Aller à la page : 1, 2  Suivant
Ultear Milkovich ~ TIME MAGE [EN CORRECTION]
 MessageSujet: Ultear Milkovich ~ TIME MAGE [EN CORRECTION]   Ultear Milkovich ~ TIME MAGE [EN CORRECTION] EmptyMer 20 Avr - 20:33

Ultear Milkovich
Ultear Milkovich

Crime Sorciere

Click



Ultear Milkovich

" J'ai toujours maudit mon existence. L'anxiété, la colère, la haine que je ne pouvais supprimer. "





Informations Générales


Identity

Nom : Milkovich
Prénoms : Ultear
Âge : Encore inconnu, au environ des vingt-six ans.
Date de Naissance : Inconnu aussi
Origines : Isvan


Activité(s) : Mage (illégale)
Guilde : Crime Sorcerer
Statut : Co-fondatrice
Surnom : La mage du Temps, Sorcière temporelle
Avatar : Ultear Milkovich.

 






Psychologie




Ultear. Tu es le genre de femme qui inspire la grandeur, et qui expire la puissance. Tu es dure avec tout le monde, ne laissant que peu de chance au gens. Et s’ils la mérite, tu leur accorde ta protection, ta confiance. Tu es d’une grande bonté d’âme, même si c’est souvent le sadisme qui se manifeste sur ton visage pâle. Tu es une femme forte, tu ne pleures pas. Tu t’es déjà vidée de tes larmes lors de ton enfance. Et puis, les pleurs, c’est pour les faibles et les lâches. Malheureusement, tu n’es ni l’un, ni l’autre. Tu te qualifies parfois de « femme forte », voir même de « femme fatale ». Terrible combattante, tu étais prête à tout pour arriver à ton objectif. Manipuler, posséder, mentir, tuer. Tuer de sang-froid. Tuer consciemment. Mais ce n’était pas ta pratique préférée. Au jour d'aujourd'hui, tu es toujours déterminée à combattre, mais tes causes se veulent nobles, et tu t'es interdit de tuer. Voir même de manipuler. Tu ne veux plus retourner dans la noirceur. Plus jamais.

Tu es souvent froide et insensible au premier abord. Mais c’est un peu mal te connaître et porter un jugement quelque peu hâtif. Tu es rusée et combative. Combativité qui s’allie à merveille avec ton intelligence et tes réflexes. Effectivement, tu sais plutôt te battre, et maîtrises la magie très bien. On t’a aussi « rajouté » de la puissance magique pendant ton enfance. Tu es garde parfois quelques séquelles mentales. Tu n’es parfois pas très bien, et rien que de te remémorer ses horreurs en tête, tu en as parfois la nausée. Esclave d’un centre de recherche et développement magique. Tu n’y croyais pas. C’était juste des scientifiques perfides et vulgaires. Mais à cause de ton surplus de magie, tu détruisis le centre, aggravant aussi ta colère et ta haine. Tu possèdes aussi des facilités mentales. Passant le reste de ton enfance triste et sans aucune joie dans des bouquins. Tu voulais remonter le temps, avoirs une seconde vie. Et puis, arriva Hadès. Hadès qui t’inculqua aussi une bonne partie de ses connaissances. Mais il t’en fallait plus, plus de savoir. Pour revoir ta mère. Vivre avec elle, qu’importe le prix. Vide émotionnel.

Tu es assez douce et clame, actrice jouant parfois ton propre rôle. Tu as su infiltrer le Conseil pour ton compte, et on ne te suspecta jamais. Tu es en réalité une actrice hors-pair. Doucereuse et bienveillante, tu réfléchis souvent avant d’agir. Bien que parfois, tu te contrefous des circonstances, voir même du résultat obtenu. C’est souvent du mépris envers la société, voir même envers la vie.

Mais depuis, tu as changé. Grimoire Heart détruite et dissoute, tu t’enfuyais alors avec Meredy. Tu te comportes de façon maternelle avec cette personne. Tu l’as recueilli jeune en détruisant sa ville natale, et tu la pris sous ton aile. Elle apprit, combattu, pour finalement devenir puissante. Tu l’aimes sincèrement. A tel point que tu oublies parfois qu’elle n’est pas ta vraie fille. Ta fille biologique. Elle fait ressortir ce côté doux, ce côté maternelle enfoui en toi. Elle te fait te sentir honnête et sereine. Plus tard, tu fis sortir avec Meredy, Jellal de sa prison, dans l’optique d’ouvrir une guilde. Il fallait bien faire quelque chose de votre vie. Et puis, lui expliquer un minimum de choses sur son passé était la moindre des choses pour commencer ton pardon envers tous ceux à qui tu as causé du tort. Bien que cette étape de ta vie sera sans doute la plus longue et compliquée, tu es prête à tous les cas de figures. Ainsi est né Crime Sorcerer, avec à son commencement trois membres à son actif. Maintenant, tu n'as d'idées et de pensées que pour la repentante de tout tes crimes. Tu te dois d'être « pardonnée » de tous tes péchés. Après tout, c'est le mot d’ordre de Crime Sorcerer, le pardon et l'acceptation. En tant que co-fondatrice de la guilde avec Jellal, tu te dois de montrer l’exemple. Chose que tu réussis plutôt bien.

Depuis que tu as quittée Grimoire Heart avec Meredy, ton côté maternelle est bien plus ressorti en sa présence. Tu t'ouvres un peu plus facilement. C'est le début de ton pardon. Ou du moins, c'est de cette façon que tu l'interprètes. Et cette vision des choses te va. Tu t'es radoucie, et tes méthodes de combats sont bien différentes. Toujours aussi persévérante, tu ne tueras plus jamais quelqu'un et ne possédera plus personne; Tu te veux plus souple qu'avant, bien plus facile. Tu as donc tiré un trait avec la noirceur du monde ainsi que les ténèbres. Mais, les mauvaises herbes repoussent parfois, si on n'arrache pas la tige.

Mais parfois, tu te revois dans un miroir, et tu te rends compte que tu as fait des choses horribles. Parfois même, tu doutes de ce que tu fais le jour même. Voir le jour de demain. Car, comme pour tout, il y a la face visible d'un iceberg, et la face émergée, parfois, plus grande que la belle partie exposée dans la lumière. Tu te vois parfois comme ça, entre le blanc, et le noir. Es tu vraiment prête à abandonner les ténèbres ? Tu en es sûre. Du moins, en apparence. Alors, des jours, tu te tiens dans ta chambre, et tu te mets des situations. Tu tues pour ta survie, pour le plaisir de tuer ? Ou alors, tu veux rester lumière, tu veux rester pure, et garder le peu d’innocence en toi. Tu doutes, te questionnes, interroges. Mais tu ne dois plus hésiter, tu dois maintenant te repentir. Et avant tout, te pardonner. Pardonner. Mais, une rechute est si vite arriver ...






Background/Test RPG




Plic. Plac. Ploc. Tu pleurais, dans un coin de la pièce colorée et glauque. Des odeurs de sang, parvenaient parfois par la bouche d’aération. Tu essuyas tes larmes, pensant que ta mère ne t’aimera pas sous prétexte que les larmes, c’étaient pour les lâches et les faibles. Alors, en attendant que tu t’échappes pour aller la voir, tu voulais être forte. Pour elle, pour la rendre fière de sa petite fille. C’était ta seule petite lueur d’espoir. Ta seule petite chance, ta seule raison de t’accrocher à la vie. Si cette idée n’avait pas germé dans ton esprit, alors tu serais sans doute morte. Soit de chagrin, soit de par la magie, qui te bouffait et qui te détruisait de l’intérieur. Ils te torturaient, te consumaient, te faisait souffrir chaque cellule de ton corps. Telle une bougie, fondant par sa propre flamme. Ta santé mentale et physique ne tenait plus que sur un fil. Un fil tellement fin, qu'un petit coup dessus le ferait se briser en plusieurs morceaux. Mais, tu ne pouvais pas mourir. Pas maintenant, il en fallait plus. Tu devais souffrir, pour que le destin soit enfin clément avec toi.

Soudain, la porte s’ouvrit. Il était l’heure, pour toi, de partir, pour qu’on reprenne ton opération. Parfois, tu te demandais pourquoi ils faisaient ça. Parce qu’ils y étaient obligés. A quoi ça leur avancer, de briser la santé mentale et physique d’une gamine, hein ? Mais comme hier et demain, ils te prirent par la main et tu ne bronchas pas. Tu ne réagissais même pas. Ils t’amenèrent dans ta deuxième chambre, ta salle d’observations. Toujours mains et pieds liés, comme si tu allais t’enfuir. Mais en dessous de toi, il n’y avait que le vide. Qui avait l’air bien plus intéressant que le reste du monde. Alors, ils ouvrirent tes points de sutures. Tu ne crias pas. Ils te plantèrent une sereine sale. Tu ne crias pas. Ils te passèrent un tuyau dans le corps. Tu ne crias pas. Ils commencèrent à faire couler quelques gouttes de magie en toi. Tu ne crias pas. Tu hurlas, devant la douleur. Alors, tu fermais la bouche et imagina des hypothèses si ta mère ne t’avait pas abandonné. Mais c’était impossible. Il fallait toujours que tu souffres, dans tous les destins possible, il fallait toujours que la douleur revienne, avec cette odeur de sang qui te remplissaient alors le nez. Tu vomissais, pleuras toutes les larmes de ton corps, mais tu devais rester ici.

Les jours se répétaient, sans cesse. Tu arrêtas de pleurer et de crier, et tu souriais quand ils n’y allaient pas comme des brutes. Mais tu commençais à saturer. Tu en avais marre d’endurer toutes ces douleurs, infondés et totalement injustes. Alors, un jour, tu fuguas. Tu marchas alors dans la neige, dans le froid, dans les flocons qui te narguaient, de par leur liberté, de par leur froideur. Dans ta tenue d’hôpital, tu te tenais les côtes, et parfois, des gouttes de sang se mélangèrent à la neige sur le sol. Tu trouvais ça joli, bien que beaucoup trop glauque pour une enfant de ton âge. Chaque pas te perforait de partout, encore une fois, aucune cellule de ton corps frêle ne fut épargnée. Et tu aurais pu t’effondrer sur la glace, sur la neige. Elle t’aurait bouffé toute crue, et tu aurais disparue, engloutie par le froid qui te consumait de partout. Tu en ressentais plus que souffrance et désespoir. Mais ta mère comptait sur toi. Puis, tu fermais les yeux, endossais la douleur, serrais les dents, tu allais revoir ta mère, enfin. Le froid ne pouvait pas éteindre ce feu intérieur, qui te réchauffait contre ce vent glacial. Mais quelque part, tu agonisais ; Tu crias à l’aide, pour que quelqu’un vienne te sauver. Mais personne ne viendra jamais. Tu t’approchais d’un village, mais il restait encore une bonne heure de marche, quand soudain, des paroles féminines retentirent.

Tu te mis alors à courir, tes points de sutures se rouvraient,  mais bientôt, tout serait enfin fini. Enfin, tu pouvais goûter au bonheur. Enfin. Une nouvelle vie s’offrait à toi. Tes cheveux noirs d’ébène se balançaient, quand, plus rien. Tu l’avais vu, avec deux garçons. Plus petits que toi. Des larmes coulaient, dans ton esprit, de tes yeux et de ton cœur. Cœur, fendillé, brisé, essuyé, écorché. Cœur, qui lâchait. Ta mène ne te voulaient plus. Elle t’avait remplacé. Tu étais rentrée dans sa vie comme tu en étais sortie. Non, ça ne pouvait pas être vrai, les médecins t’avaient implantés de l’hallucinogène. C’était impossible autrement. Comment aurait-elle pu ? Elle paraissait joyeuse, et sereine, avec ses deux garçons. Deux abrutis, deux enflures. Deux connards. Ils t’avaient volé ta mère, et ils s’en jouaient. Tu laissas une larme geler sur ton visage. « Cry Baby », tu te serais appelé ; Une enfant abandonnée et morte dans le froid, le froid de l’amour maternelle. Amour maternelle, amour Tu hurlas, tellement forts que la neige parti ; Mais ce n’était pas ton cri, la cause du mouvement de la poudreuse. Alors, tu levas les mains au niveau de ta poitrine d’enfant, et tu envoyas une faible boule de glace vers les deux usurpateurs, les deux voleurs, les deux tueurs. Car oui, ils avaient tués ton envie de vivre, ton espoir, ils avaient trop tiré dessus, et il s’était brisé. Tu te juras, qu’un jour, tu els tuerai. Hors de question qu’ils vivent encore plus longtemps. Mais rien. La glace se détruisit en chemin. Et tu hurlas de nouveau. Et tu hurlas, et tu hurlas. C’était fini, tu en avait assez vu. Tu suivi les traces de sang vermeilles, et tu repartis au centre. Ils ne s’étaient qu’à peine rendu compte de ta disparition. Alors tu retournas dans ce qu’ils appellent « la chambre du patient 3373 ». Regonflée à bloc, ton escapade vers le reste du pays d’Isvan t’avaient un peu plus que remonté. Tu étais maintenant imprégnée de rage et de colère, envers celle que tu considérais comme ta génitrice. C’était tout. Elle n’était plus digne de toi, plus digne de tes futures capacités.

Un jour, c’était la goutte de magie de trop. Le fondateur quitta les lieux, et à cause de ton surplus de magie, tu détruisis le centre. C’en était enfin fini. Libérée de cet enfer, tu repartis, en quête de savoir et de connaissances. Dans le centre, ils avaient parlé d’une magie perdue et oubliée. L’Arche du temps ; Il fallait t’approprier ce savoir. Il fallait que tu vives une enfance heureuse, que tu puisses la revoir, au moins une fois. Tu pleuras une dernière fois, sans sanglots. Sans bruit, juste une goutte bleu ivoire. Tu repris ta vie en main, et tu partis en quête de cette magie, de ce savoir. Tu juras qu’un jour, tu changeras ton passé, pour des souvenirs heureux et pleins d’amour. Car c’était un vrai vide émotionnel que tu ressentais. Et il en était assez, maintenant.





Magie




Ton truc, c'est l'Arche du Temps. C'est une magie perdue, une magie oubliée. Elle te permet de changer le temps d'un objet non-vivant, voir même d'un objet vivant, mais pas sensible. ( Exemple : un arbre ). Cette magie est particulièrement utile contre les mages élémentaires. Permettant de faire fondre la glace, d'éteindre le feu, faire évaporer l'eau ...
A la base apprise pour changer ses souvenirs tristes de son enfance, Ultear souhaitait utiliser l'Arche du Temps dans le Monde de la magie Ultime. Mais tout ne se passa pas comme elle le souhaitait, et depuis, elle se sert de sa magie pour expier tous ses crimes.

Mais tu possèdes aussi une seconde magie, la magie de Création et du Contrôle de la Glace (Cryokinésie et Cryrurgie). C'est une magie que tu tiens de ta mère. D'après un de ses disciples, ta magie de Glace est très similaire a celle de ta mère, et tu en fais parfois ta fierté. Ta magie de Glace constructive se représente aussi par des formes florales, ou bien en formes de plantes. Mais tu utilises que rarement cette magie, l'Arche du Temps étant plus puissante et plus utile.

Tu possède aussi quelques autres magies, mais tu ne les utilises que très rarement : la Magie du Ré-Equipement, la Possession Magique, la magie de Transformation et la Télékinésie.



Techniques





Bebebe - FTRPG
 MessageSujet: Re: Ultear Milkovich ~ TIME MAGE [EN CORRECTION]   Ultear Milkovich ~ TIME MAGE [EN CORRECTION] EmptyJeu 21 Avr - 9:20

Ultear Milkovich
Ultear Milkovich

Crime Sorciere

Click

Pardonnez moi mon double post, mais serait-ce possible d'avoir mon test RPG ?

Merci d'avance ♥
 MessageSujet: Re: Ultear Milkovich ~ TIME MAGE [EN CORRECTION]   Ultear Milkovich ~ TIME MAGE [EN CORRECTION] EmptyJeu 21 Avr - 12:34

Adrien Campbell
Adrien Campbell

Golden Crown King

Click

Hola! Voici trois choix de tests-rps et si aucun ne t'inspire, tu peux toujours me le dire et je t'en donnerai d'autres!

1-Raconte-nous la partie de son enfance où elle a été enlevée puis torturée.

2-Raconte-nous comment elle a libéré Jellal de prison avec Meldy et la fondation de Crime Sorcière.

3-Pour l'événement actuel, Crime Sorcière avait pour mission d'alerter les guildes et l'autorité que les démons de Zeref allait être réveillés. Raconte-nous comment elle a réussi à convaincre Quatro Cerberus de venir en aide au monde face à la menace.
 MessageSujet: Re: Ultear Milkovich ~ TIME MAGE [EN CORRECTION]   Ultear Milkovich ~ TIME MAGE [EN CORRECTION] EmptyJeu 21 Avr - 16:02

Ultear Milkovich
Ultear Milkovich

Crime Sorciere

Click

J'ai pris le sujet 1, mais je l'ai terminé vers le passage où Ultear défonce le centre ~
J'ai trouvé le test RPG un peu court, mais c'est la première fois que j'en passe un, et que j'écris un pavé aussi gros. J'suis trop fier, intérieurement, mais osef ♥

Prêt au premier passage de la validation ou des retouches ♥
 MessageSujet: Re: Ultear Milkovich ~ TIME MAGE [EN CORRECTION]   Ultear Milkovich ~ TIME MAGE [EN CORRECTION] EmptyJeu 21 Avr - 16:41

Natsu Dragneel
Natsu Dragneel

Fairy Tail

Click

Parfait! C'est Jellal qui fera ton premier passage Wink
 MessageSujet: Re: Ultear Milkovich ~ TIME MAGE [EN CORRECTION]   Ultear Milkovich ~ TIME MAGE [EN CORRECTION] EmptyJeu 21 Avr - 17:45

Jellal Fernandes
Jellal Fernandes

[M] Crime Sorcière

Click

Re coucou, cette fois-ci un bienvenue officiel. J'espère que tu vas nous éblouir en tant que Ultear.

N’étant pas du staff, je vais donner mes impression que sur la psychologie et sur le test rpg Very Happy faudra juste réussir à me convaincre, après la magie et le reste passera sous le joug de Natsu.

On commence par la psychologie :

« Terrible combattante, tu es prête à tout pour arriver à ton objectif. Manipuler, posséder, mentir, tuer. Tuer de sang-froid. Tuer consciemment. Mais ce n’est pas ta pratique préférée. »

On est d’accord que cette partie est du passé ? On est d’accord que même si Ultear est du genre à continuer à tout avoir pour arriver à ses fins, elle ne tue plus et ne possède plus ?

Pour le reste, relis-toi tu as fait quelques fautes d’inattentions.

Pour la psychologie, tu sembles avoir perçus les différentes parties d’Ultear, mais je trouve ton texte un peu trop miroir. J’ai l’impression que tu ne fais que réciter ce que tu vois, j’aimerai avoir plus ton ressentit, t’as propre vision d’elle. Pas ce qu’on croise, comment tu la prendrais psychologiquement, comment tu serais à sa place. Tu vois ce que je veux dire ?

De plus, tu passes beaucoup de temps à parler de l’ancienne Ultear, j’aimerai un peu plus de temps sur la nouvelle, celle que tu vas jouer ?

Passons au test rp :

« sereine sale” seringue je suppose ? 

“Tu arrêtas de pleurer et de crier, et tu souriais quand ils n’y allaient pas comme des brutes » j’ai pas compris la fin de ta phrase.

Sinon, j’ai beaucoup aimé ton test rp, mais j’aurais préféré que tu passes un peu plus de temps. Sur le côté comment ils ont bousillé ton esprit. Toutes les idées que tu avais pensées, les divers schémas de fugue.

La partie voyage aussi a été un peu passé. Elle avait dû souffrir du froid et tout… c’est une sacrée expérience.

La partie avec sa mère n’est pas assez développé selon moi.


Global :

Une très bonne fiche prometteuse, pour moi tu comprends l’essence d’Ultear, mais par respect pour le perso t’as peur de trop te l’approprier et de prendre un peu de liberté. Fais toi Ultear, revêtit son accoutrement et met toi à penser comme, qu’est ce qui te passerait dans la tête à sa place ? Comment tu ressentirais le froid ? Même douleur que ce que tu as déjà ressentie ou elle était si exquise, car elle était différente…
 MessageSujet: Re: Ultear Milkovich ~ TIME MAGE [EN CORRECTION]   Ultear Milkovich ~ TIME MAGE [EN CORRECTION] EmptyJeu 21 Avr - 19:37

Ultear Milkovich
Ultear Milkovich

Crime Sorciere

Click

Hello Jellal et merci o/

Pour la psycho, oui, Ultear a bien changé, et j’opérerai de manière à ce que l'on comprenne que c'est bien du passé. Par contre, j'arrive mal à comprendre la nuance de tes mots. 'Fin, me mettre à sa place, c'est un peu compliqué, pour l'instant, c'est genre une psycho, en rp, ça sera sans doute pas pareil. Je dois la décrire, en rp, je serai vraiment maître de ses actions, et justement, il sera ici le changement. Après, loin de moi l'idée d’une justification, mais les personnalités et moi, ça fait un peu deux x)

Bref, je corrigerai un minimum.

Pour le test RPG, ce que voulais dire par la phrase que tu as relevé, c'était pour signifier qu'elle ne souffrait plus; ou du moins, elle ne souffrait plus de la douleur. Genre, au moment d'ouvrir les points de sutures, ils y vont avec un ciseau, et  non pas avec un scalpel, par exemple. C'est ça que je voulais faire ressortir. Mais apparemment, je me suis mal exprimé. J'ai aussi rajouté un petit passage pour expliquer vraiment la torture au centre.

En espérant que cette fois, ce sera bon o/
 MessageSujet: Re: Ultear Milkovich ~ TIME MAGE [EN CORRECTION]   Ultear Milkovich ~ TIME MAGE [EN CORRECTION] EmptyVen 22 Avr - 14:30

Jellal Fernandes
Jellal Fernandes

[M] Crime Sorcière

Click

Ultear Milkovich a écrit:
Hello Jellal et merci o/

Pour la psycho, oui, Ultear a bien changé, et j’opérerai de manière à ce que l'on comprenne que c'est bien du passé. Par contre, j'arrive mal à comprendre la nuance de tes mots. 'Fin, me mettre à sa place, c'est un peu compliqué, pour l'instant, c'est genre une psycho, en rp, ça sera sans doute pas pareil. Je dois la décrire, en rp, je serai vraiment maître de ses actions, et justement, il sera ici le changement. Après, loin de moi l'idée d’une justification, mais les personnalités et moi, ça fait un peu deux x)

Bref, je corrigerai un minimum.

Pour le test RPG, ce que voulais dire par la phrase que tu as relevé, c'était pour signifier qu'elle ne souffrait plus; ou du moins, elle ne souffrait plus de la douleur. Genre, au moment d'ouvrir les points de sutures, ils y vont avec un ciseau, et  non pas avec un scalpel, par exemple. C'est ça que je voulais faire ressortir. Mais apparemment, je me suis mal exprimé. J'ai aussi rajouté un petit passage pour expliquer vraiment la torture au centre.

En espérant que cette fois, ce sera bon o/

En fait, si tu veux le truc c'est que je vois que tu connais le personnage et que tu peux le jouer, mais je trouve dommage que tu ne joues pas assez sur l'ambivalence qu'est le personnage d'Ultear. En fait, ce qui est dommage dans ta psychologie c'est de séparer les deux versions d'Ultear. Ce que je te proposes c'est d'essayer de les mixer dans un dernier paragraphe comme si t'étais dans sa tête et elle avait un conflit entre une Ultear noire et une Ultear blanche? Le dilemme de sa vie au final. Sinon le reste est vraiment bien. Le fait est que pour moi la psychologie du personnage reste la partie la plus importante de la fiche de présentation.

Pour le test rp, je te vois trop dans la description. Ton style a une qualité indéniable et tu joues très bien Ultear, mais essaye de ressentir plus la chose:

un exemple:

"J'entraperçus la femme qui m'avait donné naissance. Elle était avec deux garçons qui semblaient avoir le même âge que moi. Qui étaient-ils ? Les avaient tels choisis pour me remplacer ? N'étais-je qu'un songe, une cicatrice du passé pour elle? J'étais sa fille, comment pouvait-on m'oublier aussi rapidement?

Mon coeur saignait, criait, rageait. J'avais mal tellement mal."

Je pense comme cet exemple que tu peux pousser un peu plus dans ce côté là. Et en faisant cela, je verrais comment tu vois Ultear. Je ne te demande bien sûr pas de tout refaire, mais peut-être de rajouter un tout petit plus de matières sur la rencontre avec sa maman.


T'y es presque, je pense qu'une modification et tu passeras à Natsu Very Happy

Pleins de bisous et de courage, ma boîte mp t'es ouverte si t'as besoin de quelque chose love
 MessageSujet: Re: Ultear Milkovich ~ TIME MAGE [EN CORRECTION]   Ultear Milkovich ~ TIME MAGE [EN CORRECTION] EmptyVen 22 Avr - 15:17

Ultear Milkovich
Ultear Milkovich

Crime Sorciere

Click

J'ai rajouté un passage pour expliquer la "bipolarité" ? x)
Nan, sérieusement, j'ai rajouté un passage, qui signifie qu'elle veut être dans la lumière, mais qu'il y a quand même du boulot.

J'ai aussi prolongé le côté "désespérée" d'Ultear quand elle revoit sa mère pour la première fois.

Voilà, je t'attends encore pour un troisième passage o/
 MessageSujet: Re: Ultear Milkovich ~ TIME MAGE [EN CORRECTION]   Ultear Milkovich ~ TIME MAGE [EN CORRECTION] EmptyVen 22 Avr - 15:43

Jellal Fernandes
Jellal Fernandes

[M] Crime Sorcière

Click

C'est beaucoup mieux, tu m'as convaincu pour ma part.

J'invoque le grand Natsu pour un second passage, bon courage la magie est toujours la partie la plus longue Arrow

A très vite en rp j'espère love
 MessageSujet: Re: Ultear Milkovich ~ TIME MAGE [EN CORRECTION]   Ultear Milkovich ~ TIME MAGE [EN CORRECTION] Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Anima [Mage]
» In my Time. Dick Cheney.
» IT'S TIME TO BE BAD~ ft. syssoï
» Ivy S. Cobb • That's the time where I'm suppose to put a quote so cool •
» Yume Antherel (En cour de correction)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Avant-Propos :: Vous et votre Personnage :: Crime Sorciere