Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
7ème porte : Staring contest [Lisanna-Zenn-Nicky]
 MessageSujet: Re: 7ème porte : Staring contest [Lisanna-Zenn-Nicky]   7ème porte : Staring contest [Lisanna-Zenn-Nicky] - Page 2 EmptyLun 2 Mai - 0:43

Lisanna Strauss
Lisanna Strauss

Fairy Tail

Click



Blood bath


Lisanna Strauss- Zenn- Nicky- Vandal



Son regard posé dans le mien, j’avais peur, mais en même temps. Je ressentais en lui cette puissance que peu de gens avait. Il était tellement différent de l’homme. S’il représentait le pouvoir animal, s’il représentait la force tranquille de la nature. Il était en quelque sorte une contradiction en même temps, car il voulait faire exactement ce que l’homme faisait à la nature. La nature, nous avait créé avec l’évolution. L’évolution avait engendré ce que nous étions devenus, cependant nous avions déjà causé trop de soucis. J’étais à la fois triste et compréhensive de ses mots. Il prenait ma main, il était si chaud, la nature semblait tellement en parfaite harmonie avec lui. J’avais ce frisson bizarre qui me donnait envie de l’aider. Puis, ses mots semblaient par contre me faire de la peine. Il n’y avait-il plus d’espoir ? Mon corps semblait tellement différent, il s’était arrêté de se mouvoir en cet instant.

Le nom de Nicky me vint dans l’esprit, il me fit me sortir de mes pensées. A la suite elle se mit à baragouiner des ordres en utilisant une corde. Je me tournais vers elle et instinctivement vers elle mon pied vint s’écraser sur son torse :

« - En attendant, depuis le début tu es la seule personne qui use de la violence. Pourquoi les humains, ne peuvent pas agir avec du raisonnement pour une fois. En attendant, c’est de votre faute si ma sœur a autant souffert. De votre faute, si on a été lynché tant d’années. De la faute de personne avec ton regard Nicky si on a tous été si stigmatisé. De quel droit tu me donnes des ordres ? »

Mon regard se mit à penser au visage de ma sœur. Ma magie s’allumait d’une forte douleur, mon corps se mit à se changer et d’un coup je me transformais en panthère ma voix se mit à rugir :

« - Je ne suis pas dans le camp de cette jeune femme. En attendant, j’aimerai te parler. Tu parles de destruction des hommes comme une chose d’horrible. En attendant, tu souhaites faire la même chose que ce que tu reproches à notre race. Il n’y a-t-il pas un espoir de pouvoir créer un monde où tout pourrait être différent, sans mort, sans larmes, sans sang ? Regarde-moi, je ne te regarde pas différent parce que tu es un démon. Ma sœur, possède un pouvoir ou une malédiction selon certaines personnes qui lui permette d’avoir des pactes avec des démons. A mon sens, il ne devrait pas y avoir, d’animal, d’humains, de démons. Un simple peuple ! Je ne veux pas te combattre, mais je ne peux pas te laisser détruire ma famille. C’est la seule chose qui me tient à cœur avec la nature. Comprends-tu ? »

Mon regard se pose de nouveau sur Nicky : « Elle a raison sur un point, quel est votre but ? Vous ne pouvez pas détruire simplement comme ça ? »

Je m’en fichais des répercussions de mon coup de pied, mais pour moi la justice avant d’attaquer devrait comprendre toutes les choses avant d’agir. Il n’y avait pas qu’une simple justice, mais plusieurs.



 MessageSujet: Re: 7ème porte : Staring contest [Lisanna-Zenn-Nicky]   7ème porte : Staring contest [Lisanna-Zenn-Nicky] - Page 2 EmptySam 7 Mai - 17:09

Zenn
Zenn

Sabertooth

Click

Staring Contest
Nicky & Lisanna

« Les hommes doivent payer. »

C’est cette petite phrase du démon, ou devrais-je l’appeler Vandal ? Ce serait plus correct, démon ou pas accordons lui au moins ceci. Bref je disais donc, c’est cette petite phrase qui m’arracha un sourire du haut de mon perchoir aérien. Malgré ce que pouvait penser Lisanna, il restait un démon. Et les démons avaient depuis toujours le même objectif : nous détruire. Comme il le disait lui-même, nous devions payer.

Vandal s’était levé, Nicky tenta directement de l’entraver directement. Elle nous demanda alors de le bloquer. Evidemment que j’allais le bloquer, laisser un démon qui souhaite voir l’humanité « payer » se balader librement n’est pas vraiment dans mes habitudes.

Et là, Lisanna frappa Nicky en pleine poitrine. Pourquoi avait-elle fait ça ? Pas la moindre idée, mais j’espère que ces deux-là n’allaient pas commencer à se battre, ce n’est pas qu’il y avait un démon juste à côté mais quand même un peu. Bon, le coup n’avait pas l’air non plus fait pour la blesser réellement, Nicky s’en remettra.

Les paroles de Lisanna commençaient à me plaire déjà un peu plus. Elle commençait à réaliser, je pense, que nous avions affaire à un démon et que ces intentions n’étaient pas vraiment pacifiques. Mais néanmoins, elle voulait encore discuter avec lui. Apparemment, sa sœur avait une relation particulière avec le monde des démons.
Mais pouvait-on vraiment comparer une femme qui utilise les pouvoirs des démons à un véritable démon pure race ? Il y avait selon moi une différence de taille entre les deux. Utiliser les pouvoirs d’un démon ne te fais pas nécessairement agir en tant que tel. Et puis n’avait-il pas été on ne peut plus clair ? « Les hommes doivent payer » me semblait être plutôt explicite, pas besoin selon moi d’essayer de deviner ses raisons. Il voulait nous détruire, alors nous le détruiront. Mais bon, je suppose que le faire sans l’aide des deux filles semblait irréalisable. Alors soit, nous écouterons ce démon.

Descendant rapidement des airs, j’atterris devant Vandal. Dégainant mon épée, mais évitant de la pointer directement sur lui, je laissai la lame se diriger vers le sol. Il fallait être prêt, et laisser mon arme au fourreau me semblait imprudent, surtout si je m’apprêtais à combattre. Après tout, comme cette femme dans le manoir me l’avait dit à propos de ma magie, il serait dommage que je doive m’en servir prochainement sans pouvoir vraiment le faire. Cela s’appliquait aussi à ma lame. Autant la dégainer maintenant pour qu’elle soit prête à servir.

« -Et bien Vandal, malgré ce que cette jeune femme semble penser, je ne crois pas qu’un démon puisse cohabiter avec nous. Comme tu viens toi-même de nous le confirmer, tu  n’es pas là pour faire du tourisme. Mais il serait un peu dommage d’avoir à verser du sang, même le tien, sans avoir essayé de trouver une solution moins…violente. »

M’interrompant un instant, mes yeux posés sur lui, mon ton de voix changea, mon regard aussi, se faisant plus dur, plus intransigeant.

« -Mais garde à l’esprit, Démon, que si tu décides de faire un pas de plus, peu importe ce que tu pourras nous raconter, je te tuerai. En attendant, parle Vandal, nous t’écoutons… »

Je l’avais appelé « démon », ce n’était pas sans arrière-pensée. Si j’avais utilisé son nom dans un premier temps, pour le menacer je l’avais appelé « démon ». En faisant ça, je lui rappelais que je le considérais comme tel : un démon et que je serai sans pitié à son égard.

© Adrenalean pour Epicode
 MessageSujet: Re: 7ème porte : Staring contest [Lisanna-Zenn-Nicky]   7ème porte : Staring contest [Lisanna-Zenn-Nicky] - Page 2 EmptySam 7 Mai - 20:46

[PNJ] Tarot
[PNJ] Tarot

PNJ

Click



Staring contest


Lisanna Strauss-Zenn-Nicky Leone



9h41

Il s'arrête et observe la poudre rouge s'accumuler au niveau de ses poignets et former des menottes. Il écoute, il rage intérieurement. Vandal tourne la tête vers elle en lui lançant un de ces regards d'animaux prêts à charger pour défendre leur territoire. Il n'arrive pas à croire que les hommes en ont oublié leurs propres origines et croient que ce monde et tout ce qui les entoure, leur appartient. Il serre les dents sans les montrer, tourne sa langue sept fois avant de parler et répond à Nicky:

« Alors dans votre monde, on menotte les gens parce qu'ils marchent? Ne me fais pas rire, tu ne connais rien de l'histoire du monde. »

Il s'arrête-là, se disant que celle-là ne mérite plus aucune réponse de sa part. Il a fait sa part des choses et elle ne veut rien entendre, elle est bouchée, elle ordonne, elle dit n'importe quoi, ça l'énerve. Elle n'a aucun respect pour le monde. Le coup de pied de Lisanna qui vient s'écraser sur le torse de Nicky le sort de sa torpeur. Il regarde, il écoute, il observe, il chasse. Quand elle finit de parler, il affiche un regard pris entre la tristesse et l'impuissance. Il aurait aimé pouvoir lui dire que la paix pourrait exister entre toutes les races, sauf que...

« Ce n'est pas moi qui décide. Je ne suis qu'un gardien. La nature décidera d'elle-même du futur de ce monde... »

Vous vous demandez sûrement comment cela serait possible que la nature puisse penser d'elle-même et pourtant, il a l'air persuadé que c'est le cas... « Mon seul but, Lisanna, c'est de permettre à la nature de vivre d'elle-même. Si tu veux la voir grandir, si tu veux la voir se mouvoir et vivre comme elle n'a jamais vécu... viens avec moi. »

Il te sourit Lisanna et il te tend une main comme une invitation à le suivre. Accepteras-tu?

Zenn descend de son perchoir et vient s'imposer devant le démon, la lame sortie en guise d'avertissement d'un potentiel combat. Même s'il ne veut pas verser de sang, tout ce qu'il vient de dire vient contredire sa « bonne volonté ». Le démon le dévisage, fronce les sourcils, les crocs sortis comme s'il s'apprêtait à grogner.

« Vous vous fiez sur de vieilles légendes pour décider de notre futur, c'est injuste. »

Il est sur ses gardes, gardant à l'oeil que Zenn et Nicky, attendant toujours la réponse de la jeune mage Strauss.

Ordre de postage : Nicky L. Ela Leone - Lisanna Strauss - Zenn - PNJ




Vous avez Neuf jours pour répondre au sujet.
 MessageSujet: Re: 7ème porte : Staring contest [Lisanna-Zenn-Nicky]   7ème porte : Staring contest [Lisanna-Zenn-Nicky] - Page 2 EmptySam 7 Mai - 23:40

Nicky L. Ela Leone
Nicky L. Ela Leone

Golden Crown

Click

Seventh Door
event « Les Neuf » with Zenn, Lisanna & Nicky

Et alors que la laisse s'étendait sur le sol en laissant une traînée de rouge, et que le demon regardait assidûment tes yeux noirs et sans aucune émotion, un pied vint s'écraser sur ton torse de rubis, devenant en même temps aussi dur que la pierre rouge et scintillante. Tu ne bougeas pas, mais tes genoux se plièrent pour amortir le choc, tandis que tu sentis une vive douleur à l'abdomen alors que ton corps n'était pas encore solidifié, et les paroles sans aucun sens de la fillette des fées se heurtèrent à un mur de briques, tes pensées focalisées, tes sens en alerte. Pour toi, c'était clair. Le demon etait un frein à ton roi, et l'enfant était une source de problèmes. Elle était à la frontière entre humanité et animalité, et se croyait tout permis.
Tu ne répliquas aucunement à ses paroles sans aucun sens, tu ne renvoyas pas le coup et tu ne contre attaquas même pas. Comme la plupart des end qui se heurtaient généralement à ta route, elle ne valait même pas que tu lui adresses un regard et tu continuais à sermonner le demon.
Oui. Lorsque ce quelqu'un s'apprête à tuer des innocents, ou à détruire une construction, une vie, un peuple, on l'enchaîne pour ses pas. Je me fiche pas mal de l'histoire du monde, de votre nature adorée. Je me fiche complètement de la terre, mais les vies qui l'habitent sont précieuses.

Tu regardas alors Lisanna avant de sourire derrière l'écharpe qui couvrait ta bouche. Derrière l'écharpe rouge écarlate.
Mettre une laisse n'est pas violent. Lisanna Strauss... (les menottes apparurent entre tes doigts de fées, condensant poussière et rubis pur) Vous êtes en état d'arrestation pour obstruction à la Justice. Vous avez le droit de garder le silence, tout ce que vous direz pourra être, et sera utilisé contre vous. Et la poudre des menottes passa autour des poignets de Lisanna. Et les deux bracelets furent reliés d'une corde de pierre, et cette dernière trouva sa source autour de ton poignet droit. Si Vandal était une menace, Lisanna était un obstacle.
Si cependant vous contribuez à la capture, et pas nécessairement à l'élimination - il n'est dans l'intérêt de personne de faire couler plus de sang - de cet ambassadeur du peuple souterrain, alors peut être votre conduite pourra être oubliée... Ou pardonnée.
Et tu la laissas derrière, avançant, tout en dégainant ton sabre, vers l'animal bloqué par Zenn.

Il est dans votre intérêt de coopérer monsieur le demon.
Tu étais froide. Tu étais directe. Tu l'avais vouvoyé, comme pour enlever la sympathie, fausse sympathie, que tu lui avais accordé quelques instants plus tôt. Tu n'allais pas laisser à l'enfant de Zeref la moindre chance d'accomplir sa mission. Il vous avait mis en garde, il allait fair payer ses maux à l'humanité, et il était de ton devoir, en tant que Tour, en tant que milicienne, de te dresser sur son chemin. Ta magie n'était peut être pas d'une puissance phénoménale, mais tes compétences physiques n'avaient rien à envier aux grands guerriers. Enfin... au moins à Terence. Tu regardas une dernière fois Vandal avant de soupirer.
Ou vous en subirez les conséquences.

Parce qu'à la moindre entourloupe, tu n'hésiterais pas. Au moindre mouvement menaçant, au moindre faux pas de cet animal, tu n'hésiterais pas. Ton corps était engourdi, et tu avais hâte de te défouler. Ce demon avait mal choisi son moment, et à cause de la délinquante féerique, tu n'étais pas d'humeur - étais tu capable d'être d'humeur au fait ? -. D'autant plus que celui là n'était sûrement pas le seul de sa race à arpenter la surface sacrée des hommes. Si lui semblait être un écologiste terroriste, peut être d'autres étaient des anarchistes dangereux. Tu devais à tout prix en terminer ici si tu voulais ensuite aller aider ton roi. Tu te demandais d'ailleurs où il se trouvait.
Tu avais un mauvais pressentiment.

Et ton corps se plaça juste derrière Vandal. Et la poudre se massa de façon brutale autour de toi. Autour de lui. Sous ses pieds, dans son air. Elle était inoffensive pour le moment. Elle ne servait qu'à assurer ton territoire. Qu'à montrer au monstre qu'il n'était pas chez lui, et qu'aucun droit contre la vie humaine n'allait lui être accordé.
Rendez vous !

Bien entendu, tu avais toujours à l'œil la sœur Strauss. Si elle choisissait de t'attaquer, tu pourrais te défendre. Sûrement. Si elle choisissait de fuir, tu la laisserais s'en aller, tout en te faisant la promesse de la faire passer sur les murs des criminels. Si elle choisissait de vous prêter main forte, tu l'aiderais en utilisant les bracelet de rubis qu'elle portait pour accélérer ses coups et leur donner plus de puissance.
Dans tous les cas, tu avais Strauss et Vandal à l'œil, et tu comptais sur le coeur de Zenn pour ne pas faire l'imbécile comme la petite, pour ne pas se retourner contre sa propre race, son propre peuple.


electric bird.



 MessageSujet: Re: 7ème porte : Staring contest [Lisanna-Zenn-Nicky]   7ème porte : Staring contest [Lisanna-Zenn-Nicky] - Page 2 EmptyDim 8 Mai - 2:05

Lisanna Strauss
Lisanna Strauss

Fairy Tail

Click



Insane Nature


Lisanna Strauss- Zenn- Nicky- Vandal



Sa voix, son discours, il était différent de la race humaine c’était sûr. Il avait trouvé les mots pour me faire comprendre ce que le monde avait besoin. J’avais cette impression que tout le monde était déréglé. Plus j’écoutais les propos de mes comparses humains, je me demandais si on était bien de la même race. Zenn venait d’employer le même mot que ces humains avaient utilisés pour discriminer ma sœur. Démon, fille de Satan, elle n’avait rien demandé. Elle avait simplement eu cette magie pour être définie de démon. Puis, je peux vous dire que les démons qu’elle connaissait ne s’était pas les gentils démons qu’on avait en face de nous en cet instant. Dans ses propos, il marquait un simple point. Le démon ne pouvait pas cohabiter avec nous, car il était trop bon pour la race humaine. Etais-je en train de perdre l’espoir pour l’être humain. Quand je voyais ce qu’avait fait Ajatar, ce qu’avait fait Légion ? Il n’était pas question de démon, mais d’humain qui avait causé tellement de souffrance. Dans ce cas pouvait-on blâmer les démons ? N’étions pas sot de vouloir reprocher un vice qui est finalement le nôtre ?

Puis, le démon me regarde, il continue de parler, il équivoque des parties comme quoi il n’est qu’un simple gardien. Au final, on n’avait pas demandé ce qu’ils cherchaient à faire ? Ils avaient simplement l’impression d’être quelque chose d’autre et comme c’était une chose qu’on ne comprenait pas, on voulait de peur l’éradiquer. Je le sais que Jellal, ne voulait pas faire mal, il voulait simplement éradiquer la menace, car elle venait de Zeref. Cependant * elle changeait de forme et redevint humaine et durant sa transformation, la silhouette de sa main vint à la rencontre de celle du démon* peut-être qu’on avait tous tort qu’ils étaient la réponse à beaucoup de chose.

Puis, la jeune femme dont le coup de pied avait subi un changement sur son torse reprit la parole, elle ne comprenait rien. Elle était simplement une justice qui a mon sens n’avait pas lieu d’exister. Mettre une laisse, n’est pas un acte de violence. Je ne pus m’empêcher de rire, puis elle continuait son discours en disant que j’étais en état d’arrestation pour l’avoir attaqué. Puis elle continuait en me disant que si je l’aidais ces menottes me seraient enlevées. Le rire devenait de plus en plus aigu et cristallin : « Un acte de violence, cela n’est pas selon toi. Le fait de mettre une laisse à un chien c’est quoi à ton avis ? On leur demande leurs avis avant de les priver de leurs libertés ? Met une chaîne à un tigre et il sera ravi, bien sûr. Ce que tu ne comprends pas, ce n’est pas la justice que je mets à mal. Cependant, si cette justice c’est toi qui la symbolise en cet instant. Je n’en veux pas. Une personne qui n’est même pas capable de comprendre qu’elle a tort en cet instant. Zenn regarde le, de nous quatre, il veut simplement passer. Quelqu’un a essayé de comprendre pourquoi ? On ne sait rien du tout de la situation. On ne sait même pas de quoi sont fait ces démons. De vices, de magie précise, de base humaine ? Ils nous ressemblent pour beaucoup. En attendant, je vois plus d’espoir en lui qu’en Ajatar, qu’en Légion et en cet instant que même en Silver Sword. Si, je dois devenir illégale parce que j’ai l’impression d’aider le bon dans ce cas, je le ferais. Je ne serais pas faible d’avoir peur d’un futur qui est hypothétique. En attendant, je l’aiderai, parce qu’il me convainc par ses actions plus que vous. Vous qui êtes la justice, vous n’êtes rien qu’un pion. Je suis surement gentille et niaise la plupart du temps, mais en cet instant je serais forte et je ne laisserais pas mes idéaux s'éteindre.»

Mon corps s’illuminait d’une puissance lumière rouge vif : « L’illégalité je suppose m’attend après ça, en attendant j’avancerai par mes propres choix et c’est le crédo de Fairy Tail. Je suis sûr de moi, en cet instant de ce que je dois faire et c’est simplement suivre mon cœur. »

Mon corps se mit à grossir, à grossir pour atteindre la forme d’un chien à trois têtes. Les menottes avaient explosés durant l'élargissement de mes pattes. L’être qui partageait ma conscience vint se poser à côté de moi, car il prenait le contrôle en ce moment. Mon corps saluait l’enfant dans mon esprit qui me souriait : « je ne sais pas, si tu as fait le bon choix, cependant… » en cet instant sa phrase se terminait par les trois têtes qui disent à l’unisson : « Essayer de nous mettre une laisse, maintenant ! » Mon corps se mit à bouger de ses grosses pattes je sautais vers la femme qui allait être mon adversaire. Elle se mit à cracher un fin filet de flamme de sa bouche sur son ennemi. Maintenant, elle allait comprendre qu’elle avait tort.

Spoiler:
 


 MessageSujet: Re: 7ème porte : Staring contest [Lisanna-Zenn-Nicky]   7ème porte : Staring contest [Lisanna-Zenn-Nicky] - Page 2 EmptyLun 16 Mai - 23:45

[PNJ] Tarot
[PNJ] Tarot

PNJ

Click



Staring contest


Lisanna Strauss-Zenn-Nicky Leone



9h44

Elle n'a absolument rien compris de ce qu'il a dit ou bien elle fait semblant d'écouter ce qui se passe. Elle n'a pas non plus saisi que la nature est la vie aussi. Pourquoi les humains s'entêtent-ils de croire que la nature est son esclave économique? Ça le dégoûte et ça le fait grimacer. Il se retient tellement depuis le début qu'il se dégoûte lui-même. Cependant, comme il l'a dit il n'est pas celui qui jugera du futur de ce monde, mais la nature elle-même s'en chargera. Cette fois, c'est son tour de regarder, impuissant, Lisanna se faire menotter contre son gré. C'en est assez, il ne peut plus permettre à ce genre d'énergumène de vivre sur ces terres sacrées. Il n'arrive pas à voir Lisanna se faire malmener, ça lui fait mal.

Vandal voit ensuite la douce Lisanna devenir un véritable démon : un autre gardien de l'enfer. Il le sent en son corps. Il s'incline pour saluer son frère même s'il ne le regarde pas. Elle a réussi à se défaire des liens qui la tenaient prisonnière. Un morceau de menottes s'est écrasé violemment sur le crâne de Zenn qui s'en est évanoui. Elle riposte dans un jet de flammes pour attaquer la milicienne. Les yeux du démon s'écarquillent lorsque les flammes atteignent la pelouse. Il s'avance en toute lenteur et s'agenouille devant le drame pour l'éteindre à mains nues. Ça lui est égal qu'il se brûle, l'important c'est que la nature vive. « Lisanna... » Il sait que ça l'enrage et que son coeur lui dit de foncer, mais il doit l'empêcher d'avoir des regrets. Il s'avance et se poste entre Nicky et le cerbère. Il regarde la créature qui lui ressemble que trop dans les yeux et il lui dit:

« Arrête... Ne laisse pas tes sentiments t'aveugler. Tu vas tout détruire autour de toi! »

Il lève le bras devant lui et ouvre son poing pour lui montrer des brins d'herbe calcinés. Il te supplie Lisanna de te contrôler... pour le bien de la nature et pour ton bien à toi aussi.

« Laissons la nature s'en charger... »

Il te sourit et espère que tu le comprendras. Nicky, le démon te fait dos, oseras-tu t'en prendre à lui pendant que son attention est tournée vers le cerbère?

Ordre de postage : Nicky L. Ela Leone - Lisanna Strauss - PNJ

Zenn est éliminé de l'événement pour dépassement des délais




Vous avez Neuf jours pour répondre au sujet.
 MessageSujet: Re: 7ème porte : Staring contest [Lisanna-Zenn-Nicky]   7ème porte : Staring contest [Lisanna-Zenn-Nicky] - Page 2 EmptyVen 20 Mai - 19:55

Nicky L. Ela Leone
Nicky L. Ela Leone

Golden Crown

Click

Seventh Door
event « Les Neuf » with Zenn, Lisanna & Nicky

« Le crédo de Fairy Tail » ? Tu souris en la voyant prendre l'allure d'un immense cerbère, dévorant de ses grosses pattes les menottes qui retentirent alors sur la tête du blondinet. Le credo des fées était il donc de laisser l'envahisseur prendre possession de la terre ? Etait il donc de laisser les démons tuer les innocents ? Ou n'était ce là que la version de Lisanna Strauss ? Elle te sauta dessus et c'est in extremis que tu te jetas en arrière, roulant ensuite sur l'herbe avant qu elle ne soit calcinée et entraîne le demon entre elle et son adversaire. Alors tu portas ton attention sur la tête qui t'avait provoquée, tandis que tu réajustais ton écharpe. Grands dieux, tu n'étais pas là pour ça. Affronter une folle qui préférait voir son peuple mourir plutôt que d'enfermer - et non pas nécessairement détruire - un démon venu d'ailleurs n'était en aucun cas ton but, et alors qu'elle se retrouvait arrêtée par Vandal, tu te relevais.
Vous aggravez votre cas, Lisanna Strauss. La vie humaine vous importe donc peu ? Comment, diantre, avons nous pu vous laisser pourrir la vertu d'une guilde légale ainsi ?
Tu exagérais. Évidemment. Tu voulais montrer par tes dires à quel point la pensée de la petite sœur Strauss pouvait être néfaste. Elle ne méritait pas d'appartenir à Fairy Tail. Même si tu n'étais pas une admiratrice des fées, tu reconnaissais leur goût pour une justice, bien que la loi ne let autorise toujours pas tout. Mais cette femme, ce monstre, ne méritait rien de tout cela. Elle voyait en la nature quelque chose de beau, et tu pouvais bien le croire, à défaut de véritablement le penser. Mais elle voyait en le demon l'humanité, et en l'humain le demon. C'était comme si elle montrait clairement que l'Humain devait périr pour que le Démon puisse vivre.
Je suis certaine que même votre sœur ne vous approuverais pas en ce moment. Mirajane Strauss ne m'est connue que par les articles la concernant, mais malgré ce qu'elle a apparemment (au vu des dires de Lisanna) subi, elle n'en reste pas moins une amie de l'humanité. Vous en revanche, vous vous comportez comme... non... vous êtes pires que ceux qui jadis, ont maltraité votre sœur. Vous n'êtes qu'ignoble.
Tu n'avais pas l'intention de la tutoyer à nouveau. Pour toi, elle était un ennemi de l'humanité. Et tu avais bien écouté son histoire quant à sa sœur, aussi pouvais tu aiguiser tes propos pour l'atteindre. Du moins le pensais tu.
Et l'intervention de Vandal te permit de diriger tes dires vers une autre voie, probablement plus douloureuse piécette amie de la nature.
La preuve en est là. Pour m'atteindre, vous détruisez ce que vous vouliez protéger. Même le demon ici présent a plus d'humanité, ou de bonté, que vous.
Tu reconnaissais que Vandal n'avait fait que proférer des menaces envers les Hommes, tandis que Lisanna s'était tout simplement perdue. Tu espérais encore la convaincre de se rendre, tandis que tu laissais au demon la liberté de ses mouvements... Pour le moment.
Monsieur le demon...
Tu l'interpellas, pour qu'il se retourne. Ou au moins t'écoute.
Je vous laisserais tranquille si vous revenez sur vos paroles et ne tentez rien contre les Hommes.
Tu étais prête à tout. Attaquer, esquiver. Tu gardais au coin de ton œil un regard vers le Cerbère, tandis que ta poudre s'accumulait autour de toi.
Mais tu étais clairement en minorité, aussi envoyas tu une partie de ta poudre sous la forme d'un cylindre vers le ciel, comme un signal de détresse à quiconque l'apercevrait. Parce que même dans le meilleur des cas, tu devais te préparer au pire. Si quelqu'un voyait le rouge dans le ciel, persistant malgré l'orage, alors peut être serais tu en mesure de secourir Zenn, tombé, Lisanna, de ses démons internes, et Vandal, de la mort qui l'attendait sûrement s'il n'acceptait pas de laisser les Hommes en paix.
Je ne désire que Justice. Je ne fais que servir le peuple, aussi si vous n'acceptez pas, je tenterais de vous arrêter, et ce ne sera pas une simple laisse cette fois.
Tu t'adressais autant au demon qu'à son complice, Vandal.


electric bird.



 MessageSujet: Re: 7ème porte : Staring contest [Lisanna-Zenn-Nicky]   7ème porte : Staring contest [Lisanna-Zenn-Nicky] - Page 2 EmptyMar 24 Mai - 20:03

Lisanna Strauss
Lisanna Strauss

Fairy Tail

Click



Insane Nature


Lisanna Strauss- Zenn- Nicky- Vandal



Ton feu, l’herbe la vision dévastatrice d’un pouvoir que j’avais si souvent rêvé, elle me revenait à moi comme un couteau en pleine face. J’étais devenue puissante, mais à quel goût. Mon pouvoir était hors de contrôle et je détruisais, alors que je voulais créer. Il était là devant moi, le démon m’avait stoppé dans mon élan avant que je donne une leçon à cette femme qui me regardait de haut comme les villageois l’avait toujours fait auparavant. Il me disait d’arrêter, il me disait de laisser la nature l’arrêter. Mon corps s’arrêtait par lui-même et se mit à rétrécir dans un halo rouge flambeoyant. Je devenais une femme avec des oreilles de chiens et une queue noire et touffue, mes pattes était celle d’un chien des enfers et mes mains aussi, j’étais passé d’un take over complet à partiel. Les flammes ne sortaient plus de partout et je pouvais me contrôler, j’étais simplement plus puissante et je pouvais maîtriser des flammes de manière à ne rien brûler. En attendant, j’attendais de voir ce que Vandal comptait faire en parlant de nature.

Pour ce qui est des propos de Nicky, je commençais à trouver cela limite risible, elle parlait de justice de légalité… Ma voix se fit tranchante comme un couperet :

« - Tu parles de légalité, tu parles de justice. En attendant, la justice reconnait une chose le bénéfice du doute. Il a peut-être parler, fais des menaces, mais en aucun cas il n’a attaqué, en aucun cas il n’a agit dans l’illégalité. De nous trois, la première à avoir fait cette chose illégale c’est toi qui l’a faite. Tu as attaqué en première, je ne peux dire ce qui se serait passé, si nous n’avions pas été là. Cependant, en attendant il n’a rien fait. Aucun mort, rien il voulait simplement passer et nous l’avons empêcher d’avancer. Personne ne l’a pris sur le fait ou quelque chose dans ce genre. La justice est une chose que je dirais sacré et non interprétative, selon toi quelle loi de notre belle justice pourrait aider le fait que tu voulais l’arrêter. »

Puis, elle continuait sur l’ignominie, sur le fait que ma sœur n’approuverait pas et je me mis à éclater de rire, d’un rire cristallin et enfantin :

« - Vous vous trompez, si ma sœur penserait que vous êtes dans l’erreur. Bien sûr que tout comme moi elle aurait tenté de vous arrêter. Vous ne connaissez rien de ce qu’est la douleur de la stigmatisation. Vous avez jugé au nom d’une étiquette. Il a parlé d’éradiquer l’humanité, en attendant vous avez agi comme si vous vouliez éradiquez les démons, en quoi est-il différent de vous ? En quoi suis-je différent de vous, je fais simplement ce que je considère comme juste, tout comme vous non ? »

Elle continue de parler du fait que je veuille détruire ce que je voulais protéger. En effet, j’avais eut tort d’avoir recours à une puissance que je ne maîtrise partiellement, par contre elle parle, mais ne connait rien de ce qu’est la nature :

« Il est risible d’entendre quelqu’un parler de quelque chose qu’elle ne comprend guère. »

Elle parlait, mais elle agissait. Elle faisait comme depuis le début deux choses en parfaite opposition. Elle voulait lui laisser une chance, mais elle appelait au secours. Au final, il était clair qu’elle ne laisserait pas Vandal en vie. Je le regardais :

« En attendant, j’ai espoir que nous puissions vivre en harmonie. »





 MessageSujet: Re: 7ème porte : Staring contest [Lisanna-Zenn-Nicky]   7ème porte : Staring contest [Lisanna-Zenn-Nicky] - Page 2 EmptyJeu 26 Mai - 2:51

[PNJ] Tarot
[PNJ] Tarot

PNJ

Click



Staring contest


Lisanna Strauss-Zenn-Nicky Leone



9h48

Vandal ne dit rien. Il se contente d'observer et d'écouter la conversation qu'ont les deux femmes. Il est content de ce qu'il entend. Les paroles de Lisanna reflètent exactement sa façon de penser. Nicky est folle et s'invente des règles pour faire peur ou s'inventer de l'autorité. L'uniforme ne fait pas les règles, l'uniforme est sensé rassurer et permettre d'éviter le chaos. Cependant, avec ce qu'elle dit et ce qu'elle fait, c'est exactement le contraire de son rôle. Il tique. Il ne veut plus s'attarder ici, plus entendre un seul mot ridicule de ce que cette Nicky a à dire parce que c'est n'importe quoi. Alors le démon s'avance et se met à côté de Lisanna avant de prendre sa patte dans sa main et de lui sourire.

" Je ne reviens sur rien du tout. J'ai déjà dit que la décision ne me revenait pas. "

Sous les pieds de Vandal et Lisanna naissent des vignes qui les soulèvent pour les transporter loin d'ici. Nicky, les empêcheras-tu de partir? Ou les laisseras-tu filer à toute vitesse? Lisanna, quant à toi, te laisses-tu emporter par le tapis de feuilles qui te transporte?

Ordre de postage : Nicky L. Ela Leone - Lisanna Strauss - PNJ




Vous avez Neuf jours pour répondre au sujet.
 MessageSujet: Re: 7ème porte : Staring contest [Lisanna-Zenn-Nicky]   7ème porte : Staring contest [Lisanna-Zenn-Nicky] - Page 2 EmptyDim 29 Mai - 20:03

Nicky L. Ela Leone
Nicky L. Ela Leone

Golden Crown

Click

Seventh Door
event « Les Neuf » with Zenn, Lisanna & Nicky

Tu ne dis rien, mais tes yeux semblèrent se perdre dans un passé révolu. Tu ne parlas point en face de l'illegale, en face de l'ennemie, mais l'on discernât dans ton regard une certaine expérience. Alors comme ça, une femme venue d'un monde de merveilles et de petits lutins en bisounours, et de petits galopins a queues et à ailes - mais les fées, avaient elles vraiment des queues ? - et ne te connaissant absolument pas, ni toi, ni ton histoire, se permettait de te juger ? Comment osait elle ? Se croyait elle donc être la seule ? Oui. Surement. Une fillette égocentrique et détestable, Voila tout ce qu'elle était au fond et tu comprenais facilement comment elle avait pu tourner le dos aux humains.
Ne t'avise jamais de parler sans savoir, ignorante.
Tes dents étaient serrées. Si généralement tu gardais tes sentiments enfermés à double tour, là, ils allaient de pair avec ce caractère factice que tu t'étais forgé afin d'entrer dans la milice... Car dans ton histoire comme dans ton mensonge, la vie t'avait réservé le même sort.
Ta sœur a peut être été rejetée pour sa différence, mais ne crois pas que je ne connais pas la stigmatisation...
Tu avais arrêté de la vouvoyer, et malgré l'approche de Vandal, tu continuais à avancer, doucement, vers eux. La poudre écarlate coulait le long de ta peau, le long de ton corps, le long de ton être, le mon de ton visage. Tu dégoulinais de rubis tout en diminuant la distance entre Lisanna et la tienne, et tu continuais à lui parler, laissant tes mains en évidence et laissant tomber ton sabre à terre. Le tintement de celui ci contre le sol acheva la pause que tu avais prise et tu continuais à conter ton histoire...
J'ai toujours été mise de côté. J'ai toujours été détestée. Je n'avais rien fait, mais mon père avait choisi de devenir un criminel, et il a tué. Et les habitants du village nous ont détesté, ma mère et moi, ma mère et mon frère, alors que nous ne savions encore rien. Nous avons été rejeté parce qu'un jour, ma mère tomba amoureuse d'un homme qui chercha du travail dans la mauvaise guilde et se fit envelopper dans les ténèbres. Alors... (dans le coin de tes yeux, il y avait des larmes) je suis devenue une milicienne pour rétablir un honneur, et pour que plus jamais on ne le stigmatise pour cela. Et si ta sœur est bien celle que je pense qu'elle est, si elle est bien la démone Mirajane Strauss, alors elle devrait choisir de se battre contre les démons pour ne plus jamais être traitée comme l'un d'entre eux...
Une fois arrivée à proximité, tu tournas ta tête vers Vandal, avant de lui dire que Je doute peut être, parce que je ne suis qu'un avatar de la justice. Peut être que tous les démons ne sont pas mauvais, mais s'ils menacent notre terre, nous devons au moins les en empêcher... Il n'est pas nécessaire d'en arriver à se battre, il faut juste qu'ils prouvent aux humains que ces derniers peuvent leur faire confiance. C'est pourquoi j'ai préféré vous mettre des menottes, le temps que vous ameniez cette preuve. Mais vous avez raison sur un point, je ne suis pas la Justice elle même... Alors rendez vous à elle... Laissez la Justice des humains vous juger... Prouvez à ceux ci que vous valez la peine de partager ce monde avec eux... C'est peut être égoïste de leur part de vous obliger à faire cela, mais vous ne serez jamais acceptés si vous n'êtes capable que de destruction envers l'humanité...
Puis tu l'entendais prononcer ces mots. Tu soupiras, tu ne pouvais pas le battre. Tu regardas Lisanna. Puis Zenn encore assoupi.
Je ne suis pas de taille à vous empêcher de partir, mais si vous fuyez, vous serez traqués par d'autres. Démon ou non. Lisanna, si tu ne veux pas rebrousser ce chemin, tu le regretteras.

Tu ne l'aimais pas. Tu ne les aimais pas. Mais tu n'avais d'autres choix que de les laisser partir. Tu n'allais pas perdre ton temps à essayer de les arrêter lorsque la ville pouvait encore avoir besoin de toi. S'ils voulaient devenir des ennemis publics, c'était leur choix. S'ils voulaient bafouer les principes de la Justice, c'était leur choix. S'ils désiraient tant devenir les ennemis de leur confrères, c'était leur choix. Tu voyais les vignes s'élever, et tu serras les poings, avant de te calmer, puis de remettre ton écharpe par dessus ta bouche. Tu ramassais ton épée, et tu la rangeas dans son fourreau, avant de te retourner... Si Lisanna ne revenait pas, tu allais les signaler tous les deux.


electric bird.




Désolé c'est pourri D8
 MessageSujet: Re: 7ème porte : Staring contest [Lisanna-Zenn-Nicky]   7ème porte : Staring contest [Lisanna-Zenn-Nicky] - Page 2 Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» La passion...[Shi Raynid] Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Centre :: Hosenka :: Événement - Les Neufs