Partagez | .
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Burning Love | Sybilia
 MessageSujet: Re: Burning Love | Sybilia   Sam 25 Juin - 5:51

avatar
Caleb

Sabertooth

Click


   
Burning Love # délire avec Sybilia Philips

   

   



La porte se referme sur ses pas et les talons résonnent encore dans le couloir. La citrouille est devenue Princesse, le temps d’une soirée. Tu te surprends à rester planté au milieu de la chambre, te revoyant l’aider à remonter la fermeture éclair de sa robe et tu te revois détailler les moindres courbes de ses épaules si frêles.  

« - Le plaisir de ces dames hein ? »

Refermant la porte de la salle de bain derrière toi, tu fais aussi vite que tu peux, l’imaginant trépignant d’impatience dans le hall de l’hôtel, l’imaginant se faire complimenter par le moindre homme passant par là. Comment leur en vouloir ? Pourquoi leur en vouloir ? Qui ne complimenterait pas quelqu’un comme elle ? Naturellement belle.

« - Naturellement idiote »

T’as un sourire amusé en t’écoutant parler tout seul tandis que tu enfiles ta tenue de soirée. Il n’y a personne pour t’aider, toi, c’est plutôt « démerde-toi comme un grand » mais d’un certain côté, ça ne te gêne pas, t’as toujours su te débrouiller tout seul et tu n’oses imaginer ce que cela t’aurais coûté que de demander de l’aide à Sybilia. Sans doute un sourire forcé, un compliment dissimulant une pique jetée à la volée…Aller savoir ?

Cette femme est de la pire espèce quand il s’agit d’agression verbale. Aucune délicatesse.
Ou presque.

Tout ça…ce n’est que du vent.

Sybilia est un courant d’air. Aussi éphémère et froide qu’une brise d’hiver. Une fois que le soleil revient, elle est comme les premiers rayons de printemps : timide mais chaude. Elle est comme ça. Elle se cache derrière un masque qu’elle semble abandonner non sans mal, se donnant une importance qu’elle n’a pas besoin d’avoir. N’importe qui verrait l’être humain qu’elle est…N’importe qui la remarquerait. Pourtant, à ton bon jugement, ce monde contient pas mal d’idiots et d’aveugles. A cet instant, tu sembles alors comprendre la décision de Sting, ce jour où, cette ivrogne a fini par atterrir chez vous. Ce jour où malgré le miroir brisé, il a su voir le reflet d’une femme.

Un dernier coup d’œil dans le miroir te fait te sentir ridicule. Les cheveux plaqués en arrière, le costume retenant le moindre de tes mouvements...un rien pour faire sauter les coutures.

Tu descends les escaliers du hall d’hôtel, faisant mine de rien, la voyant rougir au moindre compliment idiot qu’on lui balance. Levant les yeux au ciel, tu t’approches d’elle et tends ton bras vers la Princesse de minuit.

« - Prête ? »

Contrairement à tous ces autres, tu ne lui diras pas qu’elle est jolie. Qu’elle est belle. Contrairement à tous ces autres, tu te contentes de regards furtifs, d’un sourire en coin et d’un sentiment de fierté. D’ailleurs, tu ne sais même pas pourquoi, soudainement, tu es si heureux d’être en sa compagnie.

Alors tu te penches vers elle, écartant une mèche rebelle pour la glisser derrière son oreille avant de lui murmurer tout bas :

« - Ce soir, c’est vraiment toi la plus belle. »




   
HRP : Ahahaha, réponse en retard mais voilààààà Very Happy

   
© Great Thief
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Burning Love | Sybilia   Sam 25 Juin - 21:57

avatar
Sybilia Philips

Sabertooth

Click

Burning Love
avec Caleb



Une grande silhouette se poste à côté de moi, me forçant à dévier mon regard du plafond dans sa direction. C'est lui. Les cheveux plaqués vers l'arrière. « T'as cassé le miroir? » Son noeud papillon est un peu en angle et je le vois. Je vois que ça alors qu'il me demande si je suis prête, je me gêne pas pour lever les mains vers son noeud et le serrer dans un angle parfait. Son bras est tendu vers moi, m'invitant à quitter l'hôtel pour rejoindre la petite fête qui a lieu chez un riche. J'hoche la tête en répondant: « Maintenant oui! » Sauf que son entrée ne s'arrête pas là. Elle continue, il poursuit sa mascarade, son jeu de mari parfait en poussant ma mèche pour me chuchoter au creux de l'oreille une phrase qui vient carrément me tordre le coeur. Je rougis encore plus. Je rassemble mes mains ensemble comme pour prier le Seigneur et le supplie :

« Arrête ou je vais exploser! »

Je prends le temps de respirer avant qu'il m'amène avec lui. Nous parcourons les rues d'Etriss, croisons des carrosses qui se rendent au même endroit que nous et nous... nous sommes à pied. Tant pis. C'est pas parce qu'on est mages qu'on est riches, pas vrai? Caleb ne doit pas avoir un sou depuis qu'il ait acheté la robe chez le tailleur. Le soleil se couche vers l'horizon et dans moins d'une heure, la seule chose qui nous éclairera, ce seront la lune et les lampadaires de la ville. Je ne dis rien, absolument rien. Je ne sais pas pourquoi je suis mal à l'aise. Est-ce que c'est à cause qu'à chaque fois que je porte quelque chose de bien, quelque chose de mal arrive? Ou bien que mon seul souvenir qui me reste de bien d'un bal soit inexistant?

Nous voyons le manoir au loin et les invités entrer dans leurs plus chics vêtements. J'inspire et j'expire silencieusement, me disant que tout va bien aller. Plus vite qu'on aura attrapé les ordures, plus vite que nous repartirons à la guilde et cette journée sera derrière nous. Nous reprendrons nos activités habituelles, il reprendra son poste sur le canapé et moi, je pourrai retourner au salon de thé et relaxer pendant de longues heures. Nous passons les grilles de protection et arrivons devant le portier qui nous demande nos invitations. Caleb lui donne et nous entrons dans la masse de gens qui sont généralement plus vieux que nous. À peine avons-nous pris un bain de foule que je quitte le bras de mon « mari » après lui avoir chuchoté à l'oreille :

« Je vais voir de ce côté. Essaie de bien t'amuser parmi tous ces gens bien fripés! »

Un clin d'oeil plus tard, me voilà déjà en train de me faufiler parmi les gens, leur souriant innocemment en levant ma robe pour mieux marcher sans me casser les dents contre le tapis. Je monte l'escalier qui mène sur le balcon au-dessus de la salle de bal. Bravo Sybi, t'aurais pas pu trouver mieux comme poste d'observation! C'est d'ici que je regarde les gens, que je m'assure que tout va bien jusqu'à ce qu'un jeune homme de mon âge m'aborde.

« Vous êtes accompagnée? »

« Hm? Ah oui! Ha! Ha! Mon mari a vu quelqu'un qu'il connaissait et je me suis dite que peut-être d'ici, je verrai à mon tour quelqu'un que je connaîtrais! Ha! Ha! Une amie à moi m'a dite qu'elle viendrait. »

« Voulez-vous qu'on la cherche ensemble? »

« Je- euh... Oui si cela ne vous importune pas! »

Il me tend son bras et nous quittons le balcon à deux vers un endroit auquel je ne me serais pas doutée d'entrer ce soir-là...

Code by Silver Lungs
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Burning Love | Sybilia   Dim 3 Juil - 3:21

avatar
Caleb

Sabertooth

Click


   
Burning Love # délire avec Sybilia Philips

   

   

   

Tu as un de ces sourires amusés quand tu remarques qu’il ne suffit que de quelques mots murmurés pour déstabiliser la femme se tenant au bout de ton bras. Ça t’amuses de la voir dans un ces états décomposés. Beaucoup même.

Alors vous arrivez au manoir indiqué sur les invitations et vous entrez sans aucun mal. Personne ne soupçonnerait qui vous êtes sous vos déguisements ridicules, surtout le tiens. Ce que tu peux te sentir incroyablement serré à l’intérieur de ce costume stupide. Vivement la fin de la soirée. Regardant à droite et à gauche, tu ne remarques rien d’anormale autre que l’opulence non dissimulée de ces riches bourgeois. Quelque part, ce genre de soirée t’as toujours fais sourire de par son pathétique. Les gens se saluent, se sourient, se présentent les uns aux autres sans réelles bonnes intentions. Tout n’est qu’un cercle vicieux. « Je te présente à lui et en retour, tu me devras une faveur ». « Je t’introduis dans tel cercle alors ne m’oublie pas ». Ce genre d’endroit te mettait franchement mal à l’aise mais exceptionnellement, tu allais jouer le jeu.

Sybilia quitte alors ton bras et part dans sa direction. Sur l’instant, tu restes planté au milieu et dès qu’elle disparait de ton champ de vision, une foule de femme t’entoure comme des vautours se jetant sur un morceau de viande.

« - Mais quel beau jeune homme ! D’où venez-vous cher ami ?
- Etes-vous du quartier ? Votre visage m’est familier.
- Quel gâchis de voir un homme tel que vous tout seul…Si vous voulez, je pourrais vous tenir compagnie.
- Etes-vous célibataire ?
»

Qui aurait cru qu’une bande de vieilles femmes armées d’éventails arriveraient à te mettre en déroute ?

Etouffant sous les questions, tu cherches ne serait-ce que l’ombre de Sybilia t’ayant planté là mais tes yeux ne la trouve pas. Elle n’est pas là.

Elle n’est plus là.

« - Je suis navré gente dames, je vais devoir vous faire faux bonds, je vais chercher mon amie.
- Ooooooh donc vous êtes bel et bien accompagné ! Je me disais bien que c’était trop beau pour qu’un jeune homme comme vous soit venu ici seul.
- Ahahahaha, vous me flattez. Peut-être aurons-nous le plaisir de nous revoir au cours de la soirée.
- Pourquoi se contenter de ça ? J’ai une chambre à l’hôtel juste au bout de la rue. Si vous ne retrouvez pas votre amie…Vous savez où vous rendre.
»

Devant une telle proposition ne dissimulant aucune intention sexuelle, tu ne peux t’empêcher t’étouffer un rire.

Tu t’écartes légèrement du groupe d’un geste de la main pour te frayer un chemin et part à la recherche de ta partenaire. L’imaginant collée au buffet, tu te diriges là-bas en premier sans la voir pour autant. Peut-être vers le bar alors ? Non plus.

« - Bon sang Sybilia….Où est-ce que tu es passé ? »

C’est une grande fille, elle saura probablement prendre soin d’elle toute seule mais quelque part, son absence ne te rassure pas et tu ne sais pas pourquoi. Tu ressens cette angoisse profonde et une pointe de peur.

Peur qu’il puisse lui arriver quoi que ce soit alors que tu étais juste-là.






   
HRP : Désolé du retard..Encore T.T

   
© Great Thief
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Burning Love | Sybilia   Lun 25 Juil - 18:04

avatar
Sybilia Philips

Sabertooth

Click

Burning Love
avec Caleb



Il marche dans un rythme rapide, pressé. Il sourit mais derrière ce masque sympathique se cache quelque chose d'autre, quelqu'un qui n'a pas l'intention de retrouver une amie. Mais je le suis pour le bien de l'enquête... jusqu'à ce que je me stoppe en lui attrapant le bras au moment où il se dirige vers le hall d'entrée : " Attends! Je ne pense pas qu'elle soit partie de ce côté! " Il s'arrête et poursuit d'un ton hypocrite : On ne le saura pas si on ne tente pas! " Je soupire, serre les poings et le suis. Quelque chose est louche dans cette scène et n'importe quelle pouffiasse naïve l'aurait suivi les yeux fermés. Rendus dehors, je fige à nouveau, là ça ne semble pas faire son affaire. Il est si près de son but et moi, de lui éclater ses testicules.

" Quoi encore?! "

" J'ai... j'ai oublié mon porte-monnaie. "

À peine je me retourne, deux gars me prennent par les bras pour me tirer vers l'extérieur, là où il n'y a personne. Déjà un bandeau entre les dents, c'est impossible pour moi de crier. Ils me soulèvent vers les buissons, mais il me vient soudainement une idée. Si ces gars-là sont ceux qu'on cherche, alors on n'aura plus besoin de chercher plus loin la mission et de finir avec cette mascarade une bonne fois pour toutes! De ma paume de main naît une lumière violette. Un papillon fuse à vive allure vers le manoir et crée une explosion qui me passera guère inaperçue. Ça a eu effet de leur presser le pas et de m'injecter un truc dans la nuque. Mes paumes de mains se tendent avec lenteur vers les deux gars qui me tiennent et j'invoque au ralenti des boulets de canon de papillons s'écraser contre eux pour me libérer. Mon corps tombe comme une poupée de chiffon, le monde tourne autour de moi et j'ai un mal de crâne intense.

J'essaie de prendre appuie sur mes mains pour me relever, mais mes bras sont vraiment trop mous pour me retenir. J'utilise toutes mes forces dorsales et abdominales pour me redresser avant de me prendre un coup de genou en pleine gueule, n'arrangeant clairement pas mon cas. L'envie de dormir est intense et j'ai l'impression que mon corps est en train de s'envoler. C'est désagréable comme sensation, c'est loin d'être plaisant. Je préférerais me vomir les tripes après avoir trop bu que de ne pas avec le contrôle sur mon corps. Je pousse un soupir bruyant parce que c'est tout ce que j'arrive à faire dans mon état. Je croyais que Sting nous avait dit qu'il s'agissait que de pick-pocket... Peut-être que ce sont des pick-pocket de niveau supérieur qui demandent des millions en rançon finalement?

Code by Silver Lungs


Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Burning Love | Sybilia   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Legend of the burning sands
» Mangas-Love RPG ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Ouest :: Etriiss