anipassion.com
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Bitch, I'm back by popular demand ∆ Maël et Pia
 MessageSujet: Bitch, I'm back by popular demand ∆ Maël et Pia   Bitch, I'm back by popular demand ∆ Maël et Pia EmptyJeu 28 Avr - 11:17

Pia E. Divocci
Pia E. Divocci

Indépendant Illégal

Click

Bitch, I'm back
by popular demand
Maël et Pia

C’est l’été, et ça se sent : l’air est lourd, le soleil resplendit dans un ciel sans nuages et la plage est pleine de monde. Toi, tu aimais cette ambiance étouffante, tu aimais sentir ta peau craquer sous les rayons vicieux de l’astre solaire, tu aimais être dans cet état amorphe où la température était si haute qu’elle t’empêchait de faire tout et n’importe quoi de sensé. En simple bikini, comme de nombreuses femmes réunies ici à Akane Ressort pour profiter de la saison estivale, tu te levas de la longue serviette que tu avais posée sur le sable brulant pour te diriger vers la mer non loin. Il y avait presque autant de personne dans l’eau que sur terre et cela pouvait aisément se comprendre : rester sans s’hydrater quelques minutes seulement était intenable. Tu passais ta journée à faire ces allers-retours répétitifs entre ta serviette et l’océan juste pour ressentir l’instant jouissif, déterminant, où ton corps transi par la chaleur se trempait entièrement dans les eaux refroidies. Ton pas décidé te guida entre les différentes serviettes jusqu’au rebord de l’eau, et sans hésiter, tu t’avanças pour plonger intégralement et faire quelques brasses. La tête sous l’eau, tu n’entendais plus le brouhaha incessant des enfants et autres qui braillaient en s’excitant dans le sable. Le temps de quelques secondes, tu te retrouvais entièrement seule sous l’eau, et tu chérissais cet instant où tu te sentais en communion avec l’élément symbolisant la pureté. Les yeux clos, tu continuas ton chemin en battant légèrement des jambes sous l’eau, te laissant complètement aller dans ce profond rafraichissement que tu t’offrais. Jusqu’à ce que ta tête cogna quelque chose.

Tu te redressas en dehors de l’eau. Ton chignon bien serré empêchait la moindre petite mèche de te gâcher la vue – tu te contentas de passer sa main sur tes yeux pour en chasser les dernières gouttes pour avoir une vision totalement libérée. Déjà, l’intensité du soleil séchait le haut de ton corps. Face à toi se trouvait un homme blond, l’air quelconque. En temps normal, tu aurais sans doute vociféré à son égard, même si c’était toi qui lui avais foncé dedans, car il avait commis la faute de se mettre en travers de ton chemin. Mais l’été, tout était différent. Le soleil te rendait plus calme, moins virulente. Tu lui lanças même un léger sourire.
« Excuse-moi. » C’était tout, mais c’était déjà beaucoup pour toi. Sans en demander plus ni même l’écouter s’il osait te répondre, tu fis demi-tour et regagnas la plage, oubliant déjà l’homme et son visage faussement angélique. Lentement, ta démarche alourdie par le sable et ton corps fatigué par le soleil, tu regagnas ta serviette et te laissas tomber dessus, t’allongeant sur le dos et libérant tes cheveux pour qu’ils sèchent plus facilement – ça ne sera qu’une question de minutes. Ton ventre se soulevait lentement au rythme de ta respiration apaisée. Une de tes mains vint toucher le sable chaud à côté de toi tandis que l’autre restait collée contre ton maillot encore humide pour savourer ce mélange de sensations. D’ici quelques minutes, tu retournerais te baigner à nouveau. Tu ne savais pas quelle heure il était, mais tu t’en fichais : tu profitais de cet instant à ne rien faire, un répit intégral et reposant, vivifiant. Tu te redressas légèrement, enfilant tes lunettes de soleil, pour contempler le paysage – et surtout les personnes – devant toi. Tu aimais ce spectacle des corps presque nus qui se baladaient sans pudeur. Tu pouvais passer ta journée à observer silencieusement le paysage qui t’entourait, et tu étais bien partie pour.
electric bird.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Bitch, I'm back by popular demand ∆ Maël et Pia   Bitch, I'm back by popular demand ∆ Maël et Pia EmptyJeu 28 Avr - 21:05

Maël Selesta
Maël Selesta

Raven Tail

Click





PIA. MAËL.» . so hot in simple shorts »


En surface, le soleil chauffe sa peau jusqu'à faire apparaître quelques rougeurs. Les pieds dans l'eau, il s'amuse à toucher ces quelques coups de soleil de ses doigts pour y laisser des traces blanches qui finissent par repasser colorées dans l'instant. Il alterne cette activité à celle de fixer l'horizon pour attendre l'arrivée d'une vague. A quelques mètres de là, sur le sable, quelques canettes vides de limonade trônent dans le sable.
Trois. Deux. Un. La voilà, la vague se hisse alors qu'il plonge la tête la première à l'intérieur pour la briser. L'amusement d'un enfant dans un corps d'homme. Lorsqu'il ressort, cheveux trempés, il rigole. Il y a encore ses cicatrices présentes dans son dos, juste en dessous des marques rouges. Le soleil est à son zénith et il apprécie beaucoup. Un climat nettement plus agréable que là où il était encore il y a quelques jours, dans le froid et la neige, manteau sur le dos. Il lève alors les yeux au ciel et se met à penser vaguement aux jours qui arrivent, il paraît tout excité, s’imaginant dans des tas d'attractions. Il décide finalement de s'asseoir dans l'eau pour attendre la prochaine vague.

Ses oreilles sont bercées par les cris d'enfants et ceux des parents les rappelant à l'ordre. Certains s'amusent peut-être trop à jeter  du sable sur des visages innocents. Au loin, d'autres cris de masses surgissent, c'est la descente de la fameuse montagne russe. Plutôt dérangeants ces bruit-ci. Il remarque alors l'eau montée et se précipite à se redresser en s’éclaboussant au passage, fonçant tel l'enfant mais cette fois en brisant une petite partie de la vague avec sa main. Simplement une petite partie. Regardant sa paume une fois la victime passée, il boude. Il aurait aimé qu'elle éclate entièrement.

Le soleil qui continue de chauffer finit par lui faire ressentir une douleur soutenue aux épaules, pour se rafraîchir, il plonge tout bonnement. Pensant atterrir sur de l'eau, il se surprend à atterrir contre un corps. Un corps féminin qui le heurte brutalement. Lorsqu'elle sort de l'eau telle une sirène il ne peu s'empêcher de pencher la tête sur le côté, prit d'intérêt pour cette fraise intrigante. Il serait du genre à lui jeter une grande traînée d'eau en ayant pris de l'élan avec son bras mais il semble absorbé par autre chose. Seulement, le visage de la femme se change par hallucination en celui d'alice le temps de quelques secondes. Un temps qui suffit au blond pour se ressaisir.

Pourquoi ? - Ce n'est pas comme si ils se l'étaient promis. Ce n'est pas comme si un quelconque engagement fut prit ce jour là, ni un autre d'ailleurs. Pourtant c'est elle qui apparaît comme rappel, comme une alerte. Donc il soupire mais ne réagit pas d'avantages aux excuses de cette fraise. Il la regarde simplement s'éloigner dans sa silhouette gracieuse. Elle rejoint la plage, passant devant ces quelques bouteilles vides. Maël se met alors à sourire lorsqu'au loin, il aperçoit Pietro se rapprocher de cette jeune femme. Elle venait de reprendre sa place sur sa serviette et forcément, le louveteau joueur se mit à en tirer l'extrémité. Encore dans l'eau, le blond se mit à rire avant de regagner terre ferme.

Il fit quelques pas sur le sable et révéla la totalité de son corps avec comme simple appareil, son maillot de bain en forme de short bleu ciel et c'est tout. Son torse perle d'un mélange de sueur et d'eau de mer. Doucement, il s'approche en attrapant une bouteille au passage et rejoint l'agresseuse des océans. Arrivé à hauteur, il caresse le jeune loup qui continuait de s'amuser et attarde son regard sur les courbes de cette dernière.
_ Ah. Tu étais peut-être plus élégante dans l'eau. » dit-il tout sourire dans sa nonchalance habituelle. Peut-être même pouvait-il le penser réellement. Il arracha alors la capsule de sa limonade avec sa mâchoire et prit une première gorgée.
_ Une gorgée ? » Il lui tend la bouteille, s'attendant même à ce qu'elle lui verse le contenu au visage. Quant à pietro, il vient se faufiler contre la cuisse de Maël, laissant apparaître une légère surface du symbole d'appartenance à sa guilde.

maybe.

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Bitch, I'm back by popular demand ∆ Maël et Pia   Bitch, I'm back by popular demand ∆ Maël et Pia EmptyJeu 28 Avr - 21:56

Pia E. Divocci
Pia E. Divocci

Indépendant Illégal

Click

Bitch, I'm back
by popular demand
Maël et Pia

Tu sursautas, arrachant ton regard du paysage paradisiaque que tu avais face à toi pour te tourner précipitamment sur le côté : une bête venait de débarquer tout prêt de toi et s’amusait à grignoter un bout de ta serviette. Tu levas un bras en sa direction, prête à te défendre, avant de te rendre compte qu’il paraissait tout bonnement inoffensif. Ce n’était qu’un louveteau, après tout. Légèrement soucieuse vis-à-vis de la présence d’un tel animal en ces lieux, tu ne le quittas pas du regard, presque attendrie mais surtout curieuse, jusqu’à ce que l’animal se désintéresse de ton bien pour retourner vers son maître. C’était l’homme que tu avais heurté à la mer, le blond à l’air quasi espiègle. Il se tenait là, face à toi, te cachant le soleil par son corps élancé mais bien sculpté, et te scrutait de long en large. Il parla tout en souriant légèrement d’un air complètement narquois. Sans répondre, tu ôtas tes lunettes de soleil, les reposant à tes côtés, pour mieux le dévisager comme il avait fait : tes yeux passèrent de bas en haut, s’attardant sur les moindres recoins de son corps : ses jambes athlétiques, son tatouage mystérieux, son maillot de bain assez court, ses pectoraux légèrement dessinés. Son visage toujours narquois, même quand il buvait – comme s’il jouait un rôle, comme s’il incarnait à tout instant la dérision. Il te proposa de boire après lui, et tu eus un léger rire de surprise, haussant les sourcils. « Pourquoi pas ? » Tu tendis ton bras maigre pour t’emparer de la bouteille que tu portas à ta bouche, avalant plusieurs gorgées pour te rafraichir. Une simple limonade. « Si tu souhaites m’empoisonner c’est raté, je suis insensible aux drogues des violeurs. » Ton visage se pencha sur le côté, les yeux plissés pour mieux discerner le visage de ton interlocuteur. Puis tu finis par sourire à nouveau. « C’était une blague. Je ne veux pas te contrarier en disant ça, mais tu as l’air d’être incapable de faire mal à une mouche. » Une simple provocation habituelle. Ta façon de montrer que tu étais enchantée.

« Moi c’est Pia. J’aime bien ton tatouage. J’en ai un moi aussi, mais il ne signifie pas du tout la même chose. » Tu pivotas légèrement sur place tout en retenant tes longs cheveux pour lui laisser voir le S que tu avais gravé sur l’omoplate. Lui faisant de nouveau face, tu désignas l’animal qui se lovait entre ses jambes d’un simple coup de tête. « C’est une jolie bête que tu as là. Ça m’impressionne que tu sois parvenu à le dompter. Il a un nom ? Je peux le caresser ou il est encore un peu sauvage ? » T’étais entreprenante, contrairement à tes habitudes. Il fallait dire que tu ne croisais pas tous les jours un homme de cet acabit, alors tu n’allais pas laisser passer l’occasion. Et puis c’était lui qui était venu te voir avant tout : il voyait sans doute un intérêt en toi, et par définition, tu pouvais donc tirer beaucoup de lui.

Tu finissais à peine ta phrase que tu remarquas une femme s’approcher, revenant de la mer. Brune aux cheveux courts, bronzée par toutes ces journées au soleil, portant son maillot de bain une pièce sur ses courbes parfaitement dessinées, elle passa devant Maël sans y prêter réellement attention et s’installa sur la serviette, à tes côtés. Tu lui lanças un sourire affectueux, plongeant ton regard dans le sien, oubliant le garçon. Un main sur sa cuisse, l’autre dans sa nuque, tu penchas ton visage en sa direction pour poser tes lèvres sur les siennes. Votre baiser dura quelques secondes avant que vous ne vous sépariez, continuant à vous tenir la main. Tu lanças un regard comblé au blond, toujours devant vous.
« Voici Isis, mon amie. Isis, voici... un inconnu dont je ne connais même pas le nom ! Mais il m’a l’air sympathique. Alors, bel inconnu, tu profites du beau temps toi aussi ? »
electric bird.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Bitch, I'm back by popular demand ∆ Maël et Pia   Bitch, I'm back by popular demand ∆ Maël et Pia EmptyJeu 28 Avr - 22:43

Maël Selesta
Maël Selesta

Raven Tail

Click





PIA. MAËL.» . so hot in simple shorts »


L'analyse de la jeune femme fut longue. Peut-être même gênante, allons jusqu'à dire déstabilisante. Il la laissa réagir et saisir la bouteille. Il commença à penser qu'il venait de faire une erreur. Bien que ce ne soit pas la première fois, l'idée de partager une limonade n'est jamais fameuse. Il sait pertinemment ensuite que sa soif ne sera pas rassasiée. Tout comme le fumeur allume sa cigarette, il souhaite ensuite la fumer entièrement. Laisser un inconnu tirer quelques lattes reste toujours frustrant. Elle semble apprécier donc il sourit par pure satisfaction de faire connaître sa boisson divine, pas si inconnue que cela, aux autres. Il fit craquer sa nuque en la penchant de chaque côté et attendit qu'elle termine. Elle ne lui avait pas versé dessus. Sans doutes se serait-il énervé si elle l'avait fait.
Incapable de faire de mal à une mouche ? - Il arque un sourcil puisque cette nouvelle fraise semble vouloir pousser la provocation. Un acte qui lui rappelle cette fin d'après-midi dans cette forêt avec cette personne. Là où vous aviez finis nus, soirée racine de tout ce qui se passa ensuite.

Lorsqu'elle aborda le sujet du tatouage, il ne regarda qu'à peine le S, il ne se soucia également que légèrement du fait qu'elle puisse avoir reconnu le siens. Ce qui l'interpella d'avantage c'est cette manière que peut avoir pietro d'être aussi maladroit que son maître à ce sujet. Et pas que celui-ci. Il continua donc de caresser l'animal, prêtant une oreille presque attentive aux dires de son interlocutrice. Avait-elle bien compris qu'il faisait partis d'Ajatar. S'en fichait-elle ?
_ Viol ? Oh. Que c'est fort comme terme, je ne pense pas avoir besoin d'un truc si ridicule pour te convaincre. » Il accompagna sa phrase d'un léger clin d’œil avant qu'une ombre n'apparaisse. Une autre jolie fraise à maturation pénètre la scène de sa démarche élégante et vient s'asseoir juste à côté. Lorsqu'elles s'embrassèrent et qu'elle fit les présentations, le blond resta à les observer.

Il ne semblait pas plus surpris que cela. Il aimait s'imaginer ces deux corps bronzés et bien formés en train de jouer l'un sur l'autre et cela lui mit le sourire aux lèvres. Il ignora alors un instant ce qui venait de se passer pour poursuivre.
_ Car mon tatouage signifie quelque chose de particulier ? » Il fait mine d'être surpris et intrigué en posant cette question. Cela n'a que peu d'importance qu'elle sache, il se contente de tendre la perche pour voir si elle parlera en toute honnêteté.
_ Pietro. Il est aussi beau que son maître. Tu peux le caresser je suppose, il est resté un moment seul donc il sera peut-être réticent au premier abord. » dit-il en reportant son regard sur le jeune animal avant de l'écarter pour le déposer non-loin de Pia. Il se décala légèrement par la suite pour finir à proximité d'Isis. Il déposé alors un baiser sur ses lèvres.

_ Enchanté Pia. Enchanté Isis. Je suis Maël. » Il avait convenu que les présentations se faisaient de cette manière et quitte à en tirer avantage, pourquoi s'en priver ? Il constata toutefois que cette seconde femme dérangeait pour d'amples connaissances. Il ne s'empêchera pas de lui faire remarquer au moment opportun. Pour ce qui est de maintenant, il se contentera de répondre à la question de la dame.

_ Du beau temps ? Ouai. Je jouais dans les vagues, c'est amusant. Tu ne voudrais pas y faire un tour Isis par hasard ? » Ah bah non. Il ne pût s'empêcher de lui faire remarquer maintenant tout en buvant le reste de sa limonade d'un air supérieur. Finalement il décida de s'asseoir dans le sable.
_ Et toi dis-moi, vous aviez prévus des choses particulières ? ». Il conserve son air malin devant cette phrase pleine de sous-entendus.
Il n'avait pas de raisons spécifiques d'être ici. Ni même de discuter avec elles. Tuer le temps ne fait de mal à personne n'est-ce pas ? Ah. Peut-être que Pia souhaitait se contenter d'observer silencieusement le paysage qui l’entourait, elle était bien partie pour d'ailleurs. Il semblerait.

maybe.

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Bitch, I'm back by popular demand ∆ Maël et Pia   Bitch, I'm back by popular demand ∆ Maël et Pia EmptySam 30 Avr - 17:11

Pia E. Divocci
Pia E. Divocci

Indépendant Illégal

Click

Bitch, I'm back
by popular demand
Maël et Pia

« Car mon tatouage signifie quelque chose de particulier ? » Tu feignis de ne pas avoir entendu, préférant t’amuser à passer tes doigts le long de la cuisse d’Isis. Mais quand il évoqua le loup, ton attention remonta subitement. Ta main quitta ton amie pour s’approcher lentement de l’animal qui se laissa faire. Tu ne vis que du coin de l’œil le baiser qu’il déposa sur les lèvres d’Isis. Tes sourcils se haussèrent à nouveau. L’autre femme, elle, resta stoïque, se détournant vers toi comme si rien ne s’était passé. « Pia, c’est comme ça qu’on se dit bonjour, à Fiore ? » Elle avait un accent assez prononcé, ce qui témoignait de ses origines étrangères. Tu te contentas de lui lancer un sourire agréable, sincère. « Normalement c’est réservé à nous deux, mais cet homme semble vouloir s’immiscer dans notre relation. Ca t'embête ? _ J’aime bien sa tête, il ne me dérange pas. » Maël continuait de parler, proposant délibérément à Isis de s’éloigner, confirmant l’intérêt exclusif qu’il te portait. Tu fis semblant de réfléchir de longues secondes, ta main caressant toujours Pietro étonnamment docile, laissant un silence naturel s’instaurer dans votre trio, et à nouveau, tu te penchas en direction de ton amie pour t’adresser à elle, snobant presque le nouveau venu qui s’était installé face à vous. « Il a raison. Tu veux bien nous ramener des boissons ? Une limonade pour monsieur. Prend toi ce que tu veux, quant à moi... tu sais très bien ce que j’aime. » Tu eu un léger rire, accompagné par le sien, qui fut étouffé quand tu l’embrassas à nouveau. Elle se leva sans un mot et s’éloigna en direction d’un bar de plage non loin, te laissant seule avec l’animal et Pietro.

« Comme son maître, tu disais ? Il a l’air d’aimer les caresses. Ce n’est pas quelque chose à négliger, tu sais : les bêtes ont besoin d’attention. » Tu n’avais pas encore regardé le blond, perdue dans ta contemplation du doux pelage de l’animal, mais tu finis par te détourner pour plonger tes yeux dans les siens. « C’est bientôt la fin des vacances pour nous. Isis va reprendre son travail, quant à moi, je suis en recherche d’emploi. Mes économies s’envolent trop vites. Mais sous un tel soleil, je n’ai vraiment aucune motivation. J’aimerai rester là, échouée sur la plage, jusqu’à la fin. Mais il faut bien que je trouve quelque chose à faire de ma vie, n’est-ce pas ? » Ta mémoire infaillible te permettait de te souvenir de tout ce que tu souhaitais, mais c’était long et fastidieux de remonter le temps pour retrouver le moindre détail que tu souhaitais dénicher. Pourtant, le tatouage qu’il présentait près de son entrejambe t’avait mis sur la piste, et en quelques secondes tu avais eu la confirmation de ce qui t’avait frappé quand il s’était présenté : tu avais déjà vu son visage. Mais seulement en photo.

_ Tu parlais de me convaincre, non ? C’est déjà fait. Alors, vous embauchez, à Ajatar Virke ? »
electric bird.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Bitch, I'm back by popular demand ∆ Maël et Pia   Bitch, I'm back by popular demand ∆ Maël et Pia EmptySam 30 Avr - 18:19

Maël Selesta
Maël Selesta

Raven Tail

Click





PIA. MAËL.» . so hot in simple shorts »


Le louveteau plisse les yeux à chaque caresse donnée par la main délicate de la jeune femme. Semblant vivre un véritable instant de bonheur, il serait inhumain de vouloir l'en priver. Maël reste à regarder, de nouveau spectateur. Il jongle les points de vues avec le fessier d'isis qui se déplace. Bien que nouvelle rencontre, la rousse allongée sur sa serviette, semble avoir cernée le blond sur ses goûts. Une limonade – bien entendu. Quoi d'autre ? Il se gratte un instant le pectoraux droit, regardant au loin l'étrangère s'éloigner, d'abord étonné qu'elle accepte de laisser ce duo se former, sans dire un mot qui pourrait être considéré comme étant de trop. Et visiblement, la conversation sérieuse s'engage lorsqu'ils confrontent leurs regards. Les deux semblent déterminés mais leurs objectifs semblent diverger.
Il l'écoute tout du long, jouant avec le sable. Rassemblant quelques paquets pour finir par les exploser de son doigt. Cela lui fait se remémorer son enfance avec ses amis, lui provoquant un petit pouffe de rire.

_ Je ne le caresse pas. » dit-il en se faisant passer pour le pire des maîtres alors qu'il n'en est rien. Bien au contraire, il considère certainement Pietro comme égal à lui, au même titre que ses autres esprits.
_ Il sait très bien le faire tout seul en venant se frotter contre ma jambe. » Maël sourit mais ce sourire n'était rien jusqu'à ce que Pia évoque Ajatar. Non, le sourire s'étire jusqu'aux oreilles, il aurait voulu éclater de rire. Finalement, il n'avait pas vu celle qui se tenait là comme étant une mage. Elle n'avait laissé aucun indice, rien qui n'aurait pût le mettre sur la voie. Et c'est peut-être mieux ainsi.

_ Est-ce que nous recrutons ? » Il reprend simplement la question puisqu'il n'en connais pas la réponse lui-même. Il ne sait rien de cette guilde. Il n'en connait que vaguement les objectifs et n'est même pas certain de vouloir y rester pour ce qu'elle lui apporte. La raison de sa présence chez les terroristes n'est rien de plus que leur puissance. Toutefois, leur discrétion depuis les attentats est telle que cette puissance n'engage aucun impact dorénavant. Réduire les fées à néant – voilà son seul et unique objectif, une chose qu'il pensait plus aisément accessible en rejoignant leurs rangs.

_ Pourtant à en voir ton corps, tu pourrais trouver un travail en accord avec celui-ci, non ? » Finalement il rigole et finit par soupirer. C'est la première fois qu'il se voit comme un recruteur et lorsqu'il repense à son recrutement à lui, il se dit que son double n'avait pas trouvé grande originalité.
Il se redresse et place ses deux mains sur ses hanches. Une légère brise de vent vient balayer sa chevelure, il pourrait se croire en plein shooting photo. Il devait trouver les mots justes. Les mots appropriés. Il resta silencieux dans cette position un long moment et il se remit à bouger pour venir prendre la place d'Isis sur sa serviette, s'allongeant de tout son long, protégeant son visage du soleil en utilisant sa main comme visière. Laissant ses muscles se relaxer.

_ D'accord. Alors tu dois soit me surprendre soit trouver un jeu susceptible de m'amuser. » Encore et toujours ce même comportement enfantin. Il n'aborde même pas le sujet de la magie, car il n'en a que faire. Après tout, quel non-mage souhaiterai rejoindre une guilde telle que celle-ci ? D'ailleurs – il a une idée, une excellente idée qui commence à germer dans son esprit. Ceci n'est qu'une première étape. Allons-y gaiement.

maybe.

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Bitch, I'm back by popular demand ∆ Maël et Pia   Bitch, I'm back by popular demand ∆ Maël et Pia EmptySam 14 Mai - 11:35

Pia E. Divocci
Pia E. Divocci

Indépendant Illégal

Click

Bitch, I'm back
by popular demand
Maël et Pia

Sa première réaction fut son sourire qui fut élargi au maximum tandis que tu accompagnais ce mouvement d’un seul léger rictus. Sa réponse qui suivit fut évasive, mais tu ne le lui reprochas pas – les mots ne suffisaient pas pour que tu obtins les informations désirées, tu le savais plus que quiconque, si bien que tu ne quittais pas du regard sa posture désinvolte. Il n’avait pas été plus perturbé que cela à l’annonce de sa guilde, à la révélation que tu lui avais faite. Après tout, se balader avec son signe d’appartenance aussi délibérément ne pouvait que témoigner de sa témérité à cet égard. Pas une fois il ne te vint à l’idée qu’il aurait pu être une dangereuse personne, que tu pourrais mourir dans la minute si tu éveillais sa colère maladive de dégénéré. Il continua sur le ton de la rigolade, et encore une fois tu ne répondis pas, te contentant de l’observer de tes yeux curieux. Comme si tu n’étais qu’une simple spectatrice de ses pitreries – une spectatrice amusée.

Alors qu’il s’allongeait, tu fis de même, posée sur le côté pour mieux l’observer, ton visage proche du sien.
« Te surprendre ? Tu m’as l’air d’être tout sauf une personne capable d’être surprise. Je ne dis pas que tu aurais tout vu, tout entendu – j’en doute. Mais tu as cette flegme qui fait que, tout ce que je pourrais tenter ne t’attendra pas. » Pour accompagner tes paroles, ta main se leva et ton index se posa doucement en plein milieu de son torse. « Ou peut-être que je me trompe, qui sait ? » Ton doigt s’écarta aussi rapidement qu’il était arrivé.

« Donc un jeu. Là, au contraire, j’ai l’impression que tout et n’importe quoi est susceptible de t’amuser. Mais là, c’est moi qui fait défaut : je n’aime pas ça. Est-ce notre limite, Maël ? Nous ne sommes pas faits pour être ensemble, c’est d’une tristesse. » Tu te décalas pour t’allonger en biais et réussir à poser ta tête sur son torse, sans pudeur, le regard vers le ciel. « Tu es tout chaud. Au fait, j’ai moi aussi mes animaux de compagnie, mais n’y fait pas attention. » Effectivement, deux félins se lovaient contre vous – l’un totalement noir, l’autre immaculé. Si Maël s’y intéressait, il n’aurait pas pu réellement discerner leur espèce. Peut-être comprendrait-il que le jeu avait pourtant commencé.

_ On se dit toute la vérité, rien que la vérité, ok ? Sinon mes amis ne seront pas contents et n’hésiteront pas à nous attaquer. Ils veilleront à ce que nous ne mentons pas. Alors, pourquoi tu as rejoint Ajatar Virke ? » Peut-être qu’il avait senti la montée de magie dans l’air autour de vous, peut-être qu’il avait deviné que ces animaux venus de nulle part n’étaient pas là que pour recevoir des caresses, eux aussi. S’il ne prenait pas ton avertissement au sérieux, il serait fortement surpris : le simple mensonge transformera la bête noire en hideux monstre qui le dévorera d’un coup. Mais la règle était réciproque, toi aussi tu ne pouvais plus mentir. Tu ne le forçais pas à répondre, après tout s’il ne trouvait pas ton jeu intéressant, il pourrait toujours s’en aller. Mais tu osais espérer qu’il allait te fournir quelques réponses sincères. Que tu puisses distinguer la limite entre l’idiot heureux et le criminel des plus recherchés de Fiore.
electric bird.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Bitch, I'm back by popular demand ∆ Maël et Pia   Bitch, I'm back by popular demand ∆ Maël et Pia EmptyLun 16 Mai - 16:49

Maël Selesta
Maël Selesta

Raven Tail

Click





PIA. MAËL.» . so hot in simple shorts »


Il continua de porter son regard excentrique sur elle – l'intensifiant même peut-être un peu. Évitant le plus possible de la juger, la réalité, c'est qu'il continuait de s'intéresser à ses courbes. Maël, une fraise qui aime les fraises n'est pas compatible avec une fraise qui aime la banane sais-tu ? Le soleil frappait sa peau avec toujours plus d'intensité alors que contradictoirement, celui-ci commençait à se coucher et retombait dans le ciel. Il offrait un décor orangé et des traits rosés dans le bleu glacé du ciel. Son visage se rapprochait du siens, leurs regards se confrontaient une fois de plus. Il a toujours eu cette faiblesse pour les yeux des fraises, en plus du fessiers, de la poitrine et... d'autres choses.
Elle venait de le déceler et avait bien compris que le choix qu'il avait émit n'en était pas vraiment un.
_ Tu ne te trompes pas, on ne peut pas me surprendre. » Un sourire fourbe se dégagea de lui, accentuant son côté d'enfant joueur. La vie n'est qu'un jeu. Aucun jeu n'est ni bon, ni mauvais, l'avantage de ce divertissement c'est que justement, il peut faire basculer les personnes adepte du bien et du mal dans son opposé, sans même qu'ils puissent le réaliser. Le meilleur moyen de cerner les gens, initiés ou bien pas du tout.

Il ressentit le doigt chaud se poser contre son torse chaud également. Il l'avait suivit du regard, ce petit geste délicat, jusqu'à ce que le doigt se fit remplacer par sa tête. N'avait-il pas assez chaud encore ? Sa longue chevelure venait recouvrir sa peau et le grattait même par instant, cela lui valut une grimace qu'elle n'avait certainement pas eu le temps de remarquer. Et elle parlait, elle argumentait, elle essayait de se convaincre que rien ne les rapproche, qu'au contraire, tout ne fait que mettre distance entre eux. Elle n'a pas tord. Et alors, deux étranges animaux apparurent autour, faisant augmenter le température toujours un peu plus. Le blond suffoquait presque mais le ressentit était toutefois différent. Comme si ces bêtes n'étaient pas réelles. Des esprits ? Des invocations ?
D'ailleurs où sont tes clés maël ? Il y pense et sourit une nouvelle fois. Le jeu et la question qui l'accompagne vient percer cette courte tranquillité, mais voilà, ça commence. Il ne pouvait que s'en satisfaire.

_ Tu sais. Je suis presque certain que tu l'aimes ce jeu. Nous ne sommes pas si différents pas vrai ? » Et c'est comme si cet air d'enfant ahuri venait de s'évaporer pour laisser place à des traits plus matures. Lorsqu'un jeu est lancé, n'importe qui serait plus amusé, plus décontracté – pour lui, reprendre son sérieux, c'est une manière de prouver que ce n'est pas quelque chose qu'il souhaite prendre à la légère. Surtout dans un jeu comme celui-ci, chaque mot à son importance. Il enroula alors la chevelure de Pia autour de ses doigts, comme pour essayer de réaliser de petites bouclettes. Aux alentours, quiconque pourrait penser voir un couple, un jolie petit couple. Seulement non – il s'agit d'un simple recrutement pour Ajatar Virke.

_ J'sais pas trop. Pour de la puissance ? Pourquoi autrement ? »
Car détruire des villes à coups de bombes n'est pas du tout son centre d'intérêt et que plus il y pense, et plus son nouveau plan fait son chemin dans son esprit. Il le voit d'ici – c'est beau.

_ Je crois qu'Isis est perdue. Ah d'ailleurs, j'ai une question, c'est à mon tour. » Il marqua une courte pause. Pendant ce laps de temps, il mit ses lèvres dans les cheveux de la jeune femme, mimant des baisers. Sans trop savoir pourquoi, il voulait simplement rire d'elle, rire de la situation, mais surtout rire d'elle.

_ Jusqu'où serais-tu prêt à aller pour rejoindre cette guilde ? »
La question qui se révèle être la plus simple du monde mais qui porte son intérêt. Lui s'en fiche mais la réponse sera nécessaire pour ce qui viendra ensuite.
Pietro, lui, s'était éloigné, au contraire d'isis, lui avait bien compris qu'il commençait à déranger. Après tout, le voir sous l'emprise de ce jeu n'est pas ce que le blond aurait préféré, bien qu'un louveteau dans un jeu de cap ou pas cap est une idée intéressante. Là où les animaux étranges semblent être de mise.

maybe.

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Bitch, I'm back by popular demand ∆ Maël et Pia   Bitch, I'm back by popular demand ∆ Maël et Pia EmptyJeu 19 Mai - 14:44

Pia E. Divocci
Pia E. Divocci

Indépendant Illégal

Click

Bitch, I'm back
by popular demand
Maël et Pia

Tu sentais ses doigts s’enrouler dans tes longs cheveux déjà quasiment séchés, mais ton attention restait focalisée sur la réponse que tu attendais tant. Mais cela n’en était pas vraiment une car lui aussi ne répondit que par une question. Ganger, le félin noir, ne frémit même pas, nullement dérangé par cette réponse qu’il acceptait. Alors c’était ça, la vérité ? Qu’il ne connaissait lui-même pas la raison de son affiliation aux plus grands terroristes des temps modernes ? En y réfléchissant, tu réalisas que sa réponse – ou plutôt son absence de réponse – était tout ce qu’il y avait de plus juste, et tu n’aurais pas aimé n’importe quelle autre explication que tu aurais trouvée frivole. Il fut prêt à te poser sa propre question, se prenant naturellement au jeu, tout en accompagnant ses paroles de quelques baisers sur ton crane. Tu n’y fis toujours pas attention, muette et sans réaction, comme une poupée de chiffon qui se laissait faire, guidée par ses mains viriles.

Il posa sa question et tu laissas le temps s’écouler, n’osant pas encore réfléchir à la réponse que tu lui donnerais. Tu devrais dire la vérité, de toute façon, tu le savais : le griffes de Doppel s’enfonçaient tendrement dans ta nuque pour te rappeler qu’il veillait à ta plus sincérité la plus absolue. Ton corps restait posé sur celui de Maël, transi par la chaleur étouffante, et tu avais déjà envie de retourner te baigner. Tu te dis qu’après ta réponse, tu inviterais ton nouvel ami à faire quelques brasses.
« Jusqu’où je serais prête, donc ? » Tu te redressas légèrement pour te retourner et croiser son regard. Pendant deux secondes, tu te perdis dans le sérieux qu’il affichait désormais. « Voilà. »

C’était Isis, de retour, qui portait assez maladroitement trois longs verres de couleurs différentes. Tu t’écartas totalement de Maël pour t’asseoir un peu plus loin tout en aidant l’autre femme à se débarrasser des boissons.
« Merci, Isis. » Tu récupérais ta piña colada en baisant la joue d’Isis. Elle tendit la limonade pétillante à Maël et se garda pour elle un cocktail qu’elle avait sûrement inventé spontanément avec l’aide du barman. « Que s’est-il passé pendant mon absence ? Vous étiez très beaux l’un collés à l’autre. » Il n’y avait aucun reproche, aucune jalousie, aucune intention maligne dans sa voix – c’était un constat dénué de ressenti, purifié de tout sentiment, totalement objectif. « Il me demandait jusqu’où je pourrais aller pour rejoindre Ajatar Virke. Parce que Maël vient de là bas et je lui ai dis que j’étais intéressée. » Les deux filles parlaient à nouveau l’une face à l’autre sans plus se soucier du garçon. « Ajatar Virke, ce sont eux qui ont détruit plusieurs villes, c’est ça ? _ Oui c’est ça. _ Et tu es intéressée par rejoindre ce groupe ? _ Tu sais bien que je suis facilement intriguée par tout ce qui est extravagant. » Isis ne répondit pas. Tu bus quelques gorgées du cocktail qui te rafraîchit drôlement, permettant de repousser le moment de la baignade d’au moins quelques minutes. Enfin, tu daignas te retourner vers Maël pour lui répondre.

_ J’ai vécu dans la rue pendant des années, j’ai fait toutes les crasses envisageables pour m’assurer un avenir certain alors que les personnes autour de moi bataillaient pour me faire mordre la poussière. Et si on me le proposait, j’accepterai de le refaire sans même hésiter une seule seconde. Je sais me débrouiller pour arriver à mes fins. S’il faut passer une quelconque épreuve pour pouvoir prétendre rejoindre ton groupuscule, je la passerai. »

Doppel relâcha la pression de ses griffes, satisfait de ta réponse. Ton visage perdit de sa crispation tandis que tu souriais légèrement en direction de Maël. « Parce qu’il y a vraiment une épreuve à passer ? J’aurai cru être qualifiée d’office. » Bien qu’assise à côté de toi, Isis regardait ailleurs, nullement intéressée par ce qui se disait entre le blond et toi. « J’aimais beaucoup Crocus, et j’ai été déçue d’être délogée par quelques énergumènes. Pour agir aussi extrêmement, vous deviez forcément avoir une raison plus que valable, n’est-ce pas ? Alors, quel est l’objectif d’Ajatar Virke ? » Tu avais bientôt terminé sa boisson, buvant sans le réaliser à cause de la température et de ton besoin naturel de rafraichissement. Tu espérais avoir une réponse intéressante, mais face à une personne telle que Maël, tu devinais déjà que tout était envisageable, surtout ce que tu n’imaginais pas encore.
electric bird.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Bitch, I'm back by popular demand ∆ Maël et Pia   Bitch, I'm back by popular demand ∆ Maël et Pia EmptyDim 22 Mai - 22:35

Maël Selesta
Maël Selesta

Raven Tail

Click





PIA. MAËL.» . so hot in simple shorts »


Elle est amusante Pia, dans son monde original et personnel. Le monde que le blond préfère, c'est celui-ci. Celui où il s'impose aux autres. L'idée de devoir s'adapter à ce qui ce passe autour, c'est étrangement le meilleur moyen de se perdre. Que les autres s'adapte à soi, c'est le meilleur moyen de prouver sa supériorité. Oui – c'est lorsque l'on constate que les gens suivent. Et c'est ce qu'elle fait. Elle lance un jeu, espérant qu'elle est maître de ses paroles et ses actes, alors qu'en vérité, elle ne fait qu'appliquer ce que lui décide. Elle prétextera qu'elle n'a pas eu le choix, que c'est le seul moyen qu'elle a trouvé pour se faire recruter. Mais, jusqu'où pourrait-elle aller pour parvenir à son objectif ? Est-ce qu'elle est aussi déterminée qu'elle le prétend? Maël pourrai aller tellement loin, et pour le moment, elle ne le sait pas, mais elle ne fait pas tout à fait ce qu'il lui demande. Elle va peut-être même à l'opposé. Peut-être aussi que c'est en allant dans cet opposé, qu'elle va finir par faire ce qu'il lui demande. Il sourit.

La silhouette d'Isis réapparaît dans le décor. Il ne décroche pas le regard d'elle à mesure que Pia s'écarte. Sans doutes prise de peur de provoquer de la jalousie chez ce petit bout de femme à la peau ambrée. Maël attrape la limonade qui lui est si sympathiquement offerte, ne remerciant aucunement. Considérant cet offert comme un acte normal.
_ Merci Isis. Nous serions restés tout aussi beaux si tu étais restée là où tu étais. » Il prend une première gorgée de limonade et observe la proximité retrouvée entre les deux femmes.
_ Mais, je n'aurai pas eu ma limonade. » Il lève la boisson en l'air, faisant luire le verre dans le soleil couchant. Oui, maël tu préfères cette limonade, sans aucun doutes. Au même moment, il comprend qu'Isis n'est pas capable de voir les étranges bêtes qui les entourent. Ainsi, il comprend la véritable nature de cette magie, et il reprend une gorgée. Elle picote son palet et il mime une grimace désagréable, secouant sa tête dans tout les sens, il reprend ses traits habituels et vient claquer ses deux mains contre ses cuisses, impatient. Il profite que les deux filles soient dans leur conversation inintéressante pour se redresser et étendre tout ses membres.

Vient alors l'instant où elle explique ses motivations. Elle expose sa jeunesse, divulgue son vécu, tente d'utiliser des mots pour rendre le monologue captivant. 'ah oui d'accord' – 'très bien' – 'mmmh oui je vois' sont des remarques qui se répètent en boucle dans son esprit. C'est ce qu'il aime faire. Poser des questions et ignorer les réponses. Son visage neutre retranscrit avec exactitude cette manière de penser.

_ Une épreuve à passer ? » Il était dos à elle, réalisant quelques exercices de détente avec ses bras et son basin.
_ Aucunement. » dit-il en se relâchant et en tournant sa tête vers elle, sourire aux lèvres. Il guettait en même temps les bestiaux qui rôdaient, toujours un peu plus proches.

_ Pour ce qui est des objectifs de la guilde... » il s'interrompt et s'approche d'isis, lentement, discrètement, après tout, elle ignore la scène pas vrai ?
_  J'aimerai bien les connaître aussi mais... » il tend ses bras et s'abaisse pour que ses mains ne se retrouvent plus qu'à quelques centimètres de la mate de peau.
_ Je n'en sait absolument rien. Tu me fera signe si tu les connais un jour. » Il éclate de rire et dans la seconde, attrape les jambes de la jeune femme pour la jeter en sac à patates sur son épaule. Il commence alors à courir en direction de l'eau, là où les vagues se font de moins en moins violentes et la jette dans l'eau salée.

_ Profites un peu de la mer, on doit causer. » Il regagne les deux serviettes, la pia et les animaux.
C'est vrai, Maël ne connait nullement les objectifs d'ajatar. Il connait quelques membres, discute avec eux, rigole d'eux mais n'a jamais parlé si sérieusement. Étant donné qu'il n'y a pas de guide du bon petit ajatar, il ne risquait pas de pouvoir en savoir d'avantage.

_ Bon et dis-moi puisque nous ne nous mentons pas. Est-ce que tu as envie de moi ? » Peut-être devenir une fraise des plus honnêtes ? Il s'assoit et la regarde, tel un enfant sage qui attend sa sucette. Il n'avait pas perdu de sa maturité ponctuelle, il l'avait simplement adaptée.  

maybe.

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Bitch, I'm back by popular demand ∆ Maël et Pia   Bitch, I'm back by popular demand ∆ Maël et Pia Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» I knew the pathway like the back of my hand . Le 24/12 à 14h
» Cossacks : Back to war !!!
» Part 9 -- "Is Aristide still (too) popular?" Jafrikayiti interviews RAM in Haiti
» hello, my name is kiki... and I'm back !
» Come Back

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Sud :: Akane Resort :: Plage