Partagez | .
Aller à la page : Précédent  1, 2
Quand on cherche le loup....
 MessageSujet: Re: Quand on cherche le loup....   Sam 5 Mar - 6:22

avatar
Zenn

Sabertooth

Click







Quand on cherche le loup...


Je répète plus bas ses paroles, le regard légèrement perdu dans le vide tout en sirotant ma bière…

« …des amis ?....des moments épiques ? »
Son regard s'était comme animé lorsqu'il parlait de sa guilde, de ces "moments épiques", à l'entendre, son intégration dans une guilde a changé sa vie et pour le mieux.
Il ajoute ensuite:

« Tu comptes intégrer une guilde ou tu en as déjà intégrée une pour me demander ça? »

Intégrer une guilde ? C’est une idée. J’y avais déjà réfléchi naturellement, mais je sais pas jusqu’à aujourd’hui, je me sentais pas prêt. Après avoir vécu aussi librement, je craignais qu’intégrer une guilde ne m’attache, ne me fixe trop.
Mais on me l’avais déjà fait remarquer, vivre au jours le jours, c’est sympa de mon point du vue, mais pour une gamine de cinq ans, c’est pas l’idéal. Je pourrais, ou plutôt je devrais lui fournir mieux. Certes les voyages sont intéressants et du haut de ses cinq ans, elle en a sûrement vu plus que bon nombre de vieillard assis dans cette taverne. Mais il lui manque ce qui commence à me manquer à moi aussi : des amis, des points de repères. Et ça je pouvais lui offrir, encore faut-il que je me décide…

« Aha non, je fais partie d’aucune guilde, je tiens énormément à ma liberté. Mais récemment, j’dois dire que je commence un peu à me poser des questions…j’ai rencontré un groupe de mage de guilde dans des….circonstances particulières qui nous ont tous fourrés dans la même galère. Et je dois avouer que j’ai été vraiment surpris de voir les liens qui unissaient ces gens, j’y ai presque vu le même genre de lien que j’ai avec Anna. Et donc, ouais peut-être que je cherche une guilde, peut-être pas, je suis un grand indécis ahahah ! »

Tout en buvant j’écoutais un peu les rumeurs des conversations autour de nous. Les petites tensions entre mecs bourrés ne m’avaient pas échappées et commençaient à germer un peu partout dans le bar.
J’aimais bien ce genre d’ambiance, c’était comme un baril de poudre prêt à exploser, il suffisait d’allumer la mèche et hop ! L’on déclenchait une bagarre générale. En règle générale, j’aime bien me battre, à condition que ce soit un combat que j’appelle « sain », je n’aime pas me battre pour tuer, et si je peux prendre un certain plaisir à terrasser un adversaire coriace, je m’amuse comme un petit fou lorsque il s’agit de se battre pour jouer. Alors la perspective d’une bagarre en fin de soirée…ça m’excite un peu à vrai dire.

« Tu sais, Quatro Cerberus est vraiment mal réputée... mais ça veut pas dire qu'on est tous des trous du cul. Y'a du bon monde... Du monde bizarre mais plutôt sympa! »

Je sors un peu de mes pensées, il a pas tort le type, il en est même l’exemple le plus évident à mes yeux.

« Ouaip, d’ailleurs tu représentes bien ton propre exemple, et à moins que tu ne sois en train d’essayer de m’embobiner, ce que tu fais très bien si c’est le cas, t’es loin d’avoir l’air d’un trou d’cul je te rassure. Après ça vaut ce que ça vaut venant du mec qui t’as accusé de viol Ahaha ! »

Sur ces mots, je vide ma choppe d’un trait, la bière était bonne mais il était temps de passer à quelque chose de plus…corsé. L’alcool commençant doucement à se frayer un passage jusqu’à mon cerveau, cette idée me paraissait excellente, et j’avais envie d’accélérer un peu le processus.
Lui souriant, je lui demande :

« Bon, je sais pas toi, mais moi, j’ai envie d’un truc un peu fort là ! Tu m’accompagnes ?»

Bien sûr qu’il allait me suivre, ça ne faisait aucun doute.
En même temps, je fis signe à la serveuse pour qu’elle vienne prendre nos commandes. Et sans réellement lui laisser le temps de réfléchir, je lance, un peu espiègle :

« Alors ? Tu prends quoi ? »






Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Quand on cherche le loup....   Dim 6 Mar - 20:19

avatar
Hyun Ki Gan

Quatro Cerberus

Click


Quand on cherche le loup...
À la nôtre!







Ces moments épiques où nous étions assis tous autour d'une même table, un pichet de bière au centre, nos verres pleins à se faire valser dans les airs sous une chanson qu'on connaît un peu trop bien. Des gens nous regardent bizarrement, d'autres rient, rares sont ceux qui chantent avec nous mais au moins on fait pas de problème et on a beaucoup de plaisir. Cette autre fois aussi où l'un d'entre nous a enfin réussi à se choper une fille... jusqu'à ce qu'elle le sorte de sa chambre à coups de pied au cul. Nous étions là à regarder jusqu'à ce qu'il entre. Prêts à partir, fiers de lui, c'était là qu'on entendit la porte se rouvrir dans un grincement et le gars sortir en vitesse, presqu'en tombant sur le derrière.

Zenn me parle de sa liberté, d'une certaine crainte de la perdre si jamais il s'intègre à une guilde. Mais il soulève ce bon côté qu'il a vu de ses propres yeux. Un lien qui unie tous et chacun comme une famille. Comme il dit, les deux choix ont leurs côtés propres, positifs comme négatifs et à cause de ça, ça l'empêche de choisir de quel côté se ranger. C'est certain que je pourrais lui donner plusieurs arguments qui le feraient pencher du côté des guildes, mais je ne veux pas l'encombrer ou l'influencer dans ses choix. Je ne veux pas être juge ou arbitre alors je vais laisser les choses aller... à un détail près : « Et cette Anna... c'est ta deuxième soeur? Ha! Ha! »

Et il parle de moi, disant que je suis le meilleur exemple de ce que je viens de dire à propos de Quatro Cerberus et de ses exceptions. En fait, je ne disais pas ça pour qu'il me pointe du doigt ou pour me vanter, je ne faisais que défaire les rumeurs et les mauvaises langues au sujet de ma guilde. C'est certain que les gars de ma guilde aiment boire jusqu'à en vomir ou chanter jusqu'à ce que leurs cordes vocales s'éjectent de leurs gorges, mais ils ne sont pas mauvais pour autant. Ils ont un bon fond. Parfois c'est un fond creux, mais le fond est présent tout de même et je pense que c'est ça qui nous permet de garder notre légalité malgré toutes les plaintes qui peuvent exister à notre sujet. « Ha! Ha! Je suis content de voir que j'aie réussi à te faire changer d'avis quand même! Même si t'as des envies meurtrières, t'es un bon gars! »

Quand je repense à Damaz et sa soif de sang, je me dis que lui, il s'agissait d'une cause perdue et que ce bon fond était carrément inexistant. Il a essayé de se faire passer pour un type bien jusqu'à ce qu'il cède à son instinct meurtrier... Suivant cela, Zenn propose de boire du fort pour faire changement de la bière. Je réponds d'un « Ouais! Allons-y! » très enjoué. Je bois ce qu'il me reste de bière et me frotte les mains. La serveuse vient à notre table et apparemment, je suis le premier à commander.

« Je vais commencer avec hum... du whisky! Ha! Ha! Je rigole! Amène-moi une bouteille de vodka et deux verres! »

Elle hoche la tête en souriant avant de se tourner vers Zenn afin de savoir s'il désire quelque chose de plus à boire. Quelques instants plus tard, elle nous amène le nécessaire et je m'empresse de verser la vodka dans les deux verres en lui tendant le sien. Je lève le mien dans les airs avant de prononcer:

« À une future amitié! »

Je bois, grimaçant, ressentant la chaleur de l'alcool me brûler la gorge et les narines. Ça c'est de la bonne!

mix de crackle bones

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Quand on cherche le loup....   Jeu 17 Mar - 6:34

avatar
Zenn

Sabertooth

Click







Quand on cherche le loup...


Anna ? Pourquoi il me parle d’Anna ? Ah merde, c’est moi qui en ai parlé…j’ai dit que c’était ma sœur ? Eh ben j’suis même pas bourré que je me mets déjà à raconter n’importe quoi…ça promet. Je me frotte l’arrière de la tête un instant, un brin gêné.

« J’ai dit ça ? Ahah, Anna est tout sauf ma sœur…disons que c’est une bonne connaissance Ahah ! »

Une bonne connaissance ? Mouais, ça le satisfera pour ce soir. De toute façon, je viens de le rencontrer, il n’a pas besoin de savoir. Non, il n’a pas besoin de savoir qu’Anna, c’est elle qui un jour m’a fait douter, c’est elle qui m’a sorti sans le savoir de mon passé, de ma violence. Anna je l’ai épargnée, elle et son enfant. C’est à partir d’elle que j’ai tout recommencé. Que j’ai changé.
Anna c’est également celle qui ne m’a pas dénoncé, elle m’a permis de vivre avec Ariel. On pourrait croire que parce que je l’ai épargnée, c’est elle qui me doit quelque chose, mais au contraire, je pense plutôt que je lui dois beaucoup. Sans elle, je ne serais sûrement pas là aujourd’hui à boire un verre, mais plutôt en train de piller, de tuer. Mouais c’est peut-être un peu tôt pour qu’il sache.

Il dit que je suis un bon gars. Sûrement, enfin j’essaye de l’être maintenant. Et même si c’est vrai que notre rencontre était plutôt mal partie, je trouve qu’on s'en sort bien.
Bref, l’alcool arrive…de la vodka ? Pourquoi pas. Je fais signe à la serveuse pour dire que ça ira, une fois une bouteille de vodka descendue, j’suis pas certain que nous aurons besoin de grand-chose d’autre pour être en forme.

J’attrape le verre qu’il me sert en souriant. Les choses sérieuses commencent !
Il lève son verre, je m’empresse de faire de même en gardant le sourire.

« Ouais, à une future amitié ! »

On trinque, j’en renverse une goutte ou deux à côté, sans faire exprès. Tant pis. Je la sens descendre et traverser mon corps. Un frisson me parcours, c’est sûr c’est pas de la fausse. Je pose mon verre, j’empoigne la bouteille et je nous ressers aussi sec.

« Héhé maintenant qu’on est sur les rails, hors de question que nos verres restent vide ne serait-ce qu’une seconde. »

On enchaîne quelques verres, on a du boire à pas mal de trucs, je sais plus ça devais sûrement être à nos amis, nos amours…ah oui on a bu à Ariel aussi et à Anna la fameuse « seconde sœur »…l’alcool commençait à monter, et je commençais un peu à m’exciter je dois dire. Plus ça avançait, plus j’avais envie de jouer…avec Hyun, avec toutes les personnes présentes en fait. Le verre à la main, j’observe Hyun un bref instant avant de dire :

« Tu sais Hyun, j’estime que j’ai pas mal de chance pour quelqu’un de mon âge j’veux dire. J’ai pas mal voyagé, j’ai fait le tour du continent, de pas mal de cultures, j’ai vu pleins de trucs et faits pleins de choses géniales. »

Je prends une pause, regarde brièvement mon verre et le fini d’un trait. Je m’en ressers un avant de continuer…la bouteille commence déjà à être à moitié vide. Ou à moitié pleine je sais pas. T’in rien que par cette question, je sais que je commence à être bourré.

« Mais y’a un truc que j’ai toujours adoré faire, peu importe le lieu, peu importe le moment, peu importe les partenaires. »

Je bois mon verre d’une traite, puis je me penche un peu vers Hyun, le regard espiègle, les joues légèrement rosées par l’alcool.

« Dis-moi, t’aimes jouer Hyun ? »






Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Quand on cherche le loup....   Lun 21 Mar - 11:48

avatar
Hyun Ki Gan

Quatro Cerberus

Click


Quand on cherche le loup...
À la nôtre!







Une bonne connaissance? Je m'appuie sur la table et lui fais un sourire espiègle. Alors si c'est pas sa soeur, il pourra certainement me la présenter, non? À voir sa tête, je n'ai pas l'impression que ça arrivera. Il n'a pas l'air d'être un gars comme moi à passer d'une fille à l'autre sans lendemain. Il a l'air de garder les filles autour de lui comme de bonnes amies. Quand j'y repense, il n'y en a que deux qui fassent encore partie de mon entourage. Il y a mon amie qui faisait partie de Mermaid Heel... et Abigail. Mais Abigail, depuis cet événement au sommet de la montagne, je n'ai pas eu de ses nouvelles. Même si c'est peine perdue, j'aime bien quand même m'imaginer que ce soit possible. De la revoir, de lui reparler, de passer une main dans ses sublimes cheveux, de la regarder droit dans ses yeux azur... Je soupire discrètement, rêvassant de quelque chose potentiellement impossible.

Puis là, Zenn lance une sorte de défi. On ne doit jamais laisser nos verres vides plus qu'une seconde. Bordel, s'il veut se noyer c'est le moment idéal! Il doit apprendre à boire quand même et à respirer aussi! Mais je le regarde boire sans rien dire, mais en souriant en coin. Combien? Il en est à combien? J'ai perdu le compte je crois, mais c'est drôle de le voir aller et de ne pas se soucier de mon verre sauf quand il est vide. Puis là il prend une pause pour parler, alors j'en profite pour boire un peu en hochant la tête. Il a voyagé et a vécu beaucoup de choses que beaucoup gens n'ont pas eu la chance d'expérimenter. Il a raison. Moi-même, je n'ai pas vraiment quitté le pays...

« T'as bien raison! Mais il vaut mieux profiter maintenant que d'attendre d'être à l'âge de la retraite et se voir tellement malade de pas pouvoir réaliser tous ces exploits! Et tu sais, le métier de mage est un métier dangereux... on pourrait mourir demain matin. Alors mourrons sans regrets! »

Je lève mon verre et bois avant de le remplir à nouveau. Je le laisse reposer un peu. J'en ai sûrement pris moins que Zenn, mais ça n'empêche pas mes joues de rougir. Il faut dire qu'avant de le rencontrer, j'ai bu de la bière, on est entrés ici, j'ai encore bu de la bière et me voilà à ingurgiter de la vodka et à grimacer comme un abruti. Puis il parle d'un truc qu'il a toujours adoré faire... sauf qu'il ne le prononce pas. Je rigole un peu avant de lui demander: « Et c'est quoi ce truc? Boire de la vodka? » Puis là il se penche vers moi et me pose une question. Si j'aime jouer? La proximité et la question me font éclater de rire, mais je finis par lui répondre: « Jouer est mon deuxième nom! Alors qu'est-ce que t'as en tête? »

mix de crackle bones

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Quand on cherche le loup....   Mar 22 Mar - 17:39

avatar
Zenn

Sabertooth

Click







Quand on cherche le loup...


Je souris de plus belle quand il éclate de rire. Alors comme ça il aime jouer ? Tant mieux, ça m’aurais franchement ennuyé de me lancer tout seul dans ce petit jeu. Je jette un bref coup d’œil autour de nous pour voir si personne ne nous écoute trop attentivement, il serait dommage que le jeu se lance avant que je l’ai souhaité.
J’observais un peu la salle depuis un moment et je pense que tout le monde était suffisamment entamé pour pouvoir participer au jeu…à cette heure-ci qui ne le serait pas dans un bar comme celui-là ? Je me penche encore vers Hyun.

« C’est simple tu vas voir. Tu vois le groupe deux ou trois tables plus loin ? Tous des gros bras, peut-être des mercenaires qui sait. Ils s’énerveront en deux-deux. A trois pas derrière-eux, une autre table, moins sanguins, mais bourrés, avec un peu d’aide, ils s’en mêleront aussi. Tu vois où je veux en venir non ? »

N’attendant pas vraiment ça réponse, j’écarte un peu la bouteille de vodka, mieux valait la garder en lieu sûr tant qu’elle était encore un peu pleine. Je me lève alors, pas vraiment assuré dû à l’alcool.

« De toute façon Hyun, une démonstration s’impose pour lancer le jeu. Les règles sont simples, celui qui tombe en premier devra une tournée à l’autre. »

La salle tournait légèrement, j’avais peut-être bu un peu plus que ce que je croyais. Tant pis, on fera avec. D’une démarche un peu chaloupée, je m’avance vers la table remplie par les mercenaires qui commençaient même un peu à s’échauffer entre eux. Ça allait être plus facile que prévu.

Passant à côté, je renverse mon verre sur le plus gros et bruyant de la table. En plein dans le mille ! Il se lève brusquement et commence à beugler, faisant jouer ses gros bras. Face à un gars lambda, son numéro devait sûrement marcher et l’autre type aurait sûrement baissé la tête et fin de l’histoire. Mais pas avec moi, j’avais l’alcool joueur.

« Tu te rends compte de ce que tu viens de faire abruti ?!! »

Je ne l’ai pas vraiment écouté à vrai dire, ma seule réaction fut de lui tirer la langue en riant. Le coup partit aussitôt. Même moi étant bourré, il restait bien trop lent pour pouvoir me toucher, je dirais même que je suis plus difficile encore à toucher, l’alcool rendant mes mouvements étonnamment imprévisibles.
Esquivant ses coups, je recule de deux-trois pas, et arrive à proximité de la table qui m’intéressait, j’esquive un dernier coup, et profitant du déséquilibre de mon adversaire qui avançait sur moi, je lui fais un croche-patte qui l’envoi directement s’étaler sur la table en question. A partir de là, le jeu était lancé. Les amis du mercenaire se lancent pour venir l’aider, les autres répliquent, dans le feu de l’action d’autres clients se font bousculer, et rapidement, la bagarre vire à la générale.

Voilà le genre de jeu auquel j’aimais jouer. Je me tourne rapidement vers Hyun, l’invitant à se joindre à la mêlée d’un petit signe de tête en souriant. Au même moment, un inconnu me plaque violemment au sol, me laissant entraîner, je lui envoi mon coude en pleine tête. Sa prise se relâche, j’en profite pour me relever. Mince, j’ai perdu Hyun. Tant pis, pas le temps de le chercher, on verra bien si l’un de nous deux tient jusqu’au bout.
L’autre commençait à se relever, je lui assène un direct en pleine face et le couche à terre. J’étais aux anges, voilà mon jeu favori, l’un des rares dont je ne me lasse pas. Souriant, excité par l’adrénaline, je me plonge dans la mêlée avec délice.






Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Quand on cherche le loup....   Sam 26 Mar - 18:20

avatar
Hyun Ki Gan

Quatro Cerberus

Click


Quand on cherche le loup...
À la nôtre!







Je l'écoute attentivement. Il parle de tables plus loin, de gars avec des gros bras... Oui, je vois exactement où il veut en venir. Il veut transformer cette taverne en guilde, en ma guilde. Un sourire amusé, une expression tout à fait joueuse, je vois déjà les dégâts causés par son plan stupide et rigolo. Il n'y a qu'une règle à ce jeu : il suffit de rester debout jusqu'à la fin. Par chance, Bacchus n'est pas là pour nous donner une leçon de vie à coups de paumes... on a une chance de gagner et ce, même avec ces balèzes au fond de la salle. Je le regarde faire, se lever avec difficulté, marcher dans une instabilité saoulante et jouer son rôle dans la partie. Il s'en sort en ayant le dos écrasé contre la table d'à-côté puis là, la bagarre éclate. Je me mets à rire comme un abruti avant de gueuler:

« BAR FIGHT! »

C'est mon tour de me lever de mon siège avec une plus maigre difficulté que mon collègue. Après tout, il a bu un peu plus que moi de vodka. Ça n'empêche pas le fait que je me sens léger et qu'un mouvement moindrement trop brusque ferait tourner l'environnement autour de moi... sauf que je dois jouer moi aussi. Je m'approche d'un gars qui a le dos tourné, prends la chaise à ma droite et lui brise sur la tête. Il perd connaissance, attirant alors les regards dans ma direction. Je leur souris de façon presque innocente et me penche juste à temps pour éviter le poing d'un d'entre eux. Je profite du moment où je suis penché pour charger un gars, le forcer à reculer jusqu'au moment où il perd pied, glisse et tombe le dos sur une table pour la briser de son poids.

Je me relève lentement et m'étire le dos. À ce moment-là, y'a un gars qui venge l'autre et qui me charge à mon tour jusqu'à ce que j'applique les freins en plantant bien mes pieds sur le sol. Maintenant immobiles, je lève un genou sèchement vers son visage et BIM directement sur son nez. Ça l'a surpris et en plus, il a sûrement le nez cassé. « Oups! Désolé! Ha! Ha! » Sauf qu'il l'a cherché... Il m'a chargé et il était pile à la bonne hauteur pour se prendre le coup! Il prend son nez à deux mains et me regarde, offensé. J'hausse les épaules innocemment en lui déclarant. « Ça fait partie du jeu! »

Puis j'aperçois enfin Zenn qui s'est relevé et qui me donne l'impression qu'il me cherche. Un sourire mesquin, amusé, complètement débile accroché à mes lèvres sans possibilité de le voir s'effacer, je me mets à courir dans sa direction, sautant par-dessus un gars qui vient de tomber, esquivant deux gars qui se bousculent et gueule: « ZEEEEENNN! WAZAAAAA! » Me voilà à bondir vers lui, à l'attraper pour le plaquer au sol comme un attardé qui croit que c'est lui qui ait le ballon. Je sais pas s'il réussira à m'esquiver ou s'il est bon joueur à se laisser prendre par surprise...

mix de crackle bones

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Quand on cherche le loup....   Mer 6 Avr - 2:19

avatar
Zenn

Sabertooth

Click

Quand on cherche le loup...
Hyun Ki Gan

« WAZAAAAA ! » J’eu à peine le temps de me tourner que je pris Hyun de plein fouet. Pas le temps de réagir, en un instant je tombais au sol avec lui. Une fois au sol je me débattais en riant :

« -Ahah Hyun tu vas voir c’que tu vas prendre ! »

Enfin, je réussis à me dégager de sa prise, d’un mouvement fluide et aérien…enfin autant fluide et aérien que le permettait tout l’alcool que j’avais ingurgité, je m’aidai de ma magie pour me remettre rapidement debout. Hyun était encore à terre, et manifestement, certains comptaient bien profiter de sa position.
Ils étaient trois à se jeter en notre direction, cueillant le plus frêle d’entre eux d’un coup de paume au plexus, j’empoignai la manche du plus lourd et en pivotant, je l’éjectai directement sur une table où il s’écroula avec fracas. Le poing du dernier me frôla, je ripostai immédiatement, mais la vue légèrement brouillée par l’alcool je frappai dans le vide. Il en profita pour me placer un bon coup de pied dans le ventre qui me fit reculer jusqu’au bar. Empoignant une chope en bois, je réussis à esquiver de justesse le coup suivant, et d’un geste rapide et brutal, j’écrasai la chope sur la tête du malheureux qui s’écroula en un instant.

Hyun s’était relevé, l’action n’avait pris que quelques secondes à peine. J’avais le sourire jusqu’aux oreilles, goûtant de la pointe de ma langue le sang qui perlait dans un coin de ma bouche, j’éclatai de rire. Lui aussi arborait un sourire un peu débile, il aimait jouer apparemment, et pas qu’un peu ! J’étais aux anges.

« -Hyun viens te battre si tu l’oses ! »

Joignant le geste à la parole je me précipitai sur lui comme un dératé, et me mis à enchaîner les coups, esquivant sans mal mes coups imprécis mais néanmoins rapides, il tourna autour de moi. Encore sous l’effet de l’alcool, je fanfaronnais malgré qu’aucun de mes coups ne touchent.

« -Aha tu bouges bien Hyun ! Mais ça sera pas suffisant héhé ! »

Certaines de mes frappes échouaient contre d’autres joueurs qui s’approchaient trop près. Peu d’entre eux avaient réellement les capacités pour rivaliser avec nous, et nous nous débarrassions aisément de ceux qui songeaient à déranger notre jeu. Un coup par-ci, un coup par-là, on se laissait distraire une fraction de seconde par un énergumène le temps de l’écarter, puis l’on se replongeait dans notre affrontement. On évoluait au milieu du chaos, se concentrant l’un sur l’autre et évinçant rapidement les intrus ou gêneurs.
D’ailleurs en parlant des autres, on commençait déjà à être moins nombreux dans la salle, certains s’étant fait rapidement fait mettre au tapis par les gros bras, et d’autres moins courageux, avaient déserté les lieux. Qui sait, peut-être seront nous vraiment les derniers debout au final.

Au fur et à mesure que je frappai, l’alcool commençait à perdre légèrement son emprise sur moi et mes coups se faisaient plus précis. J’avais remarqué ça déjà auparavant, bouger fait évacuer un peu l’alcool et pour bouger ça on bougeais !
C’est bon, enfin j’arrivai à placer un coup précis et puissant à la fois, bien que contré par Hyun, il annonçait le début de la vrai bagarre pour moi. Je m’attendais maintenant à sa riposte, voyons ce qu’il a dans le ventre…

© Adrenalean pour Epicode
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Quand on cherche le loup....   Ven 15 Avr - 19:55

avatar
Hyun Ki Gan

Quatro Cerberus

Click


 
Quand on cherche le loup...
À la nôtre!





 


Mon attaque de ninja a porté fruit. Complètement renversé avec moi, hilare sur lui, je me laisse rouler sur le côté pour reprendre mon souffle. Zenn ne perd pas son temps pour se relever. Je vois tout autour de moi, les gars qui sont prêts à m'écraser comme une grosse larve. Zenn défend un côté. Pour ma part, je me lève d'un bond pour m'éloigner d'un gars qui s'apprêtait à me frapper avec son pied. Maintenant debout, je me retourne sur moi-même pour envoyer frapper le bas de ma jambe contre ses chevilles pour qu'il se renverse. Alors que j'allais parler, je me prends une bouteille à moitié vide derrière la tête. Le gars a sûrement essayé de m'assommer, mais ça m'a plus surpris qu'autre chose. Je secoue la tête pour calmer l'étourdissement et lui renvoie la pareille d'un coup de poing.

Puis s'attaque à moi Zenn, motivé à me mettre au tapis. Mon agilité fort développée me sert à tourner autour de lui pour jouer et esquiver ses coups rapidement. Je repère rapidement les combattants restants et guide les coups de Zenn dans leur direction, surprenant les gars et nous permettant une chance de victoire plus grande. Je rigole à voir leur mâchoire ou leur estomac rebondir sur les coups de mon nouvel ami. Au passage, mon pied attire une chaise vers moi et je l'éclate sur un gars avant d'en prendre un autre et de lui faire une prise de catch pour le faire retomber sur une table et la briser. Je m'amuse tout autant que Zenn, mais j'ai l'impression qu'une personne ici ne s'amuse pas : le barman.

Maintenant qu'il ne restait presque que lui et moi encore debout, je le vois foncer dans ma direction, bien déterminé à me mettre au tapis à mon tour. Il bouge bien, il est vif, précis, on dirait qu'il a de l'expérience dans la bagarre. Sauf qu'il ne devra pas compter sur moi pour le laisser gagner. Mes jambes se métamorphosent dans un hurlement de loup et se changent en l'animal. Maintenant en position permanente sur la pointe des pieds, griffes rétractées, ma vitesse se voit accélérée encore plus. Aller, pas question de le ménager! C'est l'heure de la vengeance pour l'insulte ultime qu'il a osé me balancer plus tôt.

« Ready? »

Je sautille d'une patte à l'autre et quand je me sens prêt, je m'élance vers lui. Non... tout autour de lui à tourner d'un pas rapide pour l'étourdir. Le pas léger du loup me permet d'être très rapide et même silencieux quand je me déplace. Après quelques secondes à lui faire croire que je pourrais faire ça toute la soirée, je prends appuie sur une de mes jambes et m'élance d'un bond vers lui et le frappe d'un coup de poing vers les côtes. Cependant, en même temps que j'allais lui montrer qui est le mâle Alpha de la place, c'est la voix du barman qui nous interrompt:

« ÇA SUFFIT! RENTREZ CHEZ VOUS OU J'APPELLE LA MILICE! »

Je m'arrête sèchement dans mon coup et mon élan. Je me retourne vers lui l'air déçu et le sourire effacé par son intrusion dans notre jeu. Mes yeux croisent ceux de Zenn et les miens veulent tout dire « de quoi il se mêle celui-là? » Sauf qu'on n'a pas le choix de partir si on ne veut pas passer la soirée derrière les barreaux. Mes jambes redeviennent humaines et je fais un signe de tête au mage du vent en direction de la sortie. Arrivés dehors, je soupire bruyamment et lui dis:

« Je suppose qu'on ne pourra pas finir ça ce soir... Il faudra qu'on finisse quand même ça un de ces quatre! J'ai passé du bon temps en tout cas! Si tu me cherches, tu sauras où me trouver et si je te cherche et bien... je chercherai, je suppose! Ha! Ha! Aller, bonne soirée Zenn! »

Je lui fais un signe de la main avant de lui tourner le dos et marcher en direction d'un quelconque hôtel où je pourrai passer la nuit avant de rentrer à la guilde.

 
mix de crackle bones
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Quand on cherche le loup....   Jeu 21 Avr - 1:36

avatar
Zenn

Sabertooth

Click

Quand on cherche le loup...
Hyun Ki Gan

Alors que j’enchaînais les coups, espérant le toucher et l’envoyer au tapis, mon camarade de jeu s’écarte et un hurlement de loup retentit alors.
Devant moi, ses jambes se métamorphosent, prenant l’aspect de pattes de loup. Un take-over partiel ? Signe de sa grande maîtrise ou au contraire de son incapacité à faire une transformation complète ? Peu importe, c’était en tout cas une magie intéressante…qui le rendait nettement plus rapide. Déjà qu’il était dur à toucher…

« -Ready?

-Plus que jamais ! »

Il sautille en souriant, prêt à s’y mettre. Je pense que même les meilleurs boxeurs ne pouvaient rivaliser avec ce jeu de jambes. Il commence alors à tourner tout autour de moi rapidement. Pivotant sur moi-même je lance quelques coups de pieds sans grand espoir de le toucher, il était un peu trop agile sous cette forme.

Il fallait que je trouve un moyen de l’arrêter dans sa danse folle autour de moi. Mais à le voir, on dirait qu’il était parti pour danser comme ça pour l’éternité.
La tête commençait un peu à me tourner…quand je le vis s’arrêter pour prendre appui sur l’une de ses pattes. Je me précipitai alors sur lui, pensant profiter d’une ouverture…mais il fut bien plus rapide que moi et s’élançant d’un bond, il me cueillit d’un coup en pleine côtes.

Le coup m’envoya au sol, tentant de me relever, j’étais à genoux, une main au sol pour m’aider à me relever, l’autre tâtant mes côtes pour vérifier que rien n’était cassé. Je relevai la tête vers Hyun, prêt à réagir tandis qu’il avançait sur moi, armant son coup… mais soudain la voix du barman retentit.

« ÇA SUFFIT! RENTREZ CHEZ VOUS OU J'APPELLE LA MILICE! »

Hyun s’arrête brusquement, déçu…je tourne mon regard vers le barman. J’étais furieux et déçu à la fois. Furieux qu’il ose interrompre notre jeu ainsi et déçu parce que je savais qu’il allait vraiment appeler la milice. Et je n’avais pas envie de finir la nuit derrière des barreaux. Les jambes de Hyun redeviennent humaines, et tandis que je me relève complètement pour me diriger vers la sortie, emboîtant le pas à mon nouvel ami, je jette un dernier coup d’œil à l’intérieur de la taverne. Elle était en morceaux, les tables brisées, les éclats de verre jonchant le sol…oui c’était une belle partie à laquelle nous avons eu le droit…

L’air un peu frais de l’extérieur me fit du bien en quelque sorte…je m’étirai un bon coup, massant aussi un peu mes côtes endolories.

« Je suppose qu'on ne pourra pas finir ça ce soir... Il faudra qu'on finisse quand même ça un de ces quatre! J'ai passé du bon temps en tout cas! Si tu me cherches, tu sauras où me trouver et si je te cherche et bien... je chercherai, je suppose! Ha! Ha! Aller, bonne soirée Zenn! »

Je souris, heureux du temps qu’on avait partagé et du jeu auquel il s’était prêté avec plaisir et entrain.

« - Ça c’est sûr Hyun! Comptes sur moi pour revenir te trouver un de ces quatre ! A plus ! »

Je le regardais partir…tout en songeant au fait qu’on n’avait pas fini la dernière bouteille de vodka ! Tant pis elle devait certainement être parmi les débris de tous genres qui jonchaient le sol de la taverne.
Il avait tourné au coin de la rue. Levant les yeux aux ciels je soupirai à mon tour. Il fallait que je retrouve l’hôtel avant que le jour se lève ou Ariel allait s’inquiéter.

« -Hmmm c’était quoi déjà le nom ?...Un truc avec étoiles je crois… »

Je m’élançai dans les airs, un peu désorienté…Vu comme c’était parti, j’étais pas couché avant un bon moment…

© Adrenalean pour Epicode
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Quand on cherche le loup....   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)
» Quand on cherche , on trouve . Mais pas forcément ce qu'on cherchait . [ avec Nuage d'Espoir ]
» Quand on cherche, on trouve! Mais pas toujours ce qu'on veut...
» Quand on parle du loup... [PV. Kosovo] [Abandonné]
» Liban : quand on cherche la Kouch on trouve.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Centre :: Hosenka