Partagez | .
Henri de Curstender
 MessageSujet: Henri de Curstender   Ven 4 Nov - 16:06

avatar
Henri de Curstender


Click



Henri de Curstender






INFORMATIONS GENERALES




sexe <> masculin

âge <> 16 ans

lieu de naissance <> Zinkan (n'existe pas, je ne connais pas de petits villages dans Fiore je l'ai donc inventé)

personnage sur l'avatar <> L de death note

activité(s) <> orphelin

statut/guilde <> jeune mage indépendant

surnom(s) <> gamin


L'échec est une invitation à se surpasser





Description Psychologique
A Street Orphan


Ce qu’il faut connaître de moi ? Assez simple en fait. Je suis orphelin et certains évènements m’ont amené à vivre dans la rue, ce qui a fait de moi quelqu’un de très débrouillard en somme. Il m’a fallu redoubler d’inventivité pour survivre au quotidien. Entre autres, j’ai dû faire preuve de ruse et d’habileté, sans oublier de rester prudent afin de me nourrir convenablement. Mais le plus dur je crois, ce fut de rester optimiste, car préférant agir seul, non pas que je sois timide, je me suis heurté à des bandes plus costaudes que moi. Ainsi, on apprend à être diplomate, en espérant qu’ils soient ouverts au dialogue. Mais soyons réaliste, si je n’avais pas été opportuniste et que, silencieusement, je ne leur avais pas tout dérobé, j’y serai resté. Je sais reconnaître mes erreurs, mais là ce n’en était pas une car étant très discret et secret finalement personne n’a jamais trouvé de coupable réel.
Bon, ce n’était pas très réfléchi, pourtant d’habitude je le suis, mais ça m’a permis de retrouver mon assurance au quotidien. Et d’ailleurs, les gens vous donnent plus souvent des pièces lorsque vous êtes souriant et enthousiaste. Hummm en vrai ce qui me manquera, c’est de pouvoir flâner toute la journée, car je suis assez paresseux finalement, rêveur aussi.
Mais honnêtement, c’est trop dur pour durer, bien que je sois tenace cette vie-là n’est pas faite pour moi. Il faut que je puisse étancher ma curiosité, car, en voulant rester humble, j’ai certaines ambitions. En fait, je suis un peu intellectuel, surtout concentré dans ce que je fais en fait ou organisé, mais c’est un peu la même chose non ? Ha non pas du tout ? Bon d’accord, on dira que je suis exigeant de moi-même alors.
Nan plus sérieusement, vous verrez que je suis très autonome, vous ne remarquerez presque pas ma présence. Et puis je suis très patient par conséquent, j’affronterai toutes vos tâches avec courage et honneur… Je vous fais confiance.




Background
Fatal Fall


X792 au soir, à Arcadia, bien qu'il fasse nuit une lumière reste au milieu des ténèbres.


" - Vas-y, tu peux continuer, dit Christophe de sa voix grave.
- Comme je disais en fait, je suis né non loin de Crocus, à Zinkan en X776, une année qui annonçait de mauvaises récoltes comme disait mon papy, « mais voilà, tu es né, alors ça n’a pas d’importance ». Très gentil mon papy d’ailleurs, il s’appelait Bernard de Curstender. On était une famille de fermier. Lui et moi, on était très proche, car mon père disparut peu de temps après ma naissance, je ne l’ai jamais connu en somme et personne ne connaît vraiment les causes ni les circonstances de sa disparition ou de sa fuite selon papy. Enfin bref, c’est donc papy Bernard qui m’a élevé et bercé d’histoires de magie durant mon enfance. En fait, je crois que je n’ai jamais vraiment eu d’amis à part lui ; j’étais destiné à reprendre la ferme dès que maman ne pourrait plus s’en occuper. Ainsi si papy n’eut pas été là, je serai resté bête toute ma vie.
On s’aperçut assez tôt que je possédais des dons magiques, et c’est peut-être aussi pour ça que l’on me tint à l’écart des autres garçons du coin. Ainsi, je progressais vite et seul, à l’étonnement de ma mère et de papy, qui semblait en connaître un rayon sur la magie et qui n’admettait pas le fait que je progresse sans « maître ». Il proposa d’ailleurs à ma mère de m’envoyer à la capitale trouver quelqu’un qui pourrait m’en enseigner d’avantage. Mais ma mère refusa, voulant me garder auprès d’elle. Mes pouvoirs étaient d’ailleurs très utiles à la ferme. Je revois encore les buffles traverser mes anneaux pour arriver d’une traite de l’autre côté du champ.

Je souris en repensant à cette époque où j’étais encore insouciant, vivant sous un toit avec ma famille. Je pouvais me le permettre.

- Mais bon, mon enfance de fermier, quand j’y repense était plutôt agréable en comparaison de ce qui aller m’arriver. Je n’aime vraiment pas en parler, car c’est encore douloureux, mais vous devez savoir.

En fait, il n’était pas vraiment obligé de le savoir, mais s’il devait m’accueillir, il valait mieux qu’il sache tout de moi. Et puis ce vieil homme m’inspirait confiance, il avait comme un air de famille.

- Tout d’abord à mes 11 ans, c’est papy qui mourut en premier d'une maladie dégénérante qu’il traînait depuis un moment. Cela m’attrista beaucoup, mais c’est la vie comme on dit et comme la ferme demandait beaucoup d’attention, je me remis assez vite de ce deuil.
Ensuite, c’est l’année qui suivit qui fut horrible.


Je pris une grande inspiration avant de m’élancer.

- C’était un bel après-midi d’été, je crois d’ailleurs, et l’on rentrait, car nous avions décidé de pique-niquer non loin du village pour le premier anniversaire de la mort de papy et c’est sur le chemin de cette montagne que le drame arriva. On avait la montagne à gauche et le ravin à droite. C’est donc ici qu’un homme fit son apparition, tout de noir vêtu et une arme à la main, tendant les mains, il effraya les chevaux qui se cabrèrent aussitôt. Et…

Je m’arrêtais un moment pour prendre une grande inspiration.

- Et c’est là que ma mère chuta de la charrette et s’amena en direction du ravin.

Le vieil homme me mit la main sur l’épaule en me disant.

- Tu n’es pas obligé de me raconter ça si tu ne le veux pas, c'est encore douloureux comme tu as dit.

Si seulement il savait… et il allait savoir !

- Ce n’est pas ça le pire !

Je lui enlevais la main de mon épaule et je dois avouer que les larmes commençaient à me monter aux yeux. Christophe ne semblait pas comprendre, mais restait en silence ne voulant pas me contrarier d’avantage. Je commençais alors.

- Dès que je vis ça, je me suis précipité au-dehors de la charrette. Je pouvais la sauver, il me suffisait d’un mouvement et mes pouvoirs feraient le reste… j’ai tendu les mains, crié, et l’anneau est parti. Il devait la ralentir et lui permettre de s’accrocher à ce qu’elle pouvait, vivre en somme. Mais non, il a fallu que je sois incompétent ce jour-là.

Depuis je me suis juré de ne plus jamais user de ma magie sans en être complètement le maître.

- On observant bien l’anneau, je remarquais qu’il n’était pas tout à fait comme je l’aurai souhaité. Je compris au moment où cela se produisit. J’avais envoyé l’effet inverse dans cet anneau et c’est dans un fracas épouvantable que le corps de ma mère fut projeté à toute vitesse sur les rochers, éclaboussant de sang les alentours.

Ma voix tremblait en pensant à ce que j’allais faire par la suite.

- Et…
-Et c’est alors que je me suis retourné vers cet homme, que je lui ai fait du mal…
- N’en dis pas plus, il ne faut pas.

Je reprenais alors mon calme, marquais une pause puis repris.

-Je suis alors rentré au village couvert de sang et terrifié. Je racontais tout et voilà.

Je respirais à nouveau et séchant les gouttes de mes joues, je repris.

- On m’a donc envoyé dans un orphelinat près de Crocus. Là-bas, j’ai dû me faire un ou deux amis, mais sans plus. J’étais alors très renfermé à cause des évènements qui me conduisirent à cet endroit. Et obsédé par cette erreur, je voulais me perfectionner et ayant juré de ne plus jamais faillir, je commençais à m’isoler des autres pour m’entraîner en secret.

J’inspirais à nouveau. J'ai dû le faire beaucoup de fois depuis le début de notre conversation, car Christophe fronça les sourcils, s’attendant au pire.

- Mais là aussi le repos fut de courte durée. On m’avait annoncé qu’une famille allait bientôt venir me voir, j’étais enthousiaste. C’était au début de l’an X792. Mais cette nuit un grand bruit nous réveilla tous. Je ne le savais pas encore, mais Crocus venait d’exploser. Le bâtiment, touché par l’onde de choc s’écroula alors très rapidement, mais étant le seul à disposer de magie, je fis vite et je fus le seul à m’en sortir avec mon compagnon de chambre qui dormait près de la fenêtre, tout comme moi. Il faut dire que ce fut la première fois que ma magie sauvait une vie. Il s’appelait Paul.

Je marquais encore une pause, car je repensais alors à ma mère que j’avais tuée finalement. Elle aurait pu survivre à la chute qui sait…

- Je venais à nouveau de tout perdre, debout au milieu des décombres, des cadavres,… Mais ne cédant pas à la panique, je pris alors tout ce que je pus trouver en chemin et partit vers l’inconnu, complètement perdu, sans famille, sans repères. Mais pas seul cette fois-ci. Je dois avouer qu’au départ, je cherchais à rentrer à la ferme, mais nous nous perdîmes et un groupe de marchands qui passait par là nous emmena jusqu’à Arcadia.
- Et c’est là que l’on s’est rencontré ? , m’interrogea le vieil homme.
- Pas encore, nous dûmes d’abord apprendre à nous débrouiller seul dans la rue. Je vécus ainsi quelques mois donc, volant pour survivre et courant pour voler encore et encore. Mais je fis bientôt la rencontre de Kharl et de sa bande, eux aussi des gamins des rues. Comme ils étaient nombreux, je n’ai jamais osé m’interposer et les laissais tout me prendre. Paul finira d’ailleurs par les rejoindre, moi ne voulant m’associer avec ces brutes me trouvait donc à nouveau seul.
- Ho, je vois de qui tu parles, d’ailleurs cela fait un moment que je ne les ai plus vu trainer dans le coin.

Effectivement, ils ne risquaient plus de repointer le bout de leur nez…

- C’est normal… Un jour, après qu’ils m’aient une fois de plus dérobé mes réserves de nourriture puis frappé en public. Je décidais de changer la donne. Et le lendemain, suivant Paul discrètement, je m’introduisis là où ils se réfugiaient pour la nuit, décidé à tout reprendre.

Paul avait lui aussi tellement changé, il prenait maintenant part à leurs rackets incessants. Il avait été mon compagnon et j’étais décidé à lui donner une seconde chance.

- Mais Kharl ne dormait pas. Il se leva alors et réveilla ses autres gars.
- Je m’imagine la suite…

Je donnais vraiment cette impression ? Celle d’un gamin qui se laisse marcher sur les pieds et intimider ? Surement en fait, mais ce soir-là, ce fut différent, « là où tout à changer ».

- Ce fut différent des autres fois, il n’y avait personne dans ce coin-là à part eux. Je pouvais me donner à fond. Mais Kharl ordonna à Paul de me régler mon compte. Je pensais alors qu’il se retournerait contre lui. Mais il s’avança, l’air menaçant. Il semblait avoir oublié ce dont j’étais capable, car son crâne n’offrit aucune résistance lorsqu’il fut projeté sur le mur. Les autres voulurent alors s’enfuir m’en je ne leur en laissais pas l’occasion, je ne pouvais plus reculer…

Mon regard se perdit dans le vide et je m’arrêtais de parler. J’avais peur de moi-même alors que devait penser ce vieil homme ?

- Oui, et le coupable cours toujours. Quel dommage qu’il ait été si discret, personne ne le retrouvera.

Il sourit. Je n’y croyais pas mes yeux, après tout ce que je lui avais raconté, il me regardait en souriant. Soit il est fou soit il me cache quelque chose… Mais n’y pensons pas.

- Je t’apprendrais à contrôler tes émotions, et bien plus encore. Tu n’auras plus à survivre. Tu peux maintenant être ici, cela ne dépend que de toi.

Je le regardais alors tout étonner.

-Qui que tu sois cela ne m’importe guère, il faut penser à qui tu seras.

Décidément, je n’arrivais pas à le comprendre. Mais je le suivis en silence lorsqu’il se leva. "




Magie Principale
Trough the Rings


La magie d’Henri est similaire à celle des cercles magiques qu’utilisent certains mages de Fiore dans son utilisation. En effet, ce ne sont non pas des cercles que peut réaliser Henri, mais des anneaux ainsi lors du passage dans l’anneau des effets seront appliqués et non pas lorsque l’on se place au centre du cercle. En fait ce doivent être les seules similitudes en comptant la forme.
En fait, c’est tout. Vous en voulez plus ?
Bon disons tout simplement qu’Henri est un génie en quelques secondes, voir instantanément, il crée tout le nécessaire et l’anneau magique se forme dans sa main. C’est pourquoi il peut lui arriver de se tromper dans les effets qu’il avait choisis initialement hé hé… vous le savez surement si vous avez lu ce qui précède. Bon voilà. Encore plus ?
Voyons voir… il peut appliquer des effets multiples en fait et bien trop variés pour qu’ils soient tous listés ici. Par exemple deux basiques : un anneau pourrait vous conférer une aura de feu si vous le traversiez, un autre accélérera votre vitesse,… On peut en imaginer un tas d’autres.

Finalement, je me rends compte que sa magie n’est pas si complexe que ça.

Un anneau magique va donc ressembler une auréole lumineuse bleu.
(parce que le bleu c'est cool)




Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Henri de Curstender   Ven 4 Nov - 22:18

avatar
Henri de Curstender


Click

BON. Avis à tout le monde ^^

Je pense avoir terminé ma fiche de personnage en suivant le fait "qu'une bonne fiche n'est pas une fiche courte ou une fiche longue" car c'est vrai qu'en regardant celle des autres, la mienne fait vraiment petite.

J'espère seulement l'avoir faite complète.

Mais je laisse les modos d'amour me remettre dans le droit chemin :-)
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Henri de Curstender   Sam 19 Nov - 0:13

avatar
Alice Claria Féamor

Sabertooth

Click

Hello !

Désolée du retard quant à ta fiche, comme tu as dû le voir, l'avenir de FTRPG est en discussion avec la totalité de ses membres. Le forum ne fermera pas, ne t'inquiètes pas, mais il se peut que nous passions sur une autre plateforme, une autre "adresse" avec quelques petits changements.

Alors avant de passer sur ta fiche je préférais te demander si tu ne préférais pas plutôt patienter pour pouvoir profiter d'un forum tout beau tout neuf dès que tout sera mis en ordre et prêt à vous être présenté ? Smile

Au cas où tu préfèrerais une validation maintenant (s'il y a basculement vers l'autre plateforme, tu pourras bien entendu garder ton personnage !), tu n'as juste qu'à le spécifier et je me chargerai de ta fiche au plus vite Smile


_________________________________________________________________________


Alice's Soundtrack 1&2

#576D8F ~ #097CBA ~ #B86E6E

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Henri de Curstender   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» henri II à Diane de poitiers( lettres inédites)
» La tête du bon roi Henri IV
» Henri Cassagne
» La richesse d'Henri XII (10)
» Biography de Frédéric Henri Walther

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Avant-Propos :: Vous et votre Personnage :: Feuilles de personnage