Partagez | .
(minerva) ☾ j'ai perverti ma gentillesse.
 MessageSujet: (minerva) ☾ j'ai perverti ma gentillesse.    Ven 10 Juin - 22:01

avatar
Invité


Click



Orlando Minerva


Informations Générales



Minerva Orlando

► Sexe : ♀.
► Âge : Vingt ans.
► Date de Naissance : 18 Mars 772.
► Lieu de Naissance : Earthland, Fiore, Crocus.
► Activité(s) : Mener à bien mes propres idéaux.
► Statut / Guilde : Mage de Rang ? - Brandir l'emblème de Sabertooth.
► Surnom(s) : Mademoiselle (My Lady).
► Citation :
« J'ai toujours vécu dans la crainte de perdre. Et je me suis à proprement perdue moi-même. »
— Minerva Orlando.




Description Psychologique
"Elle est le visage de son père par oppression."

Impitoyable est bien le premier trait qu'on pourrait me confier car je suis inaccessible à la pitié, qu'aucune considération d'humanité ne réussit à me stopper dans une folle lancée. Mon rattachement avec les émotions a été brisé. Aucune once de culpabilité ne peut traverser mon esprit, et ça, c'est un avantage considérable. Autrefois, je considérais les personnes faibles comme des ordures à mettre dans un sac plastique, indigne de mon propre intérêt. Père m'avait forcer à embrasser cette dictature pour faire de moi une âme détestable et cruelle qui, maintenant, essaye de retrouver de la lumière.

Être sophistiquée pourrait me délier de mon père. Il n'aimait pas trop parler pour rien dire de concret ; et c'est bel et bien ma force de frappe première. Je sais me tenir lors d'une éventuelle provocation, jouant alors avec les mots employés. Froide et d'une nature calme, me déstabiliser est devenu rare mais je reste tout de même sensible aux critiques négatives.

La stratégie que je dote n'est pas qu'une rumeur dans Fiore. J'ai passé les premières années de ma vie à m'intéresser aux stratagèmes et tout ce qui entoure le monde du combat. Je crois même aux règlements de compte par la force des choses. Sûrement une obsession maladive me diriez-vous. Maline et alliée de la manipulation, j'ai su autrefois enfreindre les lois de la bonté devenant alors un souffle maudit par les ténèbres.

▲ J'ai une certaine manie de dire les choses ; cela m'en a payé une forte tête et une bonne franchise. Je sais jongler avec les mots, manœuvrer et justifier mes arguments. Au final, je n'ai que mes convictions qui puissent me cheminer vers une voie ferme.

▲ Le sarcasme que j'éprouve envers les personnes détestables est une chorégraphie malaxée pour faire évoluer la haine d'autrui. Cela marche très bien sur certaines personnes et, si jamais ils restent instables face à mes moqueries venimeuses, les vérités que je peux lever en toute discrétion ont le don de réveiller leur pensé. Une personne que je rejette de ma liste à côtoyer se verra humilier sous mes rires incessants. Je n'aime pas les faiblesses d'autrui car, selon moi, ils ne se bougent pas assez le cerveau pour mouvementer les choses. Ils n'aiment que se poser sur un bout de trottoir et à attendre que les secondes se tuent. Alors que de mon côté, j'ai toujours cherché à rendre fière une âme et que, jour et nuit, j'ai travaillé sans relâche pour la satisfaire du mieux que je pouvais : affrontant alors les insectes et animaux de la nature, sans passer par la vie nocturne perdue dans une grotte où seule la jouissance de la pluie -soumise à la gravité- m'aidait à m'endormir. Et cela bouillonne mon cerveau d'apercevoir une bande d'irrumator (connard) acclamée pour voir le temps passer.

▲ Ma méfiance est indestructible. J'ai puisé cette faculté afin qu'aucun homme -ou femme- ne réussisse à pénétrer facilement dans mon esprit et n'y puisse déceler mes faiblesses. Froide dès le contact d'autrui, je cherche d'abord à canaliser ses paroles, prêcher le vrai du faux et à sentir ses peurs. Une analyse assez complète pour savoir que celui qui se trouve en face de moi n'est pas l'auteur d'un prochain crime mais plutôt un humain charitable.

▲ Mon indépendance est né lorsque j'ai appris que compter sur quelqu'un pouvait me jouer de mauvais tours. Ma confiance a grandement diminué depuis que je l'avais reposé sur mon procréateur. Ainsi, depuis maintenant deux années, j'essaye de progresser et de faire de mon caractère quelque chose d'acceptable et de plus convivial.

▲ Je suis un être ordonné, car mon bien-être est avant tout de faire les choses par moi-même. Je suis faite, selon moi, pour diriger : non pas que suis-je trop égocentrique et superficielle. Mais parce que je veux être responsable ; mes traits de caractère me permettent de mener à bien une mission.

Père n'a jamais été un tremplin dans le relationnel pour moi. Me secouant de toute part, j'ai compris qu'au final, je n'étais qu'un pion sur sa table de jeu. J'ai enlacé la violence : à cause de lui. Il ne tolérait aucune forme de faiblesse : j'en ai subi les mêmes "valeurs". L'excellence est désormais pour moi un véritable cirque où, au fur et à mesure du temps de regarder les spectacles, j'ai vu à quel point un scénario ne peut pas être engendrer la perfection. Je lui en veux tout particulièrement pour avoir fait de moi un monstre.

▲ Entre dégoût pour certains et fierté pour d'autres, je reste néanmoins un espoir cabossé. L'espoir d'éradiquer la gangrène propagée par le mal. Je sais qu'au fond de ce coffre claustré, il y a des trésors à parcourir, des horizons à découvrir. Un pion devenu soldat, qui a troqué son avenir pour celui des autres. La peur de décevoir m'écorche. Je ne veux me remémorer toutes ces années de culpabilité cachée. Mon lancinant passé est lié à ces douloureuses séquelles. C'est cette douleur, cette souffrance qui commettent d'inexorables répercussions sur ma personnalité mais aussi sur mes relations mais par-dessus tout, mon cœur. Le désir de vengeance, mais aussi la frustration d'avoir éperdument trouvé un courage vide, me rend farouche et méconnaissable. Mon principal objectif est d'assouvir, d'apaiser cette soif et de ressentir à nouveau cette satisfaction d'avoir accompli des buts pour lesquels on se serait ardemment battus. Outre cela, existe une âme scellée, une délectable et lumineuse source de chaleur, cachée dans les profondeurs de mon être. Combien de fois ai-je abandonné mes buts, combien de fois ai-je pu fuir l'ennemi... Il est de mon devoir de me corriger, de rectifier mes erreurs du passé, de les contourner mais surtout... de les défier à nouveau mais cette fois-ci, sans aucune crainte à mes côtés !



Test RPG
"Se contenir pour revivre."
Le jour étirait ses rideaux. Je parcourais les territoires d'Hôsenka en méditant sur le comportement que j'avais forgé depuis mon adolescence. Durant la première partie de la nuit, je me voyais stupéfaite de la façon dont j'étais devenue. Ma foulée s'était allongée ; ainsi, la seconde partie nocturne avait vu naître une nouvelle inquiétude en moi. Les intersections dans la ville n'étaient pas rares. Aux premières douces lueurs de l'aube, alors que la fatigue menaçait de m'écraser à plein fouet, je m'étais accordée quelques secondes de repos pour trouver un ruisseau et y plonger la saleté que pouvait contenir mon visage avec la pollution. J'avais aussi bu, sans parvenir à calmer le feu qui brûlait dans ma gorge puis, par un suprême effort de volonté, alors que mon corps criait grâce de nourriture, je m'étais redressée aussitôt pour entreprendre de nouveau mon chemin. Je ne m'arrêtais plus, je ne pouvais... On me recherchait ; et cela, depuis maintenant deux années. Visage engouffré dans l'ombre d'une capuche, je courais. Fine et élancée, tout en souplesse et en un implacable déploiement d'agilité contenue.

Deux gardes plus précisément voulaient sans doute me parler... Mais j'ai pris ça comme une menace et comme un vouloir de m'arrêter. La sueur commençait à ruisseler sur mon visage et mon souffle avait pris une tonalité rauque qui traduisait mon épuisement fatal. Je courais comme si une force plus puissante que la fatigue m'avait pousser en avant. Utiliser ma magie du territoire ? Impossible. J'avais tout drainé il y a quelques jours contre un sorcier bien robuste pour supporter un maximum mes offensives. On me cherchait sûrement pour le meurtre de Jienma, mon père. Il était facile de remarquer que la torture n'avait été l'auteur que d'une seule personne : moi. La piste de cette course avait quitté les environs pour basculer dans une vallée à la végétation touffue. L'herbe y était piétinée et au centre d'une taverne formé de pierres sombres, des vagues de fumée blanche s'élevaient dans de fines braises d'un feu mal éteint.

Je regardai derrière moi et -visiblement- personne n'avait réussi à suivre ma volonté de fuir. Les fourrés se déchirèrent et six individus dépenaillés sortirent de cette taverne en vociférant. Sales, les cheveux longs, le visage mangé par une barbe hirsute... Je préférai pénétrer dans l'enceinte et esquiver du mieux que je pouvais ces humains. La gorge nouée par le sentiment d'être devenue faible, me voilà occupé par les multiples lumières artificielles que contenaient l'intérieur de cette taverne. Je vis le visage répugnant descendre vers le mien. Barbe miteuse, chicot noirâtres, regard torve, haleine fétide... J'arquai les reins pour me débattre en vain de celui qui me tenait.

— Alors, tu cherches l'aventure, jeune nana ?

D'un coup sec je m'étais débattue et j'avais optimisé pour de la marche rapide vers l'une des tables. Lui aussi, ne semblait pas être dans ses états normaux. Il semblait que les repas du quoi était vraiment pas cher -selon la pancarte bien disposée à de la publicité. La serveuse s'occupa de moi, je lui donnai ainsi mes envies et avec quelques pièces, je réussissais à m'offrir un épais ragoût agrémenté de feuilles d'étoilées. Mais voilà que quelque chose étouffa les multiples pouffes étendues sur plusieurs ondes. Une lacryma se déposa au centre de la pièce absorbant ainsi toute autre lumière du coin. La Reine, Jade E. Fiore, depuis la nouvelle capitale Arcadia, annonce la création d'une milice nommée Silver Sword suite aux explosions de Crocus et d'Hajurion : synonyme d'attentat. Elle met à disposition, selon ses dires, un couvre-feu que toute la population se devra de respecter.

— Ajata-...r Virke... c'est... im-po... bafoua l'un des clients.

— Cette milice ne servira absolument à rien ! On est foutu dit un autre...

Un silence complet dans la salle, seuls les courageux prenaient la parole d'une voix tremblante à des millièmes de seconde. Je ne pensais rien de tout cela. Il est vrai que, pendant les deux années qui ont suivi après la défaite de Jiemma, je m'étais prêtée au jeu de le retrouver et de le crever une bonne fois pour toute. Malheureusement, très peu de personnes l'ont cerné -voir même aucune. Les attentats terroristes de la guilde Ajatar Virke était bien évidemment prévisibles et la Reine avait prit les mauvaises décisions selon moi. Cela restait mon humble avis, et puis qui étais-je pour penser ça ? Une simple magicienne qui a quitté sa légion pour tâcher de mettre fin à la vie de son père : aucune explication donnée à ceux qui autrefois se soumettaient à sa terreur démoniaque. Ces pensées s'envolèrent en volutes parfumées, la discussion à l'une des tables qui me faisaient face me perturbait singulièrement.

— Qui va nous protéger, tu penses toi ? Fairy Tail ? Ils ne sont bons à rien, Erza Scarlet -censée être la meilleure d'entre eux- plonge sa tête à la conquête de l'amour. Sabertooth ? Après le départ de Minerva Orlando ? De plus, elle s'est extirpée dans une guilde illégale selon les rumeurs, suivi d'un rire dangereux.

— Sabertooth était une bonne guilde autrefois. Mais depuis que Sting a reprit le flambeau, tout est devenu nul et sans exploit. Je te rappelle qu'il a été vaincu à Rhynal, une défaite amère qui le plonge définitivement -lui et sa guilde- dans l'oubli. Ce sont devenus de véritables crétins, les deux hommes s'offraient un moment de moquerie.

Je poussai un soupire... J'avais sensiblement le même âge que ces monstres mais un monde pouvait nous séparer. Jamais, je ne m'étais montrée aussi délicate et aussi fragile. J'avais toujours veillé à ne pas dépendre de personne, acceptant les dangers et la solitude que cela impliquait, voire les recherchant, ces deux hommes exposaient sans embarras leur vulnérabilité. J'attisai ainsi, sans en avoir vraiment conscience, les pulsions protectrices de ceux qui m'entouraient. Je dévisageai les hommes et les femmes assis autour de multiples tables, regroupés par affinité et occupés à manger ou à discuter. Rien à voir avec l'harmonieuse sensation de complémentarité qui baignait à Sabertooth sans le démon qui la diriger avant. J'avais réussi à forger un certain calme, après ces deux années, mais il était temps pour voir de m'expliquer et de retrouver un certain but dans ma vie ; malgré les masques que je m'étais enfilée. Fini la peur de perdre, fini la rancœur facile... Ils devaient être -désormais- ma raison de vivre.

— De véritables salopards, haha...

Véritables salopards ? Non... De véritables âmes lumineuses. Sabertooth n'a, certes, pas était aussi chaleureuse auparavant par le manque d'un dirigeant respectueux mais pour moi ils étaient une famille : et le sont toujours. Je me suis écartée d'eux pour ne pas avoir recourt à des préjugés en premier lieu. Et en deuxième lieu, pour écarter du mieux que je pouvais la menace qui avait bouffer nos sources de gentillesse et de générosité. J'ai cette ambition d'y retourner et de pouvoir expliciter tout ceci : non, je ne suis pas partie pour m'endormir dans les locaux d'une légion illégale... Non, je ne serrerai pas la main au diable. Je ne peux leur en vouloir dans la mesure où je n'ai donné aucune justification de mon départ. Je comprends alors leur éventuel refus si jamais je ne me pointe devant la bâtisse...

— Mais ils sont gays non ? Entre Sabertooth ! écriai-je l'un des vipérins.

Mes poings se brutalisent sur la table émettant alors un second silence complet dans la taverne qui -deux minutes avant- était redevenue soumise aux bruits incessants. Ainsi, mon regard fixait longuement le vide avant que ma main vienne jeter ma capuche en arrière. Un léger étonnement de foule avait été harmonisé au même moment. Je pense à rien, juste à la souffrance que ces gens ont vécu et les voilà abondés de critiques venimeuses.

Ils vous ont pourtant protégé. Ils vous ont prit sous leurs ailes alors que le temps autour de vous s'écroule, que la menace domine de minutes en minutes votre horizon, votre famille. Et... Vous leurs crachez au visage comme des microbes, à cette phrase, mon regard braquait les vagues agitées devenues calmes. Qui êtes-vous -tous !-, ici ? Oui, c'est bien ce que je pensais... Personne. Absolument personne. À votre place, je n'injecterai pas de venin à la guilde qui vous protège contre Ajatar. Contre tous les antagonistes qui ne veulent que votre décès pour leur malin plaisir.

Les alentours étaient devenues une forêt : le silence imposait son trône. Je redressai alors mon corps avant de laisser tomber la cape qui me permettait d'être devenue une femme du peuple. Tout le monde savait qui j'étais et leur réaction -bien étonnante- avait été positive. Si j'étais vous, j'aurai garni mon arsenal, et j'aurai servi à quelque chose. Mais il ne tient qu'à vous d'agir.... Si ils acquiesçaient, il n'était pourtant pas certain ce que ces informations données étaient devenus capital. Le silence s'éternisait durant de longues secondes encore, avant que je n'entreprenais une démarche douteuse vers la sortie. Il était temps, pour moi, de retrouver mes souvenirs que j'avais laissé... à Sabertooth.



Magie Principale
Territory & les 18 Dieux de Yakuma

L'une des magies les plus puissantes pour l'une des sorcières les plus dominantes. Mes compétences sont suffisamment prééminentes pour qu'on puisse me qualifier comme étant la meilleure magicienne des Tigres.

Vous voulez un léger aperçu de ce que votre Mademoiselle est capable de faire ? Bien, tout d'abord, sachez que Territory se concentre sur les paramètres de l'espace (100m maximum et 50m de diamètre autour de moi). La propriété de l'air est mon domaine ; ainsi, je pourrai vous meurtrir en vous donnant l'impression que du plomb vous tabasse, ou même encore, lors d'un bain coquin, vous donner l'imagination de vous faire malaxer dans de l'eau extrêmement brûlante. Tout ceci grâce à ma propre magie (aperçu d'une vague/bulle de plusieurs nuances) orchestrée par l'ensemble de mes mains. Mais ce n'est pas tout... Territory me donne aussi cette capacité de voir dans un diamètre de 180°.

Un projectile, en pleine cible sur moi, se verra esquiver facilement. Comment ? Et bien tout simplement en tendant horizontalement mes bras, ma magie me permet en effet de l'utiliser comme étant un portail dimensionnel. Ainsi, votre offensive se soumettra à ma première main tendue enrobée de ma substance et cheminera vers mon autre bras. Mais pas que...

La téléportation est ma manipulation favorite en ce moment. Où que vous soyez, j'ai cette capacité à pouvoir vous téléporter n'importe où -ou même, un de vos objets. Pas mal, non ? La permutation n'est qu'une brindille que je peux faire, disons que cela fait parti de mon arsenal aussi.

Vous toucher avec ma magie peut vous nuire, vous touchez grièvement, me protéger, vous attraper comme une main crochue cherchant à vous dévorer en milles pièces. Je peux notamment vous englober de ma matière : modifier ainsi la gravité et vous absorbez, de minutes en minutes, votre puissance magique.  

Allons regarder ce que les dix-huit Dieux vous réservent.

Dix-huit Dieux parfaitement invoqués de l'haut-delà me permettent de conférer la frayeur de toute une génération. En effet, chaque divinité comporte sa propre statue et ses propres effets. Mais vous ne verrez point la robustesse que cela peut me procurer, sinon, à quoi cela sert d'être sur un échiquier si c'est pour renverser mes propres pions ?

Alors, est-ce que cela vaut vos compétences ?



 MessageSujet: Re: (minerva) ☾ j'ai perverti ma gentillesse.    Ven 10 Juin - 22:47

avatar
Hazel Nicholae

Sabertooth

Click

Alors pour tes test rp :

Sujet 1 : La réaction et les pensées de Minerva après que son père est été défait par Stings et qu'elle est été contrainte de quitter la guilde.
Sujet 2 : Cela fait bientôt deux ans maintenant que Minerva ne fait plus partie des tigres. Aujourd'hui qu'elles sont ses objectifs, qu'elle est son but, comment vois-t-elle les changements venant s'opérer dans le pays à la suite des événements de destruction centrale. Bref Minerva à l'heure d'aujourd'hui, son point de vue, ses ambitions etc. Bref : Minerva le constat (accrocheur non ? /PAN/)
Sujet 3 : Tu es dans une taverne et l'annonce de la reine vient d'être proclamé en direct par lacryma. Il n'en fallait pas moins pour que les conversations se tournent naturellement sur tout les événements récents, Ajatar Virke, la milice, les explosions. A la table d'à coté deux hommes reviennent sur la défaite de Stings à Rynal et n'y vont pas de main morte pour railler le maître et la guilde des tigres dont tu as fais si longtemps partie, qu'elle est ta réaction ?

Désolé, c'est pas terrible comme choix, j’espère au moins que l'un d'eux t'inspireras Wink
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: (minerva) ☾ j'ai perverti ma gentillesse.    Sam 11 Juin - 20:08

avatar
Invité


Click

Merci à toi Hazel pour ces trois propositions, c'était de bons sujets !

J'ai pris le troisième.

Je viens aussi annoncer que ma présentation est officiellement finie et que j'attends le passage d'un(e) modérateur(rice) ! :fouet:
 MessageSujet: Re: (minerva) ☾ j'ai perverti ma gentillesse.    Dim 12 Juin - 11:56

avatar
Damaz Elandez

Ajatar Virke

Click


♦️ Bienvenue sur Fairy Tail RPG ♦️
♠️ Modération ♠️





Me v'là.
Je vais donc effectuer la modération de ta fiche, si à certains moments mes remarques peuvent paraître blessantes ou cassantes, sache que c'est nullement mon intention, je suis simplement là pour t'aider au mieux à avancer et te permettre une inclusion en rp réussie Wink

Puisque tu tentes un prédéfini, sache que ii à un moment j'ai quelques doutes, il est possible que je demande à un autre modérateur de passer jeter un oeil sur ta fiche afin d'obtenir son avis.

Sur ce, c'est partie !


Psychologie

Alors tout d'abord sur la forme il y'a quelques problèmes de syntaxes et des oublies de mots, j'ai eut du mal à voir où tu voulais en venir avec certaines tournures de phrases. Je te demanderai une relecture pour travailler ça, c'est certainement la forme avec laquelle tu as travaillé ta psychologie qui fait ça, mais c'est très perturbant, j'ai aussi noté qu'à certains moments tu utilises des mots qui ne sont pas vraiment approprié à ce que tu cherches à nous dire, peut-être parce que tu as essayé de faire trop compliqué en te mettant la pression, je ne sais pas, mais des fois aller au plus simple est un gage de compréhension Wink

Sur le fond maintenant. Je trouve la psychologie très incomplète, tu t'axes sur son côté froid et cruel, celui d'une femme impitoyable, mais elle n'est pas que ça, de plus on discerne mal le pourquoi de ce tempérament.

Sanguinaire, je ne suis pas réellement d'accord, Minerva peut-être impitoyable certes, mais quand elle se montre cruelle et impitoyable c'est surtout en vers les personnes qu'elle considère "faibles" et donc des déchets, comme pour Lucy lors des grand jeux magiques. De plus même si Minerva n'a pas peur de se salir les mains, elle n'apprécie pas ça pour autant, ce n'est pas le genre à aimer sentir le sang couler sur ses mains, mais elle se fait un malin plaisir à jouer et "torturer" avec ceux qu'elle considère faible et donc indigne de son intérêt, un moyen de leur donner une bonne leçon. De même si elle sait utiliser la violence pour arriver à ses fins, elle n'est pas une bête enragée, elle est d'ailleurs plutôt une femme sophistiquée avec un parlé très soutenue et un parfait contrôle de son comportement et de ses émotions, froide et calme.
Paragraphe à revoir et nuancer donc, car pour moi il ne correspond pas vraiment au personnage.
De même tout ça est en lien avec ce que tu évoques dans le paragraphe sur l'ironie et le sarcasme. (d'ailleurs Le sarcasme et l'ironie ne sont pas vraiment la même chose). Là où pour moi ces deux points sont liés c'est que tu parles de personnes détestables mais sans faire mention de ce qui rend justement une personne détestable aux yeux de Minerva.

L'intelligence n'est pas un trait de caractère en soit, j'ai bien saisie où tu voulais en venir et oui Minerva possède une intelligence redoutable, mais au niveau psychologique se sont plus son côté stratège, malin, voir manipulateur qui seraient a développer pour parler de cette intelligence.
Passage à revoir donc.

La méfiance oui. Totalement, de par son passé et son histoire Minerva ne donne pas sa confiance facilement, mais ce n'est pas pour autant qu'elle considère les gens soit comme ennemis, soit comme gibier. Il est même dit que Minerva peut-être une personne très attentionnée et qui aime cuisiner pour les autres dans le manga, ce qui rejoint ce que je te disais au début, Minerva n'est pas qu'un "monstre" froid, cruel et calculateur, elle a même un plutôt bon fond derrière cette façade dut à son éducation par un homme violent qui la frappait, qui ne visait que l'excellence et ne tolérait aucune faiblesse, d'ailleurs je déplore que tu ne parles pas du tout de ça, de l'importance de son père dans sa construction psychologique.

Le passage sur l'indépendance. En effet Minerva est indépendante mais ce n'est pas de cela dont tu fais mention pour ce trait, là encore tu parles plus de ce coté réfléchit et stratégique, elle ne s'engagera pas sans être sur de pouvoir gagner.

Ordonnée oui, mais tu parles de perfectionnisme là.

Bref, en soit c'est pas mauvais, mais bien trop superficiel, Minerva est un personnage complexe possédant deux facettes. Là tu as pris la facilité en faisant quelqu'un de simplement froid, cruel et la calculateur, mais en plus de manière réductrice et pas appliqué aux bons motifs.
Après je pense que tu es apte à jouer ce personnage, mais là faut que tu me retravaille tout ça, je veux voir la complexité de Minerva, mais bien évidemment en y mêlant ton interprétation du personnage et ta touche.

A revoir.


Test RP.

Alors c'est pas mauvais, mais y'a des trucs qui me chagrines :

Premièrement je vais parler de deux trois détails, tout d'abord, si le nom de Zulria est connu, ce dernier est un mystère pour la plupart de gens, par là j'entends que a part son visage et son nom inscrit sur les avis de recherche presque personne ne sait de quoi il est véritablement capable et vue le climat je pense que d'évoquer son nom n'est pas un truc anodin que n'importe qui ferait, son nom fait peur, Ajatar fait peur, nous sommes au lendemain des attentats et la population est terrifiée.

Ensuite c'est du détail mais tu parles d'avoir cherché Ajatar, comme tu l'as dis dans ta description psychologique, Minerva est très réfléchit et n'agit pas à l'aveugle, je la vois mal se lancer à la poursuite d'une guilde noire dont on ne connait pratiquement rien à part la puissance dont ses mages ont fait preuve. Chercher des informations et à en apprendre plus oui, partir à l'aveuglette pour tenter de détruire Ajatar non.

Ensuite ton personnage n'a pas connaissance du fait que Saber parle de te réhabilité ou pas, c'est très important comme point, tu n'as aucune façon de le savoir c'est interne à la guilde donc des ivrognes dans un bar peuvent encore moins être au courant que toi.

Enfin tu as choisis le troisième test, mais j'en veux plus que ça, au final le sujet en lui-même n'est abordé que dans la fin, le dernier paragraphe et cela ne me suffit amplement pas tu as moyen de faire beaucoup mieux j'en suis convaincu, au vue du caractère de Minerva, de ses deux facettes et de sa complexité je veux que tu me pousses bien plus ce que les dire de ces hommes provoque.
Comment voient-elle Saber ? Elle veut y retourner, mais elle doit leur en vouloir aussi ? Elle ne supporte pas la faiblesse et vise l'excellence, comme cette guilde dont elle a fait partie. La voir raillé ne la met-elle pas en colère ? En veut-elle à ces hommes pour l'injurier, ou à la guilde et a Stings d'avoir salit leur réputation ? Peut-être même aux deux qui sait. Bref qu'est-ce que ca provoque en elle au niveau émotion et sensation, qu'elle prenne conscience qu'elle veut retourner chez les tigres oui, pourquoi pas, mais tout autour de cette situation il se passe quoi en elle ? Que pense-t-elle ? Quelles émotions la traverse successivement ? Et surtout réagit-elle ou pas ? Parce que là on a aucune réelle réaction physique, serre-t-elle les poings ? Se lève t-elle pour interrompre la conversation ? Va-t-elle les menacer ? Va-t-elle rester discrète en serrant les dents ?

Ce ne sont que des pistes que je te donne pour te donner une idée de ce que j'attends pour pouvoir vraiment juger ton interprétation du personnage. Je pense que tu peux le faire clairement, mais là j'en veux plus, plus de travail et plus d’interprétation du personnage, tu restes très extérieur comme si tu avais peur de te l'approprier et de pleinement la jouer et ça j'en veux pas, donc tu te lâches et tu joues Minerva a fond.

Ah oui et c'est quoi cette histoire de recherche par la milice ? Elle a fait quoi ? Aux dernières nouvelles Minerva n'est pas illégale, a moins qu'elle ai fait quelque chose, mais on en sait rien, tu dis juste qu'elle est recherchée, pourquoi ? Je suis pas contre mais je veux que tu m'expliques de quoi il retourne.

A revoir


Magie

Là j'ai rien à dire, on en a parlé, c'est pas un copier collé du wikia, c'est bon pour moi a une exception, je vais te demander de fixer le périmètre de territory, je te préviens je veux pas d’hectare. Une centaine de mètres maximum.

En attente de préçison.


Techniques



Verdict : Pour le coup pas grand chose à dire sur la magie que tu as très saisit, juste quelques détails. Sur le reste par contre pas mal de choses à revoir, c'est pas mauvais, mais j'en demande beaucoup plus, alors n'aies pas peur de la validation, tu veux Minerva tu te lâches pour la jouer et bien nous montrer Minerva tel qu'elle est en te l'appropriant. Je pense que tu peux la jouer si ça peut te rassurer, mais pas comme ça, ça me suffit clairement pas. Allez un peu de courage, je repasserai une fois tes modifications effectuées.

♦️ ♠️ ♦️ ♠️
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: (minerva) ☾ j'ai perverti ma gentillesse.    Dim 12 Juin - 13:40

avatar
Invité


Click

Modifications apportées !
 MessageSujet: Re: (minerva) ☾ j'ai perverti ma gentillesse.    Lun 13 Juin - 9:52

avatar
Damaz Elandez

Ajatar Virke

Click


♦️ Bienvenue sur Fairy Tail RPG ♦️
 ♠️ Modération ♠️





Me v'là.
Je vais donc effectuer la modération de ta fiche, si à certains moments mes remarques peuvent paraître blessantes ou cassantes, sache que c'est nullement mon intention, je suis simplement là pour t'aider au mieux à avancer et te permettre une inclusion en rp réussie Wink

Puisque tu tentes un prédéfini, sache que ii à un moment j'ai quelques doutes, il est possible que je demande à un autre modérateur de passer jeter un oeil sur ta fiche afin d'obtenir son avis.

Sur ce, c'est partie !


Psychologie

Alors c'est BEAUCOUP BEAUCOUP mieux. Genre vraiment, après toujours ce petit soucis de syntaxe, je pense dut au fait que tu as voulu faire peut-être trop compliqué dans la façon de rédiger ta psycho.

Franchement vue la différence entre ce que tu m'as fais avant et là je vais pas chipoter, tout ça se peaufinera en rp, tu m'as convaincu malgré tout.

Validé.


Test RP.

ALORS LA.

C'EST...
























BEAUCOUP MIEUX !!

Mouahahaha. T'as eu peur hein ? What a Face

Voilà ce que j'attendais, ça c'est ce que j'appelle jouer un personnage dans une situation, aussi simple soit-elle qu'une discussion entendue à une table.

Alors écoute comme pour la psychologie pour moi c'est bon, ça se peaufinera en rp et à force d'écrire, je te laisse ta chance avec grand plaisir et Stings est d'accord avec moi.

Validé


Magie & Techniques

Pense à rajouter que Territory est valable sur 100 mètres.

Validé.

Verdict : Alors écoute c'est beaucoup mieux et personnellement ça me suffit pour te laisser ta chance avec le personnage car de toute façon c'est bien a force d'rp que ca devient meilleur, si on laisse aucune chance y'a aucun moyen que ça s'améliore et surtout les bases sont bien là.

Par contre prends garde à ta syntaxe et au sens des mots, réfléchis bien à ce que tu veux dire et relis toi et pareil à force d'écrire ça ne pourra que s'améliorer.
Bienvenue ma belle Wink


♦️ ♠️ ♦️ ♠️
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: (minerva) ☾ j'ai perverti ma gentillesse.    

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Minerva McGonagall [UNDERCO]
» HERMIONE & MINERVA - vous êtes si jeune
» (f) MINERVA MCGONAGALL feat MICHELLE FAIRLEY
» Minerva McGonagall ▬ Nous n'avons jamais recours à la métamorphose pour infliger des punitions !
» Sagesse, beauté et gentillesse ne font bouillir aucun chaudron ▬ Charlie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Avant-Propos :: Vous et votre Personnage :: Mages Ermites