anipassion.com
Aller à la page : Précédent  1, 2
2ème porte: Flowers of the hell [Levy, Senji, Yuuki]
 MessageSujet: Re: 2ème porte: Flowers of the hell [Levy, Senji, Yuuki]   2ème porte: Flowers of the hell [Levy, Senji, Yuuki] - Page 2 EmptyJeu 28 Avr - 17:17

Senji Kiyomasa
Senji Kiyomasa

Crime Sorciere

Click

Deuxième porte
Événement Les Neufs


Rien compris de sa technique? De quoi elle parle celle-là? Elle a essayé de retourner quatre personnes que je connais contre moi et d'essayer de me faire sentir coupable avec des mots. Sauf que je connais mon passé, je sais ce qui s'est passé et ce que ceux que je côtoie pensent. Leurs paroles concordaient leurs actes et ça, je n'ai jamais douté. Au moment où j'ai détecté un quelconque mensonge venant de mon fils, c'était facile à voir. Il est aussi mauvais menteur que moi et étant donné qu'il est mon portrait craché, je reconnais parfaitement mes manies et mes expressions faciales dans les siennes. Pour ce qui est de Jellal, j'y crois pas une seconde, parce qu'à peine quelques secondes plus tôt, il y avait cette garce devant moi avec ses fleurs... et je la voyais encore quand ils sont tous apparus autour de moi. Alors si son but n'était pas que je m'écroule de peine et de déception, qu'est-ce que c'était?

Mon boulet de canon de sang a touché un côté de la femme assez violemment, mais elle rit sans raison, comme une cinglée, une démone... Je me contente de froncer des sourcils à sa réaction inhabituelle. Je regarde les doubles bouger et les mots dans l'air. Haine? Pour Jin? Pourquoi? Je ne l'ai jamais détesté. C'est un des meilleurs amis que j'ai eu de toute ma vie. Alors non, je ne comprends pas du tout où elle veut en venir... Je continue de froncer les sourcils, mais invoque cette fois mes lames juste au cas où leur soudaine apparition signifierait un assaut en pince... sauf que c'est rien de ça, rien du tout de ce que j'aurais pu croire.

Son mot prononcé a l'effet d'un battement de coeur dans ma tête puis soudainement, je me sens vide de l'intérieur, comme si plus rien n'existait. Ça me fait un choc tellement grand que j'en tombe sur les genoux sans savoir ce qui se passe à l'intérieur de moi. Mes yeux se figent un instant dans le vide et un millier de questions se posent dans ma tête dont une très importante : Pourquoi avoir choisi la rédemption? Mes yeux s'écarquillent. Ma main se pose sur mon torse au niveau de mon coeur. Qu'est-ce que je fais là? Pourquoi est-ce que j'ai choisi de joindre les côtés de Jellal? Pourquoi vouloir passer du statut illégal à légal alors que toute ma vie, j'avais les deux pieds dans l'illégalité... et j'aimais ça.

Qu'est-ce qui me motive? Qu'est-ce que je devrais faire? Qu'est-ce qui manque dans cette foutue cervelle, bordel de merde? J'ai cette impression qu'elle a fait quelque chose de mal... de très mal. Autant qu'à l'intérieur de moi c'est complètement vide que je me sens déchiré de part et d'autres. Mes mains tombent à plat parterre, je m'agrippe à la mauvaise herbe, respirant plutôt mal, comme si j'hyperventile. J'ai jamais fait ça avant, qu'est-ce qui m'arrive? J'ai l'oeil qui veut me sortir de l'orbite, je ne sais pas si je veux pleurer ou si je veux l'arracher lui aussi. Est-ce que je veux me mutiler ou me battre comme un homme? S'il y a bien une chose qui me perturbe, c'est de savoir comment je m'appelle.

Sous un autre ordre, mon corps s'en prend à moi encore. Le parasite obéit sans broncher parce qu'il a le droit de me garder vivant. S'il était question de me tuer, il se tuerait aussi alors il aurait résisté à cet ordre. Les lames de mon Branch of Sin me sortent de partout, me transperçant de l'intérieur. Les premières fois sont douloureuses, mais les prochaines me font grimacer, rager contre le parasite, contre elle, contre moi. Elle a parlé d'un fils, c'est presque improbable venant de moi. Sérieux, une brute comme moi? Un fils? Qui voudrait accepter ça? Qui voudrait partager sa vie avec moi? Enya a été assez intelligente pour garder ses distances... mais cette femme... cette voisine à Bosco... Ce visage, ces cheveux blonds, ces yeux bleus... Elle serait...? Je grogne après qu'une lame m'ait transpercé le torse et une autre le foie.

J'ai l'air complètement confus, mais pas perdu. Il y a ces ombres, ces voleurs devant moi qui transpercent la démone comme des fantômes pour lui dérober quelque chose. Je les connais que trop bien... au moins de ça, je m'en souviens. D'elle, de ça, de la dernière fois. Elle vient vers moi comme une sauveuse, mais elle peut rien faire, le parasite ne s'arrêtera pas. Elle me pose une question. La briefer? Je grimace et tente de me relever tantôt transpercé dans la main, tantôt dans le genou pour ensuite me régénérer. Je la regarde en tentant de cacher tant bien que mal que ce que je suis en train de vivre est devenu une routine.

« Hm... tch... Attends, je suis un peu... occupé... »

Ce n'est plus le mal qui me fait réagir maintenant, c'est l'agacement. Dès que je bouge ou que je respire, une lame sort. C'est énervant, je pourrai pas me battre si mes mouvements sont bloqués par des lames que je ne contrôle pas. Je ferme les yeux, je communique avec l'avatar. BORDEL! FAIS QUELQUE CHOSE! J'entends l'esprit soupirer. Si je fais quelque chose, tu seras privé de tes armes et de ta régénération. T'es certain que- Je perds patience intérieurement, me valant une autre lame qui me traverse tout le corps. J'EN AI RIEN À FOUTRE! ALLEZ! Toujours dans son calme surnaturel, il me répond : Ne bouge plus... littéralement.

Je me fige, j'arrête de respirer ou de regarder autour de moi parce qu'il serait capable de prendre cette opportunité pour me rendre complètement aveugle ce foutu parasite. Les dernières lames ne sont plus, mes dernières blessures se cicatrisent et quelques secondes plus tard, l'avatar me donne son approbation. Il a lui-même trouvé le moyen d'assommer le parasite dans ma tête, rompant alors l'ordre pour quelques instants. Je soupire, profitant enfin de ma liberté. Je regarde Elena dans les yeux avec une expression grave: « Un livre a réveillé des démons de Zeref et là, ils sont présents pour foutre la merde. Là-bas elle a tué des gens, ça c'est mon sang de ma lame pour avoir tué ses bestioles et là... là elle me fait vraiment chier. »

Elle m'a retiré ma liberté en contrôlant mon parasite, elle a effacé une partie de ma vie qui je crois, était très importante pour moi et qui a causé un cratère énorme dans ma tête et dans mes émotions. Je me craque la nuque en me tournant la tête sur le côté avec une main et me distance de deux pas pour m'approcher de la démone. « Ne regarde pas si t'as le coeur sensible. » Le dernier voleur transperce la démone et je ne lui laisse pas une seconde de répit pour retrouver sa sale bouche de prononcer un seul mot lorsqu'elle revient. Cette fois, c'est du vrai, elle va payer pour ce qu'elle m'a enlevé. Mes yeux se changent en noir et le couleur reluit d'une lumière turquoise. Je fais appel aux pouvoirs de mon avatar. Je vise ses jambes, ses précieuses jambes qui lui permettent de s'éloigner à chaque fois pour battre à la retraite. Je vise aussi ces pierres là-bas.

« Zi kōngjiān lǚxíng »

Ma voix mélangée à celle de l'avatar, caverneuse et très ancienne, je force ses jambes à changer de place avec les pierres. D'un coup, sans délais, elles s'arrachent de son tronc et plutôt que d'avoir des jambes, la voilà soudée avec des pierres, n'empêchant pas son sang de couler. Ce sera avec plaisir que je la regarderai mourir de la gangrène. Mes yeux redeviennent normaux. J'avertis Elena à l'instant:

« Ne regarde pas par-là. »

Dis-je en me plantant dans la direction où ses jambes ont été déposées à la place de ces pierres. Qui sait, après ce qu'elle vient de subir, elle a peut-être d'autres trucs chiants dans son sac. Alors qu'elle souffre le martyr probablement ou qu'elle s'offusque d'avoir perdu ses précieuses jambes, je glisse un mot à l'ex-haut membre du Conseil :

« Désolé pour Cobra. Il ne m'a pas trop laissé le choix. »

Code by Silver Lungs
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: 2ème porte: Flowers of the hell [Levy, Senji, Yuuki]   2ème porte: Flowers of the hell [Levy, Senji, Yuuki] - Page 2 EmptyLun 2 Mai - 12:43


Flower could be toxis! [2st door]





x Opposant.


10h05

L’attaque fourbe de cette femme qui venait d’arriver, mes deux historia qui venaient de se détruire, mais dont la technique suivante m’avait empêcher d’exécuter ma technique de punition. La sensation de ces voleurs qui souillaient mon corps, me donnait envie de crier, de m’énerver. Mon esprit se faisait volage et le cri devenait psychique si bien que Leonhart l’entendit. Ma puissance, venait de s’écraser un instant historia semblait vouloir se manifester, mais je ne pouvais rien faire en cet instant. Ma magie était happée par ces voleurs. Puis, vint la fin des voleurs, mon corps redevint ce qu’il était enfin à peu près. Une magie vint échanger mes jambes avec des pierres, ce qui me fit m’écrouler comme un sac de patate sur le sol, sauf qu’au lieu de patates qui tombèrent sur le sol c’était une mare de sang qui se formait à la place de mes jambes.

Ma voix se concentrait sur mon sang et sur mes jambes : « Réparez ! » L’ordre s’emplit de ma magie perdue et les jambes vinrent se rattachez par elle-même. La douleur est atroce, je vois la peau se reconstruire en même temps que le sang se faire aspirer par lui-même. Mon cri vint accompagner cette scène : « Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh ! » Mon regard empli de haine, quand mes jambes finirent par se recoller définitivement. Les paroles de la première porte vinrent résonner dans ma tête. La limite venait d’être levée. Une colonne de lumière vint se créer autour de moi, elle s’élevait dans les airs, quand elle s’éteint j’étais différente, la haine animait mon être. Je possédais des cornes et des flammes se créèrent autour de moi. Ma magie avait presque doublé de puissance.

Ma voix se fit entendre en même temps que dans leurs esprits :

« Historia V2 ! »

Tout autour de moi se formèrent une dizaine de personnes. Pour Elena : Allié vint se créer sous la forme de Senji, « Ami » s’incarne sous la forme de Sybilia, Circé vient se former pour le mot traîtrise, Gregory devient la décéption, puis vint le dernier qui se forme sous la forme de Marcus sous le trait du mot Haine.

Pour Senji : vint sa femme pour le mot « amour », Elena pour le mot « alliée », Enya pour « haine », Meldy pour le mot « amour », Emil pour le mot « passé ».

Les 10 venait de former un cercle de défense autour du démon qui n’avait plus rien d’humain. La jeune femme venait de créer deux noms dans ses mains et elle se concentrait un monde se créait et les deux noms tournoyaient dedans.

Le décompte vient de se lancer vous avez 5 tours avant qu’elle lance sa technique ultime. Fuir ou combattre à vous de voir.

Ordre : Elena-Senji-Pnj



More.

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: 2ème porte: Flowers of the hell [Levy, Senji, Yuuki]   2ème porte: Flowers of the hell [Levy, Senji, Yuuki] - Page 2 EmptyLun 2 Mai - 16:00

Elena Vandervald
Elena Vandervald

Indépendant Légal

Click


Flowers murderers



Senji & Elena


La situation s’éclaircit légèrement alors que Senji te répond, des données dont tu avais déjà eut connaissance pour certaines, aucune information permettant de véritablement savoir comment combattre cet adversaire aux allures de fillette. Il semble moins souffrir de manière très soudaine, à un point que tu te demandes comment une tel prouesse est possible alors que les lames cessent de le transpercer.

L'altération arrive à son terme alors que le voile se restaure sous l'impulsion du dernier voleur retournant se loger dans le monde des contes. Une prévention alors que tu restes cloué sur place devant le spectacle des jambes s'arrachant pour être remplacer par d'imposants rochers. Cet homme était véritablement un barbare, mais comme à ton habitude tu gardes la fasse malgré un haut le coeur, tu observes le sang se répandant, entend le hurlement de douleur alors que la fillette se laisse aller au véritable démon dormant en elle, quelque chose te dis que tout ça ne présage rien de bon et d'un revers de main tu chasses ce début de compassion que tu aurais pu avoir à son égard devant toute cette souffrance et ce sang, tu ne peux te permettre de compatir pour cet ennemi qui a déjà massacré sans pitié.

Sa magie devient plus puissante, brutale alors que tu assistes stupéfaite à la reconstitution de ses jambes, il semblerait que la méthode barbare ne soit pas la plus efficace, bien tu enregistres l'information sur cette faculté alors qu'un nom est lâché. Historia V2. Tu arques un sourcil devant l'apparition de la ronde autour de vous, un crissement de dent devant les visages se manifestant, les anciens Haut Conseillers et contre toute attente, Senji et d'autres que tu ne connais pas, certainement issue de son passé à lui. Ton cerveau analyse et tourne en discontinue, Historia, nom provenant du latin histoire et faisant apparaître des individus ayant une signification certaine pour la cible. Tout cela ne sentait pas bon, vraiment pas, il fallait réagir, maintenant.

Ta magie implose dans une aura glaciale alors que ton physique change, ta chevelure brune devenant d'un blanc immaculé, tes yeux noisettes d'un bleu d'acier alors que la robe aux couleurs de gel prend place sur ta peau, que ton visage devient froid et sans expression alors que ton cœur se gèle sous l'impulsion de la reine des neiges prenant possession de ton être. Un souffle glacé expiré faiblement alors que tu t'élances et que la magie se décharge autour de toi, que le voile s'altère à nouveau alors que les mots sortent de ta bouche d'un ton glacial.

" Il était une fois dans un pays lointain "

Ils fusent sur toi, leurs attaques se dirigeant contre toi, et pourtant tu es toujours là alors que chacune d'elle rate au rythme du défilé de ton histoire, que tu franchis la barrière sans qu'un seul de ces échos du passé n'ait put te toucher, comme si ils étaient tout simplement incapable de te toucher alors que les mots continuent de s'écouler de ta bouche avec un calme et une dureté glaciale. Quelques dizaines de secondes, c'était tout ce qu'il t'avais fallut pour franchir la barrière et arriver au niveau de cette démone, un centimètre qui vous sépare désormais alors que toujours les mots s'écoulent sans qu'aucun coup porté ne parvienne à te toucher, même a seulement un centimètre de son visage. Et soudain l'histoire se brise dans sa continuité alors que tu cri, un hurlement que tu lui souffle au visage alors que son intonation la glace s'en échappe, véritable décharge de gel alors que la glace s'empare de ses yeux et de ses lèvres, vient recouvrir chaque parcelle de son visage, le transformant en véritable statue de gel alors que derrière elle le cri continue sa course, givrant tout ce qui entre à son contact sur plusieurs mètres.

Ton regard glacé et sans émotions braqué sur elle alors que ta magie se décharge à nouveau, qu'un nouveau cri retentit en direction du reste de son corps, ce dernier se recouvrant de glace sous son impulsion gelé alors que derrière elle le voile entre les mondes explose, qu'une faille dimensionnelle se créée et que le grand méchant loup s'en échappe pour courir en direction de la statue de gel.

Ton coeur gelé bien incapable de ressentir une quelconque émotion fasse à très propres actes alors que ton regard reste braqué sur elle attendant simplement sa mort définitive.

Spoiler:
 

© Bebebe ♠
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: 2ème porte: Flowers of the hell [Levy, Senji, Yuuki]   2ème porte: Flowers of the hell [Levy, Senji, Yuuki] - Page 2 EmptyMar 3 Mai - 0:20

Senji Kiyomasa
Senji Kiyomasa

Crime Sorciere

Click

Deuxième porte
Événement Les Neufs


Des souvenirs... encore des souvenirs... elle comptait vraiment nous faire souffrir avec des souvenirs? Est-ce là vraiment ce qu'elle pouvait faire dans sa misérable vie? Est-ce là toute la puissance de sa magie et le seul moyen de s'en prendre au monde? Les démons sont tombés bien bas et leur puissance bien moins redoutable que ce que je l'aurais espéré. J'aurais cru voir des démons qui maîtrisent le feu et qui détruisent tout ce qui se trouve sur leur passage et me voilà à dégommer une fleuriste. Je me demande bien à quel genre de jeu Zeref peut bien jouer à inventer des démons qui cueillent des fleurs et qui détruisent l'histoire des gens...

Ses jambes marchent jusqu'à elle, elle se reconstruit alors qu'elle a passé les dernières secondes à crier de douleur. Puis il y a ces doubles de nos souvenirs. Je regarde les miens et ceux d'Elena et je me dis que si nous n'agissons pas rapidement, nous allons subir les conséquences tous les deux et ces conséquences, ça sera l'équivalent d'un trou au cerveau. L'ex-conseillère ne semble pas perdre de temps et se précipite vers eux en racontant son histoire. Je me souviens de ça, elle l'avait utilisé à l'église. Cependant, sachant les capacités de la démone à contrôler tout ce qui se trouve autour d'elle, je me dis que c'est le moment pour moi d'agir.

« On te couvre. »

J'instaure autour d'elle, à chacun de ses pas un labyrinthe qu'elle seule dessine. Tout ce qui oserait la toucher magiquement et physiquement se voit appliqué au sens contraire. Voyant la vitesse à laquelle elle arrive vers le bouclier humain devant elle, ils n'auront pas le temps de comprendre ce qui se passe pour eux. Les coups balancés sur leur collègue d'à côté, les déplacements dans une direction qu'ils soient magiques ou non sont envoyés ailleurs. Elle n'a plus aucune chance de survie. L'avatar de l'espace prend totalement la place de mon corps, se montrant littéralement au monde extérieur pour montrer sa supériorité. Au moment où le souffle quitte la bouche de la femme, le corps de la démone se fige dans la télékinésie. Le souffle quitte les murs du labyrinthe pour se retrouver au centre où se trouve la démone. Rien ne peut empêcher qu'elle soit glacée.

Au centre du même labyrinthe naît ensuite le conte du Loup d'Elena. L'avatar s'amuse à ajouter deux têtes supplémentaires à cette créature venue d'un portail dimensionnel. Dès qu'il le quitte, il se voit doublé de taille et dès qu'il entre en collision avec la statue de glace, dès qu'il pose les dents ou la patte, elle se brise en mille morceaux. Mon avatar se dissipe pour retourner au fond de ma tête, je me mets à saigner du nez et à cracher du sang. Cette magie ne m'a jamais faite, mais au moins, peut-être que là, je pourrai dire que c'est terminé ici. Je tombe à genoux, je reprends mon souffle et j'attends de voir si nos combinaisons spatiales et dimensionnelles ont portées fruit.

Code by Silver Lungs
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: 2ème porte: Flowers of the hell [Levy, Senji, Yuuki]   2ème porte: Flowers of the hell [Levy, Senji, Yuuki] - Page 2 EmptyMar 3 Mai - 1:11


Flower could be toxis! [2st door]





x Opposant.


10h15

Aerith remarquait la chose qui se créait devant elle. Un dieu, elle avait affaire à un Dieu, ni Zeref, ni les démons avaient été préparé à ça. Un labyrinthe se créait en même temps que la femme marchait. Mon bouclier d’humain ne ferait rien, je l’avais bien compris. Il était temps de faire ma dernière action, je prendrais un truc avant de partir. Je regardais les doubles d’Elena et de Senji. D’un simple claquement de doigts, je venais de les détruire, comme la magie fonctionnait qu’importe la personne qui les tuaient, ils allaient comprendre que depuis le début, si j’avais voulu les anéantir, j’aurais pu le faire. Ce n’était pas mon intention de base, mais ils allaient me détruire, m’anéantir et me replonger dans l’enfer alors que ce que je voulais c’était simplement être libre.

Mes derniers mots qui retentirent étaient, pénitence V2. La magie prendrait effet qu’importe le moment, le souvenir de l’un et de l’autre allait être détruit. Ami, ennemi, ils n’allaient pas savoir qui ils seront l’un pour l’autre. Au lieu d’aller combattre mes amis, si vous finissiez par vous entre-tuer.

La fin était proche, plus la dame de glace s’avançait plus le visage du démon s’apaisait. Elle se retransformait dans sa forme humaine. Un immense sourire, elle avait fait tout ce que Leonhart lui avait demandé. Elle avait été fidèle jusqu’au bout : « Si, nous avions pu êtres humains, j’aurais voulu passé ma vie à tes côtés. Tu crois que Zeref est fier de nous ? »

Le gel vint se poser sur mon corps avant de recevoir la réponse. Mon sourire, se fit geler et un simple merci de me libérer vint résonner dans leurs esprits. J’avais été méchante, jusqu’au bout, mais c’était simplement par devoir. Une dernière lumière vint me toucher de son éclat vital, elle était noire. Zeref, il était là aux côtés de Kal-el. Il avait eu la chance de voir notre père, ce que j’aurais donné pour le rencontrer au moins une fois, une simple fois. Un simple sens à ma piètre vie, en attendant le livre allait m’attendre. Mon cœur vint s’éteindre avec l’attaque du loup géant. Le dieu et la bohémienne m’avait tué. Cependant, ma magie s’amoncelait quand la réalité repris son cours. Alors que mon corps s’évaporait dans une lumière la pénitence s’approchait, elle prenait la forme d’Elena et Senji avant de disparaître des deux têtes.

Je m’endormais de nouveau, dans un repos bien mérité. La liberté m’attendrait, si un de mes amis venait à devenir immortel et à récupérer le livre.

Spoiler:
 

Ordre de passage : Elena-Senji

More.


Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: 2ème porte: Flowers of the hell [Levy, Senji, Yuuki]   2ème porte: Flowers of the hell [Levy, Senji, Yuuki] - Page 2 EmptyMar 3 Mai - 16:11

Elena Vandervald
Elena Vandervald

Indépendant Légal

Click


Flowers murderers



Senji & Elena


Le loup franchit la faille, devant tes yeux d'azur sa taille grandit de manière phénoménale alors que ses têtes se multiplie. Un regard neutre, une expression impassible alors que tu observes son attaque fulgurante anéantissant ton ennemie. Te demandant simplement, comment ? Froide et intraitable alors que ton coeur gelé observe imperméable la mort de la démone et le loup retourner dans sa dimension en quelques instants.

Dans l'air la magie retombe, la glace fond autour de ton coeur alors que tes cheveux reprennent leur couleur brune, que l'azur de tes prunelles laisse la place au noisette profond, que la robe givrée s'évapore pour te redonner ce qui est à toi. Dans ton être les émotions reviennent brutalement, contre coup de la glacée alors que la surprise te gagne subitement, une surprise et une certaine tristesse alors que tu revois le visage de la démone redevenant humaine, cette larme qui coule devant cette expression qu'elle vous a montré dans ses derniers instants.

Puis la violence brutal d'un choc invisible alors la lumière frappe, que dans ta mémoire le visage de Senji s'échappe et avec lui les souvenirs le concernant directement, comme si toute trace disparaissait en un tourbillon. Le sentiment étrange d'un vide alors que tu te retrouves là, seule au milieu d'Hosenka. Seule ?

Ton visage se retourne lentement pour découvrir la présence dans ton dos. Dans ton esprit l'image du loup déformé revient, une question qui s'impose, cet homme en est-il le responsable ? Celui qui t'as aidé à abattre la démone au moment de l'ultime instant.

Tu le dévisages longuement, il semble en sale état, as-t-il combattu avant ? Un autre démon a-t-il succombé ? Un sentiment dérangeant qui s'empare de toi, es-tu vraiment seule tout ce temps ? Quelque chose qui ne va pas, que les choses ne collent pas sans que tu ne comprennes pourquoi. Tu continues l'observation tout en brisant le silence.

" Vous allez bien ? "

Tu entres en mouvement, ressentant déjà une légère fatigue alors que tes réserves de magie ont flambées bien plus rapidement que tu ne le pensais lors de ton assaut.

" Je suppose que vous êtes le responsable de la déformation du loup ? "

Un silence alors que tu te rapproches de lui, restant malgré tout sur tes gardes face à l'inconnu. Méfiance est mère de sureté et tu ne le sais que trop bien, une règle que la vie t'as dicté, que les contes t'ont appris dans leur brutalité, dans toutes ces trahisons qui les gangraine.

" Merci. "


© Bebebe ♠
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: 2ème porte: Flowers of the hell [Levy, Senji, Yuuki]   2ème porte: Flowers of the hell [Levy, Senji, Yuuki] - Page 2 EmptyMar 3 Mai - 17:10

Senji Kiyomasa
Senji Kiyomasa

Crime Sorciere

Click

Deuxième porte
Événement Les Neufs


Son visage, ses cornes, sa peau se changent et deviennent ceux de la poupée de porcelaine qu'elle était au départ. Pendant un instant, je me suis demandé si nous faisions la bonne chose. Est-ce que ces démons sont des démons de A à Z? Ou bien cette part d'humanité est véritable. Est-il possible de cohabiter avec eux? Est-ce que ça aurait été possible de voir un futur où ils vivent en paix avec les Hommes? Je regarde son visage, puis tout son corps se glacer en quelques secondes. Je constate le long devenu gigantesque qui brise la glace sans hésitation. Je regarde le visage voler et éclater en morceaux lorsqu'il atterrit sur la pierre. Est-ce qu'on a fait le bon choix?

Agenouillé parterre taché de mon propre sang, j'ai ce sentiment à l'intérieur de moi, ce vide qui se crée encore dans mon coeur et dans ma tête. Qu'est-ce que c'était? Qui c'était cette fois? Je ne me souviens plus, je n'arrive pas à savoir non plus qui exactement a soufflé cette glace. Une femme aux cheveux d'un blanc pur, aussi froide que la neige. Je me prends la tête à deux mains, j'ai la tête qui va me faire éclater des veines sur le visage si ça continue comme ça. Est-ce que je suis vraiment en train d'oublier... ou bien c'est autre chose qui se produit dans ma tête?

Non Senji, t'es vraiment en train d'oublier dans ta tête. Tu ne te souviens plus de ton fils, ni de celle qui est en face de toi. Elena, la femme avec qui tu as combattu plusieurs fois à ses côtés pour sauver le monde. Elena, la mage du Conseil qui a fait son possible pour retrouver ton fils. Tu sais, le fils que tu as oublié aussi. Tu ne te souviens pas de cette scène où tu étais Alek, où tu avais mis les pieds dans la grande tour d'Era et faire l'effort ultime pour trouver toutes les pistes possibles, où t'as mis ta foi en elle, où t'as tout misé sur elle pour qu'elle ne te sorte pas un mensonge. T'es humain Senji, t'es pas con. Le Conseil fichait peut-être les mages, mais ils ne prendraient jamais en otage un petit garçon de cinq ans juste pour un mec qui passe sont temps à déserter le pays.

Tu ne te souviens pas non plus de Elena l'héroïne, celle qui a tout fait pour sauver Crocus, celle qui se méfiait de toi parce qu'elle croyait vraiment que tu l'avais roulée pour te battre contre elle. Au contraire, t'avais fait ça pour que vous vous en sortiez mieux, pour que ce soit Cobra qui paie. Tu ne te souviens ni de la partie où les lacryma-visions expliquaient qui elle était. Tu te souviens juste d'avoir vu son visage là, ici, maintenant devant toi et puis... c'est tout. Son nom t'est inconnu, son rôle t'est inconnu, mais tu te dis que vous ne deviez pas être ennemis à ce point si ton pouvoir a agi à quelque part pour que la démone se retrouve en morceaux...

Elle s'avance vers moi en douceur, elle doit douter d'un étranger comme moi. Je ne sais pas qui elle est, ni si elle sait qui je suis, mais elle prend la peine de me demander si je vais bien. J'essuie le dessous de mon nez et ma bouche du revers de la main en hochant la tête. Je me sens un peu étourdi, mais ça reviendra avec quelques instants de repos. Je m'écrase sur mes fesses, les jambes remontées, les bras appuyés, je respire la victoire avec un sourire, mais une tristesse en même temps sans savoir pourquoi. Ce vide, il est déjà en train de me tuer à petits feux.

« Ouais, c'était moi... je suppose. »

Je me souviens seulement que je n'étais pas tout à fait seul à ce moment-là dans ce que je faisais. Je remarque que même si elle s'approche, elle reste sur ses gardes. Il y a quelque chose qui cloche ici. J'essaie de briser la glace moi aussi avec une mauvaise blague parce que j'ai toujours été mauvais pour l'humour.

« C'est bon, t'as pas à être sur tes gardes, je vais pas te bouffer. »

Dis-je en faisant le lien avec la mort de la démone. Je laisse retomber mon dos parterre pour permettre à ma circulation sanguine et énergétique de mieux se déplacer pour mieux récupérer. Sa voix brise encore le silence dans un remerciement auquel je ne m'attendais sûrement pas. Je soupire.

« Pas d'quoi... »

Puis quand j'y repense, elle sait peut-être quelque chose de plus que moi sur tout ça. Ça doit être la raison pourquoi elle était sur ses gardes...

« T'as un nom? Ça serait plus simple... ou ça m'aiderait à me souvenir... »

Code by Silver Lungs
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: 2ème porte: Flowers of the hell [Levy, Senji, Yuuki]   2ème porte: Flowers of the hell [Levy, Senji, Yuuki] - Page 2 EmptyLun 9 Mai - 16:50

Elena Vandervald
Elena Vandervald

Indépendant Légal

Click


Flowers murderers



Senji & Elena


Tu l'observes longuement, tes yeux détaillant ses traits sans aucun souvenirs de les avoir déjà vue. Sans aucun souvenir de ce visage qui jonchait les murs, mis à prix pour tout ses actes barbares. Tu ne te souviens pas de ce début de combat s'étant soldé sur une alliance pour sauver Crocus d'Ajatar et de Légion, de cette surprise d'un homme que tu n'imaginais pas comme ça, tu ne te souviens pas non plus de cette trahison contre Cobra, tu ne te rappel pas du rapprochement que tu avais fais avec cet homme qui un jour a Era était venu te trouver, cherchant désespéramment son fils. Tu as tout oublié de lui, de qui il était, de cette ambivalence, du criminel et de l'anti héro, du sauveur et du père, du traitre et dangereux ennemi du conseil.

Totalement évaporé alors que tu le fixes comme pour la première fois, qu'il semble aussi surpris et décontenancé que toi, quelque chose qui ne va définitivement pas. Une blague vaseuse auquel tu ne réponds pas alors que sa familiarité t'agace, cet homme n'avait-il aucune décence et politesse ? Un sentiment étrange de déjà vue alors que pourtant c'est la première fois que tu le vois et l'entends, tu en es certaine.

Une surprise qui te perturbe d"avantage alors qu'il ne semble pas te reconnaitre, une chose qu'objectivement tu ne peux trouver qu'étrange vue ton passé et ta situation actuelle. Quelque chose qui ne va définitivement pas alors que tu finis par répondre assez froidement.

" Je ne crois pas vous avoir autorisé à me tutoyer. "

Un soupire alors que tu lâches finalement du leste au vue de la situation.

" Elena. Elena Vandervald et vous ? "

Un silence alors que tu ne peux t'empêcher de faire part de tes observations.

" C'est moi ou il y'a définitivement quelque chose qui ne va pas dans cette situation ? J'ai l'impression de passer à coté de quelque chose d'important et pourtant je suis incapable de savoir quoi, ma mémoire me dit que tout va bien alors qu'il y'a définitivement des choses qui n'ont aucun sens. "


© Bebebe ♠
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: 2ème porte: Flowers of the hell [Levy, Senji, Yuuki]   2ème porte: Flowers of the hell [Levy, Senji, Yuuki] - Page 2 EmptyMar 10 Mai - 2:25

Senji Kiyomasa
Senji Kiyomasa

Crime Sorciere

Click

Deuxième porte
Événement Les Neufs


J'arque un sourcil, je relève la tête. Pour qui elle se prend celle-là? C'est un nouveau règlement c'est ça? Les hommes ne peuvent pas tutoyer les femmes? C'est quoi son problème? C'est une noble, c'est ça? Elle devrait l'enlever le bâton de son cul parce que ça ne le fera pas avec moi. Je ne la tutoierai pas, je ne tutoierai pas la Reine non plus parce que ça a toujours été comme ça chez moi. Personne n'a à être vouvoyé, tout le monde est égal, tout le monde est libre de s'adresser à qui le veut tout en restant respectueux. Là, elle m'impose quelque chose? Je me contente de rire un peu dans la position où je me retrouve en cet instant. Ce n'est certainement pas parce qu'elle est restée debout et que moi je suis presque couché qu'elle doit me parler comme si elle avait un fouet entre les doigts...

« Senji Kiyomasa. »

Elle veut y aller dans le froid? Allons-y dans le froid. J'ai essayé d'être sympa et de la considérer comme une amie alors que je n'ai aucune idée de qui elle est et elle monte sur ses grands chevaux, alors elle fera avec mon caractère de merde. Si elle ne s'en est pas rendue compte elle-même, je souffre aussi d'un blanc de cerveau atroce qui me ronge l'assurance. C'est vraiment pas la peine de me tomber dessus... mais je prends la peine d'écouter quand même ce qu'elle a à dire parce que je me sens un peu obligé de le faire. Même si son nom me dit rien du tout, même s'il manque des morceaux de mon passé, cette femme est peut-être ma seule piste pour me remettre sur la voie de la vérité.

« En effet, quelque chose ne va pas. »

De quoi s'agit-il exactement? Ce vide, ce sentiment qui me force à croire qu'il y a quelque chose sans que ce soit à portée de mains. Des trous de mémoire à profusion, une idée, un objectif qui s'est écrasé avec tout le reste. Pourquoi j'ai ce tatouage? Pourquoi avoir rejoint Jellal dans sa quête? Pourquoi me rendre sur une île dont personne n'a accès? Pourquoi chasser des mafieux? Pourquoi de la rancune dans les yeux d'Enya? Pourquoi quand je regarde Elena, je me dis qu'encore une fois, je passe à côté de quelque chose... c'est comme un piège sans l'être. Je me relève pour m'asseoir. Je regarde l'endroit où le corps de la démone était quelques instants avant. J'essaie de me remémorer tout le combat, mais ça saute du coq à l'âne et c'est vraiment chiant.

« J'ai l'impression que la démone y est pour quelque chose. »

Parce que je me souviens de ses mots. « un fils », c'est ridicule mais en même temps je me sens concerné sans savoir pourquoi.

« Elle m'a parlé d'un fils... mais ça ne fait aucun sens pour moi sauf qu'en même temps, y penser me fait quelque chose à l'intérieur... Peut-être qu'elle ne mentait pas après tout. »

Sauf qui serait ce fils? Quel visage aurait-il? Avec qui l'aurais-je eu? Enya? La femme blonde de Bosco? Elle, Elena? Est-ce que c'est pour ça que je n'ai plus aucun souvenir d'elle? Elle a voulu effacé de mes souvenirs ce que j'avais de plus précieux : ma famille?

« T'es peut-être ma femme et on l'ignore tous les deux... HA! Franchement que je suis con, aucune femme est assez stupide pour- »

J'ai le visage de Fred qui me revient en tête. Mais c'est vague. Elle ne m'a pas supprimé le souvenir, sauf que ma relation avec elle est l'équivalent d'un pansement qui tente de couvrir une hémorragie. Je nous revois ensemble sur l'île. On a eu des moments d'affections, mais je ne sens pas mon coeur battre pour elle ou pour quiconque. Quand je regarde Elena, c'est certain qu'elle est très jolie mais comme je dis, j'ai un caractère bien trop corrosif pour que quiconque s'attache vraiment à moi... Malgré mon caractère de cochon, ça ne m'a pas empêché d'aimer ou de ressentir.

« C'est quoi ta théorie? »

Code by Silver Lungs
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: 2ème porte: Flowers of the hell [Levy, Senji, Yuuki]   2ème porte: Flowers of the hell [Levy, Senji, Yuuki] - Page 2 EmptyJeu 19 Mai - 1:38

[PNJ] Tarot
[PNJ] Tarot

PNJ

Click



Flowers of hell


Deuxième porte



Sa réponse ne vient jamais, Senji. Juste à l'idée de peut-être être celle qui partage ta vie l'a fait chavirer. Ce que tu fais? Tu t'avances vers elle, tu la prends dans tes bras et tu l'éloignes du champ de bataille. Tu quittes la ville, mais tu la gardes avec toi. Tu as l'impression qu'elle est importante, qu'elle sait quelque chose même si elle s'est effondrée sans prévenir. Tu vous trouves un endroit sûr pour passer quelques temps, histoire de mettre cette histoire de perte de mémoire au clair.


Elena Vandervald est éliminée de l'événement.


Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: 2ème porte: Flowers of the hell [Levy, Senji, Yuuki]   2ème porte: Flowers of the hell [Levy, Senji, Yuuki] - Page 2 Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Tournoi Champion Eternel (Paris 14, Porte d'Orléans)
» porte étandar
» Ouvrir la porte d'un avion en plein vol pour fumer...
» Superstitieuse, moi ? Non ça porte malheur...
» L'orage gronde au loin, la porte s'ouvre... Gully07 entre...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Centre :: Hosenka :: Événement - Les Neufs