Partagez | .
Aller à la page : 1, 2  Suivant
There will be blood | Sting
 MessageSujet: There will be blood | Sting   Mer 6 Avr - 1:39

avatar
Uriel Rudraksha

[C] Var Ulfur

Click


THERE WILL BE BLOOD

« DES CHEMINS QUI SE DÉVOILENT AU FIL DU TEMPS, LE PLUS TRANQUILLE NE SERA PAS FORCÉMENT LE PLUS SATISFAISANT »


« L'éclat écarlate du regard dénote une lucidité mystérieuse tandis qu'il marche, silencieux, au rythme d'un vent qui n'existe pas. Le rouge de sa tignasse n'est pas sans se faire remarquer, ici et là, parmi les va-et-vient d'une foule pleine d'anonymes mais il n'en a cure, habitué, dès lors, à l'interrogation suspecte qui se glisse subrepticement dans les pensées de ses interlocuteurs. Encore plus depuis les attentats d'Ajatar Virke. « Est-ce que tu es un démon ? » lui avait une fois demandé un gamin. La simple curiosité naïve d'une nouvelle découverte, mais une simplicité à laquelle il n'avait pas réellement su répondre, laissant la jeune âme dans une expectative incertaine. « Peut-être ». Après tout, c'était un sang de malice qui coulait dans ses veines, et avait-il jamais été si proche de la réalité que lorsqu'il avait prétendu à Ethan que toute cette affaire était question d'une mafia surhumaine ? Toute la subtilité n'était pas de savoir si, au final, il faisait la taille d'une maison sous sa véritable forme, non. C'était de semer le doute dans le flot des pensées de celui qui entendait parler de ça. Car après tout, qu'est-ce qui n'était pas possible, dans un monde fait de magie et de rêves ? Ou de cauchemars, c'est selon. Le simple fait de se demander « Et pourquoi pas ? » était le premier doute nécessaire à l'établissement d'un mensonge plus vrai que la réalité elle-même, au point que la confusion entre les deux ne se résume plus à se demander où est la frontière, mais plutôt de quel côté l'individu lui-même se situait. Plus que de créer un mensonge pour camoufler la réalité, il allait créer un mensonge destiné à dissimuler un autre mensonge, ce dernier devenant ainsi une nouvelle réalité. Si lui même ne pouvait faire la distinction, alors qui le pourrait ? Les derniers rets qui retenaient prisonniers la raison lucide avaient cédé et c'était là l'annonce du bruit et de la fureur qui s'en venaient. Il avait un compte à régler avec le monde et il sentait frémir dans le fond de son âme l'écho impétueux d'une sauvagerie qui n'attend que l'éveil. Et la conclusion s'impose d'elle-même avec une force brutale : aujourd'hui est le dernier jour de la vie d'Uriel Rudraksha.

Parvenu devant l'imposante allée qui mène, des grilles aux portes d'entrée, dans le hall de celle qui se nomme Sabertooth, il avait longuement réfléchi avant de se décider. Aujourd'hui, il allait trahir ses convictions.

Franchissant le seuil de ceux qui avaient l'arrogance de prétendre être les meilleurs d'entre tous, il avait toutefois prit la peine de modifier ses traits pour les échanger contre ceux d'un parfait inconnu dans la tranche d'âge de la fin vingtaine et avait laissé ses armes ailleurs. Si on lui disait non, il ne voulait pas être importuné par la suite, d'où ces précautions. S'adressant à la première personne qu'il croisa dans le hall d'entrée il n'y alla pas par quatre chemins.

_ Excusez-moi. C'est bien ici la porte ouverte de la guilde Sabertooth ? » »
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: There will be blood | Sting   Ven 15 Avr - 8:11

avatar
Sting Eucliffe

Sabertooth

Click

Get Out
La vie c'est la guerre, mais une guerre qui vaut le coup. Bats toi pour ceux que t'aimes. Pour eux reçois les coups, pour eux reste debout. N'accepte pas la défaite. Δ Soprano.

« MAIS PUTAIN MAIS J’ETAIS LA PREMIER ! » « Qui va à la chasse, perds sa place ». Encore une énième querelle entre Caleb mollement allongé de tout son long sur le canapé du salon, les bras croisés derrière la tête et Dorian, revenant des toillettes l’air boudeur. Ces deux-là n’arriveront-ils pas à passer une journée sans se battre pour un canapé ? C’est pas comme si y’en avait pas d’autre dans le salon ou même des fauteuils ?

« - STIIIIIINNNNGGGG !!!! CALEB IL A VOLE MA PLACE SUR LE CANAPE !
- Alors déjà, je ne l’ai pas « volé », la place était libre.
- Tu l’as volé !
- Elle était libre !
- Non menteur !
- C’est toi le menteur !
- Vous n’avez pas bientôt finit ? Allez régler ça dehors bon sang ! Le gagnant aura le canapé pendant un mois et l’autre n’aura rien le droit de dire.
- Ok…On va régler ça.
- Tu vas te faire mal le gnome…
- Répète un peu pour voir ?
»

Quand tu commences tout juste à t’habituer à tes fonctions de « maitre » de guilde, voilà que tu retrouves à faire gardien de crèche ou quelque chose qui pourrait y ressembler. Justement, en parlant de garderie, celle en ville avait pas mal de soucis de personnels ces derniers temps et peut-être, que tu venais de régler le souci.

« - Quand vous aurez régler ça, j’aurais un travail à vous confier…A chacun de vous deux !
- Ça marche !
»

Ils partent du salon et t’entends déjà les insultes et les divers jurons qui fusent dans le hall principal d’entrée quand soudain, une nouvelle voix fait écho à la leur. Tiens…Un client ? Non peut-être pas, il parle de « porte-ouverte ». C’est vrai que t’as dû les annuler avec tout le boulot qu’il y avait dernièrement.

« - STIIIIINNNNGG !!!!! Y’A UN GARS POUR TOI !
- J’arrive ! Pas besoin de crier…On ne peut pas être tranquille un peu ?
»

En arrivant dans le hall, tu surprends un rouquin en face de Caleb et de Dorian.

« - Allez jouer dehors les enfants, papa va travailler ! »

Tu arrives et tu le regardes, tout sourire. C’est rare qu’on vienne te trouver ici. Enfin, si c’est bien toi que l’on vient voir.

« - Salut ! Je peux vous aider ? »



© GASMASK

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: There will be blood | Sting   Mer 1 Juin - 4:31

avatar
Uriel Rudraksha

[C] Var Ulfur

Click


THERE WILL BE BLOOD

« DES CHEMINS QUI SE DÉVOILENT AU FIL DU TEMPS, LE PLUS TRANQUILLE NE SERA PAS FORCÉMENT LE PLUS SATISFAISANT »

« La réaction ne se fit pas attendre très longtemps, et c'est un cri tonitruant qui résonna pour annoncer ma présence, avec une discrétion proche de celle d'un pachyderme énervé. Cependant, je tiquais instantanément à l'écoute du prénom Sting. Je m'étais renseigné avant de venir, bien entendu, et il n'était pas très difficile d'obtenir des informations sur les guildes. Au moins leur réputation, l'image qu'elles avaient auprès des gens, ce qu'elles avait accompli ou le nom de leurs mages les plus connus et ceux de leurs maîtres. Et pour ne rien cacher, si ce prétexte de portes ouvertes était tombé à pic, s'il il y avait un individu qui avait retenu mon attention plus que les autres, c'était bien Sting Eucliffe, le maître de Sabertooth.

Cependant, je fus un peu surpris quand celui-ci se montra - s'il s'agissait bien de lui - car je dois avouer que je ne l'imaginais pas si jeune. A vrai dire, c'est même un des éléments qui m'avaient le plus troublé à mon arrivée à Fiore et sa découverte, plusieurs années plus tôt : constater avec quel systématisme les jeunes mages avaient tendance à se retrouver dans des guildes au comportement parfois très... Irresponsable. Fairy Tail était bien sûr la plus décriée à ce niveau là, avec une cote de popularité qui n'avait cessée de grimper et de dégringoler en d'incessants va-et-vient au fil des diverses menaces magiques qui avaient menacées le pays. Et c'était bien là une des choses qui m'horripilaient certainement le plus dans le concept des guildes : devoir être soumis à l'approbation publique. L'idée d'une guilde secrète me paraissait déjà tout de suite plus séduisante, rien que pour s'affranchir de ce fardeau. Et nul doute qu'il devait en exister plusieurs dans ce pays.

De Sabertooth, j'avais l'image d'une guilde très ambitieuse, peut-être trop, voire parfois arrogante. Puissante, cependant. Mais c'était bien pour ça que j'étais là aujourd'hui, pour voir ce qu'il en était de mes propres yeux. Pour voir ce que je pourrais en tirer. Car même si l'idée ne me plaisait pas vraiment, je savais que j'avais besoin d'un allié dans l'affaire que je voulais entreprendre, et là était toute la délicatesse de la chose : le choisir. Des guildes comme Quatro Cerberus, Fairy Tail ou encore Eagle's Claw étaient d'office éliminées. A cause de ce qu'elles étaient ou de leur façon de faire.

_ Bonjour. Oui j'espère. J'ai entendu dire qu'il y avait une journée Portes Ouvertes pour découvrir la guilde de Sabertooth, ses membres et son fonctionnement. J'ai entendu beaucoup de choses sur cette guilde, mais entre ce que les gens racontent et la réalité, j'imagine qu'il doit y avoir un fossé, alors je suis venu voir de moi-même. »

Ce qui, en quelques sortes, n'était pas totalement faux.

_ Vous êtes Sting, c'est ça ? Moi c'est Pietro enchanté. »»
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: There will be blood | Sting   Mer 1 Juin - 10:18

avatar
Sting Eucliffe

Sabertooth

Click

Get Out
La vie c'est la guerre, mais une guerre qui vaut le coup. Bats toi pour ceux que t'aimes. Pour eux reçois les coups, pour eux reste debout. N'accepte pas la défaite. Δ Soprano.

La journée portes-ouvertes hein ? C’est vrai qu’il devait y’en avoir une mais avec tout ce qu’il s’est passé et tout ce qu’il continue d’arriver, personne n’a le temps pour ce genre de chose. Chaque jour une nouvelle demande, chaque jour une nouvelle quête que ce soit en ville ou à l’extérieur. Chaque jour un nouveau dossier. Chaque jour, un rappel de la liste des recherchés. On pourrait dire que presque plus personne n’a le temps de rien, c’est horrible parce que quand on le réalise, on dit qu’on passe à côté de la moitié de nos vies.

Derrière celui se prénommant « Pietro », tu remarques les deux têtes curieuses étant restées là à écouter votre conversation. Finalement l’histoire du canapé est passée en arrière-plan hein ?

« - Pour ne pas vous mentir, je ne sais pas vraiment si c’est le bon moment mais ça me gêne pas de vous faire visiter ahaha ! »

Tu passes une main, honteuse, derrière ta nuque.

Il marque un point. Il y a une différence entre les rumeurs et la réalité. Sabertooth n’est plus ce qu’elle était ou commence tout juste à le redevenir. C’est dur de poursuivre sur la même voie à vrai dire.

« - Mise à part les deux débiles que vous venez de croiser, la plus part de nos membres ne sont pas présents pour l’instant va falloir se contenter de moi ! Vous me suivez ? »

Tu l’amènes à droite, à gauche, des dortoirs, en passant par la piscine et pour finir dans votre bureau où une montagne de paperasse s’entasse.

« - La petite pile de papier sont les demandes des habitants de la ville ou des alentours. Il y en a pas beaucoup parce que nous regagnons tout juste la confiance des gens mais nous y travaillons et… »

Tu baisses les yeux quand tu repenses aux images de ces camps de fortunes ou bien à Arcadia. La grande et belle vie d’Arcadia où tout est neuf….Tandis que les bidonvilles forment un véritable siège autour de cette dernière.

« - En fait…C’est dur. Les temps sont durs. Pour tout le monde. A vrai dire, je suis maître par « hasard » ou par « chance », je pense que ça se sait…Tout comme les rumeurs propagent la défaite de Rhynal lors des attentats mais… »

Relevant la tête, tu t’appuies sur ton bureau et le regardes droit dans les yeux.

« - Mais un jour viendra où tout sera différent. On y arrive. On relève la tête, on émerge enfin de nouveau. Sans courir après la gloire ou la renommée, on court surtout là où le travail nous appelle. Je ne sais pas ce qu’il en est des autres guildes, je ne sais pas ce qu’il s’y passe et je n’ai pas la prétention de le savoir mais je sais qu’ici, on ne se laissera pas avoir, ni abattre. On est Sabertooth et malgré la gifle que l’on s’est pris, on a une deuxième joue ahahaha ! Ça peut paraître ridicule non ? »

Aujourd’hui c’est une gifle. Hier c’était un coup de poignard et demain ça ne sera qu’une vilaine cicatrice dans vos cœurs. Les jours ont passés, les semaines se sont écoulées et la vie a repris…Il faut avancer maintenant. Il faut aller de l’avant et il faut construire ou reconstruire quelque chose.
Mais quelque chose de nouveau, sur de nouvelles bases, solides. Aujourd’hui il y a une Reine. Aujourd’hui, il y a une sorte de « Conseil » étrange émanant de l’Illunar qui a tout ton respect sans avoir ta confiance. Aujourd’hui il y a la Milice à la place du Conseil.

C’est étrange tous ces changements…Et peut-être ne tiendront-ils pas mais un jour viendra où tous ces éléments auront à faire leurs preuves.

© GASMASK
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: There will be blood | Sting   Jeu 2 Juin - 5:30

avatar
Uriel Rudraksha

[C] Var Ulfur

Click


THERE WILL BE BLOOD

« DES CHEMINS QUI SE DÉVOILENT AU FIL DU TEMPS, LE PLUS TRANQUILLE NE SERA PAS FORCÉMENT LE PLUS SATISFAISANT »

« Le bon moment. Souvent, je me suis demandé si c'était le bon moment. Pour partir, pour choisir, pour agir. C'était, quelque part, un peu saugrenu. Cette occasion de Portes Ouvertes était un heureux hasard et pourtant il ne semblait y avoir ni trop le temps pour ça ni trop de membres présents. Quelle sorte de guilde organisait des journées découvertes ainsi ? Mais au fond ce n'était pas vraiment grave, car j'avais trouvé la première des choses que je cherchais en venant ici. Je me contenterai de lui, alors, le dragon slayer maître de guilde. L'espace d'un instant, j'observe la nuque de celui qui marchait devant moi en éprouvant un léger frisson. On racontait beaucoup de choses sur les possesseurs de cette magie si particulière - peut-être l'une des magies les plus fantasmées du monde. Avait-il vraiment été entraîné par un dragon ? Je ne connaissais rien de ce gars mais, quelque part, je savais qu'être à sa place me mettrait certainement mal à l'aise. Être dans l'anonymat et l'indifférence avait ses avantages, car devoir assumer l'attente des gens et les idées qu'ils pouvaient se faire, en plus d'être le responsable de l'une des guildes les plus en vogue du royaume, devait être particulièrement difficile.

Nous déambulons ici et là, des dortoirs à la piscine en passant par la salle commune. Je pose une question ou deux, innocemment, me surprenant moi-même dans le rôle du type qui découvre. Car, au final, c'est ce que je suis, un type qui découvre. j'observe mon interlocuteur avec attention, je me pose des questions. Est-ce que je fais bien ? Est-ce que ce n'est pas juste de la folie ? Et puis surtout, comment va-t-il recevoir ce que je vais lui dire ? Si je lui dis. Car il est toujours temps de terminer la visite et de quitter les lieux. Je n'aurais été que Pietro, le gars venu pour les Portes Ouvertes annulées. Je le comprends maintenant, c'est un peu pour ça que je tombe ici comme un cheveux sur la soupe. Tant pis, l'excuse m'aura quand même permis de rentrer.

Nous finissons dans son bureau, je regarde la pile de requêtes avec une certaine curiosité. Parfois, j'oubliais que pour ceux pour qui la magie n'est qu'un rêve lointain, une guilde de mage était une alternative providentielle. J'écoute ce qu'il me dit avec une attention non feinte. En fait, j'essaie de comprendre. Les motivations d'une guilde, les problématiques dont il me parle. J'essaie de saisir cette ambiance qui m'est si étrangère et à laquelle je me frotte véritablement pour la première fois. Je ne suis jamais rentré dans les locaux d'une guilde, avant ça, hormis peut-être la fois où j'ai débarqué Sybilia à Fairy Tail mais encore me suis-je contenté de la déposer comme un colis attardé à la lisière de celle-ci.

Les temps sont durs. Bel euphémisme pour désigner toute la merde qui nous est tombée dessus dernièrement. Sur qui que ce soit dans ce royaume. Je ne suis peut-être pas de Fiore, mais les frontière politique ne marquent pas les frontières de l'empathie. L'optimisme dont Sting semble faire preuve sur la fin me laisse mitigé. Quelque part, comment en vouloir à quelqu'un d'aller au devant des choses. Pourtant, c'est cet optimisme parfois trop "guildien" qui me met mal à l'aise dans certaines guildes. Quand il évoque le fait de ne pas savoir ce qu'il se passe dans les autres, je suis un peu surpris. Je ne sais pas à quoi je m'attendais, peut-être à ce que les différents maîtres soient en relations les uns les autres, peut-être pas.

Je laisse un silence de quelques secondes s'étaler entre nous sur la fin de ses propos, jusqu'à ce que l'échange de regard en devienne presque gênant. Dans ma tête, je réfléchis à ce qu'il dit, à ce que je suis venu faire et j'essaie d'estimer si ma requête aura des chances de passer. Au fond, je me doute que juste jouer le touriste n'avancera à rien, mais je ne lui mens pas pour autant dans ce que je lui réponds.

_ Pas si ridicule que ça, non. »

Rhynal. Oui, j'ai entendu ces rumeurs de « défaite », et elles sont insultantes quelque part. Est-ce de ça dont il parlait tout à l'heure quand il évoquait de regagner la confiance des gens ?

_ J'étais à Rhynal, ce jour-là. »

De but en blanc. C'est comme si ça nous faisait un point commun, dans le fond. Bien que je n'ai pas spécialement de mérite.

_ Combien de personnes ont failli mourir ? Je ne sais pas, mais considérant que la bombe n'a pas explosé, j'aurais tendance à appeler ça une victoire. »

J'étais à Rhynal, ce jour-là, et j'ai tenté de comprendre Ajatar. J'ai tenté d'y déceler une attirance commune. J'ai tenté d'y déceler des morceaux de Tryndamere, de la force qu'il dégageait. Des bouts de la folie Damaz ou encore des fragments de Zadig. Ce que j'y ai vu ? Je ne saurais le qualifier. Mais cela ne m'a pas satisfait. Et ce terme, quelque part, fait peur, car il sous entend que je n'étais pas si loin que ça de franchir une ligne dont on ne revient semble-t-il pas.

Je prends quelques secondes pour réfléchir, comme si je voulais choisir mes mots parce que ce qui allait suivre était soit important soit un bout d'un ensemble plus important.

_ Je sais ce que j'y ai vu et entendu, et ce n'était ni la raison, ni la sagesse. Juste un caprice mégalomane et égocentrique. A ce niveau là, je suis plutôt adepte du pourquoi tendre l'autre joue quand on a une main ? »

Je change de sujet, distraitement, mais c'est plus une question de fond qu'autre chose en fin de compte.

_ C'est curieux, j'aurais imaginé que les maîtres de guildes seraient en contact les uns les autres, non ? »

Je désigne la pile de requêtes, pour voir à quoi ça ressemble, mais non sans demander d'abord.

_ Je peux ? »»
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: There will be blood | Sting   Jeu 2 Juin - 11:44

avatar
Sting Eucliffe

Sabertooth

Click

Get Out
La vie c'est la guerre, mais une guerre qui vaut le coup. Bats toi pour ceux que t'aimes. Pour eux reçois les coups, pour eux reste debout. N'accepte pas la défaite. Δ Soprano.

« J'étais à Rhynal, ce jour-là. » Quelque part, ses mots ne sont qu’un souvenir de ce jour-là. « Ce jour-là ». De quel jour parle-t-on exactement ? De celui où les mages ont dû défendre un Royaume contre un ennemi déjà bien trop présent mais trop peu connu ? Ou de celui où des milliers de gens ont tous perdu ? Ou peut-être de celui où une figure du monde magique est morte sous les coups d’une lame bien trop froide ? De quel jour parle-t-on aujourd’hui ? De celui où tu t’es vu mettre à terre sans pouvoir te relever ? Ou de celui où tu t’es vu humilier pour la première fois ? Toi que l’on nomme aujourd’hui comme « maître », celui à qui on colle une étiquette sur le front, celui que l’on pointe du doigt dans la rue quand on le voit. Celui que l’on salut par respect et que l’on critique dans l’ombre. De quel jour parle-t-on exactement ?

« - Peut-on vraiment parler de victoire quand on sait que les commanditaires courent toujours ? »

Une victoire aurait été la fin d’Ajatar Virke. Certains diraient leur arrêt de mort, d’autre leur arrestation. Combien ont suivis derrière ? Combien ont commis des crimes au « nom » d’Ajatar Virke ? Comme si cela ne suffisait déjà pas.

Il fait alors mention des maîtres de guildes. Du contact rompu et faux qui existe depuis bien longtemps maintenant. Certes, tu es ami avec Bacchus et tu as recceuillis Sybilia Philips, ex-haute conseillère, ex-criminelle, ex-fugitive, ex-beaucoup de chose en fait. Mais à part Bacchus avec qui pourrais-tu discuter ? Daryan Illunar ? Celui qui s’enracine dans ses murs pavés de blanc immaculé et dictant une nouvelle conduite ? Non. Le maître de Weer Lopen a certes tout ton respect mais vous êtes loin de vous envoyer des lettres toutes les semaines…D’ailleurs depuis que tu as franchis le seuil de sa porte pour lui murmure « Bob est mort », il n’y a plus rien eu. Il n’y en a pas besoin à vrai dire. Pour le reste…Laxus ? Tu ne l’as vu qu’une fois dans ta vie, vaguement. Le concept de guilde unie ne se limite qu’à l’intérieur de ces dernières. Chacun se mêle de ses affaires. Chacun s’occupe de ce qu’il se passe autour de chez lui.

« - On n’est pas tous amis si par « contact » vous entendiez ceci. On sait juste faire appel aux uns et aux autres quand c’est nécessaire. Notre seul point commun serait de servir le Royaume au mieux je dirais… »

Servir le Royaume. Servir la Reine. Un boulot bon pour Silver Sword. Vous serviez vos intérêts aujourd’hui plus que limités.

Alors il te regarde et demande l’autorisation de jeter un œil aux requêtes sur ton bureau. Tu n’as rien à cacher.

« - Je vous en prie. »

Après tout, ce n’est pas comme s’il y avait le moindre secret existant entre ces murs. Dorian espionne à chaque porte, Caleb a une ouïe dépassant de loin les capacités humaine et s’approchant presque de celles des dragons slayers et il y a souvent un ou deux curieux par couloir. D’ailleurs, cela ne t’étonnerait pas d’en trouver affaler devant ta porte, l’oreille tendue sur cette dernière.

« - Je me permets une question. Pourquoi nous ? De toutes les guildes de Fiore ? Est-ce vraiment par curiosité suite à l’annonce des portes-ouvertes ou vous êtes motivé par quelque chose d’autre ? Si vraiment c’était pour de la visite de courtoisie, vous serez repartis en voyant qu’il ne se passera rien aujourd’hui…Vous m’avez suivis malgré tout donc..Puis-je savoir ce que vous voulez…Réellement ? »

A l’annonce de l’annuellement de cette journée particulière, il aurait dû faire demi-tour, comme toute personne sensée l’aurait fait. Mais il est resté et il s’interroge, ça se voit à son regard et à cette pointe d’inquisition et d’interrogation qui émerge dans ses yeux.

La curiosité n’est pas un mal en soi mais quitte à être ici pour quelque chose en particulier, autant aller droit au but.

© GASMASK
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: There will be blood | Sting   Ven 3 Juin - 4:34

avatar
Uriel Rudraksha

[C] Var Ulfur

Click


THERE WILL BE BLOOD

« DES CHEMINS QUI SE DÉVOILENT AU FIL DU TEMPS, LE PLUS TRANQUILLE NE SERA PAS FORCÉMENT LE PLUS SATISFAISANT »

« Je regarde, par curiosité, quelques unes des annonces destinées à la guilde après que Sting m'ait permis de les feuilleter. Les demandes défilent les unes après les autres, dévoilant des attentes et espoirs des gens, la plupart beaucoup plus pragmatiques que ce que l'on pourrait imaginer en fantasmant l'idée d'une guilde. Rien à voir avec les missions super dangereuses et autres aventures incroyables. C'est à se demander comment des entités telle Fairy Tail s'arrangent pour provoquer systématiquement autant de destruction. Sont-ils a ce point incompétents ? Ont-il des missions beaucoup plus dangereuses ? Je l'ignore, mais dans tous les cas je me dis que ce que je vois là n'est après tout qu'un échantillon, et je ne cherche pas à décortiquer dans le plus grand détail la chose, c'est juste pour m'en faire une idée. Et j'ai conscience également que s'il y avait des choses un peu plus secrètes, mon interlocuteur ne m'aurait sûrement pas permis d'y jeter un œil.

Mais revenons-en à nos affaires. Sting met un contrepied au point de vue que je venais d'émettre pour nuancer cette soit-disant victoire. En effet, Ajatar court toujours, et c'est en soit terrible, mais je ne veux pas déprécier le sauvetage de Rhynal. Beaucoup des gens qui râlent le font car ils sont en vie pour le faire aujourd'hui. Blâmer les mages pour une poignée d'incompétents imbéciles, c'est aussi pertinent que de détruire l'arme d'un crime plutôt que de punir le coupable ou d'agresser tous les roux parce qu'Enya Taylor est rousse.

Puis il me demande pourquoi je suis là. Pourquoi je suis réellement là. L'espace d'un instant, je me demande s'il a percé à jour la mascarade de ma métamorphose, le fait que « Pietro » n'est pas véritablement ce qu'il pense. Hasard ? Je ne sais pas. Très certainement qu'il tente de tâter le terrain pour savoir ce à quoi il a à faire. L'air de rien. Au final, la meilleure réponse, c'est toujours une vérité.

_ C'est une bonne question, pourquoi vous. »

Par vous, je désigne en cet instant aussi bien lui que la guilde, mais le tout se perd dans la confusion des deux.

_ Pour être honnête, c'est la première fois que je visite une guilde. Du pays d'où je viens, ce genre de choses n'existe pas. J'imagine que tôt ou tard il fallait bien que je me décide à ne serait-ce que jeter un coup d’œil. Fiore semble avoir une multitude de guildes, toutes plus... Édulcorées les unes que les autres. Disons qu'à bien y réfléchir, je ne pense pas que je trouve ce que je cherche dans des guildes comme Fairy Tail, Quatro Cerberus ou encore Eagle's Claw. »

Forcément, en citant ces trois là, le message était clair. La première était très controversée, la seconde avait une image de crétins finis et alcooliques et la troisième semblait faire un point d'honneur à toujours marcher à un pas de la frontière de l'illégalité, mais sans qu'on ne sache toujours bien de quel côté. Je repose avec soin les requêtes faites à la guilde sur le bureau du maître des lieux.

_ J'ai entendu plein de choses, j'imagine qu'au bout d'un moment il fallait bien que je vienne vérifier par moi-même. Les Portes Ouvertes étaient l'occasion idéale. Je ne vous cache pas que vu la situation du pays avec les récents évènements, l'élan de colère envers les mages et... L'outrage qui a été causé, il est difficile en ce moment d'être mage solitaire au royaume de Fiore et d'ignorer toutes les remises en questions qui émergent et les conséquences des actes d'Ajatar. »

Je ne pensais pas venir si vite au fait, mais je ne pourrais pas éternellement rester sous cette apparence, alors je devais quand même me dépêcher.

_ Si ce que j'ai entendu au cours de mes investigations est correct, alors ce jour-là vous et moi avons plus ou moins affronté le même homme. »

Affronté n'est pas exactement le qualificatif adéquat, disons plutôt que le combat a été avorté, mais au vu de la tournure des choses, j'étais pour en venir aux mains. Mais c'était des détails qui 'avaient pas leur place ici. Je baisse un peu la voix, parce que ce que je lui dit est un peu plus confidentiel. Je ne peux pas lui annoncer ça de but en blanc, j'ai peur qu'il ne me prenne pas au sérieux. Je manque vraiment trop d'informations sur lui, sa guilde, les mages de guildes en général. C'est aussi pour ça que je suis venu déguisé, si ça tourne mal, je ne veux pas avoir à souffrir de ça. Je lui parle posément, mais avec tout le sérieux du monde.

_ S'il y a vraiment de la curiosité quant à Saber Tooth dans mes questions, l'intention première qui m'a poussé à venir ici n'est en effet pas un potentiel enrôlement chez vous, mais plutôt vous-même. Vous êtes un maître de guilde, vous avez un certain crédit auprès de la population des mages et de la population tout court – quoi qu'on en dise. Vous êtes aussi un Dragon Slayer et même si beaucoup des rumeurs là-dessus doivent être exagérées, il est communément admis que c'est quelque chose d'une puissance rare. Ça, entre autres atouts que je ne connais pas moi-même j'imagine. »

Laissant passer quelques instants, je sens le regard du maître de guilde peser sur moi mais je ne peux plus vraiment me dérober.

_ Ce que je cherche, c'est un allié. »

C'est très vague, j'en ai conscience, mais je ne peux pas tout lui dire en un coup sans tâter le terrain avant.

_ Si je vous propose peut-être, et je dis bien peut-être, je ne peux rien vous garantir, un moyen d'agir contre les membres de la guilde d'Ajatar Virke, seriez-vous intéressé ? »»
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: There will be blood | Sting   Ven 3 Juin - 11:50

avatar
Sting Eucliffe

Sabertooth

Click

Get Out
La vie c'est la guerre, mais une guerre qui vaut le coup. Bats toi pour ceux que t'aimes. Pour eux reçois les coups, pour eux reste debout. N'accepte pas la défaite. Δ Soprano.

Tu l’écoutes d’une oreille attentive quand tu tiques au « maître de guilde ». Tu ne t’y feras jamais. Etre maitre c’est être chargé des responsabilités de la guilde. Etre maître c’est être celui qui veille, celui qui prends soin de tout le monde, celui qui sert de figure, de symbole et de guide à tous ceux et celles alors présents dans le même bâtiment. D’ailleurs, dans ses propos, tu retrouves tous les qualificatifs et les nombreuses significations que l’on attache à ce « maître ».

« - Etre Dragon Slayer et être maitre sont deux choses différentes et croyez-moi, il y a une de ces deux choses, que je n’ai jamais voulu. »

Sur un ton presque désolé, tu ne t’en remettras sans doute jamais. Que ce soit la mort de ton dragon ou ton statut de maître. Il a affronté le même homme que toi à Rhynal et pourtant, il ne semble pas être marqué par les mêmes cicatrices gravées. Pourtant, sans vouloir entrer dans une folie vengeresse et partir à la recherche d’Ajatar Virke, tu t’étais contenté de rentrer, la queue entre les jambes, le visage marqué par la honte, la gêne et la douleur. Alors naturellement, quand il mentionne Ajatar et la possibilité de voir en toi un allié, tu arques un sourcil de curiosité.

« - Il y a certainement des groupes ou des guildes bien plus aptes à vous servir d’alliés si vraiment c’est ce que vous cherchez. »

Tes yeux traînent sur le bureau pour finir dehors, perdus dans les nuages.

« - Je n’ai pas envie d’entraîner ma guilde dans une sorte de guerre ou de folie à pourchasser Ajatar Virke si cela mets en danger tout le monde sans aucune garantie, car, il est question de ça. De moyen et non de solution. Pourtant… »

Pourtant, tu ne peux refuser sa main tendue. Faire la peau de ce gars, t’en rêves, depuis des mois. Le voir à terre comme toi tu l’as été, tu l’as espéré longtemps mais tu ne sais que trop bien, pour avoir expérimenté ce genre de chose, que la vengeance ne soulage que pendant cinq minutes. Tu ne peux plus te permettre de courir après une chimère. Plus maintenant. Etre maître c’était aussi ça. Juger de bien fonder de la cause.

« - Ajatar Virke est un ennemi commun au Royaume. Si vraiment vous aviez un moyen d’agir contre ces membres, pourquoi ne pas aller voir la Reine, la Milice ou bien même Weer Lopen ? Ce genre d’institutions prônant la paix ? Je l’ai dit tout à l’heure « pourquoi nous ? » »

Que dirait Rogue de tout ça ? Et Caleb ? Il a beau être un feignent de première, il n’en reste pas moins une voix que tu écoutes plus que ta propre voix par moment.

« - En fait, oubliez ma question. Je suis intéressé et si vous voulez un allié, vous en avez un. Mais que cela reste entre nous et que cette histoire ne concerne que vous et moi. Je n'ai pas envie de les impliquer dedans... »

Il suffit d’y aller en tant que Sting Eucliffe.
Balayer le statut de maître. Balayer les responsabilités. Balayer tout ce qui te rattacherait à la guilde et à son nom si les choses venaient à mal tourner.

Aujourd’hui, plus que jamais, les mages sont pieds et poings liés par le peuple et par les incidents mais ils ne peuvent pas non plus rester sans rien faire et si personne ne décide d’aller s’en prendre à Ajatar de front, alors toi, tu iras et tu ouvriras la voie.

Tu leur montreras que de rester cacher dans les guildes, à se morfondre, ne résoudra jamais rien.

« - Donc finalement, vous êtes venu me trouver pour ça hein ? »


© GASMASK
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: There will be blood | Sting   Ven 3 Juin - 19:25

avatar
Uriel Rudraksha

[C] Var Ulfur

Click


THERE WILL BE BLOOD

« DES CHEMINS QUI SE DÉVOILENT AU FIL DU TEMPS, LE PLUS TRANQUILLE NE SERA PAS FORCÉMENT LE PLUS SATISFAISANT »

« Ses interrogations sont légitimes, et il fallait s'attendre à les recevoir. Moi-même, j'ai longuement hésité. Le faire ? Ne pas le faire ? Qui placer dans la confidence ? J'ai envisagé d'aller voir la Reine, mais que pourrait-elle bien avoir à faire de l'opinion d'un inconnu ? J'ai envisagé la milice, j'ai envisagé les guildes, mais, clairement, toutes ces solutions m'apparaissent comme mettant au courant beaucoup trop de monde, et m'obligeant à me dévoiler bien plus que ce que je ne veux. Si j'agis, je ne veux pas avoir les pieds et mains liés par l'attente inquisitrice d'un quelconque pouvoir. D'autant plus un pouvoir dans lequel je n'ai aucune confiance.

_ Justement, vous avez soulevé un détail qui fait toute la différence. Que ça reste entre nous. Je suis un parfait étranger à la Reine, je n'aurais jamais l'occasion de lui souffler mes intentions en privé. Et quand bien même cela serait possible, elle ne peut pas m'apporter le genre d'aide dont j'ai besoin. Pire, elle est entourée de personnes qui passent leur temps à fouiller dans les affaires des autres. La milice, c'est la même chose, en plus d'être un nid à emmerdes bloqué par une hiérarchie lourde à laquelle m'adresser serait plus une perte de temps qu'autre chose. Quant aux guildes... Elle n'ont pas, disons, le format adéquat. »

Quelque part, c'était une folie, et s'engager maintenant rendrait très difficile un retour en arrière. Peut-être que je me faisais des illusions sur ma capacité à monter cette entreprise, peut-être que j'allais me faire coincer, mais ça n'avait pas d'importance. Ça n'en avait plus depuis qu'Altiel avait sombré dans l'inconscience.

_ J'ai besoin de discrétion. Mettre le moins de monde au courant est vital dans la mesure où le secret de la chose sera sa force. En fait, c'est réellement à vous que je m'adresse, mais en tant qu'individu, pas en tant que guilde. Je ne souhaite pas l'aide de Saber Tooth, et je n'exige en aucun cas que vous mettiez vos moyens à mon service. A vrai dire, par « allié », il serait plus juste de dire « témoin ». J'ai besoin d'un contact, un complice, quelqu'un qui puisse un jour dévoiler ce plan aux oreilles de tous, mais pas tant que ce n'est pas nécessaire. »

_ J'ai fait parti des mages qui ont été enlevés six années durant par Ajatar. Depuis, j'ai longtemps cherché à en savoir plus sur eux, avant même les attentats qu'ils ont provoqués. Je possède les dossiers du Conseil de la magie les concernant, et j'ai eu l'occasion de rencontrer plusieurs de leurs membres. »

Rencontré, discuté, presque rejoint... Bon, la fois avec Tryndamere, ça n'avait rien à voir avec les idéaux d'Ajatar, j'étais juste complètement déboussolé et j'ai choisi de prendre le côté de la Nature. La fois avec Damaz, c'était également ambigu, je n'ai pas manqué de l'insulter lorsque j'ai découvert son appartenance à ce groupe, mais je ne peux nier qu'il y avait une certaine connexion entre nous, à cause de nos magies si proches et si différentes. La fois avec Zulria... Et bien, Olivia les a rejoint, et lui m'a conté bien des choses sur ce groupuscule. C'est dommage, je pense que j'aurais pu avoir du respect pour cet homme. Mes informations sont à prendre avec précaution mais elles valent certainement de l'or en comparaison de ce que sait la royauté sur Ajatar, c'est à dire : rien.

_ Je ne vais pas y aller par quatre chemins, j'ai rencontré, aperçu, affronté ou pu discuter avec six de leurs membres. Quatre avant les attentats, deux pendant ceux-ci. A plus d'une reprise il m'a été... Disons, plus ou moins laissé ouverte la possibilité de les rejoindre, et c'est bien ce que j'ai l'intention de faire. »

La chose est dite avec un calme presque posé et serein, mais surtout empreint de détermination. Je laisse quelques instants à mon interlocuteur pour bien saisir les propos que je lui tiens, mais je reprends assez vite afin d'éviter un quiproquo, bien qu'il se doute certainement que je ne lui dirais pas ça s'il n'y avait pas un mais quelque part.

_ Mais... »

La chose peut-être dangereuse, et c'est une des raisons pour laquelle je souhaite qu'il n'y ait personne d'autre au courant que lui et moi. Pour ma propre sécurité.

_ J'ai surtout l'intention de les détruire de l'intérieur. En devenant l'un d'entre eux, je saurai une bonne fois pour toutes qui ils sont, ce qu'ils font, combien ils sont et qui les dirige. Vous comprenez pourquoi c'est le travail d'un seul homme et non d'une guilde toute entière. C'est une entreprise périlleuse, j'ai conscience d'avoir peu de chance d'y survivre et peut-être ne m'accepteront-ils jamais dans leurs rangs. Néanmoins, je suis prêt à le faire, à plonger dans toute cette merde pour la purger. C'est pour ça que j'ai besoin d'un témoin comme vous. Quelqu'un que les gens écoutent et qui puisse dire à ma place, le jour où tout cela sera fini, que ce n'était pas vrai. Que je survive ou non. Je ne vous demande rien de plus.  »

Rien de plus, mais peut-être que si.

_ Ça et, si vous acceptez, d'être mon contact extérieur. Si j'ai besoin de faire passer des informations, de communiquer quelque chose d'important, n'importe quoi qui pourrait être utile pour, éventuellement, coordonner quelque chose. Je ne vous demande pas de sauver mon cul le jour où ça tournera mal, mais si jamais un jour il fallait leur porter un coup, vous l'avez dit vous-même au sujet des autres guildes : la capacité à faire appel aux autres si besoin. »

C'était un cas de figure extrêmement optimiste, mais autant prévoir les choses dès le début, tant qu'il était encore facile d'agir.»
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: There will be blood | Sting   Sam 4 Juin - 9:41

avatar
Sting Eucliffe

Sabertooth

Click

Get Out
La vie c'est la guerre, mais une guerre qui vaut le coup. Bats toi pour ceux que t'aimes. Pour eux reçois les coups, pour eux reste debout. N'accepte pas la défaite. Δ Soprano.

« Je ne souhaite pas l'aide de Saber Tooth » A l’entente de ces mots-là, tu as un mouvement de surprise pourtant, sa présence en elle-même, depuis le début, est un mystère à part entière. « A vrai dire, par « allié », il serait plus juste de dire « témoin ». J'ai besoin d'un contact, un complice, quelqu'un qui puisse un jour dévoiler ce plan aux oreilles de tous, mais pas tant que ce n'est pas nécessaire. » Et c’est à partir de cet instant que tout semble prendre son sens. Aussi bien pour lui que pour toi. Depuis le début il n’était là que pour ça. Pour que tu l’écoutes, pour que tu lui offres ce dont il a besoin sans vraiment qu’il en ai besoin et tu dois bien admettre, qu’outre la surprise, il y a cette hésitation profonde à réellement accepter un marché pareil.

Tu t’assois alors dans le fauteuil, la tête pleine d’idées, des idées de merde qui te polluent l’esprit mais des idées quand même. Des questions s’en rajoutent quant à l’existence même de ce gars, de ses idées et de ce qu’il veut.

« - Donc si je vous suis bien, je ne suis là qu’en tant que témoin et de rapporteur à ce qu’il se passera dans un futur plus ou moins proche c’est bien ça ? Qu’importe ce qu’il adviendra de vous ? »

Pourquoi ? Pourquoi ferrait-il tout ça ? Pourquoi s’engagerait-il dans tout ça ? A ce que tu as compris, c’est l’un de ces nombreux mages solitaires alors il n’a rien à y gagner. Aucune gloire. Aucune renommée. Aucune reconnaissance sans doute, de la part de personne et d’ailleurs, il ne semblait pas la rechercher s’il ne voulait pas avoir à faire aussi bien à la Reine qu’à Silver.

Mais toi dans tout ça ? Quel est ton rôle ? Pourquoi vient-il exprès à toi si ce n’est que pour demander cela ? Est-ce là la délimitation du rôle qu’il t’impose ? Pourquoi cette proposition et pourquoi te dire tout cela à toi ?

« - Vous me dites que vous avez rencontrés plusieurs fois les membres d’Ajatar Virke. Que plusieurs fois il vous a été donné la possibilité d’intégrer leur rang. Au fond, je devrais me demander si vous n’en faites pas réellement partie et si cela n’est pas un coup tordu. Avec eux, on ne sait jamais, ils ont bien démontrés qu’ils sont prêts à tout. Pourtant, je veux vous croire mais…Il y a un « mais » comme dans toutes les histoires de ce genre. »

Ce « mais » là, il est gros en plus. Mais si on venait à découvrir que tu as été d’accord avec ce genre de mission quasi suicide ? Mais si on venait à savoir que tu as négocié avec un mage lambda la chute d’Ajatar Virke, le tout dans le dos aussi bien de la Reine, que de la milice ? Toi qui venais alors de lui demander des faveurs concernant Sybilia ? Accepterait-elle de te faire de nouveau confiance si cela venait à se savoir un jour ? Car…Ce qu’il semble oublier dans toute cette histoire….C’est que ça se saura.

Quoi qu’il arrive. Qu’il réussisse ou qu’il échoue. Si vraiment tu dois jouer ce rôle de rapporteur public alors la vérité éclatera et tout le monde saura que le maître des tigres à tremper dans une histoire plus que douteuse avec un homme plus que douteux.

« - Qu’avez-vous à y gagner ? Je veux dire, ce jour-là, dans ce palais royal, il y a eu tellement de monde et ce n’est pas par vengeance que vous semblez porter un intérêt à Ajatar Virke, je me trompe ? Pourquoi vous attaquez à eux ? Certes, vous me direz, il n’y a pas grand monde qui semble s’attaquer à ce groupe pour autant…Alors autant tenter sa chance mais ce que vous me demandez est assez contradictoire non ? Si je dois seulement faire les yeux et les lèvres, le moment venu, alors à ce moment-là, la vérité éclatera. Cette histoire ne concerna que vous et moi, une possible action coordonnée plus tard avec d’autres mais quand il faudra faire appel à ces « autres », justement, que pensez-vous qu’ils diront ? »

Accepteront-ils ? Tous ont certainement une dent contre Ajatar maintenant. Pour ce qu’ils ont fait, pour les dommages qu’ils ont causés, pour les vies qu’ils ont enlevées. Pour ces années volées à des centaines de mage du pays entier. Tous auront quelque chose à dire et ont déjà leurs mots à dire.

Alors l’idée du Pegasus, ce Conseil étrange se prônant au-dessus de tout, te viens en tête.

« - Je n’accepte, ni ne refuse l’idée…Elle me parait aussi folle que possible. Mais vous êtes venu me trouver en tant que « maître » et non en tant « qu’homme » donc en tant que tel, je vous dirais que ne peux accepter votre requête. Comprenez-le, ce n’est pas que je ne veuille pas mais il y a trop de variables indécises. Ce n’est pas mon style de penser à tout mais étrangement, j’y pense et même si l’on ne se connait pas, même si vous me demandez de ne pas venir sauver vos fesses le moment venu…Je ne pourrais rester sans rien faire si cela tourne mal. Et si cela tourne mal, je devrais aussi bien m’engager ….Qu’engager ma guilde. Je ne pourrais tenter une action seul même si ça me plairait bien ahahaha ! Par contre, si vraiment vous voulez tenter ce genre de coup foireux, alors je vous conseille de venir avec moi, on ira trouver quelqu’un qui pourra garantir la discrétion de votre idée et également assuré nos arrières le moment venu. Comme je l’ai dit…On sait faire appel aux autres quand il y a besoin. »

Parce qu’au final, même si tu y réfléchis en te retournant le peu de neuronnes que tu puisses avoir, il n’y a pas moyen, pour que cette histoire se termine sans bruit.
© GASMASK
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: There will be blood | Sting   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Episode 8: Thicker than Blood & Deeper than Water.
» armée blood axe en construction
» Blood & Chocolate ou Le gout du sang.
» [S15 beta] D1 Vainqueur Sting Racing 638pts
» [1500 pts] blood axes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Nord :: Oak Town :: Guilde : Saber Tooth