Partagez | .
tupperwares ? kesako ? / solo
 MessageSujet: tupperwares ? kesako ? / solo   Mar 7 Juin - 0:29

avatar
Liam X. Fa Long

Iratus

Click

De la veille au matin
with Liam

Cela n'aurait jamais dû se passer ainsi. La fièvre s'emparant de la tête écarlate, et le poul s'accélérant dans l'ensemble de la pièce, la peur au ventre de se faire trouer de plomb ou d'autres débris de feu, le rire cristallin de l'immortelle... et le gamin intrépide et dénué de bon sens gisant sur le parquet d'un salon taché de sang.
Cela n'aurait jamais dû se dérouler ainsi.



La veille au soir


Le rouquin, plongé dans l'abîme désespoir hebdomadaire de son passé, frémit doucement en frottant les pages du roman une à une, dans la lenteur d'un escargot manchot, et l'esprit d'un âne idiot. Absent, il ne remarque peut être même pas qu'il est plongé dans l'obscurité et que son bouquin n'est pas phosphorescent. Il ne remarque peut être même pas qu'il serait bien incapable de lire quoi que ce soit, mais en bas des escaliers, l'ambiance trop vive ne lui donne guère envie.

Il doit pourtant y aller.

Traînant des pieds sur les marches de bois, il manque de dégringoler par deux fois sous l'œil expert de Chuan, sans doute. Il ne le voit pas mais il le suspecte, tout comme il sait probablement que Wizzle ne doit pas être loin, à brailler avec Elias.
Il n'a pas beaucoup de noms à retenir dans la guilde de sa frangine, et il les connaît presque tous par coeur. Presque. Le forgeron il n'arrive pas à retenir son prénom. Est-il là ? Il n'en sait rien. Il passe son tour et le bar, pour se projeter avec juste le fond de sa bière de l'après midi dans la vaste épopée des étoiles, regardant celles qu'ils pouvaient voir de Joya. Il pense. En fait il n'en sait rien, il n'a jamais regardé assez longtemps pour pouvoir discerner un agencement spécial.
Et il boit. Il ne boit pas beaucoup, il ne reste qu'un fond. Alors il repose la bouteille, et touche son collier pour sentir un ronronnement affectueux, comme celui d'un chaton que l'on porte pour la première fois, avant qu'il nous pisse dessus.

C'est douloureux, le passé. C'est douloureux, les souvenirs. C'est douloureux, n'est-ce pas ?

Il finit par se lever et traîne dans les locaux après être revenir de sa virée nocturne d'a peine dix minutes. Il envoie un A demain ! à l'attention de ceux qui ne sont ni trop bourrés, ni perdu dans une conversation, et qui daignent l'écouter, et il monte se coucher. Il n'est pas d'humeur à avancer aujourd'hui.

C'est dans ses rêves qu'il finit par tomber, et Graceling l'attend, cheveux aux vents (ça rime !). Cette dernière est assise sur un rocher tiré du monde des rêves, et tient dans le creux de sa main un galet qu'elle lance de toutes ses forces dans le lac pour faire deux ricochets.

Wow ! Comment tu fais ? Comment tu fais Graceling Onee-sama ? _ Tu prends le galet comme ceci (lui montre-t-elle, A la petite Hana qui vient d'apparaître) et tu le lances le plus horizontalement possible.

L'enfant s'essaie au lancer de pierre, mais le caillou en question ne dépasse pas la zone des "zero rebond" et plongé dans l'eau immédiatement après le premier lancer. Liam observe, et finit par s'asseoir dans l'herbe, attrapant lui même l'un des morceaux de roche plats pour le lancer et effectuer trois ricochets. Hana est aux anges, quoiqu'un peu déçue de ne pas réussir, et Liam retrouve la foi en son sourire. Il finit par se réveiller et l'aube perfore de ses rayons de soleil la chambre de l'enflammé, qui s'empresse de s'habiller et de bailler avant de se lever.

Il passe par l'armoire, il prend une veste par dessus son pantalon, et va pour descendre lorsqu'il remarque une enveloppe sous sa porte. La prenant, il découvre que sa mission du jour - obligatoire - concerne une surveillance exagérée d'une réunion de ménagères, à propos de Tupperwares. Il soupire, se déshabille, laisse son pyjama border son lit avant d'aller prendre sa douche, sautant le petit déjeuner. Il attrape ensuite un jean, des chaussettes et un boxer, une chemise et des mitaines - parce que c'est classe les mitaines -, et s'en va pour la - petite - grande aventure. Il récupère en passant un couteau, au cas où. Parce que la lettre le précise : un attentat va être commis.

Et il sort de la guilde pour se rendre à l'autre bout de la ville, sans encore savoir qu'il croisera sur son chemin l'enfant qui fera régner le sang dans la dite maison. Sans savoir qu'il se trouvera en face d'un objet prêt à exploser. Sans savoir que les Tupperwares ne sont qu'une façade pour faire venir les mages et Iratus. Sans savoir ce qui l'attend.

Il le regrettera.

To be Continued...

electric bird.



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: tupperwares ? kesako ? / solo   Mar 7 Juin - 22:21

avatar
Liam X. Fa Long

Iratus

Click

À la conquête de la matinée
with Liam

Si seulement la tête brûlée avait su. Si seulement le gosse aux allures de macaques n'avait rien tenté. Si seulement ces bonnes femmes n'avaient pas caché la vérité. Si seulement...  


Le matin du jour J


C'est aux abords d'une demeure gigantesque, tirant plus du manoir ou de la villa que de la simple habitation, que l'on se ravit de sa présence alors qu'il monte les marchés menant à la véranda. Un peu reculée, cette bâtisse rassemble le style classique dans une splendeur architecturale qui ne fait qu'était le jeunot alors qu'il pénètre dans le salon principal, ou d'autres femmes aussi mûres que la première qui l'a invité l'attendent de pied ferme. Il s'incline respectueusement, et le collier pendouille sur son haut, alors que les ménagères se révèlent à leur tour, sans que l'écarlate ne retienne véritablement les prénoms. Il se contente de rester à sa place, laissant les bonnes femmes à leur réunions.
Mais alors qu'elles sortent les objets de leur amusement, Liam remarque que ce ne sont pas les tupperwares décrits dans la lettre, et c'est avec une gêne indescriptible qu'il fait mine de ne pas avoir vu les sextoys.

Et Graceling vibre, hilare, autour du cou du jeune Fa Long, tandis que ce dernier préfère regarder vers l'extérieur, se demandant quel homme insensé viendrait commettre un « attentat » dans un salon empli d'obsédées. Il se demande si l'on ne le prend pas pour un simplet désuet, un con.

Les bonnes femmes discutent, elles sortent les dildos de leur paquet avant de les montrer aux autres. Elles font des choses qu'il préfère oublier, d'autant que leur tranche d'âge ne correspond pas réellement à ses attentes physiques de l'aimée.

Chérie ? Je suis rentré. Je vais dans mon bureau, s'il te plait, ne me dérange pas. J'ai un tas de paperasse à régler pour demain. _ Ne t'en fais pas mamour. Bon courage.

L'homme et sa femme. La femme et son homme. L'un rentre du travail à une heure inhabituelle, mais peut être travaille-T-il de nuit. L'autre organise apparemment souvent des réunions telles que celles ci. Elle discutent, les bonnes femmes. De la taille, de la circonférence. Elles discutent même de la flexibilité et du taux de plaisir que chaque babiole leur procure. Liam ne veut pas entendre ça.

Et soudain, c'est le drame. Tout se passe si vite que Fa Long n'a le temps que d'apercevoir un enfant déposer un paquet sur la table durant le problème technique du lacryma exerçant les flammes de là cheminée. Personne ne l'a vu, et il l'interpelle mais il a déjà disparu.
Alors l'ex garde se précipite sur la table, au grand damn des dames qui voient leur jouets favoris tomber. Et il l'ouvre, prêt à expulser son contenu hors de la pièce.

Il tombe alors sur un sextoy très particulier, et blêmit.

Plait-il ? Ce n'est pas parce que je vous ai engagé pour sécuriser - et par là, j'entendais plus les vols de mes précieux objets que n'importe quel autre attaque, même si j'ai préféré mentir un peu sur la demande de mission -, que vous pouvez vous accaparer mon plus beau gode, monsieur Fa Long. _ Ah ! Non ce n'est pas... Pourquoi avez vous menti ? _ Je n'avais pas spécialement envie de clamer à toute une guilde que j'allais montrer ma collection privée de sextoys...

Il repose alors l'objet, et recule. Mais l'enfant est revenu avec un autre colis, et alors qu'il s'avance vers la table, le rouge recule et le percute involontairement.

Ah ! Attention !
Raymond !
Ah !

L'enfant tombe contre le vase. Le vase se brise, et le gosse s'entaille le bras qui se met à couler doucement d'un sang rouge. Liam est quant à lui contre l'armoire, la jambe sous les débris de vase, blessé lui aussi. Mais ses entailles étant superficielles, il se relève immédiatement et s'agenouille auprès du petit, constatant plusieurs morceaux de verres dans son bras.

Surtout, ne bouge pas... D'accord ? _ Ça fait mal... _ Chut... Chut. Quel âge as tu ? _ Dix ans...
Voila des pansements !

C'est la mère de l'enfant qui revient après un saut dans la cuisine. Elle tient plusieurs rouleaux de pansement, et du désinfectant.
Liam attrape ce qu'elle tient et lui sourit, avant de tenir d'une main le bras du petit, et de l'autre de s'apprêter à enlever un des morceaux. Mais avant, il appelle quelqu'un.

Hana ! J'ai besoin de toi !

De Graceling, le magnifique collier au cou de Liam, sort une douce lumière chaude, et apparait alors une fillette de deux ans l'aînée du garçon. Une belle enfant aux cheveux pales et roses, aux yeux de la même couleur, et au teint doux. Elle se pose à genoux près de Raymond qui semble être sublimé par une telle vue.

Ne t'en fais pas. Raymond ? _ Oui madame l'ange ?

Elle glousse un peu, rougit beaucoup, et tente de s'en sortir.

Je suis loin d'être un ange tu sais. Mais je vais te parler pour que tu ne le vois pas venir. _ Pour que je ne vois pas venir quoi ? AIE ! Ah ! Ah j'ai mal !

Liam a profité d'Hana pour pouvoir enlever l'un des morceaux de verre. Le bras saigne de plus en plus, et il va pour attraper du papier pour éponger la plaie quand un bruit d'arme à feu se fait entendre dans son dos. Un regard en arrière et il voit le père de Raymond pointer un fusil contre son dos.

Eloigne toi de mon fils tout de suite, ordure. Frapper et saigner un enfant ! Mais comment peux tu te supporter ?!

Il a mal compris. Il n'a pas toute l'histoire.

To be Continued...

electric bird.



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: tupperwares ? kesako ? / solo   Mar 7 Juin - 22:46

avatar
Liam X. Fa Long

Iratus

Click

Jusqu'à la fin de la journée
with Liam

[color=#3f4747]L'arme braquée sur lui, l'ancien soldat ne peut que blêmir, surtout que les accusations sous entendues sont fausses. Comment en est on arrivé là comment est on passé de la simple surveillance d'une réunion peu commune à la menace à tout instant de plomb dans le dos ?

Instant I du jour J de la semaine S du mois M de l'année A de...

Chéri ce n'est pas ce que t- _ Stop ! Ne parle pas Karen ! _ Mais Liam ne v- _ Arrête de parler ! Liam donc ? Tu vas t'éloigner doucement de mon garçon pour qu- _ JE NE PEUX PAS !

L'arme se braque et le père de Raymond est sur le point de tirer.

DIS PAS DE CONNERIES ! TU VEUX MOURIR ?!

Et un rire cristallin se fait alors entendre dans la pièce, tandis qu'une chevelure blonde tombe devant le visage d'une silhouette apparaissant soudainement devant le canon de l'arme. Son rire emplit la pièce, tandis que le père tire, et la balle traverse le corps du fantôme et vient se loger à quelques centimètres de la tête de Liam. Raymond est si effrayé qu'il n'arrive même plus à parler.
Le père est médusé et croit que Graceling est une mage. Il grogne à sa femme. COMBIEN DE FOIS T'AI JE INTERDIT DE FAIRE VENIR CES SATANÉS MAGES CHEZ MOI ?!
Cette dernière répond rapidement Mais il n'est pa- _ Pas mage ? Mon cul !
Cette conversation explique pourquoi la requête à été envoyée à Iratus Orationis. Les mages sont détestés et haïs ces derniers temps, depuis les attentats, et de nombreuses personnes sont dans le cas de cet homme : répugnés par les magiciens.

Tss... Alors vous n'avez pas compris ?

La blond a pris la parole, et avant que le père ne s'énerve encore une fois, elle lève les bras.

Liam n'a pas agressé votre fils, il tente juste de le soigner. Et non il n'est pas mage. _ Hein ? Te fous pas de ma gueule la petasse ! Mes balles te font rien ! Si t'es pas mage, comment t'expli- _ Je n'existe pas. Pas dans ce monde. Plus dans ce monde. Et Liam Fa Long fait partie d'Iratus Orationis. Je ne suis que son artefact.

Alors les yeux de Raymond semblent reprendre des couleurs, en même temps que son visage.

Tu as le même nom de famille que mon héroïne ! Eileen Fa Long est trop géniale ! Elle a pu créer une guilde pour les gens normaux. Pourquoi tu as son nom de famille ? _ Euh... Je suis son frère.
L'enfant n'étant pas effrayé par le rouquin, le père comprend son erreur et baisse son fusil. Pardon... Je... Je suis d- _ Désolé. Oui, je sais. Il sait aussi. J'm'en tape.

Et l'image de Gracelong s'efface pour que l'âme retourne en son collier. Liam ne le montre pas, mes les deux invocations l'ont épuisé, et c'est à peine s'il parvient à coller le pansement après avoir désinfecté la plaie. Il se cale alors contre le mur une fois que c'est fini, et l'enfant attrape un pansement et le colle sur la jambe de Liam, tout content de « l'aider » à son tour. Le rouquin sourit, avant de lui frotter la tête et de le décoiffer. Puis il se relève, et serre la main du père pour bien montrer que l'incident est clos. Pourtant il a bien cru y rester. Il fait juste le fier.

La journée se termine finalement plutôt bien et sans encombre. La fameuse menace d'attentat n'a pas été un simple mensonge, cependant. Une femme, n'ayant pas été invitée, a menacé de se faire tous les maris des ménagères en représailles. Mais ces menaces en l'air n'ont eu aucun effet escompté, et Liam m'a reconduite dehors le plus poliment possible.

A la fin de la journée, il est finalement reparti en direction de la guilde, et une fois arrivé sur un siège au bar, il s'est étalé contre le comptoir pour un petit somme. Wizzle dira sans doute à qui veut bien l'entendre qu'il était bourré...

Et tout le monde serait bien capable de le croire.
The End ?

electric bird.



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: tupperwares ? kesako ? / solo   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» présentation Bob Solo [Validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]
» Entrainement et agrandisement avant le combat d'arêne {solo}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Ouest :: Arcadia, la Capitale du Royaume :: Quartier résidentiel