Partagez | .
Pony express. | Nicky L. Ela Leone
 MessageSujet: Pony express. | Nicky L. Ela Leone   Lun 29 Fév - 13:44

avatar
Alice Claria Féamor

Sabertooth

Click



Pony express
Nicky x Alice



« Il paraît qu'ils leur ont foutu une sacrée déculottée ahahahahah !! »
« Ils en auraient même frappé certains à mort ahah, saloperies de petits culs de sa majesté ahahaha !! Tu crois qu'ils le lui lavent ahahah ?! »

Les éclats de rire étaient trop tentants alors j'avançai vers eux, cape sur les épaules et capuche cachant la moitié de mon visage, frappant dans les mains en riant de plus bel. Les deux me regardèrent avec incompréhension. Le plus petit finit sa chope de bière d'un trait, se laissant aller sur le fauteuil, au fond de la taverne, ses bras se perdant sur le dossier en s'étendant de part et d'autres. Stoppant mes applaudissements, je les fixai cachée sous le tissu noirâtre.

« Et bien ? Ne peut-on rire avec vous de cette bonne raclée ? Flanquée à la milice, je suppose ? »

Les deux hommes échangèrent un regard méfiant. Ils se mirent à sourire comme deux chiens mal-léchés prêts à faire un mauvais coup, se poussant l'un de l'autre. Le petit tapota la place entre eux deux.

« Mais je vous en prie Madame, joignez-nous à vous ! »

Ses airs faussement gentleman marquaient son dégoût de cette tranche de la population, alors qu'il s'affairait, pensant piéger la petite souris entre ses griffes pour bientôt la dévorer. Prenant place, je n'en défis pour autant pas ma capuche. Je commençais à avoir une certaine renommée, surtout à Oak Town, où je vivais et travaillais depuis un certain moment déjà. Leurs regards se faisaient insistants sur le bas de mon visage, voulant certainement en voir plus.

« Alors ? Quelle est cette douce histoire qui se conte actuellement dans nos petites rues ? »

Un sourire malicieux s'installa lentement sur mes lèvres alors que de mon index je jouais avec la bière dans le verre encore plein d'un des deux acolytes. Le liquide alcoolisé tournait lentement dans sa chope.

« Ahahah un petit groupe de gars a défoncé le cul et le crâne de soldats de la milice. Ils ont piqué un truc et toutes ces petites putes en sont toutes choses ! »

Un léger rire sort de mes cordes vocales alors que la bière se lève en filet pour aller contenter le plus mastoque des deux.

« Toi aussi tu sembles toutes choses de ce que je pourrais bien te faire ... »

Ma main passe sur sa cuisse, remontant doucement alors que je formule comme par pur curiosité :

« Je me demande où cela s'est passé … je n'en avais pas entendu parler ... »
« Tout près du lac Spleipnir. Et cet enfoiré de Daryan n'a même pas bougé son cul ahahahahahah ! Quel tarlouze ce type. »
« On aurait presque pu être ami, c'est en risible ! »

Avec un petit rire sincère, je me relève, saluant les deux hommes de la main sans me retourner. Je les entends râler. L'un deux m'ordonne de venir me rasseoir alors que le seconde le calme, disant que je n'en valais de toute façon pas la peine. Sortant du bar aux trois bras, je dépose avant cela une pièce pour la limonade sur le comptoir. Elle me rappelait Maël, alors, parfois, je m'octroyai une pause comme celle-ci.

***

Loki et Freÿa sur les talons, je m'avançai vers le lac. M'y penchant, j'y contemplai quelques instants mon reflet. Soufflant sur la surface de l'eau, l'image se flouta sous les ondes avant de redevenir ce qu'elle avait été. Au loin, je croyais apercevoir Weer Lopen, cette guilde que Chris avait annoncé et dont il était le maître. Agacée rien que par la mention mentale de ce nom, je me relevai pour quitter cet endroit. Non loin du lac Sleipnir, c'est bien ça, hein ? Le regard dans le vague, perdu sur la surface de l'eau, une silhouette vient alors s'y dessiner. Relevant la tête et plissant les yeux, je reconnus une jeune femme, habillée à la manière de la milice.

« Hé toi ! Il paraît que vous vous êtes pris une bonne raclée ? »


Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA

_________________________________________________________________________


Alice's Soundtrack 1&2

#576D8F ~ #097CBA ~ #B86E6E

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Pony express. | Nicky L. Ela Leone   Mar 1 Mar - 1:11

avatar
Nicky L. Ela Leone

Golden Crown

Click

« Delivery »
with Alice & Nicky

Au quartier général, il y avait foule. Tout le monde de ta section s’agitait, t’en avais ras-le-bol, et tu étais en colère. Comment cela se voyait il ? Eh bien, tu avais toujours ton visage impassible, feignant d’être gentillet, mais on sentait que tu étais nerveuse. Sans doute parce qu’un messager venait de tout foutre en l’air, et que vous étiez dans une bibliothèque. Tu finis par soupirer, et tu tournas la page du livre que tu lisais. Tu avais besoin de savoir dans quel bâtiment se trouvait Isaac, un type qui aurait pu, d’après ton supérieur, te rencarder sur les armes confisquées par la milice. Ce n’était pas suspect ! C’était juste… histoire de savoir. Le pire, c’est qu’ils pensaient que tu voulais faire comme Yuuki : appréhender un des avis de recherche. Bien entendu, renforcer ta cohésion au sein de Silver Sword aurait pu être fait par cela, mais tu ne savais rien des criminels qui étaient recherchés, à part leur dernière location, leur potentiel pouvoir, leurs signes distinctifs, et leur nom. Mais t’en avais rien à battre d’eux, tu laissais cela à ceux qui voulaient jouer les chasseurs de primes, comme ce Yuuki.
NIIIIICKYYYYYYYYYYYY !!
Tu sursautas, et faillis déchirer la page, avant de te retourner et de voir Sam te sauter dessus. Tu fus étonnée, mais tu ne semblas pas l’être, et tu le poussas gentiment, pour ne pas le laisser te toucher. T’avais pas envie de lui sur ton corps, même si t’étais en uniforme et lui aussi. Il était quelque peu… collant.
Nicky… Han… Putain, j’ai couru tous les étages… Je te croyais dans ta…
Sam ! Que se passe t il ?
Le chef ! Va le voir… Pendant que je me remets de mon marathon.
Pas un mot de plus. Il te connaissait, et il savait que tu n’allais jamais sortir un mot de réconfort si ce n’était pas nécessaire. Cela faisait partie de toi.

Tu gravis les escaliers menant au bureau de ton premier supérieur hiérarchique, et il te donna un papier. Un ordre de mission. Tu devais retrouver le convoi qui devait remettre un message très important sur le nombre de troupes devant garantir la sécurité des réunions du Pegasus à Daryan Chris Illunar. Il avait été attaqué pas loin du lac Splaipnir, soit vraiment au bout du voyage. Ce n’était pas de chance.
Où est le message ?
On en a qu’un seul exemplaire, donc sûrement entre les mains des bandits qui les ont attaqués. Prends Peina, et enquête. Trouve les. Et s’il te plaît, ne me fais pas regretter de te choisir toi. J’ai juste pas besoin de toi alors je t’envoie, mais si t'échoue, je vais devoir envoyer de meilleurs hommes.
Bien.
Tu te dirigeas vers la sortie de son bureau lorsqu’il ajouta
Oh, tout compte fait… Prends cet idiot de Sam avec toi.
Tu levas les yeux au ciel, implorant probablement de l’aide, car Sam était horripilant à la longue. Il avait le droit de prendre Sergoi. Peina était une jument aux couleurs crèmes, tandis que Sergoi était un étalon gris. Ils étaient rapides, et endurant. Ils pourraient faire le voyage en une seule journée depuis la caserne.

Tu alarmas Sam, et vous partîtes.
Ahhh… Ma première mission avec une jolie fille comme toi…
Tu ne répondis pas, ce n’était pas la peine.
Sérieusement, je suis super content de faire une mission avec toi. T’es nouvelle… Enfin, plus nouvelle que moi. Alors je veux voir ce que tu vaux.
Tu ne répondis pas.
T’es vraiment pas bavarde en fait.
Tu ne répondis pas… Quel génie ce mec, il venait tout juste de comprendre que tu n’ouvrirais la bouche que si c’était important.

Galoper était plutôt agréable, mais en arrivant aux alentours du lac, tu ordonnas à Sam de faire le tour des tavernes, et des villages. Il fallait retrouver le lieu de l’attaque, et si tu pouvais t’en débarrasser en prétextant une séparation pour étendre les zones de recherche, tu faisais alors d’une pierre deux coups.

En arrivant, tu trouvas rapidement le lieu de l’attaque, et tu descendis de Peina pour regarder. Pour inspecter. Tu n’étais pas pisteuse, mais en tant que mercenaire dans une autre de tes vies, tu avais quelques maigres compétences, suffisantes cependant, pour pouvoir comprendre que les bandits avaient été environ quinze, ou seize. Et dans les neuf soldats envoyés, au moins un devait être de mèche avec eux. Tu soupiras, avant de conclure que la planque des ennemis devait soit être loin, si des personnes des alentours les avaient vu, soit proche.
Laissant la jument s’abreuver dans le lac, tu allas demander aux passants, mais rien. Tu étais désormais sûre qu’ils avaient une cache dans les environs. Le problème était de savoir où.

Soudain, tu entendis un bruit. Tu jetas un regard furtif pour voir qu’une demoiselle s’approchait de toi. Elle semblait sortir d’une taverne miteuse. Tu fis semblant de ne pas l’avoir vue, toute personne pouvant être suspecte, mais elle t’interpella.
Si par « vous », tu veux dire « la milice », oui. Sinon, non. Pourquoi ? Tu as vu quelque chose ?
En la regardant, tu remarquas des yeux aussi bleus que le lac, et tu fus assez surprise. Cependant, ton visage gardait son impartialité. Mais elle ne semblait pas coupable... Peut être même pouvait elle aider.
J’essaie de trouver une solution. J’ai vu des empreintes sur le lieu de l’attaque, mais il y a trop de pistes, je ne pourrais jamais trouver le repaire de ceux qui ont fait cela… Alors… Pardon, mais… Puis je avoir recours au service de ton équipe ?
Tu fis alors un sourire tout à fait charmant, t’accroupissant pour tendre la main, espérant qu’un des loups s’approche pour que tu puisses le caresser. Ils devaient être si doux… Aussi doux que tes pandas. En pensant à cela, tu eus encore plus envie de sentir leurs petites truffes dans le creux de ta main.
Ils pourraient renifler la piste. C’est à deux cent mètres à peine.
Tu te relevas, avant de descendre ton écharpe, que ta bouche puisse être visible.
Je me nomme Nicky. Enchantée. Alors ? Serais tu d’accord ? Tu me rendrais, à moi et à Fiore, un grand service.

electric bird.



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Pony express. | Nicky L. Ela Leone   Mer 2 Mar - 9:06

avatar
Alice Claria Féamor

Sabertooth

Click



Pony express
Nicky x Alice



Si par « vous », tu veux dire « la milice », oui. Sinon, non. Pourquoi ? Tu as vu quelque chose ?

Souriant comme si peut-être oui, peut-être non, j'enfonçai mes pupilles dans les siennes pour la rejoindre de quelques pas. Les loups étaient sur leur garde, comme à chaque fois que des inconnus croisaient notre route.

J’essaie de trouver une solution. J’ai vu des empreintes sur le lieu de l’attaque, mais il y a trop de pistes, je ne pourrais jamais trouver le repaire de ceux qui ont fait cela… Alors… Pardon, mais… Puis je avoir recours au service de ton équipe ?

Regardant tour à tour les deux deux loups, ceux-ci me lancent leur attente. Je pourrais leur demande n'importe quoi, qu'ils le feraient sûrement. Leur loyauté était sans fin. Et, alors que le temps passait et que surtout nous le passions ensemble, les liens entre les louveteaux et moi se renforçaient, et nous ne nous quittions presque plus. La jeune femme aux cheveux courts et bruns s'accroupit alors devant Loki, tendant sa main, paume ouverte, certainement qu'elle espérait pouvoir le toucher. Mais le loup se retira à reculons, montrant les babines. Alors que sa tête arrivait finalement à hauteur de ma main, je posai cette dernière sur le sommet de son crâne, le lui grattant du bout des doigts.

Ils pourraient renifler la piste. C’est à deux cent mètres à peine.

Plissant des yeux pour tenter de voir quelque chose dans les deux cent mètres autour de nous, je n'eus pas grande réussite. La femme se releva, bouchant ma vue, tout en se présentant comme les formalités le demandaient. Avec politesse et de si beau mots, au point que je me demandais depuis combien de temps n'en avais-je pas utilisé des semblables ? Peut-être commençais-je à trop traîner dans des lieux infâmes. Quoi que. Cela permettait d'en connaître un bout : la preuve, je ne serais pas ici. Me disant qu'elle attendait sûrement une réponse, et surtout, une présentation, je la lui offris sur un plateau, plus par une sorte d'obligation que par courtoisie, fermant les yeux en haussant les épaules.

« Alice Claria Féamor, mage indépendante. »

Et, alors que les loups se mirent en une position que je ne connaissais que trop bien, les yeux fixés sur la jument en train de se délecter de l'eau du lac, je lançai un léger mais ferme Non à leur attention, sans baisser les yeux sur eux. Reprenant une posture normale, non sans quitter l'herbivore des yeux, Loki et Freÿa couinèrent. D'un signe de la tête, j'intimai à celle qui venait de se présenter comme Nicky, que j'acceptais de la suivre. Rejoignant le lieu de l'attaque, je me baissai à hauteur de mes loups, leur désignant la piste et leur demandant de la suivre. Ils n'avaient jamais fait cela sous mon ordre, alors cela donnerait ce que cela donnerait, mais après tout, c'était dans leur gêne de chasseur, et chasser, ils en avaient l'habitude, lorsque l'on s'éloignait des villes pour des missions, des entraînements.
Posant mes yeux sur la jeune femme, je cherchai à sentir un quelconque aura magique. Il y en avait un, faible, mais il y en avait un. Peut-être était-ce la seule raison pour laquelle elle m'avait accosté, ayant senti ma force dans la situation en se disant que je pouvais lui être utile.

N'ayant pas forcément envie de converser, je me contentai d'encourager du regard les loups, encore jeunes mais déjà si impressionnants par leur carrure et ce qu'ils dégageaient. Et, alors qu'ils sentirent une piste, je me mis à les suivre.

« Ne nous perds pas, ou eux risquent, au mieux de nous semer, au pire de perdre leur piste. »

Lui laissant un vague regard vers l'arrière, je lui posai une simple question, par la même curiosité qui m'avait poussée à venir ici.

« Alors dis-moi, Nicky, qu'ont-ils volé ? Je suis pas sûre de l'importance du convoi étant donné qu'ils vous ont envoyé à quoi … un ou deux ? Tu as envoyé ton compagnon explorer une autre piste, non ? Donc deux à en voir ta tête. Qui plus est, sans grande force magique. Ton compagnon, c'est un mage ? Je parie que des gros costauds nous attendent au bout de cette piste. »

Et, pensant à ce qui pouvait effectivement nous attendre, je mis le doigt sur un détail : je ne pourrais pas user de ma magie comme je l'entends. Étant en présence de la milice, je ne pouvais rien faire qui pouvait être dit illégale. Fais chier.


Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA

_________________________________________________________________________


Alice's Soundtrack 1&2

#576D8F ~ #097CBA ~ #B86E6E

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Pony express. | Nicky L. Ela Leone   Mer 2 Mar - 14:16

avatar
Nicky L. Ela Leone

Golden Crown

Click

« Delivery »
with Alice & Nicky

Elle était belle, tu l'avouais sans peine. Elle avait quelque chose de mignon en elle, que ce soit par sa voix, ou par ses yeux. Elle respirait aussi la confiance, et tu soupçonnais un grain de folie qui devait s'accompagner avec son faux sourire. Elle devait bien s'amuser en faisant jouer ses charmes, tu trouvais cela mesquin, mais t'aimais bien. Bien entendu, tu gardais toujours un visage impassible, mais tu remarquas une certaine confiance en ses loups, et surtout, une suprématie. Elle les contrôlait, et tu dis heureuse de voir que Peina venait d'échapper à une mort atroce. Tu t'éclaircis la gorge avant d'ajouter un Merci. Et merci d'avoir retenu tes loups Alice. Peina ne méritait en aucun cas de se faire attaquer. D'ailleurs... Tu soufflas et la jument couleur crème s'avança vers toi, pour que tu puisses prendre ses rennes tout en lui caressant le front. Je vous présente à toi et tes deux petits camarades Peina. Elle a dix ans. Comment s'appellent tes amis pelucheux ?
Tu l'accompagnas jusqu'au lieu de l'attaque, et la regardas faire. Tu admirais ses louveteaux, qui finirent par avoir une piste, apparemment, et tu la suivis. Elle te parla alors de ce qu'elle avait compris de la mission. Elle n'était pas conne, c'était agréable. Elle avait remarqué que tu étais faible question magie, et c'était tout à fait vrai. Tu n'étais pas une mage. Pas encore. Tu ne te considérais que comme une apprentie de ce côté là, mais tu étais certainement capable de te défendre. Tu avais un corps forgé à l'exercice physique, et nul doute qu'un combat singulier, tu t'en sortais très bien. En combat désavantagé, tu devais être plus prudente, et c'était un fait, tu n'aurais peut être pas pu te défendre seule contre les bandits. Tu aurais certainement tenté une autre approche, peut être aurais tu infiltré le repaire, pour retrouver les miliciens du convoi. Cela étant, elle mit le doigt sur votre nombre et tu souris, avant d'acquiescer et d'ajouter Disons que je me suis débarrassé de mon collègue qui est... énervant. Ou plutôt... horripilant.

Vous marchâtes encore longtemps et tu répondis à la suite de ses interrogations.
Ils ont apparemment volé un message important concernant... le Pegasus. Et Silver Sword. Malheureusement je n'en sais pas plus. Et effectivement, mon collègue et moi sommes mages. Mais... Il possède une plus grande force magique que moi.
Tu lui fis ton plus grand sourire, pour ne pas paraître froide, tandis que tu te rappelais que tu avais toujours réussi à t'en sortir malgré ta faible puissance magique. Elle ne faisait pas tout. Tu avais infiltré d'autres institutions, tu avais effectué des missions d'assassinats, et tu avais été mercenaire. Ton corps était ton arme principale, ton épée venait ensuite, et ta magie n'était qu'un outil utilitaire. Mais après avoir vu Nïr, et avoir compris qu'il était lui aussi un Monarque de la Couronne, tu avais commencé à t'entrainer plus sérieusement à la maîtrise du Rubis. Tu avais juré de ne pas perdre devant lui, et cela t'encourageait. Mais pour l'heure, ta puissance magique ne valait rien face à ta puissance corporelle.

Si tu as su que je n'étais pas très puissante, cela veut dire que tu es mage. Je me trompe ?
Tu souris. Après tout, même un non magicien serait parvenu à cette conclusion. Ajustant ton écharpe rouge autour de ton cou, et laissant tes mains la toucher longuement, tu te rappelas les derniers mots de ta mère, et ton regard redevint vide. Tu redevins inexpressive.
Les bruits des sabots de Peina commençaient à disparaître, la terre remplaçait le chemin de pierre et de dalles, et vous vous enfonciez dans la forêt.
Oui, il y aura des bandits, surement costauds. Mais ce n'est pas un problème. Le soucis sera sans doute leur nombre, et la sécurité des otages qu'ils doivent retenir. De plus, s'ils déchiffrent le message, le problème passera à un niveau supérieur, et il est possible que Silver envoie quelques sergents et un major. Là... Le conflit sera peut-être inévitable. Mais si tu ne veux pas prendre part au sauvetage, ne t'inquiètes pas. Tu l'auras déjà bien aidée, même si, à en juger par tes mots, tu sembles douée. J'aurais bien aimé combattre à tes côtés. Sans doute.

Tu fermas les yeux, avant de calmer les battements de ton coeur, et d'écouter. Tu restais à l'affût du moindre danger, et tu ressentais aussi la respiration de Peina. Elle était sensible, ce n'était pas la première fois que tu partais en forêt avec elle et lorsqu'il y avait un potentiel danger, elle respirait plus fort. Soudain, elle s'arrêta. Tu la regardas, et elle sembla vouloir s'enfuir, alors tu la calmas en collant ton visage sur son front, et en lui chuchotant à l'oreille. Calme toi ma grande. Il ne t'arrivera rien... Chut... Chut... Reste là d'accord ? Reste là, je ne vais pas te forcer. Chut... Voila... Tu la caressais en même temps. Tu l'aimais bien, elle était douce, et sa crinière te faisait penser à un panda. Tu devais être bizarre. Tu étais bizarre, mais cela ne changeait rien. Tu passais ta main sur sa joue, avant de la lâcher et de partir, rejoignant Alice et ses loups. Peina t'entendrais siffler de toutes façons, lorsque tu aurais besoin d'elle.

La laissant, tu rejoignis la petite mage mignonne aux loups et aux yeux azur, et tu lui lanças un regard sérieux. On s'approche n'est ce pas ?
Ta main entoura alors la garde de ton épée, pendant que tu adoptais une démarche plus silencieuse. Tu observais chaque détail, tu avançais doucement, lorsque vous entendîtes finalement un bruit.
Haha, et il criait « Non, ne nous tuez pas, au secours ! » Ces miliciens... de vraies chiffes molles.
Tu l'as dit. Du coup le boss l'a tué.
Gar' a fait ça ? Je croyais qu'il devait les laisser en vie...
Il en pouvait plus de ses pleurnicheries. Et il était énervé à cause du message crypté.
Remarque ça se tient. Gar' est en plus tellement puissant qu'il ne se rend pas compte qu'on peut pas supporter trop longtemps sa magie.


Alors tu levas la main, et tu chuchotas Stop ! Rappelle tes loups ! On a un problème.
Tu te rappelais bien de ce Gar'. Tu en avais entendu parlé, c'était un ancien prisonnier du conseil qui s'était échappé lorsque Legion avait ressuscitée.
[crimson]Gary Olfman, mage criminel, maîtrise la foudre. Il a des sbires assez forts également, ceux qu'il appelle ses « lieutenants ». Il est pas commode. S'il est à la tête de cette bande de bandits, alors le repaire doit être piégé. Il est connu pour toujours affaiblir ses adversaires avant de les rencontrer. Je pense qu'il a caché, comme le jour de son arrestation, des lacryma de foudre un peu partout. Il nous faut un plan.


Tu étais discrète et prudente. Tu ne voulais pas que la situation t'échappe. Et tu avais besoin d'un plan solide et peut être « Blue Eyes » en avait elle un. Tu souris en pensant à ce surnom. Tu étais Red Scarf, et elle serait Blue Eyes. C'était idiot, mais pourquoi pas.
Il faut que je sache de quoi est faite ta magie Blue Eyes. Euh pardon, je veux dire Alice. Pour qu'on puisse élaborer un plan. Une idée ?
Vous étiez cachées. Les gardes bandits étaient vingt mètres plus loin, devant une entrée dans la roche. C'était une grotte. Et il ne devait pas y avoir d'autres entrées apparemment. Il allait falloir s'occuper des deux premiers sans se faire repérer, avant de pouvoir y aller furtivement. Tu dégaines ton épée. Elle était étrange, elle possédait des rayures. Comme si on pouvait la couper et la casser. Mais elle était résistante. De ton autre main, tu enlevas ta veste avant de la poser sur les épaules d'Alice. Tu lui souris, avant d'attraper un couteau de cette main.
Tu vas les attendre. Je vais les attirer et lorsqu'ils s'approcheront, tu les maîtriseras. Si possible, sans bruit. Moi, je vais passer par la forêt et les arbres pour ensuite pouvoir les prendre par derrière si tu n'y arrives pas, mais surtout, pour aller surveiller l'entrée. J'espère que tu n'auras pas besoin de moi. Enfin... J'en suis sûre.
Tu souris. Elle allait jouer le rôle de la milicienne, et tu allais la mettre en avant pour qu'elle puisse faire peur aux bandits. Sa magie, elle ne t'avais rien dit dessus mais tu la savais plutôt forte. Plus que toi dans ce domaine. Donc il fallait que les bandits voient une milicienne puissante. Toi, tu allais jouer sur l'infiltration.
Tu seras la milicienne temporairement. Si tu es bien plus forte en magie que moi, tu arriveras peut être à affoler les bandits. Moi, je vais me faire discrète et je vais commencer à jouer les éclaireuses. N'oublie pas, ils tenteront de te tuer, et tu ne dois pas les laisser faire. Même si tu es obligée de les blesser. Avec la panique, ils ne me remarqueront peut être pas, et je t'aiderais au moindre problème. Dis toi que je couvre tes arrières. Allons y.
Tu t'enfonças dans les arbres avant de lancer une pierre dans la petite allée des gardes. Elle devint rapidement un petit nuage de poussière rouge flamboyant, et ils s'approchèrent lentement, intrigués. Ta magie était suffisante pour faire diversion, et Alice les attendait. Tu t'approchas alors furtivement de la porte, en chemise blanche, et tu inspectas l'entrée. Tu attendis alors qu'elle fasse son job, lui faisant confiance, et notant les positions des bandits que tu voyais. Lorsqu'elle te rejoignit tu lui chuchotas Je suis désolée pour tout à l'heure... Le surnom... Tu as réussi en tout cas. Je n'ai entendu aucun bruit. Très douée. Allons y ! N'oublie pas, ce n'est pas grave s'ils te voient, ils s'affoleront juste et tu ne risques rien. Je serais toujours près de toi...

Cette mission allait pourtant s'envenimer, mais tu ne le savais pas encore...

[/color]
electric bird.



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Pony express. | Nicky L. Ela Leone   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» PEKIN EXPRESS 2009
» You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ▬ Full
» Inscriptions Express 68 : Fairy Tail
» Partie 68 Express

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Nord :: Lac Spleinir