Jusqu'à la dernière goutte [libre]
 MessageSujet: Jusqu'à la dernière goutte [libre]   Jusqu'à la dernière goutte [libre] EmptyMar 28 Juin - 1:31

Hyun Ki Gan
Hyun Ki Gan

Quatro Cerberus

Click



   
To the last drop
   
ft. the one who care

   


   
La météo est annonceuse de pluie et de tragédie. Je suis cloîtré chez moi, je me tords d'incertitude et de regrets, de néant et de mélancolie. Qu'est-ce que j'aurais pu faire? Qu'est-ce que j'aurais pu apporter à ça? Est-ce que j'aurais pu aider? Est-ce que j'aurais pu le sauver? Me sacrifier à sa place? Les mains plaquées sur la tête, les yeux ouverts depuis de longues heures, les cernes maquillant mon horreur dans une scène des plus alarmantes. Je serre les dents, je veux crier, mais je n'y arrive plus. Les uns après les autres, ils tombent comme des mouches, me chuchotant à l'oreille que je suis responsable de leur malheur. D'abord la Mort Noire, puis Ajatar Virke et maintenant... Zeref. C'est de mal en pire et ce qui me reste à Fiore, ce n'est que quelques mailles d'une vie que je commençais à peine à tisser.

C'est l'heure. L'orage me le rappelle. Je ne peux pas ne pas y aller. Les gars s'attendent à ce que pour une dernière fois, je me comporte comme un homme, que j'habite mes entrailles de courage et que je reste fort pour eux. Pour moi. J'enfile mon imperméable avec les dernières forces qui me restent. Pas de chapeau. pas de parapluie. J'ai besoin de la pluie pour me rafraîchir les idées, pour me forcer à mettre un pas en avant de l'autre. La suite ne sera guère plus facile. Je serai un messager de la mort, je rentrerai dans un pays qui ne ressemble plus du tout à ce que j'ai vu avant mon départ. Alors que nous étions deux à quitter, je reviendrai seul, avec un cliquetis de clés comme seul compagnon de voyage.

Mes pieds s'avancent dans une nonchalance lourde et pénible. J'y suis presque déjà et pourtant, j'ai l'impression d'avoir encore des kilomètres à parcourir. Le cimetière est là, au bout de la rue. Les gars sont déjà arrivés. D'autres gens y sont aussi. Je ne regarde personne. Je fixe le vide. Je me place derrière la meute de Quatro Cerberus et j'attends. Des minutes qui me paraissent des heures, des gouttes qui me paraissent un déluge et je me laisse bercer par le silence. Le prêtre s'avance. Il dit ce qu'il a à dire. Les prières, les beaux messages, ce qu'il nous dirait de là-haut pour nous soulager la pense. Il s'arrête de parler, il se retourne vers nous. Avons-nous quelque chose à ajouter? Les gars se consultent, ils ne savent pas parler avec leur cerveau. C'est par instinct que je m'avance. Je les contourne et je rejoins le prêtre pour faire face à la foule. Je les regarde, un à un. Quelques visages me sont familiers, mais sans plus. J'avale, j'articule :

" Bacchus Groh a été celui qui m'a intégré à ce pays, à cette guilde. Je lui dois ces gars-là, les soirées arrosées et les fous-rires. Même si les gens qui croyaient en lui n'étaient pas nombreux, c'était un gars courageux et plein de bonne volonté... malgré qu'un peu tiré vers l'excès. C'était mon maître, mais avant tout mon ami. J'espère qu'il boit à volonté là où il est... Repose en paix. "

Je me retire avec hésitation. Si je continuais, j'allais étirer l'attente et ça n'aurait guère été agréable pour les autres. Ainsi, je cède ma place. Je retourne auprès de Quatro Cerberus. D'autres gens prendront sûrement la parole, mais j'ai parlé au nom de plusieurs déjà et ils me remercient d'une main sur l'épaule. Déjà je les entends chuchoter sur le futur de la guilde. Cependant, on sait déjà tous comment ça finira. Personne ne peut prendre sa place. Personne n'est à la hauteur et vue la réputation de la guilde, toutes les raisons sont bonnes pour fermer ses portes...

   

made by lizzou
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Jusqu'à la dernière goutte [libre]   Jusqu'à la dernière goutte [libre] EmptyMar 28 Juin - 2:05

Sybilia Philips
Sybilia Philips

Sabertooth

Click

Jusqu'à la dernière larme
-