Partagez | .
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Drop the game ▬ Kôta x Nicky
 MessageSujet: Drop the game ▬ Kôta x Nicky   Ven 8 Avr - 15:11

avatar
Hirata Kôta

Silver Sword

Click

drop the game

Ton regard descendit jusqu’à ta montre et tu constatas à nouveau qu’il n’était pas encore l’heure convenue. Ta tendance naturelle à arriver en avance te mettait encore dans une situation alambiquée : voilà de longues minutes que tu patientais pour ton rendez-vous, mais tu ne pouvais pas le blâmer car il restait un bon quart d’heure avant qu’il n’arrive – à supposer qu’il soit à l’heure. Tu étais installé confortablement sur un banc de la ville, profitant du soleil qui gagnait sa place toujours plus haut dans le ciel en ce début d’après-midi, et tu regardais les gens passer devant la façade de la nouvelle guilde de Corlranah : Holy Money. Tu avais été dépêché pour établir un rapport sur elle – à vrai dire, tu n’en avais pas véritablement entendu parler, même si en te renseignant dessus tu t’étais rendu compte qu’elle était de plus en plus connue, du moins dans les alentours : celle qui l’avait fondée avait pour credo l’aide aux plus démunis et pratiquait des prix qui t’avaient toi-même impressionnés. Depuis que tu étais assis là, un nombre impressionnant de personnes avaient passé la porte en apportant leurs missives. Selon toi, à une telle allure, elle gagnerait forcément une place certaine au plan national. Tu espérais simplement que tout se passerait bien : beaucoup de guildes étaient réfractaires aux inspections de la royauté dans leurs affaires, mais c’était pourtant un passage obligatoire. En général, tu réussissais à rendre le moment agréable pour tout le monde, sans pour autant être laxiste.

Un enfant surgit soudainement devant toi, armé d’un simple bout de bois qu’il pointait pourtant avec férocité en ta direction.
« Bouh ! Le méchant de Silver Sword ! » Tu haussas les sourcils et tu ne pus t’empêcher de rire légèrement – mais l’expression déterminée du petit garçon ne changea pas. « Mon papa il dit que vous êtes des méchants ! » Toujours souriant, tu lui répondis naturellement : « Et sais-tu pourquoi il dit ça ? » Le bâton tremblait presque, mais il visait toujours le visage du major. « Vous ne servez à rien à part amener des ennuis ! » Dans une telle ville, il évoquait sans doute la mesure de couvre-feu national qui avait eu des impacts retentissants sur le monde de la nuit. « Quel est ton nom ? _ Léo. _ Ecoute Léo, si nous sommes là, c’est pour _ Léo ?! Viens ici. » Vous sursautiez tous les deux à l’écoute de l’ordre. Ton regard dévia en direction d’un homme imposant au regard sévère – non vis-à-vis de l’enfant, mais plutôt à ton égard. L’enfant lâcha son bâton et couru en direction de son père qui le souleva d’un seul bras pour l’asseoir sur ses épaules. « Veillez l’excuser monsieur le milicien, il n’a pas la langue dans sa poche. _ Mais papa, c’est toi qui dit que.. _ C’est bon, il n’y aucun mal ! » Tu préférais éviter au petit un mauvais moment s’il rendait son père mal à l’aise. Ils entrèrent dans la guilde après t’avoir salué une dernière fois – sans doute pour y déposer une mission. Tu restas interdit quelques instants, presque déçu de ne pas avoir eu l’occasion d’expliquer le bon côté de ton travail au garçon – aurait-il été en mesure de comprendre, après tout ?

Tu regardas une nouvelle fois ta montre – il était l’heure. En relevant la tête, tu vis Nicky arriver en ta direction. Remerciant secrètement sa ponctualité, tu te levas et marchas vers elle, tout sourire.
« Enchanté, je suis Hirata Kôta, le major qui t’a demandé pour cette mission ! Tu es bien Nicky Ela Leone ? Je te reconnais bien, j’ai lu ton dossier. Oh, je tiens à te préciser directement qu’on peut se tutoyer, on va se côtoyer une bonne partie de la journée, devenons amicaux dès à présent ! » Elle était plutôt jeune et paraissait en pleine forme. « Tu dois te questionner : pourquoi un major a demandé une simple milicienne pour une inspection de guilde ? C’est tout simple, j’ai lu ton dossier – parmi tant d’autres – et je l’ai trouvé intéressant. Tu m’as surtout l’air très motivée et impliquée, c’est ce que j’apprécie. Donc je suis ravi que tu sois venue me rejoindre, je vais te montrer comment se déroule une enquête sur les guildes. Bientôt, tu pourras en faire toute seule, quand tu seras major ! » Tu eu un petit rire, espérant la mettre à l’aise. Tu ne la connaissais pas encore réellement, tu espérais simplement qu’elle n’était pas ce genre de personne ne vivant que pour le travail, froide dans ses relations avec autrui et dont le seul but est de terminer sa mission avant le coucher du soleil. « On y va ? La maitresse de guilde doit nous attendre à l’intérieur. Tu as eu le temps de te renseigner sur Holy Money ? Ce n’est pas grave si ce n’est pas le cas, surtout qu’on a dû te prévenir que je te cherchais au dernier moment. » Tu te mis à marcher en direction de la guilde non-loin, en invitant ta collègue à faire de même, attendant patiemment sa réponse pour mieux percevoir qui elle était réellement.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Drop the game ▬ Kôta x Nicky   Lun 11 Avr - 19:16

avatar
Nicky L. Ela Leone

Golden Crown

Click

« Drop The Game »
with Kôta & Nicky

Ce n'était pas un jour comme les autres. Ce n'était pas un moment que tu pouvais revivre le lendemain.
Ce n'était pas une occasion que tu devais manquer.
Étienne avait été direct, cette fois ci. Il était entré précipitamment dans ta chambre, sans même toquer... Non content de te prendre la main dans le sac en train d'ordonner tes peluches panda sur ton lit - ce qui, en soit, te mettait plutôt mal à l'aise -, ce malotru avait eu la désobligeance d'entrer alors que tu sortais de la douche, et tu avais donc été vue en culotte. Une culotte avec un petit panda mangeant un bambou en guise de décoration, sur les fesses. Pas de haut, pas de soutien gorge, pas de pantalon, juste... toi, en petite tenue...
Nul besoin de préciser que tu l'avais renvoyé dans le couloir d'un bon coup de pieds, et qu'une fois prête, que tu ne lui avais pas adressé un seul regard.
Nickyyyyyyyyy ! Je me suis déjà excusé une dizaine de foiiiiiis ! Et bien continue. Mais j'avais une bonne raison...
Alors que vous marchiez dans le couloir, il s'était stoppé net en voyant ton regard. Celui là même qui signifiait que tu avais bien envie de le jeter du balcon. Il déglutit, avant de finalement expliquer. Le Major Hirata Kôta te cherche. Pour une mission à Corlrannah je crois...
Ton regard devint brillant, tandis que tu te retournais vers Étienne pour quasiment le plaquer contre le mur. Kôta, c'était celui que tu cherchais à atteindre depuis longtemps déjà. Parce que Kôta, c'était le copain - huhu - de Chris Illunar... Enfin, c'était un ami de ce dernier. Et Chris, c'était le chef du Pegasus. Alors nul doute que Kôta allait devenir le représentant de Silver Sword auprès du Pegasus. Tu en étais quasiment sûre. Et il te fallait infiltrer cette institution là aussi. Kôta, c'était ta clef, ton passe-droit pour une promotion. Kôta... Où est il ? Ben à ton avis ? Il doit déjà être en route pour Corl... Hey !
Et tu étais partie, telle une furie.  


Tu marchais dans les rues de Corlrannah, à la recherche de la dite guilde d'Holy Money. En partant, quelques temps plus tôt, en direction de la gare la plus proche, tu avais reçu les détails de la mission auprès du Major sous lequel tu exerçais. Le Major Kôta t'avait mandatée pour une formalité, un examen de guilde, d'une nouvelle guilde qui sévissait de son bienfait dans les environs. Holy Money était dirigée par une certaine Abby Murphy, qui, selon les archives, était une très belle femme, mûre, aux cheveux bruns, au visage très doux, accueillant... Elle était forte, cela se voyait dans la seule image que la guilde avait d'elle, et d'après le registre, elle était LA bienfaitrice du coin. Elle avait participé à de nombreuses campagnes caritatives pour aider les plus démunis, elle avait fait des dons aux familles ayant perdus des proches ou des toits durant les derniers événements impliquant Ajatar Virke... Et l'on disait que de nombreuses personnes se tournaient vers elle et sa guilde ces temps ci...

Avec un tel travail respectable, une telle notoriété, il était facile de s'attendre à l'inspection de la milice, mais ce que tu ne comprenais toujours pas, c'était que Hirata Kôta t'aie choisie toi. Tu n'étais pourtant pas exceptionnelle, et même si tu avais fait des recherches sur lui, et sur la façon la plus sûre de t'introduire dans son cercle d'amis et de connaissances, tu n'aurais jamais pu deviner que lui te choisisse toi... Surtout pour une telle formalité.

Lorsque tu eus tourné pour la troisième fois dans la mauvaise direction, tu eus la bonne idée d'interpeller une passante. Dans ton habit officiel, ceci dit, lorsque tu l'abordas, elle recula, effrayée. Non non ne vous inquiétez pas, vous n'avez rien fait de mal... Je voudrais juste savoir si vous pourriez m'indiquer la direction de Holy Money. Oh !
(elle se détendit) Vous continuez encore jusqu'au bout de la ruelle, et vous prenez la deuxième à gauche. Sur cent mètres vous restez sur la même rue, et enfin vous tournez à droite et vous parviendrez devant l'enceinte de la guilde. Merci beaucoup.

Finalement, à l'heure exacte du rendez vous, tu parvins aux devants de Kôta, et tandis qu'il s'introduisait, et tentait de te mettre bien à l'aise, tu détendit les muscles de ton visage. Parce que ton personnage devait être sympathique.
Enchantée Major.
Tu le laissas parler, bien entendu. Tu le laissas t'expliquer les termes de cette mission, et surtout, tu souris au moment opportun. Tu n'osas pas rire de bon coeur, mais sa petite touche d'humour était parfaite, et venait comme une cerise sur le gâteau : vous étiez bien partis pour tisser une relation d'amitié.
Ensuite, il finit par te demander si tu t'étais renseignée, et tu lui sortis que Holy Money est dirigée depuis sa fondation, qui remonte à quelques mois, par Abby Murphy, une femme âgée de la cinquantaine. Les membres d'Holy Money sont réputés pour les prix affolants qu'ils soumettent à leurs clients, et piur de nombreuses œuvres de charité en aide aux victimes des derniers attentats. Le second d'Abby Murphy est un certain Jaha, un homme d'environ quarante - quarante cinq ans, et qui travaille avec Miss Murphy depuis très longtemps. En tout points, cette guilde semble être un don du ciel, et il est de notre devoir de l'inspecter.
Tu avais appris ta leçon. Et tandis qu'il te laissait passer, vous entrâtes.
Aussitôt s'offriront à vous de nombreux comptoirs, des tableaux de missions, un café et un bar à l'intérieur de la guilde, et une pharmacie à l'autre bout du hall. Il y avait des listes des dernières victimes des attentats, qui trônait au milieu du mur principal, tandis que devant le papier peint bleu ciel, un homme mûr, les cheveux longs, la barbe relativement bien avancée, au regard azuré, et au visage bienveillant vous regardait. Celui ci se tourna vers une femme que vous ne voyiez que de dos, et lança un Abby ? Silver Sword est arrivé.
Alors la charmante maîtresse de guilde se retourna vers vous, tandis qu'elle faisait signe à l'homme de s'avancer avec elle. Ils se placèrent devant vous et elle s'élança vers Kôta et toi en clamant Bienvenue ! Bienvenue à Holey Money Messire, Mademoiselle. Nous vous attendions mais nous n'avions jamais prévu que vous soyez réellement aussi ponctuels (elle éclata de rire, sans doute pour d'étendre l'atmosphère) Je suis Abby Murphy, fondatrice de l'édifice Holy Money, et voici mon... second, Marcus Jaha. C'est un véritable plaisir de vous voir.
Marcus vous tendit la main, et tu la lui donnas pour la serrer - et tu remarquas un signe, une marque au fer rouge, sur le bras droit de ce second, en forme de cercle, avec un signe particulier à l'intérieur -, tandis qu'Abby s'était élancée vers Kôta pour la bise. Une femme bien. Une femme d'apparence tout ce qu'il y avait de bien, et un homme aux principes et aux idéaux bons. Du moins, c'était ce que l'image de ce charmant couple renvoyait. C'est un honneur pour nous aussi. Je suis Nicky Ela Leone. Ravie de faire enfin votre connaissance.
La politesse étant de mise, la main de Marcus te lâchas pour serrer celle de Kôta, tandis qu'Abby se mettait à te martyriser les joues de baisers, signe de la bise du sud. Les présentations faites, Abby et Marcus vous firent visiter...

electric bird.



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Drop the game ▬ Kôta x Nicky   Jeu 14 Avr - 12:04

avatar
Hirata Kôta

Silver Sword

Click

drop the game

Peut-être un brin trop solennelle, mais au moins, elle était souriante. Tu fus rassuré quant à ta première impression vis-à-vis de Nicky, si bien que tu ne pouvais t’empêcher de sourire béatement tout en marchant et l’écoutant en direction du lieu de votre mission. Malgré le peu de temps que tu lui avais laissé, elle semblait s’y connaître presque parfaitement sur le sujet – preuve de la rigueur de son travail. « Impressionnant ! Bon boulot Nicky. » Vous arriviez déjà au seuil de la guilde. D’un geste amical, tu la laissas passer en première puis tu la suivis, découvrant l’intérieur de la guilde. Tu n’étais plus impressionné depuis longtemps par les locaux souvent impressionnants des divers groupes, tu te contentas de passer un œil rapide dans toutes les directions pour te faire une idée générale et constater la sécurité de l’endroit. Un homme légèrement âge vint à votre rencontre, appelant à l’occasion la fameuse maitresse de guilde. Cette dernière vous accueillit avec un sourire éclatant et une bonne humeur communicative – elle te fit la bise sans hésiter, ce qui te surprit légèrement, toi qui était plutôt habitué aux réceptions froides et tendues. L’homme, son second, te serra chaleureusement la main. Ils ne semblaient pas perturbés de recevoir l’inspection. Au moins, aujourd’hui, tout devrait bien se passer.

« Quant à moi, je suis Kôta Hirata, l’émissaire de Silver Sword pour vous taper sur les doigts ! Je plaisante, normalement les choses iront comme sur des roulettes si nous coopérons. Commençons au plus vite, vous serez rapidement libérés de notre présence ! _ Oh, votre présence ne nous dérange pas du tout, au contraire, nous sommes fiers de constater que la couronne porte un intérêt aux valeurs que nous tentons de partager ! _ Quand Abby a reçu la lettre prévenant de votre visite, elle était folle de joie ! _ Oui, c’est la première fois ! C’est totalement nouveau pour nous. _ Ahah, vous allez voir, c’est vraiment routinier comme processus. Commençons par un tour des locaux, si vous le permettez ! » Tu lanças un regard bienveillant à Nicky. Elle avait de la chance d’être tombée face à une guilde si bienveillante pour sa première inspection. Tandis que Marcus et Abby vous guidaient dans les divers coins du bâtiment, tu notais sur un petit calepin les détails que tu estimais importants, murmurant parfois des petites indications à Nicky pour qu’elle se focalise sur certains points. « Tu vois ce registre : toutes les guildes sont censées en avoir un et le tenir à jour. Il recense les mages affiliés à la guilde, les missions récemment accomplies, etc. Il est important que nous fassions une copie pour la base de données de la royauté. Car le travail d’inspection se fait aussi en amont, après la visite, quand nous comparons les données qu’ils nous envoient avec celles collectées dans le registre. C’est important pour eux d’effectuer ce travail car nous nous basons sur ça pour leur accorder des subventions, les positionner dans les classements, etc. Regarde bien. » Tu sortis de ta poche un petit appareil minuscule que tu posas sur l’immense grimoire qui servait de registre à Holy Money, tu appuyas sur un bouton et l’appareil s’alluma, scannant la totalité de l’ouvrage en un temps record. Tu récupéras l’appareil, lançant un sourire à Marcus et Abby qui observaient la scène. « Tout est stocké dans ce petit engin ! Il faudra le déposer au service spécial, une fois de retour à Arcadia. Nous avons fait le tour des lieux ? _ Il reste le sous-sol, si vous le souhaitez. _ Et bien allons-y. » Tu suivis alors les deux guides jusqu’à la cave où étaient entreposés divers meubles encombrants et quelques dossiers. Rien de particulier à noter, si bien qu’après un rapide tour de la pièce, vous remontiez tous dans la salle principale. « C’est terminé pour cette partie. II ne nous reste plus que quelques questions de formalité à poser. _ Alors permettez-moi de vous offrir une boisson, installons nous à une table isolée du brouhaha général. » Vous vous exécutiez, tous réunis autour d’une table ronde, tandis que Marcus apportait une plateau avec les boissons que tout le monde avaient demandés. Tu bus une gorgée de grenadine avant de poser ta première question. « Au niveau personnel, comment ça se passe pour vous ? Vous ne vous sentez pas surmenés ? N’essayez pas de cacher la vérité, j’ai été leader d’une guilde auparavant, je suis conscient de la quantité de travail que cela demande et de l’impact que ça peut avoir sur le moral. Il n’y aura aucune conséquence pour vous, c’est juste à titre informatif, pour savoir si nous pouvons vous offrir une quelconque aide pour palier vos soucis. Alors ? »
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Drop the game ▬ Kôta x Nicky   Dim 17 Avr - 17:35

avatar
Nicky L. Ela Leone

Golden Crown

Click

« Drop The Game »
with Kôta & Nicky

Une légère brise te caressa le museau, et passa derrière et devant tes oreilles, faisant valser quelques mèches, alors qu'il te complimentait. Et vous entrâtes. Après les présentations, la bergère vous montra son étable, fière de son troupeau, accompagnée de son chien de garde qui veillait à votre confort comme - et surtout - au sien. Abby Murphy était une icône, un stéréotype. Avec quelques années de plus, elle aurait été la parfaite grand mère prête à tout pour ses petits-enfants. Mais en ses jeunes années, elle ressemblait à la sainte qui survit des quelques piécettes qu'elle réclame en échange d'aussi grands services que les missions des mages.
Son autorité ne faisait aucun doute, mais ce n'était pas par des mots gravés et puissants, mais par des intentions nobles et douces, qu'elle se faisait respecter. En marchant au travers de la guilde, c'était ce que tu ressentais, et cela te titillait le coeur et l'abdomen. Etait ce un rêve ? Étais tu tourmentée par une quelconque illusion ? La déesse Murphy vous avait elle empoisonné de son nectar pour vous faire avaler un délire paradisiaque ? Parce que cette guilde représentait un certain jardin d'Eden, et si tu avais été plus suspicieuse, sans doute aurais tu remarqué des Landes infernales derrière cette verdure idyllique.

Kôta, arrivant au pommier de la connaissance, ce grimoire aux seuls pouvoirs de l'information, déposa le petit instrument destiné à lire entre les lignes de compte pour parvenir à le copier dans son intégralité, et en même temps, sa parole toucha ton esprit alors qu'il t'enseignait un aspect majeur de l'évaluation des guildes nouvelles.
Tu hochas la tête, contente d'apprendre un nouveau truc, d'autant que si tu parvenais à garder ta couverture et à accéder au rang de Major, tu serais surement appelée à effectuer la même tâche que ce mentor.
Puis la meneuse d'Holy Money vous attira dans sa cave pour vous montrer la dernière pièce de la guilde, et ainsi vous assurer dans l'idée qu'elle était dans les règles. Seuls quelques meubles restaient en ces lieux sombres, et vous remontâtes rapidement pour que Jaha vous propose un verre.

Durant tout ce temps, tu avais conserve l'image de la jeune femme avide d'apprendre, avide d'aider, joyeuse. Tu gardais le brun de formalité qui ancrait ta personnalité empruntée dans ce monde de l'épée d'argent, et alors que Kôta posait sa question, ton sourire profond se posa sur son visage, comme si tu découvrais seulement qu'il était tel que les rumeurs le disaient : ancien membre de la triade sacrée de Blue Pegasus la défunte.
Alors Abby sourit, et en votre direction se pencha sur la table, comme pour se rapprocher de vous, comme pour vous confier un secret.
C'est exact, la paperasse et le travail sont conséquents mais je ne me sens pas surmenée. Au contraire, le travail me donne des ailes. Ah ! Marcus pourrait vous le confirmer. _ C'est exact. Abby est une personnalité assez incroyable. Si vous saviez combien d'heures par soir elle se rajoute à gérer les dernières missions, les dernières factures, les derniers contrats. Alors que tout le monde rentre chez lui ou dans nos chambres pour les internes, elle reste dans son bureau, et jamais elle ne semble céder sous la montagne de papiers. Si seulement j'avais cette même volonté haha ! Je ne serais jamais capable d'être un maitre. _ Ça suffit Marcus ! Arrête de te sous estimer ainsi, tu en serais capable. Et je ne suis pas exceptionnelle ! _ Ne l'écoutez pas haha ! Elle est l'âme de la guilde.

Rouge pivoine. C'était la couleur des joues d'Abby Murphy. Elle semblaient embarrassée, comme lorsque l'on découvrait tes peluches parsemant ton lit, ou habitant tes vêtements. Tu t'esclaffas - tu étais vraiment bonne comédienne -, montrant à ton entourage à quel point la situation cocasse pouvait t'amuser - alors que ce n'était pas du tout le cas -, et ainsi créant une bonne atmosphère. Ton but premier était, après tout, de gagner la confiance de ton mentor le major, et de ce fait, chaque signe pouvant te faire passer pour plus amicale que tu ne l'étais réellement était bon à prendre.

Et les verres se vidèrent, tandis que la bergère nous contait de bon coeur les exploits de son troupeau. Elle adorait mettre en œuvre ses récits, en décrivant à sa perfection les évènements. Elle vantait et vendait sa guilde, mais n'était ce pas un comportement normal de la part d'une maîtresse ?

Enfin, l'heure de partir sonna dans la tête de chacun, et l'heure tardive - les histoires prenaient un bon morceau de l'après midi - vous poussa à commander deux chambres à l'auberge de Corlrannah...

Cette journée avait été plutôt apaisante, mais les évènements tragiques allaient désormais survenir...

electric bird.




Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Drop the game ▬ Kôta x Nicky   Dim 24 Avr - 20:53

avatar
Hirata Kôta

Silver Sword

Click

drop the game

Tu reposas ta fourchette sur le côté de ton assiette vide et tu replongeas ton regard dans celui de Nicky, qui te faisait face. Tu l’avais invitée à diner pour d’avantage la connaître maintenant que votre mission était terminée – il ne vous restait plus qu’à prendre le premier train le lendemain matin pour rentrer à Arcadia et déposer le rapport. Tu aurais pu rentrer en volant, mais tu avais préféré t’offrir davantage d’instants avec la jeune milicienne. Tu te souvenais du vif intérêt qu’elle avait présenté à t’écouter et te suivre durant l’inspection, mais tu déplorais presque son silence respectueux. Tu savais qu’elle devait se sentir obligée d’être réservée face à un supérieur et en pleine mission, c’est pour cela que tu espérais que, désormais libérée de cette charge et assise face à toi telle une égale, elle s’ouvrirait enfin. « C’était bon ! J’aime beaucoup la gastronomie de la région mais je ne viens pas souvent, venant des contrées nordiques de Fiore. » Tu étiras tes bras derrière ta tête, totalement repu, et tu te relâchas en soufflant de satisfaction. « Parle-moi de toi, Nicky ! » Les informations dans son dossier restaient succinctes, et tu préférais obtenir les renseignements que tu désirais directement à la source : elle. « J’aimerais bien savoir d’où tu viens et ce qui t’a conduit à rejoindre la milice. Les motivations des nouvelles recrues m’intéressent énormément, notamment parce que personne n’a réellement les mêmes intentions. Certains sont là pour l’honneur, d’autres pour la paix, d’autres même pour une sorte de vengeance, parfois par patriotisme. J’ai déjà croisé quelques personnes prétextant l’ennui ! Mais bon, je trouve cela déjà honorable de rejoindre les rangs, au-delà des motivations personnelles, donc je n’aurai aucun avis dessus. » Le visage de Nicky était peu chaleureux – elle n’était pas antipathique, mais elle paraissait encore éprise d’une aura glaciale. Tu aurais dit que pour sourire, elle devait énormément forcer pour décrisper sa mâchoire trop longtemps stoïque. « Tu es mage, n’est-ce pas ? Ta réponse m’intéressera davantage dans ce cas, car d’habitude les mages rejoignent plutôt les guildes, où ils sont plus libres et souvent mieux payés. L’ambiance à Holy Money, comme tu as pu le constater, à l’air beaucoup plus détendue qu’à Silver Sword, où on est sans cesse confrontés à des délais, à des supérieurs, à des missions toujours plus compliquées ou répétitives... Tu dois bien avoir une raison spéciale qui t’a conduit à choisir la milice plutôt que la facilité, n’est-ce pas ? » Tu lui lanças un sourire malicieux, impatient d’avoir sa réponse, mais tu ne l’obtins pas encore car un serveur vous apporta les desserts. Tu le remercias tout en contemplant l’énorme glace à la pistache et tu en pris une petite part – malgré l’heure assez tardive, il faisait encore beaucoup chaud dans la région et un dessert glacé était une source de rafraichissement. Poser de telles questions te faisait penser à ta propre intégration au Conseil Magique, un an plus tôt, où tu avais été interrogé par Sybilia et que tu avais expliqué de A à Z tes intentions avec autant de sincérité que possible. Tu souhaitais qu'elle soit aussi honnête que tu l'avais été.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Drop the game ▬ Kôta x Nicky   Dim 8 Mai - 21:08

avatar
Nicky L. Ela Leone

Golden Crown

Click

« Drop The Game »
with Kôta & Nicky

La journée se laissant tout doucement dominée par la nuit tombante, alors que vous vous retrouviez dans un restaurant pour passer une agréable fin de soirée, tu écoutais les paroles anodines de Kôta, en gardant à l'esprit qu'il t'était indispensable de te faire bien voir, mais piur une raison que tu ignorais, tu avais plus de mal à sourire qu'à l'accoutumée.
La nourriture se trouvant être délicieuse, tu l'entendis la complimenter, et tu lui adressas un vrai sourire, en pensant à ces douceurs que tu ingérais. Mais tu n'étais pas dans un rôle de parlotte, et il était hors de question de risquer ta couverture en déblatérant mille et unes inepties pour ses beaux yeux.

Ce ne fut que lorsque le dessert arriva devant vous - sa glace était verte pistache, et tu avais commandé une crêpe - que ses questions devinrent importante, camouflées sous un flots de paroles rassurantes. Tu esquissais un maigre sourire, avant de lui répondre le plus franchement possible.
Je viens de Desierto. Mes parents et moi-même sommes nés là bas. Lorsque je fus en âge de m'en rendre compte, mon père, un mage modeste, nous emmena en Fiore, ma mère et moi...
C'était une jolie petite vie d'infortune que tu avais vécue, et tu comptais bien barrer la réalité à ton interlocuteur, tout en expédiant Golden Crown aux oubliettes. Car personne ne connaissait la couronne d'Or. Car personne n'avait à connaître ta véritable affiliation.
Il trouva une guilde... Vous devez en avoir entendu parler... Elle était malheureusement illégale. Très illégale. Purple Bugloss. Je n'ai su le nom que très récemment, en parcourant les anciens dossiers du Conseil, sur autorisation de mon major... Il fallait bien que tu t'expliques. Il aurait été mal vu que tu connaisses le nom de cette guilde avant ton arrivée ici, et même si c'était le cas, tu avais effectivement demandé l'autorisation à ton supérieur direct pour consulter les dossiers d'avant les attentats.
Et à mon grand damn, lors d'une de ses missions... ma mère est morte en me conférant sa magie. Celle des Monarques de la Couronne. Je suis donc bien une mage. Cette magie est spéciale, il ne peut y avoir qu'un seul monarque de chaque couronne à la fois... Tes doigts passèrent sur ton écharpe écarlate, dernier cadeau de ta mère, et symbole de ta magie. Parce que la laine qui la constituait était habitée de petites particules et fibres de rubis.
Je me suis retrouvée sans mère, et l'absence répétée de mon père m'a grandement touchée, mais un jour il est revenu, et m'a proposé de l'accompagner dans une mission... J'y ai rencontré un de mes collègues de Silver, qui doit y être pour la même raison que moi du coup... et mon père fut tué.
Tu étais une merveilleuse actrice, et avec le temps, tu avais appris à pleurer se commande. Aussi une larme s'échappa doucement de ton œil droit, tandis que tu continuais ton récit d'une voix un peu plus faible. Je me suis ensuite tournée vers le métier de mercenaire. Et j'ai bientôt réalisé que je ne vivais plus. Et qu'il m'arrivait de faire du mal. Aussi loin que je me souvienne, je n'ai jamais tué, mais j'ai blessé, j'ai volé... Alors lorsqu'un ami m'a revu... Tu faisais référence à Adrien, Et lorsqu'il a réalisé que je n'étais plus la petite fille enjouée de ses souvenirs, j'ai eu un déclic. Alors j'ai commencé à ne prendre que des boulots de protection, pour tenter d'expier mes péchés... Puis il y a eu les attentats, alors que j'étais sur Desierto, et n'ayant pas pu arriver à temps, j'ai décidé de m'engager dans la milice. Parce que cela me correspond plus qu'une guilde, et parce que mon ami est mort dans les attentats. Il y avait une part de mensonge, ou plutôt, de détournement. Ce n'était pas tout à fait vrai, mais il fallait bien cacher ton roi de ton histoire. Aussi, cet ami était une fiction. Mais Kôta ne pourrait pas le découvrir. Et quel intérêt aurait il à déterminer si tu disais la vérité ?
Je me suis donc faite la promesse de réparer les torts que j'ai commis, et de protéger les citoyens de Fiore... Parce que je n'ai pas pu protéger mon ami. Je suis milicienne tant par un désir de me pardonner moi même, que par une promesse que je me suis faite, et que j'aurais aimé pouvoir faire à mon ami...

Avec cette histoire, tu expliquais « pourquoi » tu étais peu loquace, « pourquoi » tu avais choisi Silver Sword, et tu ne risquais pas de dévoiler de mauvais informations. De plus, en tant que mercenaire, certaines personnes devaient te connaître, et donc il était bien plus sage de dire la vérité.
Je suis désolée... Vous ne devez pas avoir une très bonne estime de moi du coup...

electric bird.




Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Drop the game ▬ Kôta x Nicky   Sam 21 Mai - 14:03

avatar
Hirata Kôta

Silver Sword

Click

drop the game

Nicky répondit à toutes tes questions avec une attention toute particulière ; portée par ses paroles elle paraissait prête à laisser s’envoler ses souvenirs pour les revivre tout en les expliquant. Cela contrastait avec son apparence jusqu’ici réservée et mutique, désormais elle s’affirmait pleinement à la fois par ses corps et son mot, comme s’il avait fallu attendre le désert toute la journée pour qu’enfin elle osât parler. Mais quand tu la vis pleurer à l’évocation de la mort de ses parents, bien que touchée par la scène, tu restas soucieux : son histoire faisait d’elle une femme humble, en quête de repentance, mais sa façon de s’exprimer s’opposait totalement à ce qu’elle voulait signifier. Peut-être que ses maladresses inconscientes n’étaient dues qu’à son âge relativement jeune : elle devait sûrement continuer à chercher un but à son existence. Tu l’écoutais tout en terminant ton dessert, et une fois qu’elle eut fini en même temps que toi, tu te permis de faire quelques commentaires opportuns : « Je t’ai déjà dit que je n’aurai aucun avis. Je suis simplement ravi que tu aies rejoins nos rangs. Désormais, sèche tes larmes, Nicky, et allons-nous coucher, nous serons levés à l’aube demain. » Tu te levas, la salua une dernière fois, et prit la direction de ton repos. Tu attendis de l’entendre s’installer dans la chambre voisine et tu te permis enfin de fermer les yeux. Tu repensais à ses larmes qui coulaient lentement sur ses joues, et tu te demandais si elle était si sensible qu’elle voulait le faire montrer.

*

Le soleil se levait de bonne heure dans la région, et tu terminais déjà ton rapide petit-déjeuner alors que ses premiers rayons commençaient à éclairer Corlranah. Tu sortis pour retrouver Nicky à l’accueil de votre auberge et vous vous mîtes en route vers le train non-loin. Tu t’attendais à ce que le trajet fut silencieux et paisible, la ville étant encore partiellement endormie, mais il en fut néanmoins tout autre : un attroupement se formait déjà non loin. Naturellement, vous vous rapprochiez : vos tuniques de miliciens interpelèrent quelques-unes des personnes présentes qui vinrent à votre rencontre.
« Oh vous voilà ! Grâce, un malheur est arrivé. » La foule convergeait vers un homme, affalé sur le sol, le visage défiguré par des sanglots sans fin. C’était l’homme de la veille, le père du petit garçon qui était venu te parler alors que tu attendais Nicky. Quand il vous aperçut, il se jeta à vos pieds. « S’il vous plait, aidez-moi, s’il vous plait. » Ses complaintes étaient sans fin ; il paraissait inconsolable. Tu t’adressas à la personne qui vous avait menés à lui pour savoir ce qu’il se passait. « C’est le petit Léo, son fils. Il aurait été enlevé. » Tu te penchas en avant pour être à la hauteur du père qui restait au sol, confondu dans ses larmes. Tu remarquas des traces de coups sur son visage qu’il n’avait pas hier. « Etes-vous capable de me raconter ce qu’il s’est passé, monsieur ? »[i] Il dû se concentrer de longs instants pour pouvoir espérer offrir une réponse intelligible – il était loin de l’homme sévère qu’il était la veille : ce qu’il avait vécu semblait l’avoir totalement déchiré. « Nous devions partir à la pêche, levés de bonne heure. Et alors que je rassemblais les dernières affaires pendant qu’il s’amusait seul près du hangar, je ne l’ai soudainement plus entendu. J’ai pensé qu’il était parti plus loin et je me suis dirigé vers lui pour le rattraper et lui rappeler qu’il devait rester dans les parages et c’est là que je les ai vu. _ Qui ça ? _ Ils étaient deux et portaient des cagoules. L’un tenait Léo par les bras, l’autre lui maintenait un chiffon contre la bouche pour étouffer ses cris. Je me suis rué vers eux en hurlant, mais... je n’ai pas compris ce qu’il s’est passé. Je crois qu’ils m’ont repoussé avec de la magie, c’était violent, je me suis retrouvé à terre en une seconde. Et quand je me suis relevé... quand je me suis relevé, ils avaient tous disparus. Ses yeux étaient terrorisés et je n’ai pas pu le sauver. » Un voisin termina le récit en indiquant qu’il était venu à cause des cris de l’homme ayant assisté impuissant au kidnapping, puis la foule s’était rassemblée sur les lieux.

Les minutes qui suivirent furent mouvementées. Les miliciens de la région arrivèrent rapidement sur place et questionnèrent à leur tour le père et les voisins proches. Il n’y avait aucune information concrète sur les ravisseurs ni sur leurs motifs. A l’écart avec Nicky, tu gardais une mine grave.
« Ces affaires ne sont jamais réjouissantes. Il n’a pas l’air réellement riche ni même d’avoir de comptes à régler avec les gens, tout le monde le plaint en parlant d’un homme si droit. Dans ces conditions, il est rare de retrouver l’enfant car aucune rançon n’est demandée. Ce qu’ils feront de lui ? Je ne veux même pas l’imaginer. » Tu lâchas un soupir de frustration. « J’ai discuté avec les miliciens de la ville, ils commencent déjà les recherches dans toute la ville. Les villageois se mobilisent également et permettent même des fouilles jusque dans leurs combles. Fort heureusement, l’information a été vite relayée et des contrôles sont effectués aux sorties de la ville. Mais ils ne sont pas infaillibles et il est toujours possible de passer entre les mailles du filet. J’espère sincèrement qu’il sera retrouvé. Peut-être que... » Tu plongeas ton regard dans le sien pour sonder ses envies. « Peut-être qu’Arcadia pourra attendre pour notre rapport et qu’on peut aider ici, si tu le veux ? » Tu ne savais pas encore comment les recherches allaient être organisées, mais tu restais persuadé qu’ils ne refuseraient pas le soutien de deux nouvelles personnes.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Drop the game ▬ Kôta x Nicky   Ven 3 Juin - 20:32

avatar
Nicky L. Ela Leone

Golden Crown

Click

« Drop The Game »
with Kôta & Nicky

La nuit s'installa finalement rapidement et alors que tu venais de raconter un mélange de vérités et de mensonges à Kôta, afin de faire passer l'essentiel, tu te retrouvas dans ta chambre a l'auberge pour une nuit reposante. Tes pandas te manquaient. Tu n'aimais pas dormir sans eux, et tu adorais les regarder jusqu'au moment fatidique où tes yeux se fermaient. Tu finis par oublier leur absence en te concentrant sur cette fin de mission', qui allait s'annoncer paisible.
Tu t'endormis alors bien vite.

Le lendemain matin, tu te dirigeas de bonne heure vers le petit déjeuner, le major n'étant pas encore levé. Tu le terminas bien rapidement et tu remontas dans ta chambre faire des exercices de musculation pour te réveiller et garder ton corps en bonne forme, avant de prendre une bonne douche reposante. L'eau te circulait dessus pour finalement parvenir à tes pieds, et alors que tu terminais ton shampooing, tu t'aperçus qu'il était assez tard. Tu te dépêchas, sortant de la douche et t'essuyant le plus rapidement possible pour finalement t'habiller dans ta tenue resplendissante de milicienne, et te diriger vers la sortie, ton sabre bien à sa place, et ton écharpe couleur rubis autour de ton cou. On ne t'appelait pas "Red Scarf" pour rien à Arcadia.
Alors que tu rejoignais Kôta et que vous vous mettiez en route, un trouble attira votre attention hors de la route pour que vous vous y dirigiez et c'est alors qu'un homme se jeta à vos pieds en pleurant l'enlèvement de son fils.
Et alors qu'il se faisait aider par les gens du village et les miliciens régionaux, tu fus mise à l'écart par Kota pour parler de cette tragédie.
Evidemment que cela ne me dérange pas. Il faut l'aider. Son fils à été enlevé.
Tu te rappelais encore de ce qu'il s'était passé lorsque ton frère avait été kidnappé, et le plus gros probleme dans ce cas là était que vous ne l'aviez jamais retrouvé. Ton frère avait disparu comme le fils de cet homme avait disparu, et il était de ton devoir moral de l'aider, quoi qu'il t'en coûte.
Laissons les autres miliciens organiser les contrôles et les recherches, je propose que nous allions requérir de l'aide à Holy Money. Mademoiselle Murphy et Monsieur Jaha nous prêteront bien main forte, ou tout autre membre de la guilde. Ils sont des magiciens après tout, et au pire, s'ils ne prennent aucun travail non rémunéré, je peux payer de ma poche. Mais des mages en plus, et des témoins, peuvent nous être utile dans nos recherches. De plus, étant donné que ce sont des mages qui lui ont volé son fils, ils sont peut être recherchés par la guilde.
C'était un point essentiel dans toute cette histoire. Si les coupable étaient doués de magie, il y avait de fortes chances qu'ils se soient frottés à la guilde que vous veniez juste d'inspecter.
Peut être même que cet homme et son fils sont allé voir Holy Money hier ou avant. Peut être est ce la que les kidnappeurs les ont repérés. Après tout, et je le sais par mon passé, lorsque je volais, lorsqu'un criminel veut voler quelque chose - ou quelqu'un -, il a besoin d'un point extrêmement fréquenté pour déterminer l'objet de sa cible. Si les deux mages ont attendu à Holy Money ou à l'extérieur, peut être auront ils même cibles d'autres enfants. Il est rare que dans un cas où le père est appelé "droit", ce ne soit qu'une histoire de vengeance. Et je ne pense pas qu'on lui en veuille à ce point. Alors qu'est ce qui empêcherait les ravisseurs de viser d'autres enfants ? D'autant que de nombreuses familles viennent à Holy Money pour requérir à leurs services. Si c'est cela, peut être Mademoiselle Murphy aura-t-elle décelé quelque chose. Peut être aura t elle vu quelque de suspect ? Et puis il faut bien commencer quelque part.
Ton cerveau semblait marcher à cent kilomètres heures. Tu cherchais par quelles méthodes les criminels s'étaient rapprochés de la cible. Tu voulais savoir ce qu'ils voulaient à cet enfant. Par ton passé de voleuse - mercenaire -, tu savais que l'on désirait souvent en voler plusieurs. Il n'était pas coutume de juste voler une friandise - le garçon étant, dans ce raisonnement, la friandise - et de laisser les autres. Quand on volait, on volait tout.
Surtout si le vol était remarqué... Et qui ne remarquerait pas une disparition d'enfant ?
Il faudrait aussi déterminer ce que les raviseras veulent faire du petit Léo. À quoi un enfant pourrait bien leur servir ? Le trafic d'enfant ? Il n'y a pas de client assez proche. Enfin je ne crois pas. Ou alors est ce juste un hobby ? Mais une personne avec de tels fantasmes aurait été repérée il y a bien longtemps... Et je ne pense pas que ce soit un criminel de passage, il ne s'y risquerait pas. Enfin... Je pense. Peut être s'agit il de quelque chose de plus complexe ?
Tu étais perdue dans ton raisonnement, et lorsque tu regardas l'homme apitoyé sur son sort, tu semblais te réveiller.
Quoiqu'il en soit, allons demander à Holy Money s'ils ont des informations que nous n'avons pas. Nous ne pouvons décemment pas rester à ne rien faire, ou à tenter de trouver des solutions. Sans agir nous n'aurons rien !

Tu commenças à partir vers la guilde accueillante d'Abby Murphy, avant de t'apercevoir que tu devais attendre le consentement du major ici présent. Aussi tournas tu ta tête vers lui avant de demander Tu viens ? Ou tu as une autre idée ?

electric bird.




Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Drop the game ▬ Kôta x Nicky   Dim 19 Juin - 11:26

avatar
Hirata Kôta

Silver Sword

Click

drop the game

Nicky était bien évidemment d’accord pour offrir son aide pour la recherche de l’enfant, mais sa réaction t’étonna grandement : elle sortit de son mutisme habituel, s’émancipa de ses phrases réduites et toutes faites pour finalement s’engager dans un long monologue où les hypothèses se chevauchaient. Elle réfléchissait à toute vitesse, de vive voix, telle une machine instoppable au rythme infernal. Tu restas silencieux, n’hésitant pas à acquiescer légèrement quand son regard croisait le tien pour l’encourager à continuer. Quand le danger était de la partie, elle devenait toute autre, excitée comme jamais à l’idée de débusquer les indices dans l’affaire compliquée. Elle prit elle-même l’initiative de partir en direction de la guilde non-loin, et tu acceptas de la suivre. Sur le chemin, vous croisiez justement le couple que vous recherchiez. « Toujours en ville ? Malheureusement, nous nous doutons bien pourquoi... Triste affaire, n’est-ce pas ? _ Nous venions justement pour recevoir votre aide. Je crois que la milice a bouclé toutes les sorties de la ville histoire d’empêcher le ravisseur de fuir, si ce n’est déjà fait. Je leur fait confiance pour isoler la ville et ne rien laisser filtrer. L’enfant devrait encore être dans les environs, avec un peu de chance. Est-ce que vous savez s’il y a des souterrains, passages secrets ou autres qui permettent de fuir à l’abri des regards ? La ville est vieille et a été construite sur des ramifications souterraines. Cela fait plusieurs décennies que les issues sont condamnées, mais peut-être que quelqu’un a su s’y frayer un passage. » Les regards inquiets d’Abby et Marcus se croisèrent l’espace d’une seconde avant de se retourner vers les miliciens. « Nous n’avons pas connaissance d’une réouverture du réseau souterrain de la ville. Peut-être que la milice locale en sait davantage, non ? » La piste te semblait intéressante à étudier, si bien que vous vous mettiez tous les quatre en quête d’un local de Silver Sword pour obtenir cette information.

A l’intérieur d’un tel lieu, l’excitation était à son comble tant toutes les unités étaient mobilisées sur l’affaire de la disparition : les premières heures après un tel kidnapping étaient les plus décisives donc chaque instant était crucial.
« Major Hirata Kôta, rattaché à Arcadia. Je souhaiterais obtenir des informations. » D’après les miliciens présents, les souterrains avaient été rouverts momentanément il y a quelques mois, mais ensuite à nouveau condamnés. Mais la piste n’était pas à écarter car ils étaient si profonds, si sinueux à travers toute l’agglomération qu’il n’existait aucun plan complet et personne ne pouvait être sûr à 100% que toutes les issues avaient bien été découvertes et condamnées. « Donc on peut imaginer que des personnes utilisent un passage souterrain dans la ville pour se déplacer sans être vu, et pour quitter les lieux en toute discrétion. » Tu te détournas vers Nicky et les deux autres. « Est-ce que ça vaut le coup d’essayer de jeter un coup d’œil ? Je peux obtenir l’autorisation de rouvrir un passage pour faire un petit tour, mais ça me semble compliqué de ne pas s’y perdre, et les probabilités de trouver une piste là-bas est dérisoire mais... mais ça reste une possibilité. »
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Drop the game ▬ Kôta x Nicky   Dim 10 Juil - 19:40

avatar
Nicky L. Ela Leone

Golden Crown

Click

« Drop The Game »
with Kôta & Nicky

L'heure était grave. Un enfant avait été enlevé, et tu n'appréciais pas du tout. Tu n'étais peut être pas le genre de personne à t'apitoyer sur ton sort ou celui des autres, mais un enfant se devait de vivre, et de ne pas être abandonné. Toi même tu aurais bien aimé que quelqu'un te vienne en aide alors que tu venais de perdre ta mère, que ton frère avait été kidnappé - et avait finalement été porté disparu, probablement mort - que ton père y' avait délaissée.

Tu allais donc faire tout ton possible pour réussir à trouver cet enfant, et il ne s'agissait plus de bien te faire par Kota. Il s'agissait de sauver une vie, et de ne pas le regretter.

Alors que tu étais en train de te diriger vers Holy Money, et que Kota se mettait à te suivre, l'arrivée du couple au sommet de la hiérarchie de la guilde vous permit de vous faire une idée du moyen qu'utilisaient les criminels.
Une fois dans le poste de la milice, Kota te demanda s'il fallait tenter le coup, et tu créas dans le creux de ta main de la poudre rouge rubis.
Vous m'avez choisie pour cette mission, vous avez forcément dû lire le rapport sur moi. Ma magie est celle du Monarque de la Couronne de Rubis... Cette magie était rare. Les Monarques de la Couronne étaient au nombre de quatre dans Earthland, pour les pierres précieuses, et l'on pouvait ensuite en rajouter une dizaine pour les pierres semi-précieuses. Il ne pouvait y en avoir qu'un seul de chaque pierre à la fois. Et les différents Monarques pouvaient se sentir l'un l'autre lorsqu'ils se faisaient face. Toi même, tu avais déjà ressenti par deux fois un autre monarque. Dont Nïr, le second foi d'Adrien. Je suis capable de marquer notre chemin avec cette poudre, et il nous sera impossible de nous perdre. Alors oui, allons y.

Alors tu attendis que le major aille chercher les autorisations, et l'un des membres de la milice implanté à Colranah vous conduisit, vous, toi, Kota, Abby et Marcus, dans les souterrains de la ville. Armés de torches, vous avanciez alors, à cinq, dans ces conduits, tandis que tu laissais s'échapper de la poudre qui se posait alors sur le sol. Elle n'était pas facilement visible, mais tu pouvais la sentir aisément.

Vous marchiez, et plus vous avanciez, plus l'ambiance devenait sinistre. Humide. Sale. Il s'agissait d'anciens égouts. D'anciennes galeries.

Alors que vous marchiez depuis quelques temps, il fut un moment où tu lanças Stop !
Tu tendis le bras et devant vous, la poudre déjà placée se leva.
Nous sommes déjà passés par là, rebroussons chemin jusqu'à l'intersection d'il y a quelques minutes.
Tu pris les devants en attrapant la torche de celui qui vous avait conduit ici, tout en interceptant un échange de regards inquiètes chez le couple de la guilde. Tu voulus les rassurer. Eux et toi. Eux et Kota. Eux et l'homme qui se faisait appeler Belamy, et qui vous avait montré les souterrains.
On le retrouvera. Ne vous inquiétez pas.

Vous avançâtes durant quelques minutes avant de tourner. Et vous marchâtes ensuite longuement, jusqu'à entendre des gémissements. Des gémissements provenant de quelqu'un bâillonné. Des gémissements se répercutant sur les murs de la galerie en écho. Des gémissements lointains.
Sans doute l'enfant.

Tu te mis alors à courir, et à traverser différents couloirs, en espérant être suivie par les autres. Et soudain tu déambulas devant une espèce de porte en fer, condamnée. Tu tentas de l'ouvrir, en vain. Pourtant les gémissements provenaient de l'intérieur. Et de plusieurs voix. De pleurs également.
Je ne suis pas sûr d'être en mesure d'ouvrir une porte aussi lourde...
Sans la combinaison, cette porte n'allait pas s'ouvrir. Il devait s'agir d'une sorte de bunker souterrain, ou de prison souterraine. Tu activas ta magie et forma une paire de bracelets déchiquetants autour de tes poignets pour frapper sans relâche la porte, n'infligeant aucun dommage, mais te déchirant la peau.
MERDE !
Merde. Merde. Merde. Merde.


electric bird.




Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Drop the game ▬ Kôta x Nicky   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» drop sur les boss monsters
» diverses questions sur les drop ns et les mob de moonshines
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» Eyeshield 21 saison 2 Sur Game One en mai
» Game of Thrones

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Sud :: Corlranah