Partagez | .
Le duo de l'année
 MessageSujet: Le duo de l'année   Jeu 24 Mar - 16:11

avatar
Zenn

Sabertooth

Click







Le duo de l'année


« AAAH c’est géniaaaaaaaal ! » Ce cri a du retentir dans toute la guilde de Sabertooth et voir même dans OakTown. L’invitation était enfin arrivée ! J’avais réussi !

Chaque année, une étrange guilde de mages qui ne se réunit vraiment qu’à cette occasion, organise une énorme fête. Personne ne connaît la date en avance, ni lieu, ni le thème. Le nom de cette guilde ? Shariva. Même les membres de cette guilde étaient inconnus, et ils n’apparaissaient qu’en portant un masque.

Pour être invité à l’une des fêtes mythiques de cette guilde mystérieuse, il fallait vraiment le vouloir. En effet, n’était pas inviter qui le voulait bien. Et à moins de pouvoir obtenir des places via une personne qui en avait en trop, le seul moyen de s’en procurer était que Shariva vous en fasse parvenir.
Comment sélectionnent-ils leurs participants ? C’est simple, après la fin de chaque fête, ils dévoilent le premier indice d’une énigme qui permet de prouver que vous êtes dignes d’être invité. Cette énigme, j’ai passé presque six mois à la résoudre avec Ariel, et nous ne sommes même pas arrivés à la fin.
Mais nos efforts pour résoudre cette énigme qui nous a fait traverser tout le continent en l’espace de six mois ne sont pas restés vains, puisque au court de notre voyage, même si nous n’avions pas résolu cette foutue énigme, nous avions quand même réussi la 66ème étape et nous avions réussi à rencontrer l’un des membres de Shariva.
Il faut croire que ce fut suffisant pour eux. Et maintenant, je me retrouvais avec deux places pour la fête de Shariva entre les mains !

La fête en question s’étalait sur plusieurs jours et le thème de cette année était la montagne. Un énorme concours était organisé et le gagnant aura cette année un énorme privilège. Certainement le plus grand de tous. Il sera nommé membre à titre honorifique de Shariva! Rien que ça! Avec ce titre, il recevra chaque année, une invitation pour la fête et aura même l’honneur d’être l’objet d’une étape de la grande énigme de Shariva.

Il y avait juste un petit problème. Le concours était à faire en couple, et surtout…c’était un concours de ski. En effet, la fête se déroulerait tout autour du tracé du parcours de ski…et pour gagner la récompense, il fallait gagner cette compétition de ski. Seulement ni Ariel, ni moi ne savons skier. Tant pis, on essaiera quand même !

En quelques instants, nos bagages étaient prêts et ne laissant qu’un mot pour expliquer notre absence, nous prenions le large en direction du Mont Yakobe où se déroulerait la fête.
La fête n’était pas encore lancée, mais Shariva laissait un petit temps de préparation aux candidats, et les préparations en question donnaient lieu néanmoins à un véritable festival en plein milieu du Mont Yakobe qui lui était ouvert à tous.

C’était une scène surréaliste qui se déroulait devant nos yeux, Shariva avait en quelques jours seulement, monté un véritable palais sur la montagne. A l’intérieur, il y avait suffisamment de chambres pour accueillir la population d’une ville entière ! Et en tant qu’invités, nous avions une suite de luxe qui nous était réservée.
A l’intérieur comme à l’extérieur du palais, le festival battait son plein. De nombreux stands colorés jalonnaient les alentours du palais, de la musique se faisait entendre dans tous les coins.
On pouvait croiser ceux qui étaient venus pour le ski, bâtons à la main, prêts à en découdre avec la pente. Pendant toute une matinée, nous avons arpenté tous les stands pour dénicher une paire de ski chacun. Une fois fait, on est allé se frotter un peu à la montagne…c’est certain, nous n’avions aucune chance de gagner. La meilleure performance que j’ai réussi à effectuer, fut une belle glissade les fesses dans la neige. Et là, pas question d’utiliser ma magie pour tenir sur mes skis, elle ne m’était d’aucune aide.

Alors que nous nous enlisions dans la poudreuse, perdant l’espoir de tenir un jour plus d’une dizaine de mètres sans tomber, un nombre incalculables de skieur nous passaient devant, nous rappelant que le concours approchait.
Une skieuse sortait du lot, elle nous dépassa, sa technique était impressionnante, elle enchaînait les virages à une vitesse folle, ses cheveux bruns flottants derrières elle, pendant qu’elle nous recouvrait de neige en passant devant nous. J’espère qu’elle ne participait pas, déjà que nos chances de victoires étaient proche de 0….

Peu de temps après, une réunion se tint au centre du palais pour finaliser l’inscription des participants, et expliquer le déroulement de la course. Le principe était simple, c’était une course de ski et tous les coups étaient permis, la seule contrainte était de tout faire sur ses skis, ou en snowboard. Je n’ai pas réussi à trouver la jeune femme de la dernière fois. Elle ne devait pas avoir de places pour la fête et devait sûrement profiter du festival pour venir skier sur la piste de Shariva.

Avec Ariel, nous avions décidé de passer encore un jour à s’entraîner (enfin à essayer) puis nous irions profiter du festival. Mais impossible de la trouver. Elle n’était pas dans sa chambre, ni dans le palais. Mon inquiétude commençait à monter. Au détour d’un couloir, je tombais sur une femme complètement affolée.

« -Dites, vous n’auriez pas vu mon mari ? Il est introuvable depuis ce matin…Il est plutôt grand, barbu et parle toujours un peu fort.

-Nan désolé, ma sœur aussi a disparu, elle a les cheveux blancs et s’habile principalement en rouge, elle est inratable.

-Ah je vois…je l’ai croisé hier je me rappelle d’elle, mais elle était avec vous… »

Je commençais vraiment à m’inquiéter, d’autant que depuis une heure ou deux, je voyais des membres de Shariva qui semblait patrouiller dans le palais. D’autres personnes avaient disparues, ça ne faisait aucun doute.
Plus tard dans la soirée, les organisateurs nous convoquèrent et nous annoncèrent la nouvelle que nous savions déjà tous plus ou moins. Des participants avaient disparus, Shariva enquêtait dessus, mais rien n’avait été découvert pour l’instant et les équipes n’étant plus complètes devront déclarer forfait.
En sortant de la salle, j’étais enragé, peut m’importais le concours. Mais celui qui avait enlevé Ariel allait me le payer. Et cher.

Je m’assis un moment pour réfléchir. Celui qui faisait ça devait forcément être parmi les participants, sinon quel serait l’intérêt pour lui de n’enlever que des participants ? Il fallait donc que je trouve un moyen de participer coûte que coûte pour avoir une chance de le démasquer.

J’avais une idée…cette fille de la dernière fois…elle pourrait m’aider. Oui, il fallait que je la trouve absolument ! Je me précipitais vers la grande piste de Shariva, une luge sur le dos.
Dehors, l’inquiétude de Shariva était palpable, on pouvait croiser pratiquement un membre tous les trois mètres. Ça ne m’étonnait pas vraiment, vu la réputation des mages en ce moment, si en plus il y avait des enlèvements pendant un événement organisé par une guilde de mages…

Enfin la piste! Je la fouillais du regard, traquant la chevelure brune de la jeune femme. Ça y est ! Elle avait changé et était à présent sur un snowboard et s’amusait sur la neige, enchaînant quelques acrobaties sur la piste. Prenant mon élan, je m’élançai sur la luge espérant la rattraper.

M’aidant de ma magie, je déclenchai une puissante rafale de vent pour me propulser vers elle. Au dernier moment, elle dut s’apercevoir que je lui fonçais dessus et d’un bref virage, elle m’esquiva de justesse. La ratant de peu, je partis m’écraser dans un tas de neige. Je me relevai rapidement, couvert de neige, je crois même qu’il y en avait un peu qui me coulait lentement dans le dos…Arg c’était super froid !
Me précipitant vers elle pendant qu’elle s’arrêtait, sûrement pour voir si je n’étais pas blessé, je criais en sa direction :

« Eh vous ! Oui vous là-bas ! » En même temps, j’agitais les bras comme un guignol dans sa direction, lui faisant de grand signes.

« Faut que je vous parle, c’est important ! »

Ouf, elle s’était arrêtée. Je m’approchai d’elle, essoufflé par ma course dans la neige.

« Pfiouu, vous n’êtes pas facile à attraper vous hein…m’enfin, faut que je vous parle, j’ai absolument besoin de vous…pour skier ! Vous connaissez la compétition de Shariva n’est-ce pas ? »






Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Le duo de l'année   Mer 30 Mar - 12:37

avatar
Nicky L. Ela Leone

Golden Crown

Click

« Ski & Snow' »
with Zenn & Nicky

Un simple week-end loin de tout... C'était tout ce que tu avais demandé, en venant ici bas. Tu avais donné une information de première importance à Adrien et il avait pris les choses en mains. Pour le moment, tu n'étais pas utile à ce qu'il prévoyait mais ton tour viendrait doucement, tu en étais certaine. Pour te détendre, et parce que le week-end était bien engagé, tu avais décidé de t'offrir un petit temps à la neige. Après tout, c'était quelque chose que tu aimais bien, parfois... La neige...
Et puis il était tout à fait normal et même primordiale de s'amuser avec pour évacuer le « stress » du boulot.

Un rictus sur ton visage, tu avais effectue le trajet jusque dans la station la plus proche, et tu avais loué des skis pour le premier jour. Là, ça avait été la libération. Une explosion de bonheur et tes sens qui semblaient se réveiller d'un long sommeil. Skier, ressentir le vent alors que tu filais à toute allure sur la neige, cela n'avait pas de prix.
Mais il y avait un petit inconvénient. Juste un petit. À cause de la compétition de Shariva - tu en avais vaguement entendu parler, cela ne t'intéressait pas plus que cela -, il y avait un grand nombre de skieurs, et les pistes étaient bondées. Aussi tu te juras que le lendemain tu reprendrais un snowboard - tu étais une bonne skieuse mais une snowboardeuse (oui ce mot n'existe pas mais on comprend !) accomplie - pour aller tâter le hors piste, et ainsi avoir la satisfaction d'être seule sur un terrain blanc. Parce que tu voulais juste te détendre ce week-end, et tu n'avais pas l'intention d'être embêtée par les touristes et les compétiteurs.

Alors que tu terminais la piste, tu trouvas deux jeunes sur la piste, perdus peut être, ou en train de se reposer, et dans un brin d'adrénaline et d'amusement, tu passas près d'eux pour les éclabousser de neige.
Arès tout, la montagne, c'était pour s'amuser, non ?

Le lendemain, après une nuit à l'hôtel, comme tu te l'étais promis, tu viens chercher des boots et un snowboard pour aller dans les hors pistes. La première descente fut splendide, et tu passas entre les arbres avec l'agilité et la rapidité d'un prédateur sauvage. Mais alors que tu repassais par la piste pour atteindre l'autre moitié du hors piste, le blond qui faisait partie du couple arrosé par tes soins la veille t'aborda... Enfin... Il te fonça dessus si vite que tout ce que tu pus faire fut esquiver. Tu t'arrêtas alors, et tu te déchaussas - de ton snowboard - pour marcher vers lui. Voulait il se venger ? Voulait il t'agresser ? Juste parce que tu l'avais arrosé ? Ou alors se sentait il humilié ? Peut être avait il voulu draguer la fille qui était à ses côtés la veille...

Il te parla.
Tu l'écoutas à moitié. Tu te fichais pas mal de lui, et si tu avais raison et qu'il t'en voulait, tu n'allais pas tarder à l'an donner à son sort. Mais il te demanda de l'aide... pour... skier.
Tu détournas le regard.
Je ne suis pas prof. Vous en trouverez en bas de la piste...
Et il te demanda si tu connaissais la compétition de Shariva. Tu soupiras.
Oui, tu la connaissais... Tu en avais entendu parler et elle te faisait chier dans ton week-end tranquille. Tu roulas des yeux avant de hocher la tête, et tu lui tendis ta main gantée. Ta tenue était sombre, un manteau de snowboard marron, et un pantalon chaud et noir. Tes gants étaient gris, et ils avaient des protections pour ne pas te permettre de te faire mal en faisant une mauvaise chute.
Mais cette main tendue, ce n'était rien d'autre qu'un salut. Parce qu'il était normal de se présenter avant toute chose, parce que tu étais responsable de lui en tant que milicienne - il était mage, car la vitesse avec laquelle il avait failli te percuter était trop grande pour une luge -.

Je suis Nicky. Présentez vous la prochaine fois.

Tu baissas ensuite ton écharpe rouge, qui était toujours autour de ton cou et qui recouvrait la partie inférieure de ton visage. C'était cette même écharpe qui t'avait valu ce surnom de Red Scarf auprès de tes « camarades ».

Et oui je connais la compétition. Elle attire la population et à cause d'elle les pistes sont trop pleines pour que l'on puisse bien s'amuser.

Ouais... T'étais pas très tendre. Il fallait que tu remédies à cela, aussi ton visage forma-t-il un charmant sourire.
Mais ce malandrin allait sûrement anéantir toutes tes chances de passer la fin du week-end en t'amusant...


electric bird.



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Le duo de l'année   Dim 10 Avr - 4:16

avatar
Zenn

Sabertooth

Click

Le duo de l'année
Nicky

Aouch, elle était pas super commode. Mais tant pis, Ariel avait disparue étant donné que les autres disparitions concernaient uniquement des participants au concours, il fallait absolument que je participe.
Néanmoins, elle me tendit la main, que je saisis avec un grand sourire.

« Aha désolé, j’ai oublié mes manières on dirait…moi c’est Zenn ! »

Hm manifestement, la compétition ne l’enchantait pas vraiment. Mais je pouvais lui donner l’occasion d’y participer, et avec ça, l’accès aux pistes réservées par Shariva uniquement pour les participants. Il y avait peut-être un moyen de la convaincre. Et en dernier recours, je lui parlerai de l’enlèvement. Uniquement en dernier recours, inutile de l’effrayer.

Le froid commençait doucement à s’insinuer dans mon corps. Pas étonnant vu toute la neige qui s’était frayé un chemin à travers mes habits lors de ma chute.

« Vous connaissez la compétition donc…tant mieux ça m’évitera des explications supplémentaires. J’ai besoin de vous pour participer à la compétition avec moi. Avant que vous refusiez, sachez que j’ai en ma possession deux places pour la compétition, et avec elles, l’accès complet aux pistes de Shariva sans personne pour nous gêner. Vous pourrez garder n’importe quelle récompense que l’on pourrait être amené à gagner, j’y accorde assez peu d’importance, tout ce que je veux c’est que vous m’appreniez et participiez à la compétition avec moi. »

J’aimais vraiment pas ça, devoir pratiquement supplier quelqu’un, devoir dépendre de lui. Pourtant c’était le cas, je dépendais d’elle et la lueur dans mon regard ne trompait pas, j’étais en panique et pressé par l’urgence.
Oh et puis merde ! Ne voulant pas la lâcher, je décidais de brusquer un peu les choses. Sans attendre complètement sa réponse, je la pris par la main et l’entraîna à ma suite en direction du palais Shariva.

« Venez, je vous emmène dans un endroit plus confortable, inutile de rester là plantés dans la neige pour discuter de ça n’est-ce pas ? »

Les membres de Shariva semblèrent un peu étonnés de me voir presque en train de trainer cette fille derrière moi pour l’amener au palais. Après avoir montré patte blanche, nous sommes entrés au palais.
Traversant l’immense cour centrale du palais, qui était un magnifique jardin, je l’entraînai en direction du café où Ariel et moi avions mangés hier. Je voulais qu’elle ait un aperçu de ce que je pouvais lui proposer en échange de son aide. Je la fis donc volontairement passer par le plus d’enseignes possibles qui se situaient au sein du palais, salon de relaxation, restaurants, vendeurs en tout genre, tout était bon pour se divertir ici. Shariva avait fait de son palais démesuré, l’endroit rêvé pour se détendre et faire la fête.

Le café donnait directement sur les pistes réservées spécialement pour les compétiteurs et vu l’allure des pistes, vous n’aviez pas songé une seule fois à vous y frotter Ariel et toi. Je l’invite à s’assoir et je commande rapidement deux boissons chaudes. Il fallait absolument que je la convainque de m’aider, sinon, j’avais peu de chance de retrouver Ariel.
En souriant, un peu gêné de l’avoir traîné ici presque de force, je lui demandai :

« Désolé d’avoir été un peu brusque, mais c’est nettement plus confortable ici pour ce que j’ai à vous dire. Alors ? Que pensez-vous des locaux de Shariva ? Avouez qu’un séjour dans ce palais avec un accès à des pistes magnifiques a de quoi plaire pour des vacances non ? Il suffit que vous acceptiez de m’enseigner, et je pourrais vous donner l’accès à tout ça immédiatement. »

Pff à trop vouloir sa réponse rapidement elle allait sentir que je lui cachais quelque chose. Les membres de Shariva aux abois, mon attitude un peu trop pressée, en plus des mines affectées de certains participants…tout ça allaient sûrement lui mettre la puce à l’oreille…et en traversant le palais, elle n’avait certainement pas manqué les échos des conversations autour. Même dans ce café les clients autour de nous devaient certainement parler des disparitions. Peut-être fallait-il lui dire ? Ou peut-être pas…impossible de savoir comment elle réagira si je lui dis. Tant pis, on verra, de toute façon, elle doit certainement déjà se douter de quelque chose à ce stade…

© Adrenalean pour Epicode
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Le duo de l'année   Mar 12 Juil - 19:48

avatar
Nicky L. Ela Leone

Golden Crown

Click

« Ski & Snow' »
with Zenn & Nicky

Il t'entraina depuis la piste jusqu'au plais, tandis que tu réfléchissais à sa demande. Enfin... Tandis que tu réfléchissais à comment dire non sans le vexer. Vous passâtes devant les somptueux jardins enneigés, les belles enseignes, mais t'en avais rien à faire de tout son toin-toin à la mord-moi-le-noeud de Richard de compèt. T'avais pas envie de passer ton week end à apprendre à un gringalet ne tenant pas sur ses skis et ses jambes comment descendre une piste autrement que sur les fesses. T'étais même plutôt irritée, au vu de la façon dont il t'avait trainée jusque dans ce café, mais ton visage restait de marbre.

Il parlait, il s'assurait de pouvoir te Berner, et tu ne te doutais pas du drame qui s'était produit même si ton regard avisé out percevoir que Shariva n'était pas net en ce moment. Tu l'écoutait blablater pour ne rien dire, badiner des salades, vantant les mérites de l'argent, tandis que tu buvais tranquillement. Ses paroles s'estompaient une fois qu'elles arrivaient à tes oreilles, et tu ne savais plus ce qu'il disait. Tu coupais court à tout ce délire pittoresque pour poser une question.
Que s'est il passé ici ?
Tu n'avais pas besoin d'en dire plus, l'atmosphère exprimait pour toi les différentes preuves qu'un incident important et décourageant avait pris place dans ce palais. Il suffisait de tourner la tête et d'ouvrir les yeux pour s'en rendre compte, et malgré toute l'attitude positive que ce singe tentait de te montrer, tu n'étais pas dupe. Personne n'était dupe.

Il ne semblait pas méchant cependant. Juste aux abois. Étais tu réellement la seule pouvant l'aider ? Il devait y avoir paquet de monde bien meilleur que toi, et il était impossible qu'il puisse savoir que tu étais milicienne... à moins qu'il te connaisse. De plus, la bon ne fortune semblait surtout être a l'œuvre ici vu qu'il t'avais trouvé comme par hasard sur une piste qu'il ne maîtrisait pas, ce qui t'amenait à penser qu'en réalité, il avait juste piocher la personne la plus proche de lui lorsqu'il était arrivé, quelques instants auparavant.

Tes doigts resserraient la tasse de ton chocolat chaud tandis que ton regard s'adressait à lui, pour le dévisager et marquer son apparence, et son visage, et sa silhouette, et ses muscles, et son potentiel de combat, et son nom, dans ta mémoire. Puis tu soupiras avant de demander.
Quel est votre magie, monsieur Zenn ?
Parce que c'était aussi une information importante à ton rapport mental. Et puis, il était en position de faiblesse puisqu'il avait besoin de toi. Et donc tu en profitais pour lui demander quelques chose comme ceci, surtout dans un lieu public. Les gens normaux, depuis les attentats, n'aimaient pas trop la magie et les mages. Annoncer comme ceci que l'interlocuteur blond était mage était assez risqué pour sa réputation, mais tu n'en avais que faire. Ton regard tranchait et le regardait, l'assouvissait. S'il ne répondait pas, tu partirais. S'il répondait, tu attendrait de voir ce qu'il avait à dire. Bien entendu, toutes les richesses du monde ne t'amusaient pas, tu voulais savoir pourquoi tu devais être avec lui, et non pas qu'elle serait ta récompense.
Parce que tu étais une milicienne, et une ex-mercenaire. Tu devais savoir quel allait être le boulot si tu l'acceptais. Tu devais savoir ce qui allait se passer. Tu devais avoir toutes les cartes en main.
Parlez ou je m'en vais.
Tu le toisais. Ton week-end semblait bien parti pour foutre le camp sans toi...


electric bird.



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Le duo de l'année   Jeu 14 Juil - 20:59

avatar
Zenn

Sabertooth

Click

Le duo de l'année
Nicky

Tandis que je lui parlais de tous ce qu’elle pourrait trouver au palais, de tous les avantages qu’il y avait à participer à la compétition, son visage restait de marbre, et mes paroles coulaient sans parvenir le moins du monde à attirer son attention. Elle coupa court et brusquement elle me demanda ce qu’il se passait, ici, au palais.

Mon visage se décomposa immédiatement, le temps d’un instant, je m’imaginais déjà la jeune femme fuyant en apprenant qu’il y avait eu des enlèvements, puis mon incapacité à retrouver Ariel, la mort d’Ariel ? Non ça n’arrivera pas ! Jamais !

Me reprenant, je répondis d’une voix néanmoins peu assurée.

"-C-comment ça que s’est-il passé ? Rien bien entendu que voulez-vous qu’il se passe à un festival de ce genre ? Des enlèvements ? Aha la bonne blague aucune chance, ce serait ridicule ! "

Eh merde. T’étais vraiment con des fois. Si elle t’avait c’est qu’elle savait déjà qu’il s’était passé un truc. Elle voulait juste que tu le lui confirme, et que tu précises peut-être la nature de l’événement. Dans tous les cas, inutile de chercher à la duper, maintenant que, comme un imbécile, tu avais vendu la mèche, il valait mieux tout lui dire.

Souriant, un peu embarrassé devant son air intransigeant, je déballai toute la vérité.

« -Oui bon vous avez raison, il s’est bien passé un truc. » A ces mots, mon visage s’assombrit, mon ton se fit plus froid. Je ne pouvais m’empêcher de penser à Ariel, captive quelque part, attendant qu’on la délivre. Je haïssais au plus haut point celui qui avait osé faire ça. Mais je m’en voulais aussi, le fait d’être dans une guilde ne nous mettait pas à l’abri des misères du monde et du danger, j’aurais dû être plus vigilant.

« -Ma sœur Ariel, la petite fille qui était avec moi, a été enlevée. Mais elle n’est pas la seule. Plusieurs autres personnes ont disparues dans le palais. Toutes participaient au concours de Shariva. Je…je pense qu’il doit s’agir d’un autre participant qui enlève ses concurrents, sinon, pourquoi ne s’attaquer qu’aux participants ? C’est pour ça que j’ai absolument besoin de vous. Je dois participer pour retrouver ce monstre et retrouver ma sœur. Et il faut être deux pour participer, du coup, j’ai vraiment besoin de vous. En plus du fait d’être deux, il me faut apprendre à skier, si je dois me lancer à la poursuite d’un homme dans les montagnes, avec mon niveau actuel, je ne risque pas d’arriver à grand-chose. Aussi je vous en supplie, pour moi, pour ma sœur, il faut que vous m’aidiez ! »

Je n’aimais pas avoir à supplier ainsi les gens. Mais là, je n’avais plus vraiment le choix, et puis l’allure de cette femme, et le fait qu’elle s’était douté très rapidement que quelque chose clochait, tout ça me laissait à penser qu’elle n’était pas juste une très bonne skieuse. M’enfin, ça, l’avenir nous le dira.

Sa question sur la magie m’avait intrigué, comment avait-elle deviné que j’étais un mage ? Même si je portais le tatouage de Sabertooth, il était dissimulé par mes gants. Peut-être était-ce quand j’avais utilisé ma magie pour lui foncer dessus ? Possible.

« - Vous êtes plutôt douée pour ce qui est de l’observation vous n’est-ce pas ? Je suis effectivement un mage, de Sabertooth. » Joignant le geste à la parole, je retirai mon gant droit pour lui montrer mon signe. Puis, agitant légèrement la main, je fis souffler une légère brise autour de notre table.

« -Et voici ma magie, le vent. »

Il y avait peu de gens porches de nous, et j'avais fait ça assez discrètement, inutile d'attirer l'attention sur nous, les mages ne sont pas toujours bien vus, et même si beaucoup de mage se rendaient à la compétition organisée par la guilde Shariva, il en restait qui étaient non mage et gardaient une certaine rancœur après les événements d'Ajatar.

La fixant, j’étais suspendu à ses lèvres, je voulais absolument qu’elle m’aide. Dans le café, les gens commençaient à s’affairer et à se lever. Le soleil déclinait lentement derrière les cimes des montagnes. La journée touchait donc à sa fin, le café allait certainement fermer d’ici peu.

« -Vous savez, si vous avez besoin de temps pour réfléchir à ma demande, qui je le conçois est assez inhabituelle, d’autant que cela pourrait tout à fait être dangereux, je le comprendrais parfaitement. Et à moins que vous n’ayez déjà une réponse à me faire, je vous propose de nous retrouver demain matin, devant l’entrée du palais. Je vous y attendrais, vous n’avez qu’à venir si vous acceptez et dans le cas contraire, je ne vous importunerai plus avec mes histoires. Qu’en dites-vous ? »

J’avais le regard plein d’espoir, je souhaitais tellement qu’elle accepte immédiatement, qu’on retrouve Ariel et que tout ça se finisse. Mais je peux comprendre qu’on ait besoin de réfléchir à une telle situation, après tout, tout ceci lui tombait dessus un peu sans prévenir. Quoi qu’il en soit, j’attendais sa réponse, prêt à partir si elle avait besoin de réfléchir, après tout, la nuit porte conseil.

© Adrenalean pour Epicode
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Le duo de l'année   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Bonne Année
» Couple de l'année
» "Konkour Gros Boum" fin d'année Apocalypse
» Kylan Hummel [ACCEPTE] ~ Poufsouffle (4e année)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Nord :: Mont Yakobe