Partagez | .
espion & info - Adrien and Nicky
 MessageSujet: espion & info - Adrien and Nicky   Lun 7 Mar - 12:36

avatar
Nicky L. Ela Leone

Golden Crown

Click

« Info tragique »
with Adrien & Nicky

*TAGADA*

Peina était une jument extrêmement rapide, âgée de dix ans désormais, et t'ayant déjà de nombreuses fois accompagnée. Elle était rapide, et en ce jour où les trains étaient bloqués, elle était ton moyen de transport le plus fiable. Elle galopait depuis plusieurs heures maintenant. Et tu n'avais pas vraiment beaucoup dormi. Tu avais espionné une conversation, la nuit dernière. Tu avais ensuite pénétré dans le bureau d'un major, alors qu'il dormait. Tu avais eu beaucoup de chances de ne pas te faire prendre, mais même si tu avais été aperçue, personne n'aurait pu dire que c'était toi. Tu avais utilisé un déguisement, tu ressemblais à un homme. De loin, tu ressemblais au major possèdent et occupant le bureau, aussi t'aurait on surement demandé pourquoi y retourner en plein milieu de la nuit, mais il y avait foule de raisons possibles. Et peut être ne t'aurait on rien demandé...
Bref, tu n'avais que peu dormi, mais ce que tu avais découvert valait le détour.

Au bout de deux heures sur Peina, tu avais commencé à t'endormir, aussi t'étais tu arrêtée près d'un ruisseau pour une petite heure, le temps de te reposer. Tu en avais profité pour aussi bien te réveiller, ensuite, en te glissant dans l'eau. Il était à peine six heures du matin lorsque tu avais plongé, entièrement nue, dans le mince filet d'eau.
Tu t'étais alors entièrement lavée et tu avais repris la route vers six heures et quart.

Il était désormais huit heures. Le pigeon voyageur que tu Lui avait envoyé ne devait plus être très loin du manoir. Il te fallait alors prendre en compte le temps de réaction de la part de Terence, qui devait alors reconnaître ton écriture sur le message. Celui ci disait « Neuf heures, Infos de premier ordre. Prévenir le roi. »
D'ailleurs, vers huit heures et quart, Terence découvrit l'oiseau et lui retira le message de la patte, pour le lire. Il dit alors tomber, en le déroulant, un autre message, qui lui était adressé. « Terence, t'as pas intérêt à avoir toucher à mes peluches ! » Il éclata de rire, avant de se précipiter dans les quartiers d'Adrien, avec toute la politesse du monde, évidemment.

Toi, tu étais, au même moment, bientôt en vue de l'archipel. Peina commençait à être fatiguée, mais elle tenait bon. Et quelques dizaines de minutes plus tard, vers huit heures cinquante, Peina, essoufflée, fut amenée aux écuries du village d'Isais.
Tu ne voulais pas qu'elle connaisse le chemin jusqu'au manoir, c'était trop risqué. Il valait mieux prétendre à une mission à Isais pour justifier ton départ précipité du quartier général, et donc assurer cet alibi en laissant le maximum de villageois voir Peina.

Puis tu courus. En quelques minutes à peine, tu parvins devant le manoir, et tu passas la porte rapidement. Tu arrivas dans le hall, sous le regard de certains qui s'amusaient de te voir aussi fatiguée, ou de te voir tout simplement. Tu n'étais que peu présente habituellement. Tu ne venais que les week ends, alors te voir débarquer en semaine, de si bon matin, était assez amusant. Surtout lorsque que l'on savait que les trains étaient bloqués pendant les deux prochaines semaines. Ils imaginaient tous comment tu étais venue, et s'esclaffaient.
Toi, tu n'y prêtas pas attention. Comme à ton habitude, tu te montrais sans aucune émotion. Tu passas en vitesse au premier étage, avant de parvenir devant les quartiers d'Adrien. Il serait neuf heures dans une minute. Tu toquas à la porte et William t'ouvrit.
Sa Majesté a bien reçu votre message, miss Ela Leone. Elle vous attend dans son bureau.
Merci William.
Tu te hâtas alors pour parvenir à temps au bureau. Et sans une seule minute no de retard, ni d'avance, tu toquas, attendant qu'il te dise d'entrer.

Lorsqu'il le fit, tu pénétras dans cette pièce imposant le respect, et tu t'inclinas comme toute Tour l'aurait fait, avant de sourire. Tu as bonne mine.
Avec Adrien, tu étais toi même. Avec Adrien, tu n'étais plus ton masque. Avec Adrien, tu te laissais aller... Parce qu'Adrien te connaissait. Tu pouvais lui parler sans mesurer tes mots, parce que tu n'avais pas à jouer la comédie avec lui... Comme avec Terence d'ailleurs. Il n'était donc pas étrange que tu lui fasses ce genre de remarque attentive.
Bien entendu, tu restais une simple Tour, aussi attendis tu, droite, avec honneur, qu'il te permette de divulguer cette prétendue information importante...

Puis tu parlas, une fois qu'il te le permit, et une fois que tu eus vérifie d'un coup d'œil que personne ne pouvait entendre à part lui.
Iceberg...
Tu marquas un temps. Ce que tu allais révéler était d'une importance capitale. Il fallait qu'il y accorde autant d'attention que tu avais dû accorder de discrétion... Autant d'attention que l'information valait le coup.
Ils envoient des espions en Fiore. Silver Sword a des dossiers. Ils suspectent Iceberg de les surveiller, eux et toute la population Fiorienne.
C'était déjà, en soi, une information de premier ordre. Mais ce n'était pas tout. Le pire était à venir.
Le pays veut attaquer. Nous sommes à l'aube d'une guerre Adrien. Je le crains.

Et comme pour accompagner tes dires, et l'importance frappante de ce que tu venais d'annoncer, le vent se mit à souffler si fort qu'un volet mal attaché claqua contre le mur, dehors. Bien sûr, William s'occupa immédiatement de celui ci, mais le bruit parvint juste après tes dernières paroles. Fiore et Iceberg allaient peut être entrer en conflit.
Il était alors primordial que le futur roi soit au courant. Grâce à ton effraction plus que discrète dans le bureau du major, tu savais. Et celui ci savait. Et Adrien savait. Il ne devait pas y en avoir beaucoup pour le moment, mais les informations allaient sûrement bientôt être révélées. Il fallait se préparer.

electric bird.



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: espion & info - Adrien and Nicky   Lun 7 Mar - 16:03

avatar
Adrien Campbell

Golden Crown King

Click


Retour d'informations
Avec Nicky L. Ela Leone



Un pigeon voyageur : c'est ainsi que je l'ai su. Il s'est posé près de la fenêtre où Terence veillait sur le manoir pour s'assurer qu'aucun intrus indésirable ne passe la frontière qu'il s'est lui-même dessiné. Il a détaché les messages et les a lus. Le premier étant plus grave que le second l'a forcé à quitter son poste et se rendre à la salle du trône ou je siège. Mon coude appuyé contre le bras, le poing soutenant ma joue, je patiente à ce qu'une nouvelle fasse son apparition. D'après le dernier qui s'est présenté, il a trouvé la garde agitée et d'après un autre, c'était Iceberg qui s'agitait. Tout ça n'inaugure rien de bon. Je tente de faire le lien entre les deux, mais rien ne me vient en tête. Terence fait son entrée et s'incline devant moi.

« Votre majesté, Nicky L Ela Leone passera vers neuf heures. Elle a un message urgent à vous confier. »

Je souris, un peu amusé et en même temps, je l'avais prévu.

« Très bien, je vous remercie. Vous pouvez retourner à votre poste. »

Il incline la tête avant de retourner à sa fenêtre et veiller à ce que la petite espionne ne soit pas en retard. Ces messages m'ont donné faim. Je me lève et me rends tout en bas, dans la salle à manger où la cuisine grouille de monde. Le plus vite, le meilleur comme ils disent. Une entrée de potage, suivie d'un plat principal au porc sauté avec des légumes de la région et en dessert, un gâteau Opéra. Délicieux comme d'habitude. Je quitte la table et me rends à mes appartements pour me laver les dents. Suite à cela, je m'enferme dans mon bureau et peints. Lorsque Ohatsu s'absente, c'est un des meilleurs moyens de me faire passer le temps. Les musiciens se mettent dans l'ambiance de l'art et jouent une pièce classique. J'ai presque fini le portrait de ma Reine. Il est sublime.

Neuf heures arrive, on frappe à la porte. « Entrez! » La jeune femme entre et s'incline respectueusement. Je termine les derniers détails de mon tableau tout en lui parlant. « Qu'as-tu à m'annoncer comme nouvelle? » Elle m'a complimenté sur l'humeur que je présente. Bonne mine? Je me retourne pour lui sourire et constater qu'elle aussi est en pleine forme. Elle m'annonce qu'Iceberg espionne Fiore. J'arrête de peindre, me fige un instant pour réfléchir et marcher dans la pièce, un pinceau à une main et le menton de l'autre. « Alors il serait possible que nous ayons déjà un espion parmi nous... »

Elle continue en supposant qu'Iceberg entrera en guerre avec Fiore. Je m'assieds un instant sur la chaise de mon bureau et continue à réfléchir. Quoi faire si Fiore entre en guerre? Je ne peux pas risquer mes alliances en les envoyant se battre contre eux, je ne peux pas risquer non plus mes propres hommes à la guerre. Iceberg est réputée pour son armée gigantesque. Il faudrait je crois que nous nous infiltrons, tout le monde et signer un traité avec eux avant la Reine si elle en a l'intention. Ainsi, si elle échoue à Iceberg, et à Fiore, alors elle n'aura plus aucun pilier sur lequel se tenir. Il faudrait seulement s'assurer que rien ne s'écroule ici et qu'il vaille la peine de se battre pour ce pays. S'il en finit en ruines, alors c'est inutile.

« Je te remercie Nicky. Il faudra connaître les chances de gagner de Fiore dans de telles circonstances. Si le pays n'a aucune chance, alors Golden Crown devra se replier. Puis-je compter sur toi pour nous informer des stratégies militaires et de ce pourcentage de chance? »

J'essuie mes mains sur une serviette et me défais de mon sarrau. Maintenant que j'ai entendu ce que je voulais entendre, je me penche un peu plus sur sa personne.

« Comment vas-tu? Aimes-tu ce poste que je t'ai offert? »

FICHE ET CODES PAR ILMARË
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: espion & info - Adrien and Nicky   Lun 7 Mar - 17:18

avatar
Nicky L. Ela Leone

Golden Crown

Click

« Info tragique »
with Adrien & Nicky

Tu aimais bien Adrien. Il était gentil, depuis toujours, avec toi. Depuis le première peluche qu'il t'avait offerte. Depuis la première rencontre. Il t'avait soutenue, alors qu'il ne te connaissait que peu à l'épique, tu n'étais que la fille d'un de ses anciens amis.
Et pourtant il avait toujours été là, comme pour veiller sur toi. Peut être t'utilisait il, comme tu avais un jour cru le penser, mais tu ne t'en souciais pas. Parce que dans la vie, tout le monde utilisait tout le monde pour parvenir à ses fins, et Adrien avait en vue une bien meilleure fin que la plupart des gens de ce monde. Adrien, il voulait changer le futur, et même en assurer un à Fiore. Tu ne pouvais pas ne pas l'aimer. En plus, il était toujours très attentionné et te faisais confiance, à toi et tes capacités.

Lorsqu'il émit l'hypothèse d'un espion parmi vous, tu hoches doucement la tête. Bien sûr, tu en étais venu à la même conclusion, mais tu n'avais pas oser la formuler. Adrien choisissait les membres de Golden Crown par la confiance qu'il avait en eux, tu n'avais aucun droit de remettre en question son choix. Tu étais d'ailleurs persuadée que les espions qui étaient parmi vous - s'il y en avait - n'était espions que dans le village d'Isais. Le manoir était certainement protégé contre un éventuel espion, et la seule qui pouvait prétendre à ce rôle ici, c'était toi. Mais toi tu étais une espionne dans le bon sens, tu espionnais pour Adrien, et pas contre lui. Il était ce qui se rapprochait le plus d'une famille à tes yeux, tu ne l'aurais jamais trahi.
Lorsqu'il te demanda d'axer tes recherches sur les stratégies militaires et les chances de victoire de Fiore contre Iceberg, tu acquiesças en mettant ton poing sur le coeur. Tu ne le faisais jamais à Silver Sword. Évidemment, tu ne les respectais pas réellement. Tu ne le faisais que devant Adrien, parce qu'il était ton roi.
Tu peux compter sur moi, je vais axer mes recherches sur les stratégies, et je vais te faire un rapport détaille sous peu.
Tu étais fière de le servir. Tu étais fière d'agir dans l'intérêt de ton pays, pour ton roi. De plus, et tu le rajoutas, tu avais déjà fait une estimation primaire, pour lui donner une petite idée. Ce n'était pas fiable à cent pour cent, car tu n'avais pas toutes les cartes en mains, pour le moment. Mais tu le prévins.
J'estime pour le moment que Fiore à environ cinquante cinq pour cents de chances de gagner... Mais en comptant les espions d'Iceberg, il est possible que ces estimations baissent de cinq à dix pour cents. De plus, je ne connais pas encore en détail les stratégies, je ne fais que les imaginer. Je pense que maitre Core serait plus utile que moi pour cela. Aussi, lorsque je te ferais de nouveau mon rapport, j'y inclurais les estimations de Silver, et les miennes.
Tu étais prévenante. Tu lui donnais un bonbon en attendant de pouvoir lui donner le paquet. Une estimation en attendant de lui donner le rapport complet des stratégies.

Et lorsque l'administratif fut enfin mit de côté, il te posa deux questions.
Oui je vais bien, merci beaucoup. J'ai juste un peu sommeil, mais le devoir n'attend pas le repos.
Tu souris, t'esclaffant un peu. C'était vrai, tu n'avais pas dormi du tout durant la dernière nuit. Tu avais eu beaucoup à faire en flairant l'information. C'était peut être un don que tu avais, mais tu avais senti qu'en fouillant dans ce bureau pendant ta seule chance de le faire, tu tomberais sur quelque chose de lourd. Alors oui, tu étais fatiguée. Mais tu allais bien. Très bien même, puisque tu étais parvenue à trouver quelque chose de croustillant et d'utile. Rien ne pouvait plus flatter ton maitre Ego, et te faire plaisir... Bon... Rien mis à part les objets se référant aux panda. Ça évidemment, c'était un trésor inestimable pour toi.
Puis, pour répondre à sa deuxième question, tu souris. Tu avais vraiment l'air heureuse.
Oui, j'adore ce poste. Pouvoir utiliser mes dons pour faire ainsi le bien, pour espionner Silver Sword et ainsi te permettre de t'élever. Tu sais, je ne sais pas si tout le monde à Golden Crown est ici pour vous voir gouverner le pays, Sa majesté la reine et toi, je ne sais pas si tout le monde n'a pas d'autres ambitions, mais personnellement, moi, je ne rêve que du moment où tu gouverneras et où j'obtiendrais ma parcelle de terre. Et ces deux choses sont indissociables. Si tu n'étais pas roi, je n'aurais pas accomplie mon but. C'est pour ça que j'aime ce que je fais. Pouvoir te permettre d'avoir des yeux et des oreilles à Silver Sword, c'est le travail le plus plaisant et honorable que je n'ai jamais eu à faire lors de mon temps de mercenaire. Et puis, je tente depuis quelques temps de voir comment aborder Hirata Kota, le représentant de Silver Sword au Pegasus. J'aimerais vraiment réussir à infiltrer aussi ce Conseil. J'aurais alors plus facilement les informations les plus compromettantes, les plus utiles...
S'il y avait quelque chose - à part les pandas - qui te plaisait plus que ton travail et ton importance dans le futur de Fiore, tu ne le connaissais pas.
Et j'aime être une Tour. Un Fou m'aurait aussi plu, mais pour avoir rencontré maitre Core, et pour avoir aperçu Nïr, je sais que j'avais de la concurrence pour ce poste. Et oui, la fonction de Tour me permet d'être plus présente sur un champ de bataille, et étant donné ma faiblesse magique actuelle, c'est au front que je serais la plus utile, si jamais bataille il devait y avoir lieu...
Tu réfléchis un instant avant d'ajouter Ce qui ne devrait pas tarder... vu ce que je viens de te dire.
Même avec Adrien, tu étais peu loquace, généralement. Mais c'était parce qu'il y avait d'autres personnes autour de vous. Alors que là, il n'y avait que lui, toi, et sa peinture. Lorsque qu'il n'y avait que vous, ce qui était tout de même rare, tu te lâchais. Parce qu'il était le seul à avoir ce degré de confiance avec toi. Terence était un précieux ami, Aidan aussi, mais ils n'arrivaient pas encore au même degré qu'Adrien... Peut être bientôt.

Alors que tu terminais l'exposé de ton enthousiasme non caché pour ton poste - on voyait clairement que tu avais pesé le pour et le contre -, tes yeux noirs se posèrent sur le portrait presque achevé d'Ohatsu.
Ohatsu, tu ne l'aimais pas... Adrien le savait. Tu étais prête à tout pour son bien être, pour sa sécurité et sa protection, il le savait aussi, mais tu ne l'appréciais pas. Bien entendu, tu étais si douée pour infiltrer une organisation, aussi personne à part Adrien ne savait que tu n'appréciais pas la dame de ton roi. Mais tu reconnaissais sans détour sa grande beauté. Et tu espérais qu'un jour où elle te ferait plus confiance, qu'un jour prochain, tu commences à l'apprécier. Il n'y avait aucune raison que tu la détestes si Adrien l'aimait tant.
Aussi, en voyant ce magnifique portrait - Adrien avait du talent -, tu ne pus t'empêcher d'être hypnotisée par cette vision. Il avait réussi à faire passer toute la beauté de sa belle en une toile des plus splendides, et ce talent était magnifique. Tu ne pus t'empêcher de lâcher un Tu l'as presque terminée ? Génial, la dernière fois que je suis passée, tu n'étais qu'au croquis préliminaire. C'est assez impressionnant, ce jeu des couleurs. Je ne suis pas une experte, mais j'ai l'impression de voir sa majesté la reine devant moi en regardant le portrait. Tu as beaucoup de talents.
Tu n'en rajoutais pas. La peinture était splendide. Sublime. Même l'oiseau rouge - dont tu n'avais jamais entendu parler - l'aurait classé dans les plus belles toiles qu'il n'ait jamais vues.

electric bird.



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: espion & info - Adrien and Nicky   Mer 9 Mar - 20:08

avatar
Adrien Campbell

Golden Crown King

Click


Retour d'informations
Avec Nicky L. Ela Leone



D'après Nicky, les chances de victoire du pays sont de cinquante pourcents. Si nous comptons les espions, nos chances descendent de presque dix pourcents et cela, ce serait sans compter les potentiels espions qu'il y aurait parmi nous. J'aime bien prendre des chances, mais j'ai l'impression que ce cinquante pourcents n'est guère suffisant. Si Iceberg veut vraiment une guerre, alors il ne se gênera pas pour tuer tout ce qui bouge simplement pour montrer son statut de supériorité. Veut-il la Reine, ou veut-il se sentir puissant? Qui mène ces hommes à la guerre? Pourquoi une guerre? Oh... J'ai un sourire en coin. Je pense à la nouvelle royauté de Fiore, cette faiblesse dont je ne suis pas seul à percevoir. Elle est jeune et inexpérimentée, elle fait d'elle une cible facile... mais vaut-elle la peine d'être sauvée? Et ce pays, qu'en valent vraiment ces cinquante pourcents? Je devrai patienter en ce qui concernent les probabilités réelles. Je ne peux pas me fier sur des simples suppositions. J'ai besoin de faits, de preuves et surtout d'un peu de chances. Je me suis promis de régner sur ce pays, mais s'il n'en reste plus rien alors ça ne vaudra plus rien.

La jeune espionne me confirme qu'elle va bien, mais qu'elle a un peu sommeil. Je le vois un peu par son teint et ses cernes qui se présentent de couleur assez foncée. Elle me paraît aussi moins énergique qu'elle l'ait déjà été. « Sache que ta chambre est restée la même et que j'ai ordonné à ce que personne n'y entre. Tu pourras te reposer lorsque le coeur t'en dit. » Je la vois ensuite sourire lorsque je lui demande si son poste la satisfait. Il s'agit d'un des postes les plus risqués au sein de Golden Crown et plusieurs ne sont pas d'accord quant à sa présence, mais je l'avais fait que pour plaire à la fille d'un de mes vieux amis. Quand elle me parle d'un représentant de Silver Sword au Pégasus, je souris un peu plus et rassemble mes mains, se touchant par le simple contact du bout de mes doigts. « Excellent. Ce Pégasus attise ma curiosité de par son instauration que par son fonctionnement. Prends tout le temps qu'il te faut afin de me faire parvenir des informations les plus précises possibles. »

Elle continue de parler, me racontant qu'elle comprend parfaitement mon choix quant aux postes de fous. Cependant, je ne suis pas certain de comprendre sa logique quant à sa faible puissance magique et l'envoyer au front. Si j'y vais dans son sens, elle est en train de se méprendre avec le statut de pion. « Allons allons... mon but premier n'est pas de te lancer dans la mêlée alors que tu sais toi-même que ta magie n'est pas développée à son paroxysme, mais de te permettre de protéger les gens qui sont dans le besoin, de reconstruire ce qui a été détruit et ce, pas au nom de la milice, non... au nom de Golden Crown. N'oublie pas de faire la différence, Nicky. Si tu avais été un simple pion, ta vie serait certainement en train de frôler un danger bien plus grand... » Je lui souris chaleureusement pour la rassurer. Apparemment, je n'avais pas été assez clair avec mes explications la première fois.

Puis je la vois se tourner vers la toile et la percevoir comme un sublime chef-d'oeuvre. Je m'en vois touché par ses mots et sa franchise et je me surprends même à rougir un peu. Le tableau représente très bien Ohatsu dans sa parfaite robe rose devant un miroir à accrocher une boucle-d'oreille à son lobe. « Merci Nicky... J'espère seulement que la Reine saura l'apprécier autant que toi! » Je masque mon inquiétude sous un sourire. Ça fait un bon moment déjà qu'elle s'est absentée, j'espère seulement que rien de grave ne lui est arrivé...

« Je n'ai pas souvenirs que ton père me l'ait déjà dit, mais t'es-tu déjà penchée vers l'art? Jouer un instrument de musique ou même simplement dessiner? »

FICHE ET CODES PAR ILMARË
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: espion & info - Adrien and Nicky   Dim 13 Mar - 0:45

avatar
Nicky L. Ela Leone

Golden Crown

Click

« Info tragique »
with Adrien & Nicky

Tu reçus une explication plus détaillée, après une proposition qui, bien qu'alléchante, fut accompagné d'un Merci, mais je ne vais pas dormir tout de suite. Tu n'avais que peu d'occasions, généralement, de pouvoir discuter sans avoir besoin de cacher tes véritables intentions, alors autant profiter de ce moment de calme... avant la tempête qui s'abattrait sans doute bientôt sur Fiore.
Il t'expliqua ton rôle avec plus de précisions. Tu l’avais déjà compris, tu essayais juste de trouver des points que tu n’avais pas étudiés. Tu te savais inférieure, pour l’instant, en puissance magique. « Pour l’instant » était la clef.
Tu étais faible, mais tu allais t’améliorer. Tu étais faible, mais tu allais prouver à la guilde et aux autres ce dont tu étais capable. Tu allais gagner en puissance, et ta magie, la fameuse magie de monarque de rubis, allait devenir un emblème. Tu t’en étais fait la promesse lorsque tu avais reçu le grade de Tour.
Mais en attendant, tu te voulais d’analyser tes points forts, pour déterminer la raison de ce grade. Il semblait que tu te sois fourvoyée, et tu adressas un sourire sincère à ton roi en te baissant par respect.
Je n’avais pas pris conscience de ce degré d’importance. Je serais digne de Golden Crown, je te le promets. Je suis bien placée pour savoir l’importance de la reconstruction et de la protection.
Ton regard se plongeait dans le passé. Ton père. Ton frère. Ta mère. Ils avaient tous contribué, par leur disparition, à ta destruction ; Tu t’étais reconstruite, mais tu comprenais mieux que n’importe qui le rôle qui t’était incombé et tu réalisais que ta véritable place était en Tour. Et cela, Adrien l’avait bien compris. Il était vrai que ton rôle d’espionne aurait pu te permettre d’être l’un des deux fous, mais tu aurais alors tout misé sur ton infiltration, et non sur l’importance de toutes tes capacités. Ton roi était décidemment un être surnaturel, capable d’analyser non pas toutes les situations, mais toutes les personnes qu’il avait à son service. Il savait alors les attribuer selon son système de classe et de grade, afin que la guilde de l’ombre, dorée, puisse contrôler lentement mais sûrement le monde qui allait accueillir le couple en tant que Monarques.

Lorsqu’il parla de la reine, et de son inquiétude quant à son impression sur l’œuvre, tu souris. Ce roi… Il était capable de t’analyser mieux que quiconque, et de déterminer ce qui te tracassait, ou ce qui te plaisait. Il avait parfois besoin d’aide, mais juste en ayant été ami avec ton paternel, et en t’ayant recrutée, il avait su te percer à jour pour te connaître… Et pourtant… Et pourtant, son amour pour la reine l’aveuglait. Il avait l’impression de ne pas la mériter, sans doute. Tu le sentais, auquel cas il aurait été sûr que son cadeau, sa toile, la comblerait de bonheur…
C’était encore une preuve pour toi. Tu n’aimais pas Ohatsu, mais c’était la preuve qu’elle était La Reine. La seule correspondant. La seule qui faisait douter le roi…
Ne t’inquiètes pas. Elle en sera folle de joie. J’en suis sûre. Sa Majesté la Reine sait reconnaître une œuvre d’art lorsqu’elle en voit une.
Que de flatteries. C’était ta reine après tout.

Puis vint la question qui te fit hésiter. Qui te fit l’effet d’une bombe. Toi ? L’art ? Ton père ? Des discussions qui sortaient tout à fait de ton contexte, de ton caractère. En réalité, tu avais su admirer les œuvres de plusieurs artistes par delà Fiore. Tu avais su apprécier les dessins de ton frère. T avais apprécié lorsque ta mère t’avait montré un tableau dans une brocante, en Desierto… Et lorsqu’elle jouait du violon, par moment, lors de vos pauses, elle semblait couvrir la pièce et la maigre demeure d’une vie sans aucun égal…
Mais toi… Avais tu réellement imaginé, un jour, jouer d’un instrument de musique ? Ou dessiner ? Avais tu réellement eu envie de combiner cette vie avec celle d’un artiste ? Si tel avait été le cas, n’aurais tu pas ressembler à ce criminel de bas étage qui se considérait artiste, ce Di Cielo ? Tu n’en savais rien, mais la réponse à donner était tout de même d’une évidence première.
Oui.
C’était sûrement quelque chose à laquelle il ne s’attendait pas. Mais il te connaissait, il connaissait ton parcours, et savait quel trésor tu cachais dans ta chambre, dans ton armoire, avec l’ambition d’un jour le réparer. Tu n’étais pas une artiste Nicky, loin delà… Et pourtant, tu pratiquais de nombreux arts. Celui de la soif scientifique de connaissance, celui de la dissimulation dans le décor, de la manipulation, celui de la création, grâce à la beauté de ta magie qui te permettait de sculpter dans le rubis… Mais surtout…
Enfin… Je trouve que le corps humain en lui même est une œuvre d’art. J’ai forgé le mien, et je le mets en scène lors de mes entrainements, lors de mes combats amicaux avec Terence, ou lors de mes batailles. L’art ne se trouve pas uniquement dans la création, il se trouve dans la beauté que l’on peut ressentir à admirer deux combattants s’échanger des coups sans aucune autre forme de magie…
Tu souris. Il était vrai qu’en plus de ton lit dans lequel se trouvaient tes peluches de panda, et de ton armoire dans laquelle se trouvait ton trésor, tu avais des haltères de différents poids, un sac de sable, des tapis… Tu étais une sculptrice, dès lors que le matériau était ton corps. Mais, pour le satisfaire, et parce qu’il avait évoqué le dessin, tu activas ta magie, en tendant le bras vers la toile. Les grains de rubis, qui faisait une jolie couleur rouge autour de toi, vinrent entre tes yeux et la toile, pour tenter de reproduire la forme du visage de ta reine, avec une perfection stupéfiante. Ce n’était que la forme, mais le rubis semblait tenter de reproduire le chef d’œuvre. Tu finis par le condenser, pour en faire une pierre, qui se désagrégea finalement, pour s’envoler au travers de la porte.
J’aime aussi tenter quelques dessins, mais seulement ainsi… Ils représentent un entrainement quotidien de mon potentiel magique. Mais par rapport à ce que tu fais d’une simple toile, et de simples couleurs accumulées sur ton pinceau, cela ne vaut rien.
Tu ne te critiquais pas. Tu ne faisais qu’énoncer une vérité, avant de reprendre.
Non, vraiment, véritablement, la seule forme d’art qui me convienne est celle du corps, et du combat.
Puis, en le regardant, avec un peu de rose sur tes joues, tu finis par ajouter :
Même si je m’intéresse plus aux pandas qu’à l’art. D’ailleurs, celui que tu m’as offert est toujours sur ma table de nuit.

Tu appréciais vraiment Adrien. Sinon pourquoi lui parler de cela ?

Désormais qu’il avait posé la première question, cependant, tu avais envie de savoir…
Et as tu commencé à peindre tardivement, ou fais tu cela depuis ton enfance ? Je ne t’ai jamais posé la question, je n’avais pas à le faire. Pardonne ma curiosité, si elle est mal placée…


electric bird.



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: espion & info - Adrien and Nicky   Sam 19 Mar - 21:03

avatar
Adrien Campbell

Golden Crown King

Click


Retour d'informations
Avec Nicky L. Ela Leone



Je suis content de constater que j'aie pu éclairer sa lanterne concernant son rôle. Comme je l'ai supposé, elle a mal interprété ses tâches et ce qu'elle représente au sein de Golden Crown. Ainsi, il n'y aura pas de malentendus, ni de jalousie. Je sais que le statut de Fou l'intéressait, sauf que je ne le voyais pas approprié pour quelqu'un avec qui j'entretiens un lien de distance. Un Fou doit rester près de son Roi... soit pour le protéger soit pour le conseiller au besoin. Edan est un conseiller hors-pair qui est toujours disponible peu importe les risques ou l'objectif. Nìr, quant à lui, possède une défense presque parfaite qui complète bien le duo quant aux « seconds » du Roi. Les As sont des gardes du corps aussi, mais leur rôle se rapproche encore plus du fait qu'ils doivent protéger la Royauté, se battre pour elle. Nìr est quelqu'un d'intelligent aussi, et c'est sa rapidité de réaction qui importe.

Nicky tente de me rassurer lorsqu'on parle de la toile. Personnellement, je suis anxieux sur sa réaction... comme sur sa date de retour. Aurai-je la chance de la voir monter sur le trône avec moi? Ou bien devrai-je regarder un trône vide à mes côtés? Non aller, je dois avoir foi. Je ne ferai pas que l'imaginer à mes côtés, je pourrai la toucher, prendre sa main, lui sourire, le complimenter et lui dire que je l'aime. Je souris à cette pensée. Ce sont bien des choses qui me manquent et qui me présentent devant un vide abdominal. Un vide qui serait comblé par sa seule présence... ou même une lettre.

Notre conversation diverge ensuite vers l'art. Je la vois manipuler son rubis et tenter de reproduire mon tableau en sculptant sa pierre. C'est pas mal, cependant j'ai l'impression que je devrai lui montrer à bien calibrer ses proportions. Le rubis est difficile à manipuler, mais pas impossible. Je suis la poussière des yeux s'envoler par la fenêtre, je l'écoute me parler de sa propre passion artistique: la sculpture de son propre corps. Bien qu'il s'agit d'une tâche beaucoup moins minutieuse que des coups de pinceaux, c'est un travail ardu qui demande du temps, de la patience et de la discipline. À son tour, elle pose une question. Depuis combien de temps est-ce que je m'attarde à l'art? Est-ce que j'ai vraiment envie de m'imaginer à nouveau vivre dans ce temps d'enfer, entouré de peinture au plomb et de parents violents? J'ai un sourire mesquin en lui répondant:

« Depuis ma plus jeune enfance. Mes parents étaient eux-mêmes artistes alors disons que je pratique depuis aussi longtemps que je puisse me souvenir! J'ai plus appris par moi-même en observant que par des leçons. »

Je constate que sur mes mains, il y a de la peinture. Je les referme et cache mon traumatisme avec un sourire franc.

« Excuse-moi Nicky, je passe à la salle de bain pour nettoyer ça! »

Je passe à côté d'elle, ouvre la porte de ma main propre et me rends à la salle de bain pour nettoyer la peinture qui revient me hanter. Le plomb... je dois l'éviter à tout prix. Je ne peux pas revenir celui que j'étais, je dois profiter un maximum de ma vie avec cette apparence. Ce tableau sera le dernier... je dois cesser de peindre après lui. Oui, c'est le seul moyen de me sauver de la maladie. Je reviens auprès de Nicky dans le bureau et tire un tiroir pour en sortir une nouvelle peluche de panda et lui tendre en souriant.

« Tiens! Elle est pour toi! »

FICHE ET CODES PAR ILMARË
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: espion & info - Adrien and Nicky   Lun 21 Mar - 8:30

avatar
Nicky L. Ela Leone

Golden Crown

Click

« Info tragique »
with Adrien & Nicky

Tu étais sans doute la personne la moins bien placée pour consoler un roi en peine, aussi grand fusse-t-il. Tu étais d'un ordinaire très peu bavarde, très peu émotionnelle, mettant tout ce que tu pouvais dans une concentration incommensurable afin de garder un visage inexpressif et modulable à souhait. Aussi, en le voyant serrer sa main couverte de peinture, tu ne dis que détecter les prémices de son mal-être mais à ton grand regret, tu ne parvins pas à dire quoi que ce soit. Tu t'en mordis la lèvre, le regardant passer à la salle de bains en te maudissant de ne pas réagir. De ne pas correctement réagir. Mais que dire ? Tu avais détecté quelque chose. Pourquoi n'arrivais tu pas à lui demander ce qu'il se passait ? Etait ce à cause de ta nature ou parce qu'il était ton puissant roi et que tu ne voulais pas lui donner de mauvaises visions ?

En fait, à cause de tout ceci, tu n'avais écouté que d'une oreille ses dires, et tu avais focalisé ton attention sur sa main lorsqu'il avait été la laver. Tu t'étais rapproché à pas de loup de la porte qu'il avait ouverte, et tu l'avais regardé.
Adrien...
Tu avais alors pesé chacun de tes mots, comme si tu ne savais pas quelles influences ils allaient avoir sur son esprit, sur son être.
Est ce que... Est ce que ça va ?

Faire preuve d'empathie. Pour toi, cela se résumait à cela, généralement. L'empathie était un sentiment trop obnubilant, trop fort pour quelqu'un qui se devait de contrôler les siens. Si tu avais eu de l'empathie, tu n'aurais sans doute jamais pu devenir espionne pour ta Majesté. Car tu aurais eu peur de t'émouvoir devant les moutons que tu infiltrais.
Alors qu'il s'en retournait vers toi, tu crus un instant avoir réussi à le consoler d'un mal que tu pensais avoir aperçu. Mais rien.
Peut être t'étais-tu trompée. Dans ce domaine, sur cette voie, sur l'empathie, c'était plus que probable.

Tu ravalas alors toutes ces histoires grotesques en un instant, et ton sourire devint franc. Sincère. Amusé. Tes eux semblèrent s'illuminer, et les pupilles se dilater sous le plaisir que cette simple vue te procurait. Tu voyais un objet touffu. Un objet blanc et noir en forme d'ours.
Les Pandas, c'était ta passion, ton hobbie, et ils passaient avant la sculpture musculaire de ton propre corps. Ils étaient si doux, si beaux. Depuis tes premières peluches (dont la première d'Adrien), tu n'avais eu de cesse d'aimer ces créatures. Aussi te faire un cadeau qui te réjouisse n'était pas difficile, au contraire. On agitait une peluche de cet animal fantastique et absolument, irrémédiablement, mignon, et POUF ! Tu devenais une petite fille docile qui attendait son jouet avec impatience.

Lorsqu'il te le remit, tu pris la peluche entre tes doigts fins, et tu la caressais en l'examinant, les yeux débordant de passion, avant sentir une larme parcourir tes yeux. Une larme de joie. Tu enlaças le petit animal factice, avant de t'élancer vers Adrien pour l'enlacer et lui faire un câlin. Un câlin père-fille. Même si c'était ton roi et non ton père.
Merci beaucoup Adrien ! Il est trop mignon ! Je l'adore ! Merci ! Merci !
Et Voila. Ton visage était décoré d'un magnifique sourire, qui réchaufferait le coeur de n'importe qui. C'était un visage plaisant à voir.

Évidemment, en comprenant et réalisant que tu venais d'enlacer ton roi comme ton père, tu rougis de honte et tu t'écartas doucement. Surtout qu'il ne fallait pas que sa Reine se fasse des idées (même si elle n'était pas présente). Et lui non plus. Même si pour Adrien, il devait être évident que tu le voyais comme un père adoptif plutôt que comme un amant.
Parce qu'Adrien, il était ce substitut de père. Il était ce seul ami de ton père. Il était comme une famille. Une famille spéciale. C'était pour cette raison que tu te donnais corps et âme à ta mission. Enfin c'était l'une des raisons. Tu ne voulais pas le décevoir.

Ton visage était radieux, et tu observais la peluche tendrement, les joues rosies par l joie, quand tu te souvins de ce qu'il s'était passé avec la peinture. Tu souris un peu plus faiblement et tu regardas droit dans les yeux d'Adrien. Parce que tu avais beau avoir ce coeur de petite fille extasiée par les pandas, tu savais avoir l'âme de la jeune adulte qui s'inquiétait de l'état de son roi.
Qu'est ce qu'il s'est passé à l'instant, mon roi ? J'ai eu l'impression que tu te sentais mal avec la peinture...
Puis, tu écarquillas les yeux avant de t'incliner.
Je veux dire... si ce n'est pas indiscret.

Et voila pourquoi tu contrôlais généralement constamment tes émotions. Parce que san cette garantie, tu n'étais pas sûre de faire les choses correctement.


electric bird.



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: espion & info - Adrien and Nicky   Sam 26 Mar - 16:43

avatar
Adrien Campbell

Golden Crown King

Click


Retour d'informations
Avec Nicky L. Ela Leone



Oui ça va, oui je vais bien, il n'y a pas à s'inquiéter, il n'y a que ma tête qui divague, ce ne sont que mes souvenirs qui font surface. Ce n'est rien de grave. Le passé reste le passé, le présent et le futur sont tout autre. Est-ce que je dois lui raconter? Est-ce que je dois lui dire ce qui s'est passé dans ma tête à cet instant? Non, elle ne connaît rien de ce que j'ai vécu, il n'y a aucune raison qui puisse me justifier de lui dire ce que je n'ai même pas encore raconter à Ohatsu. Elle est jeune aussi Nicky, elle n'a pas à entendre mes histoires d'horreur. D'ailleurs, comment sait-elle lire ce mensonge? Je veux dire, je suis certain d'avoir souri à cet instant. Je devrais continuer à jouer le jeu dans mon sens...

« Tout va bien! »

Puis vient le moment avec la peluche, son sourire radieux et ses yeux étincelants. C'est sûrement le seul moment où il m'est possible de voir Nicky agir humainement. Autrement, elle conserve trop ses émotions à l'intérieur d'elle comme si elle les refoulait. Je la regarde contempler la peluche et l'enlacer comme s'il s'agissait de son nouveau meilleur ami. Suite à cela, elle se précipite dans ma direction pour m'enlacer. Je sursaute presque sur le coup, complètement surpris de sa réaction, mais je pose tout de même une main derrière son dos pour le tapoter et refermer le geste. Je me contente de rire de bon coeur à ses remerciements avant qu'elle ne remarque son geste et décide de prendre un peu de distance. Puis elle revient avec cette idée que j'aurais « mal réagi avec la peinture. » Je secoue la tête.

« Je te rassure que tout va bien! Je voulais seulement avoir les mains propres pour te remettre la peluche sinon son beau pelage doux et soyeux se serait retrouvé souillé! Ha! Ha! »

Puis, on toque à la porte. Il s'agit de Georges. Il tousse dans son poing pour dégager sa gorge. Son geste attire mon attention, je lève les yeux vers lui et souris.

« Pardonnez-moi votre Majesté, si le pays entre en guerre, on se doit d'en parler le plus rapidement possible... Êtes-vous libre à l'instant? »

J'hoche la tête avant de lui dire: « Oui! Juste un instant. Attendez-moi dans la salle de conférence je vous prie. »

Il s'incline respectueusement avant de nous laisser seuls à nouveau. Je m'approche de Nicky et pose une main sur sa tête gentiment.

« Pardonne-moi ma chère enfant, j'ai bien peur que le devoir m'appelle. Ne t'inquiète pas pour moi, je suis bien entouré. Je vais bien! À plus tard! »

Je retire ma main aussi doucement que je l'ai posée et passe à côté d'elle pour me rendre dans la salle où Georges et d'autres m'attendent pour discuter des informations que nous venons d'acquérir.

FICHE ET CODES PAR ILMARË
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: espion & info - Adrien and Nicky   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Aferbas Baziageth [Assassin & Espion de la Dothka]
» Nalfein Nathrae [Espion/Assassin de la Dothka]
» info gamigo
» Besoin d'info sur moteur Bf12m716
» Carnet d'un espion malade | Luigi di Paliano

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Sud :: Archipel d'Hoceanis :: Village d'Isais :: Manoir de Golden Crown