Partagez | .
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
DEATHMATCH • Jiro x Logan
 MessageSujet: DEATHMATCH • Jiro x Logan   Sam 28 Mai - 13:08

avatar
Jiro Yu

Eagle's Claw

Click


DEATHMATCH
Le corps tomba à terre, sans vie. Un homme monta sur le ring, ausculta rapidement le cadavre et le déclara officiellement mort. Le public resta froid, personne n’applaudit la victoire de celui qui restait debout. Seul un léger mouvement se devinait entre les rangs épars : de l’argent passait de mains en mains, résultat des paris sur ce match clandestins. Le sceau magique qui entourait le ring s’effaça alors : on pouvait désormais en ressortir. Lentement, le vainqueur quitta la zone de combat pour rejoindre une pièce adjacente, sombre et humide. Il fut rapidement rejoint par un homme à l’embonpoint plus que marqué. « Parfait, parfait, parfait ! Tu n’es même pas épuisé, en plus ? Les gens commencent à parier de plus en plus sur tes victoires, mais d’autres sont en train d’appeler leurs propres combattants pour te mettre KO et empocher le pactole. Tu es toujours partant pour un autre combat ? _ Comme vous l’avez dit, je ne suis pas épuisé. »

Il n’était pas compliqué pour quelqu’un sachant se débrouiller dans les endroits malfamés de débusquer un tournoi de combat illicite. Dans le sous-sol d’un entrepôt à Arcadia se retrouvaient régulièrement des aristocrates qui amenaient leurs propres combattants et qui pariaient sur leur victoire. Parfois, les combats étaient à mort : le sceau magique qui entourait le ring empêchait les combattants de sortir de la zone de combat, se lancer dans un tel combat, c’était jouer sa vie à coup sûr. Tous les coups étaient permis, même l’utilisation de la magie – l’arbitre qui assistait au combat sur le ring n’était là que pour déclarer le début du match et prononcer le KO ou, le cas échéant, la mort d’un des combattants. Si le combat devenait trop violent et dangereux, l’arbitre pouvait s’écarter, le seul capable de passer le sceau entourant le carré de 20 mètres de côté. Dans un angle du ring se trouvait une table présentant diverses armes blanches à la libre disposition des combattants. Les spectateurs n’avaient pas peur du sang, des membres découpés, des cadavres trucidés. Ils restaient silencieux à espérer la victoire de celui sur lequel ils avaient misés et ressortaient généralement avec un bon pactole – ou un gros trou dans leur portemonnaie.

Si Jiro s’était présenté dans un tel endroit, c’était en prévision des évènements troubles qui s’annonçaient sur le royaume. Des combats sans honneur ni dignité représentaient l’entrainement idéal pour se préparer à une guerre. Généralement, face aux simples combattants, il s’en sortait sans réel soucis : même les plus gros colosses ne pouvaient rivaliser avec son agilité. Entrainé comme assassin depuis qu’il est en âge de s’exprimer, Jiro avait déjà connu des situations plus alambiquées qu’un simple combat en solitaire. S’il lui arrivait de tomber face à un mage, le combat serait plus compliqué, le temps qu’il comprenne les rouages de la stratégie de son adversaire, mais il n’était pas effrayé par cette perspective. Si l’idée de ne pas pouvoir fuir – aucun forfait n’était possible, il fallait obligatoirement un KO ou une mort – était contraire à ses principes, il doutait néanmoins avoir à mourir en de tels lieux. Il n’avait pas encore croisé de mage après ses trois premiers combats aujourd’hui, et il n’avait pas encore utilisé sa magie. Malgré ses trois adversaires successifs, il n’avait pas été blessé. Les premiers combats des nouveaux arrivants dans un tel système étaient en général des combats relativement simples, peu côtés ni même peu intriguant pour les spectateurs. Mais le parcours sans faute de Jiro avait intrigué et désormais, on l’attendait pour un quatrième match face à un challenger plus sérieux que les petites frappes qu’il avait dû confronter jusqu’alors.

« T’es prêt, alors ? Le prochain combat va commencer. Ne me déçoit pas. » Il ne répondit pas et sortit de la pièce pour remonter sur le ring. L’arbitre le présenta au public sous le nom de Nobunaga et rappela brièvement son maigre palmarès de la journée. Naturellement, Jiro n’avait pas utilisé sa réelle apparence, fidèle à ses désirs d’anonymat : il s’était apposé ce nom d’emprunt et avait adopté un physique différent. Au fond, il avait la même silhouette longue et élancée, peu musclée au premier regard mais pouvant surprendre par sa vitesse. Mais son visage était plus creusé, plus masculin – la maigre barbe faisait tout – malgré ses longs cheveux sombres attachés à l’arrière de son crâne. Aucun lien avec l’apparence de Jiro qui était toujours représentée sur les avis de recherche qui circulaient dans Fiore, ni même avec la carrure d’Ash Tomoe qu’il arborait pourtant quotidiennement en dehors de ces lieux. Une silhouette lambda, inconnue, en somme. A l’annonce de son nom, il s’inclina brièvement envers le public qui lui faisait face. L’arbitre, enfin, appela son challenger qui monta sur le ring. Lentement, Jiro se détourna pour observer celui qu’il allait désormais combattre. Celui qu’il allait désormais tuer.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: DEATHMATCH • Jiro x Logan   Ven 15 Juil - 12:04

avatar
Logan S. Crow

Crime Sorciere

Click

Deathmatch
with Jiro/Ash/Aston/Nobunaga/Björn & Logan/Slade/Yoite/Jacob

Le souffle ralentit doucement. Les pas résonnèrent tendrement. L'allée jusqu'au carré scellé n'était pas une simple marche vers le combat, mais un sentier vers une possible mort. Tu le savais, ce n'était pas la première fois que tu fréquentais un tel lieu...

Autour de toi, les nobles pariaient. Tant que tu n'étais pas dans l'arène, tant que le combat ne commençait pas, il y avait de l'argent qui circulait parmi les têtes zélées de la ville. Ces aristocrates n'allaient tout de même pas s'abstenir de gagner - ou perdre - de l'argent...

Lorsque tu pénétras la zone, cependant, l'atmosphère changea. Devant toi,
Nobunaga, le champion de la journée qui avait gagné trois précédents matchs. Tu n'étais que le challenger dans ce monde, dans cette pièce, dans ce lieu et cette arène. On te présenta comme Slade. On te connaissait. On te reconnaissait de certains autres lieux comme celui ci. Car Arcadia n'était pas la seule ville de Fiore à présenter des tournois et combats illégaux. Depuis que tu étais libre de bouger, depuis que tu avais affronté les démons d'Hosenka, tu avais commencé à les fréquenter afin de t'endurcir, afin de rattraper le temps que tu avais perdu en prison, afin de te familiariser avec ta magie. Afin d'augmenter tes chances de survie face à Pills...
On te présenta comme Slade. Et à peine eus tu averti les membres de cette assemblée de ton arrivée dans le sceau, tes mains parcoururent la table des armes blanches pour venir piocher un sabre long. Il y en avait plusieurs, tu les soulevas tous pour tester leur poids et trouver leur centre de gravité, afin de choisir celui qui te convenait le mieux. Tu te plaças alors devant ton adversaire, et tu attendis.

C'était l'un des aristocrates qui t'avais repéré, il y avait de cela quelques jours, dans un autre lieu de tournois identiques. Seulement, tu ne tuais pas tes adversaires. Tu ne participais pas aux combats à mort. Tu avais même eu l'audace de transpercer le ventre en évitant les organes vitaux de ta cible, lors de ton dernier combat de la veille. C'était cet aristocrate qui t'avait proposé un marché, qui t'avait accueilli ici. Seulement, bien que tu avais refusé de tuer dans les autres lieux de combats, aujourd'hui tu n'avais plus le choix. Tu n'avais qu'une seule chose à faire : enlever le souffle de ton adversaire.

L'arbitre s'approcha. Il regarda un moment vos deux corps, prêt à se battre. Il ne sembla pas faire une fixation sur ton bras gauche, celui entortillé d'un tatouage de dragon, celui remontant jusqu'à ton épaule, comme cela avait été le cas lors d'autres combats.
Il jeta un coup d'œil à ton accoutrement qui n'avait rien de celui d'un épéiste. Des gants, qui empêchaient d'avoir une totale sensation de ton arme de prédilection, une veste, qui pouvait t'empêcher de faire des mouvements plus parfaits, un collier, qui pouvait te gêner lors d'une esquive. Comparé à ton ennemi, tu ne ressemblais pas à un soldat, ni même à un bretteur. Mais tes bras et ta positions laissaient croire que le combat à main nu te convenait parfaitement. Si seulement il avait su. Si seulement il avait vu. Tes précédent combats, ou ta précédente vie. Si seulement il savait que se tenaient devant lui deux assassins, deux meurtriers, deux ex-légionnaires... Mais ni lui, ni toi, ne pouvait connaître ce secret de Nobunaga. Et ton ancienne identité était protégée...
Tu es vraiment sûr de ne pas vouloir abandonner ? Une fois le match lancé, je n'aurais aucune pitié... lanças tu à ton adversaire. Il était déstabilisant, un peu grand, mince et apparemment averti. Tu n'allais pas le sous estimer...

Cependant il était autre chose. Il y avait quelque chose, dans son aura. Il y avait quelque chose dans sa présence. Il y avait quelque chose dans son regard. Tu jurais de l'avoir déjà rencontré, de l'avoir déjà connu... Tu n'étais pas sûr de toi, mais cette pensée t'envahit l'esprit lorsque l'arbitre lança le coup d'envoi, et ta tête, et ton corps vacillèrent sur le côté pour que ton sabre fende l'air au devant de toi. Pour que la lame attaque Nobunaga...

Le combat venait de commencer...

electric bird.



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: DEATHMATCH • Jiro x Logan   Ven 15 Juil - 16:35

avatar
Jiro Yu

Eagle's Claw

Click


DEATHMATCH
Slade. C’était un homme quelconque ne démontrant aucune excentricité ni aucune propension à une habilité naturelle. Jiro resta néanmoins méfiant, ce sentiment alimenté par sa grande expérience des coups de traitres d’assassins qui paraissaient inoffensifs avant de sortir le grand jeu. Il se contenta de répondre d’un bref signe de tête à la phrase qu’il lui avait lancée. Il se tenait droit, mais sans être en position de garde, comme s’il n’avait pas réellement envie de combattre. Il attendait juste le départ, qui fut donné par l’arbitre qui s’éloigna sur un côté du ring, restant à proximité pour contrôler l’avancée du combat. L’adversaire tira son sabre immédiatement et passa à l’assaut. Le corps du marionnettiste entra en mouvement aussi rapidement que l’autre alors que son bras droit se levait en hauteur et qu’un katana entreposé sur le panel d’armes à disposition traversa l’air pour rejoindre sa main vide qui l’attendait fermement. Il se servit de la lame pour bloquer l’offensive adverse et le repousser, tandis qu’il s’éloignait lui-même de quelques pas, gardant son sang-froid.

Parce qu’il n’avait pas attendu le début des hostilités pour préparer son terrain. Lentement, il avait tissé sa toile jusqu’aux armes libres entreposées au loin et avait maintenu les fils pour être prêt à ramener le katana jusqu’à lui, ce qu’il n’avait pas hésité à faire. Peut-être que l’œil vif de son adversaire avait perçu, dans l’air, le mince fil qui s’était subitement tendu avant de s’enrouler jusqu’à Jiro pour lui procurer rapidement son arme – le mage guetta le visage de son adversaire pour y déceler toute émotion : il s’attendait à de la surprise (son coup allait être perçu comme une offensive magique, ce qui dévoilait à son adversaire qu’il était plus coriace qu’il en avait l’air) mais espérait néanmoins que son adversaire ne serait pas déconcerté.

Sa respiration était apaisée. Son pouls calme. Il était dans un état de quiétude intense : il vivait pleinement l’instant comme s’il l’avait toujours attendu. Comme s’il était né pour ça : le challenge mortel. Son regard nonchalant se posa sur celui de son adversaire épéiste et il osa prononcer quelques mots, d’une voix grave mais presque silencieuse, lasse : « Hé, je te préviens que j’ai tendance à tuer mes adversaires. Je te laisse quelques secondes pour profiter des derniers instants de ta vie. » Il patienta avant de se redresser, étirant son dos, gagnant quelques centimètres. « Tu peux le refaire ? Ton attaque précipitée contre moi, tout à l’heure, à peine le combat lancé. Tu la refais, s’il te plait ? Je t’attends. » Il resta là, face à l’autre homme, le katana penché vers le sol et tenu assez maladroitement. Son regard plongé dans les yeux de Slade.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: DEATHMATCH • Jiro x Logan   Ven 15 Juil - 17:49

avatar
Logan S. Crow

Crime Sorciere

Click

Deathmatch
with Jiro/Ash/Aston/Nobunaga/Björn & Logan/Slade/Yoite/Jacob

L'homme contre lequel tu te battais n'avait pas l'air enjoué, ni dépité, ni accablé, ni émotionnellement instable. Il avait l'air d'attendre, d'estimer tes capacités. Il avait l'air de te tester, et tu en eus un semblant de confirmation lorsque le katana vibra dans l'air pour se porter à la main de ton opposant.
La magie était autorisée, bien entendu, mais la surprise que tu laissas voir fut cette impression, ce petit élan de saturation, cette chose mince et fine qui avait relié devant ta vue d'or la main à la lame. Tu devais forcément avoir rêvé, ce n'était pas possible autrement. Le seul capable de faire cela n'était autre qu'un « mort ». Un « mort » que tu n'avais jamais tué, et qui pourtant succombait sous tes assauts dans tes souvenirs erronés. Tu repris cependant tes esprits lorsque ses paroles sonnèrent dans l'air, et tu marquas le sol en te plaçant de telle sorte que ton corps puisse partir dans chacune des directions possibles.

Oh non... Ce ne serait que trop facile si je te faisais toujours le même coup. Il faut savoir varier les plaisirs, Nobu. Et tu n'apprendrais rien de ton dernier combat si je te montrais le même enchaînement...
Tu passas ta main droite sur ton front, remontant une ou deux mèches rebelles avant de mimer un passage de ta main vers tes lèvres, comme si tu essuyais ta salive ou ta sueur, puis tu la replaças sur le manche de ton arme.
Et tes mains se crispèrent, tandis que ton regard se faisait plus sérieux, et lorsque tu t'élanças, la pointe de ta lame sembla fuser vers le cou de ton adversaire, avant qu'un fringuant bruit de metal contre le sol sonne dans toute la salle, et que ton poing désarmé tente d'amocher le visage parfaitement lisse de ton adversaire. Ton arme tintait contre le sol, tu l'avais lâchée pour la surprise, tu l'avais lâchée pour lui apprendre que ce n'était pas forcément à coup de tranchant que que tu allais le battre. Tu l'avais lâchée, et lorsque ton poing fut quasiment à sa portée, tu croquas quelque chose...
Quelque chose que tu avais subtilisé à la poche secrète de ton gant.
Quelque chose de petit et d'Orange.
Ta pilule.
Aussitôt tes dents eurent détruit la drogue, que ton corps entier commença à chauffer délicatement, et tes tissus musculaires se renforcèrent, et tes muscles eux même se durcir, et ton sang commença à devenir plus épais. Ton corps devenait plus fort, plus résistant. Ton sang te chauffait de plus en plus. Ton coup de poing allait soit rater lamentablement, soit lui paraître plus puissant qu'un simple coup.

Quant à ton autre main, elle visait son poignet. Dans l'espoir de le bloquer, ou dans le fantasme de découvrir ce qu'était sa magie, et pourquoi elle semblait identique au premier abord à celle de ton rival et ami. Ce même homme qui s'était tenu sous ta lame lors de votre première mission. Ce même énergumène qui y avait suivi dans ta folie de libérer le fléau rouge sur Fiore. Ce même marionnettiste qui avait tué Candice sous les yeux de tous. Ce même traitre que tu avais « tué » avec Frost. Ce même menteur qui t'avait manipulé l'esprit...

Et soudain, cela te frappa comme un nez au milieu d'un visage. Jiro était vivant, Jiro était marionnettiste, Jiro changeait d'apparence.
Et après ton attaque, avant même que ton cerveau te dise quel matériau tu avais senti, s'il s'agissait de chair humaine ou du champ de force entourant l'arène, avant même de savoir si tu avais réussi à le toucher ou non, tu crus comprendre.
Jiro ?

Et si c'était lui, qu'allais tu faire ? Et si c'était réellement Jiro, allais tu réussir à le tuer ?

electric bird.



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: DEATHMATCH • Jiro x Logan   Ven 15 Juil - 17:49

avatar
Jiro Yu

Eagle's Claw

Click


DEATHMATCH
Bien que légèrement surpris par l’utilisation de magie, l’homme garda son sang-froid et réfuta la proposition du marionnettiste avec un flegme apparent. Il allait attaquer à nouveau mais différemment, et Jiro était prêt à contrer toute prochaine offensive. Slade s’élança, maintenant fermement son arme, tandis que le mage resserra son étreinte autour de la sienne pour le contrer. Mais l’autre rusa en lâchant son arme et continuant sa course pour se battre à mains nues. Grossière erreur, sachant que Jiro gardait toujours sa lame dans ses mains : il attendait qu’il se rapproche suffisamment pour trancher le poignet adverse dès qu’il serait à portée de sa lame. Il se permit un léger sourire signifiant sa victoire.

Il fut néanmoins surpris de constater que Slade avait subitement gagné en agilité, se propulsant plus vite en sa direction, ce qui remit en cause ses prédictions : il avait attendu le dernier moment pour se préparer à la contre-attaque, persuadé qu’il n’aurait aucune surprise de la part d’un tel adversaire, mais le gain de vitesse de Slade lui fit réaliser que s’il voulait parer, il n’aurait pas la possibilité d’agir tel qu’il l’avait escompté. Il pourrait se laisser frapper au visage et en profiter pour tuer l’autre homme, mais il préférait, trop orgueilleux, rester propre et intact. Il leva sa main droite maintenant son arme pour l’utiliser tel un bouclier repoussant l’autre homme, mais il vit que l’autre avait également anticipé toute tentative et était prêt à lui bloquer le poignet pour l’empêcher d’agir. La dernière possibilité qu’il lui resta fut de se laisser tomber sur le côté pour éviter l’offensive, il lâcha également son arme pour ne pas que l’autre ne s’y agrippe et la retourne contre son propriétaire initial, mais il fit attention de bien y rester lier via un de ses fils magiques.

Jiro chutait sur le côté et Slade arrivait à sa hauteur, son poing manquant de peu le visage fermé du marionnettiste. Il lui suffisait désormais de ramener subitement la lame vers lui pour qu’elle puisse transpercer cet adversaire qui venait de se placer entre lui et le katana. Mais avant toute entreprise en ce sens, alors que leurs regards se croisaient une dernière fois en guise d’adieux mutuels avant l’issue du combat, l’homme prononça un simple mot, le regard interloqué. Il dévoila son identité, pas assez fort pour que le public voire même l’arbitre ne puisse l’entendre, mais tout de même, il restait catégorique : c’était bien un Jiro qu’il avait prononcé.

L’arme tomba finalement sur le sol sans être rappelée par son maître. S’appuyant sur ses mains placées dans son dos pour éviter un choc brutal avec le sol rigide du ring, ce dernier se propulsa à une distance sûre en arrière où il se redressa lentement, dévisageant l’homme qu’il avait failli tuer. Il n’y avait aucune possibilité pour que le hasard n’entre en compte : un homme lambda n’avait aucun intérêt à prononcer un tel ultime mot avant de rendre l’âme. Non, il en était sûr : on l’avait reconnu. Il avait pourtant changé totalement d’apparence, mais cela n’avait pas été suffisant. Il examina rapidement les possibilités et deux principales se dégagèrent du flot de pensées qui le submergeaient : soit il était face à un mage pouvant lire dans les pensées ou dans le passé à distance ; soit il était face à quelqu’un qui avait connu – et reconnu – sa magie. Dans ce dernier cas, rares étaient les personnes vivantes à avoir pu observer ses facultés de marionnettiste. Mais il ne connaissait aucun Slade ni aucune personne ayant un tel physique, malgré sa mémoire et son sens du détail qui ne l’avaient jusqu’alors jamais trahis. Etait-ce envisageable qu’il avait face à lui un métamorphe ? Tant qu’il n’aurait pas ses réponses, il n’allait pas le tuer. « Comment oses-tu... »

Il détourna son regard pour pivoter, l’air las, vers l’arbitre qui était dans son coin. Il sortit d’une de ses poches une longue aiguille qu’il chérissait tant. « ...prononcer mon nom en présence d’autres personnes ? » L’aiguille fut envoyée à toute vitesse entre les deux yeux de l’arbitre qui tomba à la renverse. Toujours aussi lentement, il se détourna cette fois vers les maigres rangs de public, comptant mentalement leur nombre. Quelques uns comprirent où il voulait en venir et commençaient à se lever pour se hâter de fuir, mais une nouvelle salve d’aiguilles balaya ceux qui se levaient déjà, et une dernière s’occupa des derniers restés tétanisés sur leur chaises. Ne restaient plus que l’étrange Slade et Jiro debouts. Il lui adressa un sourire sans émotion. « Et toi, qui es-tu ? » En attendant la réponse, il croqua dans un réglisse qu’il sortit d’une autre poche, ce qui rompit le charme de la modélisation et lui rendit son apparence connue de tous : look androgyne, longs cheveux d’ébènes, yeux écarquillés mais quasiment vides. Il se pencha vers le corps de l’arbitre pour en extirper l’aiguille pleine de sang et s’en servit pour maintenir un léger chignon qu’il se fit en quelques secondes pour être plus à l’aise, ne quittant pas du regard l’unique autre personne encore vivante dans la pièce sombre.


Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: DEATHMATCH • Jiro x Logan   Ven 15 Juil - 19:14

avatar
Logan S. Crow

Crime Sorciere

Click

Deathmatch
with Jiro/Ash/Aston/Nobunaga/Björn & Logan/Slade/Yoite/Jacob

Tu avais manqué de clairvoyance plus d'une fois, mais cette fois ci, seul le prénom que tu avais prononcé te sauva la mise et la vie, alors que ton corps se retrouvait entre le marionnettiste et son arme. Tu avais pourtant vu qu'il avait cette magie mais tu n'avais pas pris en compte l'information qu'il t'avait pourtant donnée gratuitement au début du combat, en agitant ses fils pour contrôler l'arme.
Seul « Jiro » t'avait évité de mourir, mais désormais tu savais qu'il ne fallait pas le sous estimer.

Cet homme était ton ami, l'assassin. Tu avais toujours eu une fascination pour les aiguilles qu'il maniait, pour ses talents, et tu le lui dis comprendre en même temps que tu gravais ton nouveau nom dans sa mémoire, tout en extirpant ton ancien nom de sa connaissance pour qu'il fasse le lien.
Je suis Logan.
Ton rictus était sinistre, et ton pied frappa le sol sur la lame du sabre pour qu'ensuite ton corps se tortillonne à sa recherche. Il te fallait garder la mainmise sur les événements, et tandis qu'il avait nettoyé le lieu, tu tenais à être celui qui le salirait de ta présence, ou de son sang, s'il osait t'attaquer à nouveau.
Mais tu me connais sous un autre nom encore. Un nom qui t'a soufflé l'idée de libérer Black Jack. Un nom qui t'a emmené jusqu'à sa cellule, qui a libéré Adrien Campbell, Candice et Frost White en même temps. Un nom qui t'a vu embrasser la noire avant de la tuer lors d'un assaut sur la guilde du pégase. Allons, Jiro. Tu ne m'as tout de même pas oublié. Moi ! Ton ami dont la cervelle à été modifiée par tes soins pour que je crois à ta mort.
Ton rictus était prolongé, d'autant qu'il montrait son vrai visage, ou plutôt, le visage que tu avais connu, tu ne savais point s'il était réel ou factice.
Et oui ! Je suis au courant pour le lavage de cerveau. Frost en revanche... ce n'est pas sûr. Mais ne t'inquiètes pas, je ne suis pas là sur ordre de Black Jack. Je l'ai trahi bien avant sa mort, moi aussi. Oh ? Tu savais que Black Jack avait été tué ? Et que notre Bob zombifié avait été supprimé ?

Tu remontas tes manches, laissant le dragon tatoué et enlaçant ton bras gauche apparaître. Mais tu enlevas ton gant droit pour lui montrer le dos de cette main, sur lequel le symbole de Crime Sorciere était inscrit.

Et toi ? Tu ne vas pas le faire croire qu'avec ton habilité à te transformer, tu n'as pas décidé de rejoindre une guilde, si ? Tu vas oser me mentir encore une fois ? Toi, le Maitre des marionnettes ?

Jiro était ton ami. Jiro avait été ton ami. Mais Jiro était un assassin comme tu avais été un meurtrier. Allais tu réellement pouvoir lever la main sur lui s'il attaquait ?

Avoue, j'ai bien choisi mon nouveau nom de famille. Crow. Pour le Corbeau. Un souvenir funeste de ce que j'étais, un rappel constant de ce que je dois garder secret, un sacré passé que je voudrais oublier.

La rédemption t'ouvrait les bras et te voulait, tout comme la mort t'avait réclamé.
Mais malheureusement, tu profitais de l'absence de monde pour dévoiler ta nouvelle identité. Malheureusement, il était désormais au courant. Allait il te menacer de parler ? Ou non ?

Au fait, impressionnante ta nouvelle réactivité. À l'époque, dans cet entrepôt abandonné, tu t'étais vite trouvé sous la l'âme de mon sabre, et aujourd'hui c'est toi qui mène la danse. Excuse mes faux pas, ce n'est pas que je voulais te manquer de respect, c'est plutôt que j'avais oublié tes fils. Tu aurais pu me tué, je l'ai bien vu. Tu ne l'as pas fait pour connaître mon nom, n'est ce pas ? Et maintenant ? Que vas tu faire ?

Tu étais prêt à riposter, pas encore à le tuer. Tu étais prêt à accepter sa défaite sans le tuer également. Tu étais prêt.

Je te conseillerais d'abandonner.

Pour ne pas avoir à le tuer...

electric bird.



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: DEATHMATCH • Jiro x Logan   Jeu 21 Juil - 18:48

avatar
Jiro Yu

Eagle's Claw

Click


DEATHMATCH
Ce n’était que Yoite – la solution, une fois donnée, parut des plus logiques, bien que sa métamorphose inattendue n’était toujours pas expliquée. Jiro, patiemment, attendit que Yoite/Logan/Slade eut terminé sa tirade pour enfin bouger, procédant à quelques étirements réguliers des poignets et des chevilles avec sa nonchalance légendaire, ne quittant des yeux son ancien allié. « Tu sais Yoite, contrairement à ce que tu viens de dire, je ne t’ai jamais menti. » Il se mit à marcher, décrivant un cercle dont le centre était son adversaire, tournant autour de lui sur quelques mètres pour l’observer avec minutie avant de se stopper subitement. « La transformation est impressionnante. Je suis ravi que tu aies parlé avant que tu ne reçoives un coup fatal. J’aurai tué la Mort Noire sans le savoir. » Il tenta de deviner jusqu’où la métamorphose avait dessiné ce Logan. Il n’avait pas l’air d’avoir les mêmes facultés magiques que l’ancienne version de lui-même qu’il avait côtoyé. Jiro se souvenait de ses longues plumes noires et de sa fâcheuse tendance à s’immiscer dans la tête des gens pour en extirper leurs peurs les plus intimes. Pourquoi n’avait-il pas agi de la sorte si ce n’était qu’il ne le pouvait tout simplement pas ?

« Si tu t’es trouvé un nouveau foyer, moi, je suis rentré à la maison. De là d’où je venais. La destination logique après tout ce périple. Tu as renié ton identité, ton visage, tes dons, ta réputation. Dans quel but ? Rejoindre un groupuscule prônant la rédemption ? Ne me fais pas croire que tu as une once de pitié en toi. Tu es la personne la plus antipathique que j’ai pu rencontrer. Tu es incapable d’éprouver le moindre sentiment gratifiant vis-à-vis d’autrui. C’est la seule et unique raison pour laquelle nous avons pu nous allier, le temps de quelques mois. Parce que nous sommes presque pareils, au fond. Logan Crow n’est qu’une mascarade. Un nouveau masque que tu t’es créé comme je m’en suis posé de nombreuses fois sur mon propre visage. Yoite, tu n’as pas à te cacher. Je suis là, désormais. Oublie ce ridicule sobriquet et redeviens celui que tu es réellement. »


Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: DEATHMATCH • Jiro x Logan   Dim 24 Juil - 9:19

avatar
Logan S. Crow

Crime Sorciere

Click

Deathmatch
with Jiro/Ash/Aston/Nobunaga/Björn & Logan/Slade/Yoite/Jacob

Sournois, comme à son habitude, le marionnettiste tournait autour de toi tandis que tu arborais sans crainte ce magnifique tatouage ornant ton bras et remontant sous ta veste, ce dragon enserrant le membre gauche ; tandis que tu montrais sans peur cette silhouette nouvelle, cette peau plus sombre, cette chevelure plus discrète, malgré un morceau de rouge sanglant qui ornait tes pointes. Tu montrais un nouveau corps, un nouveau don, une nouvelle maison, pourtant il n'était pas dupe, mais prétentieux.
Il est vrai que j'ai failli me faire avoir, là. Mais tu sais, avec l'habitude de tomber sur plus faible que soi, on en oublie les autres...
Tu le regardas dans les yeux, et ton jaune incandescent s'opposa à son regard tranchant, pour finalement te permettre d'accéder à ton sabre en tournant à l'opposé de Jiro. Tu l'attrapas avant de rajouter Enfin... peut être t'ai-je surestimé mon ami.
Tu lui fis un clin d'œil, et tu terminas par Mais crois moi. Tu n'aurais jamais tué la Mort Noire sans le savoir. C'est la Mort Noire qui t'aurait supprimé sans même que tu saches.

Il continuait à tourner, tu continuais à le suivre. Il continuait à te regarder, tu lui lançais un regard aussi franc. Et il te parla de sa maison, avant de revenir à toi. Toi, qui avait subi une transformation surprenante. Toi qui disait avoir renié ton être. Tu souris, toutes dents dehors, avant de jouer avec lui.
Allons allons mon ami. N'oublie pas qui est le maitre des Sorcières. Jellal est capable de lire les esprits, comme Black Jack le faisait. Et Jellal m'a capturé alors que je voulais me débarrasser de Kyofu qui me contrôlait de plus en plus. Alors que je voulais impressionner une femme qui ne m'aimerait jamais après ce que nous avons fait à Blue Pegasus... Sais tu comment tromper un homme de la trempe de Jellal Fernandes ? Il suffit de se convaincre soi même de nos bonnes intentions, et de démolir quelques démons à Hosenka. Tu as bien dû en entendre parler, des portes de l'enfer, des démons ?

Tu parlais sans ciller, sans sourciller. Tu parlais en maintenant ton regard dans le sien, et ta main gauche se resserra sur la garde de ton sabre au cas où l'assassin attaquerait. Et tu attrapas une pilule blanche cachée dans ta poche droite pour la fourrer dans ta bouche et te libérer de la chaleur brûlante et maladive qui parcourait tes veines.

Logan Crow est une version améliorée de Yoite, mon ami. Une version plus sauvage, une version plus subtile. Je me plais ainsi, mais je compte bien trahir Jellal. Je ne te le dis pas parce que j'ai confiance en toi - tu sais très bien que je n'accorde jamais mon entière confiance -, mais parce que je pense que seul l'un de nous deux sortira vivant de cet endroit. Si c'est toi, alors je n'ai que faire que ce secret s'ébruite. Si c'est moi, alors ce que je viens te dire finira enterré dans ta tombe, ou brûler avec toi.

Puis tu ajoutas, car tu savais qu'un expert dans l'assassinat comme lui devait l'avoir remarqué :
Bon , Logan est aussi une nouvelle version magique de Yoite. Vois tu, ma transformation n'en est pas réellement une. C'est plutôt un autre corps. Le mauvais côté, est que Kyofu m'a pris mon corps et la magie qui va avec. Le bon côté, c'est que personne ne peut plus me sentir à l'odeur de mon aura magique, ni connaître ma magie. Tu sais que je ne peux pas aller dans ta tete, mais tu ignores ce que je peux désormais faire.

Il devait bien l'avoir remarquée. La deuxième pilule, la blanche. Il devait bien avoir vu - tu n'avais pas voulu la cacher - que tu te droguais, et si ses neurones fonctionnaient encore, il trouverait sans aucun doute le lien - ou
un lien - entre ce médicament et tes nouvelles aptitudes.

Au fait... Logan est aussi une personnalité plus acceptable en public. Alors je t'en prie, attaque. Je suis d'humeur généreuse, je te laisse lancer l'assaut...

Et tel l'épéiste accompli que tu étais, tu te mis en garde. Et d'un regard sombre tu affirmas ... et mourir sous mes coups.

electric bird.



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: DEATHMATCH • Jiro x Logan   Jeu 28 Juil - 13:44

avatar
Jiro Yu

Eagle's Claw

Click


DEATHMATCH
Le marionnettiste tournait lentement le long du ring et Slade/Logan/Yoite mimait sa démarche pour ne pas le laisser s’approcher. Tout en discutant de ses prétendues nouvelles capacités, il fit attention à engloutir une pilule, gardant le mystère sur ses aptitudes mais accordant sincèrement une confession : l’esprit de la peur l’avait quitté : Jiro ne serait donc pas perturbé psychologiquement pendant le combat. Yoite n’avait aucune capacité à le brusquer de la sorte ; le combat allait être un combat physique, du moins pour son adversaire, car le mage aux cheveux d’ébène espérait toujours réussir à manipuler de telle ou telle façon sa vieille proie. Quand cette dernière se stoppa pour se préparer au prochain assaut, il comprit que le combat à mort était réellement engagé. Jiro accepta l’invitation en se stoppant, stoïque, et en penchant légèrement la tête dans la direction opposée, signe de pseudo-respect qu'il adoptait seulement pour la forme.

« A moi de t’attaquer, donc ? » Il semblait hésiter sur la conduite à adopter. Ses yeux passèrent des pieds à la tête de Logan, creusant toute possibilité bien que rapidement contrecarrées par le long sabre qu’il pointait en sa direction. Le marionnettiste soupira pendant qu’au même moment une ombre passa dans le dos de Logan. Jiro ne s’était contenté que de lever un doigt pour ordonner à sa marionnette de fortune de se lever : le cadavre au visage sanguinolent de l’arbitre, les yeux exorbités et vides de toute vie, s’était redressé subitement tel un automate derrière Yoite pour se ruer sur lui. Il n’était pas armé mais il n’était pas vivant non plus : il continuerait à s’en prendre à sa cible avec un acharnement inhumain. L’ordre que lui avait insufflé le marionnettiste était simple : tenter d’immobiliser Logan. Il espérait que la surprise de se faire avoir par derrière suffirait pour que la marionnette réussisse à s’agripper à son corps et à l’empêcher de bouger, bloquant ses bras, voire le forçant à lâcher son sabre.

Le visage de Jiro pivota légèrement pour étendre son champ de vision derrière lui. Il eut un léger rictus. De son dos sortit Sheena, sa fidèle marionnette, qui se lova contre ses jambes tandis qu’il effleurait le haut de son crane du bout des doigts. « Vas-y ma belle. » La bête ouvrit la bouche et une salve de flèches – banales mais tranchantes – en sortit en direction des deux hommes debout face à elle. Qu’importe si elles touchaient l’arbitre, il était déjà mort et n’en serait pas plus perturbé que ça. Il espérait en revanche entendre le cri de douleur de Yoite, ce qui pourrait l’amener à reconsidérer sa proposition initiale.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: DEATHMATCH • Jiro x Logan   Lun 1 Aoû - 22:32

avatar
Logan S. Crow

Crime Sorciere

Click

Deathmatch
with Jiro/Ash/Aston/Nobunaga/Björn & Logan/Slade/Yoite/Jacob

Jiro avait toujours été, avec toi, digne des plus grands artistes tant ses méthodes relevaient du vice et du contrôle. Il était un marionnettiste, et un bon. Il utilisait ses pantins de telle sorte que même avec Kyofu, il n'était pas aisé de passer outre ses défenses. Les pantins morts étaient de tous les plus chiants, et tu savais qu'il allait les utiliser. Le problème était que tu avais oublié l'arbitre. Aussi notas-tu le mouvement de ses doigts - ils étaient de loin la partie de son corps qu'il fallait toujours avoir à l'œil chez lui -, mais ne vis tu le cadavre qu'au moment où il se jeta sur toi. Dans la hâte, tu ne pus t'échapper de son emprise, mais tu arrachas le zip de ta poche a l'épaule avec tes dents pour attraper une autre de tes pilules, celle qui n'avait plus aucune couleur propre, celle qui était d'un gris si terne que l'on pouvait la confondre avec un petit caillou. C'était la pilule que tu avais obtenue en même temps que le tatouage de dragon qui remontait autour de ton bras gauche mais dont on ne voyait qu'une partie de la queue en ce moment.
Tu la coinças entre tes dents, sans la croquer, et tu te baissas pour ensuite agripper le col de l'arbitre mort, afin de le faire passer devant toi, à l'envers. Puis, cassant la pilule dans ta bouche, tu triplais ta force musculaire et tu pus utiliser le pauvre pantin décédé comme bouclier contre les flèches de Sheena. Certaines cependant arrivèrent à te toucher, que ce soit par la chair peu épaisse de la marionnette, ou parce que tes jambes n'étaient pas cachées par le bouclier cadavérique. Cependant, tu te retins de lâcher le moindre son, ne voulant pas donner à ton adversaire et ami satisfaction.

Et tu courus. Tu couvris vers la panthère, vers Jiro. Tu courus, sachant pertinemment que la marionnette et l'assassin pouvaient bouger, t'attendant a une riposte ou une esquive. Tu finis par arriver à son niveau en deux secondes à peine, et tu lui jetas le pantin au visage, ta force améliorée te permettant de le traiter - le pantin - comme un projectile assez lourd. Et tu sautas, sabre en avant. D'une main, le sabre se dirigeait vers Jiro, mais de l'autre, c'était la paume, le gant, la même pilule grise que tu avais prise quelques instant plus tôt. Il avait le choix : esquiver, parer, se prendre le sabre, où se retrouver face à la pilule. Ton regard jaune sourit lorsque tu lui annonças, après l'échange - peu importe ce qu'il choisissait - les mots suivants : Qu'en dis-tu ?
Ton pied s'écrasa contre le sol, le fissurant sous la force.
Ne veux tu pas m'affronter à armes égales ?
Cela voulait tout dire. Cela voulait dire qu'il utilisait des marionnettes et n'était qu'un lâche, mais les assassins n'avait en général pas peur d'être considérés comme tels. Cela voulait dire que ta force actuelle était trop grande pour Jiro, et qu'il avait besoin d'un coup de pouce pour continuer.
Cela voulait dire que tu gardais la mainmise sur la situation.

Tu gardais évidement Sheena à l'œil, tout comme tu gardais les autres potentielles marionnettes dans ton champ de vision, mais tu gardais la pilule entre ton index et ton majeur.

La puissance ne te sied pas ? Je n'ai pourtant fait qu'une bouchée de ton petit esclave. C'est grisant de sentir la force couler en soi...

Ton regard était incroyablement franc, mais si Jiro te connaissait autant que tu le connaissais, il saurait que jamais tu ne le laisserais goûter à la puissance à laquelle tu avais le droit. Aussi lanças tu ta main vers la bouche de ton ami, tentant de le forcer à prendre la pilule.
Il y a juste quelques effets secondaires... Comme par exemple... Argh... Quelques blessures internes à la fin de l'effet.
Parce que la pilule grise était vicieuse. La puissance gagnée se retournait contre le corps humain à la fin...

Bref, tu espérais que ta force et ta rapidité d'action allaient faire entrer cette pilule dans sa bouche. Ensuite, tu allais voir ce qui arriverait... tout en te doutant que cela n'allait être joli à voir pour aucun de vous deux... et que la mort allait frapper bientôt.

Car personne dont le corps n'était pas adapté pour ta magie ne pouvait survivre aux pilules...
electric bird.



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: DEATHMATCH • Jiro x Logan   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Présentation de Logan Echolls
» Arena deathmatch
» Alice Logan [validée]
» Logan Wright
» Arena Deathmatch [Avatar of War] Résumé des règles FR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Ouest :: Arcadia, la Capitale du Royaume :: Ruelles sombres