Partagez | .
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Rencontre autour d'un thé [ Avec : Sybilia ]
 MessageSujet: Rencontre autour d'un thé [ Avec : Sybilia ]   Dim 20 Mar - 21:32

avatar
Gin Selkins

Simple Mortel

Click




Oak Town, une ville au air médiévale avec ses maisons de pierres parfois tellement collées entre elles qu’ils seraient impossibles de s’y glisser, où ses grandes tours qu’on pouvait parfois trouver l’entrée par ici ou par là. Ville où la prestigieuse guilde de Sabertooth se trouve. Dire autre chose quant à ce bourg était difficile, c’était la première fois qu’il mettait les pieds, il ne venait pas pour le travailler, mais bien comme un parfait touriste. Avec un petit calepin et un crayon, il explorait notant les lieux intéressants.

La construction de la ville était intéressante, elle formait un grand cercle à plusieurs niveaux, chaque étage semblait former un quartier spécialisé dans tel ou tel chose, c’est du moins ce que pensait Gin, car par exemple, il retrouvait une grande partie des magasins de textiles et autres vêtements regroupés aux mêmes endroits, ainsi que les habitations dans le deuxième cercle. Le centre de la ville était, quant à lui, réservé à la guilde locale, ce qui est assez logique puisqu’à l’époque actuelle, le travail qu’exerce une guilde faite vivre une ville, ces derniers demandent des services payés et les mages faisant partie les exécutent pour recevoir la récompense… Enfin, « époque actuelle », le terme n’est peut-être pas le bon, avec les récents événements, personne ne sait vraiment ce que réserve le futur !

Gin en profite pour parler avec la population d’Oak Town, demandant des lieux intéressant qu’il aurait pu louper. Beaucoup lui indiquèrent à quel point la ville était prospère avec la guilde locale, où ils répondirent en haussant les épaules disant que c’était une ville plutôt calme et sans grand intérêt… A part peut-être pour les fans de l’architecture. Certains disaient que c’était une ville comme une autre.

Assit sur un banc en pierre dans une petite ruelle, où personne ne semblait jamais venir d’ailleurs, Gin se mettait à grommeler se demandant si les habitants étaient trop réservés pour avouer quelque chose d’aussi simple ou qu’il n’y avait vraiment rien à voir. Il sortit son calepin d’une poche intérieure, puis l’ouvrit. Sur la première page se trouvaient « les points de rencontre habituelle », ce qui signifie dans le jargon de Gin, les bars et tavernes où il pouvait trouver du travail ! La seconde page se trouvait quelques restaurants où il pouvait tout aussi bien parler affaires quand il s’agissait d’un travail qui impliquait des personnes… Un peu plus riche que, ses employeurs habituels ou tout simplement pour inviter une jolie mademoiselle. Suite à cela, deux ou trois endroits plutôt qui éveillait en lui de la curiosité. Gin émit un nouveau soupire tout en abaissant la tête.

Le samouraï fit un bond lorsqu’un petit rire s’élevait à ses côtés. Une jambe en l’air, les bras ne sachant pas où se placer, Gin regardait la grand-mère assit sur le même banc où il se trouvait il y a peine quelque seconde avec des yeux effarés. La seule question qui trottait dans la tête du permanenté était : « Comment la grand-mère était apparu assis sur le même banc que lui ?! ». La réponse venait d’elle-même.

- Hohoho ! Vous ne m’avez pas remarqué tout à l’heure quand vous vous êtes assis et un simple rire vous fait danser la salsa ? Amusant, amusant ! Hohoho !

Gin arrêtait de gesticuler comme un danseur et se calmait. Pour lui, elle avait tout simplement apparu sans crier gare, mais en fait… Gin est un imbécile qui n’avait pas vu qu’elle était là avant lui ! Il lui présentait ses excuses et allait partir avant de refaire une connerie. Mais la mamie lui mit sa canne entre les jambes, le samouraï faisait tomber face contre terre, mais se rattrapait en plaquant ses mains contre le sol avant l’atterrissage. Regardant la personne du troisième âge avec un air presque choqué, Gin se relevait.

Hohoho ! Attends un peu mon garçon, j’ai pu voir ta liste et je pense qu’il en manque un endroit plutôt sympathique !

Curieux, Gin se mit à écouter les indications de la mamie.

Les pas du samouraï l’emmenèrent vers une enseigne « La Fleur d’Oak » qui se trouve être un salon de thé. Gin aime bien le thé, mais… Ce n’est pas vraiment le genre d’endroit où il a l’habitude d’aller. Mais la grand-mère avait l’air tellement convaincant qu’il s’était dit que cela allait être une bonne idée d’y aller ! C’était juste un salon de thé où des gens buvaient du thé tout en discutant de leur journée… Bon, là, à ce que j’ai compris, on pouvait même carrément manger en plus du thé… Mais… C’est tout ? Gin plaçait ses mains devant ses yeux, au point où il en était, il pouvait bien prendre une pause, non ?

C’est ainsi que Gin pénétrait dans le salon. S’attendant à trouver divers table avec des gens, il trouvait un accueil, une jeune femme habillée de façon… Traditionnel ? Peut-être… Se trouvait derrière le comptoir. Cette dernière souhaitait la bienvenue au visiteur, demandant s’il venait réserver ou s’il avait une réservation.

- Une… Une réservation ? Je… Ne savait pas, je suis venu, intrigué par la boutique.

- Ah ! Je ne suis désolé monsieur, nous ne prenons que par réservation ses temps-ci.

- Dommage… La mamie avait dit que je pourrais prendre un thé quand bon me semble…

La demoiselle semblait… Choqué pendant quelques secondes. Puis elle reprit la parole.

- Une… Une mamie ? Pourriez-vous me la décrire s’il vous plaît ?

Intrigué par la demande, Gin s’exécutait, décrivant la personne qu’il avait rencontrée. Suite à cela, l’hôtesse émit un soupir. Elle dit qu’elle allait trouver un moyen de lui obtenir une place. Elle demandait à Gin de la suivre. Ils prenaient le couloir se trouvant à côté du comptoir. De multiple porte espacée de plusieurs mètres s’y trouvaient. Certains entrouvertes montraient leurs contenus. Une salle avec pour parquet, mur et plafond du verre qui laissait la vision sur un aquarium, ce dernier entourait en réalité la pièce. Une autre pièce était complètement murée de livre. Gin comprenait maintenant la curiosité, chaque salle avait son propre thème, ceux-ci étaient… Plutôt impressionnant.

La demoiselle toquait à une porte, l’ouvrit légèrement et commençait à parler avec la personne se trouvant à l’intérieur. Gin jetait un coup d’œil par l’ouverture. La salle semblait assez simple, mais celle-ci avait une vitre montrant l’extérieure de la ville, c’était ni plus, ni moins, une jolie vue.

- Excuser-moi de vous déranger mademoiselle. Je sais que vous avez réservé cette salle, mais… Il y a comme un petit problème. Pourriez-vous, si vous le voulez, laisser entrer une personne dans ce salon ? Bien sûr, vous serez dédommagé pour la gêne occasionnée.

Elle attendit une réponse de la personne. Gin avait compris « mademoiselle », il allait au moins bien se tenir durant ce « tête-à-tête improvisé ».

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Rencontre autour d'un thé [ Avec : Sybilia ]   Lun 21 Mar - 0:33

avatar
Sybilia Philips

Sabertooth

Click

Rencontre autour d'un thé
avec Gin Selkins



S'il y a bien un surnom qu'on m'a donnée à la guilde, c'est « l'alcoolique ». Ce n'est pas parce que je suis arrivée avec Bacchus, mais bien parce que la première chose que j'ai faite en y entrant, c'est de boire cul-sec à même la bouteille la vodka du bar de la guilde. Il faut dire que j'avais une bonne raison de le faire... J'étais déprimée, démolie, carrément détruite par tous les événements qui s'enchaînaient dans ma vie et la seule chose que j'avais envie de faire, c'était de boire. Je voulais boire de l'alcool jusqu'en m'en noyer, jusqu'à oublier la douleur physique et psychologique. On m'a tellement enlevée de choses que j'arrivais plus à supporter... jusqu'à ce que ce soit Sting qui me tende la main et qui s'offre pour me supporter, pour m'aider à me relever, à me remettre de tout ça et à changer ma vie complètement.

Sauf que mon véritable moi ne boit pas comme Bacchus. Le véritable moi est sage, se repose à genoux devant une table basse et sirote son thé comme elle l'a toujours faite. J'ai envie de passer un peu de temps par moi-même à essayer de retrouver ce « vrai » moi. Je me donne espoir qu'il doit exister au fond de toutes ces crevasses de mon coeur qui se reforment peu à peu. Quand j'ai décidé de marcher dans la ville de la guilde, j'ai repéré ce salon de thé. Les yeux pétillants, la gueule grande ouverte comme une gamine, j'arrivais pas à y croire qu'un endroit comme ça pouvait exister. Je suis alors entrée et je me suis informée de son fonctionnement. Il fallait réserver une table et son thème... alors c'est ce que j'ai fait. Un thème simple, un endroit pour relaxer simplement et boire du thé frais. C'est ce que j'ai besoin.

Le jour est enfin arrivé pour moi d'essayer ce salon de thé où j'ai réservé. Habillée d'une simple jupe longue jusqu'aux genoux, d'une camisole simple mais décolletée suffisamment pour montrer mon tatouage de guilde au-dessus de mon coeur, à la base de ma poitrine et un veston pour me tenir au chaud juste au cas où le vent se lèverait. Je me regarde à travers la glace et me dis qu'il manque quelque chose... Je souris avant de penser à l'écharpe d'Edan et de me l'enrouler autour du cou. Allez, juste au cas où le destin déciderait qu'on se croiserait aujourd'hui... Balo se met à me bousculer et à vouloir me bondir dessus d'impatience. « Hé! Je ne serai pas partie longtemps mon gros! Je vais seulement boire du thé! Je reviendrai dans quelques heures! » Le loup pousse une plainte pour me supplier de l'amener avec moi, mais les animaux sont bien sûr interdits... Je lui tapote la tête et me sauve en vitesse pour ne pas être en retard, mais y'a encore Caleb qui me voit descendre de l'étage en trombe et qui s'impose devant moi, le haut du corps penché vers l'avant comme s'il cherchait à se fracasser la tête contre la mienne. Je me stoppe.

« Quoi? Tu veux encore savoir où je vais? »

« Hum... peut-être bien! Ça a l'air rigolo. Te voir habillée comme ça me laisse penser que t'as un rencart! »

« Non maman je ne rentrerai pas tard, promis. Non sérieux je vais juste boire du thé... »

« L'Alcoolique qui boit du thé... mais oui c'est ça... »

Il passe son bras autour de mes épaules et il m'attire vers lui, me prenant par surprise.

« Où que tu ailles, sois prudente. »

Mon doigt s'enfonce entre deux de ses côtes, le forçant à se dégager et à se plier de douleurs.

« Oui maman, je tiendrai ma tasse à deux mains, maman! »

Puis je me sauve à la course, claquant presque la porte derrière moi. Orga s'approche de Caleb, les poings sur les hanches : « Tu devrais peut-être la laisser tranquille un peu. » Caleb sourit : « Elle craquera un jour... je le sens. »

Je dévale la rue principale d'Oak Town à la course pour me rendre au salon de thé. Moi qui voulais arriver d'avance... c'est pas gagné! J'arrive pile à l'heure, essoufflée, faisant sourire l'hôtesse habillée d'une élégance qui me rappelle un peu mon pays d'origine. Je me présente. Elle suit sa liste des yeux avant de me demander de la suivre. Nous passons devant plusieurs salles. La mienne est située presque au fond du bâtiment décoré avec tellement de délicatesses... Elle pousse la porte sur le côté et me fait entrer. Je retire mes chaussures et m'installe sur le coussin. Je regarde la pièce lentement, la fenêtre, la table, le tatami. Je soupire de bonheur. C'est tranquille... La liste de thé est devant moi. Je la prends à deux mains pour lire ce qu'elle contient mais à peine ai-je commencé à la lire que l'hôtesse refait son entrée en s'excusant. Une personne à partager cette pièce? J'espère qu'il ne s'agit pas de Caleb... Je ne pense pas. Il est tellement paresseux qu'il préfère rester écrasé dans son canapé...

« Pas de problème! Il y a encore de la place! Ha! Ha! Ha! »

L'hôtesse hoche la tête et fait entrer cette personne dans ma pièce en fermant la porte derrière lui. Je lui souris en le saluant gentiment: « Bonjour! » Puis je vois les sabres qu'il traîne avec lui. Je trouve ça étrange, mais ce n'est pas la première fois que je vois ce genre de manie. Uriel aussi a l'habitude de traîner un sabre partout où il va... Je tends le menu toujours en souriant à cette nouvelle personne. « Tenez! Je n'ai pas encore commandé mon thé. Si vous voulez y jeter un coup d'oeil... » Je me demande encore si c'est la solitude que j'ai essayé de retrouver ici en réservant pour une personne ou bien les habitudes traditionnelles qui me manquent.

« Hum... je suis Sybilia! »

Quoi dire dans une pièce aussi tranquille qui reflète un silence de mort inquiétant?

Code by Silver Lungs
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Rencontre autour d'un thé [ Avec : Sybilia ]   Lun 21 Mar - 18:55

avatar
Gin Selkins

Simple Mortel

Click




Une fois l’accord fut donné, la serveuse laissait entrer Gin. Maintenant, la porte bien ouverte, il vit à quel point la pièce était simple, à part peut-être la grande baie vitrée qu’il avait vue dans l’ouverture. Le lieu avait était pensé pour qu’on puisse se reposer en toute sérénité, Gin avait légèrement l’impression de la briser en entrant. Au centre, une table basse légèrement décorée, accroupit à côté, une mademoiselle aux longs cheveux noirs avec un visage souriant, celle-ci le saluait, Gin retournait la salutation d’un « bonjour » tout en enchaînant par un « je vous remercie ».

Alors qu’il allait s’apprêter à passer la porte pour rejoindre la table, un léger raclement de gorge de fit entendre, provenant de son dos. Stoppant net tout mouvement de jambe, il retournait sa tête, pour voir la serveuse faire un signe de tête négatif. Haussant un sourcil à son attention, celle-ci indiquait le sol. Ne comprenant pas trop ce qu’elle voulait dire, il jetait un coup d’œil par terre. Aligné à côté de la porte, une paire de chaussures attendait son propriétaire qui devait surement être l’occupante de la salle. Poussant un léger « oh », le mercenaire se mit à enlever des bottes. Mettre en rogne la serveuse serait plutôt fâcheux, surtout qu’il c’était pointé à l’improviste ! D’ailleurs, en sortant, il fallait qu’il demande qui était cette grand-mère à la réceptionniste, cela l’intriguait qu’elle change d’avis et qu’elle le laisse pouvoir venir.

Cette même serveuse annonçait qu’elle allait chercher quelques collations comportant quelques petits gâteaux et autres sucreries et qu’elle prendrait la commande à ce moment-là. Gin hochait de la tête, puis fermait la porte en la faisant coulisser. Il se retournait, jetant un coup d’œil à la mademoiselle. Était-elle curieuse du nouveau venu ? Si oui… Elle n’avait pas trop l’air de l’afficher. Par politesse, il se plaçait face à elle, se mettre dans un coin de table pour faire style qu’il ne devait pas faire attention à lui serait plutôt malvenu et grossier. Avant de s’asseoir, il prit le temps de retirer son sabre en bois ainsi que l’autre arme, où il prit le temps de vérifier si le cordon qui retenait la lame au fourreau était toujours aussi bien serré. Ses gestes avaient peut-être interpellé la brune, mais il allait y venir, quand peut-être la discussion aura été amorcée… Bien que cela puisse paraître étrange de parler d’arme ainsi, non, il l’expliquerait tout en parlant de son travail…

Ayant un peu de mal à s’asseoir comme le faisait celle qui lui faisait face, ce dont il pensait qu’il s’agissait de la bonne méthode pour s’asseoir à une table de ce style, Gin se mit dans une position avec un genou relevé et la seconde jambe qui passait par-dessous l’autre. Étant maintenant face à la femme, il remarquait quelque chose qu’il n’avait pas vu depuis la porte, sans vraiment regarder sa poitrine, on pouvait apercevoir une marque, il se rappelait en avoir vu sur les bannières de Sabertooth. Il croisait pas mal de mage ces temps-ci… Il espérait que cela n’allait pas être une histoire catastrophique comme celle avec Enya Taylor, rien qu’en y pensant, il eut un léger frisson. Regardant une nouvelle fois la mademoiselle qui zieutait une fois la carte des thés, une fois la pièce et une autre fois Gin, ce dernier barrait mentalement l’un de ses préjugés débiles sans réel fondement qu’il se faisait des mages appartenant aux guildes officielles, pensant qu’ils étaient tous des machines à travailler.

La supposée mage lui présentait la carte, puis se présentait sous le nom de Sybilia. Le samouraï répondit en souriant.

Ravie de te rencontrer, je me nomme Gin. Ah oui, pour m’excuser, permets-moi de payer les consommations.

Les présentations terminées, Gin était passé à la « deuxième phase », là où il devrait mettre en confiance son interlocuteur… Il avait appris ceci de sa mère qui était marchande. Bien qu’il n’aille pas essayer de lui vendre des carpettes ou des cuisines en kit, le mercenaire tenait au moins à bien s’entendre avec elle. Gin regardait à son tour la carte, il avait plutôt l’embarras du choix, il lui fallait quelque chose de « frais » dans la composition, son choix tombait sur un qui se prénommait « alizés », comportant quelques fruits.

D’habitude, après les présentations, Gin aurait continué la conversation, mais là… Il ne savait pas trop quoi dire. Reprendre la conversation après un blanc pouvait être compliqué. Puis, une idée apparut dans son esprit. Un bras servant d’appuis, l’autre se levait pour pointer la marquer que portait Sybilia.

- Un peu de réconfort après un travail ? C’est vrai que cela ne fait pas de mal, une boisson non alcoolisée pour se requinquer n’est si mal non plus !

Il espérait que la conversation allait débuter et ne pas rester dans le vide comme cela l’était. La porte s’ouvrit après qu’on est frappé. La serveuse était de retour avec un plateau chargé de gourmandise. Gin annonçait ce qu’il voulait, puis tournait la tête en direction de la brune tout en louchant sur le plateau, mais il allait attendre un peu avant de se jeter dessus.

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Rencontre autour d'un thé [ Avec : Sybilia ]   Lun 21 Mar - 19:58

avatar
Sybilia Philips

Sabertooth

Click

Rencontre autour d'un thé
avec Gin Selkins



Le nouvel invité me remercie de le faire entrer dans la même pièce que moi, mais je secoue la tête pour lui montrer qu'il n'y a pas de remerciements à me faire. J'ai remarqué que l'endroit est bondé et très populaire, alors pourquoi refuser une personne d'entrer s'il y a encore de la place? Je le vois en pleine discussion oculaire avec l'hôtesse qui essaie de lui faire comprendre qu'il faut enlever ses chaussures avant d'entrer et je me mets à rire un peu. Je constate qu'il n'est pas un habitué des lieux et ce doit être pour ça aussi qu'il n'ait pas eu la chance d'avoir une pièce pour lui... La dame nous dit qu'elle part chercher des collations et des sucreries. J'hoche la tête en guise de réponse tout en suivant l'homme aux cheveux de cendre des yeux.

Il s'assied... d'une façon particulière. Il est vrai que lorsque nous ne sommes pas habitués à ce genre de position, on peut trouver ça douloureux. Une main devant ma bouche, je me retiens de rire, mais mes joues rosées me trahissent. Tant pis! Je n'ai pas vu ses yeux qui regardent mon tatouage étant donné que j'ai les yeux sur le menu à ma hâter à choisir quelque chose à boire. Après ma présentation, il se nomme comme étant Gin et il propose même de payer les consommations! Je deviens un peu mal à l'aise tout d'un coup et je prononce ces mots d'un rythme de voix rapide:

« Mais non! Ce n'est pas nécessaire! J'ai les moyens! Mais si vous insistez je... je me plierai à contre-coeur! Ha! Ha! »

J'ai rarement apprécié qu'on paie à ma place. J'ai toujours su me débrouiller par moi-même et là, un pur inconnu me propose de payer la facture? Je me gratte le derrière de la tête pour penser à autre chose que ce foutu principe stupide. Après un silence inquiétant suit le bras de Gin qui se lève et son doigt qui pointe en direction de mon tatouage. Je baisse les yeux par réflexe et comprends qu'il parle de mon travail de mage. Chercher du réconfort? Il n'a pas tort.. C'est peut-être pour ça finalement que je suis venue ici... Même si je suis en compagnie de quelqu'un, c'est largement plus tranquille qu'à la guilde où les gens passent leur temps à gueuler et s'engueuler, faisant bourdonner mes oreilles toute la journée. La voix de Gin aussi, elle est réconfortante.

« Oh! On peut dire ça! Hi! Hi! Ça fait quelques jours que je suis revenue de mission déjà! Mais c'est un fait, le thé est quelque chose de très réconfortant! C'est la même chose pour vous? Vous faites quoi dans la vie? Vous êtes mage aussi? »

La serveuse fait ensuite son entrée, coupant notre conversation en deux avec sa présence. Elle dépose le plateau et prend note de nos breuvages. Gin opte pour un thé frais et pour ma part, quelque chose de simple : un thé vert avec des feuilles de la région. Nos commandes prises, elle referme derrière elle et nous revoilà juste lui et moi. C'est mon tour cette fois de pointer du doigt et je pointe ses armes qu'il traîne avec lui.

« Vous les traînez avec vous pour le travail? »

J'aurais envie de lui montrer la mienne aussi, mais dans un lieu aussi paisible, utiliser la magie, ce serait briser la sérénité de ce lieu. Je regarde le plateau que la dame a laissé près de la porte, me laisse tomber sur le côté pour poser mon doigt au bord et l'attirer dans ma direction. Quand il est à portée de mes deux mains, je le dépose sur la table et souris à Gin:

« Vous pouvez manger ceux-là, mais gardez ceux-là pour manger avec votre thé! Bon appétit! »

Dis-je en prenant un premier gâteau du bout des doigts et le croquer avec appétit. J'ai compris juste par le fait qu'il ne sache pas s'asseoir comme moi et qu'il devait retirer ses bottes, qu'il ne savait sûrement pas le secret derrière ces gâteaux...
Code by Silver Lungs
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Rencontre autour d'un thé [ Avec : Sybilia ]   Mer 23 Mar - 14:58

avatar
Gin Selkins

Simple Mortel

Click




Gin ne réagissait pas quand elle lui demandait s’il était un mage, un léger sourire aux lèvres naquit sur ses lèvres. Ce n’était pas une réponse pour sa question, mais plutôt un sourire en réponse à un écho du passé où il se rappelait que quand il était gosse, il s’imaginait pouvoir utiliser la magie, défiant les éléments. Le sourire s’estompait vite quand il se rappelait ce jour où on lui avait annoncé être inapte à toute forme de magie. Il allait répondre qu’il faisait un métier similaire aux gens travaillant dans les guildes de mages ou mercenaires… Sans pour autant appartenir à un groupe et sans avoir une once de magie. Mais il fut coupé par l’arrivé de la serveuse, portant un plateau de gourmandise, celle-ci jetait un regard en direction de Gin, un regard désapprobateur… Surement à cause de la position, le seul réflexe qu’eut le samouraï fut de se gratter le visage, gêné.

Le permanenté passait sa commande, Sybilia fit de même optant pour quelque chose de plus local. La serveuse notait tout, laissait le plateau et partit préparer les boissons. La demoiselle qui lui faisait face posait une nouvelle question, il n’avait pas encore répondu à la précédente, mais cette nouvelle question était plus ou moins liée à l’autre. De la même façon qu’il avait faite plus tôt, elle pointait du doigt les armes qu’il avait emporté. Alors qu’il réfléchissait à quel mot utiliser pour parler du « cadeau empoisonné » qu’on lui avait fait, la mage continuait avec les biscuits que la serveuse avait déposés.

Il regardait le plateau avec suspicion, pour lui… Ce n’était que des gâteaux, mangé dans un ordre précis les pâtisseries lui faisaient hausser les sourcils, cela avait de l’importance. Bien qu’elle lui ait donné des instructions, Gin ne put s’empêcher d’en prendre des deux sortes, par curiosité. En tenant un dans chaque main, il les examinait, mais n’arrivait pas à comprendre le pourquoi du comment. Il croquait un morceau dans le premier que Sybilia lui avait présenté. Un goût plutôt doux et sucré se sentir dans la bouche qui était plutôt appréciable. Il tournait la tête en direction de l’autre gâteau, encore intact, se demandant pourquoi il devait être mangé avec le thé. Ne pouvant résister, il croquait un morceau… Et il aurait peut-être dû écouter au lieu d’être curieux.

- Ah ! Amer, je comprends pourquoi pas le thé maintenant, pouah !

Gin prit une serviette, se trouvant sur le plateau apporté par la serveuse, pour y déposer celui au goût amer. Grignotant plutôt celui au goût douceâtre.

- Hé bien… Pour vous répondre à vos précédentes questions… Oui, ces sabres sont mes outils de travail… Enfin, celui-là.

Gin montrait le sabre en bois, puis celui qui était scellé par un cordon.

- Celui-là… Je pourrais vous dire que c’est un prêt qu’on m’a fait, que je compte bien rendre, mais que je n’utiliserais pas. Pour le travail… Eh bien, on peut dire que je fais un travail similaire à celui qu’on trouve dans les guildes. La différence est que je ne fais partie d’aucune guilde, donc, je voyage beaucoup, trouvant parfois des… Ports auquel m’accrocher pendant un temps. Mais malheureusement non, je ne suis pas mage… Et même avec toute la bonne volonté du monde, je ne pourrais pas le devenir…

Le mercenaire se levait, puis se dirigeait vers la baie vitrée, regardant le lointain paysage. Il expliquait ensuite que normalement, un humain normal pouvait devenir mage avec… Beaucoup de volonté ou différentes pratiques, mais qu’il était une personne à être inapte à la magie, dans l’incapacité la plus totale à pouvoir apprendre ne serait la plus basique des magies. Gin émit un petit rire ironique.

Après avoir zieuté pendant quelques secondes, l’extérieur, il se retournait, le visage souriant. Il n’était pas là pour plomber l’ambiance, mais pour se reposer un peu. Remonter de vieux démons n’était pas le meilleur choix.Après avoir zieuté pendant quelques secondes, l’extérieur, il se retournait, le visage souriant.

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Rencontre autour d'un thé [ Avec : Sybilia ]   Sam 26 Mar - 20:21

avatar
Sybilia Philips

Sabertooth

Click

Rencontre autour d'un thé
avec Gin Selkins



Il est curieux malgré les instructions. Il veut savoir pourquoi il y a un ordre, il veut savoir ce que ça fait de briser le conventionnel, les règles déjà établies pour de simples petits gâteaux. N'importe qui se serait dit que l'ordre n'importe pas, mais quand on sait, quand on est passé par-là, on ne fait plus à notre tête, on laisse notre curiosité de côté et on ne pense même plus à tester. Gin l'a appris à ses dépends comme moi quand j'étais petite. On est curieux. Pourquoi pas tous en même temps? Ils ont tous l'air d'être pareils, bons, sucrés... mais non. Quand on apprend à boire du thé, on apprend qu'il n'y a pas que le thé, il y a les acocmpagnements, il a la cérémonie, la façon de se comporter et les choses à dire... parce qu'il n'y a jamais rien à dire normalement... mais là, la normalité peut être mise de côté.

Quand il se rend compte de son erreur et qu'il grimace presque à sa bouchée, je ne peux pas m'empêcher de rire. De la situation, de lui, de moi qui suis passée aussi par-là. Une situation cocasse que je n'arrive pas à bien cacher sous un masque. Parce que j'en ai marre de me cacher tout court ou de porter un masque de toutes façons... Je le regarde mettre de côté le gâteau « surprise ». Il me répond ensuite qu'un des deux sabres lui sert à son travail. Mes sourcils se lèvent par surprise, mais à la fois d'intérêt que je porte. L'autre, il s'agit d'une sorte d'emprunt qu'il ne compte pas utiliser de sitôt. Puis je me demande: Pourquoi en bois? Mais je ne m'attarde pas à cette question, je suis plus surprise par le fait qu'il ne puisse pas utiliser la magie. Je sursaute un peu avant d'afficher un air un peu triste:

« Je... je suis désolée pour vous. »

Parce qu'on ne choisit pas comment on naît, ni où on naît. Autant qu'au tout départ je détestais ma magie parce que c'est de la destruction pure que maintenant, j'ai réussi à l'apprivoiser et à la rendre utile partout où je vais. Je vois plus loin que des bombes volantes, je vois les papillons, la lumière, la liberté... Il continue sur le fait que des humains peuvent apprivoiser la magie avec de la volonté mais que pour lui, toutes les solutions du monde étaient impossibles. Je me gratte la joue, un peu mal à l'aise. Je n'ai jamais aimé avoir l'air supérieure aux autres, avoir des avantages ou des possibilités qui sont absentes pour d'autres. Là, je vis un malaise que je n'ai pas ressenti depuis bien longtemps. Et pourtant, malgré son malheur, malgré le fait qu'il aurait sûrement aimé goûter à la magie, il se retourne avec un franc sourire.

« Je suis contente de voir que malgré le fait que vous ne puissiez pas utiliser la magie, vous ne soyez pas dégoûtés des mages. De toutes façons, la magie n'a pas toujours été la seule façon de régler les conflits. Parfois, seuls les mots suffisent. »

Je souris à mon tour. Je me tourne un peu en direction des sabres et l'interrogation s'en prend à mon expression faciale.

« J'essaie de comprendre le concept du sabre en bois... S'agit-il de raisons qui vous sont propres? Ou bien parce que vous ne pouvez pas vous payer un vrai sabre tranchant? »

J'ai essayé de changer le cours de la conversation avec un peu d'humour, mais étant donné que je suis mauvaise pour raconter des blagues, je ne sais même pas si ça réussira à effacer son goût amer du passé...

Code by Silver Lungs
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Rencontre autour d'un thé [ Avec : Sybilia ]   Mar 29 Mar - 15:31

avatar
Gin Selkins

Simple Mortel

Click




Maintenant retourné, il pouvait voir le visage de Sybilia, son visage affichait un air qu’il connaissait déjà que trop bien. Elle était désolée pour ce qu’il lui arrivait. Il fit signe de la main qu’elle n’était pas obligée. Il s'était habitué à ce regard, depuis longtemps, depuis son enfance. Il levait sa main, puis la fermait et l’ouvrait à tour de rôle, la magie seule n’était pas le seul moyen d’avancer, la magie utilisée est celle pour créer et imaginer par l’homme, ce qui impliquait que l’homme lui-même pouvait évoluer, cette source intarissable qu’est la magie n’est qu’un moyen, non une fin. Il l’avait réalisé très tôt, depuis une partie de son enfance.

Gin revenait à la table, se remit dans la même position dans laquelle il était avant de s’être levé pour regarder au loin à travers la vitre. Elle reparlait, il était d’accord avec ce qu’elle disait, non, il n’était pas dégoûté des mages… Même les pires d’entre eux, où même les plus abjects.

- Dégoûté des mages ? Nan. La magie est quelque chose d’important. Bien qu’une partie de la magie permette de détruire, elle peut aussi créer. Les bâtiments, la vie au quotidien… Il y a pleins d’exemples. Mais celle-ci n’est pas une réponse unique.

Elle se tourne à nouveau vers les sabres, un visage où l’on pourrait croire prendre une forme de point d’interrogation, avec beaucoup d’imagination. Il se mit à se gratter la tête et émit un rire gêné. Il lui annonçait que ce sabre en bois était un souvenir, il tâtait le bois intact du sabre, on avait parfois du mal à croire que le sabre avait été utilisé pendant longtemps, on croyait le plus souvent du temps qu’il sortait d’un atelier, mais non. Il précisait aussi qu’il évitait les effusions de sang, sinon, il n’aurait aucun remords à utiliser l’autre sabre et que le mercenaire ne penserait même pas à le rendre à son propriétaire. Ce n’était pas une question d’équipement ou d’argent, plutôt d’ordre personnel.

La porte s’ouvrait à nouveau, la serveuse portant un nouveau plateau, comportant deux tasses de porcelaine avec théière où différents effluves sortaient des orifices permettant de servir le thé, avec de nouveaux accompagnements tel que du sucre. La mademoiselle jetait un coup d’œil à la mage, puis à Gin avec un regard désapprobateur.

- Gah ! Lâcher moi un peu ! J’ai rien fait, promis !

Avec un signe de tête, elle amenait le nouveau plateau. Posant sur des serviettes, qu’elle disposait devant les deux clients, plaçant à la suite des petites assiettes où les tasses s’y trouvèrent quelques instants après. Les gestes que la serveuse faisait étaient méthodiques et ordonnés. Exécutant chaque mouvement comme s’il s’agissait d’un rituel, ce qui devait être en quelque sorte le cas, après les diverses explications que lui avait fourni la mage de Sabertooth peu de temps avant. Suite à cela, les tasses étaient pleines et la serveuse sortait de la pièce.

Gin portait la main à sa tasse, celle-ci était plutôt tiède, mais le filet de vapeur indiquait clairement que l’intérieur était bien chaud, portant la tasse aux lèvres, où il faillit se brûler avec le contenu, il buvait quelques gorgées. Le goût rappelait celui d’un mélange de plusieurs fruits. Il tiquait quand le goût descendait le long de la gorge. Il prenait la carte qui avait été laissée sur le bord de la table, souhaitant regarder le thé qu’il avait pris. La composition était basée sur des fruits exotiques qui ne devaient pas forcement poussé dans la région… Donc importé, ce qui peut être assez cher. Son œil tiquait à nouveau, puis maugréait légèrement, avant de replacer la carte à l’endroit où elle se trouvait il y a quelque seconde.

Il reportait son attention sur Sybilia, lui demandant si elle appréciait ce qu’elle faisait au sein de sa guilde. N’ayant jamais mis les pieds dans une guilde, il lui demandait aussi comment c’était car… A part sa vie de vagabond mercenaire, il n’avait jamais vraiment appartenu à un groupe particulier. Notant dans sa tête que l’espèce de milice à laquelle il avait appartenu n’était qu’un mensonge.


Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Rencontre autour d'un thé [ Avec : Sybilia ]   Ven 1 Avr - 0:05

avatar
Sybilia Philips

Sabertooth

Click

Rencontre autour d'un thé
avec Gin Selkins



Détruire, créer, deux antipodes qui font partie d'un même tout. Il n'a pas tort et contrairement à moi, il voit la magie d'un bon oeil. Il voit les deux faces sans en ignorer une. Je l'ai toujours vue comme destructrice, triste, violente. Mais si on regarde un peu plus loin, des mages comme Altiel ou Wendy, des magies de création et de soins, je ne peux qu'y voir quelque chose de positif. La création stupéfait, les soins sauvent des vies. La mienne? Destructrice comme vingt, triste comme deux cents. J'ai toujours vu les papillons kamikazes comme une mauvaise chose pour moi et pour les autres. Je me suis toujours questionnée sur comment il me serait possible de me défendre sans tuer avec elle. J'ai réussi pourtant. En me pratiquant, en devenant meilleure. Tout devient mieux calculé et la peur s'estompe même si la crainte persiste.

La serveuse fait son entrée à nouveau et cette fois, elle a le thé en mains. Voyant que Gin n'a pas tenté d'opter pour la position traditionnelle, elle lui lance un regard assassin qui a eu comme résultat de me faire rire. Autant que Gin se sent mal à l'aise de la situation que moi, je rigole de son malheur derrière ma main. Je regarde ses gestes mécaniques poser le thé devant nous, remplir nos verres, effectuer tous ses mouvements. J'ai cru voir un robot... un robot avec des yeux lasers qui tuent l'aise des gens. Gin est le premier à boire le thé. Pour ma part, je le laisse reposer un peu pour laisser le temps à l'infusion de prendre et la température de diminuer un peu. Je ne comprends pas pourquoi il prend à nouveau le menu entre ses mains, mais je ne pose pas de questions. Je détourne les yeux vers les gâteaux et j'en mange un avec lenteur pour bien goûter toutes ses saveurs douces et sucrées. Il élève la voix pour me poser une question sur ma guilde. J'avale ma bouchée, prends une gorgée de thé et lui réponds enfin:

« Oui, j'apprécie ce que je fais et ce que j'apporte. En fait, c'est surtout ce vieux sentiment d'appartenance qui me revient et qui me fait du bien. Quand j'ai été accusée de trahison et bien... j'ai tout perdu autant au niveau matériel qu'émotionnel. J'étais complètement perdue et là, on m'a offert ça sur un plateau d'argent. Je n'étais pas à l'aise au départ étant donné mes antécédents auprès du Conseil... mais ils ont fait avec. Mon côté « Phantom Lord » les a séduits je pense! Hi! hi! »

Ce sentiment d'appartenance n'a jamais été aussi fort même à Phantom Lord. Je suppose que c'est le travail de tous les membres de la guilde ensemble qui a crée ça. Il doit aussi avoir « l'effet Caleb » qui entre en jeu. Il a beau passer son temps à m'embêter, mais je crois que ce serait pas pareil à la guilde s'il n'était pas là. Sabertooth ne serait pas ce qu'elle est non plus sans le superbe travail de Sting et de son dévouement auprès de ses membres.

« J'aime aider les gens sans imposer un côté autoritaire à ma présence. Je peux enfin être moi-même sans me classer au-dessus de tout le monde. Vous ne pouvez pas savoir à quel point ça me fait du bien! »

Quand je repense à ce qu'il a dit à propos de ses sabres, je me dis que j'ai devant moi un grand Saint. Se promener avec un sabre en bois pour éviter de faire couler le sang et éviter de rendre un sabre tranchant à son propriétaire, il faut dire qu'il essaie d'éviter la violence le plus possible et c'est très bien comme ça. Juste par ce qu'il dégage, j'ai envie d'insister et de payer nos commandes. Cependant, protester d'avantage sur sa décision ne ferait de moi qu'une dinde. Après avoir bu une autre gorgée de mon thé, je lui demande:

« Et puis ce thé, il vous plaît? »

Code by Silver Lungs
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Rencontre autour d'un thé [ Avec : Sybilia ]   Dim 3 Avr - 15:59

avatar
Gin Selkins

Simple Mortel

Click




Gin suivit l’exemple de Sybilia, prenant le gâteau qu’il avait laissé de côté, celui qui devait être mangé en même temps que la boisson. Le goût âpre qu’il avait laissé était encore bien frais dans sa mémoire, s’attendant encore une fois à sentir cette mauvaise sensation entre les dents, mais une fois en bouche, le mercenaire fut assez surpris. Zieutant le thé puis la gourmandise à tour de rôle, il se demandait comment le contenu de la tasse pouvait changer à ce point le biscuit. Plusieurs mots qu’elle dit avaient interpellé Gin, mais il essayait de rien montrer sur son visage, néanmoins, il ne put pas cacher le tic sur son visage quand elle annonçait le mot « trahison ». Curieux comme il l’était, il se retenait de demander plus de détails, puis elle racontait la suite.

Cachant à moitié son visage avec la tasse devant lui, un autre tic apparut, celui-ci d’essayer de caser une personne, par déformation professionnelle, il a plus ou moins l’habitude de recueillir les informations pour en faire une description. Elle avait annoncé qu’elle avait des antécédents avec le Conseil de la magie, un système plus ou moins inexistant maintenant. Gin se demandait si elle avait trahi ce même conseil, il haussait légèrement les épaules. Puis, un second nom fit irruption, celui des Phantom lord. Il se souvient avoir lu quelques articles sur eux… Deux vieux noms

Suite à cela, elle racontait qu’elle pouvait enfin être elle-même, sans avoir à se trouver surclassé par rapport aux autres. Cette nouvelle information fait plus ou moins écho à ce qu’elle avait dit plutôt et avec ce qu’il avait pensé quelques secondes avant. Elle avait fait partie du Conseil, surement à un poste plutôt élevé… Mais ce n’était qu’une spéculation, rien ne pouvait lui prouver que c’était effectivement le cas, il aurait très bien put mal comprendre les informations. Il se mit à se gratter la gorge, se disant qu’il devait arrêter de juger tout le monde à tout bout de champ, ses relations allaient encore en pâtir et son nombre « d’amis » pouvaient être plus ou moins compté sur les doigts des deux mains réunis…

Après un petit silence, elle demandait si le thé qu’il avait pris été bon. Gin regardait maintenant le fond de thé qui lui restait dans la tasse. Perdu dans ses pensées, il avait envie de répondre quelque chose du style : « BORDEL ! Heureusement qu’il bon vu le prix ! J’pourrais avoir un très bon scotch dans un bar ! »… Mais il n’allait certainement pas dire ce qu’il pensait.

- Hein ? Ouai, le goût ? C’est plutôt sympa cette touche d’exotisme dans un thé.

Il prit la théière contenant le thé qu’il avait commandé, puis rempli à nouveau sa tasse qui s’appauvrissait en liquide. Il levait le verre d’une main et le plaçait devant la mage.

- Si tu es curieuse du goût, alors étanche cette soif.

Il venait de réaliser ce qu’il venait de dire, ce traitant d’être un gros imbécile. Retirer le verre alors qu’elle n’avait encore rien dit serait malvenu… Mais rien que d’avoir demandé n’était malvenu. Sybilia pouvait très bien voir le malaise sur le visage de Gin, ce dernier se maudissant de ne pas réfléchir avant de parler !



Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Rencontre autour d'un thé [ Avec : Sybilia ]   Ven 8 Avr - 20:40

avatar
Sybilia Philips

Sabertooth

Click

Rencontre autour d'un thé
avec Gin Selkins



Gin parle d'exotisme dans le goût du thé. J'arque un sourcil parce que je ne comprends pas dans l'immédiat ce dont il veut parler ni comment un goût peut être exotique. Alors il dépose sa tasse devant moi comme une invitation à y goûter. Je m'élance à deux mains délicates autour de la tasse, je la soulève à mes lèvres et bois une toute petite gorgée du contenu, question de n'avoir que le goût en bouche. Puis je comprends l'exotisme du thé, toutes les saveurs fruitées et florales. C'est un vrai délice! Cependant, c'est peut-être trop parfumé pour quelqu'un qui aime le goût traditionnel comme moi. Je vois son expression comme s'il a merdé. Je le regarde avec interrogation et confusion.

« Hm? Qu'est-ce qui se passe? »

Parce que non je n'ai pas compris la subtilité de sa phrase ou s'il y avait quoi que ce soit de mal. Je lui tends ma tasse à mon tour en souriant. « Allez-y! Vous verrez une large différence des goûts et des parfums. Ça coupera peut-être aussi le sucré du thé et des gâteaux! » Parce que le sucré c'est bien, mais trop fait un peu de mal en bouche... Quelques instants plus tard, c'est un BANG sonore qui me fait sursauter, relâchant un cri par la même occasion. Une main sur la bouche, c'est en me retournant vers la fenêtre que j'aperçois le petit oiseau qui est arrivé tête première contre la fenêtre.

« Oh non... pauvre chou... »

Je me lève debout juste pour me déplacer et me rendre à la fenêtre pour m'accroupir et constater le drame de plus près. Je suis contente dans un sens de voir qu'il ne s'agissait pas d'un bébé, mais d'un oiseau bien mature qui a bien vécu sa vie dans la gourmandise. Ma main se tend vers la fenêtre et j'y pose le plat de ma main. À travers la fenêtre, s'échappe un papillon blanc qui vole en direction de l'oiseau. Le papillon se pose près du corps inerte et quelques secondes plus tard, Gin et moi percevons l'âme de l'animal se réveiller et regarder autour avec curiosité. J'envoie le papillon s'envoler, suivi de l'oiseau. Le papillon explose dans une lumière blanche et pure dans laquelle l'âme de l'oiseau vole directement. La lumière se dissipe d'un coup.

« Repose en paix petit... »

Je soupire et retourne à la table pour boire mon thé maintenant devenu tiède. J'essaie d'amener l'ambiance ailleurs et lui demande:

« Et puis... comment trouvez-vous ce salon de thé? »

Code by Silver Lungs


Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Rencontre autour d'un thé [ Avec : Sybilia ]   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Discussion nocturne autour d'un verre: PV Blodwen C. Kelly
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Nord :: Oak Town