Partagez | .
Fighter | Amy.
 MessageSujet: Fighter | Amy.   Sam 5 Mar - 7:56

avatar
Sting Eucliffe

Sabertooth

Click

Fighter
Si vous êtes dans l'obscurité, vous aurez peut-être l'impression que vous n'en sortirez jamais. Que vous tâtonnerez. Seul. Mais ce n'est pas vrai. Il existe des gens susceptibles de vous permettre de retrouver la lumière. Δ Gayle Forman.

Il pleut. Encore. Ça fait maintenant deux jours qu’il pleut et que le ciel s’est assombrit. Le regard plongé dans le vide, tu entends les gouttes martelant la vitre, le vent faisant pression sur les volets comme pour s’inviter dans la guilde. Il pleut, encore, et tout le monde s’est réfugié dans le salon et seuls les plus téméraires se sont aventurés dehors par un temps pareil. Forcément, c’est pas un temps à mettre un chat dehors et tandis que tu jettes un œil à Lector ronflant sur le canapé dans ton bureau, ton regard se retourne sur les dossiers et la paperasse s’étant entassée. T’en avais finis avec tous les rapports d’incidents et les requêtes des habitants en ville et t’aurais bien mis tes fesses dans la piscine pour fêter ça…Mais t’as jamais songer à installer une piscine couverte. D’ailleurs, ça te donne une idée. Prochain grand travaux ! Installer une piscine couverte pour que même par un temps pareil, tout le monde puisse continuer de profiter de cette dernière. Ça c’est une idée.

On vient frapper à ta porte et elle s’entre-ouvre. Étrangement, tu t’imagines apercevoir les mèches brunes et rebelles de Caleb et tu te voyais déjà lui dire raconter une blague pourrie ou lui faire une réflexion mais à ton grand désespoir, cette fois, cette unique fois où t’aurais eu besoin de voir sa tête, ce ne fut pas lui qui passa le seuil de ta porte. C’était Dana. T’as oublié que Caleb est partis en mission y’a deux jours maintenant…A croire que son départ à amener la pluie. Quel porte poisse.

« - Je te dérange ?
- Non, non, vas-y entre. Qu’est-ce qu’il y a ?
»

La jeune femme s’avance, la mine contrariée et tu te doutes qu’elle ne va pas t’annoncer que vous avez gagné un grand prix pour un départ en vacances sur une ile paradisiaque. Dommage. Tout ce que tu remarques, c’est cette feuille qu’elle semble tenir.

« - Qu’est-ce que c’est ?
- Le dernier rapport qui vient d’arriver. T’es demandé.
- C’est grave ?
- Juge-en par toi-même.
»

Elle te tend la feuille et s’installe sur le fauteuil à côté de toi en attendant que tu en prennes connaissance. T’aimes pas quand on vient t’annoncer de mauvaises nouvelles, en plus, faut croire que l’on vient te trouver uniquement pour ça. Ça te fait chier.

Tu lis et tu arques un sourcil. Tu relis, par crainte d’avoir sauté des lignes ou compris de travers mais non. Tu ne te trompais pas.

« - Je comprends pas.
- De quoi ?
- Pourquoi est-ce que c’est moi qui suis demandé alors qu’on n’est pas vraiment la guilde la plus proche ? Y’a pas Quatro dans le coin ? Bacchus ne peut pas s’en occuper ?
- Apparemment, on n’arriverait pas à le joindre.
- Putain…Foutu ivrogne de merde. Pour une fois qu’il a une occasion. Très bien, j’irais mais la prochaine fois, on demande aux autres.
- A qui tu veux demander ?
- J’en sais rien moi…Fairy Tail paraît tout aussi proche que Quatro Cerberus. Ils pourraient y aller eux.
- Aller, arrête de te plaindre, entre nous on sait parfaitement que ça te fasses plaisir que tu sois l’élu du moment. Une occasion de plus qui montre qu’on est les meilleurs non ? Tu voudrais peut-être que l’on ne soit pas demandé ?
- Je n’ai pas dit ça…Mais c’est vrai que ça fait plaisir de savoir que l’on compte sur nous. C’est que petit à petit les choses s’arrangent.
- Bon bah tu vois ! Je dois prévenir quelqu’un que tu t’en vas ou pas ?
- Non…Puis je n’en ai pas pour longtemps. En quelques jours l’affaire devrait être réglée. Préviens peut-être Yukino ou Rufus si tu les vois.
- D’accord. Fais attention à toi Sting.
- Promis !
»

Dana s’en va et te laisses dans ta réflexion. La réapparition d’Ajatar Virke ? Au bout de plusieurs mois de silence ? T’y crois autant que tu ne crois au Père Noël pourtant, ça attire ta curiosité. T’as besoin d’aller voir sur place et puis, si on te demande, c’est qu’il doit y avoir plus. Plus que tout ça. Les missions du moment sont souvent de gros iceberg. On vous cache une vérité bien plus dangereuse qu’on ne veut bien le dire.

Tu attends pourtant que Lector se réveille pour le prévenir et vous partez vers Crocus ou, ce qu’il semble en rester depuis le temps. La météo ne semble pas aider les ouvriers dans les travaux de reconstruction et du ciel, tu reconnais plusieurs petits camps montés ici et là. Combien de temps cela prendra ? Combien de temps faudra-t-il aux gens pour tourner la page ? Non pour oublier…Mais pour continuer d’avancer ?

En atterrissant, tu éclabousses tout ton pantalon de boue dégueulasse et ça t’énerve déjà. Génial. Journée de merde parfaite.

Un villageois vient à ta rencontre, il te reconnait, il ne te pose pas de questions. Non. Il t’indique une tente, plus loin, plus grosse. La tente du nouveau chef du village qui aurait fait la requête. Alors tu t’y rends…Et quelle surprise t’y attend quand tu y entres, trempé, alors qu’une jeune fille semble déjà discuter avec l’ancien, sèche et impeccable.

D’ailleurs, t’as l’impression de reconnaître cette silhouette frêle et fragile mais qui ne l’est pas vraiment. Tu parierais bien sur « elle ».



© GASMASK

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Fighter | Amy.   Sam 5 Mar - 23:52

avatar
Amy Flyleath

Indépendant Légal

Click

Fighter
«J’admire ceux qui continuent à danser même lorsque la musique s’est arrêtée, car ce sont ceux qui continuent d’avancer lorsque tout espoir est perdu»


De la pluie, de la pluie et encore de la pluie. Deux jours que je vois des gouttes d’eau ruisseler sur les fenêtres des wagons de trains, que j’entends le vent marteler les volets des auberges où je réside pour une nuit, deux, tout au plus. Je n’ai aucun intérêt à rester longtemps dans les mêmes coins, si ce n’est pour me créer des ennuis avec les antis mages. Et puis j’ai pris goût au voyage. J’aime poser mes yeux sur le paysage qui défile à toute vitesse par la vitre du train ; sentir l’atmosphère des différents endroits du pays. Et curieusement, je ne sais pas pourquoi cette fois-ci j’ai décidé de me rendre dans un petit village au pif. Au pif certes mais ça n’a pas empêché un étrange bonhomme de me mettre sur la piste d’un groupe apparemment étroitement lié à Ajatar Virke. J’ai entendu parler d’eux, ils ont tellement fait des ravages… Je doute que ces gens aient un quelconque rapport avec cette guilde noire, mais autant m’en charger. Je ne supporte pas qu’on fasse du mal sans raison. Quelle bande d’idiots. Et me voilà de nouveau dans le train sous une pluie battante.

« C’est quand même étrange toute cette histoire.
C’est vrai, mais ils dérangent alors nous allons les déranger !
Ils cherchent seulement à se faire une réputation en parlant d’Ajatar Virke. Et la preuve, ça a marché.
Dia a raison, mais ils n’en restent pas moins dangereux, alors c’est notre devoir de nous en occuper.
»

Je soupire en pensant à ce qui peut m’attendre là-bas. Les gens sont dévastés et la ville peine à se reconstruire. Ils sont blessés autant physiquement que moralement. C’est un vrai champ de bataille cette ville. Je ne connais pas la réaction des gens qui ont vécu des horreurs d’un tel acabit, mais je sais que ça n’est vraiment pas facile. Tout semble si dérisoire à côté de ce qu’il s’est passé ces derniers temps…
La pluie se déverse toujours à grands seaux quand j’arrive à la gare. Je sors mon parapluie et entreprend de traverser la ville en décombres, parsemée de cabanes et tantes d’appoint. Je demande à une dame qui s’occupe d’un enfant où je peux trouver le chef du village, celle-ci m’indique une tante plus grande que les autres, au bout de l’allée de terre. Ouais enfin de terre, plutôt de boue. J’avais opté pour un pantalon et des bottes avec une veste en cuir et heureusement. J’aurais été dans un sale état autrement. J’entre et trouve plusieurs personnes qui s’affairent un peu dans tous les sens. C’est la foire ici.

« Bonjour, je suis Amy Flyleath. On est venu me trouver pas plus tard qu’hier par rapport aux problèmes que vous rencontrez avec un certain grou…
Oui bien-sûr, je suis celui qui vous a adressé cette requête, venez, approchez.
»

Assez étonnée par la rapidité à laquelle ce vieux monsieur s’est emparé de la parole, j’avance en ne pipant mot. Il m’accueille avec un sourire chaleureux mais qui cache tout de même une tristesse immense. Tu parles, c’est sûrement difficile de gérer tout ce qui se passe ici. Tout à l’air bon à refaire…

« Nous sommes désespérés. Un groupe de mages attaquent les voyageurs sur les routes autour de la ville, sans aucun scrupule. Ils volent tout, les biens ainsi que la vie des gens à qui ils s’en prennent. Nous déplorons déjà plusieurs morts et les attaques semblent de plus en plus se rapprocher des campements qui s’érigent autour de la ville. Nous implorons votre aide. »

Sourcils froncés, j’hoche doucement la tête. Je croise les bras sur ma poitrine, analysant ce que vient de me dire cet homme. Pour réussir à s’en prendre aussi facilement aux voyageurs, ils sont soit nombreux soit mages. Soit les deux, mais bon, je préfère mettre cette hypothèse de côté, même si étrangement, c’est celle qui me paraît la plus vraisemblable. Dans quoi je me suis fourrée encore ? Au moment où j’allais demander des informations sur le nombre de personnes qu’ils étaient, je sens une aura magique dans les alentours mais surtout… Familière. Je tourne la tête et tombe directement sur un visage que je connais. Celui de Sting. Un Sting trempé et plein de boue, en revanche. Je ne peux m’empêcher à cette vue de sourire chaleureusement à cette personne que j’avais beaucoup appréciée lors de notre première rencontre. Je m’excuse auprès du chef du village et rejoint Sting près de l’entrée en lui souriant.

« Eh bah, si j’avais su que je te croiserai ici, je n’y aurais pas cru ! Le temps est bien différent comparé à notre dernière rencontre. »

Un rire cristallin s’échappe d’entre mes lèvres. C’est vrai qu’il faisait chaud et beau quand on s’est rencontré la première fois. Il m’avait été agréable, pour un maître de guilde, il était sympathique. Tout comme l’étais Laxus. Mais je ne suis pas sûre que Sting soit du même genre, à laisser sa guilde se débrouiller toute seule. Je n’en veux pas à mon ancien maître, il a su nous rendre forts et indépendants par nos propres moyens. Alors oui, on aurait aimé pendant les gros pépins, avoir quelqu’un sur qui compter, mais c’était là l’une des raisons qui faisait qu’Angel’s Sky était une guilde plus qu’unique. Mon tatouage me picote, je ne peux m’empêcher de passer ma main sur ma nuque par réflexe. Pense à autre chose ma vieille, tout ça c’est du passé.

« Ah euh, je peux ? »

Je pointe du doigt ses vêtements tout en demandant à Su d’activer la semi-transformation. Mes yeux prennent une teinte verte jade, j’esquisse un mouvement de main délicat et les tâches causées par la boue disparaissent comme si elles n’avaient jamais existées, profitant pour le sécher pour éviter qu’il tombe malade. Moi gentille et compatissante ? Je ne pense pas. Mes yeux reprennent leur teinte d’origine tandis que je lui adresse un clin d’œil.

« Ce serait dommage d’attraper une fièvre maintenant. »

CODE by POKIPSY
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Fighter | Amy.   Lun 7 Mar - 7:54

avatar
Sting Eucliffe

Sabertooth

Click

Fighter
Si vous êtes dans l'obscurité, vous aurez peut-être l'impression que vous n'en sortirez jamais. Que vous tâtonnerez. Seul. Mais ce n'est pas vrai. Il existe des gens susceptibles de vous permettre de retrouver la lumière. Δ Gayle Forman.

Elle n’a pas changé. Elle est de ces gens qui ne changent pas. Peut-être même jamais. Elle rit de la pluie alors que tu ressembles à un vulgaire rat mouillé et pourtant, sa remarque, fait joindre ton rire au sien. C’est vrai, tout semble différent depuis ce moment-là.

« - T’as raison ahaha. Tu sais, un ami aime à dire qu’il pleut à chaque miracle qui se réalise quelque part dans le monde. Il faut croire qu’il n’a pas tort. Qui aurait cru qu’on se retrouverait ici aujourd’hui toi et moi hein ? Comment va depuis le temps ? »

Tu ne sais plus depuis combien de temps n’avais-tu pas vue Amy. Des jours ? Des semaines ? Des mois ? Tu as totalement perdu le compte avec tout ce qu’il y avait à faire. Avec les nouveaux venus, les nouveaux ordres, la paix à faire régner, Ajatar à repousser.

Ajatar. Tu te rappelles que tu es là pour ça. Pour eux. Ou plutôt à cause d’eux. Ajatar Virke. Jamais ils ne cesseront de faire parler d’eux ? Alors que tu te perds dans tes pensées et aussi parce que tu avais complètement oublié sa présence le temps de quelques minutes, te revoilà sec de la tête aux pieds. Dégueulasse mais sec. Incroyable.

« - Hey ! Mais c’est trop pratique ça comme magie !! Ahaha ! Merci, t’es trop gentille. »

Tu soulèves légèrement la toile pour jeter un œil dehors et le temps semble toujours aussi épouvantable que depuis deux jours. Toi qui espérais secrètement que ça se calme.

« - Malheureusement, je crains qu’il ne faille y retourner. J’espère que t’es pas en sucre et que tu ne vas pas fondre, ça serait dommage. »

Tu lui fais une légèrement pichenette sur le front avant de sortir en rigolant comme un imbécile sans te cacher. De toute façon, à rester ici, vous alliez prendre racine et plus vite le problème ajatarien sera réglé, plus vite vous pourrez rentrer chez vous.

Les cheveux plaqués sur la tête, t’oublies que le gel ne tient plus et que tout tombe…C’est moche…Vraiment moche.

« - Alors Amy ? Dis-moi ce que tu fais dans le coin ! C’est pas vraiment le coin à visiter si t’as envie de tourisme et puis y’a mieux surtout…Ou alors t’as subitement eu une envie de te faire des méchants ? Ahaha, ça serait drôle. Tu sais, si vraiment un jour, tu te sens trop seule dans ton tour du monde, tu devrais passer en ville, je te présenterais les gars, ça pourrait être cool. Penses-y. »

Quand t’y penses, tu te dis que cette façon de faire…ça te rappel Alice. Tu lui avais proposé aussi à Alice, de vous rejoindre. Peut-être qu’elle le fera un jour, ou peut-être pas, tu sais pas trop. T’as envie qu’elle vienne, qu’elle ne gâche pas sa vie à traîner dehors.

Mais Amy…Elle était différente. Différente de ces autres. Elle était particulièrement indépendante. Ça se ressentait. Tu le ressentais. Amy, elle allait peut-être venir en ville mais sans plus.

« - Bon, ils sont où les affreux qu’on s’en débarrasse vite fait. Ça pète plus haut que son derrière mais quand il s’agit de se montrer…y’a plus personne à la maison hein ! »

D’ailleurs tu ne sais même pas, si un jour, tu reverras cet homme. Son nom. Son visage. Sa magie. Tu n’as rien oublié de ce jour-là. Tu te souviens de Zulria. Tu te souviens de votre rencontre. Tu te souviens du sang sur ta main, du sang sur ton corps. Tu te souviens des larmes de certains. Oui, tu te souviens de ce jour-là.

Oui, tu te souviens encore très bien de ceux qui se cachaient derrière « Ajatar Virke. »





© GASMASK

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Fighter | Amy.   Sam 12 Mar - 0:13

avatar
Amy Flyleath

Indépendant Légal

Click

Fighter
«J’admire ceux qui continuent à danser même lorsque la musique s’est arrêtée, car ce sont ceux qui continuent d’avancer lorsque tout espoir est perdu»


Je lui souris en repensant à la dernière fois qu’on s’est vus. J’ai l’impression que c’était il y a une éternité. Il se passe toujours beaucoup de choses dans ma vie, je ne vois plus vraiment le temps passer. Surtout depuis mon retour à Fiore. Je lui réponds que ça va et que je continue toujours de vadrouiller à droite et à gauche. Je ris doucement quand il espère que je ne suis pas en sucre. Il serait surpris de voir à quel point je suis solide. Puis il me fait une pichenette sur le front et sort en riant franchement. Je regarde le pan de la tante se refermer, légèrement étonnée. Je ne m’attendais pas vraiment à ça. Puis mes lèvres retrouvent un éternel sourire en même temps que je sors, le parapluie au-dessus de la tête pour ne pas être trempée. Un sourire en coin se poste sur mes lèvres quand je vois Sting, trempé, les cheveux complètement plaqué. Ça lui donne tout de suite un autre air.

« Ce temps est vraiment catastrophique. Ça ne va jamais s’arrêter ou quoi ?
Je ne sais pas, mais si je suis sûre d’une chose, c’est qu’Amy va être malade à rester toute la journée sous la pluie.
Mais non, ça ira. J’ai survécu à pire que ça.
»

Je réprime un frisson en repensant à la mission que j’avais effectuée il y a fort longtemps avec Abigail. J’avais cru vivre un cauchemar, affront mes peurs les plus terribles et des souvenirs que j’aurais préféré enterré. Je m’étais faite une raison concernant mon enfance et Ethan. Je me dois de passer à autre chose maintenant. Sting me sort de mes pensées en me demandant qu’est-ce que je fais dans le coin. Du tourisme ? Je ris.

« Du tourisme, pas vraiment. On m’a contacté pour effectuer cette mission. J’en étais moi-même étonnée à vrai dire. Faut croire que ma réputation ne s’est pas totalement faite oublier. »

Je repense à la période Angel’s Sky. Au tournoi. Au nombre de missions que j’ai faite. Ça me paraît tellement lointain maintenant… J’ai l’impression que je ne retrouverais pas ma famille, c’est fini tout ça. C’est sûrement la raison pour laquelle je ne me suis pas résolue à entrer dans une nouvelle guilde. Comment pourrais-je les remplacer, c’est impensable. Je ne peux pas pour le moment. Et pourtant on m’a déjà proposé plusieurs fois. J’ai toujours été indépendante, il faut dire.

« Je prends note, je viendrais faire un tour alors, ce sera l’occasion que tu me présentes tes compères et ta guilde. Mais ne prends pas ça comme un « je veux rejoindre ta guilde », je me sens bien là où je suis. »

Je luis fais un clin d’œil, le regard rieur. Où je suis ? Nulle part et partout. C’est assez ironique mais je me sens vivante comme ça. De plus, je ne suis pas vraiment toute seule, mes esprits sont là. Ça pourrait être intéressant de voir à quoi ressemble Sabertooth, on entend beaucoup parler d’eux, pour beaucoup de chose. Tant leur élite que leur force ou leurs exploits. Oui, on entend beaucoup parler de cette guilde naissante. Bon pour le coup je n’aurais jamais pensé tomber sur leur maître en personne et encore moins le revoir pour faire une mission. C’est assez drôle, les circonstances quand même. Je lui propose qu’on aille du côté des limites de l’ancienne ville puisqu’ils agiraient plutôt à l’extérieur.

« On va les trouver ces affreux, je te le garantis. »

Je marche avec précaution, écrasant sous les grosses semelles de mes bottes, des branches et l’herbe devenue boue. Je me concentre sur les bruits et les sensations qui me parcourent en essayant de déceler des signatures magiques grâce à ma seconde nature magique. La pluie fouette mon visage, me glaçant jusqu’aux os mais je ne m’arrête pas. Sting est à mes côtés, cherchant sûrement quelque chose qui pourrait nous aider.

« Cette pluie ne nous aide vraiment pas, les éventuels traces qui pourrait nous emmener quelque part sont toutes détruites par la boue. Il faut qu’on les force à venir à nous. »

Je m’arrête et me tourne vers Sting, attendant une réponse qui nous permettrait d’avancer dans nos recherches.

CODE by POKIPSY
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Fighter | Amy.   Dim 13 Mar - 7:30

avatar
Sting Eucliffe

Sabertooth

Click

Fighter
Si vous êtes dans l'obscurité, vous aurez peut-être l'impression que vous n'en sortirez jamais. Que vous tâtonnerez. Seul. Mais ce n'est pas vrai. Il existe des gens susceptibles de vous permettre de retrouver la lumière. Δ Gayle Forman.

Tu sais qu’elle ne te rejoindra pas. Elle est trop bien comme elle est. Libre. Indépendante. Amy est le genre de fille à qui la solitude va, ce qui n’est pas le cas de tout le monde. Tu souris en revoyant l’image de la dépravée Sybilia et de la dénudée Alice. Ces deux-là, malheur à elles quand on les laisse trop longtemps seules sans rien faire. Pourtant, au fond de toi, était née une pointe d’espoir quant à la possibilité qu’Amy puisse vous rejoindre, t’aurais aimé, ça aurait fait du monde en plus et t’es pas contre un peu de compagnie entre tous ces sauvages.

« - Ahahaha, t’inquiète, je te présenterais à tout le monde le moment venu et puis, mon invitation reste ouverte disons…sur une période indéterminée. Quand tu en auras marre de rester seule ou que tu voudras un toit sur ta tête, tu sauras où me trouver. Je t’attendrais ! »

Tu lui souris inconsciemment parce que c’était facile de tout prendre à la légère avec elle. Tu ne sais pas pourquoi d’ailleurs.

Vous continuez votre périple boueux à travers les gouttes et même si elle semble chercher le moindre indice au sol, toi, tu regardes plutôt en l’air.
Mais la pluie ruine aussi bien les traces de pas que les odeurs susceptibles de vous guidez quelque part. Si seulement il pouvait y avoir un lien entre les attaques, tu aurais trouvé une idée ou quelque chose pour faire l’appât mais c’était totalement aléatoire. Ces gens aimaient juste tuer, détruire, voler. Pourquoi s’adonner à de tels actes ? Qu’est-ce que cela prouve ? Qu’on est le plus costaud de la bande ? Non. Ça ne ressemble pas aux personnes auxquelles tu as été confronté. Ajatar Virke tuerait au hasard maintenant ? Cela ressemble à une grossière blague ou à un très mauvais poisson d’avril.

« - Tu sais quoi ? Il n’y a pas besoin qu’on aille à eux…Il y a juste besoin de les faire venir à nous et là, j’ai une idée brillante ! »

Tu sais que c’est une connerie. C’est gros comme le nez au milieu de la figure pourtant, il y a 50% de chance que ton idée, aussi débile soit-elle, fonctionne parfaitement.

« - J’espères simplement que t’es pas trop rouillée avec la pluie ! Ahahah! »

Prenant une grande inspiration et fermant les yeux cinq minutes, tu attends que le silence retombe entre les différents chantiers avant d’hurler à plein poumon :

« - VENEZ NOUS CHERCHER !!! ON EST LA !!!!! BANDE DE TROUILLARDS !!! JE VOUS ATTENDS !!!!!!! »

Regardant Amy, tout sourire, t’es fier de toi. T’es fier parce que tu sais qu’ils viendront. C’est comme s’ils avaient toujours été là, quelque part.
C’est certainement pour ça d’ailleurs que vous n’arriviez à rien depuis cinq minutes maintenant.

« - Faisons un marché ! Celui qui en tape le plus, doit un resto à l’autre ! Je compte sur toi ahahahahahahaha !!! »

Et les premières attaques arrivent peu de temps après, de partout et de nulle part à la fois. C’était difficile à dire de savoir leur nombre exacte même s’il était évident le fait qu’à deux, vous n’étiez pas assez nombreux.

Le reste maintenant était de savoir si la jeune fille pouvait tenir le rythme d’un maître de guilde ou si elle allait tout simplement se laisser déborder par les évènements.

A toi de jouer Amy Flyleath, ange déchue. Montre nous si tu sais encore voler.



© GASMASK

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Fighter | Amy.   Lun 28 Mar - 2:29

avatar
Amy Flyleath

Indépendant Légal

Click

Fighter
«J’admire ceux qui continuent à danser même lorsque la musique s’est arrêtée, car ce sont ceux qui continuent d’avancer lorsque tout espoir est perdu»


Je lui rends son sourire, étrangement heureuse à cette perspective. Même si je n’oublierais jamais quelle sensation on a quand on appartient à une guilde, côtoyer les mêmes personnes au quotidien, ça, j’avais oublié. Je suis persuadée que les gens de Sabertooth sont de très bonnes personnes et ça, ce n’est pas négligeable. Pourtant, quelque chose d’assez mystérieux m’empêchait de rejoindre une nouvelle guilde. Peut-être est-ce la peur d’oublier Angel’s Sky, comme si cela la remplacerait en quelque sorte. Je porte toujours le tatouage sur mon omoplate, qui me picote de temps en temps pour me rappeler ma condition d’ange déchue. Je ne crois pas mériter une telle offre venant d’une personne aussi sympathique que Sting. Je ne mérite pas de retrouver une famille alors que j’ai abandonné la mienne à son triste sort. Je mérite mon statut de personnage solitaire. Bien que cela ne me dérange plus autant qu’avant. Je secoue la tête pour chasser mes idées noires et reporte mon attention sur le mage blond qui me parle de les laisser venir à nous. Je ris à sa vieille blague. Un rire franc.

« Ne me sous-estime pas, il y en a sous cette allure toute frêle ! »

Je lui fais un clin d’œil alors qu’il s’époumone pour attirer l’attention de ces gens. Je ferme les yeux et écoute. Au premier abord, aucuns bruits, aucuns mouvements. En s’y attardant un peu plus, je pouvais sentir plus que deux cœurs. En fait, il y en avait bien plus que cinq ou six. Il y en avait au moins une quinzaine si ce n’est pas plus. J’ouvre les yeux au même moment où Sting me lance un marché. Alors c’est ce genre de bonhomme hein… Etrangement, ça n’a rien d’étonnant. Je m’attendais bien un type du genre. Ça me fait d’ailleurs sourire, ça aussi c’est étrange. Un « marché conclu ! » lancé, me voilà déjà en train de faire une pirouette en arrière, en appui sur une main pour esquiver une vague d’énergie magique. Et me voilà entourée d’au moins six gars aux sourires malsains. Je n’ai plus le temps de voir où se trouve mon partenaire, je dois me concentrer sur ce qu’il se passe autour de moi. Comme une impression de ne pas m’être battue depuis longtemps, je fais craquer mes doigts puis analyse rapidement la situation. Trop lente. Voilà déjà trois couteux qui volent à toute vitesse dans ma direction. Je dresse le plus vite possible une toile électrique qui les arrête, manquant de peu de se planter droit dans mon abdomen. Ça aurait été assez idiot comme mort quand même quand on voit tout ce que j’ai traversé.

« Vous voulez jouer ? Alors on va jouer. »

Un sourire étrangement carnassier s’affiche sur mon visage pendant que je bondis en arrière pour éviter un coup de poing. J’esquive deux autres coups de poings qui arrivent de la droite tandis que j’envoie au sol un des gars avec un coup de pied droit dans la mâchoire. Un autre, qui avait profité d’une ouverture, m’envoie un coup de poing dans les côtes, assez puissant pour me couper le souffle et me faire reculer de quelques mètres. La vache ! C’est qu’ils ont l’air bien plus coriace qu’il n’en a l’air ! Six épées de foudre se créent autour de moi, me protégeant non-intentionnellement contre une sphère de magie. Les cinq restantes filent sur trois hommes qui courent dans ma direction, qu’ils esquivent assez facilement. Je grogne légèrement tandis que j’envoie valser deux sphères électriques sur un mec, qui finit à terre. Un de moins ! Sauf qu’au même moment, je me prends un coup de pied dans le dos, qui me couche directement. Je tousse, la bouche pleine de boue. Dégoûtant. Alors qu’ils foncent tous sur moi, j’envoie en l’air trois sphères qui explosent en un flash qui éclaire les environs, les aveuglant le temps que je me redresse pour me planquer derrière un arbre. J’essaye de reprendre mon souffle rapidement. Que faire ? Il en vient de tous les côtés ! J’aperçois Sting qui se débat, en prenant un malin plaisir. Mon sourire s’évanouit aussitôt. J’attrape mon arc, décochant une flèche électrique sur un homme qui allait asséner un coup par derrière à mon partenaire. Je n’ai pas le temps de voir le résultat de la flèche, que déjà je sens quelque chose siffler à mon oreille. Je me redresse derrière l’arbre, le souffle coupé.

« Bon, je commence à en avoir marre là. Dia. »

La transformation s’active en même temps que le cadenas autour de mon cou prend une teinte dorée. Je sens les liens de ma seconde nature magique s’étirer lentement, comme si ça faisait un moment que je ne m’en étais pas servie. Je souris doucement alors que mon apparence est complètement changée (
Spoiler:
 
).
Je sens que je vais m’amuser.

« Starlight Navigation. »

J’entends Dia et les autres esprits exprimer leur surprise. Sous la forme la plus sombre de ma transformation avec Dia, je n’avais jamais tentée d’utiliser la magie de la transformation de la magie plus pure. Mais qu’importe, je n’avais pas vraiment le temps ni la force nécessaire pour enchaîner les transformations. Je me concentre un peu plus en visualisant précisément les anneaux lumineux, qui se créent au fur et à mesure autour de moi. Au nombre de cinq. Bon début. Je sors de ma cachette et envoie deux cercles vers un homme sur la droite, deux vers celui du milieu et un qui se trouve plus loin. Ca les touchent, l’un s’arrête pour tousser un coup, un autre trébuche à cause de la boue alors que l’autre me charge, me projetant contre l’arbre avec une claque dans la mâchoire. Je tombe contre le tronc en essuyant un filet de sang qui coule de ma lèvre éclatée alors que la magie s’annule et que je retrouve ma tenue classique. Ça ne va pas être une partie de plaisir, moi je vous le dis…

CODE by POKIPSY
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Fighter | Amy.   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Urban Fighter grenoble
» Stay down and calm your anger, little fighter
» [PS4/XBOX/PC] DRAGON BALL Z FIGHTER Z
» Fear To Fire II
» Arena Deathmatch [Avatar of War] Résumé des règles FR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Centre :: Ancienne Crocus :: Alentours Dévastés