Aller à la page : 1, 2  Suivant
Into the Woods | Zenn
 MessageSujet: Into the Woods | Zenn   Into the Woods | Zenn EmptyMar 2 Fév - 0:47

Sting Eucliffe
Sting Eucliffe

Sabertooth

Click

Into the Woods.
Les seuls gens qui existent sont ceux qui ont la démence de vivre, de discourir, d'être sauvés, qui veulent jouir de tout dans un seul instant, ceux qui ne savent pas bâiller. Δ Jack Kerouac.

« Attention à ta droite ! » T’avais envie de lui dire de ne pas s’inquiéter mais tu n’eus même pas le temps de jeter un œil de son côté. C’était le dernier monstre de la forêt qu’il te restait à abattre et t’as l’impression, comme partout, que c’est toujours le boss qui reste à la fin, histoire de bien vous compliquez la tâche. Fallait dire que pour l’instant, la requête a été d’une simplicité à faire peur et tu t’étonnes que ce soit toi que l’on ait demandé expressément. Si t’avais su, t’aurais envoyé Dorian ou Caleb, un des deux ou les deux…Juste pour rigoler. Ils auraient finit par s’entretuer au lieu de remplir la mission.

Après t’être débarrasser du monstre en l’envoyant dans les airs, tu t’étires et tu rigoles, formant un petit « V » avec tes doigts.

« - Et voilà ! Une mission de terminée ! Trop facile ahahaha !
- Tu ne disais pas ça tout à l’heure.
- Oui mais c’était tout à l’heure alors ça ne compte plus. Regarde, on a réussi ! C’est ce qui compte le résultat final ?
- On doit retrouver le client maintenant non ?
- Ouais dans un village dans les parages je crois, il a dit qu’il nous y attendrait.
»

Vous sortez de la forêt avec à peine quelques égratignures qui sont plus dû à l’atterrissage catastrophique de Lector qu’au combat avec les monstres hantant la forêt. Mais bon, c’est une bonne chose de faite et maintenant, tu vas pouvoir rentrer tranquille.

A l’extérieur de la forêt se situait un petit village d’une vingtaine d’habitants. Beaucoup de passants venaient par-là pour trouver de quoi survivre dans les bois aussi vastes que profonds. Beaucoup de gens avaient fini par vivre à l’écart des villes depuis les attentats. Ici au moins, ils sont certains que les mages ne viendront pas en masse poser une bombe et menacer l’intégralité de l’humanité avec leurs bêtises. Ils pourraient presque vivre paisiblement s’il n’y avait pas cette question de monstres à régler environ deux fois par mois.

D’ailleurs tu t’étonnes que ce soit Saber qui s’y colle à chaque fois. A ce que tu saches, il y a Weer Lopen dans la région également. Ils pourraient venir participer de temps en temps ceux-là aussi.
Ici, les villageois ne vivaient que de leurs plantations et de leurs cultures et la plus part des payements que l’on te faisait étaient des fruits, des légumes, parfois des tartes. T’aimais bien les tartes aux mûres, elles avaient un effet moins dévastateur sur ta santé que celle de Yukino. Yukino parfois, elle mélange cuisine et magie et ça a de drôle de résultats sur les gars à la guilde qui n’ont jamais appris à se méfier de ses gâteaux. Toi si. T’en as déjà payé le prix même. Mais bon, le concours du plus gros mangeur, tu l’avais gagné les doigts dans le nez.


« - Aaaah c’est que c’est fort agréable de savoir que l’on peut compter sur vous…Le village vous remercie.
- Y’a pas de quoi l’ancien ! N’hésitez pas si y’a un autre souci un de ces quatre.
- C’est gentil à vous.
»

Tu salues l’ensemble des villageois alors que la nuit menace de tombée. Il est déjà si tard ? Mon dieu, t’avais pas vu l’heure passée. Rufus va te tuer. Tu lui as laissé toute la paperasse à faire pendant que t’étais ici et t’avais promis de rentrer avant la fin d’après-midi. Bon, tant pis. C’est pour la bonne cause après tout. S’il se plaint, c’est lui que t’enverras se battre dans la boue et dans les feuilles mortes.

A ce même moment, tu finis par rentrer dans quelques d’autres. Peut-être un villageois ?

« - Désolé ahaha ! Fait tellement noir que je n’ai pas fait gaffe ! »

Tu rigoles parce que c’est vrai qu’il fait noir et même si certains croient que parce que t’es le dragon slayer de la lumière, tu peux servir de lampadaire, ce n’est pas vraiment le cas en vrai. T’aimerais bien pourtant, au lieu de te balader avec trois torches à chaque fois.



© GASMASK

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Into the Woods | Zenn   Into the Woods | Zenn EmptyMar 2 Fév - 3:04

Zenn
Zenn

Sabertooth

Click







INTO THE WOODS


Tu es couvert de boue, de feuilles et d’égratignures. Et en plus de ça, pas la moindre trace de monstre dans cette foutue forêt et la nuit commence à tomber….encore une paye potentielle qui part en fumée. On t’aurait menti sur l’origine des monstres responsables des attaques ?

Faut vraiment que t’arrêtes les contrats en solo, les guildes raflent la plupart des bons contrats et tu dois faire avec les rumeurs, les suppositions. Ta présence dans cette forêt en est la preuve même. Un marchand a été attaqué par des monstres aux alentours de cette forêt, tu en as entendu parler et tu as décidé comme un idiot que ce serait une bonne idée d’y aller. Qu'est-ce que tu peux être abruti parfois! D'un geste rageur, tu cognes sur le premier arbre qui passe.

-Bordel ça fait mal !

Allons bon, maintenant tu t’éclates la main sur les arbres. De mieux en mieux…. Pourtant toute la journée tu as espéré les voir ces monstres, mais à chaque fois que tu entendais leur mouvements, tu te précipitais sur les lieux et….aucune trace, envolés.
C’est à croire qu’un esprit se débarrassait des monstres avant que t’arrives !

En tout cas, après t’être traîné dans tous les recoins de cette forêt pendant des heures, Ariel doit commencer à s’impatienter. Et si elle s’était attiré des ennuis ? Quelle idée de la laisser seule dans un village complètement inconnu. M’enfin ça aurait été stupide de la laisser t’accompagner affronter des monstres….remarque que au final t’en a pas croisé un seul de monstre ! Et dire que tu lui avais dit que ça serait pas long…

Ah enfin la lisière…tu peux voir Ariel qui t’attend à la sortie du village comme prévu.
Rabattant la capuche de ton manteau de voyage, t’accélères le pas, inutile de trainer plus longtemps dans cette forêt sans intérêt.

Tout d’un coup, tu vois une silhouette agiter les bras et Ariel tomber au sol. Ariel ! Ton pouls descend d’un cran, ton regard se glace. Tu es calme, le calme avant la tempête. Réfléchis, vite.

Des survivants de la famille Eldartz ? Ou pire du clan ? Non, impossible qu’ils aient pu vous retrouver….Des bandits alors ? Pourtant ce village avait l’air si paisible….

Plus le temps de réfléchir, tu empoignes le manche de ton katana et tu murmures :

-Air Walker

Rapidement, tu sens le vent rentrer dans ton corps, comme d’habitude, il t’appelle. Tu t’élances, tu flottes à ras du sol, filant comme un courant d’air et dans une légère brise, tu arrives dans le dos du bruyant inconnu.
Sans prendre le temps de réfléchir une seconde de plus, tu poses ta lame froide sur le coup de l’homme, et tu déclares d’une voix glaciale et déterminée:

-Quoi que tu ais prévu de lui faire inconnu, laisses-là, sauf si tu comptes finir tes jours ici et maintenant.









Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Into the Woods | Zenn   Into the Woods | Zenn EmptyDim 7 Fév - 6:44

Sting Eucliffe
Sting Eucliffe

Sabertooth

Click

Into the Woods.
Les seuls gens qui existent sont ceux qui ont la démence de vivre, de discourir, d'être sauvés, qui veulent jouir de tout dans un seul instant, ceux qui ne savent pas bâiller. Δ Jack Kerouac.

Tu lèves les mains en guise de reddition et encore maintenant, tu réfléchis à ce que tu pourrais lui faire. Il te serait facile de retourner la situation à ton avantage en l’envoyant valsé dans les airs alors qu’il ne s’agit là que d’un simple malentendu mais le mot « inconnu » te fis sourire. Ou alors c’est l’obscurité et la pénombre de la nuit qui gâche tout. T’as bien envie de jouer à son petit jeu parce qu’il a l’air drôle et aussi parce que lui botter les fesses serait trop facile. Une pichenette et au lit.

« - Tu sais pas à qui t’as à faire toi ! Sting est le plus fort ! »

Tu regardes Lector avec de gros yeux car rien qu’en disant ton nom, il venait de gâcher l’effet de surprise mais tu restes sous le joug de celui soufflant dans ton dos encore quelques minutes avant de lui faire une clé de bras.

« - Je crois qu’il s’agit d’un malentendu ahaha ! J’ai sans le vouloir percuter la jeune fille ici…Donc avant de menacer qui que ce soit, aussi humble et héroïque cela puisse paraitre, identifie donc ton adversaire. »

Tu lui jette sa lame à ses pieds et tu le lâche avant de lui faire face, un sourire suspendu au bout des lèvres. C’était drôle quand même toute cette histoire, ça faisait bien longtemps que l’on ne t’avait pas menacé…Enfin la plus part des gens savent qui tu es et pratiquer l’anonymat devient chose difficile. D’ailleurs, les villageois commencent à se rassembler autour de vous, chuchotant, choqués, de voir un tel spectacle.

Tendant la main à ton adversaire, en signe de paix, tu te présentes.

« - Moi c’est Sting Eucliffe ! Maître de Sabertooth. Ce n’est pas la porte accoté mais j’aime bien venir ici de temps en temps aider. C’est cool de voir que des gens passent ici, ça faisait longtemps que je n’avais pas vu du passage, sans doute à cause des monstres…Mais ça ne devrait plus être un souci maintenant hahaha ! Et toi tu es ? »

Petit à petit, tu fais signe aux villageois que tout va bien et chacun repart d’où il vient. Peut-être que les plus fous auraient aimés voir un combat mais au vue de la force de ton adversaire, cela aurait été à sens unique et cela fait bien longtemps que tu ne pratiques plus ce genre de duel sans queue ni tête juste dans le but de ridiculiser quelqu’un. Tu l’aurais fait…Avant…Mais plus maintenant. Trop de choses ont changées. Que ce soit ta vision des choses ou bien le monde vous entourant. Se battre bêtement ne rimait plus à rien.

« - T’es venu pour les monstres ? Souvent le village a recourt a des mages indépendants mais comme j’étais dans le coin…Si j’avais su, je t’aurais attendu hahaha ! »


© GASMASK

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Into the Woods | Zenn   Into the Woods | Zenn EmptyLun 8 Fév - 1:20

Zenn
Zenn

Sabertooth

Click







INTO THE WOODS


C’est aller très vite, en quelques secondes ce « Sting » s’est mis en mouvement et avant que t’ai pu faire quoi que ce soit, il te faisait une puissante clé de bras.

« - Je crois qu’il s’agit d’un malentendu ahaha ! J’ai sans le vouloir percuter la jeune fille ici…Donc avant de menacer qui que ce soit, aussi humble et héroïque cela puisse paraitre, identifie donc ton adversaire. »

Jetant ton arme à terre, il te relâche en souriant. Cela faisait longtemps qu’on ne t’avait pas désarmé avec autant de facilité… Tu ramasses ton sabre en te relevant. Ce qui est sûr c’est que ce n’est pas n’importe qui, en tout cas les villageois massés autour de vous on l’air de le connaître. Et au vu de leur air choqué t’avais peut-être menacé la mauvaise personne. Tu jettes un rapide coup d’œil à Ariel, elle te fait signe en souriant que tout va bien. Finalement, c’est peut-être loin d’être un bandit…

Tu rengaines rapidement ton arme et changeant d’attitude tu souris, un peu gêné. En y regardant de plus près, c’est vrai qu’il n’a pas l’air de sortir de n’importe où, et ce tatouage….et merde, c’était un mage de guilde et pas n’importe laquelle en plus, puisque même en dehors de Fiore t’en avais entendu parler….Sabertooth, les tigres de Fiores, la guilde de la force et du combat.
Décidément, s’il était vraiment ce que ce tatouage indiquait, t’étais passé à deux doigts d’une belle raclée. Maintenant que t’y penses, t’as déjà vu sa tête quelque part…mais oui sur les posters d’Ariel des mages les plus célèbres du moment!
Saisissant la main qu’il te tendait, tu lui réponds en souriant :

« -Moi c’est Zenn, et voici Ariel, ma sœur. Excuse-moi mais de loin, j’ai cru que tu voulais l’agresser alors tu comprends…j’ai un peu flippé, mais bon heureux que tu ne m’aies pas écrabouillé haha ! On passait dans le coin et on a entendu des rumeurs sur les monstres de la région, on s’est dit que les villageois nous offriraient un p’tit quelque chose si on les débarrassait des monstres, mais on dirait que t’as pas eu besoin de nous pour tout nettoyer ! »

Ariel se rapproche de toi et s’agrippe à ton manteau et observe Sting avec de grands yeux. Oui…si il avait voulu lui faire du mal ça serait déjà fait depuis longtemps….Tu te détends un bon coup et te passe la main dans les cheveux pour te débarrasser des dernières feuilles restantes de la forêt, tout en rigolant à l’idée que tu as failli provoquer et affronter un maître de guilde. Enfin affronter est un bien grand mot, il t’aurait juste dégommé, point barre.

« - T’es venu pour les monstres ? Souvent le village a recourt à des mages indépendants mais comme j’étais dans le coin…Si j’avais su, je t’aurais attendu hahaha ! »

Il a l’air sympathique au final. Tu souris et rigoles avec lui.

« -Haha si tu m’avais attendu je t’en aurais pas laissé une miette ! Affronter les maîtres de guilde c’est pas mon truc, mais les monstres, ça me connaît ! »

Soupirant légèrement, tu orientes ton regard vers Oak Town.

« -Les temps sont durs en ce moment, on va sûrement aller vers Oak Town pour essayer de trouver du travail. C’est sûrement ta destination aussi si tu es le maître de Sabertooth, tu n’as rien contre un petit bout de chemin avec nous ? »






Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Into the Woods | Zenn   Into the Woods | Zenn EmptyVen 12 Fév - 7:11

Sting Eucliffe
Sting Eucliffe

Sabertooth

Click

Into the Woods.
Les seuls gens qui existent sont ceux qui ont la démence de vivre, de discourir, d'être sauvés, qui veulent jouir de tout dans un seul instant, ceux qui ne savent pas bâiller. Δ Jack Kerouac.

Il finit par se présenter et sa sœur également. Alors c’était une fratrie hein ? Certainement bien loin de chez eux maintenant. Tu rigoles ouvertement quand il ose te dire qu’il ne t’aurait pas laissé une miette de monstres. Ça, tu n’en doutes pas.

« - Eh bien la prochaine fois, jouons au « premier arrivé, premier servi » et on verra qui laisse des miettes à l’autre ! Ahahaha ! »

Tu continues de rigoler tandis que Lector semble s’adresser à la mémé du coin. Circulez, circulez, il n’y a plus rien à voir et il n’y a jamais rien eu à voir. La curiosité humaine est un véritable fléau, je vous jure. Ce n’est pas croyable ça.

Quand il parle d’Oak Town et te propose de faire un bout de chemin avec lui tu réfléchis alors à la façon qu’il a eu de d’aborder. Même s’il ne semblait pas te connaître ou te reconnaître sur les premières secondes, peu de gens arrivent encore à te surprendre maintenant, les gars de la guilde comprirent donc cela te paraît étonnant que lui, y soit arrivé. Ça te fait rire rien que d’y repenser à toute cette histoire sur la base d’un malaise entre deux.

« - Vous allez faire quoi en ville tous les deux ? Je veux dire par là que ce n’est pas le tourisme qui attire le plus les gens…Vous allez continuer à voyager ? »

La dernière fois que tu as posé cette question, tu es tombé sur un modèle de fille assez étrange. Jamais, ô grand jamais, tu n’oublieras son visage. Ses mots. Son comportement enflammé. Alice Féamor. Un léger sourire se dessine quand tu imagines les traits de son visage et ses sourcils froncés naturellement comme si bouder ou réprimander les gens était dans sa nature première. Elle te faisait rire Alice avec son tempérament extrémiste et ses leçons de morales. On dirait une vieille dans sa tête mais tu l’aimais bien quand même…Heureusement que tu ne la vois pas tous les jours par contre.

« - Vu que j’en ai finis ici, je veux bien faire un bout de chemin avec vous, la route n’est pas très sur depuis les attentats et malgré ce que l’on y fait pour remédier à cela. Tant que je ne suis pas officiellement embauché comme garde du corps, ça me va ! Ahaha ! »

Tu leur souris dans une tape amicale et pars devant. Mains croisées derrière la tête, tu imagines la réaction de Rufus en rentrant. Il n’osera pas se plaindre mais malgré son masque, il n’est pas si neutre que ça. Ses yeux qui s’illuminent et se sourire caché quand tu parles d’aller chercher la demoiselle. Son air boudeur quand Ogra lui passe sous le nez pour aller en mission et cette contrariété naturelle qui s’affiche quand tu lui refiles tout le boulot en attendant que tu sortes.

Et on ose dire que personne ne te voit ? Et puis quoi encore ? Ce n’est pas comme Laxus ou comme Daryan qui préfère se murer entre leur tour d’ivoire…Tu es plutôt comme Bacchus sur ce point-là même s’il profite d’une liberté certainement plus grande que la tienne.
Aaaaah Bacchus…Faudra que t’ailles le voir pour lui parler de Sybilia, de la Reine et de tout ce joyeux bordel qu’il a confié entre tes mains.

« - Aller en route ! Sinon, je vous abandonne ici et il y aura des monstres d’un tout autre niveau si vous traînez trop dans les parages ! »

Tu t’enfonces dans la forêt en rigolant comme un débile heureux parce que pour une fois, t’as l’impression d’avoir fait quelque chose de bien.



© GASMASK

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Into the Woods | Zenn   Into the Woods | Zenn EmptySam 13 Fév - 3:38

Zenn
Zenn

Sabertooth

Click







INTO THE WOODS


« - Vous allez faire quoi en ville tous les deux ? Je veux dire par là que ce n’est pas le tourisme qui attire le plus les gens…Vous allez continuer à voyager ? »

Hum c’est vrai ça qu’allez-vous faire une fois à Oak Town ? Comme d’habitude je suppose, chercher un boulot qui vous mènera à une autre ville et continuer à voyager en fonction de vos envies, du travail.
Cela fait longtemps que vous vivez comme ça. Honnêtement, même si toi ça te va, tu sais qu’il faudra se poser, Ariel doit avoir des attaches, des amis.
Oak Town pourrait être votre point de départ pour une nouvelle vie ? Mais bon, t’as un petit peu peur quand même, t’as peur de ne plus pouvoir ce qu’il te plaît, ce que tu juges bon de faire, où tu veux et quand tu veux. Et ça, même si c’est dur à avouer, c’est ce qui t’as tenu éloigné des autres mages et des guildes pendant tout ce temps.

Et pourtant, de ce que t’en sais, la plupart des mages sont heureux de faire partie d’une guilde. La quasi-totalité des mages que t’as rencontré t’ont parlé de leur guilde comme d’une famille. Ce n’est pas ce que tu cherches à faire pour Ariel ? Lui donner une famille ?

« - Vu que j’en ai finis ici, je veux bien faire un bout de chemin avec vous, la route n’est pas très sur depuis les attentats et malgré ce que l’on y fait pour remédier à cela. Tant que je ne suis pas officiellement embauché comme garde du corps, ça me va ! Ahaha ! »

Abandonnant un instant ton air songeur, tu souris à ces mots.

« -Haha, je me débrouille très bien sans garde du corps, c’est plutôt la compagnie qui nous fait défaut à Ariel et moi. C’est pas tous les jours qu’on croise des voyageurs prêts à nous accompagner. »

Après une petite tape amicale dans le dos, il se met en route, les bras croisés derrière la tête. Il est marrant comme gars, pas vraiment l’idée que tu te faisais du maître de Sabertooth, mais vu que tu l’imaginais plutôt en leader terrifiant et implacable, c’est pas plus mal qu’il te surprenne. Tiens c’est vrai ça, pour un maître, il t’a surpris.

« - Aller en route ! Sinon, je vous abandonne ici et il y aura des monstres d’un tout autre niveau si vous traînez trop dans les parages ! »

Faisant signe à Ariel d’y aller, tu t’élances et passe devant.
S’il devait y avoir un quelconque danger, il sera pour toi ! D’un tout autre niveau hein ?... Tu souris un peu, excité. Cela fait trop longtemps que t’as pas eu besoin de vraiment te battre et ça te démange un peu à vrai dire. D’autant que ça te permettra de lui prouver que tes fanfaronnades de tout à l’heure n’étaient pas que du vent.

Tu écoutes attentivement, la main posée sur le manche de ton sabre, dans la forêt, à cette heure-ci tout était plus sombre et dangereux. Tu restais calme en apparence, mais le moindre bruit, le moindre mouvement te mettait en alerte, c’est simple, tu ne tenais presque plus en place. Derrière toi, Sting continuait à marcher insouciamment, suivi de près par son drôle de chat et Ariel.
Elle semblait fascinée par Sting d’ailleurs. Après tout, elle avait plusieurs portraits de lui dans sa collection…
Tirant légèrement la manche de Sting pendant que tu jouais aux éclaireurs devant, elle l’interrogea timidement, les yeux brillants.

« -Dites, ça fait longtemps que vous êtes dans votre guilde non ? »

Voyant que Sting ne la repoussait pas, elle ajouta suite à sa réponse.

« -Mon frère et moi, on n’en a jamais fait partie, mais je voulais savoir….c’est comment d’être dans une guilde ? »







Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Into the Woods | Zenn   Into the Woods | Zenn EmptyMer 17 Fév - 9:27

Sting Eucliffe
Sting Eucliffe

Sabertooth

Click

Into the Woods.
Les seuls gens qui existent sont ceux qui ont la démence de vivre, de discourir, d'être sauvés, qui veulent jouir de tout dans un seul instant, ceux qui ne savent pas bâiller. Δ Jack Kerouac.

La forêt paraît calme. Presque trop calme. Quelque part, tu aurais aimé avoir un peu d’animations mais rien que de devoir retourner en ville avec ces deux-là, rencontrés à l’improviste, est une animation. Il t’amuse beaucoup le gars, par son comportement. Il est à l’écoute, prêt à bondir au moindre lapin sauvage osant vous faire l’affront de se montrer devant vous.

La traversée se fait plutôt silencieusement, chacun remuant certainement ses propres pensées dans tous les sens. Toi, tu penses à Rufus que t’as laissé tout seul. A la cuisine de la guilde que t’as laissée dans les mains de Yukino. A Sybilia et à sa nouvelle vie. Il s’était passé dernièrement, tellement de choses, que t’en viens presque à regretter les moments de calme et de paix que vous aviez eu il n’y a pas si longtemps. Mais bon, un peu d’agitation, ne fait pas de mal.

Soudain, tu sens ta manche se tirer vers le bas et ces yeux plein d’admiration se posant sur toi. Depuis combien de temps on ne t’avait pas regardé de la sorte ? Depuis combien de temps les gens avaient cessés, tout simplement de te regarder comme ça ? Après tous les sacrifices, tous les malheurs…Les regards étaient différents, les conversations également. Ça se ressentait. Il y avait toujours ce malaise entre la population et les mages. La confiance n’était pas revenue et elle ne reviendra peut-être jamais….Jamais tant qu’Ajatar Virke existe. Menace. Quelqu’un devait agir et peut-être que ce quelqu’un, ça devait être toi. Arrête d’attendre après les autres, après Daryan et son assemblée qui ne se tiendra jamais et après Bacchus et une quelconque motivation autre que la boisson et les filles. Cherche des amis. Des alliances. Fais-le.

« - Comment c’est ? Hmm. Je dirais que c’est compliqué. Une guilde, ça a des hauts, des bas. Parfois on part en guerre, parfois on se blesse et d’autre fois on rigole, on s’amuse, on se fait des souvenirs inoubliables. On se protège. On protège ceux à qui on tient plus que tout. Une guilde c’est pleins de choses. »

Tu lui souris et puis tu repenses étrangement à Rogue. T’étais arrivé à Saber avec lui et c’était lui qui t’avait encouragé à remplacer Jienma en tant que maître. Foutue idée. Il aurait été tellement mieux à ta place.

En relevant les yeux, il ne faut pas longtemps pour avoir l’idée du moment. Après tout, pourquoi pas ? Tu en avais besoin et eux aussi certainement.

« - Pourquoi ne pas venir à Sabertooth ? Tous les deux ? La guilde a un grand besoin de main d’œuvre et vous ne pouvez pas rester à errer dehors par les temps qui courent. »

Tu peux être ce maître intransigeant, implacable et certainement cruel. Mais pas ce soir. Ce soir t’es juste un gars, ayant croisé un autre gars et sa sœur à la recherche de sensations fortes dans un combat qu’il aurait certainement perdu sur la longueur. Aujourd’hui, t’es juste un gars, ayant envie d’être plus que cette image qu’on a de toi.

Mais rien ne t’empêchera de les tester plus tard. Tous les deux. Juste pour voir. Juste pour être sûr et certain que ton intuition les concernant et la bonne.

Ou alors…T’en ferras une tradition et tu les laisseras dans les mains de Sybilia. Ça pourrait être drôle à voir.


© GASMASK

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Into the Woods | Zenn   Into the Woods | Zenn EmptyVen 19 Fév - 17:15

Zenn
Zenn

Sabertooth

Click







INTO THE WOODS



Ça faisait maintenant un bon moment que vous avanciez dans la forêt. Oak Town ne devait plus être très loin...Et sur le trajet aucune trace du moindre monstre ! C’était un peu frustrant pour toi, la plus grande « menace » que t’ai pu apercevoir, c’est un petit renard qui eut tôt fait de déguerpir à ta vue.
M’enfin, un voyage calme et sans accroche c’est pas plus mal. De temps en temps, tu te retournes pour voir comment ça se passe derrière….et pour vérifier que tu ne les a pas perdu, ça serait un peu bête de se perdre et perdre Ariel dans cette forêt tout ça pour deux ou trois malheureux lapins.
Mais cette fois, c’est différent, t’as le sentiment qu’Ariel est en sécurité avec lui, il inspire la confiance et la puissance ce gars. D’autant plus qu’Ariel à l’air de bien l’apprécier, elle lui pose des questions depuis tout à l’heure, c’est par ailleurs l’une des premières fois depuis longtemps que je la vois s’intéresser autant à un « étranger ».

« - Pourquoi ne pas venir à Sabertooth ? Tous les deux ? La guilde a un grand besoin de main d’œuvre et vous ne pouvez pas rester à errer dehors par les temps qui courent. »

Tu t’arrêtes net, pas encore sûr d’avoir bien compris. Il vient vraiment de vous proposer de rejoindre sa guilde ? Cela te paraît tellement…irréel. Ça va faire un certain nombre d’années que vous êtes seuls…depuis que vous étiez partis, tu t’étais presque fait à l’idée de vivre isolé, ne plus revivre une nouvelle tragédie comme celle du clan. Et pourtant…voilà que cet homme vous invite à recommencer…à vous engager à nouveau pour le meilleur ou le pire.

Tu te tournes alors vers Ariel, la questionnant du regard. Ses yeux brillent, elle en rêve de cette vie au sein d’une guilde, au sein d’une famille. Lentement, elle esquisse un petit hochement de tête en souriant. Tu souris à ton tour, si elle avait le sentiment que cette fois, c’était le moment, alors toi aussi. C’était le moment de s’arrêter et de lui offrir ce que tu as toujours voulu pour elle. C’est décidé, vous irez à Sabertooth et tu n’hésiteras pas à leur prouver votre force à tous !

Te rapprochant d’eux, tu laisses Ariel se réfugier auprès de toi, accrochée à ton manteau. Tout sourire, tu t’adresses alors à Sting.

« -Ahah ! T’imagines même pas ce que ton geste représente pour nous, on sera ravi de vous rejoindre tous à Sabertooth, tu verras, tu vas pas le regretter ! N’est-ce pas Ariel ?»

Ariel acquiesce à nouveau, le visage radieux. La hissant sur mes épaules, je recommence à marcher aux côtés de Sting, envahi par un étrange sentiment…est-ce de la fierté ? De la hâte ? Un mélange des deux certainement…En tout cas, ce truc me réchauffe le cœur et je sens le vent me pousser vers Oak Town, vers Sabertooth.
Au loin, la forêt se fait moins dense, à travers les arbres, on peut commencer à distinguer les lumières d'Oak Town. Dans peu de temps, nous serons arrivés à la ville, et là, direction la guilde…ou devrais-je l’appeler, notre guilde !

« -Tiens-toi bien Sabertooth, on arrive ! »






Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Into the Woods | Zenn   Into the Woods | Zenn EmptyDim 21 Fév - 9:10

Sting Eucliffe
Sting Eucliffe

Sabertooth

Click

Into the Woods.
Les seuls gens qui existent sont ceux qui ont la démence de vivre, de discourir, d'être sauvés, qui veulent jouir de tout dans un seul instant, ceux qui ne savent pas bâiller. Δ Jack Kerouac.

Leurs visages se sont illuminés comme des sapins de Noël. Leurs sourires n’en cachent en rien leurs envies de faire partie de la guilde et tu ne mesures pas tout à fait encore ce que tu venais de faire, sur ce qui pourrait paraître pour un coup de tête. Sabertooth a toujours été une guilde très, sélective, pour ne pas dire élitiste et voilà que depuis quelques temps, tu fais le tour de Fiore, invitant à rejoindre la guilde, toute personne que tu rencontres sur ton passage. Enfin non. Pas toute personne. Quand t’y penses, toutes celles que t’as croisé ont un potentiel impensable et certaines arrivent à te surprendre. Comme lui par exemple. Te prendre au dépourvu alors que tu aurais pu réagir avant qu’il n’arrive dans ton dos…Pourtant, tu ne l’a pas fait.

« - Oh ce n’est pas moi qui vais le regretter…Mais peut-être vous. Il est inutile de vous mentir sur la réputation qu’à la guilde et même si j’en suis le maître, certaines, disons, « traditions », n’ont pas changées d’un pouce. Vous serez testés, par un peu tout le monde je dirais. C’est normal, ils aiment faire ça…Certains plus que d’autres. »

Tu penses alors à Ogra qui aime un peu prendre tout le monde de haut, surtout les nouveaux, il faut dire que sa stature pourrait effrayer n’importe qui. Sans compter que Dorian est assez sournois pour pouvoir s’amuser à le faire aussi. Caleb..Hmm..Il testera une fois et se fera son avis sur le tas. D’ailleurs, ça t’étonne. Il n’a pas encore joué avec Sybilia. Ce qui ne serait tardé.

« - Si vous comptez vraiment rester dans la guilde, il faut vous attendre au pire…Comme au meilleur mais je n’ai pas envie de mentir en disant que la vie de mages de guildes, c’est le paradis. C’est faux. Des amis meurent parfois…Comme récemment. Certains partent, changent de guildes, trahissent..Il faut savoir se méfier. Encore une fois, je ne dis pas ça pour vous effrayez mais doutez-vous bien, que je ne serais pas toujours les parages. »

Toi aussi tu avais à faire et dieu seul sait que le poste de maître est un poste prenant. A temps plein. Quand tu ne te précipites pas à Arcadia, tu cours à droite ou à gauche pour diverses missions ou tu restes des jours, enfermé ou plutôt séquestré, dans ton bureau par Rufus et Yukino, t’obligeant à finir la paperasse que tu te dois de faire pour la Reine. Qui a dit qu’être maître de guilde c’est un plaisir ?

« - Mais je vous présenterais des amis. Ils veilleront sur vous en mon absence. Tout le monde ne mord pas ahahaha ! Ça serait dommage sinon et on ne rigolerait pas autant tous les jours. »

Tu penses notamment à Caleb qui s’amuse à piquer les fringues de Dorian quand il va sous la douche et que ce dernier se retrouve à courir tout nu dans la guilde. Ça c’est drôle. Vraiment trop drôle.
Au bout de plusieurs heures de marches, vous apercevez les lumières de la guilde, la nuit est déjà tombée et toute la ville semble dormir sur ses deux oreilles. Un calme reposant. Un calme durement gagné au fil des mois qui venaient de passer.

« - Aller…Plus que quelques minutes de marche ahaha ! Ça fait un bon entraînement je trouve. »

Surplombant l’ensemble de la ville d’Oak Town, la grande Sabertooth s’impose par sa taille et par toutes ces lumières qui brillent dans le noir, vous éclairant comme un phare guidant les marins en mer. C’est tout ce que t’espères…guider les gens. Les guider comme on l’a fait pour toi.

« - C’est moiiiiiii !!!!! Je suis rentré !!!! Y’a quelqu’un ???!!!
- Non. Y’a personne.
- Caleb…Regarde je ramène des nouveaux !
»

Tu pousses Zenn et Ariel devant toi, le sourire au bout des lèvres, fier de toi. Comme un berger ramenant des brebis égarées.

« - Oooh !! Des nouveaux amuse-bouche ! Non, je rigole. Bienvenue. Moi c’est Caleb, guide touristique de la ville, chaperon du maître, gardien du bar et..Tu m’as donné quoi comme titre débile encore ?
- Protecteur des demoiselles en détresse. C’était le plus cool.
- Ah oui. Je devrais pouvoir faire un CV avec tout ça.
- Tu devrais ahaha ! Où est Rufus ?
- Il a rendu l’âme sur le dernier rapport à écrire. Mais il t’a maudit toute la journée.
- Ouais j’ai eu les oreilles qui n’ont pas arrêtées de siffler.
- Ahahaha tu m’étonnes. Bon je monte moi. On se voit demain !
- Et tu m’abandonnes ?
- Bah non…Regarde…T’as ramène de la compagnie. Fais un peu ton boulot au lieu qu’on le fasse toujours pour toi.
»

Tu lèves les yeux au ciel et te retournes vers les deux nouveaux tandis que Caleb disparaît dans les escaliers menant aux étages supérieurs de la guilde.

« - Bon eh bien…Vous voilà chez vous ! Je pense que la journée a été crevante pour tout le monde alors je vous montre où sont les chambres de libre et demain on s’occupe des formalités avec tout le monde. Ça vous va ? »



© GASMASK

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Into the Woods | Zenn   Into the Woods | Zenn EmptyVen 26 Fév - 1:54

Zenn
Zenn

Sabertooth

Click







INTO THE WOODS


Vous arriviez enfin à Oak Town, la guilde de Sabertooth surplombait l’ensemble de la cité endormie, véritable symbole de puissance, elle semblait veiller sur la ville. Durant le trajet, Sting vous a mis en garde, la vie en guilde n’est pas toujours facile, les misères du monde entrent aussi au sein des guildes.
Mais bon, t’étais prêt à prendre ce pari, à encaisser les coups durs, tant que t’arrives à retrouver ce que t’as perdu il y a longtemps, des amis, une famille.
Ça y est, vous y êtes, vous êtes dans le hall de Sabertooth. La pièce était immense, voir démesurée, un arbre trônait en son centre.

« - C’est moiiiiiii !!!!! Je suis rentré !!!! Y’a quelqu’un ???!!! »

Il s’était mis à hurler dans le hall, un membre accoudé au bar se retourna et vint vers nous.

«-Non. Y’a personne.

-Caleb…Regarde je ramène des nouveaux ! »

Ainsi il s’appelait Caleb ? Il avait l’air plutôt calme, et était un des rares encore debout à cette heure.
Tu souris quand il évoqua ses nombreux « titres » donnés par Sting, apparemment ils avaient l’air de bien s’entendre. Tu descendis Ariel de te épaules, et tu lui souris. Vous allez sûrement vous plaire ici. En tout cas, rien que de vivre dans cette immense bâtisse allait vous changer du grand air et des nuits à la belle étoile.
Pendant qu’ils discutaient, je remarque le panneau de mission plein à craquer qui ornait un pan de mur. Ça aussi ça allait vous changer…fini les semaines passées sans le moindre boulot…enfin !

Caleb monta à l’étage, c’est sûrement là que devaient se trouver les chambres.
Sting se tourna alors vers vous.

« - Bon eh bien…Vous voilà chez vous ! Je pense que la journée a été crevante pour tout le monde alors je vous montre où sont les chambres de libre et demain on s’occupe des formalités avec tout le monde. Ça vous va ? »

Ariel attendit à peine la fin de la phrase de Sting pour monter en courant dans le grand escalier. Souriant à Sting en te passant une main dans les cheveux, tu répondis:

« Hm apparemment oui aha ! Je te suis. »

Il vous fit une rapide visite de l’étage des chambres. Vous aurez bien le temps de visiter le reste demain, et il commençait à se faire tard.
Les chambres étaient simples et spacieuses. C’est tout ce que t’avais espérer. Tu déposas le sac sur le lit et tu déballas les affaires d’Ariel. Elle se glissa dans son lit, radieuse.

« On va rester cette fois Zenn ? »

Ça avait l’air de lui plaire, avoir son lit, sa chambre.

« Evidemment qu’on va rester Ariel, maintenant dors, demain on va être présentés au reste de la guilde, notre nouveau chez-nous. »

Elle ferma les yeux, tu restas jusqu’à ce qu’elle s’endorme complètement. Puis lentement tu te levas et pris tes affaires pour aller deux chambres plus loin, dans la chambre qui t’était dédiée. Jetant tes affaires dans un coin de la chambre, tu t’affalas sur le lit.
T’auras bien le temps de ranger le peu que t’avais demain…Avant de t’endormir, tu penses à ce qui venait d’arriver…était-ce bien raisonnable de tout changer du jour au lendemain ? Bof, mais bon t’as jamais été très raisonnable de toute manière. Demain…vous allez être présentés tous les deux, mais aussi testés sûrement par les autres membres, tu feras bonne figure. Il faut que tu fasses bonne figure, ils allaient sûrement devenir tes futurs compagnons !


C’était le matin, le soleil filtrait à travers les rideaux de la fenêtre que t’avais laissée ouverte. Doucement, tu t’étiras et commenças à te préparer. Il était tôt, le soleil commençait à peine à se lever. Tu te dirigeas vers les douches…vides pas étonnant vu l’heure.
L’eau chaude te fit du bien, elle te détendit un peu…c’était aujourd’hui, le jour où tu allais rentrer dans une guilde !

Une fois revenu dans ta chambre, tu t’assis au sol pour méditer, faire un peu le vide. Botzu serait fier de vous, de là où vous êtes arrivés. C’est ce qu’il aurait voulu, que tu te reconstruises, que vous trouviez un nouveau chez-vous.
Maintenant les autres membres devaient être levés, il fallait que t’ailles chercher Ariel, inutile de les faire attendre dès le premier jour.
Tu te diriges donc vers la chambre d’Ariel, elle t’attendait déjà, prête, assise en tailleur sur son lit. Elle était radieuse dans sa robe rouge, manifestement elle s’était plus que préparée pour aujourd’hui…c’est que la journée lui tenait à cœur.
Main dans la main, vous vous dirigez vers la porte qui donnait sur le couloir. Tu la pousse. Derrière elle se tenait votre avenir, votre nouvelle guilde ! T’avais hâte de voir ce qui vous attendait derrière.







Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Into the Woods | Zenn   Into the Woods | Zenn Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» 07. [Pavillon Woods] Listen to me when I say...
» The cabin in the woods ] Vic
» taking a walk in the woods. 65 million years ago.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Nord :: Forêt de LanthaKô