anipassion.com
Partagez | .
Now dance, fucker, dance.
 MessageSujet: Now dance, fucker, dance.   Ven 6 Mai - 22:34

avatar
Invité


Click

AYA PAINN
Aya, de son nom complet Aya Painn est une jeune mage de 15 ans née à Era. Elle appartient à la guilde illégale : Crime Sorcière. Là-bas, on la surnomme la vipère, surnom dû à son attitude et à sa magie.






Nom : Painn
Prénom : Aya
Âge : 15 ans
Date de naissance : 6 Juin
Lieu de naissance : Era
Avatar : Tayuya (Naruto)

Activités : Mage, musicienne
Guilde : Crime Sorcière
Statut : Recrue

Taille : 148 cm
Cheveux : Rouges/roses
Yeux : Marrons/jaunes
Surnoms : La vipère





« Better to reign in Hell than serve in Heaven. »
John Milton.


IDENTITÉ

Physiquement, la première chose qui saute aux yeux chez Aya c'est sa petite taille : moins d'1m50. Une autre de ses principales particularités physiques c'est ses cheveux, d'une couleur naturelle entre rose et rouge. Ses ongles sont rongées et elle est toujours mal coiffée. Ça a toujours été comme ça, depuis sa naissance c'est une souillon, elle est connue comme ça à travers le royaume et ça n'est pas prêt de changer. Au niveau vestimentaire, elle porte une tunique beige coupée sur les côtés par dessus un tee shirt et un short noir. En guise de chaussettes, elle s'enroule des bandages autour des jambes. En guise de ceinture, elle porte une très grosse corde violette nouée à sa taille, et, en guise de chapeau, elle porte une sorte de casque métallique fixé sur sa tête par un bandage blanc. En relevant ses cheveux, on peut remarquer la présence d'une sorte de marque sur sa nuque. Elle dira que c'est un simple tatouage.

Psychologiquement, Aya est tiraillée entre deux sentiments majeurs : la haine et la gratitude. D’une part, elle éprouve une haine terrible envers Ajatar Virke et Légion qui ont causé la mort de sa mère et envers son père qui l’a abandonné au pire moment de sa vie. D’autre part, elle éprouve une forme de gratitude envers ce même père qui l’a rendu plus forte, et lui permet ainsi de pouvoir venger sa mère. En public elle se montre souvent très rebelle et haineuse, pourtant, elle est aussi capable d’être adorable quand elle veut. Même si elle est connue comme étant une fille plutôt mauvaise dans le fond, elle peut se montrer appréciable parfois.. Elle est par exemple capable d’être drôle.. Enfin, sarcastique du moins. Elle n’a que très peu de considération pour les gens et n’aime vraiment personne, elle apprécie pas la compagnie des gens à vrai dire, elle préfère les serpents. Elle aime pourtant jouer avec les nerfs des gens et user de son apparence de fillette mignonne et joviale pour les utiliser. Vulgaire et aisée, elle n’est en aucun timide ou gênée. Matériellement et sentimentalement, elle est attachée à très peu de choses. Oui, c’est un cœur de pierre, la seule chose par laquelle elle est guidée c’est la haine.

SON HISTOIRE

Aya est née à Era. Sa mère était musicienne et son père était mage : il utilisait la magie noire afin de transformer des parties de son corps en serpents. Dès son plus âge, sa mère lui apprit à jouer de la flûte, et son père lui apprit la magie. Le problème, c’est que ses parents n’étaient pas d’accord sur l’utilisation  qu’elle devait faire de sa flûte et de sa magie : sa mère voulait qu’elle joue pour guérir tandis que son père voulait qu’elle joue pour détruire. À cause de ce différent, Aya n’apprit jamais à utiliser la magie.

Ses parents l’ayant eut relativement jeunes, Aya n’a quasiment jamais été en conflit avec eux. Fille unique, elle aimait passer du temps seule, à dessiner ou à jouer. Ils ne vivaient pas dans le plus grand des luxes, mais pas dans la misère non plus. Ils s’en sortaient grâce aux missions remplies par le paternel qui travaillait souvent en solo, maman expliquait souvent à Aya que le travail de papa était très dangereux et qu’il risquait de ne pas pouvoir revenir, elle disait que c’était parcequ’il travaillait loin, mais Aya comprenait. Souvent, la jeune fille se retirait dans le bois derrière la maison où elle jouait. Chaque fois qu’elle jouait, les serpents qui peuplaient ce bois s’approchaient d’elle pour l’écouter jouer, et ils dansaient. Ils dansaient, ils se dressaient et ondulaient leur corps de l’avant vers l’arrière en rythme avec la mélodie qu’elle jouait.

Tout allait bien dans le meilleur des mondes, bien qu’Aya n’excellait pas dans la magie, ses parents la soutenaient dans tous ses projets. Elle était sur le point d’entrer dans une école d’art, mais du jour au lendemain, l’inimaginable se produit. Pas un instant on s’imagine que le mal puisse s’abattre sur un Royaume comme Fiore, la faune, la flore, les ressources y sont abondantes et il y fait bon vivre, pourtant, c’est ce qui se produit en ce printemps 792. La mère d’Aya décéda pendant les attentats d’Ajatar Virke et de Légion qui frappèrent le centre du Royaume.

Une fois ces terribles événements terminés, la ville était en grosse partie ravagée. Par chance, si on peut appeler ça comme ça, Aya et son père échappèrent à l’épidémie et rentrèrent chez eux. Comme si ce n’était pas assez difficile de perdre sa mère, Aya avait en quelque sorte aussi perdu son père. Celui-ci agissait de façon étrange après les événements, il est était froid et distant avec tout le monde, même avec sa propre fille qui devait affronter seule cette épreuve. Il ne s’habillait que d’une toge noire à capuche afin de cacher intégralement son corps et son visage. Ils ne se dirent pas un mot pendant 2 jours. Le soir du deuxième jour, son paternel perdit complètement la raison. Il vint chercher Aya dans sa chambre et lui adressa la parole pour la première fois depuis 2 jours. Sa voix était rauque, il semblait très malade. Il demanda à sa fille d’aller chercher le violon de sa mère qui se trouvait au sous-sol avec toutes les affaires de celle-ci, disant qu’il ne se sentait pas capable d’y aller par lui-même. Elle s’y rendit donc..

Une fois à la cave, elle fut rejointe par son père, ou du moins, par ce qu’il était devenu. Il poussa quelques gémissements de douleur, debout devant elle, avant de laisser tomber sa toge au sol. Sa peau était devenue extrêmement pâle et une armure écailleuse blanche semblait recouvrir une grosse partie de son corps, seul un bout de son torse et la moitié de son visage étaient découverts. La jeune fille ne reconnaissait plus son père, elle tenta de s’échapper et de crier, mais en vain. Agissant avec son cœur et non son cerveau, elle ne tenta pas une seule seconde de s’en prendre physiquement à ce reste de père qui la coinçait à la cave. Celui-ci, n’étant plus lui-même, en profita : il ouvrit la bouche. Sa langue était coupée en deux, son torse se bomba et une bosse remonta du fond de sa trachée en passant par sa gorge pour aller jusqu’à sa bouche, comme s’il allait vomir. Seulement ce n’était pas du vomi qui en sorti, c’était quelque chose de bien plus affreux. Aya avait les yeux grands ouverts, elle était comme paralysée devant ce cauchemar éveillé alors que de la bouche grande ouverte de son père s’extirpait lentement un serpent blanc. Le serpent était maintenant juste sous son nez, menaçant, la gueule ouverte et la langue sifflante. Il la menaçait, il la menaçait du regard. Elle était tétanisée, il se jeta sur elle vicieusement, elle esquiva instinctivement, il se retourna rapidement et vint lui planter ses crocs dans la nuque brutalement. Les crocs du serpent restèrent plantés un long moment dans sa nuque, histoire de bien y injecter le venin du serpent. Elle était à genoux par terre, elle couvrait la morsure avec sa main. Le serpent retourna se terrer au fond de la gorge de son père qui remonta rapidement les escaliers puis enferma sa fille dans la pièce. Elle restait là, par terre, pleurant, gémissant, agonisant. Elle retira sa main de la morsure et, bien qu’elle en sentît toujours la douleur, elle avait disparu pour laisser place à une marque noire qui ressemble à une croix gammée avec seulement 3 angles droits. Quelques minutes plus tard, le père redescendit à la cave, sa mutation était à un stade encore plus avancé, son corps était complètement recouvert d’écailles et ses yeux avaient viré au jaune. Sa fille était toujours au même endroit. Il avait la flûte de celle-ci en main et se mit à jouer un air.. Elle n’avait plus aucune force, elle voulait abandonner, se laisser tomber au sol et succomber à la morsure. Seulement, elle ne pu pas le faire, au fur et à mesure que son père jouait, la marque sur sa nuque se répandait sur son corps, la douleur disparaissait mais elle était incapable de bouger. Une fois complètement recouverte, sa peau se mise à changer de couleur, c’est alors que son paternel, souriant vicieusement, la laissa à nouveau, après avoir laissé la flûte par terre. Sa peau vira au brun, ses yeux devinrent jaunes, ses cheveux prirent une couleur plus claire et enfin, des cornes lui poussèrent sur la tête. Elle avait horriblement mal, elle criait, elle souffrait, elle suait, elle se tortillait par terre de douleur, mais personne n’était là pour entendre ses lamentations. C’est alors que le pire arriva. La maison prit feu, la porte de la cave fut rapidement consumée. Elle était prise au piège. Elle sentait la chaleur des flammes qui consumaient son corps, elle sentait l’odeur de la fumée qui émanait de son propre corps qui cramait, mais elle n’avait pas mal, elle ne sentait plus la douleur. Était-ce ça la mort ? C’était si agréable ? Indolore, léger, chaud. Avec un doux parfum de grillade.

Pour Aya, c’était la fin, la fin d’une vie paisible qui s’arrête brutalement. Elle s’était déjà dite que ce n’était pas si grave au final, après tout si elle était restée en vie elle n’aurait plus personne, et elle serait condamnée à vivre une vie de monstre comme son père. Là où elle se rendait, elle pensait pouvoir au moins être auprès de sa mère. Elle avait tellement redouté la mort qu’elle s’y était faite. Pourtant, elle est maintenant là, il fait noir et ça pue le cramé. Le sol composé de cendres lui brûle la peau, en levant la tête, elle aperçoit un rayon lumière qui lui pique les yeux. La lumière pénétrait progressivement dans le petit recoin où elle était terrée. Une main lui attrapa la jambe et elle se fit tirer. Une fois sortie de là, elle comprit. Son père l’avait réduit en cendres avec la maison, et elle, elle en était sortie vivante. Aya remarqua qu’elle n’était pas la seule à trouver cette situation étrange lorsqu’elle vit la tête de tous ses voisins la regarder avec les yeux grands ouverts alors qu’elle se relevait sans difficulté avec seulement quelques égratignures et le visage noir. Les gens étaient tétanisés, les enfants se mirent à courir en criant : « Courrez ! C’est un zombie ! ». Les parents laissèrent leurs enfants partir en courant et personne d’autre ne prononça un seul mot. Après une minute d’incompréhension totale, Aya tourna la tête pour voir ce qu’il restait de sa maison, un objet brillait au sommet d’un petit amas de cendres et de gravas, elle s’en approcha et se rendit compte qu’il s’agissait de sa flûte, elle était parfaitement intacte, elle brillait comme jamais. Elle s’en saisit, elle avait compris, son père ne l’avait pas tué, il lui avait conféré ses pouvoirs.

Elle passa deux jours dans une Era en partie dévastée, sans famille, sans amis, avec des gens qui la regardaient de travers dans la rue et parlaient d’elle comme le monstre de la ville, on inventa qu’elle aurait tué ses deux parents en mettant le feu à leur maison. Ayant compris qu’elle n’aurait plus jamais sa place à Era, elle prit la route vers l’Ouest comme beaucoup de victimes de cette épidémie. Elle entreprit le voyage seule jusqu’à Arcadia, la nouvelle capitale. N’ayant pas d’argent pour se payer un logement en ville, elle fut forcée de s’installer dans les bidonvilles autour des remparts de celle-ci. La vie ne fut pas facile d’un coup, elle dut apprendre à se démerder seule. Par chance, elle trouva rapidement un travail : elle fut engagée dans une troupe de cirque ambulant qui s’était installé aux portes de la capitale. Là-bas, elle usa de sa facultée à charmer les serpent avec sa flûte pour impressionner le public. C’est ainsi qu’elle travailla sa magie, exploitant le nouveau potentiel de sa flûte.

Désormais, son but principal est de se venger de ceux qui ont perpétré les attentats qui ont coûté la vie à sa mère, c’est pour cela qu’elle a rejoint Crime Sorcière.

SA MAGIE















TECHNIQUES

La magie, Aya ne la possède pas en elle-même à proprement parler, du moins, pas dans sa forme naturelle. Elle utilise un artefact magique qu'elle est la seule à savoir utiliser : sa flûte. Presque indestructible, elle l’utilise pour jouer des mélodies aux propriétés hypnotisantes. Seulement ça, c'est juste la fonction primaire de sa flûte qui renferme en réalité des pouvoirs bien plus mystérieux.

Sa magie, elle l'appelle Melodeath. Melodeath ? Mais pourquoi ? Quel rapport ?! C'est qu'une pauvre magicienne de rue qui nous fait croire qu’elle peut nous hypnotisant en nous jouant une musique.. Eh bien non. En jouant une certaine mélodie, Aya est capable de se transformer partiellement en démon elle-même. C'est là que tout commence et que son vrai potentiel est visible. Une fois sous cette forme, ses capacités physiques sont accrues. Mais le principal atout de cette forme c’est que son corps se transforme de l’intérieur. Elle devient capable de faire littéralement jaillir des serpents de son corps qu’elle utilisent contre ses adversaires. Sa flute possède également des capacités plus mystérieuses.

© ASHLING POUR LIBRE GRAPH'
 MessageSujet: Re: Now dance, fucker, dance.   Mer 11 Mai - 0:01

avatar
Invité


Click



J'ai un peu galéré sur la magie, je sais pas si mélanger métamorphose et invocation c'est possible. D'ailleurs je suis pas sûr que mes énoncés rentrent dans la catégorie Take-Over ou Constellationisme, donc je m'arrête là et j'aimerais le feu vert d'un admin pour continuer siouplay. Razz
 MessageSujet: Re: Now dance, fucker, dance.   Mer 11 Mai - 4:48

avatar
Enya Taylor

Crime Sorciere

Click

Hello ~ ♥

Je me permets de te répondre rapidement. En espérant avoir bien compris le sens de ta magie, je me vois dans le regret de t'annoncer qu'il va falloir faire un choix entre l'invocation de démons via ta flûte ou ta transformation (qui relèverait alors du ressort du Take-Over).

Bonne continuation et n'hésite pas à nous MP si tu as des questions ♥
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Now dance, fucker, dance.   Mer 11 Mai - 18:59

avatar
Invité


Click



Bon.. d'accord, je vais essayer de m'adapter. Merci de ta réponse si rapide en tout cas. Very Happy
 MessageSujet: Re: Now dance, fucker, dance.   Mar 17 Mai - 23:10

avatar
Invité


Click



Fiche terminée. Bon j'avoue j'ai pas été très original pour la psychologie..
 MessageSujet: Re: Now dance, fucker, dance.   Mer 18 Mai - 0:55

avatar
Senji Kiyomasa

Crime Sorciere

Click


 
 

 

 


 

   Modération
Aya Painn


 

Bienvenue sur Fairy Tail RPG! Je serai ton modérateur. Si tu as une question n'hésite pas à m'envoyer un Message Privé ou de poster à ma suite! Lorsque toutes les modifications demandées seront effectuées, et seulement lorsqu'elles seront toutes effectuées, tu pourras poster à ma suite disant que ça a été fait. Commençons!

D'abord, avant de vraiment commencer, j'ai plusieurs questions à te poser. Je tiens aussi à préciser que j'ai survolé la fiche pour le moment étant donné qu'à première vue, les éléments essentiels qu'on retrouve dans le modèle original ne s'y retrouvent pas facilement alors je ne fais que poser des questions pour m'assurer que tout s'y retrouve.

Est-ce qu'on retrouve l'âge, le statut de la mage (sa guilde entre autres), le personnage sur l'avatar?

Est-ce que la description psychologique est complète et contient entre autres les affinités, les hobbys, les réactions et les habitudes du personnage?

En ce qui concerne la magie, est-ce normal de n'y retrouver qu'une seule technique alors que tu as droit à cinq dès le départ?

Tu peux répondre à ces questions à ma suite ou bien ajouter les éléments manquants dans la fiche et me signaler que c'est réellement terminé en postant à ma suite.

 

 


© Camaleón

 
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Now dance, fucker, dance.   Mer 18 Mai - 15:55

avatar
Invité


Click



Ma fiche a été rapidement prise en charge, ça fait plaisir ça, merci Razz

Alors alors, j'ai tout ce qu'il faut dans la partie identité et dans la partie technique, c'est juste que le code rend bizarre sur ce forum étant donné qu'il n'y a pas de scrollbar. Une fois que t'as passé ta souris sur une rubrique et qu'un petit cadre s'ouvre au dessus, il te suffit de cliquer n'importe où dans le cadre bleu clair et ensuite de faire défiler vers le bas avec les flèches sur ton clavier. Je sais pas si ça marche sur tablette et je comprend que ce soit un peu galère donc si besoin je modifierais le code.

Pour la partie psychologie je pense que c'est bon, je vois pas l'utilité de m'étaler sur plusieurs paragraphes pour écrire la même chose qui se trouve juste en dessous dans la partie histoire. Ouais je sais c'est bizarre comme présentation mais bon, j'aime bien faire différemment. Very Happy
 MessageSujet: Re: Now dance, fucker, dance.   Ven 20 Mai - 1:41

avatar
Enya Taylor

Crime Sorciere

Click




je suis ta modération.



Bienvenue sur FAIRY TAIL RPG !


Je serais ta modératrice pour cette fiche. Si tu as la moindre question, le moindre problème, sache que ma boîte MP t'es ouverte. Je te souhaite d'avance, une bonne chance et beaucoup de courage pour ta fiche.


Général

Code original, pas très pratique, notamment pour lire les techniques de ta magie mais ça passe tout de même. Petit détail en revanche qui me chiffonne : Crime Sorcière. Il faut que le personne ait un certain « état d’esprit » pour intégrer le groupe et quand bien même cela serait possible pour toi, ce que je te souhaite, la partie sur le « on la surnomme », il faut que tu me l’enlèves car tu intégreras Crime Sorcière en tant que mage inconnue, débutante, tu ne connaîtras au mieux que Jellal qui t’auras fait intégrer le groupe et c’est tout. Donc pour l’instant les envies de « célébrité » ce n’est pas pour de suite. Voilà voilà

Psychologie

Alors, alors c’est là que y’a quelques petites choses à revoir pour que je sois toute contente. Je suis difficile, faut te préparer mentalement ahahah.

La partie « physique », tu peux me l’enlever. Ça ne sert à rien. On ne la demande pas et généralement on se fie à l’avatar. C’est pour ça qu’on ne demande qu’une psychologie. Mais bon, ce n’est pas gênant en soit…

Pour ce qui est de la psychologie, j’aimerais que tu m’étoffes un peu tout ça. Je veux dire, certes ton personnage est tiraillé par deux sentiments majeur mais la haine ne vient que depuis les évènements liés aux attentats d’Ajatar Virke donc ce n’est pas suffisant à mon sens pour être intégrer comme un trait majeur de ton personnage ( cf : des personnages haineux, suite à ça, y’en a tout un pays).

Tu parles d’un personnage froid, manipulateur et insensible et pourtant, tu parles également de quelqu’un pouvant se montrer drôle et adorable mais si justement ton personnage est désintéressé du monde et des autres…Pourquoi elle se montrerait drôle ? Encore adorable je le comprends bien dans la phase de manipulation mais drôle ? Ce n’est pas des serpents qui vont rires de ton personnage. J’aimerais donc que tu détailles ce point-là.

Et « cœur de pierre » ? Justement, si tu peux te montrer, dans de rares occasions et le souligne « adorable et drôle » tu n’es pas un cœur de pierre. Un cœur de pierre signifie bien ce que ça signifie …Tu n’éprouves rien. Pour personne. Donc ça contredirait également la partie sur cette haine brûlante qui la ronge. A revoir ce petit passage ou essaye une autre tournure.



Background

Pour une fois une histoire originale ahaha ! Ça m’aurait presque manqué. En fait ce qui distingue ton histoire c’est que tu as su intégrer les éléments du contexte à ton histoire personnelle et c’est plutôt rare de voir ça.

Par contre, une petite chose à corriger comme je te l’ai dit plus haut.

« Désormais, son but principal est de se venger de ceux qui ont perpétré les attentats qui ont coûté la vie à sa mère, c’est pour cela qu’elle a rejoint Crime Sorcière. »

Le but de Crime Sorcière, qu’on soit d’accord n’est pas la vengeance, bien au contraire. Les membres de Crime Sorcière sont souvent et/ou principalement des anciens mages illégaux ayant commis d’énormes fautes par le passé et cherchant à rédemption. La vengeance y est défendue et ils interviennent principalement contre les guildes illégales mais seulement au nom de la justice. Donc si ton personnage recherche la vengeance pour sa mère je te suggère de te tourner vers d’autres guildes comme Isthar’s Eyes. De plus, comme je te l’ai annoncé, n’entre pas à Crime Sorcière qui veut, il faut pour cela que tu rencontres Jellal en personne et il n’est pas fait mention une seule fois de lui dans ton histoire donc si vraiment les Sorcières est un GROUPE qui t’intéresse, je te suggère vivement avant ta validation, de MP Jellal Fernandes et de voir avec lui rapidement pour les détails de ton histoire.

Voilà voilà. Tiens-moi au courant quand ça sera fait ou si tu changes d’idées !



Magie

Bon, je suis déjà intervenue sur ta question concernant ta magie et je vois que tu as fait le choix du Take-Over donc on va voir ce que tu nous réserves !

Et étant une « fan » de Naruto…Attention à me surprendre car les reprises sans originalité, je ne suis généralement pas contente quand j’en vois (bonjour Kabuto ♫). Et je vois que tu as plus que cinq techniques…ahahaha, là aussi, je suis pas contente. C’est cinq et pas six ma petite donc va falloir faire quelque chose. Mais bon, on va voir ça petit à petit…Attention, je mords.

Petite remarque désobligeante mais pour lire les techniques, ton code n'est pas du tout pratique.




Résumé

En soit ta fiche serait presque bonne sauf quelques détails à revoir en psychologie, notamment si tu pouvais me l'étoffer, et en magie. La magie n'est pas bonne, ça manque de modération, de précisions, tu t'éparpilles dans différentes magies ce qui n'est pas possible.

Pour ce qui est de ton histoire, comme je te l'ai dis, je t'invite à MP Jellal Fernandes et à me tenir au courant.

Donc bon courage pour me modifier/corriger/étoffer/préciser tout ça et si tu as un souci, n'hésite surtout pas ! ♥



C O D E © W H A T S E R N A M E  ; MODIFICATION © ENYA

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Now dance, fucker, dance.   Mar 31 Mai - 13:01

avatar
Enya Taylor

Crime Sorciere

Click

Sur demande de la membre ♥ Elle reviendra après ses examens ♫
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Now dance, fucker, dance.   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Hors Rp :: Fiches de personnages