Partagez | .
Damage Done ∆ solo
 MessageSujet: Damage Done ∆ solo   Ven 8 Avr - 20:00

avatar
Pia E. Divocci

Indépendant Illégal

Click

Damage Done
Pia et Seth

Tu songeais à l’importance qu’avait pris Seth dans ta vie. Nue face au miroir, d’une main souple, tu écartais tes longs cheveux pour te laisser contempler le S inscrit définitivement sur ton corps. Parfois, l’envie subite, folle et désespérée te prenait de t’écorcher vive, du bout des ongles, pour ôter cette partie de toi qui te répugnait soudainement. Tu ne comprenais toujours pas les étranges rouages sentimentaux qui t’animaient, le désir foudroyant que tu ressentais à son égard, mais une chose était néanmoins clairement ancrée en toi : le fait que tu n’étais rien pour lui. Cette contradiction tragique entre ton amour extatique et son désintérêt de toute cette lascivité avait pour corollaire le désenchantement qui te touchait désormais. T’arrachant à ta méditation muette, tu enfilas une légère robe pour être prête à le retrouver.

Oui – tu avais reçu de ses nouvelles. Une simple missive qui t’étais parvenue via ton réseau secret. La lettre n’était pas signée, mais tu avais directement reconnu son écriture :
« Halfcocor. Magnolia. Jeudi. Midi. » En lisant ces quatre mots, ton corps avait paru devoir supporter un poids supplémentaire : plutôt que de voir l’angoisse de ne plus avoir de nouvelles se détacher de toi, tu as plutôt été accablée par une nouvelle peur, celles des retrouvailles. Les quatre mots s’étaient posés sur ta conscience et t’avaient enfoncée vers le sol sous l’effet de leur pesanteur dévastatrice. Tu aurais cru que l’émotion de le revoir t’aurait emplie d’une félicité inédite, exaltante, pure. Ce fut tout le contraire qui t’arriva : la crainte, la peur de ce qu’il aurait à te dire – pourquoi maintenant ? pourquoi là bas ? Tes sentiments à son égard ne changèrent pas à la perspective de le revoir. Toujours ce mi-amour mi-haine. Et tu sentais avec effroi, au fond de toi, que votre rencontre ferait définitivement pencher la balance dans un côté. Tu irais le rejoindre sans hésiter, mais sans en deviner non plus les conséquences.

« Seth. » Il était déjà là quand tu arrivas, assis devant une petite table, immobile. Il se détourna lentement, l’expression dans son regard ne changea pas mais il afficha un sourire. Il se leva face à toi : « Oh, Pia. Quel plaisir. » Et il passa ses bras autour de ta nuque pour poser ses lèvres sur ta joue. Tu restas immobile, indécise – il s’écartait déjà. Tu savais que te montrer trop expressive en sa présence te serait préjudiciable : car ses mimiques étaient surement factices, désintéressées. Il se rassit et d’un geste de la main t’invita à faire de même. Tu t’exécutas, le fixant d’un air grave. Tu avais l’impression qu’il pouvait entendre le battement frénétique de ton cœur qui s’emballait déjà trop. « Alors ? Tu n’es pas contente de me revoir ? _ Où étais-tu ? _ C’est un secret. Je t’avais demandé de me retrouver, mais tu n’as pas réussi car c’est moi qui aie demandé à te rencontrer. Donc tu n’auras rien ! _ Et donc pourquoi m’avoir demandé ? _ J’ai besoin d’avoir une raison ? Juste pour te revoir, Pia. » Tu n’aimais pas sa fausse franchise. Tu sentais qu’il se fichait de toi.  Tu bouillais, au fond de toi. Tu avais envie de te lever pour te pencher vers lui et le gifler de toutes tes forces.

« Qu’est-ce que tu faisais avec Enya Taylor ? _ Oh tu en as entendu parler ? _ Comme tout le pays. Mais tu t’es fait plus discret ces derniers temps, je me trompe ? _ C’est ça. Tu le vois bien : en pleine journée au milieu d’un bar, mais personne ne me remarque. Merci aux attentats, à Ajatar Virke qui a couvert mon visage par de nouveaux avis de recherche dans les rues. _ Sur quoi travailles-tu, alors ? _ N’insiste pas, c’est secret. »

Tes mains étaient posées sur tes cuisses, sous la table, à l’abri de son regard. Les poings serrés, tes longs ongles s’enfonçaient dans tes paumes pour te soulager de ta frustration. Tu sentais le sang s’extraire lentement des blessures que tu t’infligeais seule. Pour toi, c’était vital pour résister à l’envie de lui dire tout ce que tu ressentais, aussi contradictoires que pouvaient être tes sentiments.

« Pia... Qu’est-ce que tu me fais ? » Le visage de Seth avait changé : son regard presque furieux passait de toi à ses mains qu’il tendait au-dessus de la table : le creux de ses paumes présentait des petites coupures qui s’élargissaient progressivement. Surprise, tu oublias tes propres mains, ce qui stoppa immédiatement l’expansion des blessures de Seth. « Merde Pia, arrête-ça ! » Tu ne comprenais toujours pas ce qui se passait jusqu’à ce que tu réalises que sur la tête de Seth se trouvait Ganger, et dans ta nuque se lovait Doppel. Quel sort venais-tu de lancer ? Tu ne le savais pas – tu compris pourtant qu’en t’infligeant des blessures, Seth les reçut pareillement. Tu venais donc de découvrir à ton insu un nouveau lien, impulsée par le trop-plein d’émotions que tu avais ressenti. Toute troublée, tu n’avais toujours rien à dire. « Qu’est-ce qu’il t’arrive, Pia ? T’es étrange depuis tout à l’heure. »

« C’est ta faute, Seth. Entièrement ta faute. Mon père meurt et tu en profites pour disparaitre. Je me suis fait un sang d’encre, j’ai traversé les rues du pays chaque nuit, j’ai côtoyé les endroits les plus malfamés pour trouver ta trace. J’étais sur les traces d’Enya Taylor même si tout le monde m’en dissuadait, aveuglée par l’idée de te retrouver. Je n’avais qu’un fichu avis de recherche comme indice, des témoignages futiles sur tes actions ici ou là il y a quelques mois, et rien d’autre. J’ai cru que tu avais été tué dans l’un des attentats d’Ajatar Virke il y a quelques mois. Je ne vivais qu’avec cette... cette peur au fond de moi, et tu oses réapparaitre comme ça, comme si rien ne s’était passé, avec ta putain de lettre inexpressive qui m’a fait traverser le pays en une journée. Alors tu peux comprendre, je pense, que je sois offusquée. » Il ne dit rien pendant quelques secondes – son visage paraissait même surpris. Mais ce ne fut qu’éphémère avant qu’il ne reprenne sa célèbre flegme et qu’il se mette subitement à rire. La claque partit sans que tu ne t’en rendes compte, ton bras traversa l’air pour frapper sa joue, ou du moins le tenter – avec ses réflexes légendaires, il stoppa ton avancée en saisissant ton bras au dernier moment. Il ne riait plus. Tu voulus te débattre, mais il te maintenait et t’empêchait de te dégager. « C’est vraiment ce que tu penses ? Mais qu’est-ce que tu attends de moi, au fond ? _ La ferme, Seth. Juste cette fois, s’il te plait. Ferme-là. » Il te relâcha. Furieuse, tu te levas et t’éloigna, déterminée. « Pia ! Alors c’est comme ça ? Tu t’en vas et c’est tout ? » Tu te stoppas. Tu voulais partir, mais tu ne pus t’empêcher de te détourner. « Oui, je m’en vais. Tu ne mérites pas mon attention en agissant comme ça. _ T’es incompréhensible. De toute façon, j’allais t’avouer que je devais à nouveau partir. On ne se verra plus pendant longtemps. _ Tant mieux, Seth. Continue ta vie. Mais cette fois, je ne t’attendrais plus. Je ne te chercherai plus. _ J’allais te proposer de m’accompagner, tu sais. »

Tu aurais pu retourner vers lui. Tu aurais pu accepter, le suivre, parcourir à nouveau les régions à ses côtés. Reprendre ta place. Mais tu étais trop fière pour bafouer ton honneur. Tu étais trop hautaine pour montrer que sa pseudo-proposition t’avait énormément touchée. Tu gardais ton air froid en le dévisageant. « Je t’ai cherché pendant des mois par peur d’être seule. Mais te retrouver aujourd’hui m’a fait réaliser quelque chose, Seth. Que finalement, ce n’est pas si mal, la solitude. Vas-y, fais ce que tu as à faire, quoi que ce soit. Nous nous retrouverons peut-être un jour. Tu sais que je t’aime, Seth. Mais pas comme ça, pas quand je ne suis que ton faire-valoir. Si tu veux me retrouver, c’est que tu voudras me voir, moi. Pas pour que je t’aide pour une de tes missions et que tu me lâches à nouveau après. Allez, bye. »

Il ne répondit rien. Tu disparus.

electric bird.
Voir le profil de l'utilisateur
   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» présentation Bob Solo [Validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]
» Entrainement et agrandisement avant le combat d'arêne {solo}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Est :: Magnoria :: Bar Hotel "Halfcocor"