Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine [DVDRiP]
» [UploadHero] Rambo II : la mission [DVDRiP]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser