Le Deal du moment :
Clé de licence Windows 10 PRO à 2,99 ...
Voir le deal
2.99 €
Le Deal du moment : -50%
Lot de 2 Oreillers à mémoire de forme ...
Voir le deal
12.60 €

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Un Joyeux Non Anniversaire [Rp...Surprise]
 MessageSujet: Re: Un Joyeux Non Anniversaire [Rp...Surprise]   Un Joyeux Non Anniversaire [Rp...Surprise] - Page 2 EmptyMar 12 Aoû - 19:44

Anonymous
Invité


Click





Lentement, mais sûrement, elle monte en toi. Ton sang afflue et reflue obéissant aux pulsions d'une mécanique emballée. C'est la première danse, celle qui éveille chaque pore de ta peau qui pourrait se teinter de rouge si elle en était capable. Ta respiration devient ample, rapide. Une tension parcourt ton sublime, l'obligeant à quelques contractions involontaires. Tes mains se crispent. Tes poings se ferment. Tes sourcils froncent. Ta mâchoire se serre. Tes narines se dilatent. Tu brûles de colère. Le spectateur est avalé par l'acteur. L'observateur abandonne sa réflexion et embrasse l'action, le lacryma devient poudre. Tu décides d'embrasser la militaire et de tromper la consulaire pour mieux charger et décharger cette pulsion grandissante.

Presque nu, tu enfiles ce pantalon gris à la taille basse et à la coupe droite. Tu mets ce tee-shirt gris moulant et aux manches longues. Tes étoiles trônent fièrement sur tes avant-bras. Une pointe d'excentricité marque mieux les esprits. Tu décides de porter cette ceinture de cuire noire parée de billes. Elle masque légèrement ce boxer qui dépasse sensuellement et scandaleusement de ta taille. Tu chausses tes étoilées en cuir noir. Sur ta cuisse gauche, tu attaches ton étui à stylo. C'est un joli petit nom pour tes kunaï. Gentleman par excellence, tu n'ignores pas les cris de famine de la trancheuse. Pour éviter de froisser la belle, c'est avec une délicatesse inégalable que tu la places sur ton dos. Les jumeaux jaloux te supplient de les accrocher à ta ceinture. Juste et équitable, tu accèdes à leur demande. Tu fixes tes chakrams avec un doigté musicien et romantique. Si parfois, tu aimes avoir tes mains de fer dans des gants de velours, aujourd'hui, tu préfères respecter ton harmonie métallique. Tu enfiles tes gantelets comme une catin enfilerait ses bas.

Lentement, mais sûrement, tu quittes ton ovale. Tu fermes la porte de ton bureau. Jalousement, tu enfermes la colérique. Tu la mets sous clé, tu l'enchaînes au fond de ton être. Tu suceras avidement toute son essence, ne laissant aucune trace. Tu abuseras d'elle jusqu'à ce qu'elle soit sans vie, sans chair, sans moelle. Pour savourer sa possession, tu montes les escaliers d'un pas puissant, sans concession. De cette manière, tu la piétines. Elle s'écrase devant toi. Elle devient tienne. Comme à chaque fois où cette garce s'empare de ton corps par surprise, tu prends un plaisir pervers à lui rappeler qu'elle est ton objet. Tu aimes son masochisme arrogant, celui qui pourrait te faire perdre le contrôle. Égal à toi-même, à chaque fois, tu lui arraches le manche, tu lui claques en pleine gueule qu'il est tien aussi. Tu es le seul maître à bord. Ton magnifique se pare d'un aura grise et blanche.

Tu surplombes majestueusement la scène. Tu dois être à une vingtaine de mètres au dessus du sol. Tu observes la situation une dernière danse. Cette rousse souhaite-t-elle une dernière danse avant l'ombre et l'indifférence ? Si tu ne doutes pas que tes troupes puissent être un cavalier idéal, tu as besoin de te vider. La Belle semble vouloir te couper l'herbe sous le pied. Un sourire carnassier illumine ton visage. Tu demandes si elle sera capable de libérer la bête. Celle qu'elle conserve scandaleusement et jalousement à l'abri des indiscrets. Tu ne laisseras pas la malpolie s'amuser toute seule. Tu te prépares à soigner ton entrée. C'est avec les yeux revolvers et un visage impassible que tu déploies Kabutowari. Jamais en retard, toujours là quand il le faut, tel un homme qui tombe à pic, tu te jettes dans le vide.

Comme un météore, tu ne passes pas inaperçu. Alors que tu t'apprêtes à toucher le sol, des arcs électroluminescents naissent. Ce sont des mots doux échangés entre toi flottant et tes stylos encerclant la zone. Flottant dans ce climat boréal, hypnotique et magnifique, tu ordonnes comme une machine de guerre. Un message limpide et concis à l'attention de tes subordonnées.


"Action. Réaction ."

Profitant du tête-à-tête amoureux, presque lesbien entre les deux amazonnes, tu libères tes jumeaux voraces en direction des deux invocations. Tel un musicien qui fait jouer ses mains sur morceau de bois, tu commandes à Shibuki.


 MessageSujet: Re: Un Joyeux Non Anniversaire [Rp...Surprise]   Un Joyeux Non Anniversaire [Rp...Surprise] - Page 2 EmptyMar 12 Aoû - 23:52

Sybilia Philips
Sybilia Philips

Sabertooth

Click

Un joyeux non-anniversaire
Conseil vs Enya Taylor

Kôta sort les grands mots, Enya ne répond pas de la manière qu'il l'aurait souhaité. J'ai l'impression d'assister à une conversation de sourds. Je suis prête à exploser, prête à tout faire exploser tout autour de moi, prête à protéger ces hommes qui donnent leur vie jour après jour pour la sûreté de ce pays. Je serre les poings, je grince des dents. Je gagne du temps ou je pense à un plan intelligent? Ai-je vraiment plus de mots à échanger ici? Ai-je quelque chose à dire? Ah si... garce. Grosse garce puante dégoûtante qui se croit tout permis. Enfoirée de sorcière qui a giflé mon ami lors de ce conte de fée. Mon aura s'intensifie, mais certainement, il ne fait pas le poids contre le sien, mais il est là. Violet, virevoltant comme des flammes autour de mon corps, aura de magie qui montre bien mon envie de la mettre au tapis à mains nues juste pour le plaisir. J'ai vu des morts, j'ai vu de la souffrance à cause d'elle. À un moment où j'aurais pu la faire arrêter, j'ai raté ma chance. Cette fois, je vais la saisir...

Un pas en avant, une voix féminine qui résonne en écho dans la cour. Je la cherche des yeux avant de la voir apparaître tout près d'Enya, rivalisant directement avec la rousse. Les deux paraissent figées dans le temps. J'interroge Kôta du regard pour lui demander s'il voit la même chose que moi. Il attendait à cet instant mon signal, mais même moi je ne sais pas comment réagir. Puis, comme un météor, un homme s'impose dans notre cercle de protection. Mes yeux s'écarquillent face à sa présence. Je fais un pas vers l'arrière. Figée à nouveau: Pourquoi des personnages aussi importants veulent-ils s'imposer dans ce combat? Et cette chaleur apaisante qui traverse mon corps comme une vague. En me retournant, je vois un homme masqué assis sur une sorte de golem utiliser la magie. Toutes les chances sont de notre côté. Malgré toute cette aide, je ne sais toujours pas comment réagir. "Action. Réaction" hein? Mais ça veut dire quoi? J'arque un sourcil avant de voir transpercer l'espace devant notre Président, deux projectiles lancés contre les invocations.

" On va quand même pas leur laisser tout ce plaisir... "

C'est pas vraiment un plaisir, mais une sorte de défouloir. La grosse méchante est là, notre boulot c'est de l'arrêter peu importe si elle s'en sortira ou pas. Je viens de dire ça à Kôta avec une sorte de sourire en coin. Le Président est là, mais ça ne veut pas nécessairement dire que tout va mal. C'est pas parce que l'alerte maximale est lancée que tout va mal... pas vrai? Et merde... D'un geste de la main, un cercle magique se dessine à la gauche du truc qui tourne sur lui-même. Le plus avancé, je le laisse à Kôta. En voyant sa transformation d'oiseau, je suppose qu'il préfère le corps à corps. Et du cercle magique à gauche de l'invocation, jaillit une nuée de centaines de papillons qui s'écrasent pour exploser sur sa carcasse de serpent. Pas que j'aime pas les serpents non plus, mais j'ai une mauvaise expérience avec ceux-ci... et le tout résulte un nuage de fumée et de sable, pouvant même servir de camouflage à Kôta au besoin... Je reste à ma position, ayant en tête de ne décevoir personne et de montrer ma valeur au Président et à la mage hautement placée: Elena Vandervald.
Code by Silver Lungs
 MessageSujet: Re: Un Joyeux Non Anniversaire [Rp...Surprise]   Un Joyeux Non Anniversaire [Rp...Surprise] - Page 2 EmptyMer 13 Aoû - 2:07

Enya Taylor
Enya Taylor

Crime Sorciere

Click


Mort au tournant
Rp Combat ~

♣ Eh bien, eh bien...Ils ne cesseront donc jamais de se multiplier en nombre ceux là. Je me sentirais presque toucher d'avoir un tel comité d'accueil à l'entrée d'Era juste pour moi. Une petite poignée de garde par çi par là...ça sera l'amuse bouche. Ensuite Kota et cette pute de Sybilia...L'entrée. Aaah voilà un autre mec...hmm...Amuse bouche aussi il reste en retrait malgré sa tentative de faire un...golem de pierre ? A quoi tu sers mec sérieusement ? Ils embauchent vraiment n'importe qui au conseil.

Ensuite voilà que, surgissant de nul part, vient apparaître une brune. Hmm plat de résistance ? Et tout comme Kota elle parle. Elle parle dans un langage trop scientifique pour mon humble cerveaux mais en vérité, j'ai une flemme énorme de l'écouter. Pourquoi devrais-je les écouter ? Kota qui ne cesse de parler sans réellement connaître la situation. Ce n'est pas parce que tu fais partie du Conseil dorénavant qu'il faut te la jouer gamin. Ne me prend pas de hauts avec tes faux airs et ta magie...Tu risquerais d'être surprit.

Je regarde alors la brune en penchant légèrement la tête sur le côté tandis qu'elle reste là, me faisant face. Elena....Un nom comme un autre...Elena....Je l'aime pas. Mais bon il faut croire que c'est mon plat de résistance pour l'instant.

Je la regarde et ne cesse de me poser des questions sur sa présence en ces lieux.

« - C'est presque trop d'honneur que de voir tout le gratin du Conseil de la Magie se déplacer exprès pour ma personne. Il faut croire que vous n'avez vraiment rien de mieux à faire pour l'instant que de venir jouer dans la cours les enfants. Je suis touchée. »

Mais un jour, peut-être que je viendrais à regretter ses paroles et tandis que je la regarde tout semble s'accélérer. L'air se comprime, ma peau s'assèche, les bâtiments s’effondrent. Je regarde alors mes mains et m’aperçois qu'en quelques secondes je n'ai plus que la peau sur les os. Allons donc..Vieillir ne me fais pas peur.

Jouer sur ça....C'est mal me connaître. Je sens alors l'aura violette d'Opale prendre la relève sur mon corps. Je suis habitée par les vices de l'humanité...La maladie, la vieillesse, la folie, la guerre et j'en passe...Tu crois vraiment que ça va prendre ce petit jeu sur moi ? Inversons les événements veux-tu ? Sur l'instant, je ne pus m'empêcher de sourire avant de voir que notre petit jeu est interrompu par un homme arrivant dans un fracas pas possible.

Le désert.


Parce que voilà de quoi est composer mon combat du jour...Le combat d'une vie. D'amuse bouche, d'une entrée trop amer pour moi, d'un plat de résistance trop pimentée et d'un désert trop croquant. Décidément, il va falloir se concentrer. Mes yeux firent le tour de la cours en quelques secondes...Kota, Sybilia, le type bizarre et son golem qui sert à rien, Elena et l'homme fusée...

Cinq.


N'était-ce pas là une partie déloyale que de jouer à 5 contre 1 ? C'est vraiment un honneur de voir le conseil ainsi déployé ses effectifs pour ma petite personne mais je pense qu'il est grand temps d'arrêter de jouer à « celui qui intimidera le plus l'autre » peut-être qu'on pourrait passer à un jeu d'adulte pour une fois dans nos vies. Je n'ai pas connus ce nouvel ordre suprême qu'à mit en place le Conseil et je ne compte pas le connaître plus que ça mais je suis tout simplement curieuse. Curieuse de savoir pourquoi un tel ordre à été mis en place ? Manque de moyen ? Manque de résultat dans la capture de criminel ? Ceci est un fait pourtant. Tout le monde sait qu'à Era on préfère courir après les guildes légales qu'après les criminels, à moins que ces derniers ne se présentent officiellement à la porte d'Era. Comme moi.

Soudain Arioch explosa dans un nuage de fumée noire. Je me retournais pour voir Sybilia non loin. Aaaah connasse....Mais ce n'était pas non plus une bonne idée car tu peux l'avoir exploser, il est pratique...même en taille réduite. Une pluie de milliers de petites couleuvres s'abattis sur nos têtes pendant que le corps se désintégra totalement pour voir les milliers de petits serpents tombant un à un sur leurs têtes.

* Qu'est-ce que tu vas faire maintenant Enya ? C'est Era. C'est le siège du Conseil de la Magie que tu as sous tes pieds. Quoi que tu fasses, il faudra que tu sois plus rapide qu'eux. Il faudra que tu fasses la différence car tu sais très bien comment ça finira si tu échoues.*

La voix de Opale...Partagée son corps avec plusieurs autres entités n'était pas toujours confortable mais je le savais. Si j'échouais ici, je ne pourrais plus sortir de là et le fait de savoir que je finirais une nouvelle fois en prison....Non. Je n'irais pas en prison et j'ai voulue être gentille jusqu'à présent. J'ai voulue être diplomate et demander les renseignements mais à quoi bon ? Ils pensent tous que je suis une folle furieuse, une tueuse en série, une assoiffée de sang, une terroriste...Je n'étais qu'un corps sans âme.

Un corps sans état d'âme.

« - Ily, vice de la maladie j'en appel à toi. Répands donc la peste pneumonique. Ce n'est pas comme si il n'y avait rien qui pouvait sortir de cette barrière. Jouons à celui qui retiens son souffle le plus longtemps. »

De toute façon en ayant Ily et Belzebuth c'était comme une sorte d’immunité pour moi alors je n'avais pas grand chose à craindre mais c'est me sous-estimer grandement si ils pensent une seule seconde s'en tirer comme ça ! De plus les morsures de serpents sont à éviter également pour le plus grand bonheur de ces messieurs dames qui sont apparemment presser d'en finir.

« - Lucifer...va chercher les autres. Je veux les 8 pêchés capitaux avec moi dans disons...5 minutes. Il peut s'en passer des choses en 5 minutes. »

Et il disparut soudainement ne laissant que les milliers d'Arioch et moi...Contre ces 5 là.

 MessageSujet: Re: Un Joyeux Non Anniversaire [Rp...Surprise]   Un Joyeux Non Anniversaire [Rp...Surprise] - Page 2 EmptyMer 13 Aoû - 14:08

Anonymous
Invité


Click

Soren sur la tête de l'ancien, laissait ses jambes pendre dans le vide, sous son masque, un visage vide fixait l'aire de combat improvisé. Il savait qu'à part rien faire, rien n'était envisageable, sauf regarder l'acte. Il connaissait son propre niveau et avait une petite idée des personnes se trouvant dans la cage, malheureusement, pas assez pour faire un classement des forces qui opérait dans la zone. Il n'avait aucun regret de n'être pas plus fort, cela peut attendre, pourquoi ? C'est l'impression qu'il avait.

« Ne joue pas au dur, sinon cela va encore te retomber dessus »

Toujours en train de regarder la scène, par ce qu'il n'y avait rien de mieux à faire. Il se mit à entendre des voix venant de derrière lui, ce n'était pas des acclamations et autres mots donnant du courage, comme tout à l'heure, il s'agissait là de plusieurs sons similaires pouvant être traduits par le fait d'être impressionné. Du haut de la tête de la créature de pierre, l'homme masqué se tournait en direction de la foule qui se trouvait derrière son invocation, il voyait du mouvement, quelqu'un était en train de faire une percée au milieu des gens, ils s'écartèrent de la personne, Soren essayait de voir le visage de la personne s'avançant.

Une fois la personne était arrivée à peu près à l'endroit où le capuchonné se trouvait, Soren lâchait un léger juron sous cape, il connaissait ce visage, Lissa lui avait fait rentrer dans le crâne qui était les gens à la tête du conseil, et celle-ci avait effectivement son siège au haut-conseil. Le mage au manteau pourpre se demandait ce qu'elle pouvait faire là, regarder ce combat ? Ou... Il voyait la femme s'avancer vers le mur magique. Il ne s'attendait pas à ce qu'elle rejoigne le combat ! Trouvant cela plutôt étonnant, il était plutôt maintenant excité quant à voir une de ses personnes agir.

Pénétrant l'aire de combat, la femme se mit-elle aussi à faire un discours, beaucoup plus court que le celui de l'homme. Celle-ci donnait d'ailleurs le nom de l'homme qui se trouvait dans la zone, se prénommant « Kota ».

Il était de loin à imaginer la suite, alors que le membre du haut conseil déboulait dans la scène, quelque chose tombait du ciel. Un homme à l'apparence musclé était apparu, comme si c'était normal de devenir une météorite. Une autre grosse tête d'affiche venait d'arriver ! Déjà qu'une tête du conseil suffisait amplement, il fallait maintenant que le président lui-même intervienne !
 MessageSujet: Re: Un Joyeux Non Anniversaire [Rp...Surprise]   Un Joyeux Non Anniversaire [Rp...Surprise] - Page 2 EmptyMer 13 Aoû - 20:51

Hirata Kôta
Hirata Kôta

Silver Sword

Click


Too Old to Die Young

L’Agent du Conseil semblait tout aussi touché que Kôta par l’indécision quant à la conduite à tenir face à la criminelle qui leur faisait face. Le garçon n’avait en effet aucunement l’envie d’attaquer la criminelle, même s’ils s’étaient mutuellement jaugés en dévoilant les prémices de leurs dons magiques l’un à l’autre. Il espérait toujours secrètement que ses paroles toucheraient Enya Taylor en plein cœur, qu’elle gouterait à la rédemption et se laisserait passer les menottes autour de ses frêles poignets sans une once de résistance. Il espérait entendre une réponse qui présageait une issue positive à leur altercation. Mais jamais il ne l’aura – l’atmosphère se glaça soudainement, comme s’il se passait quelque chose de suffisamment grave. Kôta le comprit en sentant la foule tout autour d’eux se figer dans un silence mi-respectueux, mi-craintif. Le jeune homme se détourna légèrement pour voir se faufiler entre les gens abasourdis une silhouette agile et noble : Elena Vandervald : une des magiciennes qui siégeait au Haut-Conseil de la Magie. Son arrivée allait désamorcer drastiquement la situation qui s’enlisait dans le dialogue de sourd instauré entre les précédents protagonistes. Calme et emplie de détermination, la femme, horriblement jeune et pourtant incroyablement puissante, s’avança sur le terrain pour chambouler tout ce qui avait été mis en place. A partir de ce moment, Kôta ne pouvait plus espérer une issue positive, une rédemption illusoire. Ce constat fut acquis naturellement en lui – l’aura dégagée de la nouvelle venue implanta cette idée profondément dans sa tête. Désormais, le combat allait commencer.

Elena fit face à la criminelle après avoir réduit la distance qui les séparait sans hésiter une seule seconde. Leurs auras se mélangeaient presque tellement la proximité était soulignée, et peut-être qu’elles aussi, à leur tour, se jaugeaient mutuellement. Elles, cependant, n’avaient pas besoin de longs discours. Quelques mots leurs suffisaient pour décider le passage à l’action. Le garçon n’aimait pas réellement ça. Il n’aimait pas précipiter les choses, perdre le contrôle de la situation et l’emprise qu’il aurait pu avoir sur la criminelle.

Et dans la suite de ce mouvement une ombre furtive déboula sur le champ de bataille, au milieu d’eux-tous, et lança divers projectiles qui vrillèrent en direction d’Enya et ses incarnations. Kôta reconnut de dos la silhouette du président du Conseil de la Magie – autrement son supérieur ultime, même s’il devait se trouver un millier de personnes dans la hiérarchie entre eux actuellement ; lui n’étant qu’un nouveau tout frais – et aurait préféré que la situation soit plus apaisée pour profiter de cette rencontre inédite. Il fit l’amer constat que plus on évoluait dans la hiérarchie, moins on usait de paroles, au profit des armes, face à l’adversité. L’exécutant était un moulin à parole ; le président n’avait besoin que de deux mots pour faire respecter ses volontés. Enya, cependant, restait droite et fidèle à ses projets, sans ciller face à la puissante et imposante escouade qui venait de lui tomber dessus.

Sybilia, ironique, lança une brève exclamation à Kôta en constatant qu’ils se trouvaient subitement tous deux relégués au fond de la scène en tant que figurants. Kôta n’était pas réellement mécontent de s’être fait volé la vedette, mais il acquiesça tout de même, sans quitter des yeux le dos du président armé de la tête aux pieds. Il était lucide et savait que face à un tel souci, les plus hauts gradés n’allaient pas rester cachés. Son amie pourtant préférait forcer le passage, peut-être pour impressionner ses supérieurs et espérer une promotion, et lança une salve de papillons incandescents sur un des deux démons adverses. Le souffle de l’explosion qui s’ensuivit propulsa des centaines de petits serpents dans tous les sens. Quelques-uns foncèrent sur Kôta mais il se contenta de les trancher avec ses griffes avant de se reconcentrer sur la scène plus loin devant lui : Enya semblait s’emporter toujours plus face aux évènements et invoqua une nouvelle calamité sur eux. Kôta saisit alors l’immense potentiel quel détenait, et ô combien il était dangereux de laisser de tels armes dans les mains d’une telle personne. D’une seconde à l’autre, l’air fut infesté par le virus de la peste. Le sang du garçon ne fit qu’un tour dans son corps avant qu’il ne se retourna en direction de la foule autour d’eux.

« FUYEZ-TOUS ! »

Déjà les plus aguerris s’enfuyaient, soucieux de se maintenir en vie. Kôta sentait le virus se propager dans l’atmosphère et foncer vers lui. Il ferma les yeux en maintenant sa respiration. Un phoenix tu es un phoenix Kôta tu peux y survivre tu peux le faire mais les autres seront touchés tu ne peux pas les guérir tu es seul à pouvoir t’avancer vers Enya sans problème tu dois te dépêcher d’agir avant que toute la population d’Era ne finisse par être contaminée. Il leva les deux bras en direction d’Enya, ses yeux jaunes ne la quittant pas un seul instant. Fury. La colère du jeune garçon fut transmise aux particules de magie autour de lui qui furent alors elles-aussi empoisonnées. Modulation. Du bout des doigts, il guida tout l’Ethernano de la zone de leur combat pour le concentrer sur la personne d’Enya, renvoyant ainsi les émanations de la peste sur elle - protégeant ainsi momentanément ses alliés -, et aussi la faisant gouter à la fureur de Kôta : lorsqu’elle utilisera sa magie, elle sera prise de violentes nausées. Et avec tout l’Ethernano autour d’elle, elle pouvait jouir comme elle le voulait de cette magie qui lui apparaitrait comme illimitée.

Mais Kôta ne connaissait que trop bien les effets pervers de la magie. Un corps normal absorbe à un débit relativement lent l’Ethernano de l’atmosphère autour de lui. Mais lorsque l’air est saturé de ces particules magiques, les êtres vivants peu habitués à une telle abondance finissent par en dépérir. Enya voulait accéder à l’Etherion. Kôta lui en offrait un simulacre muet et vicieux.

 MessageSujet: Re: Un Joyeux Non Anniversaire [Rp...Surprise]   Un Joyeux Non Anniversaire [Rp...Surprise] - Page 2 EmptyVen 15 Aoû - 11:32

Anonymous
Invité


Click


La bête



Enya Taylor Versus Conseil


Ton visage ne tremble pas alors que la surprise s'empare de toi. Rien, aucun cri, aucun hurlement alors que l'altération arrive à son terme, comme si ces cent années écoulées n'étaient qu'une légère brise ne l'ayant même pas faite tremblée, du jamais vue, jusqu'à aujourd'hui.

Puis un bruit sourd s'élevant du côté, rompant votre échange des plus infructueux, un mouvement de tête pour découvrir Marcus, sourire étrange pour venir parer tes lèvres.

Le temps des mots est finit alors qu'ils attaquent. Une nuée de papillon, explosion alors que le serpent disparait, explose en un millier de couleuvres s'abattant, comme pour vous plonger dans l'ancien monde où c'était jadis abattue les plaies. Un léger rictus dégouté alors que ta magie irradie, émane de ton corps pour faire trembler le voile entre les mondes. Que les premiers mots sortent de ta bouche, comme le début d'une histoire sans fin.

"Il était une fois un mari et sa femme qui avaient depuis longtemps désiré avoir un enfant, quand enfin la femme fut dans l'espérance et pensa que le Bon Dieu avait bien voulu accomplir son vœu le plus cher. "

Et alors que le récit franchit tes lèvres, que le conte s'enclenche pour mieux continuer, les serpents glissent sur toi, comme incapables de te toucher alors que tous, sans exceptions autour de toi ne touchent le sol plutôt que toi. Et tu avances vers cette sorcière des temps modernes, effaçant d'avantage la distance alors que la peste s'abat. Comme si tu t'en moquait alors que les mots continuant leur œuvre au sol les serpents tentant de te mordre chaire et mollet ratent systématiquement. In touchable par la puissance de Shéhérazade.

" Sur le derrière de leur maison, ils avaient une petite fenêtre qui donnait sur un magnifique jardin où poussaient les plantes et les fleurs les plus belles ; mais il était entouré d'un haut mur, et nul n'osait s'aventurer à l'intérieur parce qu'il appartenait à une sorcière douée d'un grand pouvoir et que tout le monde craignait. "

Et comme si cette phrase était un message lui étant adressé, les mots cessent d'affluer alors que ta main se lève en direction de la rousse, tes lèvres abordant un sourire presque sadique.

" Mais tu n'es pas une sorcière, n'est-ce pas ? Tu n'es qu'une belle devenue bête. "

Et sur ses mots le cercle magenta émerge derrière la rousse en une projection de magie alors que le voile explose, que la frontière entre les dimensions disparaisse et que sa silhouette ne soit engloutie par la brèche. Brèche quasi invisible est pourtant là alors que parfois la zone où elle se situe semble légèrement ondulée, se flouter. Un tressaut alors que tu te penches pour vomir. Un mouvement alors que tu te relèves comme si de rien était, essuyant d'un geste nonchalant les résidus de bille sur tes lèvres et que tu ne toise la brèche béante ouverte entre les mondes.

Et autour de toi Enya, ce n'est plus Era et ses bâtiments qui se dressent, majestueux, non. C'est des champs à perte de vue et ce sordide château où s'élèvent les tours gothiques et lugubres. Et tu la sens Enya n'est-ce pas ? Cette rage en toi ? Ces élans de folie et de violence s'emparant de toi alors que ton corps n'est plus le tiens, que les poils recouvrent l’entièreté de ton être vouté, tes membres déformés aux griffes acérées. Car oui Enya la malédiction de la bête s'est abattue sur toi. Alors Enya, crois-tu qu'un jour tu pourras trouver l'âme qui de son amour te délivrera ? Car après tout comment être aimé si l'on ne peut aimer en retour ?

Et alors qu'avec elle la maladie est emportée temporairement par l'action de Kota, tu te retournes vers l'assemblée.

" Préparez-vous, elle va revenir sous peu et quelque chose me dit qu'elle risque d'être très, très en colère. "

Et c'est avec une certaine incompréhension que ton regard se pose sur les serpents encore présents, ça ne faisait pas vraiment partie du plan.

Spoiler:
 

© Bebebe ♠
 MessageSujet: Re: Un Joyeux Non Anniversaire [Rp...Surprise]   Un Joyeux Non Anniversaire [Rp...Surprise] - Page 2 EmptyDim 17 Aoû - 14:03

Anonymous
Invité


Click





Les quatre ont déjà plié devant toi depuis longtemps. Les quatre ne sont plus. Un à un, l'un après à l'autre, tu les as vidés de leur essence, de leur constance, de leur raison. Les quatre t'ont léché les pieds avant de rendre leur dernier souffle. Le cheval blanc, le cheval rouge, le cheval noir, le cheval verdâtre t'ont légué dans leur soumission absolue leur mission.

Le premier, tu l'as souillé. Il se voulait parole d'un dieu unique. Il s'extasiait de sa pureté. Il était s'est évangéliste parti conquérir les terres. Dans sa course emballée, il t'a croisé. L'expérimenté décida de te pénétrer. Il se lança dans des préliminaires sensuels, humides et extatiques. Une erreur unique et fatale qui avait libéré ta vicieuse. Ce muscle le plus puissant de ton sublime s'empressa de marquer la bête de tes sucs. Si certains mettent des mots sur les maux, tu n'hésites pas à mettre des mots sur le vice. Lentement et sûrement, la docile s'est rendu pernicieusement. Avec un dernier mot puissant, viril, pénétrant et violeur, la conquête est devenue tienne.

Le rouge, tu l'as côtoyé dès ton plus jeune. Cet animal se baladait sur les champs de bataille que tu as fréquentés. Il se roulait dans le sang versé, se nourrissait de la violence de chacun. Fier et arrogant, il s'était proclamé seigneur de guerre. Tu l'as trouvé digne de prendre ta virginité. Il a été un professeur particulier, attentionné qui savait faire vibrer chaque partie de ton être. Peu à peu, tu t'es lassé de lui. Peu à peu, tu as renversé les rôles. Peu à peu, tu l'as enchaîné. Peu à peu, tu as sucé toute sa masculinité guerrière. Peu à peu, il est devenu cadavérique. Avec un dernier geste puissant, viril, pénétrant et violeur, celui qui bannissait la paix, c'est effacé devant ton dominant.

Le noir, il se vantait de pouvoir enfiler n'importe qui, il ne t'a jamais eu. Il était fier d'enlever une parcelle de vie à chacun de ses coups de reins. Lui et toi, c'est une longue histoire, où plutôt des jeux initiatiques dont la durée dépasse l'imagination. Tantôt avec sa langue absorbante et dominante, il te volait tes ressources, tantôt, avec la tienne, conquérante et la guerrière, tu le gavais. Tu le goinfrais si bien qu'il devînt éponge. Il dégoulinait, il était écoeurant, il te donnait envie de gerbe. Il t'a semblé longtemps inaccessible, indomptable, mais peu à peu, tu es devenu l'expérimenté. Tu es devenu ce soumis qui l'a soumis, tu es devenu son dieu. À la fin, il te suppliait de l'abreuver. Il réclamait ton puissant, ton viril, ton pénétrant, ton violeur. Avec un dernier sourire vicieux et pervers, celui qui apportait la famine, compris qu'il serait dorénavant l'affamé.

Le verdâtre ou le pâle fût le premier que tu vidas de sa substance. À peine, tu fus né qu'il est venu réclamer son dû. Il déroula son long, fin et invisible manteau noir. Celui a toujours porté les graines du fléau, celui qui asséchait la vie, celui la torturait. Il avait dans l'idée de dépuceler un nouveau-né, de l'envoyer aux royaumes des morts. À cet instant précis, il avait pêché par gourmandise. Ta jumelle, ta femme, ton amie, ton double celle qui fut née en même temps, toi, celle qui mourra en même temps que toi, Kiri lui rappela que la perversion n'était pas permise avec toi. L'étreinte amoureuse et absolue avait soumis la bête. Toi le nouveau-né, avec un regard puissant, viril, pénétrant et violeur, tu dépossédas de toutes ses prérogatives, celui qui apportait le la mort par la maladie.

Alors que danse ses papillons, s'envole le phoenix, que la rousse mal baisée s'éclipse dans un tête-à-tête animal avec la bête, que le golem s'enlise dans sa passivité écoeurante, tu écoutes des quatre chevaliers apocalyptiques. Ils t'implorent de les libérer. Si la pécheresse est suffisamment nourricière, ils te promettent de faire un effort et d'éviter les autres. L'idée de savoir si les quatre que tu t'apprêtes à déchainer seront rassasiés avec les huit de la frigide, prend possession de ton corps, de ton âme.

Toujours immobile, toujours impassible, tu te colores d'une aura grise mêlée de bleu. Tu rappelas de ta main des deux chakrams frustrés. Affamés tes jumeaux profitent de ce vol retour pour se repaître du serpent. Le tentateur avait décidé de se diviser pour mieux régner. Qu'il en soit ainsi ! Shibuki, n'est pas le seul à crier famine. Kiba, ton quintuplé de shaken, jusqu'alors fixé sur ton tee-shirt, entame une danse macabre, circulaire. Tes crocs métalliques se déchaînent, charcutent, passent et repassent sur chacun des reptiles. Ils sont comme un ouragan d'acier, ils annoncent la tempête en toi. Ils balayent la scène présente. Ils s'amusent à voir jusqu'à quel point le premier tentateur sait se diviser. Ils allument ton vice, l'incendie est déclaré. On ne peut plus t'arrêter, seul le sang de la pécheresse pourra l'étendre. Alors que la minute n'est pas écoulée, Kiba entame une dernière danse. Sur tes ordres, tes crocs viennent doubler tes stylos. La montagne que tu sais être, celle qui ne s'ébranle pas, celle qui ne s'use pas, celle qui porte l'univers attend avec une impatience sanguinaire son offrande.




Explication :
 
 MessageSujet: Re: Un Joyeux Non Anniversaire [Rp...Surprise]   Un Joyeux Non Anniversaire [Rp...Surprise] - Page 2 EmptyMar 19 Aoû - 4:05

Sybilia Philips
Sybilia Philips

Sabertooth

Click

Un joyeux non-anniversaire
Conseil vs Enya Taylor

On se débrouille chacun à notre manière. Chacun, nous avons notre spécialité. Celle d'Enya Taylor est bien plus qu'évidente. Elle ne sait pas ce que lui réserve la suite, mais elle est clairement fichue d'avance. Je ne fais que repousser la victoire, je fais durer l'attente. Je n'utiliserai ma surprise que lorsque nous en aurons besoin le plus. Je ne connais pas en entier tous ceux qui se trouvent sur les lieux du combat, mais je peux déduire que nous sommes en formation plutôt équilibrée. Même si aucun mot n'est vraiment prononcé, nous attaquons nos cibles comme si une tactique avait déjà été dite d'avance. Tout est pourtant en action par impulsivité, par logique, par intelligence des obstacles que nous rencontrons.

Mes papillons atteignent leur cible, mais la font éclater en encore plus nombreux serpents. Ceux-ci sont soudainement transportés au-dessus de nos têtes. Et il y a cette émanation de gaz qui tente de nous atteindre aussi. Par réflexe je me bouche le nez d'une main. De l'autre, je crée un cercle d'invocation au-dessus de nos têtes et une nuée importante de papillons vont exploser contre les couleuvres pour nous protéger. Puisque je ne peux pas couvrir toute la zone, ils se défendent à leur manière des rebelles qui sortent de ma riposte. Le gaz paraît bizarrement absorbé par Kôta et sa magie étrange. Bizarrement, je ne ressens pas de fatigue face à une riposte comme celle-ci. Je me tourne vers le gars assis sur son golem et lève le pouce dans sa direction pour le remercier. Il s'est probablement éloigné avec les autres, mais je tiens quand même à faire le geste.

Alors qu'Enya a disparu dans une dimension quelconque, Elena nous avertit qu'elle reviendra sous peu avec une colère indomptable. Bien, alors aussi bien se préparer avant qu'elle surgisse... Les couleuvres réduites en miettes et en cendres, je crée deux cercles magiques à la sortie du portail: un au sol, et l'autre`à quelques mètres au-dessus. Quand nous la verrons surgir du portail, elle n'aura pas le temps de gueuler que deux nuées viendront exploser sur elle. Je n'ai aucune idée de ce que réservent les autres, mais pour le moment, en attendant son retour parmi le monde des vivants, c'est une option considérable et qui sait, on la mettra peut-être encore plus en colère après ça... Si mon piège peut fonctionner pour permettre à Elena d'avoir le temps ou la proximité nécessaire pour la suite, tant mieux. Si ça peut aussi permettre de créer un nuage de poussière pour des attaques au corps-à-corps venant de Kôta et Marcus, ce sera encore mieux. Pendant ce temps, j'écrase les couleuvres qui échappent à mes collègues avec mes pieds.
Code by Silver Lungs


Spoiler:
 
 MessageSujet: Re: Un Joyeux Non Anniversaire [Rp...Surprise]   Un Joyeux Non Anniversaire [Rp...Surprise] - Page 2 EmptyMar 19 Aoû - 9:26

Enya Taylor
Enya Taylor

Crime Sorciere

Click


Un Joyeux Non Anniversaire
Rp Combat ~

♣ Parce qu'ils semblaient tellement sûrs d'eux. Parce qu'ils semblaient insensible à tout cela, à se pavaner comme des oies sortant leurs maîtrises, leurs techniques, leurs magies un à un pendant que le débile de service rester derrière la barrière à regarder. Aurais-tu peur mon choux ? Rejoins donc le combat pour que tout ceci soit d'autant plus amusant.

Voilà que la poufiasse brune que je n'aime pas s'avance et commence à raconter une histoire. C'est décider, elle fait vraiment trop «pouffe » pour moi. N'est-ce pas censé être un travail d'équipe ? Hors tu laisses tout le monde derrière comme pour t'attirer tout le mérite et la gloire très chère. C'est laid. Au final le seul que j'aime bien..ça pourrait être ce cher petit Kota, juste pour son côté tout gentil tout mignon, les autres...Bon toi Mr.Météorite je te connais pas alors je dirais rien hmm ensuite Sybi...Chère Sybi...Je te voue une haine profonde mais je crois que la brune un peu pimbèche remporte la palme devant toi ensuite il y a qui encore ? Ah oui le mec aux rochers qui bougent...toi...T'es juste...tu sers à rien alors je vais m'abstenir mais je note l'effort.

Et tandis qu'elle parlait, me voilà soudainement plongée dans une autre dimension. Non, non et non ! Je déteste déjà quand Lilith le fait pour m'emmener avec elle alors en plus que toi tu t'y mettes...

Je te hais c'est décider.


Changement physique, changement mentaux. Tout semblait différent. Tout semblait étrange parce que tu penses que c'est en m'exilant dans un autre monde que tu auras le dessus ? Nooon bien sur que non. Qu'est-ce que tu penses faire ? Me rendre plus folle que je ne le suis déjà ? C'est certainement réussit ainsi que la haine que je voue au Conseil mais bon au fond je n'étais pas dupe qui dit partir ailleurs...Dit revenir et quand je reviendrais, ils vont tous me sauter dessus comme des barbares...Tellement prévisible. Autant que je reste là et l'air de la campagne me plaît bien il faut dire.

Me transformer en monstre n'est qu'un triste reflet de ce que vous pensez de moi...Mais bon ce n'est pas comme si c'était la nouveauté du jour...après tout...Puis le temps s'écoulant petit à petit tandis que je me bats intérieurement pour garder cette folie pour moi...C'est tellement pathétique comparer à ce que m'a fait vivre Ursula, vice de la folie...Tellement petit de ta part la pouffe.

Je sentis mon retour proche dans l'autre monde et je souriais. J'allais sans doute mourir mais je souriais oui, pourquoi ? Parce que j'allais mourir dans d'affreuses conditions ? Nooon pas comme ça, je ne suis pas folle comme on pourrait le croire mais c'était le moment où jamais de l'appeler.

« - Lilith reine des enfers j'en appel à toi maintenant !! »

Un millième de seconde c'est ce qu'il faut pour retourner dans l'autre monde tandis que je sentis les transformations s'évacuer alors que j'étais en sueur.

« - Plan B ?
- Non plan d'évacuation, j'ai vue ce que j'avais à voir !! Prend moi avec toi, tu peux le faire !
- Je déteste héberger des étrangers...C'est pas un hôtel ici ! »

Je ne suis pas revenue. Pas dans votre monde de fous, je préfère encore rester cacher là où vous me trouverez pas même si j'aurais donner n'importe quoi pour voir sa tête en voyant que je ne revenais pas. Prenez cela comme une fuite, comme un abandon mais je n'étais pas venue pour l'Etherion, je voulais seulement piquer votre curiosité...Je voulais seulement vous voir, vous la crème de la crème, la cerise sur le gâteau.
Je n'étais pas folle...Je venais seulement tâter le terrain, voir ce dont était capable les petites stars du Conseil de la Magie mais un jour viendra...Durant lequel on se recroisera certainement, en attendant je vous laisse un cadeau.

« - Lucifer !! Transporte moi ça sur le champ de bataille, fis-je en jetant l'objet en question
-Aaaah beuuurrrrk !! J'y crois pas !! Tu l'as toujours !!! Beurk !! C'est immonde, je touche pas à ça ! Bel' ! Vient jouer le postier ! »

Tandis que Belzebuth partit en plein centre d'Era déposer la jambe d'une certaine « Mort Noire » je vous fait mon ultime cadeau..Peut-être que vous pourrez en tirer quelque chose mais cela prend trop de place dans mes affaires pour que je puisse la garder plus longtemps, donc je vous l'offre et puis...Explosez donc Arioch comme vous le souhaitez mais les démons ne partent pas comme ça...Encore moins celui là. Il se recompose à chaque fois car ce qui est mort...Ne peux pas mourir.

Toi qui l'a invoqué...A toi de te débrouiller avec si vous ne voulez pas voir un débordement de serpents à Era.

Bisous bisous les amis, je reviendrais..Mais sans la pouffe...Je l'aime pas.



HRP:

Spoiler:
 
 MessageSujet: Re: Un Joyeux Non Anniversaire [Rp...Surprise]   Un Joyeux Non Anniversaire [Rp...Surprise] - Page 2 EmptyMer 20 Aoû - 0:07

Sybilia Philips
Sybilia Philips

Sabertooth

Click

Un joyeux non-anniversaire
Conseil vs Enya Taylor

C'est long. Nous attendons et pourtant, aucun signe d'Enya ne fait surface. Le problème déjà présent ici semble bouger à nouveau. Les couleuvres grouillent, se reformant et se défaisant pour nous sauter dessus à l'infini. On aura beau se débattre, se battre jusqu'à la fin des temps, les couleuvres se présenteront toujours sous un nouveau jour même si elles sont désintégrées. Nous nous fatiguons pour rien. Elle n'a pas l'air de vouloir revenir de l'autre côté pour se battre. En voyant Elena, on constate qu'elle est partie dans une autre dimension, loin de nous tous. elle a pris la fuite. Mais que faire de ces serpents plus qu'agaçants? Je soupire et me chuchote qu'il est temps pour moi de réagir. C'est à moi de montrer à tout le monde que je peux les protéger de leurs démons, d'Enya Taylor. Eh je chuchote des mots que seule moi comprend, des mots qui font lever mes cheveux, les hérisser totalement sur ma tête. Mon aura violette m'illumine tout le corps et mon uniforme du Conseil change pour celui du cuir: souple et confortable. Dans ma main:

« شمشیر زمردنگار »

Et la gigantesque épée apparaît dans ma main droite. Sous la présence démoniaque, elle s'allume. La jauge est déjà pleine. Rapide tout de même. La puissance des démons est prête à contrer le démon. Je l'empoigne à deux mains alors que le serpent se reforme en un seul et unique. Le cillement de l'épée l'a effrayé. Il doit la voir de ses propres yeux. Il doit sentir son aura, il doit révéler sa présence dans ce monde à son maître. Il sait qu'il n'est pas assez puissant pour la prendre dans sa queue et la ramener: l'épée le rejettera. Je souris en coin avant de lui balancer une vague d'énergie qui l'immole d'un coup. Plus de serpent, pas d'Enya en vue: Era est sauvée. Je soupire à nouveau avant de la ranger dans son monde en même temps que mon costume. Mon apparence redevient tout à fait innocent et je croise les bras. Les barrières s'abaissent quand nous sommes assurés qu'il n'y a plus de menace. La foule nous acclame, mais les interrogations persistent. Où est-elle? Quand reviendra-t-elle?

Les véritables questions restent: que voulait-elle? Seulement Senji Kiyomasa et Etherion? Sera-t-elle plus préparée la prochaine fois qu'elle refera surface? Maintenant, elle en sait un peu plus sur nous. Nous, nous savons déjà tout sur elle et en aucun point elle a changé. À la voir agir, on pourrait croire qu'elle n'a pas encore trouvé refuge, ni de nouveaux amis depuis sa fuite. Les gens retournent à leurs occupations, mais j'attends les ordres des supérieurs ici présents. En position de garde à vous devant les haut-gradés, j'attends les instructions avant de faire quelque chose d'autre. J'aimerais remercier Kôta et l'étranger masqué sur son golem, j'aimerais les remercier eux d'être intervenus, mais pour l'instant je garde ma langue...
Code by Silver Lungs
 MessageSujet: Re: Un Joyeux Non Anniversaire [Rp...Surprise]   Un Joyeux Non Anniversaire [Rp...Surprise] - Page 2 Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Centre :: Era